La Clé du Destin

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
3739/3500  (3739/3500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 27 Aoû 2014 - 13:32
    Et on recommence, même ruelle pourrie, mais rebelles différents. Je les attendais adossés au mur, ça faisait presque vingt minutes. J'observais des rats qui se nourrissaient des poubelles renversées. Ils étaient vachement gros, on en trouvait pas des comme ça au château... Dans quel état la Coalition avait mis cette ville sérieux ? C'était sale, c'était noir, c'était la merde partout... Je rierais un bon goût s'ils me disaient qu'ils avaient tourné la ville a leur image. C'était complètement con.

    Hé !

    Les rebelles venaient d'arriver d'un tunnel, le pain dans les mains. Y'avait toujours le débile, mais les autres je les connaissais pas. A le voir marcher, on voyait bien que c'était genre le mec super lourd, mais avec un bon fond. J'ai entendu qu'il s'appellait Marc.

    Salut Marc ! Salut les autres ! Fis-je aussi amical que possible. Ils me répondirent d'un signe de la main tout en continuant de s'approcher.

    Alors c'est toi le lumineux ? Bienvenue dans cette putain de ville. Si je peux te donner un conseil, fais attention a toi, la coalition est partout.

    Oh t'inquiètes pas pour moi, je sais me défendre. J'ai déjà eu a faire a eux.


    Tant mieux alors, tu remplaces Joséphine pour ça justement non ?

    Joséphine ? Euh, oui, oui ! Elle se repose pendant que je veille sur vous. Dit comme ça, ça vous fait passer pour des gamins... désolé.

    Non mais y'a pas de mal, on a besoin de gros bras, si ça peut nous garder en vie, hein.


    Vous voulez dire que, la plupart d'entre vous savent pas combattre ?

    La plupart oui, mais on a quand même de très bon combattants !


    Ah... Vous m'avez fait peur ! Je pensais que vous étiez sans défense... C'aurait craint un peu pour vous dans cette ville.

    Ne t'inquiète pas, gamin, bon prends le pain, et pareil que la dernière fois, tu sais où le livrer.

    Ouais pas de problèmes.

    Je pris le pain, et me dirigea vers la rue de la gare, espérons que le p'tit gars foire pas tout...

_______________________________
Nouveau

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Caporal
XP:
50/100  (50/100)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Ven 29 Aoû 2014 - 10:38
Lorsque Rouskof se réveilla, il trouva une lettre près de son lit.
Intrigué il l’ouvrit :



Rouskof,

Vos récentes actions à la Cité du crépuscule nous offre une occasion unique de nous débarrasser des rebelles. Roxas un de nos agents a bonne réputation auprès des rebelles. Aujourd’hui il est chargé de la protection d’un convoi de nourriture rebelle.
Pour que Roxas soit accepté pleinement par les rebelles, il nous faut néanmoins un coup d’éclat…
C’est là que vous intervenez, vous allez attaquer ce convoi et Roxas n’aura qu’à vous arrêter pour gagner leur confiance. Les rebelles sont si naïf…
Ne vous inquiétez pas, Roxas est au courant de cette affaire, et il ne vous tuera pas.
Ayez l’air convaincant, c’est la clé de ce plan.




« - C’est bizarre… Ils ne m’ont jamais envoyé de lettre directement, ça doit être une mission cruciale… » Se dit ‘il.

Rouskof se prépara puis se rendit dans la cité. Il grimpa directement sur les toits pour éviter d’attirer l’attention des habitants.

Il se déplaça aussi silencieusement qu’une ombre jusqu’à une ruelle qui était marquer comme le lieu de rendez-vous dans la lettre qu’il avait reçu.

A partir du toit, Rouskof aperçut en contrebas un garçon blond adossé à un mur.
« - Se doit être lui mon contact… Il n’a pas l’air bien fort… »

Rouskof détailla son futur adversaire pendant bien 20 minutes puis celui-ci fut rejoint par une troupe d’homme.

Ils échangèrent quelque mot puis se dirigèrent vers la ruelle de la gare.

Alors que le groupe passait juste en dessous de lui, Rouskof se dit : « - C’est à moi de jouer »

Rouskof sauta dans le vide avec ses lames dans les mains.
Avant de toucher le sol, il abattit ses deux armes, avec toute la force accumulé lors du saut, sur un des rebelles qui succomba à l’impact.

Rouskof se releva et dit : « - Abandonnez tout espoir, rebelles, vos actions contre la Coalition vous ont condamné à mort et je serai votre bourreau ! »

Les rebelles s’éloignèrent le plus possible de lui alors que leur visages prenait des expressions apeuré.
La Clé du Destin

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
3739/3500  (3739/3500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Ven 29 Aoû 2014 - 20:12
    Le moins qu'on puisse dire c'est qu'il avait soigné son arrivé. Une chute, un mort, ouais c'était plutot classe mais j'étais pas non plus spécialement fan de les abattre comme des chiens. Mes, amis, si on peut dire ça comme ça furent horrifiés a la vue de la mort de leur ami. Dos a eux, je tournais la tête pour les rassurer.

    Vous inquiétez pas, je gère la situation. Restez a l'écart et ça ir...

    Et ouais, carrément pas concentré dans la mission, j'étais trop dans mon rôle au point que j'avais limite oublié que le gamin était là... Et il m'a pas laissé finir ma phrase en me foutant une de ses lames bizarres dans l'épaule. Je voyais meme pas son visage !

    Je fis une grimace en fronçant les yeux pour qu'il pige une bonne fois pour toute qu'on était pas censés s'entretuer avant d'y mettre un espèce de coup de tête a faire un trou dans le sol. Alors, il a volé. Et genre, super rapidement, j'ai enlevé la lame de mon épaule, non sans grimacer un poil avant de la lancer dans sa direction.

    Après, ouais, je me suis servi de mon psychisme pour lui prendre son autre lame, et je l'ai redirigée contre lui. Résultat, son dos a bien mangé le mur et ses deux lames se sont plantées sous ses bras, pour qu'il reste accroché. Bien sûr je l'avais pas blessé, même s'il le méritait. Enfoiré.

    Je me suis approché de lui en marchant. Lentement. Les rebelles se sentaient déjà plus a l'aise, mais ils étaient pas encore au point de trop s'approcher. Tant mieux pour eux on va dire.


    C'est... pitoyable. Je dois admettre que le coup surprise, c'était bien pensé, mais tu sais pas a qui t'as affaire mec. Non tu sais pas.

    Et là, j'ai fait un truc que je trouve trop cool. J'ai fait apparaître une boule de feu bien grosse dans ma main, et je l'approchais lentement de son visage. Il devait sentir la chaleur, ça devait le refroidir un petit peu, et c'était pas plus mal. C'était juste histoire de lui rappeler de faire gaffe, que tout ça c'était que du théâtre, et qu'on jouait pas dans la meme cour. Puis j'y ai mis un coup dans le foie, un petit, avant de foutre le feu a la pile de cartons en dessous de lui.

_______________________________
Nouveau

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Caporal
XP:
50/100  (50/100)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 30 Aoû 2014 - 10:42
Rouskof eu le souffle coupé par l’impact avec le mur, il resta péniblement accroché pendant quelque minute alors qu’il sentait que le feu sous lui commençait à lui réchauffer désagréablement les pieds.

« - Wow il est plus fort que ne le laissait présager sa silhouette… Je n’ai pas intérêt a encore le provoquer, il pourrait me démembrer sans effort… De toute façon je n’en ai plus la force… » Se dit ’il.

Alors que Roxas rassurait les rebelles, Rouskof détacha difficilement une de ses lames du mur et la lança vers le toit du bâtiment auquel il était accroché.

La lame s’enfonça dans le toit, il empoigna sa deuxième lame toujours sous son bras et donna une impulsion contre le mur avec ses pieds tout en tirant avec ses dernières forces sur la lame accroché pour se mettre à l’abri sur le toit.

Cet effort lui demanda toute les forces qui lui restait mais il parvient tout de même à atteindre le toit, là il se coucha péniblement pour essayer de réunir les forces nécessaire à sa fuite.

Il ne pouvait rester la trop longtemps, il était sûr que Roxas ne le pourchasserait pas, mais les rebelles pourrait eux vouloir en finir définitivement : « - Dans mon état, même un rebelles sans formation martial pourrait me tuer… Il faut que je rentre au manoir… » Se dit ‘il alors qu’il gisait sur le toit.

Après quelque minutes, Rouskof se releva péniblement et se mis à marcher sur les toits en direction du manoir. Il n’avançait pas vite, le retour lui prit trois fois plus de temps que l’aller.

Lorsqu’il arriva à son dortoir assigné, Rouskof se laissa tomber sur son lit et resta étendue pour ne pas que son dos le fasse souffrir.

« - Je ferai mon rapport plus tard, là je ne suis pas en état… » se dit’il avant de sombrer dans le sommeil.
La Clé du Destin

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
3739/3500  (3739/3500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 30 Aoû 2014 - 12:15
    Quoi ? Déjà ? On a même pas eu le temps de s'amuser.

    Rouskof avait pris la fuite, d'accord, mais...au bout de trente secondes ? C'était pas super crédible, je trouve. Surtout que j'y ai pas été a fond, il aurait fallu que ça dure un peu plus. Les rebelles étaient partagés entre la joie et la tristesse. Ils avaient survécu a cette rencontre mais ils avaient aussi perdu l'un des leurs. J'étais... aussi affecté par cette perte. Je voyais ça comme un sacrifice inutile. Ce mec, il avait ses amis, sa famille, et peut-être même des gosses... Et maintenant, ça allait être une famille qui vivra dans la peur, un gosse qui se retrouvera sans père.... Ça me faisait réfléchir.

    Les rebelles s'étaient approché du corps désormais sans vie de leur ancien partenaire. Des larmes silencieuses s'écoulaient le long de leur joues. Pourtant ils étaient habitués a voir l'un des leur partir, mais étrangement je comprenais. J'avais déjà eu à subir ça aussi. Je pris le pain, tentant d'adresser un sourire compréhensif a Marc, avant de leur tendre la main pour les relever.


    Allez, on a de la route à faire. Il faut qu'on y aille avant que cet enfoiré se ramène avec des potes à lui.

    Ils me regardèrent et acquiescèrent d'un signe de tête. Ils portèrent le corps et disparurent dans les tunnels alors que je me dirigeais en centre ville, une fois de plus, pour livrer le colis.

_______________________________
Le Boucher de Grimm

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
1297/0  (1297/0)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 30 Aoû 2014 - 19:59
Bon… Je n’aime pas être méchant, mais là, il y a pas moyen.

Je vais diviser le commentaire en trois parties. La première concernera mon appréciation globale, la seconde uniquement pour Roxas et la dernière uniquement Rouskoff. Et pour chacun d’entre vous, je détaillerais message par message.


D’un point de vue général.

Une chose est indéniable, l’ordre de mission est respecté… Roxas est accepté par les rebelles, mais il y a plusieurs problèmes dans cet rp.

Comme le dis Roxas dans son dernier message : la durée.

Vous remplissez l’ordre de mission… Rien de plus, rien de moi. Quand vous partez en mission avec quelqu’un, ce n’est pas simplement vous rendre au point A et faire l’action B. Non, il y a deux protagonistes mis ensemble pour un objectif commun. Je pense dire que Rouskoff et Roxas ont tous deux des personnalités différentes. Vous n’avez même pas, par rp, décidé de comment vous alliez faire !

Si vous aurez prit, ne serait-ce qu’un message pour décider du déroulement des opérations, Roxas aurait très bien put dire « Ok, tu nous attaques, mais tu ne tues personne ! ». Enfin, vous avez loupé une occasion de développer tous deux vos personnages, et je trouve ça bien dommage.

Ensuite, il faut parler du combat.

L’ordre de mission disait clairement que, vous devriez nous fournir un spectacle, c’était le cœur de la mission. Un beau duel entre le tourmenteur actuel de la Citée du Crépuscule et l’héros du peuple. Je ne vous demandais pas un combat dans l’arène à la mode romaine… Mais un truc un temps soit peu convaincant.
Ici, il n’y a qu’un seul message relatant le combat. D’accord sur le fait que Russkof est un membre tout frais, et il se retrouve à combattre le plus puissant du forum, et que logiquement, la mandale de Roxas l’aurait largement étalé. Mais merde, il n’y aucun spectacle. En me mettant à la place d’un rebelle, je resterais quand même dubitatif !

Et… Je n’ai rien d’autre à dire car, il n’y a pas plus de matière à critiquer.


Roxas

Alors, de ton côté… Je suis partagé.

Pour le premier post… Soyons bref, c’est nul.
Moi, ayant donné la mission, je sais bien de quoi tu parles. Mais la personne lambda arrivant pour lire votre rp ne comprendra rien. De quelle ruelle tu parles ? Qu’est ce qu’il fabrique avec des rebelles ? Tu plantes un décor sans même développer le contexte, et c’est vraiment dommage.

Il y a une seule chose de positif pour ton premier message. Tu t’es très nettement amélioré en ce qu’y concernent les dialogues, la j’y croyais, c’était plus réfléchi.

Pour le second post… C’est déjà meilleur.
Un bref résumé des épisodes précédents de ton point de vue, tu prépares ton rôle, tu fais preuve de modestie. Non, je n’ai rien à dire de la première partie, je suis agréablement surpris. Ce qu’y me dérange le plus, c’est la description de tes combats (même s’il ne s’agit que du « début »). Elle n’est pas assez complète, tu ne fais que gratter la surface, tu gagnerais à être plus précis, et ton lecteur se projettera beaucoup plus facilement.

Et le troisième et dernier post… Une conclusion bâclée.
Dans un sens, je peux comprendre le dernier message. Tu es sur ta fin, tu aurais voulu plus. Mais ce n’est pas une raison pour clôturer la mission de la sorte ! Le défaut est ton explication brève du « il me font confiance, c’est dans la poche ». Je ne sais pas, il y aurait pu avoir un dialogue, une sorte d’alliance verbale signée entre vous, mais non, il n’y a rien.
Et la qualité est… Que tu essayes de nous faire ressentir quelque chose, tu instaures des sentiments dans ton écrit. Et on dirait presque que Roxas regrette ce qu’il vient de faire, et, j’aime voir ça.

En conclusion… Tu t’améliores toujours, même si j’ai senti une baisse de régime dans ce rp. J’espère que tu ne retomberas pas dans tes vices et que mon commentaire t’aidera à t’améliorer pour le futur !


Rouskoff

Ne t’inquiète pas, je ne serais pas aussi intransigeant qu’avec Roxas, mais je ne vais pas à souligner ce qu’y ne vas pas.

Pour le premier post… Il n’y a rien de nouveau.
Le problème est que, vous ayez pris le parti de ne pas vous rencontrer. Ce qu’y donne ta même introduction de mission, je t’ai déjà dit que j’aimais beaucoup ça, mais le problème est que ça ne s’adapte pas à toutes les situations. Ici, ton introduction prend la moitié de ta réponse, si le reste était en conséquence, je n’aurais rien dit mais là, elle prend le dessus par rapport au reste.
Et, j’ai une légère déception. L’attaque des rebelles devait représenter le sujet principal de ton premier post, et ici ? Il fait vraiment toile de fond, j’étais pressé de lire s
ça pour savoir ce qu’y en retournerais, et je suis resté sur ma faim.

Et le deuxième post… J’ai clairement un arrière gout de trop peu.
Comme je le dis plus haut, le cœur même de votre mission était le spectacle à offrir au rebelle, et tu la simple évité. Je suis entièrement d’accord que d’un point de vue logique, ton personnage n’aurait pas pu continuer le combat. La différence de force était trop grande. Je me souviens de t’avoir parler d’une certaine modestie, mais ici, il ne fallait clairement pas l’être pour enchainer une autre attaque contre le blondinet.
À travers ce rp, j’espérais vraiment voir comment tu allais réagir en combat, la description que tu nous ferais de tes attaques. Dans tes missions, je voyais de bonnes idées et j’étais pressé de voir ça à l’œuvre. Mais bon, ça ne sera que parti remise.

Une nouvelle conclusion… J’ai déjà bien critiqué les problèmes, je vais plutôt dire ce qu’y va. Malgré le peu de texte, tu me montres une fois de plus que tu es bourré de bonne idée. Te servir de ton arme pour la fuite, non franchement, je n’y avais pas penser. Et la façon dont tu galère pour revenir, oui, j’y ai cru.


Et donc voilà, mission accomplie !

Roxas > Normal : 21 points d'expérience + 200 munnies + 3 PS. (2 en force et 1 en défense)

Rouskoff > Facile : 12 points d'expérience + 100 munnies + 2 PS. (2 en défense)

_______________________________
messages
membres