Derniers sujets
» Froide Noblesse
par Huayan Song Hier à 19:52

» Tombent les masques
par Abigail Underwood Hier à 19:25

» Chasse aux corsaires
par Pamela Isley Hier à 11:13

» Absences de Pamela
par Milla Maxwell Jeu 16 Nov 2017 - 16:46

» Promenons-nous dans les bois -
par Agon Wiley Jeu 16 Nov 2017 - 5:58

» Il était une fois ... Toxine (En cours )
par General Primus Jeu 16 Nov 2017 - 2:06

» Au fond du donjon, troisième grille à droite
par Shadow Mer 15 Nov 2017 - 16:46

» Sauver Tania [Exploit]
par Chen Stormstout Mer 15 Nov 2017 - 10:56

» Déménagement
par Chen Stormstout Mer 15 Nov 2017 - 10:34

» Contrats - Demande de Mission
par Merrion Dexelo Mar 14 Nov 2017 - 23:00

» Fiche d'Identité de Narantuyaa
par Narantuyaa Mar 14 Nov 2017 - 9:17

» Attaque Nocturne
par Narantuyaa Mar 14 Nov 2017 - 2:54

» Avant de poster dans Histoires de Grimm...
par General Primus Mar 14 Nov 2017 - 0:15

» L'âme d'un chercheur
par Huayan Song Lun 13 Nov 2017 - 15:45

» La fiche d'identité de D.Va
par D.Va Lun 13 Nov 2017 - 15:03


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 À la recherche de sa Lumière
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Coeur Oublié
Masculin
Nombre de messages : 80
Age : 27
Date d'inscription : 11/07/2014

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
317/350  (317/350)
Jeu 31 Juil 2014 - 21:44

La Shin-Ra, Freyja n’avait pas eu affaire à ces hommes depuis son arrivée dans la Terre des Dragons. Mais aujourd’hui, elle allait devoir louer leurs services pour honorer la demande de son Maître. Elle se demandait encore la raison pour laquelle cette compagnie détenait le monopole absolu en ce qui concerne le transport. Comment des groupes aussi puissants que ceux énumérer par son maître étaient capable de diriger des peuples, et des mondes, tout en étant sous le joug financier de la multinationale ? À la simple décision d’un homme, et tous les mondes se retrouverais paralysé, livré à eu même. Un frisson parcourait le corps de la jeune Chevalier Dragon à cette idée.

La jeune femme s’installait dans le vaisseau de transport, la tête collée au hublot. Elle priait secrètement d’arriver dans un monde bien plus accueillant que la dernière fois. Pas qu’elle avait peur de ce qu’il l’attendait au Château Disney, mais elle espérait sincèrement pouvoir dresser les bannières de la Lumière, devenir une des leurs. Même si, de ses membres, elle n’avait que des ouïs dires. D’après son vieux Maître, ils étaient les bienfaiteurs de nos mondes, toujours là pour guider les êtres tombés dans les ténèbres. Il était le dernier rempart contre la misère et la tristesse, encore trop présente dans certains mondes, dont probablement le siens. Elle avait confiance au jugement du vieux sage, il ne l’avait pas envoyé rejoindre les membres de la Lumière sans raison. Elle s’enfonçait un peu plus dans son siège, plus pressée que jamais de se poser dans se nouveau monde.

*Chère voyageur, nous arrivons dans le hangar à vaisseau situé en dessous du Château Disney. Deux minutes d’arrêt. Nous vous remercions d’avoir choisi la compagnie Shin-Ra.*
Freyja soupirait à l’écoute de ce message, nous avons besoin de plusieurs options afin d’effectuer un choix. La jeune Chevalier Dragon sortait du transport pour découvrir un tout nouveau décor. Là ou dans son monde d’origine, ou à la Terre des Dragons les stations étaient d’imposantes bâtisses froides, cet endroit dégageait une certaine chaleur. De large canalisation jaune traversait la pièce de long en large et d’énorme engrenage tous aussi coloré que les tuyaux étaient dispersés à travers la pièce. La jeune femme était encore dans l’encadrement de la porte du vaisseau, comme trop éblouie pour avancer, jusqu’à ce qu’une troupe d’hommes en armure la bousculaient afin de passé. Les hommes empruntaient un chemin jusqu'à une large porte circulaire situé en hauteur par rapport au Chevalier Dragon. Le sifflement du vaisseau pressait Freyja à s’engager sur le chemin de pierre, les portes se refermaient derrière elle et le vaisseau chutait dans le vide. D’un regard rapide en arrière, elle voyait le vaisseau redémarrer à plusieurs mètres en contre-bas. Et ensuite, une large porte portant un étrange écusson se refermait sur le vide, c’était donc ça ? Le symbole de la Lumière.

La jeune femme avançait doucement sur le chemin, malgré l’imposante installation, les machines ne faisaient pas tellement de bruit. Tellement peu que Freyja ne remarquait pas les deux énormes mains articulées lui attrapé par les épaules et la soulevé en direction de l’estrade. Ses pieds pendaient dans le vide, et ne voulant pas causé de dégâts, elle restait impassible tant à sont sort, quelque peu incongru en tenu du lieu. Deux minuscules écureuils s’agitaient pour rejoindre la jeune Chevalier Dragon. Ils portaient des petits tabliers en cuir et se ressemblaient comme deux gouttes d’eau, mise à part la couleur de leurs nez, l’un était rouge et l’autre noir.

- Lâcher votre arme ! Lâcher votre arme !
- Mon arme ?
- Grand bâton avec une pointe dans votre dos !
- Vous êtes un ennemi ! De la Coalition Noire !
- Coalition ?
- Ne jouer pas au plus malin !
- Ou est plus malin que vous madame la rat !
- Je ne suis qu’une habitante de Sherwood à la recherche de la Lumière.
- Vous êtes une envoyée d'Ariez ? Kefka ?
- Vous êtes venues nous attaqués !
- Kefka ? Vous le connaissez ? Que pouvez vous me dire de lui ? Et autre homme comme moi est venu ?
- Nous posons les questions !
- D’ailleurs, vous allez nous suivre !

Freyja avait été capturé par les deux petits écureuils et emmener dieu seul savait. Elle ne comprenait pas pourquoi les deux petits animaux l’avaient enchaîné et trainer à travers le Châteaux. Quelques gardes les accompagnaient, poussant la jeune femme et transportant sa hallebarde, mais ou allait-elle être emmener ?

- Qu’allez vous me faire ?
- Nous ? Rien !
- Oui, Rien ! Général Cissneï en décidera elle même !
- Qui est-elle ?
- Le chef pardi !
- Mais oui, d’où tu sors toi ?

Freyja et son escorte avançaient vers la salle d’audience. Enfin, la jeune femme allait connaître le dirigeant de se groupe, et qui sais, rejoindre leur rang.


avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ange de Réconfort
Féminin
Nombre de messages : 611
Age : 23
Date d'inscription : 22/08/2009

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
577/0  (577/0)
Jeu 7 Aoû 2014 - 17:50
Il faisait bon, tout était silencieux. Enfin autant que que pouvait l'être un jour calme ; les balais avaient prétexté le nettoyage de tous les sols de château en profitant du fait que la chaleur ferait tout sécher plus vite, sans compter les allées à l'ombre, qui demeuraient une véritable patinoire. Et également en oubliant tous les occupants du château qui, barricadés dans leurs appartements, attendaient que cela passe. Cissneï, elle, restait dans la salle d'audience, elle l'avait toujours maintenue dans une propreté relative, présentable, ainsi, elle s'était permis de violemment rembarrer les balais qui voulaient noyer son carrelage. Ils étaient revenus à l'assaut trois fois depuis le début de la matinée. Enfin, il ne fallait pas se plaindre, ils n'étaient pas en grève...

A part cela, il y avait les divers bruits des insectes logeant dans les buissons de la cour, et quelquefois également l'apparition d'un sans-cœur, l'écho de quelques coups, et puis le retour au silence. C'était un jour comme bien des autres, il n'y avait que les nouvelles désastreuses du Pays Imaginaire qui venaient ajouter des nuages devant le soleil, sans parler de l'inquiétude pour Sherwood, et puis évidemment, cette épée de Damoclès que représentait la Coalition. La peur d'une attaque, que ce soit par elle ou par un de ces groupuscules gravitant dans les ténèbres. Personne ne savait ce qui les composait mais n'avaient-ils pas attaqué divers endroits ces dernières années ? La garde avait beau patrouiller tout couloir, toute allée, a toute heure du jour ou de la nuit, rien ne pouvait les ralentir, semblait-il. Cissneï était inquiète, et elle n'allait pas profiter de l'été pour s'arrêter de travailler. Pour le moment, elle était plongée dans la lecture du dernier rapport venant du Pays Imaginaire, et comme il était dit plus haut, elle n'était pas franchement de bonne humeur.

« Entrez. » dit-elle sèchement, le temps d'une bonne seconde, d'un soupir, d'un poing posé un peu trop fort sur son bureau.

La porte s'ouvrit ; un groupe de gardes entra. La jeune femme hausse les sourcils.

« Général ! Un espion de la Coalition Noire s'est infiltré dans le château ! »

« Nous avons la quasi certitude qu'il s'agit d'un élément seul, Général ! »

Bordel de merde, c'était pas vrai. C'était un cauchemar.

Tic et Tac s'écartèrent, et les gardes s'avancèrent, deux d'entre eux encadraient une forme humaine. Mais vaguement humaine ; en effet, ses traits n'étaient pas familiers à l'ancienne Turk. Pour tout dire, elle n'avait jamais vu un visage pareil, pour ne pas être vulgaire. Son nez se prolongeait en museau, ses mains étaient pourvues de griffes. Cissneï était surprise, trop pour songer à l'hypothétique provenance de cette impromptue invitée.

« Le suspect est en position d'une arme, Général. » fit un des soldats, qui tenait fermement une hallebarde, la désignant d'un signe de tête.

Cissneï resta assise, garda son calme. Intérieurement, elle fulminait. Que ce soit une farce, ou que cette personne soit bel et bien un espion pas très discret de cette chère Ariez, le calme du Château Disney allait être perturbé.

« Et bien, qu'avez-vous à dire pour votre défense? »

_______________________________
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Coeur Oublié
Masculin
Nombre de messages : 80
Age : 27
Date d'inscription : 11/07/2014

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
317/350  (317/350)
Ven 8 Aoû 2014 - 0:37

Freyja avait été emmener dans une grande salle rectangulaire mains et pieds liés, devancée par les deux petits écureuils et entourée de garde en armure. La salle était immense, la jeune femme ne s’attendait pas à découvrir un lieu d’une telle grandeur ici. Depuis le hublot du vaisseau Shin-Ra, le monde semblait si petit pour être le quartier général d’un groupe aussi puissant que la Lumière.

La Chevalier Dragon stoppait sa marche forcée pour admirer les lieux. Ses yeux n’avaient jamais pu contempler de telles splendeurs, la salle était entièrement faite de marbre blanc. D’épaisses colonnes se dressaient des deux cotés de la pièce, pour atteindre un plafond si haut que la jeune femme dévoilait sa gorge à l’assemblée. Le sommet de la pièce était aussi magnifique que le reste de la salle, et semblait éclairé à l’aide d‘une puissante magie. Un coup dans les côtes rappelait la jeune femme à l’ordre et celle-ci reprit sa marche. Un long tapis rouge traversait la salle pour atteindre une petite estrade bleue sur laquelle reposait un trône d’or. Derrière celui-ci se trouvait une large bannière estampée du même icône aperçue à son arrivé dans le monde. Freyja était tellement obnubilée par l’architecture de la salle, qu’elle n’avait même pas remarqué la jeune femme rousse. Elle était assise derrière un large bureau de bois finement sculpté, il devait s’agir d’une personne de haut rang dans la lumière.

- Général ! Un espion de la Coalition Noire s'est infiltré dans le château !
- Nous avons la quasi certitude qu'il s'agit d'un élément seul, Général !
- Le suspect est en position d'une arme, Général.

Général ? Il s’agissait probablement de la fameuse Cissneï, dirigeante de la Lumière. Le cas devait être grave, les écureuils avaient emmenés la jeune femme pour se faire juger devant le gratin du groupe. Mais pour quelle raison avait-elle été confondue avec un membre de cette Coalition ? Qui étaient-ils pour être ainsi réprimandés ? Et surtout, Freyja représentait-elle une menace à leurs yeux ?

Et bien, qu'avez-vous à dire pour votre défense ?
La défense ? Freyja ne comprenait pas, elle ce retrouvait au milieu de se tribunal extraordinaire pour aucune raison apparente. Elle avait même été coopérative au moindre agissement des gardes ou des deux petits énergumènes. Ne c’était-elle pas trompée de lieu ? Avait-elle dérivée dans un monde bien éloigné de celui conté par son maître ? D’un geste, elle amenait ses longs doigts vers la pointe de son chapeau et le retirait, afin de montrer son visage à toute l’assemblée. Relevant la tête, ses cheveux blanc tombait sur ses épaules, elle avait le regard fixer sur la rouquine attablée.

Pour avoir à me défendre, il faudrait que j’ai commis un crime… Non ?
La Chevalier Dragon avait parlé sur un ton calme, elle ne voulait pas attiser la colère des membres de la Lumière. Si ceux-ci semblaient persuadés de sa culpabilité, il fallait choisir minutieusement les mots à prononcer. Elle dirigeait son regard vers les deux excités, s’apprêtant à expliquer son arrivé.

Il y a de cela une heure, je suis arrivé dans votre hangar à vaisseau par le biais d’un transport Shin-Ra. À peine ais-je eu le temps de sortir que deux énormes mains m’ont attrapés et maintenu en respect. Pour ensuite voir arrivé vos deux petits amis, m’ordonnant de le remettre ma hallebarde. La suite, vous la connaissez, je me vois trainer devant vous comme la dernière des voleuses.
Freyja faisait une pause dans son discours, regardant successivement les deux écureuils pour ensuite diriger à nouveau son regard vers la juge de son procès improvisé.

Je ne suis en aucun cas un espion, je ne fais partie d’aucuns groupe et je suis justement venue ici afin de combattre à vos côtés.
Dans une moue théâtrale, la jeune femme remettait son chapeau droit sur sa tête. Une mèche de ses cheveux cachait son œil gauche, et du droit, elle fixait intensément la rouquine.

Je me nomme Freyja Crescent, originaire de la Forêt de Sherwood. J’ai passé les trois dernières années de ma vie à m’entrainée pour, qu’un jour, je puisse combattre les ténèbres. Et j’espère que l’assiduité de vos membres ne m’empêchera pas d’atteindre mon but…


avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ange de Réconfort
Féminin
Nombre de messages : 611
Age : 23
Date d'inscription : 22/08/2009

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
577/0  (577/0)
Mer 27 Aoû 2014 - 0:39
Bordel, c'était pas nouveau ça. C'était même pas la première fois. Cissneï passait beaucoup sur les erreurs des lumineux ; un Pizza Planet qui explose, des balais en grève, des visiteurs attaqués par des gardes zélés... En fait il y avait un problème partout, c'était simple. Les gardes zélés, c'était très, très très utile en état de guerre, et ça personne ne pouvait le contredire. Franchement Lady Ravness faisait un travail impeccable. Il y avait simplement des moments où la Lumière ressemblait un peu trop à Alcatraz pour que cela soit vivable, tout simplement.

Et des moments comme ça.

« Dehors, tous. Sauf Freyja. »


Elle en avait un beau cas droit devant elle.

La jeune femme attendit que les soldats ainsi que Tic et Tac quittèrent la pièce, non sans avoir tenté par trois fois de les tuer du regard, elle savait cela possible, mais étais-ce au moins dans ses capacités ? Elle aurait bien aimé en cet instant où tuer des chatons ne lui paraissait plus aussi cruel que ça.

Un moment de silence se fit sa petite place dans la pièce blanche. Le blanc était facilement inducteur de tels moments. N'appelait-on pas ça un blanc pour une raison ? Qu'il se passait dans une gargote ou une pièce immaculée, il était tout aussi désagréable. La jeune femme chercha quoi répondre en soupirant. Se replaçant une mèche de cheveux d'un geste imprécis, elle regarda par la fenêtre un court instant. Oh, il faisait toujours jour, les arbustes étaient toujours là, bien, bien. Rien à voir, dommage. Rien pour fuir cette entrevue imprévue.

« Je suis désolée pour cette accueil des plus... brutaux, je suis franchement désolée que votre premier contact avec la Lumière se soit passé dans d'aussi brutales conditions. »

Non pas que ce soit comme ça dans tous les cas. Non, non, nous ne sommes pas tous comme ça. Pas toujours. Enfin, des fois, si mais....

C'était un carambolage. Un incident ferroviaire.

La jeune femme se rapprocha de Freyja, et lui tendit sa main nue.

« Si la Lumière peut faire quoi que ce soit pour vous, n'hésitez surtout pas à demander. Je ne peut que vous souhaiter la bienvenue.  Je m'entretiendrais personnellement avec la garde et les ingénieurs au sujet de cette méprise malheureuse. »

_______________________________
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Coeur Oublié
Masculin
Nombre de messages : 80
Age : 27
Date d'inscription : 11/07/2014

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
317/350  (317/350)
Jeu 28 Aoû 2014 - 19:36

Le verdict du procès improvisé était tombé… Étrangement rapidement.

À peine Freyja avait-elle finie sa plaidoirie que la dirigeante de la Lumière renvoyait, avec un ton plutôt sec, les gardes ainsi que les deux petits écureuils. En moins de temps qu’il n’en fallait pour le dire, les soldats avaient délesté les lourdes menottes en fer des fins poignets de la jeune anthropomorphe pour ensuite quitter la salle. D’un regard en arrière, Freyja remarquait sa lance déposée contre l’encadrement dans la porte, au moins, elle ne risquerait pas de l’oublier au moment de son départ. Frottant ses poignets à nouveau libres, Freyja portait à nouveau toute son attention envers Dame Cissneï.

Je suis désolée pour cette accueil des plus... brutaux, je suis franchement désolée que votre premier contact avec la Lumière se soit passé dans d'aussi brutales conditions.
Il était vrai que l’accueil n’était pas des plus habituel, mais Freyja n’en tenait pas rigueur. Les membres de la Lumière avaient réagi pour la sécurité du quartier général, même s’ils avaient pu passer, ne serait-ce qu’une minute, à écouter les paroles du Chevalier Dragon.
La rousse avait quitté le confort de son bureau pour se rendre au centre de la pièce, à l’emplacement de la femme-rat. Elle observait l’approche de la dirigeante, les récents événements semblaient ne plus transparaître dans les yeux de la dame. Était-elle habituée à ce genre de situation ? Combien d’aspirant à la Lumière avait subi le même manège ? La main tendue de Cissneï extirpait la jeune femme de ses songes.

Si la Lumière peut faire quoi que ce soit pour vous, n'hésitez surtout pas à demander. Je ne peut que vous souhaiter la bienvenue. Je m'entretiendrais personnellement avec la garde et les ingénieurs au sujet de cette méprise malheureuse.
Freyja restait un instant dubitatif devant cette main. Au grand jamais, un humain autre que son maître n’avait daigné serrer la patte de la rate. Dans son esprit, il s’agissait d’une profonde marque de respect, de reconnaissance. Fébrilement, elle attrapait la main et la serrait, essayant de regarder la dirigeante dans les yeux.

Je vous remercie de votre accueil au sein de ce groupe. Je suis heureuse de pouvoir utilisé ma lance au nom de vos idéaux. Et vous pourriez surement me venir en aide…
Depuis l’arrivée dans cette salle, une question brulait les lèvres de la jeune femme. Mais compte tenu de la situation dans laquelle Freyja se trouvait, il aurait été idiot de la prononcer avant cet instant. Devant elle se dressait le membre le plus important des Provinces de la Lumière, il aurait été impossible qu’elle ne puisse répondre aux questions de la fille originaire de la Forêt de Sherwood. Du moins, elle l’espérait.

Vous, ou l’un de vos nombreux membres, auraient-ils rencontré un homme correspondant à mon physique ? Il aurait quitté la Terre des Dragons il y a une semaine, à la recherche d’aide, tous comme moi.
Une étrange sensation envahie son cœur. Depuis son départ, elle n’avait plus songée à Aiden. Mais elle avait entrepris ce voyage dans l’unique but de le retrouver avant qu’il ne commette l’irréparable, et surtout, qu’il n’affronte pas seul le bourreau de ses parents.

Ce n’est pas tous, j’ai une seconde question à vous poser… Pourriez-vous me parler d’un certain Kefka ?


avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ange de Réconfort
Féminin
Nombre de messages : 611
Age : 23
Date d'inscription : 22/08/2009

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
577/0  (577/0)
Dim 28 Sep 2014 - 23:22
Pas d'incident diplomatique.

C'était du domaine du merveilleux. La journée était peut-être rattrapable en fin de compte. Le contact avait eu l'air de passer et cette Freyja n'avait pas l'air de quelqu'un de dangereux. Cissneï ne connaisait pas encore ses capacités au combat mais cela ne saurait qu'apparemment tarder.

" Hm, a la Terre des Dragons ? Ca ne me dit rien, malheureusement... Cela dit, je peut lancer des recherches, qu'est-ce que vous en dites ? Même si j'imagine que pour tout ce qui ressorte de ce monde en particulier, il faudrait plutôt s'adresser au Consulat."

Si le Consulat voulait bien répondre ; depuis la Réunion, Cissneï se demandait bien si leurs alliés voudraient bien les aider pour quelque chose qui ne serve pas leurs propres intérêts. C'était mauvais, de penser ça, de cracher ainsi sur ses alliés. Après-tout, ce n'était pas le moment, l'époque voudrait que les groupes se serrent les coudes. Mais pourtant, plus les choses avançaient, plus les demandeurs d'asiles et les personnes mettant leurs armes aux service de la Lumière entraient au Château Disney, Cissneï ne pensai qu'à une chose. A la solitude et a cette sensation opressante, égoiste, qui la faisait se réveiller en pleine nuit et se demander comment, par quel miracle, la Lumière existait encore.

La seconde question était... Plus particulière ; à celle-ci, le boss de la Lumière pourrait probablement répondre, puisqu'avec le Pays Imaginaire, Sherwood et Kefka étaient les dossiers qui trônaient au dessus des piles sur le bureau de Cissneï. Elle y gardait un oeil attentif.

" Et bien, Kefka... il y aurait beaucoup de choses à en dire. " répondit la jeune femme. " Je me dois tout de même de vous demander ce que vous avez à dire de lui, premièrement. "

Pendant l'espace d'un moment, Cissneï avait presque oublié qu'elle se tenait en face d'une parfaite étrangère et qu'elle venait, non seulement de lui proposer un soutien inconditionnel mais aussi qu'elle avait failli lui révéler quelques choses que, peut-être, elle ne devait pas dire. Mieux valait prévenir que guérir tout de même. Cette Freyja venait sans nul doute de Sherwood, mais qui pouvait prouver qu'elle n'était pas un membre de la Coalition Noire ? Sur ce point, Tic et Tac avaient raison.

_______________________________
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Coeur Oublié
Masculin
Nombre de messages : 80
Age : 27
Date d'inscription : 11/07/2014

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
317/350  (317/350)
Mar 7 Oct 2014 - 21:55

Malheureusement, il ne s’était pas présenté à la Lumière. Freyja se doutait qu’il n’aurait pas fait de détour par ce château, il devait probablement déjà être retourné dans son monde pour combattre le mal qu’ils avaient quitté depuis maintenant trois années.

Un léger sourire se dessinait sur son visage quand Cissneï proposait d’entamer des recherches pour retrouver son ami, probablement sa manière pour rattraper l’incident orchestré par les deux écureuils fous. Elle ne pouvait rêver meilleurs aide en franchissant ses portes, mais la seconde proposition intéressait tout autant la jeune femme. Le Consulat ? Les gardes avaient laissé entendre que la Terre des Dragons était sous la protection de se groupe. À y réfléchir deux fois, il aurait-été bien plus logique d’aller à la rencontre du dirigeant de ce groupuscule.
Freyja avait maintenant une piste à suivre pour retrouver Aiden, mais la décence même l’interdisait de quitter les remparts du Château sans avoir honorer sa part du contrat. Elle avait juré d’utiliser sa lance au service de la Lumière, elle ne partirait avait d’avoir accompli les demandes de la femme en face d’elle. Et surtout, pas avant de retrouver le clown nommé Kefka.

Et bien, Kefka... il y aurait beaucoup de choses à en dire. Je me dois tout de même de vous demander ce que vous avez à dire de lui, premièrement.
Le ton de la rousse avait changé, elle semblait tout de suite moins encline à répondre à cette question, mais pour quelle raison ? Le précédent procès ne serait-il que poudre aux yeux, avait-elle autre chose à prouver avant d’être pleinement accepté ?
Freyja n’était toujours qu’une invitée dans cette salle, devant la boss. Elle devait toujours choisir avec grand soin ses mots pour éviter la froideur des menottes de fer.

Ce que je sais de Kefka…
La jeune femme passait sa main derrière la nuque, cherchant dans le plus profond de sa mémoire les bribes d’information concernant l’assassin de ses parents. Et en y réfléchissant bien, elle ne connaissait rien de cet homme, mise à part les rares paroles de son maître.

L’existence de cet être m’était encore inconnue il y a peu.
Freyja se redressait pour parler à son interlocuteur, les bras le long du corps.

Mais nous sommes liées depuis bientôt trois années, depuis le grand incendie de la forêt pour être précise…
Des visions du passé vinrent hanter l’esprit de la jeune femme. Aiden franchissant la barrière pour venir parler à ses parents, la complicité qu’ils avaient à l’époque, la marche jusqu’à la chaumière et, les restes calcinant de ce qu’y étaient autrefois son père et sa mère. Des larmes montaient, mais la jeune femme retenant cet afflux, tenant à rester de marbre devant la figure de proue de la Lumière.

Je vivais une fermette à l’orée des bois. La tentative de détruire la résistance par le feu de Kefka à provoquer de nombreuses victimes, dont mes parents. J’ai réussi, à l’aide de mon ami, à fuir son règne de terreur, mais je n’étais qu’une enfant à l’époque, je ne connaissais rien des agissements de se fou… Aujourd’hui, je sais, et je tiens à laver la mémoire de mes parents en abattant la bête.
Les larmes avait séché, maintenant, on pouvait lire la haine dans les yeux de Freyja.


avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ange de Réconfort
Féminin
Nombre de messages : 611
Age : 23
Date d'inscription : 22/08/2009

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
577/0  (577/0)
Lun 15 Déc 2014 - 18:57
Cissneï hochait doucement la tête en écoutant les déclarations de Freyja. Et bien, ainsi elle était une réfugiée... Une parmi ant d'autres, en fin de compte. C'était vrai ce qui se disait, on se rendait compte des choses une fois et uniquement une fois qu'on l'on avait un aperçu de ce qu'elles étaient réellement. Avec cette jeune femme devant elle, Cissneï avait une illustration couleur de ce qui se passait à Sherwood, et probablement de ce que Ravness abattait actuellement comme travail là bas. Vulgairement, elle aurait aimé dire qe c'était du grand délire, encore à la Shin-Ra, elle aurait doucement supposé qu'un bombardement sommaire du château où se cachait le fou dénommé Kefka aurait été de mise dans ce genre de situation. Mais ici et maintenant, elle savait que ce n'était pas si simple, et que jamais ce ne le serait. Il y avait tant de vies piégées dans ce monde sur le rebord d'un précipice rempli de ténèbres, et encore plus simplement écrasées par la peur de la mort et de la guerre pendant qu'elle était ici, dans ce château de Lumière à discuter derrière ses documents et ses doses quotidiennes de cafféine.

"Je comprends..."

Elle comprenait, mais elle ne comprendrais jamais ce qui animait vraiment ses soldats. Elle avait vu la guerre, elle avait vu les combats, elle avait été dans un camp et puis dans l'autre, elle avait aussi erré un petit bout de temps. Mais elle étaitlà, éteinte, dirigeant un à un ses pions qu'elle ne connaissait que peu en définitive. Face à de nombreux adversaires qui se concertaient et dont les yeux brillaient d'envie et de tenacité.

Elle avait envie de s'asseoir. De renvoyer Freyja. De se terrer dans un coin.

" Certains membres de la Lumière se sont impliqués dans la Guerre de Sherwood, et actuellement, certains plus que d'autres. Je pense qu'il est temps pour moi de me remettre au travail quant à cette situation." déclara Cissneï.

Cependant, elle ne bougea pas, ne soupira pas. Elle sourit, bien au contraire, d'un sourire qui se voulait rassurant. Elle voyait bien que la jeune femme devant elle sortait d'un enfer, un enfer qui avait de tout évidence laissé des marques profondes dans tout sion être.

"Nous traversons une période que certains jugeraient peu avenante, quelque chose de l'ordre d'une nuit qui n'en finit pas. Freyja, je vous demande de ne pas perdre courage et de continuer le combat. Encore une fois, je vous souhaite la bienvenue."

Une hésitation imperceptible parcourut l'esprit, puis le corps du leader de la Lumière alors qu'elle tendait son bras vers la jeune femme en face d'elle. Elle était grande, mais cela ne fut pas un problème, Cissneï posa sa main sur son épaule et la serra légèrement.

"Où qu'il soit, il sera traduit en justice, je vous le garantis. La Lumière vous aidera à alléger ce poids."

Elle en avait plus qu'assez de fuir, marre de se cacher. L'ancienne Turk ne prenait pas la cause de Freyja pour la sienne, mais celle d'une nouvelle membre de la Lumière comme devait le prendre un leader. C'était une responsabilité particulière qu'aujourd'hui elle se sentait de porter.

_______________________________
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Drapeau Blanc
Masculin
Nombre de messages : 778
Age : 24
Date d'inscription : 23/12/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
225/550  (225/550)
Sam 3 Jan 2015 - 21:08
Exploit accompli.

Oui donc c'est... un rp que j'ai lu en cours, donc, c'était évidemment avec intérêt. Je le dis sincèrement, c'est quand même assez rare que je lise un rp en cours, surtout si je dois le noter, mais ici, le sujet m'intéressait et je crois que je dois aimer les rps de recrutement (quand ils sont faits par d'autres que moi =)

Néanmoins, que j'annonce assez vite la couleur, j'ai pas non plus pris mon pied. J'ai pas grand chose à reprocher, de mémoire rien, en fait, mais c'est un de ces rps qui sont tout simplement biens sans plus.

Ce n'est ni émouvant, ni drôle, ni même tendu ^^. c'est une simple discussion. Mais ça n'a rien de mal, au contraire. Cette sobriété a du bon dans ce genre de rp.

C'est comme un rp que tu vas lire pour ce qu'il s'y passe, et pas pour le rp en lui-même.

Mais qu'on se mette d'accord, j'ai beaucoup aimé tes rps, Freyja. C'est trop différent de ceux que tu fais avec Chen et Death pour que je n'en parle pas. Alors je sais que j'ai déjà noté un de tes exploits et ta fiche, mais ici, c'est tellement typiquement pile ce qu'il faut que je prends le risque d'être redondant.

C'est froid, c'est monotone mais avec tout de même un esprit cartoon. Les descriptions sont abondantes, ce qui est très bien.
Le début m'a assez plu. J'aurais aimé que la phase d'interrogatoire dure peut-être un peu plus longtemps... pas vraiment parce qu'elle me plaisait, mais pour qu'elle ait un peu de sens. Finalement, on se dit très vite que la raison pour laquelle Freyja est arrêtée est vraiment débile... Et Ciss, il lui faut une explication, et c'est bon, c'est emballé, t'es libre. Et à raison.

Du coup, il aurait fallu s'arranger pour que cette phase d'interrogatoire n'ait pas l'air à ce point d'être un prétexte hrp pour rencontrer vite fait la chef de la lumière.

Ensuite... Le reste est bon, oui, mais c'est typiquement de la discussion, tout à fait sympathique, mais pas riche en mouvements. Je ne peux pas vraiment féliciter ou blâmer les derniers rps.

Maintenant, tant que je me concentre sur toi, Freyja, y a tout de même un défaut que je redécouvre.

Beaucoup de rpistes se disent, à la fin d'un rp, quand on arrive si proche de sa conclusion, que "Pas besoin que je fasse un dernier rp, tout est dit."

Dans la plupart de ces cas, on a droit à du "Qu'est-ce que je pourrais dire/faire ?"

Ici, c'est typiquement le cas. Et je trouve ça extrêmement frustrant. C'est vrai que Freyja n'aurait rien pu dire ou faire... Mais elle vient quand même d'apprendre des trucs importants. Sa quête avance, elle sait où elle doit aller !

Y avait plein de trucs à dire, des pensées !

Et déjà que votre rp n'est pas fort long, le fait d'avoir coupé comme ça donne vraiment un sentiment de flemme.

Alors, Cissneï, de ton côté. Je ne peux pas cacher que je décèle une certaine redondance dans tes rps, ce qui n'est vraiment pas à ton avantage. Le pire, c'est que je sais que quelque part, t'es un peu coincée là-dedans. T'as pas grand chose à raconter, si ce n'est parler de la situation générale des mondes ou de ce genre là.

Alors je ne peux te donner qu'un conseil pour corriger ce problème : Tu devrais peut-être faire des missions solos avec Ciss. Ou des exploits ! Ca te donnerait des trucs à raconter.

Sinon tes rps en eux-mêmes restent très bons.

Mission très facile :
5 xp, 50 munnies et 1 PS en Force pour vous deux

_______________________________
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PAM GENTIL CANICHE ABRICOT 9 ANS recherche fa dans le 13
» recherche amie
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE
» recherche un ami
» AVIS DE RECHERCHE !!!!! LE PASSE SIMPLE AU PASSE COMPOSE !