Derniers sujets
» Aux abonnés absents
par Kurt Brown Aujourd'hui à 14:09

» Breaking News : Course poursuite à Costa Del Sol !
par Roxanne Ritchi Hier à 18:50

» La Menace Chocolatée
par Rufus Shinra Hier à 17:56

» Trois petits oiseaux
par Rufus Shinra Hier à 17:37

» De l'ennui naît l'horreur
par Maître Aqua Hier à 16:50

» Promenons-nous dans les bois -
par Agon Wiley Hier à 10:38

» Il faut du soin
par Pamela Isley Ven 21 Juil 2017 - 12:18

» Thé glacé sous les palmiers
par Kurt Brown Jeu 20 Juil 2017 - 16:25

» Après une pause
par Abigail Underwood Jeu 20 Juil 2017 - 13:24

» Libre, l'univers pour t'accueillir
par Abigail Underwood Jeu 20 Juil 2017 - 13:11

» Est-ce qu'il y a un médecin dans l'assemblée ?!
par Chen Stormstout Jeu 20 Juil 2017 - 12:04

» Entre ciel, terre et campagne
par Agon Wiley Jeu 20 Juil 2017 - 9:49

» Des morceaux de Fred dans les cheveux
par Jecht Jeu 20 Juil 2017 - 1:43

» Les Orphelins
par Natsu Dragneel Mer 19 Juil 2017 - 21:43

» Réglementations et demande de Partenariat
par Le Cygne Mer 19 Juil 2017 - 16:45


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Le temps des humbles
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Dévoué
Masculin
Nombre de messages : 283
Age : 22
Localisation : Tortuga
Date d'inscription : 17/08/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Lieutenant
XP:
187/270  (187/270)
Jeu 27 Fév 2014 - 12:57
    La tasse de café encore chaude reposait sur la commode, où une bougie éteinte reposait, juste à côté d'un livre, un ouvrage bien épais, riche en connaissance, mais qui ne portait point de nom. Les rayons du soleil perçaient à travers les rideaux, qui se voulaient protectrice face à l'ennemi doré. C'était une petite pièce, il y avait la place pour un petit lit, à côté d'une petite armoire, à ses côtés un râtelier d'arme et d'armure, une chaise chevauchée par une petite table, où était entreposé un couteau et du pain, il y avait du beurre, quelques tartines en attente de se faire. Une chemise de toile enlaçait ladite chaise, un homme était dans la pièce, posé sur le lit, entrain d'enfiler son futal, il saisit la tasse de café dont il but quelque gorgée, le liquide était encore chaud : il le préférait comme cela, plutôt qu'à froid. Il se leva ensuite tout en empoignant le livre, et se dirigea vers sa table, posa le livre et la tasse à café pour venir saisir le couteau, le frotter contre le beurre encore frais, qui n'a pas souffert de la chaleur. Il commença à se faire son petit-déjeuner. Tout en réfléchissant...

    Je me suis dis, à ce moment là, face à cet ouvrage de forge et devant mes tartines de beurres, que je pourrais avoir mieux si je le voulais, mais je préfère la tranquillité relative d'une petite maisonnette dans un coin reclus de la ville que de vivre comme un roi, loin du peuple, loin des fidèles. Je connais déjà bien ces petites-gens, mais je continues à les côtoyer, nous combattons tous à notre manière, dans la garde, il y a des personnes qui ont hérités de titres de noblesse, qui ont déjà déclarés que, eux, méritent la place que j'ai. Mais ils profitent d'une vie d'opulence, même s'ils serrent les dents à causes de ce que nous vivons ces derniers temps, ce genre de personnes ont tendance à se lier "d'amitié" avec Swain, qui leur met du plomb dans la tête et qui leur susurre des idées abominables dans l'esprit. Mais que ces gens là viennent, prendre ma place, pour une semaine, vivre dans cette petite pièce, proche du peuple.
    Mais bien sûr, il y a des nobles plus humbles, et des petites-gens volontaires, qui sont là plus par traditions que par envie, ces personnes apprennent plus de mon enseignement que les autres, ils aspirent à l'honneur, à combattre pour une véritable cause, à croire en leur force et en celle des autres, quand l'un trébuche, deux sont là pour le relever, quand trois tombent, quatre se soulèvent. Les temps sont dur, mais les soldats sont motivés, ils veulent défendre le royaume, je dis : quand on a de la volonté et de l'ambition, même la plus grande des montagnes ne saurait arrêté cette détermination propre à l'humain. Le sans-cœur n'est pas déterminé : il est borné... J'imagines que c'est une histoire de cœur. Encore!

    Je m'étais fait une dizaine de tartine, à force de réfléchir... Il est temps de manger tout ça! Rien de tel qu'une bonne tasse de café avec quelques tartines pour bien commencer sa journée... Pas vrai?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 27
Age : 35
Date d'inscription : 26/10/2012

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Officier
XP:
33/150  (33/150)
Jeu 27 Fév 2014 - 19:23
- Journal de voyage de Flesia, Entrée #4

Flesia Mana a écrit:
Aujourd'hui, je vais aller revoir le sir Angharad, afin de finir de me présenter officiellement comme cela avait été prévu le jour de mon arrivée. Afin de le remercier de son accueil, j'ai pensé à lui préparer des petits gâteaux ... mais j'espère qu'il m'en voudra pas, ils sont un peu secs ... faudra vraiment que je me mette à cuisiner sans l'aide d'Estelle, là j'ai pas l'habitude !

Le chemin vers le lieu de résidence d'Henri avait été gentillement donné par l'un des constables du château, un individu fort triste qui ne connaissait l'adresse que pour l'avoir dans sa liste des personnes imposable ... Bientôt une nouveauté qui entamera très probablement le naïf sourire d'une jeune fille à peine majeure, mais pour le moment, elle s'en laissait guider par ses émotions positives, bien heureuse de revoir l'imposant ours (ainsi pensait-elle le surnommer) qui déjà l'avait reçu la nuit fatidique.

Etonnant d'ailleurs que celui-çi n'habite pas directement à l'intérieur des murs du château, elle qui le pensait comme étant le gardien des lieux à son premier contact, elle s'en trouva vite déçu ... mais si cela se trouve, c'est peut être parce que Henri vit dans une splendide demeure coimme il le siérait à son rang ? Peut être a-t-il un jardin magnifique, une armée de serviteurs sous ses ordres et des statues de marbres à son éfigie partout ? Oh, si ça se trouve, ses petits fours légèrement carbonisés risquaient de se sentir bien seul façe aux mets sortant de sa cuisine personnelle ! Enfin ... si l'on excepte les deux que Fluffy a croqué sans prévenir ...

Mais après s'être assurée de ne pas arriver en retard, voilà que une fois le lieu dit trouvé, ses doutes sur ses capacités d'orientation se firent vocaux sous son front plissé d'étonnement. En lieu et place de l'imposante demeure à laquelle est s'attendait, voilà que le dernier des gourbis mal fâmés du fin fond des ruelles sales se tenait bien ancré dans ses fondations. Quel peut bien être la signification de cette possible blague d'un fonctionnaire assermenté ? Ou plutôt ... est il possible que ce soit une fausse adresse pour se soustraire aux taxes ? Pourtant, son père ne s'en était jamais plaint, bien au contraire ... ou alors une erreur aux archives ? Mais celle-çi serait grossière alors !

Difficile pourtant de se tromper, plusieurs personnes lui ont clairement indiqués cette rue comme étant celle qu'elle recherchait, alors malgré les doutes elle ne pouvait que constater qu'elle venait d'arriver à sa destination. Regardant d'un oeil inquisiteur son compagnon à poils, il ne put que répondre son propre étonnement d'un levé d'oreilles des plus expressif, n'aidant en rien à se décider si oui ou non, la jeune recrue se trouvait au bon endroit. Il fallait donc prendre une décision ...

Et en cela, le choix fut on ne peut plus simple, car seul deux choix se présentaient : vérifier, ou repartir bredouille ! Mais Flesia Mana n'est pas du genre à se faire intimider par un mur crasseux et une porte pleine de moisissure et quel que soit la personne qui répondra, la réponse sera claire une fois pour toute, elle saura si cette demeure est bien celle du grand chevalier qu'elle rencontra quelques temps plus tôt. Elle frappa à la porte et cria de manière à se faire entendre de la maisonnée :


"Excusez moi ... Suis je bien chez Sir Angharad ?"
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Dévoué
Masculin
Nombre de messages : 283
Age : 22
Localisation : Tortuga
Date d'inscription : 17/08/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Lieutenant
XP:
187/270  (187/270)
Jeu 27 Fév 2014 - 20:24
    J'avais commencé à ouvrir la bouche avant de mordre ma tartine... Sir? Ma mâchoire manqua de se décrocher. Je posais ma tartine en me levant.

    << J'arrive! Ne bougez pas. >>

    J'avais du mal à deviner qui cela pouvait bien être.. Et surtout à cette heure-ci! Qui peut bien avoir une voix si jeune et venir me voir de si bon matin? Surtout en m’appelant Sir! Je me levais et fit quelques pas vers la porte, avant de l'ouvrir et de me rendre compte de la personne qui était derrière... J'haussais des sourcils surpris, personne d'autre que Flesia! Je me mettais à genoux, avec un grand sourire.

    << Bonjour "Lady" Mana! C'est un plaisir de vous voir. Et de voir que vous vous êtes bien remise de cette soirée. Je tournais la tête vers la pièce, je n'ai pas l'habitude de recevoir des visiteurs chez moi à une heure aussi matinale, j'ai tendance à me lever tôt et partir le plus vite possible pour le château. Je dors là bas quand on a besoin de moi pour des affaires urgentes... Mais je t'en prie, rentre. >>

    Je me relevais et me plaça sur le côté pour la laisser rentrer, je me grattais la tête regardant dehors. Quelques nuages... Rien de bien inquiétant. Puis je me tournais vers l'intérieur, me posant du côté de la table où il n'y avait pas de chaise.

    << Je n'ai pas grand chose pour recevoir les visiteurs imprévu, j'ai l'habitude de vivre seul avec un strict minimum... Si tu as faim j'avais préparé des tartines. >>

    Je me grattais la tempe avec un sourire gêné, je n'avais même pas encore enfilé mon haut, juste mon pantalon de toile et mes chaussons... Passant une main sur mon front, lâchant un soupir plutôt rassuré. J'étais content qu'elle se porte plutôt bien... C'est pas une petite fille fragile, c'est une petite fleur tenace!
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 27
Age : 35
Date d'inscription : 26/10/2012

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Officier
XP:
33/150  (33/150)
Sam 1 Mar 2014 - 17:03
Quel ne fut pas la surprise de voir l'homme venant de lui ouvrir la porte ! Non qu'elle ne s'attendait pas intérieurement à bel et bien voir Henri se présenter, mais certainement pas de cette manière, si ... détendu ! Elle en rougit de honte rien qu'à l'idée d'avoir pu le déranger d'aussi bon matin, mais c'est écarlate qu'elle devint en le voyant s'agenouiller comme un chevalier devant une princesse ! Si pourtant danssa famille elle était habitué à recevoir des gens faisant preuve de déférence, jamais persnne ne s'abaissa autant devant elle. Est ce toujours ainsi au Sanctum ? Peut-être, elle ne saurait encore le dire car peu encore la connaisse au sein du château, certains des servants se posant même la question de sa présence au sein des murs du Roi.

C'est Fluffy, d'un de ses 'Nyuuu !' joyeux, qui répondit le premier à l'invitation d'entrer, sautant du sac à dos de la jeune fille avant de se faufiler dans la pièce de vie de leur hôte. Flesia quand à elle se courba en signe de remerciement avant de poser ses pieds dans l'enceinte du bâtiment.

Comme l'on pourrait s'y attendre, c'est avec beaucoup de curiosité que les yeux de la fille Mana parcourirent la pièce, définitivement l'antre d'une personne seule à en juger par le mobilier restreint et l'entretien discutable. Elle si habituée à la propreté chez elle, elle trouvait étrange de voir un homme saint dans un lieu aussi retiré, même si ce n'est dit il que pour y dormir ... mais peut être est ce là aussi un choix ? Afin de pouvoir mieux se consacrer au Sanctum ? C'est une idée à réflechi.

Mais son attention fut détournée en direction de tartines fraîchement beurrées, donc l'odeur suffit à rappeler l'offrande qu'elle soutait apporter à son premier contact. S'emparant de son bagage, elle en sortit un sac de toile plus petit qu'elle tendit vers son hôte.


"Merci bien mais vous n'aurez pas à vous priver pour moi, j'avais justement pensé à vous !"

Un sourire radieux tenta de cacher la couche légèrement noirâtre de grillé sur la surface des petits fours fait maison, un ratage dont elle n'était pas forcément fière, mais qui n'aurait pas pu être possible si elle n'avait pas essayé de cuisiner pour commencer. Il y en avait par contre plus qu'assez pour eux deux, même trois, considérant le lapinou qui, profitant de la distraction, venait déjà de boulloter l'une des tartines en toute discrétion, tandis que sa maîtresse repris la parole.

"Veuillez excuser ma venue ... si je ne vous dérange pas, j'aurais aimé vous poser plein de question que j'avais en tête depuis mon arrivée et que je ne sais pas encore trop à qui poser .... je pensais surtout à vous du coup, vu votre gentillesse quand vous m'avez accueilli."

Les yeux de la jeunefleur plongèrent dans ceux de l'ours, en espérant y trouver ses réponses ...
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Dévoué
Masculin
Nombre de messages : 283
Age : 22
Localisation : Tortuga
Date d'inscription : 17/08/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Lieutenant
XP:
187/270  (187/270)
Jeu 6 Mar 2014 - 17:02
    ... Des petits fours? Oh moi j'aime les petits fours! Ils sont bons les petits fours, c'est comme des sandwichs miniatures! On aime bien en prendre quand on veut, ils sont bons les petits fours! C'était une délicate attention, une très délicate attention! C'était ce que contenait ce petit colis si humble et modeste. Je posais la boite sur la table, regardant l'étrange semblant de lapin qui était entrain de dévorer mes tartines! Je regardais Flesia, ses yeux rivés dans les miens, à la recherche de quelque chose. Elle racontait qu'elle était à la recherche de réponse, je fis un sourire et hochais la tête.

    << Bien sûr. C'est mon devoir d'aider à mieux connaître le sanctum, et c'est un plaisir d'accomplir mon devoir! Même si... >>

    Mes yeux se posèrent quelques instants sur ce pli particulier, sur ma table de chevet, orné de l'insigne du Sanctum. Ce papier là, bien qu'insignifiant, me déposait un lourd fardeaux sur les épaules, assumer une nouvelle responsabilité... Mon père m'a dit que je n'avais jamais eu l'âme d'un dirigeant, que je n'étais bon qu'à suivre le chemin qu'on me destinait. Tu as tort père... Je mènerais d'une main juste l'ordre des templiers, chacun de mes hommes m'inspireront la joie, la gloire, l'honneur. Chacun de mes hommes répondra à la justice des justes, je ne suis pas l'esclave du sanctum ni des éternels, mais je sers ses vertus et ses aspirations, si un jour notre religion devait s'effondrer face aux vices affreux dont j'ai fait part dans le passé, je serais le premier à m'insurger.

    J'étais partit dans une réflexion... Dans mes débuts au Sanctum, je suivais aveuglément les directives de Grell et de l'ancien Primarque. J'ai commis des injustices... Je ne dois plus reproduire ça, faire nulle erreur aussi grossière...

    Et c'est pour ça que je vais répondre aux réponses de Flesia. Pour qu'elle apprenne de mes erreurs.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 27
Age : 35
Date d'inscription : 26/10/2012

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Officier
XP:
33/150  (33/150)
Jeu 6 Mar 2014 - 22:35
Le bonheur pouvait se lire sur le visage de l'hôte, décidément aussi gourmand que ne le laisse supposer sa carrure ... avant que son étonnement ne reprenne le dessus. Quel pouvait en être la raison ? En suivant son regard, elle tomba sur le glouton compagnon de voyage qui l'accompagnait, décidément intenable. Une paire de gros yeux se posèrent sur lui, suffisant pour libérer les tartines otages de l'estomac ambulant. Malheureusement, près de la moitié des victimes ont péris dans l'incident ... voilà comment ruiner un cadeau fait de bon coeur par un acte inconsidéré ...

Mais visiblement, l'ours semblait ne pas vouloir trop en tenir compte ... quel gentillesse ! Elle pensa tout de même qu'il faudrait le dédommager de cette perte un jour où l'autre, le repas d'un soldat est sacré après tout ! Quoi qu'il en soit, il semblait d'accord de bien vouloir l'aider à obtenir des réponses à ses questions ... même si celui-ci fit montre d'une certaine forme de réserve, comme si il était ... préoccupé par quelque chose ? Oui, le doute s'entendait dans sa voix et dans son choix de mots. Peut être était elle en train de réellement déranger ce pauvre homme ? Si c'était le cas, elle aurait fortement gaffé en arrivant à l'improviste.


"... Sir ? Tout va pour le mieux ? Si vous étiez occupé, je peux revenir, c'est ma faute si je me suis présenté sans m'annoncer !"

Ne sachant trop comment doser la politesse façe à un supérieur hiérarchique, elle devint nerveuse. Si se battre et agir était sa spécialité, elle a toujours eu beaucoup de mal dans les domaines plus sociaux, oscillant entre amitié franche et réserve appuyé sans connaître de juste milieu. Il n'y a guère qu'avec les animaux qu'elle arrive à exprimer ses idées librement, et encore pas toujours dû à son profond respect pour la nature. Ici en tout cas, elle avait clairement l'impression de mettre les pieds dans le plat ... plus ou moins littéralement, d'ailleurs. Intérieurement, elle espérait ne pas avoir commis un impair trop grave qui pourrait la mettre dans l'embarras.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Dévoué
Masculin
Nombre de messages : 283
Age : 22
Localisation : Tortuga
Date d'inscription : 17/08/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Lieutenant
XP:
187/270  (187/270)
Lun 7 Avr 2014 - 9:38
    Je secouais la tête un instant, Flesia s'adressant à moi, je devrais arrêter de me perdre dans mes pensées comme ça, un jour on va finir par croire que je ne prêtes pas attention à ce que l'on me dit. Je fis un sourire et fixait la petite - mais brave, ça fait beaucoup - personne.

    << Oui oui tout va bien ne t'en fait pas. Contrairement à toi je n'ai pas tellement de question à poser. Enfin, je t'écoutes! Si ça permet de mieux éclairer les zones d'ombre du Sanctum. >>

    Mais étant un homme d'action plus que de parole, je me dirigeais vers mon armoire, qui devait bien prendre une bonne partie de mon lieu de vie et je l'ouvrais, saisissant mon épée et une pierre à affuter, la lame émoussée ne voulant sans doute qu'une seule chose : se faire une nouvelle jeunesse, usée par maintes batailles, l'arme avait perdue sa superbe. L'outil de guerre était une arme simple quoique résistante, si je pouvais avoir une épée plus longue je le ferais, pour l'instant, sa taille et son utilité me suffisent à moi seul. Je me posais sur mon lit regardant Flesia, et commençait à affuter avec une certaine attention ma compagne guerrière.
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» "Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! ..."{Frédérick & Milena}
» Prix du petrole a travers le temps
» Arrêter le temps...
» Lit sa si t'a du temps a perdre mon chou =D