Noirâtre Acceptation

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
567/650  (567/650)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Ven 23 Mai 2014 - 15:01

Vesper Earl


Noirâtre Acceptation

Vesper Earl est née au Jardin Radieux, il y a 24 ans. Dès sa petite enfance, elle eut pour pressentiment que sa vie serait triste. C'est pourtant à cet âge qu'elle rencontra la personne qui allait changer sa vie, un petit garçon alors très espiègle. Ils devinrent amis et le restèrent jusqu'à leur adolescence. Comme souvent, les sentiments changèrent avec le temps, Vesper tomba amoureuse de son seul ami. Après lui avoir avoué ses sentiments, elle apprit que celui-ci en aimait une autre. Il l'embrassa pourtant, avant de s'échapper.

Incapable de vivre la même relation qu'avant, ils s'évitèrent pendant des années. Quand Vesper chercha à l'aube de sa majorité ce qu'elle allait faire de sa vie, la Shin-Ra lui proposa une formation pour faire partir d'une unité spéciale. Elle fut donc formée au combat. C'est lors de cette formation qu'elle retrouva son ami, et ses sentiments se ranimèrent instantanément. Commencèrent alors les regards, les espoirs et les désillusions.

Lorsque fut achevée la formation et que commença le véritable travail, Vesper prit conscience de la signification du mot regret. Les tâches qu'on lui demandait étaient humainement dures et souvent cruelles. Elle commit ses premiers meurtres pour des raisons financières.

Les deux anciens amis, unis de façon ambigue par la dureté de leur traitement, songèrent à s'enfuir lorsqu'ils apprirent ce que l'entreprise faisait aux employés se rebellant. Ils préparèrent discrètement leur départ. Ils voulaient vivre libres, ailleurs. Malgré toutes leurs précautions, leur plan fut connu de la Shin-Ra. Le jour de la date prévue du départ, H. décéda en mission. Vesper, réduite à néant, s'enfuit du Jardin Radieux.

Devenue fugitive, elle erra plusieurs années, se déplaçant souvent d'un monde à un autre, afin d'éviter qu'on la retrouve. Ses pas la menèrent un jour à Ariez de la Coalition Noire. Lassée de fuir, lassée du froid, de la solitude, et de la peur perpétuelle, elle demanda protection à celle-ci, s'engageant ainsi à obéir à une princesse capricieuse, ambitieuse et cruelle.

Elle vit désormais au Château de la Bête, logeant dans une chambre de bonnes. Elle exécute les ordres, partagée entre son humanité déchue et sa triste indifférence.



Le magicien Camelot
Pour sa première mission, Vesper alla à la rencontre d'un magicien habitant une caravane de la fête foraine de la Cité du Crépuscule avec des instructions bien précises. Convertir l'homme à la cause de la Coalition, ou le tuer. L'homme ne fut pas dupe et sut pourquoi elle était venue.

Marque ta porte pour que jamais le fléau n'entre...
Ce jour-là fut bien sombre pour la Cité du Crépuscule. Des rebelles oeuvrant pour la Coalition avait accidentellement déclenché une bombe de gaz mortel qui se propagea à vitesse folle dans plusieurs quartiers de la ville. Vesper fut chargée de désactiver cette menace. C'est également à cette occasion qu'elle rencontra Elise.

Sombrage m'a tuer
Il n'y a pas de tâches trop basse pour un envoyé de la Coalition. Ariez exigeait du thé de la réserve personnelle de la Reine de Coeur ? Ariez aurait ce thé. Mais cette mission était avant tout un prétexte pour analyser la situation au Pays des Merveilles...  L'état des lieux était devenu réellement inquiétant.

Le prix d'une relique
Parfois, le pouvoir ne suffit pas. Parfois, il faut plus que de l'influence. Ariez envoya ainsi Vesper dérober une armure de porteur de la keyblade au Territoire de Départ. La chose aurait pu paraître aisée, si seulement l'âme d'un guerrier ne s'accrochait pas  autant à son armure.

La mascarade derrière la mascarade
Vesper fit la rencontre de Booker lors d'un bal organisé dans un sublime château du Palais des Rêves. Cette soirée, qui aurait pu se dérouler agréablement, ne cessa de surprendre les deux invités. Presque comme s'ils étaient tombés dans un piège...




Abigaëlle Earl

Famille, petite soeur. Ne t'ai-je pas trop souvent négligée, oubliée ? Durant ces dernières années, j'ai évité ton regard, je n'ai pensé qu'à moi et à mon malheur. Quel fardeau t'ai-je infligé quand j'ai disparu, te laissant la charge de les réconforter, de les rassurer ? Au fond, tu dois me détester. Je n'ai aucune nouvelle de toi, tu dois avoir 19 ans maintenant.  Tu étais douce, studieuse, brillante, généreuse. Je ne doute pourtant pas que tu feras de meilleurs choix que les miens.


Maxence

Le messager, un ami. Je vous ai connu quelques minutes à peine. Vous êtes pourtant responsable d'une partie de mon salut. Vous m'avez retrouvée pour m'apporter des nouvelles de mes parents. Vous n'avez jamais renoncé. Vous m'avez trouvée au Château de la Princesse. J'étais pourtant une fugitive plutôt efficace. Vous m'aviez dit être né au Jardin Radieux. Pourquoi n'en ai-je aucun souvenir ? Depuis, je vous ai rencontré à nouveau en Terre des Dragons. Et tout m'a semblé différent. Vous n'êtes plus un adolescent. Une attirance évidente vient de naître entre nous.


Elise

Amie, orpheline N'est-ce pas étrange d'avoir pour seule amie une petite fille d'à peine 10 ans ? Nous conversons toi et moi par lettres. Tu vis avec ton oncle et ta tante à la Cité du Crépuscule, depuis que tes parents sont décédés. Je sais que tu souhaiterais me voir plus souvent mais je ne sais pas si c'est bon pour toi. Ne faudrait-il pas mieux que tu m'oublies et que tu fasses ta vie comme une petite fille presque normale ?


Death

Neutre, "collègue".Je suis loin de pouvoir dire que je vous aime. Certes, l'un et l'autre, nous sommes de bons alliés et nous combattons fort bien ensemble. Nous avons réduit en cendres Insectopolis. Mais mis à part cette harmonie dans le combat, je pense que nous voyons l'existence d'une façon bien différente. Je pense que nous aurions bien du mal à nous supporter au jour le jour.


H.

Meilleur ami, décédé Et dire qu'il a fallu que nous soyons enfin réunis pour que je te perde pour toujours. Nous avions grandi ensemble. Et l'amitié a évolué en quelque chose de plus fort. Ta mort m'a plongée dans une haine inconsolable et m'a poussé à fuir mon pays d'origine.


Booker DeWitt

Messire, mon fiancé, décédé. Nous avons joué vous et moi, le temps d'un soir, au couple parfait. Tentative plutôt médiocre, vous m'avez rapidement insupporté. Je ne sais dire s'il me serait tolérable d'avoir à travailler une fois encore avec vous. Et puis, entre nous, vous puez l'alcool.
Désormais, vous êtes mort. Et j'ai découvert bien des choses sur votre scène de crime. Dont une chose qui m'a décidé à vous venger vous et surtout votre fille.


Ariez

Princesse, Reine de mes cauchemars. Je me demande, chaque jour qui m'est offert, si j'ai bien fait de vous offrir mes services. Mon destin est désormais lié à vos caprices. Votre cruauté et votre avidité m'effraient. Qui sait ce qu'il vous faudra demain ? Il est trop tard pour renoncer.


Monsieur de Lully

Il était une belle soirée d'été




messages
membres