Derniers sujets
» Les Orphelins
par Raiponce Aujourd'hui à 16:50

» Un soir, une fête, une femme, un homme
par Arthur Rainbow Aujourd'hui à 12:35

» L'enthousiasme éternel
par Agon Wiley Aujourd'hui à 4:31

» Beau gosse
par Arthur Rainbow Aujourd'hui à 4:06

» Hybris
par Arthur Rainbow Aujourd'hui à 0:24

» Rex tremendae
par Matthew March Hier à 21:55

» Reading Project
par Sauron Hier à 21:00

» Pensées rationnelles
par Cissneï Hier à 19:29

» Entremetteuse
par Arthur Rainbow Hier à 19:24

» Aux abonnés absents
par Rufus Shinra Hier à 12:02

» Changer de tête
par Pamela Isley Mar 19 Sep 2017 - 18:15

» La nature a horreur du vide
par Lenore Mar 19 Sep 2017 - 12:00

» Les sans-coeurs aussi ont le droit de se marrer
par Lenore Mar 19 Sep 2017 - 9:37

» Le glorieux et puissant être mystérieux !
par Surkesh Lun 18 Sep 2017 - 23:31

» De retour au bercail...
par Surkesh Lun 18 Sep 2017 - 22:20


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Poudre d'escampette.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ainé des Surhommes
Masculin
Nombre de messages : 271
Age : 26
Date d'inscription : 04/09/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
239/350  (239/350)
Lun 18 Aoû 2014 - 16:36
Profitant d’une minute d’inattention, Tosh se saisit du templier à travers les barreaux de sa cellule tandis qu’immédiatement, Marianne attrapa les clefs à sa ceinture avant de se reculer. D’un coup d’œil, Angeal comprit que la manœuvre eut été préparée à l’avance. Le Primarque était arrivé pour transférer les prisonniers au Château de Maléfique, apercevant la scène sans pouvoir agir, à l’instar des gardes présents. L’ainé des surhommes fixa Tosh et Marianne, se jurant de ne plus laisser trainer ça plus longtemps… ils ont dépassés les bornes. La jeune femme ouvrit la cage et sortit… alors quoi, c’était ça leur plan ? En sauver un seul plutôt que deux ? Personne ne bougeait hormis elle qui avançait, tremblante de peur face à toutes ces armures tournés vers elle. Dans un cri de rage, telle une furie, cette chienne planta un surin dans l’œil d’un templier à travers l’ouverture de son heaume.
Ca se passa extrêmement vite… Tosh brisa le cou du templier tandis que Marianne poussa sa victime, jouant au domino avec deux hommes. Angeal et Vilkas étaient derniers debout, face aux prisonniers.

Angeal coupa la route de Marianne de son épée-broyeuse à moitié enfoncée dans le sol. Le temps qu’il la sorte, elle l’avait dépassée et à ses trousses, le paladin attendait les couloirs plus larges du rez-de-chaussée pour l’attaquer avec intention de meurtre.

Marianne poussa un cri lorsqu’elle entendit, derrière elle, l’horrible bruit de craquement que provoque l’aile du surhomme quand elle sort. Tel lion ailé, il la chargea d’une impulsion l’arme en l’air ! Quand soudain, sa trajectoire fut perturbée… sans le percevoir, il comprit que c’était Tosh qui s’était jeté sur lui peu après son envol. Angeal s’en débarrassa d’un battement sauvage de l’aile pour se rediriger vers Marianne. En courant car il lui fallait un peu d’élan pour prendre son envol –ne pesant pas une septante de kilos contrairement à un certain rouquin-, il se retourna par prudence et vit, trop proche de lui, Tosh en plein bond, digne d’un Ninja avec son surin à la main !
Le bouclier de Vilkas vola dans les airs et percuta l’assaillant… Marianne au loin tournait à gauche… et Angeal vola aussi vite qu’il pu pour la rattraper.

Il n’était pas rapide… mais elle non plus et lui était loin encore de sentir la fatigue. Le Paladin arriva à son niveau, ses ailes entourant maintenant la Marianne… la dernière chose qu’elle verrait serait la Buster Sword sous une pluie de plume blanche.


« Quel désastre ! »

Sa voix froide et sinistre comme venant d’un cadavre accompagné du croassement de son corbeau… perturba Angeal qui ne sut plus si Marianne était son plus gros problème. Celle-ci rebroussa chemin, tirant sur l’une des ailes du Paladin qui en perdit l’équilibre. Swain révéla le mystère de sa canne…-épée et la brandissant menaçant en direction de la fugitive, envoya ses hommes comme son corbeau aux trousses de l’évadée.
Angeal avait honte de penser ça et de le penser aussi sincèrement… malgré tout, avec tous les enjeux on peut le comprendre… mais voici quelle fut sa pensée : je dois l’avoir le premier.

Alors qu’elle s’apprêtait à prendre un couloir, un corbeau surgit pour lui barrer la route de ses yeux mauvais ! La fuyarde tenta de prendre l’autre côté mais une onde tranchante de faible force fendit le couloir jusqu’à lui barrer sèchement la route. Si Vilkas n’a pas réussit à le retenir, Tosh doit de toute façon être partit. Swain et Angeal en arrière regardait les soldats se rué vers Marianne pour la tuer… mais ils tombèrent un par un, en silence.
Un bruit de souffle attira l’attention du paladin et du stratège qui en même temps, aperçurent Tosh en train de décimer les hommes à l’aide d’une sarbacane, accroupit en silence sur le sol juste derrière eux.

Alors que l’état-major comptait abattre leurs lames sur lui, il parvint avec une agilité surprenante à passer derrière eux sans heurte et à rejoindre Marianne avant de s’enfuir. Le Primarque se mit à les suivre, dépassant bien vite Swain qui malgré tout, était boiteux… quel force mentale ou physique a-t-il pour courir à une allure si correct ? Qu’importe.
Tous n’étaient pas morts, ca ressemblait à un empoisonnement au vu de leurs gémissements et de leurs pâleurs… certains étaient jaunes.

Ils n’avaient rien en cellule… et ils se retrouvent avec deux surins, une sarbacane et du poison.

La nuit rendait les couloirs obscurs mais ils ne parvenaient pas à créer de la distance… Angeal tachait de les collé au plus près possible. Marianne était imprévisible et se battait à la seule force de son instinct de survie… mais Tosh avait la présence d’un spectre. Malgré toute l’agitation du combat, malgré qu’il l’ai vu et même été percuté par lui… à aucun moment il ne fit le moindre son. Le perdre de vue, c’était la garantie qu’il filerait.
Cependant, et de manière admirable, il semblait décidé à fuir avec Marianne qui était son point faible une fois privée de l’effet de surprise.

Il… changea soudain de direction, bondissant au travers d’une vitre que son passage brisa en milles éclats. Marianne emboita rapidement le pas… et Angeal les suivit, à la différence que lui ne posait pas pied à terre dans ce terrain. La ville… il y avait une prison secrète au beau milieu de la ville, mesure hérité du tueur d’étoile… et il faut que ce soit ses deux derniers prisonniers qui en fassent un problème.
La ville de nuit avec une infinité de cachette… ce moment où tous trois venaient de sortir était cruciale. Son avantage ne tenait qu’à sa mobilité immédiate car le bâtiment faussement désaffecté donnait sur une place mais une fois dans les ruelles, ils seront impossibles à retrouver.

Angeal d’une courbe se plaça face à Marianne et Tosh. S’il pouvait les tuer ou au moins les retenir le temps que les survivants rappliquent. Il retient sa coéquipière du bras d’avancer, tous deux préférant rester en retrait. Nerveusement, il tira en silence un coup de sa sarbacane… le Primarque releva à peine le plat de son épée qu’un petit bruit se fit entendre. Il en tirant un autre… puis une rafale fut tirée avant que le premier projectile ne touche.
Le Paladin chargea d’une impulsion de l’aile jusqu’à lui et le plaqua violemment au sol, sa main serré sur sa gorge prête à exploser… la dernière chose qu’il verrait serait le visage déformé par la haine de celui qui tua la moitié de son escouade sous une pluie de plume blanche.

Angeal sentit quelque chose… un frelon venait semble-t-il de lui piquer la nuque. La seconde d’après enfin il comprit que c’était la sarbacane et ce fut comme si un bloc de glace le gelait soudainement.

Le choc passé il se releva et vit Marianne ainsi que Tosh s’enfuir dans l’ombre des ruelles. Swain arriva avec sa canne… le paladin ne la regarderait plus jamais comme avant. Le stratège regardait le faux-primarque se relever péniblement, celui-ci se sentait engourdis jusqu’à son aile qu’il agitait… tout en fixant le stratège.


« Si quelqu’un peut retrouver les fugitifs dans cette ville, c’est vous. » La situation ne lui en laissait guère le choix. « J’irais me poster devant la seule sortie existante de la Citadelle… et il faut absolument boucler les égouts du château. Leur audace ne connait nulle limite. En prenant de la hauteur, j’inspecterais les remparts. »

Stoïque, il répondit froidement avec sa voix d’outre-tombe.

« Le plan parfait, en somme. Je ne passerais sur l’incapacité de votre templier… »

« Qui est mort, je vous le rappelle. »

« Comme quoi, il est possible de tuer au travers de barreaux. »

Angeal s’envola immédiatement avec une telle rage qu’un vent incroyable balaya toute la place l’espace d’un instant… Swain resta parfaitement immobile, se contentant de tourner la tête pour observer son ennemi juré s’envoler. Très rapidement, le Paladin arriva et pu effectuer un repérage aérien du pont. Le pont et les égouts, ce sont les deux entrés de la Citadelle… à l’image du Domaine qui n’a comme entrée que la Citadelle et le Château de Maléfique. Ca ne le frappait que maintenant… mais après avoir pensé aux égouts, des évènements tragiques ont distrais tout le monde et ca a complètement été laisser en suspend. S’il devait prier Etro ce serait pour se rappeler de ça après avoir tuer Marianne et Tosh.
Et prions aussi pour que Swain garde au mieux cette entrée. Prions encore plus pour qu’il passe par le pont.

Le Paladin plissa les yeux, déjà prêt à user de Buster Sword quand il aperçut une silhouette solitaire en train de courir… qui très vite s’immobilisa. Angeal atterrit jusqu’à son niveau.


« Vilkas, que s’est-il passé ? »

« Il a échappé à mes yeux et à fui. Je suis venu vous rejoindre. »

« Ca ne me rassure pas du tout que Swain soit en partie en charge de ça… je le soupçonne déjà d’avoir armé nos prisonniers. »

« Sérieusement ? » Dit-il dans un sourire pas très sincère, ca avait plus la semblance d’un rictus. « Vous le… soupçonnez ? »

« J’admets être sur et certains que c’est lui. Si c’est un complice, que je lui laisse cette responsabilité fait peut-être partit du plan d’évasion. »

« Il ferait ça… ? D’accords, des prisonniers qui s’échappent de la prison secrète en plein de cœur de la ville, ca entache… mais il hait la Coalition autant que nous. »

« Il est terriblement pragmatique, ne l’oubliez jamais. En vérité, je ne le vois juste pas endosser une part même minuscule de la responsabilité de cette évasion… concernant les civils ? »

« Si la prison a été construite ici, c’est tout simplement à cause d’une forte communauté croyante du Sanctum dans le quartier. Les prêtres doivent déjà être en train de leur parler. »

« Parfait, nous allons devoir intercepter Marianne et Tosh sur ce pont s’ils y passent un jour… vous restez en bas et ferait semblant de ne pas être alerte. »

« Et vous ? »

« Ils ne verront rien d’autre qu’une pluie de plumes blan… » Angeal se tût, portant une main à sa tempe pour calmer ses vertiges. Après quelques secondes, il parvint à de nouveau être viable bien que toujours victime de sueurs froides.

« Ca va ? »

« Oui… allons-y. »

Plus d’une heure passa quand enfin… on aperçut Marianne et Tosh qui passait accroupis comme des souris devant un Vilkas faussement endormi… avec son casque, ils ne le reconnurent pas. Soudain il se réveilla et se jeta brusquement sur eux ! Marianne suivait Tosh… quand les deux se levèrent pour courir plus avant sur le pont, elle eut le malheur de se retourner. Le paladin la planta au niveau de l’épaule avec son épée avant de la faire ressortir immédiatement dans une giclée de sang. Son cri de douleur stoppa la course de Tosh… et Angeal fendit sur l’air tel un aigle, lui assénant une frappe brise-roche !
Il l’esquiva d’une roulade et le paladin stoppa son cou avant de toucher le pont, pour ne pas qu’il tombe en pièces. Sa lame changea brutalement d’inclinaison… d’un bond aidé de son aile il bondit vers Tosh pour le frapper sans transition.

Encore raté… Angeal résistait mieux au poison mais il était clairement ralenti… plus loin, Vilkas n’était toujours pas parvenu à tuer Marianne. Attaquer et attaquer sans cesse… il ne se voyait que l’épuiser pour parvenir à le toucher. Le poison grignotait son endurance aussi…


« Tu n’es pas du genre loquace toi, hein… » Angeal enchaina trois coups puissants que Tosh esquiva les uns après les autres… pour l’instant, il ne cherchait qu’à rejoindre Marianne et le paladin en chef parvenait à l’en empêcher. Bizarrement, son ennemi changea d’attitude et gardait les yeux rivés sur Angeal… lorsque le poison prit avec l’effort de plus graves conséquences sur le corps du paladin, Tosh se rua sur Vilaks… il ne put juste rien faire. Pris par surprise, déstabilisé par une balayette parfaitement exécuté, Tosh et Marianne fuyait en direction d’un Angeal souffrant… mais debout et encore capable de porter son arme. Quel poison terribles… ils n’ont pas pu créer ça eux-mêmes. Avec quel alambic ?

Angeal abat son arme comme un fendoir pour leur barrer la route, relevant l’arme et la faisant tournoyer en l’air avant d’effectuer une frappe violente à la manière d’un joueur de baseball ! Ils se baissent néanmoins à temps. A peine le temps de distancer un Angeal lent comme une pierre que le bouclier de Vilkas passe brutalement devant eux, leur forçant au moins un arrêt. Juste le temps que le surhomme les rattrape.


« Ils sont du genre têtus ceux-là ! » S’écria Marianne sans distraire un seul instant son futur meurtrier.

La lame s’abattit violemment au sol… mais on les entendait courir encore.

« Contrairement à votre chef d’escouade et à votre groupe… »

Il continua de leur courir après… en réalité, la scène était ridicule à voir malgré l’importance de celle-ci. Deux personnes couraient après deux autres personnes… et Angeal ne pouvait céder face à ce poison quand les souvenirs atroces du rapt lui revenaient en mémoire. Les deux paladins, lents, étaient moins sûrs qu’ils iraient tout droit et creusaient lentement l’écart, celui des deux avec une aile en tête de course derrière les fugitifs.
Ils étaient finis… il n’y a qu’une station Shinra ou des plaines… avec deux paladins lents mais endurants aux trousses. Au moins Vilkas les poursuivra jusqu’au bout de la terre.

Les deux ont tenus jusqu’à la fin du pont, ayant presque fini de rattraper Tosh et Marianne à bout de souffle.

Angeal était pâle comme un mort, la peau recouverte de sueur froide… les yeux d’un mourant rivés sur Tosh qui fuyait avec Marianne sur le dos, déjà moins lourde que l’armure de Vilkas et que le poison qui coulait dans le sang du champion du Sanctum. Soudain, son soldat stoppa net et plaça son bouclier en protection devant lui… lourdement, le forçant à reculer de quelques pas, le faux-primarque prit appui sur le bouclier… et simultanément se propulsa autant à la force de ses jambes que des bras du Vilkas.
La charge fut terrible, comme un coup de tonnerre… Tosh jeta Marianne à terre et ils se séparèrent pour laisser un Angeal prisonnier de son élan.

Vilaks quand à lui se concentra sur Tosh… qui bientôt se retrouvait cerné par les deux paladins. Il se rua vers Marianne et alors que les deux Paladins étaient prêt à l’abattre, juste derrière lui… il fit éclater une bombe fumigène ! L’odeur poivré et forte du fumigène donna la nausée à Angeal, ce qui sembla éveiller le poison en ses veines. Non, ca ne semblait pas… car c’était maintenant du feu qui coulait dans ses veines comme rouillés. Quelque chose s’agita en lui et comme saisit d’une vie éphémère… le Primarque vomissait ses tripes, à terre, incapable de se relever. Puis il s’évanouit… et lorsqu’il se réveilla, ne restait plus que Vilkas à son chevet dans une chambre du château.


« Des templiers surveillent toutes les entrées et sorties du Domaine Enchantée, ils ne s’en sortiront pas. »

Angeal lui répondit sèchement.

« Il vaudrait mieux. »

_______________________________

Fiche de compétence
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Placard à balais et poudre d' escampette
» [Nouvelle Règle] Baril de Poudre noire
» Un point sur les armes à poudre noire.
» Barils de poudre uruk-hai
» [Scotch Town] Oups, c'était un baril de poudre ?