Derniers sujets
» Météo en live : le 18 octobre
par Janna Aujourd'hui à 13:02

» Pour un peu de bien
par Lulu Aujourd'hui à 13:00

» La Chute de Nottingham
par Général Primus Aujourd'hui à 12:58

» Tombent les cartes
par Lenore Aujourd'hui à 9:06

» Tombent les masques
par Agon Wiley Aujourd'hui à 4:28

» Comme le dit Oscar Wilde...
par Genesis Rhapsodos Aujourd'hui à 4:24

» Et là, un squelette !
par Genesis Rhapsodos Aujourd'hui à 4:15

» Réglementations et demande de Partenariat
par Invité Aujourd'hui à 2:21

» Field of Heroes
par Invité Aujourd'hui à 2:18

» Répétition
par Arthur Rainbow Hier à 21:39

» Qui part à la chasse perd sa place !
par Rufus Shinra Hier à 18:21

» La cerise sur le gâteau
par Général Primus Hier à 15:04

» Loué soit Son nom
par Cypher Hier à 14:01

» Tombe la chemise
par Cissneï Hier à 3:26

» UUUUUUn joyeux bon anniversaire mon (ma) chér(e)
par Cissneï Lun 16 Oct 2017 - 23:19


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Négociation.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Homme de Confiance
Masculin
Nombre de messages : 135
Age : 24
Date d'inscription : 14/04/2011

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
161/350  (161/350)
Mer 17 Sep 2014 - 10:03
Une semaine…cela faisait une semaine qu’ils s’étaient retrouver seuls au bord d’un ruisseau, une semaine qu’ils avaient succombé à leur sentiments, une semaine…Et pourtant Indrick ne savait toujours pas quoi pensée. Depuis cet instant où leurs lèvres s’étaient touchée, le Capitaine n’avait cessé de regretter son geste…Il n’était pas sur des sentiments qu’il éprouvait pour sa sergente, et encore moins  de ceux de la jeune femme.  
Il avait donc fait de son mieux pour ne rien laisser paraitre au prêt du reste de son escouade, mais malgré ces efforts, il voyait bien qu’Elizabeth avait changée, dans sa manière d’être, de le regarder ou même de lui parlé. Cela avait beau être très discret, Indrick voyait bien que tout avait changée entre eux…

Assit sur un banc, sous un porche, à l’abri du soleil de midi et de sa chaleur accablante, le chef d’escouade réfléchissait à tout ça, une bière froide et la fraicheur d’une bourrasque de vent comme seuls compagnie. Le chant des arbres que le vent crée eut un aspect apaisant sur lui,  et c’est en poussant un énième soupir qu’il bu une grande  gorgée de sa boisson. L’été avait beau être fini sur ce monde, la température descendait rarement au dessous de 30 degrés en journée. Le jardin qui s’offrait à lui avait magnifique, mélange de fleur et de grands arbres centenaire, cette endroit était vraiment superbe…Dommage qu’il soit destiné à être détruit…Une brutal rafale de vent balaya la place et obligea l’occupant des lieux à se protéger le visage, quand des bruits de pas léger ce fit entendre derrière lui.

-Ils vous attendent Capitaine.

La voix féminine s’était exprimer sur un ton jovial et calme, pourtant cela ne réussit pas à calmé l’angoisse grandissante d’Indrick, qui venait de se rappeler la raison de sa venu sur ce monde.
Le Palais des Rêves, un monde ravager par une maladie très répondu ces temps si sur tout les mondes, la révolte. Il semblerait que la grande guerre soit pour bientôt, plusieurs mondes étaient devenu instable politiquement ou était carrément devenu de véritable poudrières près à s’embrasser à la moindre erreur. Que ce sois à cause de la Coalition Noire ou de n’importe quoi d’autres, cela n’avait plus aucune importance maintenant. Ce monde intéressait grandement les Supérieurs du Capitaine qui voulaient en faire le nouveau château d’Ariez, ils avaient donc envoyer Indrick et son escouade pour « rallier » le peuple a leur cause. Inutile de vous dire que lorsque l’officier concernait avait lu la mission il avait éclaté d’un rire mauvais à l’attention de son chef, manquant presque d’être mit à pied pour insubordination. La Coalition noire, connu par tous comme étant une véritable Tyrannie (qui ne cherche même pas à le cacher !), voulais faire croire à des gens qui subissent déjà un Tyran, qu’ils sont venu pour les aidé et les libérer ?! Mais quelle idée débile ! Même le pauvre paysan perdu dans sa ferme saurait découvrir l’arnaque !

********

Pourtant, en bon soldat qu’il était, Indrick avait fini par accepter, plus pour changer d’air que par réel « envi » de faire son devoir. Alors qu’il était entrain de préparer ses affaires pour le voyage, le reste de l’escouade pénétraient dans ces locaux sans crier gare, ce qui étonna leur chef qui leur lança un regard interrogateur devant leur grand sourire et leur mine joyeuse.

-Que ce passe-t-il ?
-Vous…Vous devriez venir voir Capitaine…Le « cadeau » que nous a offert la Coalition !
-C’est un truc de dingue !
-C’est un truc énorme plutôt !

Sans lui laisser le temps de comprendre ce qui se passait, l’escouade attrapa Indrick et l’amena de force dans les Hangars. Il du se retenir pour ne pas laisser éclaté sa joie en voyant ce qui se tenait dans l’un des plus grands Hangars du Q.G. Il le contempla une poignée de secondes avant de comprendre à qui appartenait cette chose.

-Ce vaisseau nous appartient ?
-Non, il VOUS appartient Capitaine ! Vous voilà en possession du premier vaisseau de guerre spatial de la Coalition Noire !
-C’est un Vaisseau de type Frégate ! Bon il a été rétrécie pour avoir une taille de croiseur du coup sa puissance de feu et sa capacité de transport ont n’ai grandement réduite mais cela reste un très bon bâtiment !

Spoiler:
 

Le Vaisseau long de 60 mètres et large de 20 pour 15 mètres de hauteurs. Le Croiseur se dessiné en T, le centre était dédier aux membres d’équipages et au hangar de chargement, long de 30 mètres, il pouvait accueillir plusieurs petit véhicules ou une trentaine de soldats en plus de l’équipage, possédant 3 étages allant chacun de 30 à 10 mètres de long (hangar : 30 m, deuxième étage réservé aux chargements et salle de repos : 20m, troisième étages : 10m, c’est  la salle de pilotage du vaisseau). Les « ailes » étaient équipée de deux grands réacteurs sur les côtés permettaient une poussé optimal. L’avant du vaisseau était un Canon à Accélération Magnétique long de plus de 30 mètres.

-Il est aussi équipé d’un tube de lancement de missiles, il peut avoir jusqu'à trois missiles en réserves ! Il possède aussi 2 tourelles automatique sur le dessus, une à l’avant et l’autre à l’arrière.
-Mais…D’où viens se vaisseau ?
-Un cadeau de nos « alliée » de la Shin-Ra, en « gage » de leur bonne fois.
-ET ça tombe bien on pourra utiliser ce petit bijoux tout de suite ! Vu que l’on doit partir en mission non ?!

Ils leurs fallurent tout le reste de la journée pour se préparer, non seulement les affaires amenaient, mais aussi vérifier le matériel dans le vaisseau, l’armement, la nourriture, le matériel de survie, Etc. Le vaisseau avait beau être dirigeable à deux minimum, l’escouade comprit très vite que pour entretenir ce petit monstre et le faire marché correctement, il faudrait que tout le monde si mette et plus encore !
Devant la charge de travaille que représenté le maintient en état du vaisseau, Indrick du faire une demande au prêt de ces supérieurs pour prendre en charge un équipage spécifique qui sera exclusivement en charge de l’entretient et des éventuels réparations du vaisseau pour soulager un peu son escouade.
Du coup le départ fut retardé de presque une semaine ! Mais lorsqu’enfin ils prirent leur premier envole, le groupe ressentit un immense honneur et une excitation palpable les avaient envahis. Une bonne partit des soldats étaient venu assister au décollage, rendant l’événement presque officiel, ce qui avait rendu nerveux Indrick.

-Ils ont jamais vu de vaisseau décoller ou quoi !
- Laisse-les, c’est la première fois qu’ils voient un vaisseau décoller….avec l’insigne de la Coalition noir peint dessus ! Il faut dire que seuls des vaisseaux sans-cœur protège l’espace de nos mondes, ce vaisseau est le premier contrôlé par des êtres vivants.
-Assez parler, Pleine puissance Monsieur Baird !

*****************

Ils étaient six….Six représentants de la Révolte qui grondé dans ce monde. Ils étaient tous différent, il n’y avait pas que des gens du peuple, l’un d’eux était un noble qui affirmé discrètement son soutient aux peuples et les aidé. Assit autour d’une grande table ronde, ils murmurent en eux. Le lieu de rendez-vous avez était fixé 3 jours auparavant par un contact de la Coalition sur ce monde. La réunion secrète ce déroulé dans la maison de campagne du noble, à l’abri des regards indiscrets, des gardes patrouiller un peu partout pour assurer la sécurité. Le salon où les hommes étaient installé était grand et décorer de manière très sommaire, pas d’affichage de richesse ou de luxure dans cette bâtisse, simple et robuste avait déclaré le propriétaire à Indrick lors de leur première rencontre. Malgré la chaleur de la journée, la pièce était habilement ventilé par un courant d’air contant venant d’on ne sais où.  Lorsqu’Indrick entra dans la pièce accompagné d’Elizabeth, Tio et Baird étaient à l’entré pour surveiller, les chefs de la révoltes se turent et portèrent tous leurs regard sur le Capitaine. Sans se laisser décontenancer par ces pairs d’yeux, le Soldat de la Coalition s’assit sur la chaise qui lui était réservé, sa seconde se tenait légèrement en retrait, debout.
Un silence lourd s’installa, il fut brisé par la voix du noble, calme et posée.

-Alors ? Que nous veux la Coalition Noire ?

Le Capitaine plongea son regard dans celui du propriétaire des lieux et posa doucement ces mains sur la table, comme hypnotisé, les représentant suivaient le moindre de ces gestes, se tenant prêt à toute éventualité. Puis Indrick s’exprima sur un ton neutre, presque froid.

-Je ne vais pas aller par quatre chemins avec vous. La Coalition veut ce territoire, et elle sera prête  à tout pour y parvenir.

Sur cette phrase, deux hommes se levèrent en vocifèrent des insultes à l’encontre du groupe.

-Et qu’est qui vous fait croire qu’on va vous aidez ?! On ne vous laissera pas faire !

Le Noble calma ces compagnons et les incitèrent à se rassoir d’un signe de la main, puis lorsque le calme fut revenu il reprit.

-Je comprends les « intentions » de votre Groupe, mais vous oublier une chose, ce monde n’est pas encore le votre et le prince ne se laissera certainement pas faire. De plus, qu’est-ce qui vous fait croire que l’on va accepter votre domination sans rien faire ?

Le Capitaine regarda longuement son interlocuteur, puis joignant  ces mains, il regarda tour à tour les hommes de la table avant d’afficher un sourire, un sourire froid.

-Vous m’avez mal comprit mon seigneur. La Coalition n’a nullement l’intention de prendre votre planète par la force, elle veut certes votre monde, mais elle ne vous forcera pas la main, je suis envoyer pour vous soutenir contre ce prince qui est devenu fou. Je suis venu en ami, vous proposant armes et matériel militaire pour équiper vos hommes pour la grande révolte.
-Et si nous refusant, vous allez utiliser la manière forte j’imagine ?
-Oui…

Le sourire froid et le ton neutre, Indrick leva légèrement la tête, comme pour montré sa détermination a l’assemblé, puis écarta les bras.

-Je vous offre deux choix, soit vous accepter de vous soumettre à notre autorité, soit vous refuser et le prince ne sera pas votre seule source d’ennuis.
-Ce n’est pas un marché ! C’est une menace, un Racket !

Des voix s’élevèrent et quelques hommes commencèrent à montré des gestes menaçant envers le Soldat de la Coalition. Encore une fois ce fut l’intervention du Noble qui ramena le silence dans la salle, il s’adressa de nouveau au Chef d’escouade.

-Je ne crois pas que vous soyez en position de force, vous venez seuls, vous nous menacer ouvertement, alors que vous êtes chez moi. Si c’est la mort que vous chercher, alors vous ne partirez pas d’ici vivant.

Comme pour accentuer ces mots, des soldats arrivèrent en masse à l’entré et menacèrent Tio et Baird qui ne savaient pas quoi faire. La tension était palpable dans la salle et la situation semblait prévenir un bain de sang.

-Il est temps de faire un choix !

Indrick s’était exprimé d’une voix forte et autoritaire, les hommes de la révolte sursautèrent devant cette réaction inattendue.

-Il faut faire un choix, ce monde, non cet univers est à un tournant décisif ! Chaque groupes se préparer pour la grande guerre qui risque d’éclaté à tout moment ! Ils se préparent et veulent avoir le maximum de monde avant que le premier coup de feu ne soit tiré. Sacher que personne ne sera épargné, ni vous, ni les autres mondes neutre ! Quand la guerre va commencer, les groupes se jetteront sur vos mondes pour être les premiers a-y poser leur drapeaux ! Regarder autour de vous, les nouveaux mondes sont déjà entrain de se faire annexer par certain. Ce que je vous offre c’est la possibilité de faire cela de manière à éviter le bain de sang. Vous connaissez la réputation de mon groupe, ils prennent sans demander ! Si je suis là, c’est pour faire changer cela ! Je souhaite que votre annexion soit dans le calme et l’entente ! Non dans la violence et la haine. N’en avait vous pas assez de la souffrance ? De se prince fou ? Oui ma Princesse est une pourrit gâté qui ne pense qu’à elle, mais elle peut aussi être le choix le moins pire qui s’offre à vous maintenant !
-Mais vous n’êtes pas les seuls, d’autres groupes sont aussi de la partit et ils sont moins mauvais que v…
-Et où sont ces « groupes » en se moment même ?! Depuis combien de temps êtes-vous dans cette situation ? Y-en-a t’il un seul qui sois venu vous voir avant nous ?

Nouveau silence, les regards se portèrent vers le bas et certains serrer les poings, découvrant peut-être pour la première fois la dure réalité des mondes qui les entourait. Sans s’en rendre compte, Indrick avait laissée ses émotions prendre le dessus et il était maintenant dans le même état que ces potentiels partenaires. Un soupir brisa le silence, c’était une nouvelle fois le Noble. Celui-ci se massa la tête à l’aide d’une de ces mains avant de répondre.

-Vous nous prenez par surprise pour tout vous dire, mon chère. Je dois dire qu’après avoir entendu ce que vous venez de me dire, mes positions ont…légèrement changé, mais vous ne pouvez nier que votre groupe détient une réputation des plus…mauvaise.
-Il ne faut pas juger un livre uniquement à sa couverture, tous nos mondes ne sont pas sous l’oppression, de plus certaines personne haut placée essayer de faire changer les choses en profondeur dans notre groupe.

Les deux hommes se regardèrent un long moment, comme pour évaluer toutes les motivations de chacun, puis le Noble afficha un sourire las.

-Vous devez comprendre qu’une relation d’une telle importance ne peut ce faire du jour au lendemain. Si vous voulez notre confiance, il va falloir la gagné.
-J’y compte bien, c’est pour ça que la cargaison d’armes et de munitions que transporte mon vaisseau vous est offert gratuitement, ainsi que des stratèges de la Coalition pour entrainer vos hommes à leur maniement et vous aidez dans l’organisation de votre révoltes.

Comme si tout avait été dit, le Noble se leva, les soldats baissèrent leurs armes et quittèrent la place sans un bruit. Avant de quitter la salle, accompagnée par les autres Chef de la Révolte,  le propriétaire des lieux ajouta.

-J’espère que nous pouvons vous faire confiance, c’est tout ce que je souhaite.

*************

Plus tard, lorsque le vaisseau se posa dans le Hangar du Q.G, et que l’escouade eut fini de décharger le matériel et de faire leurs vérifications. Indrick, exténuait par tout ce stresse salua ces hommes avant de les laisser pour retourné dans ces appartement.  Alors qu’il était sur le point d’entrer dans sa chambre, un frisson le parcourra le dos, une impression, un parfum, un souvenir, un être cher. Après un court instant, l’homme ouvrit doucement la porte, comme pour ne pas briser ce qu’il croyait être un rêve.  Lorsque la porte fut ouverte, le visage du chef d’escouade devint livide, ces yeux devinrent aussi rond que des billes, tout son corps se pétrifia, laissant son sac tomber par terre, il la regardait.

Le visage légèrement maquiller, ces long cheveux noirs étaient soigneusement stresser en une natte, l’uniforme de la Coalition cachant mal son corps amaigrit par des mois de malnutrition, elle se tenait devant lui, la fenêtre donnant sur la ville laissa un rayon de la lune crée une aura argenté autour d’elle. Les mains derrière le dos, elle le regarda sans surprise et lui afficha un large sourire. Elle avait tant changé, pourtant elle resté la même femme qu’il avait dans ces souvenirs…non, elle était même plus belle que dans ces souvenirs. Sans rien dire il fit un pas, hésitant, il ne pouvait pas y croire, ce n’était pas réel. Il devait être en train de rêver. Il s’approcha encore un peu puis s’arrêta à deux pas d’elle. Ils se contemplèrent un moment puis Indrick laissa sa joie exploser et se jeta sur elle. Ils tombèrent dans les bras l’un de l’autre. Leurs doigts se lièrent, leurs lèvres se cherchèrent.
Se trouvèrent.
Ils ne se séparèrent que pour respirer. Ils restèrent dans les bras l’un de l’autre.

-Ce…ce n’ai pas…

Marianne posa doucement son doigt sur ces lèvres.

-Chut…Ne brise pas cet instant.

Puis ils s’embrassèrent à nouveau. Un baiser au gout de miel et d’avenir retrouvé.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Boucher de Grimm
Masculin
Nombre de messages : 483
Age : 27
Date d'inscription : 05/02/2014

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
1004/0  (1004/0)
Mer 17 Sep 2014 - 23:39
Alors aujourd’hui je suis gâté ! Je n’ai pas droit à une histoire avec ton escouade… Mais à deux !!!

D’abord, comme d’habitude… Je suis heureux de lire les épisodes de la vie d’Indrick. Et aujourd’hui, parlons de la plus grande fierté de notre Soldat : le vaisseau.

J’ai énormément apprécié que tu nous parle de celui-ci avec tellement de détail. Tu as ce don de réagir sur les choses que des membres ne font pas habituellement (du moins… a ma connaissance). Pour des exemples : la cantine, le centre d’entrainement et ici même… Le hangar ! Si tu continues longtemps comme ça, le QG de la Coalition ressemblera bientôt à un camp militaire ! Ça rajoute vraiment un plus à ton rp, captivant un peu plus ton lecteur et donnant envie de voir la suite. Donc tu l’as compris… J’ai bien aimé ton introduction !

Je vais passer le coeur de la mission pour le moment, pour aller sur le final. D’abord… Ayant un oeil sur tous les rp, je savais que tu allais bientôt ramenez Marianne à la Citée. J’étais préparé à cette idée, mais tu as quand même réussi à m’étonner. J’avais imaginé plusieurs scénarios, et tu as choisi un chemin inattendu… Je ne peux que féliciter la chose !
Mais une chose me tracasse. Mais ou il est Tosh !!! Je m’attendais à le voir en face du Capitaine pour un magistral garde à vous ! Enfin… là scène final ne le permet pas tellement. Une dernière chose, bravo pour le Cliffhanger putaccier final !

Maintenant fini de te lancer des fleurs… Passons au coeur de la mission.

Déjà, une réunion avec les principaux chefs de la résistance du Palais des Rêves, je trouve qu’il s’agit d’une super idée. Tu oses nous signaler qu’il y a un semblant de cohésions dans ce monde. Mais le truc qu’y me dérange le plus est que… Le noble dirige l’assemblée et que les autres protagonistes n’agissent que comme des chiens aboyants. La plus haute noblesse du royaume tyrannise déjà le peuple, je trouve un peu gros qu’un gars de la noblesse soit à la tête de la rébellion.

Par contre… J’apprécie la manière dont tu tournes ton discours. Il s’agit de diplomatie avec le groupe le plus détester du forum, et tu trouves un moyen de les mettre provisoirement de notre cotés.

Donc voilà ! Je ne vois rien d’autre à dire… Si ! Je ne m’occupe nullement des munnies que tu épargnes avec ton vaisseau. Tu t’ajoute toi-même la somme à ta fiche.

Mission accomplie !

Facile : 12 points d'expérience + 100 munnies + 2 PS. (1 en dextérité et 1 en symbiose)


_______________________________
 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Négociation Difficile dans la LNH
» Partie 63 (première moitié)
» [MISSION] Helen Bird & Estien Balmore ? " Négociation sous la lanterne rouge. "
» Une négociation à coup de scalpel ! [PV Reine Emalia & Darth Corla]
» Négociation à l'Américaine [FB : Gan]