Derniers sujets
» L'enthousiasme éternel
par Agon Wiley Aujourd'hui à 4:31

» Beau gosse
par Arthur Rainbow Aujourd'hui à 4:06

» Hybris
par Arthur Rainbow Aujourd'hui à 0:24

» Rex tremendae
par Matthew March Hier à 21:55

» Reading Project
par Sauron Hier à 21:00

» Un soir, une fête, une femme, un homme
par Septimus Hier à 20:55

» Pensées rationnelles
par Cissneï Hier à 19:29

» Entremetteuse
par Arthur Rainbow Hier à 19:24

» Aux abonnés absents
par Rufus Shinra Hier à 12:02

» Les Orphelins
par Septimus Mar 19 Sep 2017 - 19:06

» Changer de tête
par Pamela Isley Mar 19 Sep 2017 - 18:15

» La nature a horreur du vide
par Lenore Mar 19 Sep 2017 - 12:00

» Les sans-coeurs aussi ont le droit de se marrer
par Lenore Mar 19 Sep 2017 - 9:37

» Le glorieux et puissant être mystérieux !
par Surkesh Lun 18 Sep 2017 - 23:31

» De retour au bercail...
par Surkesh Lun 18 Sep 2017 - 22:20


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Joyeux Noël hohoho!
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Homme de Confiance
Masculin
Nombre de messages : 135
Age : 24
Date d'inscription : 14/04/2011

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
161/350  (161/350)
Ven 27 Juin 2014 - 2:52
Le Q.G de la Coalition, un endroit chargeait de peur et de fou sanguinaire. Un lieu dirigeait par une Princesse au cœur corrompu par l’envi et les caprices, régnant sur ces mondes, jalousement gardé, d’une main de fer. Depuis plusieurs mois maintenant, la Princesse ne donnait plus signe de vie, restant enfermer dans sa chambre (ou plutôt son château), la seul raison qui poussé à croire qu’elle n’était pas mort était les rumeurs que les serviteurs donnaient, et la pseudo organisation qui continuait de fonctionner malgré son absence prolongé. La situation dans la cité du Crépuscule n’avait jamais été aussi mauvaise, les rebelles gagnaient en force et un grognement de contestation commençait à gagner le cœur des gens. La domination par la peur risquait tôt ou tard par laisser la place à une guerre civile en plein cœur du monde principale de la Coalition Noirs. Heureusement, quelques personnes dans ce groupe cherchaient à changer cela, qu’ils soient des illuminés ou des optimistes aveugle, ils existaient réellement et certains pensé dur comme fer que ce groupe pouvait changer en quelque chose de différent…Que ce sois en bien ou en mal. Le Q.G était en pleine effervescence aujourd’hui, des dizaines de soldats allaient et venaient dans tout les sens, créant de temps en temps des carambolages assez grotesques. Une nouvelle pour le moins inquiétante était parvenu aux oreilles des sous-officiers et de la bleusaille, Ariez était enfin sortit de son hibernation et elle revenait prendre les choses en mains ! Autant dire que pas mal de personne avait intérêt à faire profil bas. Pour « fêter » sa remise en service, les Hauts-gradés demandèrent à ce que tout le centre sois nettoyer de fond en comble et que des décorations en l’honneur de la Princesse soit affiché un peu partout. Une situation d’un certain Capitaine fraichement promo trouvait grotesque au plus haut point, Assit sur son lit, la fenêtre laissant une douce brise rafraichir la pièce, Indrick était entrain de manger une pomme qui venait du panier à fruit qu’en lui avait offert. Le Capitaine n’en revenait toujours pas d’avoir été promo dans ces conditions, il n’y avait pas eut de cérémonie et les insignes de son grade lui furent donné par un haut gradé qui le félicita rapidement avant de partir de sa chambre. Il était devenu Capitaine en quelques minutes seulement. Bien sur, il se disait que sa promotion faisait « pale » figure comparait au retour du chef incontesté de la Coalition, et puis d’un autre côté il s’en fichait un peu.

-Vous ne devriez pas être aussi tendu, c’est mauvais pour vos blessures.

La jeune Sergente était assit à côté de lui en lisant un livre, depuis qu’il était hospitalisé elle venait le voir tout les jours pour lui tenir compagnie. Même si sa présence ne le dérangeait pas, il était quand même inquiète pour son travaille, et lorsqu’il s’était confié à elle, elle lui avait répondit avec un sourire fière.

-Vous n’avez pas à vous inquiétez, contrairement à un certain Capitaine, je sais rendre mon travaille à temps.

La phrase, dit sur un ton ironique avait fait éclaté de rire le Capitaine, avant que ces blessures ne le rappelèrent à l’ordre en l’obligeant à se tordre de douleur. Les Docteurs étaient plutôt optimistes quand au rétablissement du Soldat, il pouvait sortir aujourd’hui ! Après plus de trois semaines de repos et de glandage sur son lit, il allait enfin pouvoir prendre l’air et refaire un peu d’exercice. Mais il devait encore attendre un peu avant de pouvoir de nouveau être en pleine possession de ces capacités. Une fois habillé et le peu d’affaire qu’il avait amené ranger, Indrick sortit de sa chambre de la clinique avec Elizabeth et quittèrent les quartiers de soins pour rejoindre sa chambre. Le « couple » eut à peine le temps de déposait les affaires du guérit et de les rangeait qu’on frappa à la porte. Ne s’attendant pas à voir son escouade avant la fin de l’effervescence lier au retour d’Ariez, le Capitaine fut surprit d’avoir de la visite. Lorsqu’il ouvrit la porte, il comprit tout de suite ce qu’en lui volait, un jeune soldat lui tendis un ordre de mission avant de le saluer et de partir pour délivrer les autres missions qu’il avait reçus. Le jeune Promu referma la porte et ouvrit la mission pour la lire. Elizabeth s’assit sur un fauteuil qui trainé là avant d’exprimer son mécontentement.

-Ils sont vraiment vache de vous faire ça Capitaine, vous envoyez en mission alors que vous venez tout juste de quitté la clinique.
-Ce n’est pas grave Sergent, et puis cela me permettra de faire travailler ce corps rouillé.

Lui répondit Indrick en souriant. Pourtant son visage fini par s’assombrit en lisant son ordre de mission. Inquiète, la Sergente le questionna.

-Qu’est ce que ça dit ?
-Ils veulent nous envoyé de nouveau dans le Domaine enchanté pour tester des sortes de jouets maléfique et voir s’ils sont efficace ou trop dangereux à utilisé.

A l’évocation du lieu de la mission, la jeune femme afficha une mine gênait en repensant à la réaction qu’avait eut son supérieur la dernier fois qu’ils si étaient rendu. Elle voyait qu’il était énervait, il venait de sortir d’une épreuve avec la mort, et il devait de nouveau affronter le souvenir de la mort de son ancienne escouade. Il souffrait encore et sa blessure au cœur ne guérira probablement jamais entièrement, elle aurait voulu l’aidé, le soutenir, en faire plus pour lui, elle se contenta d’affiché un sourire triste.

-Je vais y aller seule, vous venez de sortir de l’hôpital et vous n’êtes pas complètement rétablis, vous n’aurez cas dire que…
-Non…Je dois y aller. Je dois tourner la page, affronté la réalité, je sais que je ne les rêverai jamais. Mais je ne perds pas espoir pour autant, je sais qu’une partit de mon escouade est encore en vie, quelque part dans le domaine enchanté et si je veux les sauvé comme tu m’as sauvé…Je dois me faire bien voir de mes supérieurs pour les convaincre de les venir en aides, même si je dois me tuer à la tache pour ça.

La phrase, bien qu’exprimait avec calme, débordé d’une conviction qu’Elizabeth ne connaissait pas chez l’ancien Lieutenant. Elle était fière d’être sous les ordres d’un homme comme lui.

********

L’escouade fini par arrivait dans le Domaine enchanté en fin d’après-midi. Malgré la présence de gardes, le groupe réussit sans mal à s’enfoncé dans les terres et à trouver un village isolé. L’endroit, perdu dans une vallée, était un ramassis de maisons en bois et en chaume, une quinzaine de maisons agglutiné les unes au autres étaient entreposé là, prêt d’une rivière. Le lieu ne respirait pas la joie de vivre et le sol boueux et collant ne rendait pas le village très accueillant. Aucun gardes au alentour, un endroit désert de toute présence directe du Sanctum, un lieu parfait pour la mission qui avait été assigné à l’escouade ! Les quatre soldats se mirent en position, la nuit étant tombé depuis 2 heures, les villageois étaient tous rentré chez eux pour mangé et se reposé avant de retourné le lendemain dans les champs. Les membres de la Coalition devaient essayer les cadeaux et voir ce qui se passé ensuite, voir si les gadgets étaient trop dangereux ou non. Mais comme vous vous en doutez, une certaine Amazone ne l’entendait pas de cette oreille et, alors qu’ils étaient caché loin du village, elle exposa son point de vu…Qui fut pour une fois, le même que tout le reste de l’escouade.

-Cette Ariez nous prend pour quoi ? Des enfants ? On n’a passé l’âge de jouer avec ces trucs ! Moi je dis, on laisse tout ça aux villageois et on voit ce qui va se passé !
-C’est un bon plan moi je dit !
-Non, nous ne pouvons malheureusement pas laisser ces gens les avoir comme ça, au moindre problème ils ne vont plus toucher aux jouets et vont appeler le Sanctum. Et nous n’auront pas les informations demandées.
-Et pourquoi pas l’automate ?
-Comment ça ? Tu veux que l’automate attaque le village avec les jouets ?
-Oui, pourquoi pas ?
-C’est une bonne idée, mais si jamais l’un des jouets exploser et le détruit à la première tentative ?
-Je sais ce qu’on va faire !

La nuit était bien avancé et le village était plongé dans un profond sommeil, la fraicheur de la nuit était accentué par la clarté de la lune argenté. Le silence n’était brisé que par le souffle du vent irrégulier qui traversé la vallée. L’endroit respirait l’insouciance et la quiétude. Pourtant un bruit de pas fini par brisé le silence de ce lieu, un pas lourd et régulier. Une forme ce dessina dans l’ombre des arbres, une grande créature s’approchait du village, ces yeux brillant dans l’obscurité. Grande bottes noirs et manteau rouge, l’être portait une impressionnante barbe blanche et tenait derrière son dos un énorme sac. Son approche se ponctuait d’un « Hohoho » de temps en temps et le son de grelot que l’on agitait accompagné ce drôle de personnage. Les bruits réveillèrent les familles qui sortirent intriguer, lorsqu’ils virent l’être qui était à l’origine de tout ça, ils crurent d’abords à une vilaine farce, et certains montrèrent des signes d’agressivité, tandis que les femmes mettaient les enfants à l’abri. L’inconnu continua à s’approché des habitants tout en rigolant, puis stoppa sa marche à quelques pas seulement de l’entré du village. Un silence inquiétant s’installa d’un seul coup, plus de grelots, plus de rire enfanté, juste le vent frais soufflant dans les branches. Le Père Noël regarda tour à tour chacun des hommes qui se trouvait devant lui, bloquant l’entré du village, quelques-uns étaient partit chercher des haches ou des fourches pour intimidé cet être étrange. Celui-ci déposa son gros sac par terre et se mit à parler d’une voix saccadé.

-Je suis le Père Noël ! Et je viens punir les enfants qui n’ont pas été sage. Êtes-vous Sage ?

Le visage impassible d’avait prit le Père Noël et son ton saccadé accentuèrent l’impression que quelque chose n’allait pas. L’homme en rouge, devant l’absence de réaction reprit.

-Je suis le Père Noël ! Et je…
-Repartez ! On ne veut pas de vous au village !

Un des hommes de la place venait de s’exprimer avec force tout en le menaçant de son énorme marteau. Malgré les menaces de l’homme et les armes, le soi-disant Père Noël continua à répéter sa phrase jusqu'à ce que l’un des fermiers décida que cela devait cesser. Prenant sa pelle il s’approcha rapidement de son ennemi et le frappa de toutes ces forces au visage. Un son métallique retentit puis celui plus marqué d’un corps qui tombe au sol. Le Père Noël fut prit de convulsion, ce qui fit reculé les villageois, puis le corps se cabra et l’inconnu se releva d’un coup. Lorsque les gens virent son visage, quelques cris de terreur surgirent dans le groupe d’opposant. La peau de l’imposteur était déchirer sur tout une partit du visage et l’on pouvait voir des mécanismes et des rouages à l’endroit ou l’on devait normalement trouver des muscles et de la chair ! Le revenant reprit la parole, mais sa voix avait perdu toute humanité, remplacée par la voix métallique d’une machine, et ces yeux s’illuminèrent d’une lumière rouge inquiétante.

-Les enfants qui n’ont pas été sage, doivent être punis !

Quelques hommes paniquèrent en voyant cela, mais la plupart se mirent en garde, ce tenant prêt à repousser leur envahisseur. Mais le Droïde n’attaqua pas, il se mit à chercher dans son sac pour sortir un fusil a eau. Des petits sourirent ironique s’affichèrent sur quelques visages, qui devinrent rapidement des expressions de terreur en voyant l’un des habitant fondre littéralement au contact de ce liquide extrêmement dangereux. Ces cris de douleurs se transformèrent en gargouillis incompréhensible en l’espace de quelques secondes. Un vent de panique envahi le village, la plupart des villageois s’enfuirent en courant, tandis que quelques irréductible tentèrent de combattre le robot. Celui-ci prit d’ailleurs l’allure de véritable démon, lorsque l’un des paysans lui lança une torche, la peau et les habits s’enflammèrent-en un rien de temps, pourtant le Terminator ne semblait pas gêner plus que ça, l’odeur de chair brulé et les lambeaux de peau et de vêtement restant sur lui, accentuait son air effrayant.

Au grand malheur des habitants, le Père Noël ne se contenta pas de son Fusil lance acide, il traina avec lui son énorme sac et lorsque le réservoir fut complètement vidé, il trifouilla dans sa besace pour en sortit un énorme yoyo qui aurai semblait inoffensif si on oublier les impressionnantes lames aussi tranchante que des rasoirs à ces extrémité. Pendant son carnage l’automate ne cessait de pousser un rire sadique effrayant et son visage affichait un sourire carnassier, comme s’il était vivant et qu’il était animé par des émotions humaines. Le village se transforma en immense brasier, des gens hurlaient de peur ou de douleur, coincé dans leurs maisons en feu ou abattu par le robot fou. Camion de pompier explosif, peluches psychopathes ou cannibales, jeux de cartes aussi tranchant que des rasoirs et avions téléguidé kamikaze, tout y passaient. L’endroit se transforma rapidement en un enfer et l’air fut remplit d’une odeur de plastique et de chair fondu. Depuis le haut de la vallée, Quatre soldats regardèrent se spectacle de désolation, admirant l’énorme crématorium qu’était devenu cet endroit en l’espace que quelques heures à peines.

Alors que tout le monde semblaient gêner par cette vision, Indrick lui regardait avec intérêt les flammes du village, pendant un court instant une joie presque malsaine s’était emparer de lui et il imaginait les membres de Sanctum brulaient à la place des Villageois. La seul a remarquait ce changement fut Elizabeth qui ne fit aucune remarque.

Lorsque le soleil se leva dans la vallée et que la premier patrouille du Sanctum arriva, ils trouvèrent une place brulait et dévasté, des jouets gisait un peu partout et des corps mutilés était empilé les s’un sur les autres, formant une montagne…de cadavre. Alors que les soldats étaient entrain de ramassé les corps, une voix s’éleva derrière eux.

-Les vilains enfants doivent être punis !

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Reine de l'Envie
Féminin
Nombre de messages : 349
Age : 21
Localisation : Au Château de la bête, affalée sur son canapé, le monde à ses pieds.
Date d'inscription : 05/07/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
349/650  (349/650)
Ven 27 Juin 2014 - 13:25
Je commence pas les points négatifs... c'est d'abords le "carnage" =, je ne sais pas... je n'ai pas accroché. Il y a aussi une erreur qui revient souvent : "Le Q.G de la Coalition, un endroit chargeait de peur et de fou sanguinaire. " Alors... je suis un peu nul aussi ! Mais c'est un endroit char, pas chargeait ^^ Tu conjugues souvent comme un fou furieux des mots qui n'ont pas besoin de l'être ^^

Sinon tes intros sont toujours sympa... et je suis quand même contente de deux choses ! Le fait qu'Indrick devienne un peu plus froid et malsain, c'est un soldat... pas n'importe lequel et on commence à voir des signes de rages. Puis le coup du Père Noël... c'est tellement con, j'adore ^^

Et bon... outre le fait que tu parles de moi, j'aime bien que tes rps traitent de l'actualité de la Coa, c'est sympa ^^

Normal :

-Gains : 20 points d'expérience + 200 munnies + 3 PS ( 2 en Dex pour Indrick et 1 en Psy pour Elizabeth)
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Joyeux noel à tous!
» La Taverne du Nain Joyeux
» Joyeux noël à tous !
» Joyeux Noel à tous
» Joyeux Noel