Derniers sujets
» Réglementations et demande de Partenariat
par Invité Aujourd'hui à 2:21

» Field of Heroes
par Invité Aujourd'hui à 2:18

» Et là, un squelette !
par Chen Stormstout Hier à 21:45

» Répétition
par Arthur Rainbow Hier à 21:39

» Qui part à la chasse perd sa place !
par Rufus Shinra Hier à 18:21

» Comme le dit Oscar Wilde...
par Arthur Rainbow Hier à 16:26

» La cerise sur le gâteau
par Général Primus Hier à 15:04

» Loué soit Son nom
par Cypher Hier à 14:01

» Tombe la chemise
par Cissneï Hier à 3:26

» UUUUUUn joyeux bon anniversaire mon (ma) chér(e)
par Cissneï Lun 16 Oct 2017 - 23:19

» Vlog au Moulin rouge ! On vous dit tout ! On cache rien !
par Chen Stormstout Lun 16 Oct 2017 - 18:19

» Breaking News : Annonciation du Primarque Matthew March
par Roxanne Ritchi Lun 16 Oct 2017 - 14:34

» Discussion entre éclopés
par Vesper Earl Dim 15 Oct 2017 - 18:44

» Douce nuit
par Rufus Shinra Dim 15 Oct 2017 - 17:48

» Diviser pour mieux régner
par Huayan Song Dim 15 Oct 2017 - 15:42


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Serpent es-tu là?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Démon du temps
Masculin
Nombre de messages : 25
Age : 20
Date d'inscription : 15/04/2012

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Lieutenant
XP:
110/270  (110/270)
Mer 12 Fév 2014 - 17:21
Je ne savais pas où aller, quoi faire, comment retrouver mon chemin. J’étais perdu, perdu au milieu de cette forêt, où tous les arbres se ressemblaient, tous sauf un dont le tronc semblait décoré. Je ne m’y attardai pas plus que ça, il me fallait manger. Le ventre vide, les idées floues, les combats à répétitions, je tenais à peine sur mes jambes. Je ne pouvais même pas utiliser de magie pour tenir un peu plus longtemps. Les plaies sur mon visage ne saignaient plus, le sang, sec, était toujours présent sur mon visage malgré la pluie qui avait été très présente ces dernières heures. Des heures… Ou bien des minutes… Quelle ironie, un démon du temps perdu chronologiquement. J’esquissai un sourire à cette pensée, et m’écroulai, dos au sol, admirant la clarté de la lune, ainsi que l’immensité du ciel.

Je ne pouvais tout simplement pas continuer, j’étais trop faible. Ce n’était plus une question de morale, c’était une question d’énergie. Je fermai les yeux, me laissant bercer par la fausse tranquillité de cette forêt, je le savais, quelqu’un m’espionnait.

Je rouvris les yeux. Etais-je mort ? Non, à moins bien sûr que l’enfer soit une immense forêt et que la lune y soit visible. Je ne pouvais pas me relever, mes tentatives peu nombreuses furent vaines et l’espoir qui m’animait encore disparaissait. J’entendis un bruit sur mon côté gauche, je tournai la tête et vis deux ombres s’approcher de moi. Elles semblaient si idiotes, mais tout en ayant l’air de savoir que je ne pouvais rien faire. C’était donc la fin, incapable de bouger, même une ombre pourrait s’emparer de mon cœur. Je fermai les yeux, attendant que mon heure arrive. Je sentis un léger vent se lever, un léger vent agréable, mon dernier. Je respirai une dernière fois, triste de ne pouvoir atteindre mon but, d’aller plus loin dans ma quête de justice.


*sifflements*

Mon oreille se tendit, ce bruit était celui d’un serpent, ou plutôt celui d’un repas. Je rouvris les yeux, et usai de mes dernières forces pour me ruer à quatre pattes sur ce dernier. Bien sûr, un serpent n’est jamais facile à attraper, alors dans mon état… Je m’effondrai une seconde fois, la tête face au sol, et la relevai péniblement pour voir cette chance me passer sous le nez.

Cette chance oui, le serpent en question n’était autre que celui qui m’avait aidé au Palais des Rêves, celui qui était aussi étrange que rapide. Je ne le reconnus pas tout de suite, il était étrangement maquillé, mais ses yeux, eux, étaient les mêmes. Comment se fait-il qu’il soit là ? Comment se fait-il qu’il soit là, mais surtout comment a-t-il fait… Ce n’est qu’un serpent après tout. Mais la question n’était pas là, il avait éliminé les sans-cœurs et m’avait rapporté quelques souris. Qui était-il et que me voulait-il ? Pourquoi m’aider, pourquoi moi ?

Il poussa de sa tête une souris vers moi, avant de retourner en forêt. J’étais à nouveau seul.


« Merci. »

Je pris la souris, et la porta à ma bouche. Je m’empressai de manger les autres, je sentis mes forces revenir. Bien sûr, pas suffisamment pour me battre, ou même marcher jusqu’en ville pour trouver ce dont j’ai besoin pour récupérer, mais suffisamment pour ne pas mourir dans l’immédiat de faim.
J’attendis, allongé, réfléchissant à ce que je pouvais bien faire maintenant. En fait, j’avais une idée, mais il me fallait le serpent et il était parti… Aussi, je décidai de me lever, non sans mal, et de partir dans la direction dans laquelle le serpent était parti. Il ne fallait vraiment pas que des sans-cœurs me tombent dessus, une ombre à la limite, mais pas plus.

Ça fait je ne sais combien de temps que je cherche ce serpent, sans aucune piste qui montrerait qu’il est passé par là. Sérieusement, je ne comprends plus rien. Il vient m’aider quand je ne le cherche pas, et là que je le cherche je ne le trouve pas.


« … »

Je m’assis contre le premier arbre venu et sorti ma gunblade.

« C’est pas vrai, mais où il est ?! »

J’étais contrarié, il venait réellement m’aider que s’il en avait envie. Je tendis le bras, parallèle au sol, et visai le tronc d’en face. J’appuyai sur la gâchette, d’un air innocent, comme un enfant qui s’amuse avec un jouet, et vis quelque chose de blanc partir du canon et flotter au gré du vent. Je me relevai, et scrutai le petit objet.

« Qu’est-ce que… »

Je couru après cette chose, et l’attrapai avant qu’il ne s’envole trop haut. C’était un morceau de papier, une sorte de lettre en fait, dont l’auteur était… non, pas de nom. Et je ne reconnaissais pas l’écriture. Je la lis donc, mélangé intérieurement entre l’excitation et la crainte de ce que j’allais découvrir.

« Ricken, je ne sais ni où tu te trouves, ni ce que tu comptes faire, ni même si tu liras ce message un jour. Néanmoins, si tu cherches des réponses à quelque chose, ou si tu as un jour besoin d’aide, demande au serpent qui te suit sans cesse. Ce n’est pas un hasard s’il te suit toi et seulement toi, ce n’est pas un hasard non plus s’il possède les mêmes yeux ou presque que toi. Tu devrais trouver plus bas les mots qui te permettent de l’appeler, sans quoi seul lui te trouvera.
Si jamais tu es dans l’incapacité de le comprendre, sois patient. Un jour viendra où tu pourras parler avec lui, il est intelligent et comprend presque tout. Il devrait t’obéir, si tu n’es pas trop faible.
Je suis désolé de ne pas pouvoir plus t’écrire, j’aurais sincèrement aimé tout t’expliquer moi-même, mais mon heure est venu. Prends soin de toi, et de ce qui t’es cher.

« Viens à moi, Serpent du temps. » »


A ces mots, le serpent arriva lentement, descendant de l’arbre dans lequel il était perché. Je le regardais, souriant sans trop comprendre qui il était pour autant. Je ne savais pas qui était l’auteur de cette lettre, bien qu’il semble s’adresser de moi de façon plutôt familière. Je ne pris pas le temps de m’attarder sur cette lettre, et la rangeai. Nous verrons cela plus tard, je me penchai vers le serpent, et lui demandai de retourner me chercher quelque chose à manger, après quoi nous pourrons discuter tranquillement devant quelques souris. Il me fixa, d’abord avec une expression d’incompréhension total, avant de faire un signe de tête et de partir en direction du bois à une vitesse égalant presque la mienne. Cette fois, j’allais pouvoir manger jusqu’à ce que le bois n’ai plus de quoi me nourrir.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Le Drapeau Blanc
Masculin
Nombre de messages : 769
Age : 24
Date d'inscription : 23/12/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
225/550  (225/550)
Dim 23 Fév 2014 - 16:08
Exploit accompli.

Je dirais que cet exploit répond bien à mon précédent commentaire. Il est en quelque sorte parfait, dans le sens où il n'a pas de défauts. Tout ce que j'ai pu critiquer a été corrigé. Y a pas de combat parce que ton perso sort de cinq combats en peu de temps. Si bien que ton personnage a grave la dalle, est bien blessé et qu'il est complètement paumé : Un vrai errant.

Ca c'est top. C'est dommage que j'aie en mémoire mon précédent commentaire en lisant ton rp, parce que j'ai l'impression que t'as fait ça pour me faire taire mais ^^', ça reste bien.

Que dire... Là je suis vraiment curieux de découvrir la suite, et non désolé je n'ai rien d'autre à dire ^^.

mission facile ; 12 xp, 120 munnies et 2 ps... en défense.

_______________________________
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Salazar le Seigneur-Serpent. (UC)
» Le baiser de la femme serpent
» Un Serpent Royal
» La chasse au serpent
» Dans les machoire du serpent (en cours