Derniers sujets
» Contrats - Demande de Mission
par D.Va Aujourd'hui à 16:53

» UUUUUUn joyeux bon anniversaire mon (ma) chér(e)
par Maître Aqua Aujourd'hui à 15:24

» Vol pour l'hoverboard
par D.Va Aujourd'hui à 14:57

» Les règles du jeu
par Surkesh Aujourd'hui à 13:08

» Loué soit Son nom
par Kurt Brown Hier à 23:57

» Au fond du gouffre
par Fabrizio Valeri Hier à 22:12

» Nakada versus the Machine
par D.Va Hier à 20:27

» L'importance de faire ses preuves quand on est un fauve
par Bryke Ronso Hier à 1:26

» Mayhem
par Kurt Brown Hier à 0:10

» Bêtes de foire
par Kurt Brown Lun 19 Fév 2018 - 12:41

» [Piano] Compos, reprises, KH et autres...
par Huayan Song Dim 18 Fév 2018 - 13:16

» A l'assassin! Au meurtrier!!
par Lotis Terrick Dim 18 Fév 2018 - 12:05

» Et elle est où mon attraction ?...
par Ioan Kappel Dim 18 Fév 2018 - 3:00

» Un famtôme dans la boutique
par Famfrit Sam 17 Fév 2018 - 12:36

» As de Coeur
par Huayan Song Ven 16 Fév 2018 - 1:10


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Abominable
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Boucher de Grimm
Masculin
Nombre de messages : 522
Age : 27
Date d'inscription : 05/02/2014

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
1054/0  (1054/0)
Ven 9 Mai 2014 - 10:23
Un béotien… Un béotien ! Si un jour, je trouve l’immonde ordure qui a osé m’appeler de la sorte, je le ferais avaler son ordre de mission ainsi qu’une démonstration de force, histoire qu’elle voit de quoi je suis capable. Et tu parles d’une mission, elle me prend pour un taxi ou quoi ?! Mais voyons le coté positif, je vais pouvoir déchainer la colère d’une bête instable, allons choisir mon futur pantin.

Arrivé dans les cachots, j’avais trouvé le meilleur candidat possible : un petit maigrelet, crasseux et recroquevillé au fond de sa cellule, il me ressemblait avant ma bénédiction, en plus pauvre et voué à la mort. J’ordonnais au geôlier de l’amener à mes pieds, il avait mérité un petit cadeau. Le gardien m’amena le jeune homme, poing et pied lié par de lourdes chaînes bien plus épaisses que lui, à se demander comment il réussissait à avancer, il jeta l’homme devant moi et retourna s’asseoir à l’entrer des grilles, pas un mot n’étais sorti de sa bouche, à croire qu’il s’emmerdais vraiment ici. J’attrapais les chaînes afin de relever mon prisonnier et je remarquais une chose plutôt inhabituelle, il pleurait.

«
- Pourquoi… Tu… Chiales ?
- Vous allez m’exécuter… Comme tous les autres…
- Et tu as peur de mourir ? Tu t’engages dans une guerre et tu a peur de la mort ? Quelle bien piètre résistance.
-
- Et je ne suis pas là pour te tué, on m’a ordonner de te libérer.
- Quoi ? Vous ? Mais…
- Oui, je t’emmener en ville et tu pourras retrouver ta maman chérie.
- Vous me prenez pour un idiot ? Vous croyez qu’en me libérant, je vous amènerais dans notre repère pour nous…
- Je m’en fou, on m’a dis de te libérer et c’est ce que vais faire, alors ferme la si tu veux vivre.
- Vous vous croyez plus malin que nous, vous les membres de la Coalition, vous qui…
»

Les gens ne peuvent-ils pas être simplement reconnaissant et se taire ? Est-ce que j’en demande trop ? Je croyais avoir choisi l’homme le plus facile à amadouer, mais au final, j’ai hérité de la plus grande gueule de la cellule. Je l’ai trainé de force vers le véhicule proposé par mon chef, une vieille camionnette bouffée par la rouille, il y a une chose de sûr, si le sérum ne fait pas effet, le tétanos achèvera le prisonnier. J’ai ouvert les portes et jetés la carcasse dans l’habitacle arrière, s’en oublier de l’attacher solidement, je n’ai pas envie de le perdre en route.

Une fois sur la route, le résistant à recommencer à pleurer, et à hurler, je ne pouvais rêver meilleur ambiance pour cette nouvelle mission. Il était inutile de parler à cet homme, il n’allait pas se calmer et il ne me ferait pas le plaisir d’apaiser mes oreilles, je posais mon regard sur la petite sacoche que j’avais reçu, elle contenait la seringue, comment une si petite chose pouvait transformer un homme en monstre ? J’avais entendu parler des monstres appelés “sans-cœur“, ombre des humains ayant perdu leurs cœurs, mais c’étais tout autre chose, il s’agissait de la folie d’un chimiste, et j’espère que celui-ci est en ville, il pourrait pleinement profité du spectacle proposé par son abomination.

Je me suis arrêté à côté d’une place à la Cité du Crépuscule, je pouvais apercevoir un petit attroupement autour d’une grande arène, il semblerait que j’ai bien choisi mon jour. J’ai ouvert la sacoche afin de récupérer le sérum, je suis passé à l’arrière du véhicule, j’ai ôté les fers et regarder mon prisonnier, la seringue était bien caché dans ma main.

«
- Il est l’heure mon gars.
- Mais, vous êtes…
»

Avant qu’il ne termine sa phrase, d’un mouvement brusque, j’ai enfoncé l’aiguille dans son cou et injecter la substance dans son organisme, l’homme c’était stoppé net, les yeux grand ouvert et la mâchoire pendante, il savait ce que je venait de se passer. J’ignorais en combien de temps la solution agissait, je me suis empressé de coller ma botte contre le torse de l’abomination pour le jeter en dehors de la camionnette, la dernière image que j’ai de cet homme est son corps convulsant sur le pavé de la place, et quelques personnes assez stupide pour s’approcher du spectacle macabre. Je ne sais pas s’il aura toujours une conscience à son éveil, mais je ferais mieux de prendre mes distances, au risque d’être sa première cible.

D’un simple regard dans le rétroviseur, je voyais une bête se lever. Le massacre peut commencer

_______________________________
 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Le Drapeau Blanc
Masculin
Nombre de messages : 796
Age : 24
Date d'inscription : 23/12/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
225/550  (225/550)
Dim 18 Mai 2014 - 21:29
Mission accomplie.

Alors très bien mais... niveau orthographe, c'est vraiment pas ça. En plus d'être peu soigné, il est plutôt flagrant que tu ne t'es pas relu.

" il savait ce que je venait de se passer"

"J’ai ouvert les portes et jetés la carcasse dans l’habitacle arrière, s’en oublier de l’attacher solidement, je n’ai pas envie de le perdre en route."

Il y a des fautes à presque toutes les phrases, ce qui est franchement dommage.

Pour le reste, ça m'a plu. C'est une mission simple et pour l'occasion, t'en fais pas des tonnes... C'est un déroulement de mission qui est aussi simple que son intitulé, simple mais pas emmerdant.
J'ai aimé la fin, ce moment où il lui injecte le poison et où il laisse le gars derrière lui, entouré de gens attentionnés, qui vont sans doute se faire défoncer la tronche par le monstre. Tu pars sans trop en dire;

Bonne mission donc, mais j'aimerais que tu retrouves ton attention pour l'orthographe que tu m'avais fait le plaisir de découvrir avec Chen !

Mission très facile, 5 xp, 50 munnies et 1 PS en défense.

_______________________________
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Forteresse de Val'Ordan
» « Même le plus abominable des hommes à besoin de liens affectifs. »
» L'abominable elvis des neiges (13/02/12 à 17h23)
» [UU] L'Abominable Antre de Misant - ???
» (mehran / gray) raffinés, sont les hommes attirés par l'abominable.