Derniers sujets
Ce qu'on fait par AmourAujourd'hui à 13:57DeathKairi, la Clef Musicienne (En construction)Aujourd'hui à 12:30KairiBrunch en bonne sociétéAujourd'hui à 1:04Chen StormstoutCe qu’on ne fait pas, le temps le faitLun 18 Juin 2018 - 16:59DeathRecensement des Avatars (obligatoire)Dim 17 Juin 2018 - 22:44SurkeshNever Never LandDim 17 Juin 2018 - 18:35InvitéTsuki Tricky's ArtDim 17 Juin 2018 - 14:38Pamela IsleyDemande graphique?Dim 17 Juin 2018 - 0:14Daenerys TargaryenLes vertues des cercles vicieux Sam 16 Juin 2018 - 15:57SurkeshContrats - Demande de MissionSam 16 Juin 2018 - 15:45SurkeshFace contre TerreVen 15 Juin 2018 - 15:37LenoreIl y a toujours un cheminMer 13 Juin 2018 - 22:36Fabrizio ValeriField of Heroes Dim 10 Juin 2018 - 15:54InvitéRendez-vous gallantVen 8 Juin 2018 - 14:09LenoreMon cœur pour un ingénieur Ven 8 Juin 2018 - 13:46Lenore
 

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
12/500  (12/500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Lun 18 Aoû 2014 - 1:12


Identité

  • Nom  : Brickowski

  • Prénom : Emmet

  • Titre  :  Sans-titre

  • Âge :  28 ans

  • Camp :  Errant

  • Monde natal : Monde du jouet

  • Race  : Humain LEGO

  • Grade désiré : Vice-amiral




Physionomie


Guide d'instructions du bon citoyen, Chapitre III : Comment se présenter en public

1. Un bon citoyen a un hygiène irréprochable. Il se lave tous les matins avant d'affronter les intempéries quotidiennes. Il utilise les meilleurs produits pour ne pas effrayer ou dégoûter les autres citoyens. Il évite également les parfums insolites.

2. Un bon citoyen n'est pas excentrique. Ses cheveux sont minutieusement nettoyés et soigneusement brossés. On oublie les coupes qui ne se fondent pas dans la masse comme les teintures bizarres et les mèches rebelles. De même, chaque citoyen mâle se doit de raser convenablement toute pilosité faciale pour éviter de ressembler à quelconque sauvage.

3. Un bon citoyen ne se maquille pas et opte pour un look naturel. Le teint naturellement jaune de la population permet une meilleure harmonie entre les différents membres de la collectivité.

4. Un bon citoyen se tient comme un soldat. Sa posture doit être irréprochable : les épaules droites, le dos bien dressé et le cou fier. La stature physique est un élément essentiel dans l'allure générale du bon citoyen, qui lui donne entre autres des airs plus professionnels et sophistiqués. Un posture non-conventionnelle éloigne les autres citoyens.

5. Un bon citoyen arbore toujours son plus beau sourire, même en cas de problèmes personnels qui affectent son moral. Des airs plus joyeux et allègres génèrent une atmosphère plus agréable. De plus, ce n'est pas en optant pour une mine accablée que le bon citoyen se sentira mieux : un sourire constant augmente le taux de production d'hormones reliées au bonheur.

6. Un bon citoyen n'abuse pas des bonnes choses. Ainsi, son alimentation ne se résume pas à la restauration rapide et aux repas gras, nocifs pour la santé. En mangeant bien, un bon citoyen peut conserver un poids convenable. Par ailleurs, le contraire est également à éviter : il est nécessaire de manger normalement pour éviter de devenir squelettique.

7. Un bon citoyen conserve une forme physique appréciable. Sans opter pour un entraînement minutieux de chaque muscle de son corps, un bon citoyen effectue quelques exercices physiques chaque matin afin de faciliter les tâches quotidiennes reliées au travail.

8. Un bon citoyen marche normalement. Sa démarche non-excentrique lui permet de se fondre dans la masse. Un pied devant l'autre, simplement.

9. Un bon citoyen ne crie pas, ne bégaie pas et n'utilise pas un ton sarcastique pour discuter avec autrui. Il utilise une voix agréable, joviale et n'emploie en aucun cas des jurons, vulgarités et autres obscénités de ce genre.

10a. Un bon citoyen, au travail, revêtit l'uniforme officiel de sa profession. Il n'enjolive pas son habit avec différents accessoires, optant pour un look sobre et appréciable. Par exemple, le citoyen bâtisseur porte sa veste de sécurité orangée et ses pantalons de la même couleur sans les modifier. De même, dans le cadre de son travail, un bon citoyen n'oublie jamais de porter son étiquette identificatrice, ce qui permet de meilleures relations professionnelles.

10b. Un bon citoyen, à la maison, porte des vêtements sobres. Le citoyen, mâle ou femelle, ne peut se permettre d'être nu, même au sein de sa demeure. Il doit porter un accoutrement qui respecte la vie familiale et collective. Ainsi, il opte pour une tenue confortable, sans être trop décontractée : un t-shirt blanc et un jeans bleu sont par exemple convenables.

10c. Un bon citoyen, dans les rues et les lieux publics, porte des tenues de soirée élégantes, mais pas trop arrogantes. Souvent, les citoyens mâles optent pour une chemise et des pantalons propres. Quant aux citoyennes, une robe assez longue, descendant sous les genoux, est appréciée par tous.

11. Un bon citoyen, puisqu'il est humble et qu'il contrôle ses émotions, ne se bat pas et tente d'éradiquer l'agressivité de ses façons d'être. Il ne doit donc, en aucun cas, utiliser son corps ou ses outils de travail pour blesser une tierce personne.




Psychologie


Quelque part à Briqueville, un patron et l'un des contremaîtres du chantier discutent...

– Emmet Brickowski est absent aujourd'hui.

– Emmet ?

– Ouais, tu sais... Emmet.

– Emmet ?

– Je n'en sais rien. Emmet est absent. Il faut le remplacer.

– Attends, je connais tout le monde sur le chantier, et je vous assure que je n'ai jamais travaillé avec Emmet. Vous êtes certain que vous n'êtes pas en train de divaguer, patron ?

– Je t'assure qu'un certain Emmet travaille pour nous depuis quelques temps.

– Combien de temps ?

– Peu importe.

– Emmet, vous dites.

– Emmet.

– Ah ouais, Emmet ! Désolé, patron, son nom m'avait échappé pendant un instant. Mais en tout cas, je dois avouer que c'est assez curieux qu'il ne soit pas présent aujourd'hui alors qu'il était en super forme hier soir.

– Tu m'éclaires ? Je me sens un peu idiot de ne pas connaître mes employés...

– Emmet, c'est le gars le plus cool de tout le chantier. Ça m'étonne que vous l'ayez oublié.

– Mais encore ?

– Après le travail, il nous invite à prendre un verre à la taverne du coin. Il ne gagne pas beaucoup d'argent, mais trouve quand même quelques munnies pour remplir nos verres vides ! Le pauvre, j'espère qu'il n'est pas malade. Sans vouloir offenser tous les efforts que vous avez mis pour... créer une ambiance de travail agréable [...], mais le chantier sera terriblement blasant sans lui. Y a pas un gars plus généreux que lui dans l'univers.

– T'es sûr ? Il me semble que tu parles d'Ahmed, là.

– Ah, en effet. Mais qui est Emmet, alors ?

– J'ai peut-être une idée, en fait... Ce serait pas l'artiste un peu emo qui gambade sur le chantier en fredonnant des chansons que personne ne connaît ? Ce gars manque cruellement de respect envers moi, et envers son travail... Il ne respecte pas les plans, refuse d'obéir aux ordres. Crois-moi, s'il déroge encore un peu des–

– Patron, lui, c'est Aimé. L'artiste incompris qui construit n'importe quoi sans qu'on lui demande, c'est Aimé. D'ailleurs, ce gars m'énerve à crier sur tous les toits qu'il écoute Mozart dans ses temps libres...

– Vraiment ?

– Vraiment.

– Peut-être qu'Emmet est une fille, en fait.

– Peut-être.

– AH OUAIS.

– Ah ouais ?

– Ce serait pas l'ouvrière qui vient d'arriver et qui ne se laisse pas marcher sur les pieds ? Son dossier n'est pas parfait; elle bouleverse parfois un peu l'ordre sur le chantier, mais elle est franchement créative. Elle apporte toujours de bonnes idées. Si j'étais toi, je me servirais d'elle comme exemple. Un peu d'imagination ne te ferait pas de mal, hein.  

– Justement, patron, je ne l'ai pas vue ce matin. Dommage. J'aime bien travailler avec elle. Contrairement aux autres, j'ai beaucoup d'attentes envers elle. Ouais, d'ici quelques années, elle prendra bien votre place, patron ! En plus, elle est plutôt jolie.

– Tu parles. Elle est belle, et intelligente. C'est la femme de tous mes rêves.  

– ...

– Attends, son nom, ce n'est pas Émilie ?

– Si.

– Mais qui est Emmet, alors ? Tu es allé sur le chantier ce matin, n'est-ce pas ?

– Ouais.

– T'as pas remarqué... une absence ?

– Je n'ai pas vu le gars... Vous savez, celui qui gueule toujours.

– Ah, si ce gars est bel et bien Emmet, ça nous fera une journée de paix et de bonheur, d'allégresse, de calme !! Il travaille bien, sait tenir un marteau comme un chef, mais il ne sait pas du tout contrôler ses élans émotifs. J'ai peur pour ma vie quand je le croise sur le chantier ou que j'ose lui dire qu'il a fait quelques erreurs dans ses constructions...

– La semaine dernière, j'ai évité la mort de peu quand il m'a lancé un tournevis en pleine tête. Je lui ai dit que sa charpente n'était pas assez solide, et il a tenté de mettre fin à mes jours. Patron, vous devez faire quelque chose, je veux pas mourir... Je suis jeune et j'ai une vie devant moi !

– Ouf... Si j'en ai la force, et le courage, je lui parlerai demain... Ouais.

– Bon débarras !

– Ouais !

– ...

– ...

– Emmo.

– Emmo ?

– C'est Emmo, pas Emmet.

– ...

– Patron, le seul autre ouvrier que je n'ai pas vu ce matin, c'est le vieux un peu cinglé qui passe ses journées dans les échelles et sur le haut des échafauds.

– Celui qui n'arrête jamais de crier qu'il a besoin de sensations fortes ?

– Exactement. 'faut avouer que ça prend du courage pour grimper là-haut.

– Si tu veux mon avis, c'est plutôt de l'inconscience. Mais bon, ce vieux n'est pas Emett, je te confirme.

– Ah.

– Ah...

– Ah ?

– Bon... Étant donné qu'on ne le connait pas tous les deux, je suppose qu'il s'agit de l'un de ces employés retardataires ou l'un de ces ouvriers qui se présentent un jour sur deux.

– Ça me semble être une bonne hypothèse.

– Ah, eh bien non ! Sa feuille de temps me dit que c'est la seule fois en onze ans qu'il ne se présente pas au boulot. Et dans son dossier, aucune tache. Pas le moindre écart. Pas la moindre dérivation. Il travaille dans le même quartier et dans le même bâtiment depuis tout ce temps.

– Emmet. Cet ouvrier doit être tristement... sans intérêt.

– Un parmi tant d'autres...

– J'ai survolé le chantier chaque jour de mon existence depuis dix ans et... ce nom m'échappe totalement.

– Oublions. Il reviendra demain, de toute façon.

– Je suppose.

– Tu te rends compte ? Ce gars est tellement normal qu'on n'arrive pas à l'identifier...




Histoire


Certains naissent sur des terres éloignées, au sein de grandes forteresses ou dans des forêts majestueuses habitées par des elfes et par des créatures sylvestres aux pouvoirs surnaturels. Certains sont abandonnés sur les rives d'un fleuve, adoptés par des gens au cœur d'argent ou encore élevés par des loups au milieu de contrées sauvages. Mais d'autres naissent simplement, dans une ville quelconque au nom inconnu, de parents anonymes sans passé ni histoire et ne connaissent rien d'autre que l'odeur de l'urbanité. C'est le cas d'Emmet.

Mais ce n'est pas grave, car un individu n'est pas déterminé par sa naissance ! Non, c'est ce qu'il en fait. Prenez par exemple les contes de fées et les fables des temps ancestraux. Les personnages vivent souvent une vie bien banale avant de rencontrer leur destin, de tomber nez à nez avec leur futur. Quelques-uns sont les élus d'une prophétie ancienne, d'autres pressentent leur devoir de sauver l'univers de forces obscures. Ils partent à l'aventure, font des rencontres incroyables, sacrifient leur propre existence pour en arriver à leurs fins. Malheureusement, ce genre de quête épique n'a jamais affecté Emmet. Non, lui, il a simplement connu une enfance plutôt banale et a étudié comme tous les autres de sa cité.

Fort heureusement, les études permettent souvent à des individus banaux comme Emmet de se frayer un chemin dans la masse et d'être reconnus par tout un chacun. Il suffit de prendre en exemple tous les médecins de ce monde qui sauvent des vies chaque jour, les grands artistes qui traversent le monde pour un peu d'inspiration, les historiens qui connaissent chaque parcelle du passé et qui la racontent  dans tous les pays de l'univers, ou encore les scientifiques qui utilisent leur mental surdéveloppé pour innover, et créer, et imaginer des machines qui facilitent les tâches quotidiennes. Tous ces gens ont un point en commun : de simples études qui ont fait d'eux de grands hommes, de grandes femmes, de grandes personnes. Cependant, Emmet n'a rien fait de tout cela... Il s'est contenté d'abandonner sa scolarité pour devenir bâtisseur.

Il ne faut pas non plus être défaitiste ! Il existe un bon nombre de bâtisseurs incroyable qui ont participé aux plus grandes constructions de la galaxie. Il y a bien des mains, bien des efforts et beaucoup de sueur derrière Notre-Dame-de-Paris, le Palais des rêves et tous les châteaux qui parsèment les lands du Domaine enchanté. Et que ferions-nous sans tous ces ouvriers qui labourent ardemment pour fabriquer ces navires de transport qui traversent les océans stellaires fièrement ? Rien, sans doute. Emmet a toujours rêvé de construire ces vaisseaux, mais les circonstances ont fait en sorte qu'il s'est consacré toute sa vie à la construction de bâtiments résidentiels. Eh bien.

Eh bien ! On ne définit pas non plus un homme à sa carrière. C'est très réducteur. Les passe-temps sont aussi des bons indices de la qualité de vie d'une personne. Certains écrivent des contes formidables, d'autres peignent des tableaux à couper le souffle. On trouve partout des individus aux doigts de fées qui tissent plus vite qu'ils ne respirent, ou encore des athlètes aux muscles surdéveloppés qui remportent toutes les compétitions. Ce sont les passions qui animent véritablement un individu, pas sa carrière. Justement, Emmet... aime bien regarder la télévision. C'est tout ce qu'il fait durant ses temps libres, d'ailleurs.

Les passions... Les passions ne sont pas si importantes, au fond. Nous avons presque oublié le plus important : les relations. Ici, comme partout ailleurs, de grandes familles habitent les villes et les villages. D'autres, sans avoir d'enfants, sont constamment entourés d'une armée d'amis. Mais... Mais Emmet est du genre solitaire. En fait... Il aimerait bien faire partie d'un groupe, d'un clan ou d'un cercle quelconque, mais il n'y arrive pas. Emmet est seul. Oui, en général, il est seul.

Bon Dieu. Emmet n'est pas un personnage très intéressant. Cette fiche de présentation est de plus en plus lourde. On aurait pu remplacer le nom d'Emmet par n'importe quel autre individu ayant vécu une vie aussi... banale. Je dois faire quelque chose pour régler ce léger... cet énorme problème ! Sinon, ses rps seront tout aussi inintéressants et impertinents. Que faire ?

Bon, premièrement, retirons-le de son habitat naturel ! Adieu le monde magnifique de briques LEGO du Monde du jouet. Il suffit de supposer qu'une mission de la Lumière ne se passe pas comme prévu et il atterrit... Oui, dans l'une des provinces du Consulat ! Le Jardin Radieux, pourquoi pas ? Ah, et il lui faut aussi une occupation. Que diriez-vous d'un attentat terroriste dans les provinces des consuls ? Bonne idée; excellente idée, même. Un de leurs membres se rendra inévitablement sur place pour constater l'ampleur des dégâts, et Emmet, oui, Emmet se proposera pour réparer les dégâts.

Voilà, on tient quelque chose ! Peut-être que la vie d'Emmet sera, enfin, moins... normale ?!




Questions diverses


1) Votre personnage est-il capable d’aimer, d’avoir une relation ?
Bien sûr, mais qui voudrait d'un ouvrier aussi inintéressant ?
2) Si l’esprit de votre personnage s’incarnait en un animal mythologique ou chimérique ou réel (nuances acceptées). Que serait-il ?
Un cheval, mais pas sauvage. Non, plutôt très domestique.
3) Qu’en est-il de la fidélité et de l’esprit de camaraderie de votre personnage ?
Super-fidèle, super-camarade, mais tout cela est rarement réciproque.
4) En vue de votre race, quand pouvez-vous dire que votre personnage a forgé une amitié. Citez quelques unes de vos relations amicales.
On ne peut pas dire qu'Emmet ait forgé des relations d'amitié, mais peut-être quelques relations professionnelles, sans plus.
5) Quelle est la devise de votre personnage ? S'il y en a plusieurs, donnez les toutes.
« Tout est cool. »
6) Vis à vis de votre façon d'écrire, quels sont vos points forts et points faibles?
Plusieurs points forts. Aucun point faible. Sans rigoler, je pense que j'ai bien réussi cette fiche en étalant le plus de facettes possible de la normalité et des conventions.
7) Pourquoi incarner ce personnage ?
Au début, ce projet concernait un renard hipster qui refusait de se soumettre aux normes. Et puis, je me suis dit... Pourquoi pas le contraire ?!
Le Drapeau Blanc

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
225/550  (225/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 19 Aoû 2014 - 3:40
...

Bon...

Vraiment, j'ai adoré le physique mais... je ne peux pas me retenir plus longtemps, je vais commenter le caractère.
J'ai tout simplement adoré le caractère, il est génial, très subtil, sauf... à la fin.

Honnêtement, t'as eu une idée de génie, c'était juste... dingue. Ton caractère était un 10/10 jusqu'à sa conclusion... Là je dois dire que tu m'as déçu. Je suis véritablement très sérieux.

Tout le caractère, t'es subtil et à la fin tu décides de... prendre ton lecteur par la main et lui expliquer le sens de tout ça.
Franchement... Ceci :

– Emmet. Cet ouvrier doit être tristement... sans intérêt.

– Un parmi tant d'autres...

– J'ai survolé le chantier chaque jour de mon existence depuis dix ans et... ce nom m'échappe totalement.

– Oublions. Il reviendra demain, de toute façon.

– Je suppose.

– Tu te rends compte ? Ce gars est tellement normal qu'on n'arrive pas à l'identifier...

M'a vraiment déçu.

Honnêtement j'avais compris où tu voulais en venir à la moitié du texte et... j'aimais ça. J'aimais le fait d'avoir compris parce que je me disais "Les informations elles sont là mais il faut les voir, il faut les chercher". Et c'est en poursuivant ton texte, en tombant dans ta toile, que je me disais que ton caractère est... juste du génie. Tu n'aurais pas pu mieux le faire.

Et puis à la fin, alors que tu aurais pu t'arrêter sans dire la moindre chose sur Emmet... tu décides de prendre ton lecteur pour plus bête qu'il ne l'est.

Je suis autant ému par ton caractère que déçu par sa fin.

Maintenant je le pense. T'as fait ça parfaitement... Cette description toujours très inspirée de chacun des faux Emmet, j'ai trouvé ça grand ^^. Ils voulaient y croire, tu le sens. "Ah c'est sans doute lui ! Ce valeureux ouvrier dont l'assiduité n'a d'égal que..."
Vraiment j'ai aimé ce style.

Mais la fin...

Franchement intérieurement, je fais le soupire le plus long du monde et bon sang j'espère te faire culpabiliser.

Pour en revenir au physique ^^. C'est subtil, même si ça l'est moins... mais oui j'ai beaucoup aimé. Honnêtement là j'en parle comme si t'avais juste fait un truc bien mais c'est juste que je pense au caractère et... à ta fin de merde... et...

Tu vois, les choses perdent de leur importance.

Mais pourtant le physique part d'une très bonne idée ^^. Je ne dirais pas que c'est du génie, je pense juste que tu as trouvé une méthode vraiment cool.

L'histoire... Disons que c'est moins... grand.
C'est bien ! En fait y a même des idées sympas comme à chaque fois le fait que tu décrives les bienfaits d'une telle chose et que tu contre-balances avec la réalité morose de Emmet.

Non vraiment... de bonne idées mais il faut reconnaître que tu as fait beaucoup plus simple.

Je donnerais... Général au caractère, Seigneur au physique et Commandant à l'histoire. Ce qui te fait un grade de seigneur ^^.

C'est une excellente fiche que je n'oublierai pas de si tôt.

Fiche validée et toutes conneries du style.

_______________________________
messages
membres