Derniers sujets
» Attaque Nocturne
par Surkesh Aujourd'hui à 15:11

» Reading Project
par Lotis Terrick Aujourd'hui à 14:27

» Jour de fête
par Cassandra Pentaghast Aujourd'hui à 12:57

» 1297 Mishtaven Street
par Roxas Aujourd'hui à 11:03

» Météo en live : le 18 octobre
par Janna Hier à 13:02

» Pour un peu de bien
par Lulu Hier à 13:00

» La Chute de Nottingham
par Général Primus Hier à 12:58

» Tombent les cartes
par Lenore Hier à 9:06

» Tombent les masques
par Agon Wiley Hier à 4:28

» Comme le dit Oscar Wilde...
par Genesis Rhapsodos Hier à 4:24

» Et là, un squelette !
par Genesis Rhapsodos Hier à 4:15

» Réglementations et demande de Partenariat
par Invité Hier à 2:21

» Field of Heroes
par Invité Hier à 2:18

» Répétition
par Arthur Rainbow Mar 17 Oct 2017 - 21:39

» Qui part à la chasse perd sa place !
par Rufus Shinra Mar 17 Oct 2017 - 18:21


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Des femmes, du rhum, des pirates!
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Masculin
Nombre de messages : 7
Age : 25
Date d'inscription : 24/03/2014

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Caporal
XP:
10/100  (10/100)
Jeu 27 Mar 2014 - 2:27



-"Tu as choisi le bon type pour cette mission l'ami! Je vais rassembler ces pirates lors d'une fête dont ils se souviendront tous!"

C'est sur cette phrase – et pas un mot de plus – que je pris le chemin de la porte comme un grand. Non, je n'allais pas tout de suite chercher à contacter ces pirates, il existe des moyen bien plus facile pour les inviter indirectement. De plus, je ne dois pour le moment que m'occuper d'organiser l'événement. Non, ce que je comptais mettre en place d'abord, c'était un lieu de rencontre propice à un tel rassemblement. Je n'avais fichtrement aucune idée de la population en pirates (du moins, chef pirates) dans le coin, mais ça devait être une belle flopée de personnages tous aussi rustres les uns que les autres. Et face à un tel regroupement, je devais me préparer au pire des rendez-vous de tous les temps. Il fallait donc prendre en compte des éclatements en bagarre générale, des demande élevée en rhum de qualité, des serveuses aux attributs assez aguichants pour ne pas ennuyer les yeux de ces messieurs.

Je m'étais aussi renseigné un peu plus sur l'histoire des Mercenaires, et j'ai entendu dire que c'est pas du tout rose. Enfin, j'ai pas encore trop de renseignements en main, mais je sais qu'ils essaient de manière assez désespérée de récupérer de l'estime auprès des clients, mais aussi auprès des mondes en général. Ils ont eu une de ces réunions hyper sérieuses y a pas longtemps mais j'ai pas cherché à trop importuner les concernés, je saurai en temps voulu – et si jamais on ne me l'apprendrai pas au bout d'un moment, je finirai par le trouver moi-même quand j'en aurai envie – et je me concentrais donc à présent sur ma tâche.

Pour en revenir à celle-ci, je me baladais de manière assez aléatoires dans les rues de Port Royal. "Comment accueillir des capitaines d'équipages pirates?" me posais-je de temps à autre, cherchant du regard le moindre petit groupe d'énergumènes qui pourraient m'en apprendre plus sur leurs manières. Mais au final, je ne voyais la plupart du temps que des marins une choppe à la main, ou des fumeurs de pipes ou de cigares ci et là. Oui, des cigares, ça devrait intéresser certains types, que ça soit les plus raffinés ou juste ceux qui souhaitent tirer un bon coup de tabac pour se noircir à souhait les poumons.

Je sortis un calepin d'une des poches de ma veste et nota donc: des cigares pour ces messieurs.Bien entendu, j'allais devoir préparer un certain stock en rhum et autres alcools. Il serait idiot de penser que tous les pirates ne se saoulait la gueule qu'à une seule boisson. Je demanderai à des spécialistes les bonnes bouteilles qu'on peut trouver dans le coin. On parlait en plus de représentants, et après tout, faut faire bonne impression. On m'a renseigné qu'une alliance possible avec les pirates serait plus que bienvenue avec les mercenaires. Mieux, j'ai cru comprendre qu'il fallait rallier toute forme d'organisation à notre cause, et ne former plus qu'un seul regroupement qui transformerait ce monde en forteresse imprenable. Il était sur que cet endroit était habité par des battants, que ça soit les marins endurcis, les pirates, les miliciens, etc.

Je n'avais donc – j'ai déjà du le dire mais ce n'est pas grave si je me répète – aucune idée du nombre de personnes qui seraient présentes lors de l'entre-vue. J'avais une vague idée du nombre potentiel total mais rien ne disait que tous aller venir. On a affaire à des pirates après tout. Mais peu importe, je prenais un certain plaisir à pouvoir gérer une telle 'fête' si je peux me permettre d'appeler cet événement de la sorte. J'ai remarqué que beaucoup des mercenaires étaient avant tout de puissants guerriers, et qu'il était donc agréable d'avoir quelqu'un comme moi. Enfin, je dis ça mais on sait tous que l'on me refile ce genre de mission plutôt pacifiste parce que je suis encore faible. Du moins, c'est ce que l'on pense de moi, et je changerai cette vision de ma personne au fil des contrats que je remplirai avec brio, peu importe la nature de celui-ci.

Demi-tour toutes, je pris la direction d'un bar dans lequel je passais pas mal de temps à mes débuts dans ce monde, je travaillais dedans en temps que plongeur un petit moment avant de rejoindre les Mercenaires, mais ça n'a pa duré étant donné que j'ai vite décidé de changer de méthodes pour obtenir le gain nécessaire à mes ambitions. Bref, je m'emporte, mais la raison de ce changement de destination était très simple: elle avait de bons arguments, là où il fallait, et avait les qualités requises pour le poste que je comptais lui proposer. Oui, je parlais bien entendu d'une serveuse pardi! Que vous êtes lents à la détente... Et c'est en terminant ces pensées que j'ouvre grand les portes du bâtiment en question, sourire aux lèvres.

-"Salut la compagnie! Ça fait un bail dites donc! Ce trou à rats n'a pas changé à ce que je vois."

Je pris place à une table reculée, histoire de faire comprendre que je désirai rester tranquille. Je fis commander deux verres par l'intérêt de ma venue ici-même. Et tel le gentleman que je suis, j'attendis le moment opportuns pour l'informer de la raison de ma présence. On s'était déjà causé deux trois fois et mes yeux rivant sur ses formes suffirent à lui faire comprendre que ce second verre lui était destiné. Vous vous demandez comment est-ce qu'elle peut me comprendre aussi facilement, mais mon secret c'est que j'avais déjà joué ce même tour la dernière fois, du coup elle a du saisir assez vite que je recycler mon approche infaillible. C'est alors à sa pause qu'elle vint s’asseoir en face de moi, prenant délicatement le verre en main et l'agitant avec tout autant de grâce qu'avait ses jambes lorsqu'elle servait un à un les clients du bar.

-"Bonsoir ma chérie. Je vois que tu ne te lasse pas de passer d'un sac à puces à l'autres."

-"Et je vois que tu n'as pas perdu de ton arrogance... et encore moins ta légendaire discrétion."

Oui, je faisais preuve d'une telle discrétion quand je parlais que certains regards s'étaient rivés sur moi mais la plupart m'avaient déjà vu et connaissaient ma manière de parler, et savaient que je disais ça pour rire. Enfin, ça, c'est ce qu'ils croyaient.

-"Je t'avais déjà dis que j'comptais rejoindre les mercenaires du Centurio? Et ben c'est fait!"

-"C'est pas vrai, on t'avait pourtant dis que c'était finis ces histoires, t'as pas vu ce qu'ils sont devenu?"

-"Et alors, tant que le profit y est. Et rien ne m'empêche de m'amuser un peu avec eux. D'ailleurs, c'est justement par rapport à ces mercenaires de pacotilles que je suis venu ici te parler. On aurait besoin d'une professionnelle douée de tes innombrables talents pour une réunion que l'on prépare. Et crois moi, malgré ce qu'on dit sur eux, ils ont les moyens ces gars d'où j'viens."

-"Ça va, j'te connais, tu proposerai pas un plan pareil sans qu'il n'y ai des emmerdes derrière."

-"Je t'ai vraiment laissée une impression pareille en à peine quelques mois? Tu m'en vois déçu."


Un léger rire s'échangea entre nous, aucun de nous deux n'avions fait preuve d'ironie mais on se connaissait ainsi. On se partageait peu, mais on le vivait bien.

-"Disons juste qu'on va réunir quelques pirates pour une discussion entre homme. Tu sera pas la seule fille, y a une bombe du côté des mercenaires! Bon, je l'ai pas encore rencontrée en personne mais ça ne saurait tarder. Je le sens, elle a besoin qu'on l'approche."

-"C'est pas en me collant autant que tu va y arriver vieux fourbe. Et quoi, t'as besoin que j'bosse pour cette causette que vous organisez? Tu t'rend compte qu'un détail de travers et tu te retrouve avec ton salon couvert de sang?"

-"Détails ma chère, détails! Tu n'as pas encore vu de quoi mes dons en persuasion étaient capables. Mais on parlera de ça plus tard, ici je dois juste préparer notre petite fête. En fait, y a pas que ça. T'es du coin depuis bien plus longtemps que moi et tu côtoie pas mal tous ces truands, tu devrai mieux t'y connaître pour savoir ce qui les rendrait heureux nan? Tu as parfaitement raison, un pas de travers et la réunion sera foutue, mais c'est aussi pour ça que je viens te voir, et tu sais à quel point j'ai confiance en moi-même quand il s'agit de te faire confiance."

-"Tu deviens surtout sénile. Tes cheveux blanc sont sans doute pas là pour la déco remarque. Et ça se passe quand tout ça?"

-"Ce n'est pas encore décidé, j'en parlerai avec les autres une fois les préparatifs effectués. Nous aurons besoin de quoi les rassasier et de quoi occuper leurs manques de fumée pour toute la soirée. Si t'as des copines partantes, hésite pas à en ramener une ou deux, j'doute que ma collègue soit du genre à apprécier ce genre de service à fournir, d'après un rapport que j'ai pu lire sur elle."

-"Tu t'rend compte que j'ai même pas encore accepté que tu commence déjà à m'aboyer des ordres?"

-"Et c'est pour ça que je t'aime Sophia."


C'est dans un soupir assez long et surtout exagéré qu'elle termina son verre, avant de se lever pour reprendre son boulot.

-"Reviens d'ici deux trois jour que je réfléchisse à tout ça et que j'regarde quoi faire de ton histoire."

-"Pour toi je reviendrai tous les jours voyons."

Après un dernier rire mêlé au brouhaha des lieux, elle repris le service et moi reprit mon carnet pour y noter les détails de notre rencontre. J'avais maintenant ma serveuse et je lui faisais confiance pour trouver où stocker nos besoins en alimentation pour la soirée convenue. Restait plus qu'à pouvoir contacter ces satanés pirates. Mais je décida de remettre cette recherche à demain. Je revins alors au Centurio afin d'y passer la nuit, histoire de récupérer de celle à moitié foutue en l'air que j'ai passée au Nouveau Monde.

Arrivé au lendemain sans encombre, je me met à la recherche de quelques pirates dispersés ci et là dans les coins de rues, à l'abri des regards, jusqu'à me rendre vers la Baie des Naufragés, à la rencontre de quelques types.

-"Bonsoir messieurs!"

Le tout en prenant un air pas trop sérieux, sans être moqueur pour autant. Mieux vaut ne pas chercher la bagarre avec ces brutes.

-"J'organise une réunion entre les différents capitaines des équipages dans votre genre! Le tout est offert par le Centurio. Nous désirons parler affaires avec vous et vous êtes les bienvenus pour cette petite fête. N'en parlez pas trop aux indésirables, après tout, cet événement est réservé à vous les pirates et personne d'autres. Tous les chefs seront réunis, évitez juste de vous démanger si jamais vous apercevez un type que vous n'aimez pas."

C'est à peu près le discours que j'ai sortis aux différents chefs que j'ai pu rencontrer. Je leur donna les directives et les prépara à la venue de ce que j'avais préparé. Il me ne restait alors plus qu'à rentrer au bercail et annoncer à mon bon ami Septimus que tout était fin prêt. Quant à Sophia, je n'ai pas besoin d'ajouter qu'elle avait tenu parole. Tout serait en ordre le jour qui sera fixé.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Aquilon
Masculin
Nombre de messages : 330
Age : 24
Localisation : Entre la lumière et l'obscurité... dans les limbes du coeur
Date d'inscription : 14/05/2012

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
42/400  (42/400)
Ven 4 Avr 2014 - 20:36
Je ne vais pas te mentir, je me suis ennuyé avec ce rp^^
Après, c'est vrai que la mission n'offrait pas forcément beaucoup d'opportunité d'action, mais il y a d'autres moyens pour rendre les choses intéressantes (comme ta conversation avec la serveuse qui nous en apprend un peu plus sur Set... Par contre, elle était trop longue).

Passons maintenant aux fautes/points négatifs (et ce sera tout) Very Happy
«  Non, je n'allais pas tout de suite chercher à contacter ces pirates, il existe des moyen bien plus facile pour les inviter indirectement.  »
C'est le tout début de ton rp, je te le rappelle. Et voilà comment tu le finis : « Arrivé au lendemain sans encombre, je me met à la recherche de quelques pirates dispersés ci et là dans les coins de rues, à l'abri des regards, jusqu'à me rendre vers la Baie des Naufragés, à la rencontre de quelques types.  »
Tu annonces un intermédiaire, et pourtant, tu les invites toi-même (même si tu leur demandes de répandre le mot)...
Et puis pourquoi attendre une journée juste pour les inviter ? Tu aurais pu tout faire d'un coup !

« et si jamais on ne me l'apprendrai pas au bout d'un moment, je finirai par le trouver moi-même quand j'en aurai envie  »
Petite faute courante ! Tu utilises le conditionnel, tu dois donc avoir un balancement imparfait de l'indicatif/présent du conditionnel (radical futur et désinence d'imparfait). Ce qui donne : 'si jamais on ne me l'apprenait pas... je finirais'

«  "Comment accueillir des capitaines d'équipages pirates?" me posais-je de temps à autre »
Même faute que sur ton premier rp ! Tu oublies des mots, ou tu utilises les mauvais. Tu te demandes quelque chose, ou tu te poses une question.
Si tu poses quelque chose, ça a un sens totalement différent.
Autre faute, c'est le temps utilisé. On attendrait davantage un passé simple, puisque même si l'action se répète, c'est une action ponctuelle. Donc 'posai-je'.

« tous les pirates ne se saoulait la gueule  »
Ton sujet est pluriel, ton verbe doit donc avoir une désinence pluriel également^^
Qui plus est... Saouler se suffit à lui-même, tu n'as pas besoin de préciser « la gueule » ce qui alourdit ta phrase et la rend grossière sans raison.

« J'avais une vague idée du nombre potentiel total mais rien ne disait que tous aller venir.  »
Pas de bol, ta mission portait sur le fait de tous les avoir, pas seulement quelques uns. Sur ce point, tu ne l'as pas réussi, tu t'es même déchargé de cet objectif (que dis-je, de tous vu que tu refiles tout à la serveuse!)^^

« Bref, je m'emporte, mais la raison de ce changement de destination était très simple  »
Je prends cette phrase, comme j'aurais pu en prendre d'autre.
Ton rp est un mélange de présent, de passé simple mal formulé (donnai et non donna pour la 1ère personne!), de passé composé et d'imparfait. Il faut que tu choisisses parmi tes temps sinon, ça nuit à la lecture !

« -"Salut la compagnie! Ça fait un bail dites donc! Ce trou à rats n'a pas changé à ce que je vois."
Je pris place à une table reculée, histoire de faire comprendre que je désirai rester tranquille.  »
Une entrée remarquée n'aide pas à être tranquille, je tiens à le signaler. Ca pourrait inciter les clients que tu as dérangé à se venger !

« Je fis commander deux verres par l'intérêt de ma venue ici-même.  »
Premièrement, tu n'es pas latin, ou César ! Tu ne fais pas commander, tu commandes directement ! L'usage du passif en français n'est pas génial. Après, si tu veux traduire ton texte en latin... bon courage Smile
Deuxièmement... Tu commandes deux verres « par l'intérêt de ta venue » ? Je ne sais pas si j'suis con ou quoi... Mais à chaque fois que je te lis, il y a toujours des phrases où je bloque, de ce style-là. C'est peut-être un français correct, mais ce n'est pas un français que j'apprécie ! Rabaisse-toi à la compréhension du peuple, ou élève-toi à elle Razz

« elle a du saisir assez vite que je recycler mon approche infaillible  »
Pour toi, reluquer une fille, c'est l'inviter à prendre un verre avec toi, et ça marche à tous les coups ? Tu feras un bon compagnon à Jecht toi !
Je t'enverrai draguer dans les bars avec lui pour une prochaine mission !

«  grâce qu'avait ses jambes  »
Ton sujet est pluriel, ton verbe doit l'être aussi. Pense à te relire^^

« Un léger rire s'échangea entre nous, aucun de nous deux n'avions fait preuve d'ironie mais on se connaissait ainsi. On se partageait peu, mais on le vivait bien.  »
Tout comme le mélange des temps, le mélange des personnes n'est pas conseillé !
Tu ne peux pas passer d'une première du pluriel, à une troisième du singulier indéfinie !

« moi reprit mon carnet pour y noter les détails de notre rencontre.  »
Il manque ton sujet, et ton verbe n'est pas à la bonne personne !

Bon il y avait un infinitif qui n'avait rien à faire là, mais je ne retrouve plus le passage exact... Le conseil reste le même : relis toi !

Donc une mission... réussi ? Très Facile : 5 points d'expérience + 50 munnies + 1 PS en dextérité

PS : Ajoute à ton profil, le lien de ta fiche de compétences. C'est plus facile pour ceux qui te notent!
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La tribu des Femmes Pirates
» Du Rhum, des femmes, de la bière nom de Dieu !
» Du rhum des femmes et d'la bouffe nom de dieu
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Les femmes noires au pouvoir ...