Derniers sujets
» Aux abonnés absents
par Kurt Brown Aujourd'hui à 14:09

» Breaking News : Course poursuite à Costa Del Sol !
par Roxanne Ritchi Hier à 18:50

» La Menace Chocolatée
par Rufus Shinra Hier à 17:56

» Trois petits oiseaux
par Rufus Shinra Hier à 17:37

» De l'ennui naît l'horreur
par Maître Aqua Hier à 16:50

» Promenons-nous dans les bois -
par Agon Wiley Hier à 10:38

» Il faut du soin
par Pamela Isley Ven 21 Juil 2017 - 12:18

» Thé glacé sous les palmiers
par Kurt Brown Jeu 20 Juil 2017 - 16:25

» Après une pause
par Abigail Underwood Jeu 20 Juil 2017 - 13:24

» Libre, l'univers pour t'accueillir
par Abigail Underwood Jeu 20 Juil 2017 - 13:11

» Est-ce qu'il y a un médecin dans l'assemblée ?!
par Chen Stormstout Jeu 20 Juil 2017 - 12:04

» Entre ciel, terre et campagne
par Agon Wiley Jeu 20 Juil 2017 - 9:49

» Des morceaux de Fred dans les cheveux
par Jecht Jeu 20 Juil 2017 - 1:43

» Les Orphelins
par Natsu Dragneel Mer 19 Juil 2017 - 21:43

» Réglementations et demande de Partenariat
par Le Cygne Mer 19 Juil 2017 - 16:45


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Il se cache dans les nuages…
avatar
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Maître brasseur
Masculin
Nombre de messages : 320
Age : 27
Date d'inscription : 21/05/2013

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
271/350  (271/350)
Jeu 20 Mar 2014 - 19:41
La Terre des Dragons… Je ne suis pas rentré dans mon monde depuis longtemps, et aujourd’hui, Genesis me fait l’honneur de m’envoyer en mission sur la terre de mes ancêtres. Et mon cœur se gonfle de joie à l’idée de se voyage, je pars respecter l’un des plus vieux enseignements du monastère : protéger ceux qui en on le plus besoin. Je suis attendu à la forteresse de Yun Meul, le général Chung a demandé l’aide du Consulat pour… repousser un dragon, rien que ça ! Les dragons des légendes se sont réveillés, et ça va bientôt faire une semaine que l’un d’entre eus, Shen-Long, attaque sans relâche les défenses de la forteresse, et si celle-ci cède… Non, elles ne doivent pas céder !

Mais avant de quitter le quitter le Jardin Radieux, il faut absolument que je me prépare à se voyage, et pour ça, je dois passer à la brasserie. Ma mission est double, il faut que j’apporte de l’aide à se général chinois, donc ne pas oublier mon arme et surtout, mon courage ! Justement, il doit avoir fini de fermenter dans le grand alambic… Mais je dois aussi remonter le moral des troupes, donc prendre quelques tonneaux de la dernière Stormstout ! Enfin, revenons à nos moutons, je parlais de prendre mon courage, on va encore me prendre pour un alcoolique, mais il s’agit d’une bière spéciale réservée à ma consommation personnelle, mais de quoi s’agit-il ? Vous le verrez bien assez tôt, mais garder à l’esprit ma façon de combattre peut orthodoxe, enfin soit, Shen-Long, me voilà !

Je rêvassais durant tout le trajet, tellement heureux de pouvoir à nouveau fouler ma terre natale, mais une fois que le vaisseau posé, mon humeur changea du tout au tout. Nous n’étions pas beaucoup à nous rendre dans se monde, il en était tout autre chose dans le terminal de départ, il y avait des centaines de femmes et d’enfants  en train de se serrer les uns contre les autres en attendant l’ouverture des portes. Très peu d’homme était présent pour accompagner leurs familles, et les quelques présents étaient incapables de lever un verre… Etais-je de retour dans mon pays ? Où tout ce que je voyais n’était rien d’autre qu’un vaste blague ? J’avais beaucoup entendu parler des dégâts causés par les dragons, mais je n’imaginais pas à ce point, je dois impérativement me rendre à ce fort.

Trouver le fort ne fût pas difficile, le plus dur était d’y arriver ! Avec les dragons sillonnant les cieux, les caravanes se faisaient rare, trop exposé, et même les convois de moindres envergures n’étaient pas à l’abri. Je n’avais d’autre choix que de me rendre à la forteresse par mes propres moyens, alors, imaginé un pandaren chargé comme un mulet traversant le pays, il y a plus discret non ? Dans tous les cas, après plusieurs heures de marche intensive, j’arrivais enfin devant de lourde porte en chêne, d’ailleurs, comment l’enceinte arrive-t-elle à les supporter ? Il serait inutile de détailler les nombreuses fissures qui parcouraient la structure, je peux simplement dire plus tard, le Consulat pourra inviter ses meilleurs maçons pour redonner l’éclat d’antan à ses murs. Et quant au tour, il n’en restait qu’une seul en état, enfin, elle tenait debout, d’ailleurs un garde semble m’avoir remarqué.

«
- Qui va là ? Que faites vous ici ?
- Je suis Chen Stormstout, envoyer du Consulat, laisser moi rentrer !
- Il n’y a que vous ?
- Moi et mes tonneaux !
»

Cinq minutes plus tard, les portes s’ouvrirent devant moi ainsi qu’une rangé d’honneur, avec à son bout, le général. Quelques hommes se sont approchés de moi pour me débarrasser, et m’invitèrent à m’avancer en direction de Chung, j’avais entendu que les troupes chinoises étaient connues pour leur discipline, mais ici, il y avait quelque chose de différent. Aucun ne portait de vêtements secs, ou à moitié, ils n’étaient pas coiffés et semblaient tous extrêmement fatigués, même le général semblait débraillé. Une fois que je suis arrivé à sa hauteur, il posa un genou à terre et commença à m’expliquer la situation :


«
- Merci de votre venue maître Stormstout, nous sommes heureux que le Consulat ait entendu notre appel et nous ai envoyé un de ses membres pour assister à la défense de notre forteresse. Mais permettez moi de vous demander, êtes-vous venues seul ? Où nous devrions attendre l’arrivé d’autres combattants ?
- Navré de vous décevoir général, mais il n’y aura personne d’autre. Pourriez-vous me faire un rapport sur les attaques de Shen-long ?
- Certainement !
»

Chung ordonna à ses hommes de refermer les portes et que chacun retourne à son poste avant de me conduire dans ses quartiers personnels. Rien d’extravagant, une simple salle avec en son centre une grande table sur laquelle étaient déposées une carte de la forteresse et une montagne de papier, probablement les différents plans de défense imaginés par le général. Il m’invita à m’installer en face de lui pour commencer le débriefing.

«
- Pour commencer, la fréquence des attaques du dragon ne respecte aucune logique, il pourrait nous attaquer dans une semaine, ou dans une heure. Il n’y a qu’un seul élément qui indique l’attaque proche du dragon : la pluie.
- La … pluie ?
- Oui, il s’agit de Shen-Long, le dragon des tempêtes. Il commence par éreinter notre moral en provocant de forte pluie, ensuite de violente bourrasque pour nous forcer à quitter les hauteurs, et à ce moment là, il attaque.
- Toutes les attaques se sont déroulées de la sorte ?
- Jusqu’à maintenant, oui. La dernière attaque à eu lieu se matin.
- Et bien maintenant, envoyer les troupes se reposer, j’ai amener de quoi les…
- REPOSER ?! Shen-Long peut attaquer à n’importe quel moment et vous voulez que nous nous reposions ?
- Si vous ne le faite pas, Shen-Long n’aura aucun problème pour vous détruire, envoyer les trouve se reposer, je vais monter la garde. Servez à boire à chaque homme pour les féliciter, et prenez aussi du repos.
- Mais le dragon…
- Je vous promets, je viendrais vous réveiller.
»

Les soldats n’ont pas refusé quelques heures de repos, encore moins une chopine ! Cette bande de sagouins ont vidé mes trois tonneaux en moins de temps qu’il en faut pour le dire, enfin, je préfère voir des soldats reposé et légèrement imbibée mais prêt à se battre à la moindre alerte que des hommes exténués. Par contre, il faudrait que je monte la garde moi.

Je suis resté toute la journée dans la dernière tour debout, à scruter l’horizon en espérant apercevoir ce dragon. Pas que je sois fou, non, je me demande juste, à quoi il ressemble, comment on devrait le combattre, comment allait-il nous attaquer, pourquoi tenait-il à baisser le moral des troupes qu’il attaque ? Tend de questions auxquelles je n’aurais sans doute jamais de réponse, à moins que je discute avec lui, non, se serais stupide. Et la question importante est, comment allons-nous combattre le dragon ? Je sais que les défenses du fort se contentaient de le repousser, mais le fort ne tiendra pas éternellement, comment allons décourager une créature légendaire de nous attaquer ? Il faut que je face l’inventaire du fort. J’en étais sur, se fort est équipé de toutes les armes blanches réglementaires de l’armée chinoise, épées, hallebardes, poignards, arcs et j’en passe, et surtout, il restait trois canons à poudre. Chung m’a signalé que le dragon a rendu hors d’usage l'artillerie présente sur l’enceinte dés la première attaque, comment ? La pluie, comment utiliser nos canons si la poudre est mouillée, et histoire d’être sur, provoquons une bourrasque pour écarter les artilleurs.  Shen-Long a directement compris quelle était la seule arme assez puissante contre lui, et c’était arranger pour la rendre inutilisable. Maintenant, il joue avec nous comme un chat avec une souris, je vais préparer le terrain de jeux pour sa prochaine visite.

En premier lieu, il faut rendre les trois canons utilisables, les protéger contre la pluie. Heureusement que je suis venu avec des tonneaux de bière il suffit de cacher les canons dedans, charger bien entendu, et d’attendre le bon moment pour les utiliser, on aura qu’une seule chance. Ensuite, positionner les troupes, je me mettrais dans la tour pour le provoquer et l’attirer à l’intérieur de la forteresse, les archers seront au pied de la muraille intérieure pour décocher le plus de flèches possible, et au final, l’infanterie, ainsi que le général resteront dans la cours centrale pour, essayer, de l’attaquer directement. Bien entendu, on laissera les portes ouvertes, il nous faut un point de fuite, au cas où ça tournerait mal. Maintenant, il nous reste plus qu’à attendre. Il Shen-Long ne se fit pas attendre…

Nous étions encore en train de préparer les troupes que la pluie commença à tomber, et le moral aussi, la mécanique était prête, mais certains soldats doutaient de la réussite de mon plan. Cette troupe n’était pas la mienne, et elle n’allait pas écouter sans broncher le panda arriver la veille, j’ai préféré laisser le général motiver les soldats, de mon côté, j’allais me préparer à ce qu’y allait être, le combat le plus dangereux de ma vie, j’espère avoir assez de courage.

Je me retrouvais au sommet de la tour de la forteresse de Yun Meul, face à moi, une plaine, étrangement calme, mise à part des nuages gris s’approchant de nous. La pluie s’intensifia, pour se transformer en crachin, le vent se leva et se renforça de minute en minute, Shen-Long garde la même stratégie contre nous. Les nuages arrivèrent à notre hauteur et devinrent noir, des éclaires commencèrent à se charger au-dessus de nos têtes, la pluie et les bourrasques de vent étaient tellement violentes que j’eus du mal à rester dans mon perchoir. Bon sang maudit dragon, quand vas-tu montrer le bout de ton museau ? Où te caches-tu ? Soudainement, un coup de tonnerre résonna à travers la forteresse pour venir s’écraser contre ma tour, je reculais sous le choc, mais le bref instant de lumière me permit de voir quelque chose… Shen-Long. Il se cachait au milieu des nuages, attendant le bon moment pour attaquer, en me relevant tend bien que mal, je tournais mon regard en arrière pour apercevoir les soldats, il restait stoïque, attendant leurs moments. J’apercevais les trois tonneaux et les artilleurs attendant mon ordre, il était temps d’agir. J’empoignais mon bâton et me dressais de toute ma taille en direction de l’ombre du dragon.

« SHEN-LONG ! ARRÊTE UN PEU DE JOUER ET VIENS GOUTER À MON POING DU DRAGON ! »

Suite à ses paroles, je lançais mon arme en direction de la tête de Shen-Long, il fallait capter son attention, mais juste après avoir cette action, j’ai réalisé l’idiotie de la chose, je pensais vraiment qu’elle allait revenir ? Mais au final, un nouveau coup de tonnerre accompagné d’un étrange… gémissement ? Je distinguais mon arme revenir, mais elle était accompagnée du dragon plongeant vers moi, je peux dire que j’ai toute son attention maintenant ! Avant qu’il ne rentre en collision avec la tour, je sautais vers la cours intérieure, profitant de mon élan, j’essayais de rattraper mon bâton, ce que je réussis plus ou moins bien ! Il a d’abord taper mon épaule avant d’arriver dans mes pattes, mais après ça, j’atterrie doucement au milieu de la cours intérieure et me retourna pour contempler Shen-Long. Il était semblable à un énorme serpent, sa tête était surmonter de deux énormes cornes, il possédait de longues moustaches suivant le prolongement de son corps et ses yeux d’un rouge profond n’arrêtaient pas de me fixer. Il avait détruire la tour sans aucune difficulté et maintenant, il s’apprêtait à nous attaquer, il descendit du mur et se dirigea lentement vers moi…

« À TOUS LES ARCHERS, FEUX À VOLONTÈ ! SOLDAT ! À L’ATTAQUE ! »

Les archers décochèrent toutes leurs flèches dans le dos de Shen-Long qui fut… Surpris, il se retourna en leurs directions, au même moment, le général et ses hommes arrivèrent pour combattre à mes cotés. Je profitais ce se moment pour attraper ma gourde de courage et avaler tout le contenu d’une seule traite… Ah oui, la gourde contient de la bière hyper fermentée qui a le don de me rendre saoul instantanément, si vous vous souvenez, je combats toujours ivre. À peine la gourde vidée, je commençais à sentir mes jambes lourdes et mes pensées se mélanger les unes avec les autres, le combat pouvait commencer.

« Alors, à nous deux le dragons… HEY J’TE PARLE LA COULEUVRE ! »

Je me dirigeais, en déambulais vers le dragon, mon insulte semblait avoir attiré son attention, il me regarda et fonça la gueule grande ouverte dans ma direction, voulait-il gouter au panda ? J’attendais le dernier moment pour éviter l’attaque en faisant un tour sur moi-même, je profitais de l’élan pour donner un coup de bâton directement sur le museau du dragon. Il fit demi-tour et me fixa intensément, la pluie semblais redoublé et de nouvelle bourrasque se lever et le dragon fonça à nouveaux vers moi. Avant que celui-ci n’arrive à ma hauteur, je pris mon élan pour sauter et atterrir sur la tête de la bête, une fois arriver, je courrais pour m’accrocher à ses cornes. Shen-Long commença à se débattre et virevolter pour me faire chavirer, je tenu bon tant bien que mal, À quoi bon faire cette manœuvre me direz-vous ? Pendant tous ce temps, le dragon exposait son ventre à mes archers qui ne se firent pas prier, le général attendant que le dragon se pose au sol pour attaquer à son tour.

« Alors mon gars ! hips, T’arrive pas à te débarrasser de moi ? Gigote un peu plus voyons ! »

Suite à ses paroles, le dragon s’immobilisa en l’air et se laissa tomber tête première, je voyais le sol se rapprocher dangereusement vite ! Mais je parvins à sauter avant l’impact… pour m’écraser seul la muraille. Le temps de me relever, j’aperçus le général attaquer directement la tête de la bête qui semblait groggy, il fallait continuer à l’attaquer. Je sautais du haut de mon perchoir pour atterrir sur le bout de la queue du dragon, je cavalais le long de son corps et une fois arrivé à sa tête, j’assénais un coup direct dans son œil droit, mon bâton était planté dans sa rétine et un flot de sang commençais à couler. Shen-Long se redressait automatique dans un cri de douleur intense, c’était le moment parfait :

« LES Z’ARTILLEURS ! FEU LA MAINTENANT ! AU NIVEAU DE SA TÊTE !!! »

Les trois canons firent feu en même temps, mais un seulement deux tirs firent mouche, ce qui fit reculer le dragon de quelque pas. Le temps changea brusquement, la pluie avait arrêté de tomber, mais le vent redoublait, ce qui me fit perdre l’équilibre et perdre mon arme par la même occasion. Shen-Long profita que je sois désarmé pour m’asséner plusieurs coups de griffe, j’ai réussi à en esquiver plusieurs attaques, mais une me toucha directement le bras gauche. Suite à cette attaque, la douleur fut-elle que j’avais du mal à me déplacer, mon bras était inutilisable, et le dragon l’avait remarqué, il continua à enchainer les attaques et j’avais de plus en plus de mal à esquiver…

« STORMSTOUT ! Votre arme ! »

Le général me lança mon arme que j’arrivais a peine a attraper, j’esquiva un dernier coup et me retira vers la réserve d’arme. Shen-Long se moqua complètement des troupes du général et n’avait d’yeux que pour moi, il avançait en détruisant tout sur son passage. Je parvins à rentrer dans l’armurerie et pour mon plus grand soulagement, il restait encore de la poudre, par contre, j’ai regretté un instant de ne pas être magicien, il aurait été tellement simple d’avoir un sort de feu. J’abandonnais mon bâton et pris un baril sous le bras, je sortis du bâtiment par la fenêtre et me dirigeais vers les troupes…

« LES GARS ! DITE MOI QU’UN DE VOUS IL A DU FEU !!!! »

Un des soldats me lança un briquet que j’eus le plus difficile du monde à attraper, et le dragon continuait à me pourchasser à travers la forteresse, le dragon fonça sur moi la bouche grande ouverte, j’eus juste le temps d’allumer la mèche pour lancer le baril en direction du dragon et celui-ci explosa juste devant son nez. Le choc de l’explosion me propulsa contre la muraille, j’entendis mes côtes se briser et je perdis connaissance.

Je me réveillais plus tard, allonger sur une civière, mon bâton posé sur moi. Des hommes du général me transportaient jusqu'à la station, on m’évacuait vers les Jardin Radieux. Les soldats mon appris qu’après l’explosion, le dragon c’était envolée et n’était pas encore revenu, il semblerai qu’il sois repoussé pour de bon, mais à quel prix ? La moitié des hommes du général était mort et la forteresse est en ruine. La Terre des Dragons ne risque pas d’être tranquille avant longtemps.

_______________________________
 
 
 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Drapeau Blanc
Masculin
Nombre de messages : 749
Age : 23
Date d'inscription : 23/12/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
225/550  (225/550)
Jeu 27 Mar 2014 - 1:35
Mission accomplie.

Je ne te le cache pas, j'ai été un peu déçu. Evidemment, je m'attendais à ce que tu remportes la victoire mais jamais à ce que ce soit si facile.

Dans un bon film fantastique où à la fin, t'as un combat... Voici comment se passe la guerre.

Tout d'abord, les gentils déclenchent tous leurs pièges, leurs stratégies les plus brillantes, de façon à donner l'impression aux méchants d'être carrément plus balèzes qu'eux. Tu regardes ça et tu te dis "D'accord les gentils vont gagner, ça va être easy"...

Mais malheureusement, les méchants sont plus nombreux et plus coriaces ! En plus ils ont souvent beaucoup de catapultes ! Alors après tous les pièges et stratégies, pour combattre il ne reste que l'épée et le bouclier. Alors t'as une charge héroïque dénuée d'artifices ou de plan... une charge magnifique pour emporter le plus d'ennemis possibles dans la tombe. Parce qu'au fond, les gentils savent qu'ils ont perdu, qu'il n'y a plus d'espoir.

Seulement voilà ! La troisième partie arrive, il y a un miracle et la guerre est gagnée !

Ca a beau être prévisible, c'est trippant.

Ici, si tu avais abandonné la troisième partie, je t'aurais dit "super !". L'ennui c'est que tu as abandonné la deuxième partie, celle qui est la plus importante.

Et on a donc deux étapes dans ta bataille :

1) Les stratégies, les trucs cools contre le dragon !
2) Victoire

A aucun moment y a un rebondissement, un moment où on se dit que Chen est dans la merde et qu'à moins d'un miracle, il va perdre.

Alors on me dira "Oui mais bon, c'est trop attendu ! Une victoire simple, ça c'est original"

Sauf que là, et c'est le principal reproche que je te fais, Chen, c'est qu'il s'agit de Shen-Long. Je ne dirais pas qu'il n'est pas assez fort à mon goût, je te dirais que tu l'as tout simplement trop facilement piégé.

Y a ce moment où tu dis que tu vas tout faire pour l'amener à se poser dans la forteresse... au sol... dans la forteresse... Quand tu as dit ça je me suis dit "Ouais mais Shen-Long est pas con, il va pas se poser..."

... Il lui a pas fallu cinq secondes, dès son arrivée, pour entrer dans la forteresse et être vulnérable à absolument tout !

Merde, c'est le dragon des tempêtes. Il vole donc ne peut pas être touché par l'infanterie... Il crée une tempête donc ne peut pas être touché par les archers, et finalement fait tomber la pluie, et ne peut donc pas être touché par les canons (j'ai bien aimé que tu parles des canons, justement).
Il a tous les ingrédients pour être hyper badass contre ce genre d'ennemis mais non, il décide d'entrer dans la forteresse beaucoup trop tôt. Une petite provoc' et le voilà entré.

T'as présenté un Shen-Long intelligent avant son attaque, et on a un Shen-Long idiot durant l'attaque.

Ton erreur, c'est d'avoir si peu fait durer le moment où Shen Long attaque la forteresse depuis les airs, comme un vrai dragon.

Les blessures n'enlèvent rien, selon moi, à la facilité que j'ai ressentie dans cette mission.

Maintenant si je fais abstraction de ce point... cette déception. La mission est très bien. Avant la bataille, ça m'a de toutes manières beaucoup plu, vraiment... la préparation à la bataille, les dialogues, très bien.

La description du combat en elle-même arrive à être intense, malgré tout... Intense et précise.

De la même façon j'ai trouvé les descriptions fort "justes". Juste avant que le dragon n'apparaisse, la description de la pluie et des nuages m'a bien plu.

Mission périlleuse :

35 xp, 300 munnies et 3 PS. 1 en force 1 en dextérité et 1 en défense.

_______________________________
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cache-cache dans les buissons [ pv ]
» Un rapport "caché" dérangeant pour Sarkozy
» La MAJ 2.0 est arrivé !
» Céowin - Je suis celle qui se cache dans l'ombre
» Ce qui se cache dans l'hiver [PM]