Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Fou à lier
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
No you can't !
Masculin
Nombre de messages : 29
Age : 24
Localisation : Dans l'ombre !
Date d'inscription : 06/02/2014

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
464/650  (464/650)
Lun 10 Fév 2014 - 14:12
Quel bureau ! Il a l’air si solide, si… authentique ! Et cette matière qui lui donne sa forme, qui lui donne sa vie ! Quelle merveille ! Ah, le bois… quel élément fantastique, dominant, vital pour notre vie quotidienne… Après tout, n’est-ce pas de bois qu’étaient faites les premières roues des technologies primaires ?! N’avez-vous pas, peuple sousdoué, protégé vos têtes dégarnies de la pluie et du soleil grâce à cette si simple chose ?! Oh ce n’est pas pour rien que ces drôles de Chinois l’ont posée avec certitude et avec cette sagesse qui caractérise leur peuple, dans les cinq éléments primordiaux ?
Non, madame ! Le bois, c’est la vie !

Et ces murs ! Cette tapisserie ravissante mais sobre, quel bon goût ! Ne dit-on pas que la tapisserie est la peinture de cette toile sans âme qu’est la pièce ?! Un détail ? Absolument pas ! Elle reflète une humeur que l’on envie, un sentiment que l’on cherche ! On se blottit dans les quatre murs de couleurs comme dans les plumes de sa maman poule !

Voilà pour la description !

Alors ! Il y avait cet homme, ce blond habillé d’une façon tout à fait hideuse. J’espérais pour lui qu’il n’avait pas conquis son empire dans cet atroce pyjama blanc, qui avait peut-être le droit de s’appeler « costume » dans les sociétés premières, il y a trois mille ans. Si on ne leur reprochait pas de se promener tous nus, on ne devait pas les blâmer d’un si intolérable déguisement.

Il était assis à ce bureau de bois que j’ai légèrement abordé précédemment, devant son ordinateur et son travail. La pièce, assez grande mais surtout d’une grande classe, était propre à un PDG multimillionnaires ayant la plus grande influence sur… tous les mondes et tout le monde, en fait.

Un homme entra par la porte de l’ascenseur… un soldat, en fait. Un air embarrassé au visage, il se contenta de poser l’aquarium de Nounou sur un des deux sièges dressés devant le bureau de Rufus Shinra, lui-même !
Ce poisson fringuant eut la bonne allure d’accorder son sourire le plus rayonnant au patron des patrons !


« Coucou ! »

Parce que la politesse, c’est important, même quand on est l’acolyte du plus grand des génies du mal !

« Vous avez sûrement pleeeeiiiiinn de questions intéressantes à me poser, monsieur Rufus Shinra ! »

Il marqua une pause et ponctua cette exclamation d’un autre sourire.

« Mais vous devez être patient ! »

Alors ils furent patients ! Et ils attendirent… sans parler, dans un silence tout à fait gênant ! Ils n’allaient quand même pas prendre le risque de dire quelque chose et d’éventuellement gâcher le début !

Après quelques longues minutes, il y eut bien un bruit venant de l’ascenseur…


« Oh ! C… ça va commencer ! Chut ! »

Nounou se retourna dans son bocal pour regarder les portes de l’ascenseur avec des milliers d’étoiles dans les yeux !
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Playboy Milliardaire
Masculin
Nombre de messages : 340
Age : 21
Localisation : Dans mon bureau
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
221/650  (221/650)
Lun 10 Fév 2014 - 14:48
    Non mais... c'est une blague ? Où est l'homme que j'ai convoqué ? Qui est ce poisson rouge ? A t-il vraiment osé me saluer d'un « coucou » ? Assis dans mon fauteuil de cuir noir, les mains sur les accoudoirs, je posais ma main sur mon front. C'était... exaspérant. Quant a la façon de me présenter les choses...

    Oh ! C… ça va commencer ! Chut !

    Chut ? Il me disait chut en plus ? Ce pauvre poisson rouge parlant osait me dire « chut », a moi, le Président de cette Compagnie ? Celui qui les a fait sortir de leur prison perdue au milieu de l'espace ?

    J'essaye de garder mon calme. D'habitude, je n'ai pas trop de mal a cela, mais là, c'est un véritable défi. Cette mise en scène désolante à le don de vraiment m'enerver, et si cela venait a durer... Non, il ne faut pas penser au pire.

    Ce poisson est littéralement fasciné par l'arrivée de Monsieur Megamind. Il le regarde arriver dans la salle, comme s'il s'agissait d'un messie, d'un sauveur alors qu'en fait, il n'est rien. La seule raison pour laquelle il est ici aujourd'hui c'est parce que moi, Rufus Shinra l'ai décidé ! Et si je l'ai convoqué dans mon bureau, ce n'est certainement pas pour assister a une représentation du cirque le plus pathétique tout mondes confondus.

    Et voilà que la porte de l'ascenseur s'ouvre pour laisser entrer le scientifique. Je commençais vraiment a me demander si j'avais eu une bonne idée en l'amenant ici. Quoiqu'il en soit le spectacle ne pouvait plus durer.


    Assezyez-vous !

_______________________________
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
No you can't !
Masculin
Nombre de messages : 29
Age : 24
Localisation : Dans l'ombre !
Date d'inscription : 06/02/2014

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
464/650  (464/650)
Lun 10 Fév 2014 - 16:55
Les portes de l’ascenseur s’ouvrirent enfin… dévoilant cinq hommes. Deux d’entre eux portaient des fusils d’assaut… tandis que deux autres poussaient un chariot à deux roues sur lequel était attaché le détenu. Leur regard était sombre, inquiet. Les deux hommes armés avancèrent dans la pièce et se retournèrent, dirigeant et braquant leur canon vers le détenu…
Le chariot avança finalement, lentement, émettant un grincement des plus sinistres et désagréables. Le détenu attaché au chariot était… oui bah c’était Megamind, quoi.

Mais son état était tout à fait différent, il était… dans une phase seconde, semblait pris d’une sorte de folie dans le regard. Ses yeux étaient injectés de sang, semblaient être sur le point d’exploser, comme après avoir passé cinq heures à deux centimètres d’un écran… oui je sais, c’est un mauvais exemple…

Il se débattait mais était retenu par une camisole de force très serrée… on ne pouvait que distinguer ses coudes bouger avec force. Ses jambes étaient fixées elles aussi… Il ne pouvait pas parler. Il avait un masque, une sorte de muselière en métal qui couvrait la moitié de son visage.
Le chariot s’arrêta à quelques mètres devant Rufus Shinra. Tous les gardiens semblèrent alors dégoûtés par la même peur : libérer le monstre.
L’un d’eux s’approcha peureusement, s’empara d’une des lanières du détenu et la défit, libérant l’un des bras de Megamind


« Ah ! Au secours ! »

La main de l’alien s’empara avec vivacité et brio de la gorge du détenu ! Les yeux de Megamind se tournèrent vers son gardien… désormais prisonnier de sa main tueuse !

Il faillit bien le briser en un coup, mais un canon d’un des fusils d’assaut se posa sur sa tempe et il fut bien forcé de le relâcher.


« Il est complètement fou ! »

« C-calme-toi, d’accord ?! »

Megamind posa discrètement un regard sur Rufu Shinra qui semblait… absolument fasciné et effrayé par cette scène. Il retint difficilement un sourire !

Ils détachèrent rapidement la deuxième lanière qui retenait son bras à son dos, et une nouvelle fois, le prisonnier tout d’orange vêtu – tenue de retenu, bien évidemment - se débattit ! Ses mains s’accrochaient aux vêtements, aux bras de ses gardiens, et avec folie les tirait vers lui, comme pour leur ordonner de le détacher, et bien plus vite que ça !
Ils défirent les ceintures qui liaient ses jambes au métal du chariot, avant finalement d’enlever son masque.
Finalement, Megamind se calma, la tête baissée, toujours debout sur le chariot. Sombrement, sa tête se redressa, ses yeux fous croisèrent ceux de Shinra… un pied au sol, deux pieds et…


« Merci les gars, beau boulot ! Vous avez été supers ! »

« Toujours un plaisir ! »

Il marcha tranquillement vers le bureau tandis que les quatre gardiens s’en allèrent sans demander leur reste, traînant derrière eux le chariot.

« Six ans qu’ils me retenaient entre leurs murs ! Ils me devaient bien ça, avant que je sorte finalement de leur prison… »

Megamind ne s’assit pas. Son pied se posa sur sa chaise, tandis qu’il enlevait ses lentilles spécial yeux fous. Et il adressa finalement un regard complice et malin au patron des patrons.

« C’est bien de ça qu’il s’agit, mon Rufu… ? Vous allez me faire sortir de prison, n’est-ce pas ? »

Ce n’était pas une vraie question, bien sûr ! Il en était intimement certain !
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Playboy Milliardaire
Masculin
Nombre de messages : 340
Age : 21
Localisation : Dans mon bureau
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
221/650  (221/650)
Lun 10 Fév 2014 - 19:22
    D'accord... Il était vraiment fou.

    Monsieur Mégamind, je vous demanderai de ne pas utiliser de surnoms. Quant à ce qui est de vous libérer de prison... Patientez quelques instants.


    Un petit truc a régler juste avant. Juste le temps d'appuyer sur mon interphone et de contacter Scarlet.

    Oui Monsieur le Président ?

    Scarlet, envoyez quelques gardes en direction de mon bureau. Ordonnez leur d'arrêter les autres gardes qui viennent juste d'en sortir. Vous rayerez leurs noms des listes, et vous vous arrangerez pour qu'ils n'aient jamais existé avant de les transférer dans le bloc F du département scientifique.

    Monsieur, vous n'allez tout de même pas...

    Ne discutez pas mes ordres.

    Je raccorchais. Dans quelques minutes, ces andouilles seront arrêtées et serviront de cobayyes pour nos scientifiques. Espérons que cela serve d'exemple a ceux qui auraient de nouveau l'idée de ridiculiser la Compagnie.

    Alors, Monsieur Mégamind. Pour la deuxième fois, je vous demanderai de vous asseoir. Merci. Donc pour ce qui est de votre libération. Tout d'abord, veuillez m'excuser de cette « attente » si je puis dire. Nos prisons sont grandes et je ne contrôle pas les détenus qui entrent. Pour tout vous dire Monsieur Mégamind, vous êtes un cas assez rare, voire exceptionnel. Vous devez être le troisième à sortir de l'un de nos centres pénitenciers.

    Et donc, si je vous ai fait venir ici, c'est parce que je m'intéresse à vous Monsieur Mégamind. En effet, j'ai entendu parler de quelques uns de vos exploits, et en ai lus quelques uns dans votre dossier. Il semblerait que vous soyez plutôt doué en sciences, est-ce exact ?


    Je le regardais, gardant tout mon sérieux. Cet homme, si l'on peut le qualifier comme tel, était un vrai génie, c'est pourquoi j'en avais besoin. La Compagnie ferait un progrès énorme s'il était a nos côtés, aussi, je devais faire abstraction le plus possible de ses singeries et de ce poisson qui me regardait les yeux globuleux et qui semblait être pris d'une fascination sans pareil pour son ami/maître.

_______________________________
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
No you can't !
Masculin
Nombre de messages : 29
Age : 24
Localisation : Dans l'ombre !
Date d'inscription : 06/02/2014

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
464/650  (464/650)
Lun 10 Fév 2014 - 20:47
" Ouh le vilain... "

Un sourire sarcastique s'afficha sur le visage du pas si impressionnable Megamind. Que ce Rufu fasse croire à ses troupes qu'il est sévère si ça lui chante ! Tout ce que retenait son prisonnier, c'est qu'il était aussi maniaque que pas rigolo du tout. Malgré ça, il était certain de s’amuser d’une manière ou d’une autre, tant qu’à faire.

Il accepta de s’asseoir, finalement, redoutant tout de même d’être renvoyé sur le champ en prison. Il n’allait tout de même pas saboter cette superbe mission d’évasion ! Ah… Ah bah oui, c’était quoi d’après vous ? Pourquoi avait-il daigné accorder ses précieuses minutes à un pdg à peine intéressant ?... Tout ça était dans son plan d’évasion extrême, qu’il réfléchissait depuis des années…

Il se retint de commenter le fait qu’il soit le troisième à être sorti des prisons de la shinra… parce que franchement, ça prouve bien toute la mauvaise graine que ce cartel va embaucher à défaut d’avoir un vrai personnel ! Bah… ils chassent les petites frappes mais recrutent tout de même les cadors ! Je peux le comprendre, moi aussi je me recruterais !


« Il semblerait que vous soyez plutôt doué en sciences, est-ce exact ? »

« En fait… »

Megamind regagna son sérieux, baissa quelques secondes les yeux…

« Je… j’… »

« Pff !! »

Nounou pouffa, ce qui entraîna Megamind à éclater de rire lui aussi. Plié exagérément sur lui-même, regardant Nounou, désignant Rufu d’un index, il parvint à articuler :

« Doué en sciences, qui’m’dit ! »

« Laissez-le dire ! »

« M’enfin, Rufu ! »

Il se redressa et regarda de nouveau le Président de la ShinRa. Il leva ses deux mains menottées et désigna de ses index son cerveau.

« Ça n’est pas gros pour rien ! »

Oui évidemment, il avait un patrimoine génétique plutôt avantageux, en plus d’être bien bâti !

« C’est du génie, monsieur Rufu… ce ne serait pas drôle si je m’étais contenté d’être un surdoué. »
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Playboy Milliardaire
Masculin
Nombre de messages : 340
Age : 21
Localisation : Dans mon bureau
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
221/650  (221/650)
Lun 10 Fév 2014 - 21:39
    Rufu... Heureusement que j'avais besoin de lui. Enfin, je suppose que subir ce spectacle en vaut la peine... Qu'il me manque de respect... Cela passe difficilement. Mais alors qu'un vulgaire poisson rouge, se foute de moi, cela dépassait tout ce que j'aurais pu imaginer.

    Je vous prierai de m'appeller « Président » ou encore « Monsieur Shinra », est-ce clair ? Pas de familiarités entre nous. Pour l'heure vous n'êtes encore qu'un prisonnier de la Compagnie. Or, si vous êtes un génie comme vous le prétendez, vous m'intéressez.

    Je pris une pause, me mettant confortablement dans mon fauteuil, portant la main a une tasse blanche remplie de café noir et la porta a mes lèvres.

    Ne faisons pas plus long : j'ai besoin de vous Monsieur Mégamind. J'ai besoin de vous pour complèter ma section scientifique. C'est un boulot que je vous offre, en échange de votre sortie de prison. Vous aurez donc a votre disposition tout le matériel necessaire, le personnel necessaire... En revanche, je veux que mes recherches avancent. Mes scientifiques ne progressent plus, alors je compte sur vous. Maintenant, à vous de me dire si vous en êtes capable. Mais je vous préviens, je n'aime pas perdre mon temps.

    J'ouvris l'un des tiroirs de mon bureau, et pris une feuille de papier. Il s'agissait d'un contrat tout ce qu'il y a de plus banal. Dessus étaient notées les clauses, certaines n'étaient pas notées d'ailleurs... J'ouvris un autre tiroir, pris un stylo et commençais a remplir le formulaire. Lorsque j'eus fini, je retournais la feuille en direction de ce Monsieur Mégamind et la poussa vers son côté de la table.

    Si vous acceptez mon offre, vous n'aurez qu'à signer au bas de la feuille.

    Je lui montrais de la main un stylo posé dans son etui sur son côté du bureau. J'espérais qu'il accepte, et qu'il ne causerait pas trop de dégâts dans les laboratoires... Et j'espérais qu'il accepte vite avant qu'il ne me refasse un de ces numéros surjoués.

    Si cet homme soignait autant son travail que sa mise en scène, nous allions pouvoir décupler notre puissance.



_______________________________
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
No you can't !
Masculin
Nombre de messages : 29
Age : 24
Localisation : Dans l'ombre !
Date d'inscription : 06/02/2014

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
464/650  (464/650)
Mar 11 Fév 2014 - 18:51
« J’accepte ! »

Plus qu’à signer, oui… et il était libre. Certes quelque peu enchaîné au cartel de la shinra mais… après tout, pourquoi pas ? Sans mal on pouvait imaginer un tel cerveau dans la Coalition noire, et il devait reconnaître qu’il avait attendu quelques années qu’un groupe comme celui-là vienne le chercher ! Mais la Shinra était un danger tout à fait grandiose pour l’univers tout entier, et il s’imaginait sans mal à la tête d’une telle organisation… Le Président Megamind ! Oh il n’envisageait pas tout de suite de renverser Rufu, d’autant plus qu’il devinait toute l’armée qui défendait jour pour jour son chef. En vérité, Megamind était curieux de voir ce qu’on pourrait lui demander… Sans parler du fait que s’il n’aidait pas la Shinra, il retournerait en prison… et s’il tentait de lui échapper…

Bref, on ne fuit sans doute pas aussi facilement ces rigolos.

Tout en réfléchissant à ces quelques plans parfaitement diaboliques, jubilant d’être enfin libéré, adressant par ailleurs quelques regards réjouis à Nounou, il lisait tout de même le contrat. Bonne surprise, il n’était pas enchaîné au vaisseau mère, et pourrait… par conséquent, se reconstruire une planque digne de ce nom. Pour l’endroit, c’était tout vu. La Shinra avait elle-même emménagé son nouveau parc d’attraction.


« Une chose, Mister President, avant que je signe… J’exige évidemment que mon habile acolyte, Monsieur Nounou, soit aussi libre que moi. »

Là-dessus, il pouvait clairement signer. Il n’accepterait pas une réponse négative, aussi s’empara-t-il du stylo et signa avec un sourire.

« On est libres, Nounou ! »

Il lança le contrat sur le bureau de Rufu et leva les bras en l’air avec joie, tandis que Nounou, lui aussi, semblait tout à fait excité par cette splendide nouvelle !

« On va pouvoir faire… Oh mon dieu qu’est-ce dont que cela ?! »

Avec horreur, son index pointa une chose qui semblait terrifiante derrière Rufu. Ce dernier se retourna avec vivacité, tombant bien sûr dans cet incroyable piège digne du plus grand des génies du mal. Megamind se leva alors, sauta sur le bureau et appuya sur le bouton de l’interphone du bureau du président !

« Scarlet chérie, enclenchez sur le champ l’auto-destruction du vaisseau !! Vite ! »
Il se retira vivement, explosant de rire et tombant sur sa chaise, soutenu par un Nounou qui pouffait encore ! La voix de l’assistante médusée du président à travers l’interphone ne faisait qu’encourager son hilarité.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Playboy Milliardaire
Masculin
Nombre de messages : 340
Age : 21
Localisation : Dans mon bureau
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
221/650  (221/650)
Mar 11 Fév 2014 - 19:15
    Laissez Scarlet, ce n'est rien.

    Une bonne chose de faite. Il avait accepté ce qui mettait un terme a notre entretien. Cela c'était relativement bien passé si l'on fait abstraction de son arrivée.... médiocre et de cette « blague » qu'il venait de faire.

    Je vérifiais rapidement le contrat, il avait signé, il appartenait maintenant a la société. J'esquissais un sourire. C'était parfait, tout se passait comme prévu.


    Malheureusement cher Monsieur Mégamind... Je vais devoir garder un œil sur vous. Ne vous en faites pas, ce n'est qu'une mesure de sécurité, vous savez... avec votre passé de dangereux criminel... Je n'aimerais pas que vous nous fassiez faux bond.

    Quoi qu'il en soit, je ne vais pas vous retenir plus longtemps, vous et votre... poisson rouge pouvez partir. Laissez-moi juste le temps d'appeller votre escorte.


    J'appuyais sur un bouton et quatre gardes arrivèrent.

    Préparez-le, équipez-le. Bracelet, puce, la procédure habituelle.

    Et il l'emmenèrent. C'était pas trop tôt. Je regardais le contrat, toujours souriant avant d'ouvrir un autre tirroir, d'en sortir un dossier et de le placer dedans.

    Scarlet, rendez-vous suivant.

_______________________________
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bélier du mordor aux champs de pelenor
» bélier
» Pour nous lier
» Entrainement : Askhan du paon contre Orion du Bélier
» [VIIeme Tournoi] Finale: Orion, Chevalier d'Or du Bélier VS Thanatos Dieu de la Mort