Derniers sujets
» Froide Noblesse
par Arthur Rainbow Hier à 21:57

» Visite au cimetière
par Narantuyaa Hier à 16:54

» D'un prêtre à une soldate, et vice-versa
par Kestia Hier à 15:43

» Récréation
par Hoper Mar 21 Nov 2017 - 17:58

» Basique!
par Fiathen Dim 19 Nov 2017 - 22:17

» Absences Aqua
par Maître Aqua Dim 19 Nov 2017 - 21:21

» Conseillère en Urbanisme
par Huayan Song Dim 19 Nov 2017 - 15:13

» Essai en laboratoire
par Cypher Sam 18 Nov 2017 - 16:24

» Au fond du donjon, troisième grille à droite
par Kestia Sam 18 Nov 2017 - 14:32

» Jet The Hawk! Storm The Albatross! Wave The Swallow! We're the Babylon Rogues!
par The Babylon Rogues Sam 18 Nov 2017 - 13:59

» La Shin-Ra del Sol
par Rufus Shinra Sam 18 Nov 2017 - 10:30

» Tombent les masques
par Abigail Underwood Ven 17 Nov 2017 - 19:25

» Chasse aux corsaires
par Pamela Isley Ven 17 Nov 2017 - 11:13

» Absences de Pamela
par Milla Maxwell Jeu 16 Nov 2017 - 16:46

» Promenons-nous dans les bois -
par Agon Wiley Jeu 16 Nov 2017 - 5:58


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Au boulot, et plus vite que ça ! (fini)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Coeur intrépide
Féminin
Nombre de messages : 276
Age : 26
Date d'inscription : 30/04/2011

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
197/650  (197/650)
Lun 20 Jan 2014 - 0:07
Lili avait passé une bonne partie de la nuit à admirer la beauté et l’élégance de sa Keyblade. Il était clair qu’elle en jetait ! Plus elle l’a regardait et plus elle avait l’impression de plonger son regard dans l’espace infini rempli de mondes et d’étoiles. La demoiselle avait encore un peu de mal à y croire, c’était un changement plutôt impressionnant. Après un temps indéterminé, Lili était sortie de ses songes et s’était relevée. Puis elle avait quitté la terrasse où la vue était splendide, pour redescendre au sentier où avait été aménagé un terrain d’entraînement.

Bref, la nuit était encore là alors que la brune arriva sur le terrain, allait-elle s’entrainer ? Pourquoi pas se dit-elle ? Lili n’était pas encore assez fatiguée pour dormir et puis elle était intriguée par son arme qu’elle tenait toujours en main. L’élue s’approcha d’un poteau qui tenait des gros anneaux suspendus en l’air… Elle se mit en position d’attaque et attendit quelques instants ; un pied devant l’autre, sa Keyblade en arrière et la pointe vers le haut. Elle frappa ensuite l’anneau devant elle, en un coup horizontal et enchaina deux autres coups. Lili fini avec un salto en arrière pour s’éloigner de sa cible non vivante.

Se battre contre un morceau de bois ne l’a motivée pas tant que cela. Lili pensait qu’elle n’allait pas mieux se battre si personne ne lui donnait de conseils ou l’aider à s’améliorer. Être errante c’est savoir se débrouiller seule... Soupirant, Lili se devait d’accepter quoi qu’il arrive, son choix. Comme par enchantement, une ampoule s’illumina dans sa tête : depuis un certain temps elle n’était -malheureusement ?- pas seule ! Mais oui ; Raido lui avait donné la Keyblade « De l’aube au crépuscule » lors du tournoi au Colisée de l’Olympe. Celle-ci renfermait un esprit, qui avait été pour le moment discret. Elle n’avait encore jamais fait appel à lui ; la demoiselle voulait éviter au plus la discussion avec cet esprit: être deux dans le même corps lui déplaisait beaucoup. De plus elle s’était dit que si elle évitait la conversation et ne pensait pas à lui, il allait sûrement disparaitre… Lili hésita  à s'adresser à lui, et ce fut lui qui prit de l’avant faisant sursauter la brune :


« Je fais si peur que ça Lili ? Soit pas timide, de toute façon je devine très facilement ce que tu penses… Je pourrais te donner des conseils, et vu comment tu es faible, ça ne te ferras pas de mal. Mais non, je ne veux pas, et tu sais sûrement pourquoi ! »


Oui Lili avait une idée du pourquoi : elle n’aurait pas dû l’ignorer autant ! Poussant un soupir grognon, la demoiselle leva les yeux au ciel. Elle n'aimait pas cette personne et en plus il avait le toupet de lui faire des remarques! L’esprit repris :

« J’ai décidé d’intervenir que quand cela me paraitrais nécessaire, c’est-à-dire qu’en extrême danger. »


Il se tût, et le silence régna à nouveau… Ce silence était pesant pour Lili qui se rendait bien compte qu’une têtue et un têtu ça n’allait pas mener bien loin. Mais qui est le plus tenace entre les deux ?! La brune fit apparaitre dans sa main gauche la keyblade « De l’aube au crépuscule ». Dans un petit excès de colère elle l’a lança au-dessus du vide, la keyblade effectua un bout de son trajet avant de disparaitre et réapparaitre dans la main de Lili. Même si ce n’était pas sa Keyblade à proprement parlé, Raido lui en avait fait cadeau et maintenant un lien entre elles était installé. L’esprit semblait finalement de bonne humeur, car il reprit :

« Ton problème, comme tu le sais, c’est ton manque de concentration. Quand tu te bats, tu penses trop à tout, tu es submergée par tes sentiments. Il faut absolument que tu te concentres sur le combat et ton ou tes ennemis.

C’est faux ! Je sais me concentrer pendant un combat ! C’est vrai que ce n’est pas mon point fort, mais ce n’est ni mon point faible.

Arrête de te voiler la face ma grande ! Tu n’es tellement pas concentrée lors d’un combat, que moi par exemple je pourrais prendre facilement à ces moments, possession de ton esprit. T’es trop dispersée !

Comment ça ?! N’essaye même pas de le faire sinon …

Sinon quoi ? Allez, testons pour voir qui de nous deux a raison. »


Lili était tellement en rogne qu’elle accepta sans hésiter. Non mais pour qui il se prenait celui-là pour lui faire une telle leçon ? Elle voulait lui prouvez qu'elle avait raison, et les challenges ça l'a motiver toujours. La demoiselle hocha la tête. L’esprit allait essayer de pénétrer et prendre possession de l’esprit entier de Lili, et elle devra essayer de l’en empêcher. Simple à dire, mais difficile à faire.

Dès les premiers instants Lili n’eut à peine le temps de se concentrer qu’il pénétra comme dans du beurre. La demoiselle lui cria presque dessus en lui disant qu’il devait attendre un minimum qu’elle soit dans de bonnes conditions, ce qui arracha un rictus à l’homme. Cette scène se répéta plusieurs fois, mais au fur et à mesure, Lili essaya de se concentrer et de mettre en œuvre ce que le babouin aux fesses rouges avait essayé de lui enseigné, il y a peu à la Terre des Lions. Mais pour le moment c’était toujours l’esprit qui prenait le dessus.



Dernière édition par Lili le Ven 3 Juil 2015 - 14:30, édité 1 fois
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 284
Age : 23
Date d'inscription : 24/05/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
544/550  (544/550)
Jeu 23 Jan 2014 - 14:10
Qu'est-ce que je venais faire dans cet endroit? J'avais quitté très tard la Cité du Crépuscule, bien qu'il était assez difficile de déterminer l'heure de la journée là-bas, avec ce soleil noir... A chaque fois que mes yeux se tournaient dans sa direction, je ressentais l'étrange impression qu'il n'avait pas toujours été comme ça, et dans un bref instant, il me semblait apercevoir la véritable couleur, la lumière de ce soleil qui réchauffait les coeurs et éloignait les ténèbres. Cette vision était néanmoins de courte durée, je retombais rapidement dans la réalité, et j'oubliais déjà cette impression que je venais d'avoir, pas moyen de me rappeler nettement, ma vie était faite de cette manière depuis mon réveil à l'infirmerie du Colisée. Des questions, un blanc total à la place de la plupart de mes souvenirs, et des questions, toujours des questions, qui étaient sans réponses. Le peu de choses que je savais sur moi-même me semblaient étrange, il m'arrivait de croiser mon regard dans un miroir et trouver que ça n'allait pas, ce qui me venait de cette étrange entité, que je ne considérais ni comme un enfant, ni comme un démon, il m'arrivait de douter de son véritable nom à vrai dire.

J'étais donc partie, sans réveiller Sarah, la laissant dormir paisiblement alors que le soleil se couchait sur la cité. Je ne doutais pas d'elle, étrangement, son discours aussi pouvait paraître louche, ce qu'elle m'avait dit à notre rencontre, mais je n'avais jamais perçu une once de malveillance traverser son visage lorsque je l'observais, tout le contraire de cette chose qui me parlait à vrai dire... J'avais fini par me convaincre que si je la gardais auprès de moi, c'était qu'elle symbolisait une corde de sortie, la seule chose qui m'empêchait de sombrer encore plus dans la noirceur dans laquelle on voulait m'entraîner, plus par méfiance que par une véritable peur, il me semblait qu'en touchant aux bas-fond des ténèbres que j'approchais, je perdrais tout espoir de retrouver un jour la mémoire et toute mon existence avec.

Il ne m'avait rien commandé, quelque chose me poussait à décoller de ce monde grâce à mon vaisseau, et à prendre une certaine direction une fois sur les routes stellaires. Plus le temps passait, et plus les dires de Yamata perdaient de leurs sens à mon égard, j'envisageais peu à peu de ne plus l'écouter, me ralliant définitivement à Ariez, car si ce qu'elle m'avait chargé de faire n'était pas une tâche des plus noble, elle avait le mérite d'être clair et sans ambiguïté, pas comme l'autre... Il devait probablement en être déjà informé, de mes doutes, de l'envie que j'avais déjà d'être confronté à mon ancienne vie dont il disait m'avoir délivré, après tout il était plus ou moins dans ma tête tout le temps, si il avait eu le pouvoir de broyer mes souvenirs afin de m'en protéger, pourquoi n'avait-il rien tenté encore pour me remettre sur le "droit chemin"? Quoiqu'il en soit, j'étais arrivé.

Mon vaisseau pénétrait lentement l'atmosphère d'un monde dont il me semblait dégager une chaleur étrange, familière, j'étais déjà venu ici auparavant, et c'était probablement une bride de mes souvenirs qui m'avait conduit ici. Mon vaisseau s'était posé sans trop d'encombre dans la cour de ce qui semblait être un château? Non, c'était moins grand que ça, un manoir alors... A la minute même où je posais le pied au sol, mon corps fut parcouru d'un frisson, j'eus l'impression d'avoir mis le pied dans une énorme flaque de sang, pendant un bref instant, et regardait mes mains qui en étaient couvertes... L'instant d'après, plus rien, le sol était net de toute trace comme mes deux membres. Un long soupire m'échappa, je ne reculerais pas devant ces brides étranges, car oui, j'étais certain qu'il ne s'agissait pas d'une simple hallucination... J'avais déjà du sang sur les mains de toute façon, qu'est-ce qui pouvait bien arriver de pire? Néanmoins, je ne me lançais pas dans l'exploration du manoir pour le moment, une sensation étrange attirait mon attention vers le sentier que j'avais vu en me posant, quelqu'un semblait s'y trouver.

Je descendais donc en direction du sentier, et le léger malaise que j'avais ressenti en observant le manoir se dissipait peu à peu, il s'était passé quelque chose là-dedans qui ne devait pas m'être des plus agréables, de toute façon je ne partirais pas d'ici avant d'avoir mis un peu les choses au clair. La vision encore approximative de la personne qui se tenait debout là-bas eut un effet encore un peu plus étonnant, la connaissais-je? Rien ne me venait si ce n'est une envahissante sensation, mais pas un malaise cette fois-ci, comme si mon corps s'était épuisé en un instant, le besoin de reprendre son souffle alors qu'on a même pas couru, je n'aurais pu m'exprimer comme si j'avais le souffle coupé... Elle ne me voyait pas d'où elle se trouvait, tandis que je m'approchais calmement malgré mon trouble.

Pas un mot pour l'avertir de ma présence ne me venait à l'esprit, je me contentais de l'observer, cherchant le détail qui m'aurait donné une autre bride, ou même un souvenir entier, qui sait? Le premier détail qui me frappa me rappela aussi cruellement à la tâche, elle semblait posséder une Keyblade, non, deux même. Lorsque mon regard se concentra sur celle qui venait de réapparaître dans sa main, tout autours de nous ne fut plus que noirceur, il n'y avait ni lumière, ni sol, ni ciel, que l'ombre autours de nous. Enfin, autours de la jeune femme apparu un cercle qui se déssinait lentement sur le sol, de lui même, un vitrail étrange, qui chassait l'ombre de la terre au fur et à mesure qu'il se construisait. Cette fois-ci je ne me laissais pas tromper, bien entendu il s'agissait d'une bride d'un souvenir, j'étais quelque peu étonné que cela dure aussi longtemps, pas qu'un instant, et cela me paraissait plus clair que les autres, même si ça ne m'aidait pas réellement à comprendre... Lorsque je portais mon attention sur le vitrail, je restais un moment étonné, encore une fois, d'y deviner le dessin d'un garçon, c'était moi à vrai dire, mais je ne puis me reconnaître tout de suite car mes yeux, mes cheveux, n'étaient pas ce qu'ils étaient à présent, une couleur différente les dominait.

Tout disparu en un instant, ne me donnant pas une chance de plus de comprendre et voilà que le sentier, le terrain d'entraînement et le ciel étaient réapparu, sans jamais avoir vraiment disparu. Elle ne m'avait toujours pas remarqué, mais désormais ma gorge semblait libérer de ce poids qui l'occupait quelque instant auparavant, il fallait que je lui fasse remarquer ma présence avant de trop m'approcher, si mon destin était de rapporter ces clés à Ariez, je me plaisais à vérifier le niveau des personnes qui les possédaient avant toute chose.

Il me fallait pourtant encore observer la jeune fille qui semblait en difficulté, mais qu'est-ce qui lui posait problème au juste? Elle ne bougeait pas, ne parlait pas, mais cela se voyait, elle luttait pour quelque chose. Je n'avais pas le souvenir de son prénom, de sa silhouette, ni même de sa voix, mais j'avais l'impression de deviner le mal qui la tourmentait, car dans l'instant présent il m'était étrangement familier. De vue, elle semblait légèrement plus âgée que moi, mais je ne pouvais m'empêcher de la regarder avec les yeux de quelqu'un qui materne continuellement une enfant, pour une raison qui m'échappait, et j'avançais finalement jusque sur le terrain, ayant aux lèvres un sourire qui n'était pas passer sur mon visage depuis quelques temps.


"Si tu t'énerves après lui, il a déjà gagner... On ne peut battre un esprit avec les sentiments si lui ne les connait que par de lointains souvenirs..."

Plus j'approchais et plus c'était clair pour moi qu'elle faisait face à cette situation, quelque chose en elle la malmenait, ce qui pourrait rendre ma tâche des plus facile, mais je ne voulais absolument pas de ce genre de victoire, à quoi bon vaincre quelqu'un qui ne saurait se défendre actuellement? Je passais maintenant devant elle, sans plus la regarder, ayant reporté mon regard sur les installations qui servaient à s'entraîner, les trouvant plutôt bien fichu. J'étais dos à elle et elle ne pouvait donc distinguer de moi, sous mon long manteau gris, que ma queue hybride qui fouettait l'air calmement dans mon dos, mes oreilles étaient couvertes par une capuche, j'avais emprunter cette tenue dans le manoir d'Ariez, car il ne faisait pas bien chaud la nuit et cela n'était pas de trop pour se faire un minimum discret.

"Ton coeur n'appartient qu'à toi, lui n'est là qu'à tourner autours en cherchant une faille. Il est bien plus simple qu'on ne pourrait le penser de l'empêcher de la trouver, il suffit que tu sois convaincu qu'il n'y en a pas, si ton coeur est fort, il s'inclinera."
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Coeur intrépide
Féminin
Nombre de messages : 276
Age : 26
Date d'inscription : 30/04/2011

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
197/650  (197/650)
Ven 24 Jan 2014 - 14:18
Lili était tellement concentrée sur son exercice, ou plutôt sa détermination à montrer à ce squatteur qu’elle était plus forte qu’il ne le pensait, qu’elle ne sentit même pas la personne qui s’approchait. C’était rare, même très rare, que la demoiselle soit aussi concentrée sur une tache ; la brune était souvent distraite car elle était impulsive, et écoutait plus son cœur que sa raison et la sagesse. Lili y croyait dur comme fer qu’elle allait mettre au tapis son adversaire mental, elle y était presque. Sauf qu’une voix l’a surprise…

Ouvrant ses yeux noisette, son petit mur mental s’était écroulé en deux secondes, mais la résistance de son adversaire aussi. Elle et lui avaient reconnu la voix de l’interlocuteur. L’errante eut le cœur qui bondit de joie, alors que l’esprit lui resta sceptique. Lili n’avait à peine écouté le nouvel arrivant, elle avait juste entendu le son de sa voix. Cela la mit dans tous ses états, comme une gamine qui retrouve son chat qu’elle avait perdu. Elle était tellement heureuse de revoir son ancien maître Raido ! Enfin elle espérait que c’était lui, son cœur lui en était sûr…

Lili n’eut même pas le temps de se retourner que le garçon passa devant elle. Mais elle ne voyait que son dos ; il portait un manteau dont la capuche était relevée sur sa tête. Etait-ce bien son ami ? L’élue eut un sourire amusé sur ses lèvres : la queue de chat qui dépassait du manteau le trahissait ! Elle ne connaissait qu’un neko et même si ses oreilles et son visage étaient pour le moment cachés pour Lili, elle était sur maintenant que c’était le jeune Raido. Elle fit un pas en avant quand Raido repris la parole. Cette fois-ci la demoiselle l’écouta : qu’il n’y ait pas de faille ? C’était tout simplement impossible ! Toutes choses à ses points faibles. Rien n’est invulnérable ! C’était comme si le neko lui demandait de croire en une chose qu’elle savait pertinemment fausse ! Ça n’allait pas être de la tarte de faire cela, mais elle essayera plus tard. Pour le moment c’était le temps des retrouvailles.

La demoiselle avança encore vers son ancien maître qui lui tournait le dos. Une fois assez près, elle passa ses deux bras tout autour de lui l’encerclant en dessous de la poitrine. Cette étreinte ne dura qu’un cours instant. Lili se détacha de Raido, elle venait de comprendre une chose…. Posant ses mains sur ses hanches, un air légèrement vexée elle lui adressa pour la première fois la parole :


« Raido… Je pensais que t’allais me saluer ou un truc du genre avant de me faire la morale ! Je sais que t’es mon ancien maître, mais les leçons ça peut attendre. »


Tout en parlant, Lili contourna le neko sur le côté pour se trouver face à lui. Sans hésiter elle lui retira la capuche de sa tête… Elle fut rassurée de bien voir les oreilles, les cheveux et le visage de son jeune maître. Lili lui fit un sourire qui était rempli de joie ; elle était contente de le voir et en un seul morceau. Elle ne lui laissa d’ailleurs même pas le temps de répondre, qu’elle enchaîna :

« Tu t’es remis du tournoi ? C’était quand même un beau match, tu as réussi à me pousser au bout et je remercie pour ça ! Moi et Tifa ont a combattu contre Roxas et Auron pour la seconde manche ; ils ont gagné, mais on s’est donné à fond. Sinon après j’ai continué à suivre mon chemin sans parvenir à mon souhait… Et toi ? Tu as emprunté ce chemin plutôt sombre dont tu m’avais parlé ? Tu t’en es bien sorti ? Et l’énorme créature qui devait ressusciter ?... »

*Lili…*

« Ah et en fait, tu as le bonjour de … »

*Je ne connais même pas ton nom…

C’est Rixak, merci de t’en soucier que maintenant! Bref, méfies-toi…*


« De Rixak ! »

*LILI ECOUTE MOI ! Raido n’est pas le même… Je ne sais pas, mais je ne le reconnais à peine. Et crois-moi pour avoir vécu avec lui un certain temps, je le connais bien !*

Lili arrêta net de parler, et dévisagea le neko de la tête aux pieds : non c’était bien Raido, rien n’avait changé et… Le regard noisette de la demoiselle se stoppa dans celui du jeune garçon. Lili fut surprise, le regard de Raido qui avant été doux et posé, était maintenant détaché, et n’exprimait rien, comme si Lili était une personne quelconque à son égard. Elle n’avait même pas remarqué cela avant, ses sentiments de joies l’avaient aveuglée. Lili était un peu effrayée, son sourire avait totalement disparu de son doux visage. Elle ne parla plus, observant Raido : quelque chose clochait, mais quoi ? La demoiselle eut du mal à reprendre la parole, elle qui parle comme elle respire :

« Qu’es-tu devenu depuis tout ce temps ? »


Son timbre de voix était plus posé, elle était quelque peu inquiète. Mais elle pressentait qu’elle n’avait rien à craindre, c’était pour cela qu’elle ne recula pas ou ne sortit pas sa Keyblade, attendant tout simplement la réponse du jeune neko. Rixak lui était aux aguets. Il soupira en se disant que lui aurait plutôt demandé un truc du style: "t'es qui toi?" Ou "que me veux-tu?" en ayant sa Keyblade sous le menton du neko.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 284
Age : 23
Date d'inscription : 24/05/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
544/550  (544/550)
Mar 28 Jan 2014 - 12:45
S'il m'avait été possible de prévoir la réaction de cette jeune fille qui, c'était certains désormais, avait appartenu à mon passé, peut être me serais-je finalement dirigé vers le manoir...? Je fus légèrement pris de surprise, ne l'ayant pas sentie approcher, elle venait vraiment de m'enlacer là? J'allais certainement apprendre beaucoup de chose de la demoiselle avant de repartir d'ici, mais je devais prendre garde à ne pas non plus trop en apprendre, si cela pouvait venir interférer avec ma mission, je serais bien embêter... Elle connaissait mon prénom, et bien plus encore visiblement... Moi, un ancien Maître? J'avais réellement formé cette fille? Cela avait du être court alors... Je ne bougeais pas d'un poil tandis qu'elle venait baisser ma capuche, mon regard croisant le sien. J'étais pensif, je réalisais à l'instant que l'amas de question que je me posais depuis mon départ du Colisée semblait se désintégrer, pourrait-elle répondre à chacune d'entre elles? La simple évocation du tournoi frappa mon esprit, ce fut comme une flèche en plein coeur pour moi, je revoyais mon dragon disparaître sous mes yeux, s'effaçant peu à peu devant cette fille que j'avais combattu.

Yamata était là aussi, à écouter, et il ne semblait pas être ravi de ce que la jeune fille me racontait, c'était de la colère que je ressentais au plus profond de mon coeur, et ce n'était clairement pas la mienne. Je l'avais ressenti bouillir un peu plus quand elle parla d'une énorme créature, et si toutes ces paroles ne réveillaient en moi que des brides de souvenirs, cela ne semblait pas l'amuser en tout cas, mais pas une parole ne vint troubler mes pensées qui l'étaient déjà suffisamment comme ça, il savait pertinemment que désormais, ayant retrouver quelqu'un qui appartenait à mon passé, je ne lui appartenais plus réellement, il lui serait impossible de me tromper à l'avenir et j'allais ainsi pouvoir vérifier si ce qu'il voulait cacher dans ma mémoire valait vraiment le coup d'être ignorer ou non...

Je la laissais parler, continuellement, sans l'interrompre, ne saisissant jamais totalement le sens de ce qu'elle me disait, Tifa, Rixak, ces noms ne m'évoquaient rien, ou presque, le premier nom ayant suffit à me donner une crampe à l'estomac comme si mon corps me criait à l'oreille que si ma mémoire me faisait défaut, la sienne était encore brûlante des coups qu'il avait reçu de part cette personne. Le vent soufflait lentement sur le sentier, et me donnait une sensation étrange de sûreté, je devais bien être la seule once de ténèbres qui avait réussi à filtrer jusque dans ce monde, pas un seul sans-coeur n'y rodait... J'étais partager entre plusieurs choses concernant ce monde, pourquoi était-il si paisible et pourtant si désert? Rien de bien vivant ne semblait émaner du manoir et si cette fille était la seule qui venait de temps en temps ici, cela en faisait un monde assez triste, il serait dommage de le laisser à l'abandon... Cette pensée me faisait un peu sourire, ce n'était pas la première fois que ça me trottait dans la tête ça, et pourtant pas moyen de me souvenir davantage de ce que j'avais pu faire ici...

Mon regard se porta à nouveau sur la demoiselle, en aucun cas elle ne se méfiait de moi, lui avais-je vraiment dis que je voulais emprunter un chemin fait de noirceur? Même en sachant cela elle ne se méfiait pas? Cette innocence faisait un peu peine à voir, elle ne devait certainement pas rester seule très longtemps pour avoir réussi à survivre jusque là. Je m'éloignais un peu d'elle, pas à pas, allant jusque devant un des mannequins de bois, restant à une certaine distance tandis que ma Keyblade apparaissait dans ma main, elle me donnait l'impression d'être encore couverte du sang de l'élu que j'avais chassé à la Cité du Crépuscule... Je la lançais avec violence en direction du mannequin et celle-ci alla s'écraser dans le bois, y restant le bout totalement enfoncé car j'avais peut être un peu forcé...

"Moi... Je crains de ne pas avoir grand chose à t'apprendre sur moi à vrai dire... Tu en sais tellement plus sur mon histoire à l'heure qu'il est... Ce que je peux te dire en revanche..."

Je poussais un léger soupire, souvenir ou pas, si Yamata était mis hors de cause en ce qui concernait mes objectifs, ma vie, il me fallait veiller à rester dans les bonnes grâces d'Ariez pour un certain temps, et afin d'arriver à ce but, je n'avais pas beaucoup de solutions... Un cercle d'invocation commença à se dessiner sur le sol autours de moi tandis que ma main était aller rencontrer la terre, je ne parvenais pas à me résoudre totalement à ce que je devais faire aujourd'hui, et même si ce n'était qu'une intuition, il m'avait toujours sembler être quelqu'un d'assez... Instable, le sort de cette fille était entre mes mains et cette rencontre allait peut être donner un résultat inattendu...

"Je parcours en ce moment même ce chemin dont je t'aurais parler... Je crains de ne devoir entacher ce monde d'un acte qui y mènerait les ténèbres à coup sur si cela venait à se produire... Autant être honnête, n'est-ce pas? Depuis le jour où je me suis réveiller au Colisée, j'ai totalement perdu la mémoire... Il m'a affirmé vouloir me protéger de mon passé et si seulement ce n'était que ça... Nous nous sommes affrontés auparavant, je suppose? Il semblerait donc que l'histoire se répète, mais la fin ne sera pas la même..."

Le sol se fissura sous mes pieds, je fis un bond en arrière et c'est alors une puissante liche qui paru sortir d'une tombe dans un cri des plus lugubres. Elle peinait à rejoindre notre monde visiblement, avais-je seulement correctement exécuter l'invocation? Bien entendu, il lui fallait du temps pour reprendre vie... Pour sembler, reprendre vie, tout du moins. Peu à peu, une énergie magique l'entoura, comme si un vent soufflait continuellement autours d'elle, et une fois totalement parmis nous, elle ne bougea pas, je troublais très certainement la jeune fille de par mes actes et j'estimais devoir lui laisser le temps de se préparer un minimum... Ma Keyblade revint se placer dans ma main en un éclair, tandis que je la posais contre mon épaule, replaçant ma capuche sur ma tête de mon autre main, comme pour fuir ma propre personne.

"Je ne me souviens ni de Rixak, ni de Tifa, ni de toi... En suis-je seulement désolé? Je dois bien avouer qu'il est difficile pour moi de m'y retrouver, l'on m'a souffler tellement de choses à l'oreille... J'ai suffisamment cherché des réponses, il va falloir que tu retrousses tes manches et que tu me montres ce que je cherche... Sans quoi je repartirais d'ici en emportant tes clés pour les ramener à celle qui m'offre l'hospitalité."
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Coeur intrépide
Féminin
Nombre de messages : 276
Age : 26
Date d'inscription : 30/04/2011

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
197/650  (197/650)
Sam 1 Fév 2014 - 11:27
Lili était devant son ancien maître qui venait de refaire le portrait d’un poteau en bois. Elle l’observa, ne disant rien et restant immobile. La demoiselle était figée de stupeur : le Raido qui était devant elle n’était pas le même qu’elle avait connu… La demoiselle troublée, ne saisissait pas vraiment ce qui était en train de se dérouler sous ses yeux. Un cercle d’invocation entoura Raido, Lili se souvenu que le neko lui avait dit qu’il fallait mieux empêcher l’arrivée d’une invocation que d’essayer de la combattre. Sauf que là, la brune dévisageait son maître, levant un sourcil et abaissant l’autre : est-ce que c’était un test, une plaisanterie, ou était-il sérieux ?

« Entacher ce monde »? « Y amener les ténèbres » ? Que comptait-il faire ? « Perdu la mémoire » ? « il » ? … Les questions, le stress, la stupeur, la joie de le revoir qui se transforma en peur de ce qu’il est maintenant, Lili était perdue. Elle ne comprenait vraiment rien, essayant de chercher des réponses à ses questions, elle tomba sur une impasse. La secousse provoquée par l’apparition de l’invocation remis les idées claire dans sa tête : elle posa ses doutes et ses craintes de côté pour se concentrer à ce qu’il se passait devant elle. La demoiselle savait qu’un combat serait inévitable ; encore une fois. Lili était déchirée entre deux sentiments : l’impatience de montrer à son maître les progrès qu’elle avait faits, et la peur de refaire face à une personne qui a sombré. L’ombre humaine lui avait déjà mis une belle leçon au Palais de Rêves…

La Keyblade de Raido apparut dans sa main, Lili se demanda jusqu’où ira ce combat ? La demoiselle fixa son adversaire. Il semblait être sincère dans ses paroles ; il l’avait donc oublié et aussi les personnes qui lui sont chers. Cette révélation blessa Lili au fond d’elle, être oublié par un ami c’était dur à supporter, mais elle savait que perdre sa mémoire devait être plus dur encore… L’esprit occupant « de l’Aube au Crépuscule » lui semblait prêt à se battre, et même heureux de voir Raido dans cet état. Mais d’un côté en colère contre lui car il avait oublié son nom et même son existence.
Or tous les deux, la brune et l’esprit, furent interloqués par une phrase du porteur de Keyblade qui se trouvait face à eux… Ha ça non ! Lili le fixa avec un regard aussi brut qu’un roc : qu’il n’essaye même pas de lui dérober son arme. Cette Keyblade était la moitié d’elle, sans elle son existence même n’était plus. Rixak lui ne disait plus rien, peut-être le fait que Raido prenne sa Keyblade et en devienne maître, lui plaisait plus que d’être avec Lili. D’ailleurs la demoiselle sortit à son tour son arme qui avait sa nouvelle forme, mais l’esprit se manifesta à cet instant :


*Laisse-moi prend le contrôle total de ton corps… J’ai plus d’expérience que toi en matière de combat, je pourrais gagner contre lui. Toi tu n’auras aucune chance, comme contre l’homme du Palais des Rêves.

…*

Lili avait été piquée à vif par la dernière remarque de Rixak ; oui elle n’avait pas été de taille contre l’ombre là-bas. Et peut-être que si elle aurait fait appelé à lui, ils s’en sauraient sortis. Mais la demoiselle n’avait pas voulu, car pour elle on ne combat pas les ténèbres par les ténèbres. Elle regrettait d’un côté que Rixak ne soit pas intervenu… Sauf que la brune ne pouvait pas faire entièrement confiance à cette personne qui squatte sa tête. Elle hésita donc un cours instant avant de répondre :

*Non… Je te l’ai dit et je le redis ; jamais tu ne m’auras. Et ce combat, je veux et je vais le gagner. Je veux lui rappeler qui je suis, je veux l’aider. Je te demanderais un coup de main seulement si ça va mal.

Va te faire voir ! Je ne suis pas là à t’obéir au doigt et à l’œil. Démerde toi toute seule…*

Lili savait ou plutôt espérait, qu’il allait vraiment la laisser tranquille mais qu’il viendrait à son aide quand elle sera dans le pétrin. Soupirant, elle s’adressa à la personne qui physiquement était Raido, mais ne l’était pas vraiment, avant de se mettre en position de garde :

« Alors arrête d’écouter ces murmures et écoute ton propre cœur. Cela ne t’apportera peut-être pas toutes les réponses que tu souhaites. Mais le peu que tu apprendras, tu sauras que tu es dans la vérité. »


La demoiselle fixa tour à tour l’invocation et l’invocateur. La créature apparue n’était pas belle à voir et procura un frisson à la demoiselle, mais elle se ressaisit. Elle devait aidait son ancien maître !

« Je veux bien d’aider, mais que cherches-tu réellement au fond de toi ? »


La demoiselle jeta un regard rapide sur sa Keyblade ; même morte, à l’agonie ou autre jamais Lili ne donnera son arme… Sauf peut-être à quelqu’un de confiance et qui lui tient à cœur. Le Raido d’avant était ce type de personne, mais là c’était loin d’être le cas. Lili soupira légèrement de soulagement ; en mettant sa capuche sur sa tête, Raido cachait son visage et donc cela sera plus facile pour la demoiselle de se battre comme si c’était un ennemi.

C’est parti ! La brune se lança dans une course, droit sur l’invocation. Keyblade pointée vers le bas et en arrière d’elle. Avec sa rapidité elle se trouva en moins de deux près de la liche. Mais elle ne lui porta pas de coup et dévia sa course de quelques centimètres à peine : elle fonça maintenant sur le neko. Face à lui elle lui porta un coup de Keyblade qui stoppa avec sa propre arme. Lili profita de l’impact entre les deux clés pour prendre appuis sur sa Keyblade -qui était appuyé contre la lame de celle de Raido-, et effectuer un salto en avant et au-dessus de son adversaire. Elle se trouva face à son dos et la brune mis toute sa force possible dans son coup de pied qu’elle donna dans le dos du neko, elle espéra le propulser loin et lui faire perdre l’équilibre. A cet instant, elle avait un œil sur l’invocation et l’autre sur l’invocateur.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 284
Age : 23
Date d'inscription : 24/05/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
544/550  (544/550)
Sam 8 Fév 2014 - 12:19
Combien de temps cela faisait-il que je n'avais pas affronté un adversaire qui me mettait de véritables bâtons dans les roues? Toujours des créatures improbables ou mes propres invocations afin de m'entraîner, je ne me mettais jamais réellement en danger, et contre ce dernier élu non plus, à aucun moment je n'avais crains quoi que ce soit pour ma vie, ce scénario allait-il se répéter contre elle? Ici, ce n'était pas vraiment la différence de force entre nous qui m'attirait dans ce combat, elle ne pourrait surement lutter longtemps si je donnais tout ce que j'avais, mais notre passé commun soulevait encore des questions qui commençaient sérieusement à m'agacer, si il fallait que la mémoire me revienne durant cet affrontement, cela m'aiderait peut être à y voir plus clair. D'un autre côté, si rien ne se passait et que je finissais simplement par la vaincre comme n'importe quel autre adversaire, peut être que mon passé ne mériterait finalement que d'être oublier? Aujourd'hui, j'avais Sarah avec moi et un but, j'appartenais à la Coalition désormais, si j'avais su me montrer distant avec la Princesse Ariez, je n'en gardais pas moins une envie de satisfaire la jeune femme lorsqu'elle m'enverrait en mission.

Voilà ce que j'entendais lorsque j'écoutais mon cœur, comme elle me le demandait. Rien ne me forçait à plonger dans le tourment de mon ancienne vie, Yamata avait beau être fourbe, il pouvait bien vouloir me cacher des choses qui étaient plus ou moins justifié après tout... Alors que ce combat qui m'intéressait grandement allait commencer, mon cœur était presque tiraillé entre ces deux options, curieux de savoir ce qui allait se passer, je ne pus m'empêcher de sourire d'un air quelque peu mauvais, car cette hésitation... Elle me donnait du pouvoir.

Je fus surpris de voir que la jeune demoiselle se rua sur mon invocation, était-elle seulement consciente à quel danger elle s'exposait en m'ignorant? Aucun problème pour ma part, ma Keyblade disparaissait même quand je la vis agir de la sorte, je ne m'en servirais pas durant cette bataille, elle avait à mon goût trop porté une odeur de sang qui la rendait presque ignoble pour une raison qui m'était encore inconnue... Je joignais mes mains et fit en sorte de réveiller tout ce qui pouvait sommeiller en moi, en terme de puissance magique! Mais Lili ne tarda pas à m'interrompre, je m'étais commis sur cette analyse et elle avait décider de reporter son attention sur moi, au dernier moment! Je ne m'y attendais franchement pas à vrai dire, je la sous-estimais peut être un peu en fin de compte... Interrompre le tout début d'une invocation me coûterait très cher en énergie, sans oublier qu'elle était tout sauf lente, je décidais donc de changer simplement de stratégie, ma créature patienterait le temps que je me défende... Ainsi, lorsque Lili fut au corps à corps, je brandissais mon bras armé de ma Keyblade qui revenait à moi, tant pis pour mes caprices! Je parvins à bloquer son coup d'extrême justesse et tandis que de mon autre main je créais un sort de flamme noir en me concentrant, mais c'était trop tard, elle passa dans mon dos d'un mouvement agile et elle porta un coup qui me déséquilibra, c'était mauvais, elle m'avait pris de vitesse cette fois! Me servant moi même de se déséquilibre, je sautais vers l'avant et me réceptionnait au sol avec une roulade afin de ne pas tomber par terre, tandis que ma liche, n'ayant pu suivre le mouvement de mon adversaire, se jeta sur elle pour sanctionner cette tentative! Elle porta un puissant coup contre le sol une fois proche de Lili ce qui créa une puissante rafale de vent! Lili était un poids plume, pas moyen qu'elle garde les pieds sur terre à ce moment, elle était vulnérable!

Ma Keyblade disparu, et c'est avec toute la rage accumulé lors de cette tentative de la part de la demoiselle que je me ruais à mon tour dans sa direction, adoptant un style bien plus agressif que lors de mes précédents combats, je comptais rendre coup sur coup! Je pris appuis sur ma liche qui me permis de me propulser par un saut dans la rafale où se trouvait prisonnière Lili, avant que je n'abatte mon poing, celui-ci ayant été métamorphosé en celui  d'un loup-garou par le biais de l'esprit qui m'était lié, sur le visage de la jeune fille avec violence, l'expulsant ainsi de la rafale! Sans attendre, lorsqu'elle en fut sortie, ma liche calmait un instant celle-ci afin que je puisse toucher le sol et y imposer ma main grande ouverte, un nouveau cercle commençant ainsi à s'y dessiner. Je ne pouvais réellement lutter à main nues, même si elles étaient transformées, contre une élu de la Keyblade, il me fallait donc une arme, une vraie! Pas de soucis, j'avais ça en réserve et cela promettait d'être intéressant... Ma liche se plaça devant moi lorsque la rafale eut disparu totalement, montrant ainsi que mon invocation était déjà bien entamée, cette fois elle ne laisserait pas Lili la prendre de vitesse!


"Ce que je cherche? Va donc savoir, la lumière, les ténèbres, peut être aucun des deux, nos vies se soumettent à appartenir à ces forces alors qu'il existe peut être quelque chose nous permettant de nous y extraire..."

Un sentiment commençait à grandir en moi, lorsqu'elle m'avait frappé, une sensation étrange, quelque chose comme... Du déjà-vu, peut être? C'est comme si un bref instant, j'avais su apercevoir ce qui se cachait à l'intérieur de la jeune fille, un lien avec son arme, rien qui ne m'était totalement inconnu de toute façon, c'était sur, je ne pourrais mener ce combat jusqu'au bout en ignorant tout cela, chaque instant me donnait la vif impression que mon passé m'arriverait en pleine face la minute qui suivait... Une faille magique s'ouvrit à l'intérieur de mon cercle, elle était désormais prête à être utilisée, Machina venait au monde afin de me prêter main forte! Sans peur, je plongeais la main dans cette faille à travers laquelle j'avais l'impression de la voir disparaître, afin de saisir le manche de cette imposante épée possédant sa propre volonté, elle serait aussi bien utile en tant qu'arme qu'en tant que créature, voilà ce qui faisait sa force... Une épée de cette taille était peut être un mauvais choix face à un adversaire rapide, mais plus que la logique, c'était l'envie de me battre qui me guidait ici, l'envie de délaisser le pouvoir de la Keyblade après l'avoir déjà entachée du sang d'un élu, je n'arrivais pas à me résoudre à faire de même une nouvelle fois.

"Autrefois... J'ai été guidé par la lumière n'est-ce pas? L'envie de bien faire, défendre ses valeurs, remplir d'innombrables missions, devenir fort pour protéger les gens... Même sans m'en souvenir nettement, je le sais, et pourtant... Rien ne me donne envie de retourner à ce mode de vie... Je ne pense même pas en avoir la possibilité à vrai dire...!"
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Coeur intrépide
Féminin
Nombre de messages : 276
Age : 26
Date d'inscription : 30/04/2011

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
197/650  (197/650)
Dim 16 Fév 2014 - 10:51
Lili voyant l’invocation de son adversaire foncer sur elle, se para à riposter. Sauf que la liche frappa le sol et créa une rafale de vent. La demoiselle ne pouvait rien contre cet élément ; elle se protégea le visage avec ses deux bras croisés devant elle. Lili essaya aussi de mettre tout son poids sur ses jambes afin de ne pas s’envoler. Sauf que la puissance de cette rafale aurait pu faire décoller n’importe qui. Lili fut donc prise violement par le vent, l’arrachant de la terre ferme.

La brune était complètement perdue, sans aucuns repères. Elle n’arrivait pas à différencier le haut du bas mais aussi la gauche de la droite. Lili était secouée dans tous les sens, elle essaya de se concentrer sur un point pour avoir au moins un repère et ne plus avoir la tête qui tourne. Mais ce fut trop tard ; un point noir qui s’approcha de Lili devenu, en à peine quelques secondes, un énorme poing bien fermé et bien poilu. Elle ne put anticiper le coup, et c’est son nez qui encaissa la plus grosse partie du coup violant. Le choc fut si fort, qu’elle crut perdre connaissance un instant…

Lili se retrouva au sol, le dos en compote dû à l’impact avec le sol, et le nez en sang. La demoiselle comprit que Raido n’y allait vraiment pas de main morte. Sauf qu’elle, elle ne pourrait jamais se donner à fond contre une personne qui lui tient à cœur. Lili sut qu’il ne lui restait que deux options : soit se défendre et encaisser les coups attendant que le neko n’ait plus de force, soit elle devait l’empêcher de porter un coup ni d’invoquer. La première option était impossible ; Lili allait fatiguer avant lui c’était certain ! La deuxième, il fallait qu’elle le mette K.O sans blessures mortelles… C’était mal parti. Ces derniers temps l’errante ne s’attirait que des ennuis.

Concentres-toi Lili ! Secouant la tête, la demoiselle voyait flou et rouge, son nez lui faisait si mal qu’elle ne pouvait pas se battre avec ça. Elle s’était retournée sur elle-même et se retrouva donc allongée sur le ventre la tête vers son adversaire. De loin, elle aperçut une image floue de la liche devant son maître. Lili se douta qu’il invoqua de nouveau, mais quelle créature allait-il sortir cette fois ? La demoiselle pris une grande inspiration et pensa à son sort soin ; elle sentit son flux de magie bouillonner et traverser ses veines. La demoiselle lança le sort Soin ++ sur son visage afin d’atténuer la douleur et de stopper l’hémorragie. Maintenant elle voyait plus claire et la douleur n’était plus.

Lili grimaça… « Oh non… » ; elle reconnut avec amertume, l’épée qui venait d’apparaître. C’était Machina, Lili s’était battue contre cette arme, mais elle était accompagnée de Tifa, là seule ça n’allait pas être de la tarte. Ce qui surprit la brune c’était que Raido avait agrippé la manche de l’épée : il comptait l’utiliser au lieu de sa Keyblade, mais pourquoi ? L’errante se releva, roula ses épaules et empoigna à deux mains son arme. Mais elle attendit, écoutant les dires du neko. Finalement il se souvenait de deux trois petites choses. Non il n’avait pas tords, mais il avait quitté cette lumière avant d’avoir rencontré Lili. Bref, la brune posa de nouveau son regard noisette sur l’arme du Neko. Elle n’aimait vraiment pas cette épée : en plus d’être énorme, elle pouvait bouger et porter des coups seule, comme si elle avait sa propre volonté. C’était mal partie pour Lili : trois contre une, c’était perdu d’avance. Mais elle ne pouvait pas se résigner à la défaite ; elle devait aider son ami et elle se battre pour rester en vie.

Lili n’était pas contre le faite que Raido voulait prendre un nouveau départ ou plutôt un autre chemin que celui d’avant. S’il voulait renier son passé, pas de soucis, ce n’était pas à la demoiselle de choisir si c’était bon ou pas. Mais qu’il ne s’en prenne pas à ce monde, ça jamais ! Qu’il lui dérobe sa clé pour la donner à une autre personne, qu’il n’y compte même pas ! Tiens d’ailleurs ; c’était qui cette personne ? Bah, pour le moment la demoiselle s’en fichait, elle posera les bonnes questions aux bons moments.

Pendant toutes ses réflexions, Lili lança le sort de Bouclier sur elle. Bon, même si elle savait qu’il valait mieux s’attaquer directement à l’invocateur que l’invocation, là elle n’avait pas vraiment le choix. Le terrain n’était pas très grand, Lili effectua que quelque pas de course avant de lancer sa Keyblade en Diskobolos. L’arme et l’élue eurent une course en direction de leur adversaire… L’arme siffla à côté de la tête de la liche quant à Lili elle arriva face à celle-ci. Droite devant elle, la demoiselle fléchit soudainement ses genoux et se retrouve la tête devant les jambes de son adversaire. En harmonie avec sa Keyblade, la demoiselle posa ses mains à terre et leva sa jambe droite pour donner un coup le plus violent qu’elle pouvait sur les appuis de l’invocation. Et tout ceci en même temps que son arme revenu en boomerang avec une grande vitesse, frappant la nuque de la liche. Celle-ci perdit son équilibre et s’effondra en avant, manquant d’écraser l’errante qui, juste après son coup, avait effectué une roulade sur le côté.

Sans attendre, elle enchaîna en utilisant une glissade pour s’approcher de Raido, sa main tendue vers l’arrière. Sa Keyblade réapparut, après avoir disparu de la nuque de la liche, dans cette main. Son ancien maitre essaya de la toucher avec son épée, mais Lili évita tous les coups, elle ne pouvait pas parer au risque d’être propulsée. A un moment, elle recula vers un poteau en bois massif. Elle devait attendre le bon moment qui ne tarda pas : il lui porta avec Machina un coup horizontal, Lili se baissa. La pointe de l’arme se bloqua –après avoir coupé la moitié du tronc- dans le bois. C’était l’instant que Lili attendait, ce fut très court car Raido réagit vite. La demoiselle sauta et à l’atterrissage elle se trouva en équilibre sur le plat de la lame de Machina. Elle prit son élan et courut en direction du manche de l’énorme épée. Lili frappa le visage de son maître avec son arme, celui avait-il paré le coup ? Su l’éviter ? Ou autre ? La demoiselle n’en sut trop rien. Elle effectua juste après un salto en arrière et étant plutôt forte en figure acrobatique lors des combats. Elle se retrouva perchée sur le haut d’un des multiples poteaux de bois. Pointa son arme en direction du neko, elle s’adressa à lui, avec une belle détermination dans le timbre de sa voix :


« Tu n’auras pas facilement ma Keyblade, et tant que je serais là je t’empêcherais de mettre ce monde en péril. Si tu n’as pas envie de retrouver le monde de vie dont tu parles, rien ne te force. Tu es libre de ton choix. Une personne m’a appris que les ténèbres ne sont pas forcément pires que la lumière, mais que nous devrions plutôt chercher un équilibre entre les deux. Car la lumière n’est rien sans les ténèbres et vice versa. »


C’était ce que Raido lui avait fait comprendre en l’amenant pour la première ici à la Contrée du Départ, un monde où l’équilibre entre toutes choses est essentiel.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 284
Age : 23
Date d'inscription : 24/05/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
544/550  (544/550)
Dim 9 Mar 2014 - 0:46
Mon cœur brûlait, cela faisait longtemps que je n'avais pas ressenti quelque chose de la sorte, elle savait bien, cette fille, que l'écart de niveau entre nous deux l'empêcherait certainement de ressortir indemne de ce combat, mais elle n'abandonnait pas pour autant, lui aurais-je seulement permis de le faire? Le surnombre se trouvait de mon côté mais cela ne la troublait pour rien au monde, je me sentais comme satisfait de son comportement, je n'en attendais pas moins d'elle, cela portait cependant une question dans mon esprit... Pourquoi attendais-je cela? Son coup avait porté car j'avais manqué de réactivité, elle jouait bel et bien sur le fait qu'elle faisait preuve d'une grande rapidité dans sa manière d'agir, j'aurais certainement subit de plus lourd dégâts si elle y avait mis un peu plus de force, se donnait-elle réellement à fond? Je venais à en douter malgré tout... Le cœur n'y était pas, la technique par contre ne laissait pas à désirer, cette manière de se servir de mon arme et de son poids, volonté ou pas, Machina ne pouvait pas faire grand chose si elle se trouvait cloué au sol par le poids d'une personne moyenne... Celle-ci se trouvait à terre, je l'avais lâché pour porté ma main à mon oreille qui avait encaissé une partie de l'attaque, c'était douloureux. Un problème flagrant d'être un hybride, j'étais rarement touché à cet endroit mais lorsque ça arrivait, ce n'était pas agréable du tout.

Elle s'était rapidement placé hors portée d'une quelconque contre-attaque, je n'étais pas aussi rapide qu'elle, aussi avais-je abandonné l'idée d'enchaîner par un contre après m'être remis de ce choc, elle avait de nouveau pris la parole. Ma deuxième oreille eut une réaction naturelle, elle se dressa à la dernière phrase de la jeune fille. Un équilibre... Vraiment? Il m'aurait bien venu l'idée de sourire en entendant cela mais ce n'était nullement le cas. Quelque chose en moi me retirait totalement cette envie, tout était tellement troublé dans mon esprit... Ce combat en valait-il seulement la peine? Fondamentalement, je n'étais pas venu ici afin de tuer cette fille, alors pourquoi le faire? Cette phrase, la lumière, les ténèbres, sans le savoir réellement, j'étais touché. Tout bon maître qui se respecte ressent comme une certaine fierté lorsqu'un de ses élèves agit comme il l'espérait, mais pouvait-on parler de fierté? Finalement, elle se trouvait tellement plus dans le vrai que moi... J'avais perdu cette envie, probablement depuis que j'avais perdu la mémoire, cette recherche de ce qui pouvait exister entre la lumière et les ténèbres...

D'une certaine façon, je n'avais pas besoin de retrouver la mémoire comme je n'avais pas besoin de fuir mon passé, si j'avais survécu jusqu'à maintenant, avec ou sans mes convictions, c'était bien pour quelque chose, je n'avais pas acquis la puissance que je possédais pour seulement errer à travers les mondes... Je poussais un long soupire et m'accroupissait lentement pour soulever mon épée qui se trouvait à terre, quoiqu'il arrive, même si je finissais par la mettre K.O, elle ne mourrait pas, ce n'était pas là qu'était ma place, jamais je n'avais souhaité devenir un chasseur d'élus. Me servant de mes deux mains pour la relever et la maintenir droite en direction de mon adversaire, je prenais de l'élan pour tourner sur moi même et envoyer avec violence Machina dans la direction de la jeune femme! Cela pouvait avoir tout l'air d'une attaque purement létale visant à l'assassiner mais il n'en était rien, ma liche veillait. Celle ci s'était positionné dans les airs, au dessus de la trajectoire de ma lame et elle usa de sa magie du vent pour la frapper et expédier l'épée dans une direction plus précise, ce ne fut pas la lame qui rentra en contact avec Lili mais le manche de l'arme, afin de simplement la faire descendre de là car si elle esquivait ceci, cela détruirait au moins la structure de bois. Pendant ce temps, j'en profitais pour faire apparaître deux clones, complètement identique à une chose près, ceux-ci arboraient deux lames magiques qui tournoyaient autours d'eux, avec une légère aura ténébreuse.

Ils anticipèrent atterrissage de Lili et se ruèrent dans sa direction afin de l'occuper au maximum, il s'agissait simplement de clones mais le fait d'en utiliser seulement deux à la fois me permettait de les rendre beaucoup plus costaud que la normale, ils ne tomberaient donc pas immédiatement dans un échange de coups. Je comptais de mon côté préparer une attaque surprise, profitant ainsi de l'occupation que je lui donnais, mais je fus quelque peu troublé et restait ainsi immobile, je me rappelais de son prénom... Un nouveau soupire m'échappa, tandis que mes deux clones avaient réussi à bloquer l'élue dans un bras de fer mêlant leurs lames magiques à la Keyblade de Lili, elle s'en sortait bien dans ce deux contre un mais c'était sans compter sur ma présence... A mon tour je courais vers eux, les poings complètement enflammés par une puissante magie de feu noir, jusqu'à me rapprocher suffisamment pour que mes acolytes disparaissent instantanément avant que je lance mon sort, profitant ainsi d'un léger effet de surprise! C'est une énorme boule de feu noir qui alla s'écraser dans la direction de Lili provoquant une belle explosion de flamme dans la zone, j'y avais mis du cœur dans cette lumière divine et cela allait laisser des traces... Machina ne tarda pas à venir se planter dans le sol à quelques mètres de moi, afin d'être là en cas de contre-attaque même si je trouvais cela peu probable, j'avais su remarquer l'instant où elle s'était couvert d'un bouclier tout à l'heure, dès lors, une attaque de magie pur aura provoquer des dégâts non négligeable, du moins, je le supposais. Ma liche n'était plus là, et je la sentais plus, c'était assez étrange... Lorsque j'eus à nouveau un brin de vision sur l'endroit où j'avais lancer mon attaque, j'eus la désagréable surprise de retrouver ma liche, impitoyable, prête à donner le coup de grâce à Lili qui n'avait pas encore récupérer du coup précédent, mais pourquoi?!

Pris de colère, je saisissais brutalement Machina d'une main et l'envoyait férocement dans la direction de la créature qui n'eut le temps de toucher à la jeune fille, se faisant embrocher et propulser quelques mètres plus loin dans de la pierre. Je poussais un léger soupire de soulagement, c'était bien la première fois que je n'avais pas le contrôle d'une de mes invocations, malgré le fait que celle-ci fasse partie de mon répertoire de créature le plus sombre, je ne m'attendais pas à un tel comportement sans que je le décide... Aucune chance, je ne voulais pas que Lili meurt aujourd'hui, ou peut être que je ne le voulais plus en tout cas... Je m'approchais pas à pas alors qu'elle se relevait à peine.


"Je n'ai jamais été libre... Je ne pense pas avoir choisi d'être présent ici aujourd'hui... Ais-je choisi de prendre la vie d'un être de la lumière dans la Cité du Crépuscule, je n'en suis même pas certains... Nous ne sommes pas libre lorsqu'on fait partie de la lumière, des ténèbres, on obéit à des ordres, on poursuit des objectifs... Le simple fait de porter une Keyblade prive les gens de leurs liberté, mais je ne crois pas que l'on doive recherché cette même liberté... Je ne l'ai jamais cru."

Je me retournais, lui tournant le dos, je pensais encore à peine à notre combat, comme si j'étais complètement absorbé par autre chose, je fouillais une de mes poches lentement, tout en fixant le manoir au loin.

"Lili... Je crois me souvenir... C'est moi qui t'ai enseigné ça, n'est-ce pas? La lumière, les ténèbres... Ce qu'il faut simplement à quelqu'un pour vivre, ce n'est pas ça..."

Je finissais par sortir une pierre de ma poche, pas n'importe laquelle bien sur, rien à voir avec un vulgaire caillou, c'était cette pierre, je l'avais toujours eu, et je pensais même me souvenir d'où je la tenais. N'importe qui pouvait le sentir, elle était pleine de ténèbres, j'avais pourtant le souvenir de l'avoir vu arboré l'élément du vent autrefois, ce n'était désormais plus le cas. Toutes ces ténèbres venaient-elles de moi?

"Le Colisée de l'Olympe... Ce jour où je me suis réveillé, j'ai continué à dormir pendant longtemps en fin de compte... Je ne pense pas pouvoir prétendre à retrouver tout ça comme ça, j'aurais quelque chose à faire avant... Je ne pourrais pas vraiment apporter les ténèbres dans cette contrée, ça me semble évident. J'ai toujours détester les sans-coeurs, pourquoi viserais-je le même but que ces créatures? L'on ne devrait pas se servir d'une Keyblade pour corrompre, quand elle se trouve dans les mains de quelqu'un faussement corrompu..."

Cette fois-ci, un léger sourire me venait aux lèvres, je ne parlais pas vraiment à Lili mais c'était assez fort pour qu'elle m'entende, je serrais la pierre noir que j'avais en main de plus en plus fort, j'aurais pu la briser si cela avait été possible d'une telle manière... Lui, s'en rendait compte, une fois de plus, et peut être pour toujours, il avait perdu ce qu'il lui restait de contrôle sur moi. Le flou et le vide qu'il avait réussi à installer dans ma mémoire n'étaient qu'un peu de brume, je finirais par balayer cela... J'avais emporté autre chose en partant de la Cité, une des sphères que Ariez m'avait confié, un objet imprégné de ténèbres dont la simple fissure suffisait à faire venir des sans-coeurs, je rangeais ma pierre et prenait la dite sphère à la place, me retournant vers Lili.

"J'ai l'impression de t'avoir infligé des souffrances inutiles Lili, je ne pense pas encore mériter mon titre de Maître... Néanmoins tu n'as pas démérité, je ne pense pas que prolonger cet affrontement soit bénéfique, que ce soit pour toi ou pour moi, on y perdrait beaucoup plus qu'autre chose, j'ai cependant une faveur à te demander..."

Je tendais le bras vers elle, la main ouverte, la sphère flottant légèrement au dessus de la paume de ma main

"Tu vois ceci? On m'a chargé de la briser à l'intérieur du manoir, cette sphère a le pouvoir de faire venir un groupe de sans-coeur dans un monde qui ne leurs est pas forcément accessible... Je ne compte pas m'en accommoder plus longtemps, je vais les faire venir dans le seul but de les détruire ici et maintenant... j'ai quand même dépenser une partie de mon énergie en t'affrontant et je ne sais pas combien ils seront, je suis donc contraint de te demander ton aide."

Je parlais calmement malgré l'absurdité de ma demande, tout en marchant dans sa direction. Une fois assez près d'elle, je lançais la sphère dans mon dos, la laissant tomber au sol sans qu'elle se brise, je ne voulais pas précipiter les choses sans la soigner partiellement, je n'y avais pas été de main morte...

"Je suis lié à une créature qui ne mérite pas d'exister parmi nous tellement ses intentions sont mauvaises... Bientôt, j'aurais la force de briser ce lien, maintenant que je ne suis plus nullement influencé par ses dires... Jusqu'à ce que ce soit fait, je resterais auprès de la Princesse qui m'a confié cette sphère, elle a au moins le mérite d'en demander moins que le serpent..."

Une aura magique entourait lentement mon corps tandis que je posais ma main sur l'épaule de Lili pour soigner ses blessures dans la mesure du possible avec un sort de Soin++, c'était la moindre des choses après ce que je lui avais infligé. Après avoir eu raison de ma liche, Machina arriva pour se planter depuis le ciel dans la sphère qui se trouvait au sol, devant nous, libérant ainsi une flaque noir qui se propageait lentement et grandissait petit à petit sur le sol, ils ne tarderaient plus. C'était différent d'une invocation, un objet qu'on n'utilise qu'une seule fois avant qu'il ne disparaisse, et je ne pensais même pas pouvoir contrôler les créatures qui émergeraient de cette utilisation. Alors que ma symbiose se réveillait doucement après un peu d'inactivité, je croisais le regard de Lili d'un air grave et déterminé, si elle réfléchissait un petit instant elle comprendrait tout de suite que ce regard ne la visait pas elle, je me souvenais maintenant parfaitement de Rixak.

"Je t'ai vu à l'oeuvre, tout à l'heure... Qu'aurais-tu fait si je n'étais pas intervenu...? Esprit ou non, le jour où je me rend compte que tu t'en es pris à Lili, je te promets que je te ferais disparaître... Je suis passé maître dans l'art de voyager dans le monde des esprits... Ce n'est pas pour ça que je t'ai remis à elle."

Plus qu'une menace, c'était un avertissement, j'irais le chercher moi même si il le faudrait le jour où il irait trop loin, bien que je ne sois pas parfait de ce côté là, jamais je n'accepterais qu'il prenne posséssion du corps de la jeune femme.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Coeur intrépide
Féminin
Nombre de messages : 276
Age : 26
Date d'inscription : 30/04/2011

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
197/650  (197/650)
Mer 19 Mar 2014 - 13:42
Lili se retrouva par terre, le ventre plié en deux ! Elle serra les dents pour ne pas laisser un cri exprimant sa douleur. Sa mâchoire se lâcha quand elle remarqua que ce fut le pommeau et pas la lame qui l’avait touché… Lili prit un certain temps à comprendre que Raido avait lancé son épée à l’envers. Son visage pâli légèrement ; elle aura pu y laisser sa peau dans ce coup si le neko avait lancé la pointe en avant.

Puis un sourire lui apparut sur ses fins lèvres rouges, dû au sang qui coulait de sa bouche. Depuis le début du combat Raido avait décidé de tuer Lili, là ce geste prouva à la demoiselle qu’il avait changé ou au moins hésité dans ses réflexions. L’errante n’eut pas le temps de s’en réjouir : deux clones de Raido l’attaquèrent. S’essuyant d’un revers de manche rapide le sang sur ses lèvres, Lili bloqua le premier coup d’un des deux clones et dû effectuer une esquive sur le côté pour éviter le coup de l’autre clone… C’était un combat illégal en nombre aux yeux de la demoiselle, or Lili n’était pas seule non plus. Rixak lui avait observé le combat en boudant. Il voudrait bien intervenir, mais il savait que là à cet instant précis ce n’était pas du tout le moment : s’il s’adressait à Lili, il risquait de la surprendre et de la déstabiliser, ce qui pouvait leur être fatal.

Ils étaient costauds ces deux clones ; Lili essaya surtout de parer les coups et d’attaquer quand elle le pouvait, avec des coups ciblés sur les points vitaux, mais elle avait l’impression qu’elle les égratignait seulement…


*Attention !!!*


Tout s’enchaîna très vite : la boule de feu envoyée par Raido -que Lili avait ignoré qu’un instant, ce qui fut une erreur- fonça sur elle et les deux clones. La demoiselle eut tout juste le temps d’effectuer une glissade mettant ainsi les deux clones entre elle et la masse noire. Une fraction de seconde après, la demoiselle se retrouva de nouveau à terre : l’explosion l’avait envoyée mordre la poussière. Tout autour d’elle était noir, le feu magique brûlait l’herbe et des morceaux de terres avaient volé et se trouvèrent un peu partout créant des trous au sol. Lili toussa un bon coup, la fumée lui piquait les yeux qu’elle garda mi-clos. Elle essaya de se relever, mais ses membres se mirent à trembler quand elle prit appuis dessus. Ils cédèrent et Lili s’écroula à terre. L’esprit du simili ne pouvait pas laisser l’errante dans un pétrin pareil. La tonalité de sa voix était tranchante, directe et ne laisser pas place à la discussion, lui adressant presque un ordre :

*T’es à deux doigts d’y laisser ta peau. Laisse-moi t’aider pour au moins nous sauver !...*


La demoiselle n’eut même pas le temps de répondre, car son sang se glaça quand elle sentit la liche debout face à son corps. L’errante leva son regard noisette, Rixak comprit que c’était vraiment le moment de lui venir en aide, même si elle n’était pas d’accord. Dans la main gauche Lili sentit un picotement, mais son regard fixait toujours la liche qui leva son arme… Elle ne clignerait pas des yeux devant la mort qui l’attendait. Ses pensées défilèrent à vitesse grand V dans sa tête, le regret de n’avoir pas retrouvé sa famille, de n’avoir pas pu aider Raido, d’être toujours aussi faible... Alors que Rixak apparut sous forme d’une Keyblade dans la main de la brune, Machina embrocha la liche et se planta sur la paroi rocheuse de la montagne à côté. Lili écarquilla les yeux à l’emplacement où se trouvait l’invocation il n’y a même pas un instant ! Comment… Mais comment le neko avait pu louper Lili et épingler sa liche sur un mur ? Elle se demanda si ce n’était pas sa bonne étoile qui l’avait protégée… La demoiselle était remplie de doutes et d’interrogations sur ce qu’il venait à l’instant de se passer sous son nez.

Les bruits de pas de Raido alertèrent l’errante qui s’aida de ses deux Keyblades, comme des cannes, pour se mettre debout. Ce fut plus difficile qu’elle ne le pensait ; la boule de feu l’avait bien amochée. La demoiselle tout en se levant, saisit enfin que Raido avait bel et bien visé la liche pour sauver son ancienne élève. Lili laissa parler le neko qui n’était plus qu’à quelques pas d’elle. L’élue ne capta que quelques mots de son discours ; choisir, libre, objectifs, Keyblade... Mais dès qu’il prononça le prénom « Lili », elle leva brusquement la tête, fixant les cheveux en bataille du neko qui lui tournait le dos. Il venait de se rappeler de son prénom, la demoiselle aborda un sourire et son visage s’illumina, malgré la noirceur causée par la poussière de l’explosion. Rixak poussa un soupire en adressant un petit *T’as de la chance* à Lili. Elle acquiesça d’un signe de tête les dires de Raido et ceux de Rixak en même temps.

Oui, malheureusement on perd plus facilement que l’on ne gagne. La route ne sera pas évidente, mais il avait déjà fait un grand pas aux yeux de la brune : Raido s’était quand même souvenu de son prénom, venait de l’empêcher de mourir, et ne voulait plus engloutir la Contrée du Départ dans les ténèbres ! Ce fut un grand soulagement pour Lili, dont le regard noisette fixait toujours le neko. Ses yeux brillaient comme deux étoiles dans la nuit noire. Elle n’avait pas perdu espoir de ramener son ancien maître à la raison, mais pendant le combat cet espoir avait diminué, jusqu’à maintenant…

Un petit rire s’échappa de ses lèvres, elle était debout face à Raido. La demoiselle retrouva la même envie de serrer le neko dans ses bras comme plus tôt quand il était apparu ici même. Au lieu de cela, elle l’écouta, buvant ses paroles. Là Lili reconnaissait bien le Maître de la Keyblade qu’il avait été avant son sommeil profond : toujours à remettre son titre en cause et dire du bien de la jeune femme. Une faveur ? Lili observa cette sphère aussi noire que les abysses, elle ne se sentit vraiment pas bien face à cet objet : les ténèbres étaient vraiment puissants et concentrés. Sans quitter des yeux la sphère elle écouta Raido. La demoiselle allait proposer de jeter cette sphère ailleurs ou même de ne pas la briser, mais son maître semblait avoir une autre idée en tête.

Lili soupira : mais bien sûre qu’elle allait l’aider ! Il n’avait même pas besoin de lui demander qu’elle l’aurait fait sans hésiter ! Le petit souci c’était que les deux élus avaient déjà utilisé pas mal de leur énergie et n’étaient pas tout frais. Mais la jeune errante était heureuse de se battre pour la première fois au côté de Raido et non contre lui. Pour lui montrer sa confiance et son accord à détruire les sans-cœurs qui sortiront de cette sphère, l’élue laissa Raido la soigner sans broncher, en respectant pour une fois le silence qui suivit les paroles du neko. La demoiselle avait la sensation que de l’eau pure passa dans toutes ses veines, lavant et apaisant les blessures. Poussant un petit soupir de soulagement, sa tête était plus apte à réfléchir, et les questions se multiplièrent comme des pâquerettes. Dont deux plus importantes : qui était cette Princesse ? Sûrement pas l’une au cœur pur ! Et est-ce qu’elle pouvait aider son ancien maître à détruire le lien entre lui et la créature, voir même la tuer elle ?
Mais Lili reporta son intention sur les ténèbres qui se répandirent comme une flaque d’eau au sol. Elle serra les deux Keyblades dans ses mains : à droite Espérance Infinie et à gauche de L’Aube au Crépuscule. Rixak semblait être content de pouvoir enfin se battre. Ignorant celui-ci, Lili s’adressa à son maître après un petit clin d’œil, sur un ton beaucoup plus relâché et avec une pointe de joie :


« Je suis contente de te retrouver Raido. Maintenant que tu sembles te souvenir de qui je suis, tu sais alors que je suis toujours partante pour aider mes amis, quoiqu’il en coûte… Par contre, ne me fait plus un coup comme ça, j’ai vraiment cru que t’allais me tailler en pièce ! »


Après un petit rire, Lili croisa le regard de Raido, un peu sévère. Elle se demanda pourquoi cette expression dans ses yeux. Ce fut quand il parla que la demoiselle comprit que ce n’était pas pour elle. Le concerné lui fit la moue, comme un enfant qu’on gronde après une vilaine bêtise. Il ne prononça pas un mot, sachant que de toute façon Raido ne l’entendrait pas. Mais il pensa pas moins : Rixak s’il avait eu un corps aurait souri et dit : « Je t’attendrais le minou. ». Pour le moment aux yeux du simili Lili était faible mais avait un grand potentiel avec sa détermination, alors il allait être patient…

Le premier sans-cœur apparut il avait ses yeux jaunes qui regardèrent tour à tour les deux élus de la Keyblade, puis il entama sa course. Quelques secondes après, d’autres simples ombres étaient apparues derrière la première. Lili n’attendit pas plus longtemps, elle lança sa Keyblade en Diskobolos. Son arme effectua la trajectoire d’un boomerang à même pas un mètre du sol pour faucher les sans-cœurs au niveau de leurs cous. Lili avait touché quelques ennemis, mais il en apparaissait plus de cette flaque qu’elle en avait éliminé. Prenant de l’Aube jusqu’au Crépuscule dans sa main droit –son autre Keyblade était en plein vol-, elle frappa en diagonal puis à l’horizontal le sans-cœur qui était à un pas d’elle. La brune porta un coup droit dans la poitrine du suivant quand Espérance Infinie termina sa course de boomerang dans sa main gauche. C’était étrange d’avoir deux Keyblade à la fois, Lili avait un peu de mal à s’y retrouver, surtout qu’elle n’était pas ambidextre. Bah… Voilà un point de plus à améliorer dans son combat : manier l’épée avec la main gauche.

Après quelques sans-cœurs tués, Lili n’eut même pas le temps de se dire que si ce n’était que des ombres ça devrait aller, que des soldats apparurent à leur tour. Elle ravala sa salive de travers, mais pourquoi Raido avait cru que tous les deux allaient être de taille contre cette horde de sans-cœurs ? Un soldat sauta justement sur Lili, la demoiselle leva son visage en sa direction et la Keyblade de Rixak se leva naturellement bloquant le coup de griffe. Elle n’avait pas directement commandé à son bras de faire ce mouvement, d’habitude elle n’aurait pas paré mais plutôt esquivé. Lili se demanda si c’était ses réflexes qui avaient agi ou si c’était indirectement le simili ? Pas le temps des questions ! La brune tendit son bras gauche et planta sa Keyblade dans les côtes droites du sans-cœur dont la main était prise. Il disparut dans une poussière de ténèbres.

Pendant le combat, Lili savait sans même regarder que Raido se débrouillait. Mais soudainement son regard se figea sur le chemin qu’elle avait pris pour aller du manoir à la montagne. Là un groupe d’une demi-dizaine de sans-cœurs se dirigèrent vers ce sentier et ils semblaient vouloir s’en prendre à l’ancien refuge des élus de la Keyblade. La demoiselle ne réfléchit même pas et écouta son cœur, elle s’élança, avec des glissades et des sprintes enchainés. Puis elle sauta en l’air pour se retrouver au-dessus de ce petit groupe, l’errante avait évité depuis le début du combat à faire trop de figures inutiles qui pourraient lui raviver la douleur de ses blessures. En l’air, Lili croisa ses bras armés d’une Keyblade chacun, quand elle chuta droit sur leurs têtes et la distance entre eux et elle était faible, Lili frappa en décroisant ses bras. Son coup en forme de croix toucha les cinq sans-cœurs mais n’en élimina aucuns. Dès que son pied d’appel toucha le sol, Lili frappa avec son arme à gauche un ennemi devant elle qui se relevait, et avec la droite, elle donna un coup horizontal sur un autre sans-cœur. Plus que trois, enfin…C’était relatif, vu que les sans-cœurs semblaient apparaitre en nombre illimité. N’étant toujours pas habille avec deux armes, la brune lança de nouveau son arme en Diskobolos sur les sans-cœurs qui grouillaient près de la flaque noire. Espérance Infinie dans une main, la demoiselle se défendit tant de bien que de mal contre les deux sans-cœurs qu’elle vaincue.

Mais maintenant, ce n’était plus des simples ombres noires qui apparaissaient : le niveau monta d’un cran avec des soldats et des sergents. La demoiselle soupira pensant que les sans-cœurs seront de plus en plus forts pour finalement arriver à un boss final comme dans tous les jeux ! Récupérant de sa main gauche de l’Aube au Crépuscule, Lili décida de rester à l’entrée du chemin qui menait au manoir et autres habitations, pour empêcher que les ennemis se dispersent. Elle jeta un coup d’œil à Raido, elle savait qu’il n’aurait pas trop de mal mais il n’était pas non plus au top de sa forme. Lili tout en se défendant espérait que elle ou le neko trouveraient une idée de génie.

Avant que la seconde slave n’arrive, l’errante récupéra sa seconde Keyblade. Concentrant son énergie, elle lança un sort foudre ++ sur les sans-cœurs qui étaient proche de Raido. La demoiselle savait que le neko et elle devrait combattre ensemble et pas chacun de son côté, sauf qu’elle ne trouvait pas comment elle ne pouvait se résoudre à laisser le chemin sans protection. De plus, avec cette flaque qui crachait des sans-cœurs, la brune ne savait pas ce qu’allait apparaitre et quand ça s’allait s’arrêter.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 284
Age : 23
Date d'inscription : 24/05/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
544/550  (544/550)
Ven 11 Avr 2014 - 7:27
Je ne me faisais pas d'illusions mais quoiqu'il arrive aujourd'hui, je reprenais une partie de mon destin en mains. Je ne méritais nullement que l'on me rende à nouveau libre de mes actions, néanmoins je possédais la force nécessaire pour parvenir à obtenir cette liberté. Alors que petit à petit les sans-coeurs étaient comme convoqués un par un pour apparaître dans ce monde, ma volonté de me dresser face à eux, désobéissant ainsi à un ordre pour la première fois depuis bien longtemps, ne faisait que grandir à un rythme encore plus effréné que la flaque de ténèbres. Lili fut la première à répondre à l'attaque de nos ennemis, je n'étais pas foncièrement étonné qu'elle ait accepté aussi vite de m'aider, pourquoi en aurait-elle fait autrement? La lumière qui brillait dans son coeur se révèlerait peut être un danger pour la personne que je servais actuellement, mais je ne pouvais me résoudre à faire passer le bien de cette personne avant celui de Lili, ou du moins je ne le pouvais plus. Il me faudrait redécouvrir ce qu'à mon tour je désirais faire, pourquoi je compterais survivre, les ténèbres, la lumière, allais-je réellement vouloir prendre part à cette guerre aussi absurde qu'instoppable? Ma situation allait encore être très instable pendant quelque temps, quoiqu'il advienne, je ne trouvais jamais complètement mes marques quelque part que mon destin me conduisait déjà vers d'autres horizons, au moins je n'avais pas le temps de m'ennuyer.

Je n'avais pas encore levé le petit doigt pour affronter les sans-coeurs mais ils n'attendirent pas que j'attaque le premier, un groupe d'ombres, tandis que Lili se faisait prendre à partie malgré le faible niveau de ces créatures, s'approcha de moi à grande vitesse, il ne fallait pas qu'on les laisse compenser leurs pouvoirs infimes par un surnombre trop important, ici, la seule stratégie valable me semblait être la force pur, je comptais bien pousser ma puissance de destruction au maximum dès maintenant... Une ombre tenta de me sauter dessus pour me faire sortir de mes pensées mais Machina s'interposa en la transperçant de part en part tout en plantant sa lame dans le sol, la créature fut détruite dans l'instant. Mon regard se porta alors sur l'épée que je venais attraper d'une main solidement, dans l'autre, ma Keyblade apparaissait finalement, voilà une situation où son utilisation ne me gênait absolument pas, elle était même toute indiqué! Malgré le fait que mes deux armes aient chacune une taille différente, mes mouvements n'en étaient pas plus entravé et je me servais de Machina afin de trancher violemment les assaillants ténébreux, tandis que je punissais de part des coups agiles les tentatives de mes ennemis, il ne s'agissait que de simples ombres après tout. Lili s'était repositionner pour couvrir le chemin qui amenait jusqu'au Manoir, les sans-coeurs pensaient sérieusement pouvoir y arriver? Je n'aurais même pas penser qu'ils le viseraient spécialement, c'était surprenant. Quand de nouvelles créatures apparurent, je commençais à comprendre que ça ne ferait qu'empirer, il fallait éliminer chaque vague d'ennemis au plus vite pour limiter les risques et encore une fois, éviter le surnombre.

Je me jetais dans la direction de la flaque en faisant apparaître cinq clones qui fonçaient eux aussi dans la même direction. Une fois à portée, alors que les nouveaux ennemis apparaissaient à peine, ma petite bande d'invocateurs s'élançait au dessus de la zone, leurs mains pleines d'un puissant feu noir qui fut bientôt répandu férocement sur les sans-coeurs avant même qu'ils ne s'éloignent de la flaque, afin d'en toucher un maximum! Quant à moi, j'avais traverser la dite flaque, sans crainte, afin de stopper partiellement l'avancée des créatures, empêchant que Lili soit trop surmené même si elle avait plutôt l'air de bien s'en sortir. A leurs tours, mes clones se repositionnèrent autours de moi, en garde, alors que je libérais Machina de mon entrave afin qu'elle se déchaîne sur les sans-coeurs sans aucune pitié! A peine l'avais-je lâché qu'elle fonçait sur les quelques ennemis encore en état de progresser, pendant ce temps, je comptais bien combler le fait que les ennemis soient en surnombre... Plutôt, compenser le manque d'effectif en déployant tout le potentiel destructeur que je possédais... Un cercle d'invocation s'enflamma autours de moi, ma symbiose brûlait littéralement à travers tout mon corps!


"Aucune raison de me retenir après tout... Cette terre ne mérite pas d'être foulé par les ténèbres... Nous marquerons ces lieux d'une bataille sans précédent s'il le faut!"

Des éclairs venaient anéantir les quelques ennemis qui avaient réussi à m'approcher dangereusement, Lili veillait même sur moi pendant le combat, je me devais de faire de même... Machina avait fort à faire puisque le nombre de sans-coeurs surgissant de la flaque ne faisait qu'augmenter à chaque minute! Bientôt, en plus de tout le reste, des Rondouillard ainsi qu'un groupe de crypto-ombres firent leurs apparitions, sans oublier que quelque chose de plus imposant arrivait, je le sentais venir à des kilomètres... Un cercle magique embrasa le ciel au dessus de ma tête et un de mes fidèle dragon se matérialisa parmi nous! Scar-Red Nova Dragon, aussi imposant que terrible au combat, cette créature aux allures futuriste arborant des écailles aussi rouge que les flammes de l'enfers possédait un potentiel de défense et de force sans pareil dans quasiment tout mon arsenal, il me semblait parfaitement adapté à la situation... Mais je ne m'arrêtais pas là, ce n'était pas le moment de lésiner sur les moyens! Mon dragon alla se poser entre le manoir et le champ de bataille dans un rugissement féroce, pas moyen qu'un seul ennemi n'ait accès à la structure des élus avec sa présence sur le chemin! Mes mains étaient posté en direction du ciel, je déployais le maximum de ma symbiose, pas le droit de me réserver une seule goutte de mon énergie pour plus tard, c'était maintenant qu'il fallait tout donner! Il m'était peu souvent arriver d'invoquer beaucoup de créatures à la fois, pas avec des moyens conventionnels en tout cas, je n'avais aucune idée de combien de temps je tiendrais mais puisqu'il le fallait... Les rondouillard avaient fait une percée dans ma défense, anéantissant plusieurs de mes clones et ils tentèrent de m'écraser, moi qui ne pouvait pour l'instant pas me mouvoir... Au même moment, Shooting Star Dragon, l'égal de Red Nova en terme de puissance de feu et de vitesse, se posa au sol en attrapant les deux sans-coeurs qui me visaient avec ses pattes pour les écraser avec violence. On aurait dit une incarnation du paradis, le dragon blanc venant du futur pour sauver le présent... En réponse à mes puissant compagnons, c'est une véritable armée qui avait jailli subitement de la flaque, Machina tranchait littéralement dans le lard sans concession, alors que Red-Nova se servait de toute sa puissance infernale pour barrer la route à nos ennemis. Désormais, toute l'air d'entraînement débordait de sans-coeurs qui disposaient tous d'un bon niveau, plus d'ombres quasiment, j'avais rarement vu autant d'ennemis aussi costaud réunis en un même endroit, voilà pourquoi je ne pouvais arrêter mon invocation, alors que j'avais déjà user de la plus grande partie de mes ressources...

Pour une fois, rien ne nous retenait. Lili était en sûreté avec ma créature, il ne la laisserait pas périr, et la nature, aussi dur ce combat pourrait-il être, se remettrait lentement mais surement des dégâts infligés à l'environnement, voilà pourquoi les souffles d'énergies de Shooting Star Dragon n'avaient pour but que de détruire toujours plus d'ennemis, sa puissante queue frappait sans relâche le sol pour annihiler toujours plus de sans-coeurs! Dans cette vague d'ennemis, j'avais été contraint de stopper mon invocation de manière temporaire, je déblayais le champ de bataille à l'aide de ma Keyblade, usant de toute ma force à défaut d'avoir le temps de me servir de ma magie, pour abattre chaque attaquant! Si durant un instant, je m'inquiétais du fait qu'ils étaient devenu beaucoup trop nombreux pour nous, ma rage de vivre rendait mon esprit totalement blanc de tout doute, il n'y avait que le combat, le mouvement constant, si mon corps ressentait la douleur de chaque coup qu'on me portait, il ne faisait qu'en puiser une énergie encore plus importante à chaque seconde. Durant un court instant, j'eus l'impression de me faire engloutir par une nouvelle vague d'ennemis, perdant l'équilibre de manière inattendu et tombant au sol, les sans-coeurs en profitant pour me recouvrir totalement, sans pour autant me faire du mal, cherchaient-ils à s'abreuver de ma rage, de mon pouvoir? Je n'allais pas leur poser la question à vrai dire... Un nombre plutôt invraisemblable de lames de jugement séparèrent toutes les créatures de mon corps pour les écarter férocement! Elles formaient un cercle parfait autours de moi qui repoussait quiconque approchait, cela me permettant de reprendre mon souffle maintenant que j'étais un peu plus hors d'atteinte... Le repos n'était pas une option, à nouveau, toute la symbiose que j'avais contenu précédemment revint instantanément jusque dans mes veines! Le cercle se reforma mais au même moment, toutes mes épées se brisèrent, c'était trop d'effort à fournir que de maintenir Shooting Star, Machina, Red Nova ainsi que toutes ces épées en même temps. Il ne fallut pas plus d'une demie-seconde pour que je sois à nouveau englouti mais par autre chose... Une rose fermée venait de pousser à l'instant depuis le sol, engloutissant nombre de sans-coeurs en même temps que mon corps.

Elle se mit à éclore la seconde suivant son apparition, laissant place à un nouveau dragon qui arborait des fleurs à la place de ses écailles, le Dragon Rose Noir... Lui était un représentant de la destruction pur et dur, je l'invoquais rarement mais aujourd'hui semblait tout indiqué pour cela... C'était ma dernière ressource, ma botte secrète, allez savoir, toujours étant qu'il serait la dernière chose que je serais capable de maintenir parmi nous en même temps que tout le reste, j'avais mes limites... A son tour, il poussa un rugissement des plus féroce alors que ses multiples ronces se déployaient sur le champ de bataille, réduisant considérablement le nombre de sans-coeurs autours de nous. Son apparition enclencha un puissant tourbillon mêlant flammes bleues et fleurs, celui-ci toucha tout les sans-coeurs présent sur l'aire d'entraînement et ils furent instantanément détruit, cette vision me soulageait grandement, moi qui me trouvait sur la tête du dragon à ce moment, reprenant mon souffle après tant d'effort, était-ce la fin? La flaque avait grandement rétréci, elle était encore en train de devenir de plus en plus petite mais au fur et à mesure, quelque chose d'autre en sortait, pile à l'heure, ce dernier sans-coeur... Son apparence me choqua, il s'agissait d'un serpent géant, les deux yeux avec lequels il me fixait démontraient bien qu'il s'agissait d'une de ces créatures mais je ressentais une sensation très désagréable, je fronçais les sourcils en me redressant, l'air mauvais en l'observant.


"Tu vas jusqu'à transmettre ta volonté dans ces créatures si immondes... Tu dois être furieux d'avoir perdu un de tes jouets Yamata... J'ai toujours détesté qu'on me prenne pour plus idiot que je ne le suis, tu peux bien reprendre ta fichu pierre, moi je m'assurerais de te prendre chaque possibilité de résurrection..."

Le sans-coeur poussa un hurlement des plus désagréable, pas de doute, il n'était pas vraiment parmi nous mais il avait bien compris qu'il avait perdu son contrôle sur moi... Je souriais légèrement, un seul adversaire pour finir, alors que quatre de mes meilleurs invocations se trouvaient présentes... Bien sur, cette chose devait être beaucoup plus résistante que les autres, mais je ne craignais plus pour l'avenir de la Contrée... Il ne nous restait plus qu'à nous débarrasser de ça.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Coeur intrépide
Féminin
Nombre de messages : 276
Age : 26
Date d'inscription : 30/04/2011

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
197/650  (197/650)
Jeu 15 Mai 2014 - 22:31
La demoiselle cligna des yeux comme si sa vue lui jouait des tours… Mais non : il y avait bien plusieurs Raido qui se battaient près de la flaque. Lili prit un certain temps avant de se souvenir que son ancien maître avait la capacité de se cloner et d’invoquer. En parlant d’invocation, il ne se retenait pas : l’errante avant senti la puissance de la symbiose de Raido se déchaîner. Son regard était légèrement inquiet quand elle vit le grand cercle en feu d’invocation, car elle se rappela de ce qui c’était passé lors du tournoi. Un sans-cœur lui donna un coup de griffe, elle l’évita de justesse mais son haut fut déchiré au niveau du bras gauche. Plusieurs crypto-ombres s’étaient dirigés vers la jeune femme, mais un rugissement à glacer le sang stoppa les sans-cœurs qui se retournèrent de stupeur. Le dragon rouge de Raido les extermina en quelques coups de pattes griffues. La demoiselle poussa un petit soupir de soulagement et se prépara à parer la prochaine attaque.

L’errante enchaîna les coups à l’aide de ses deux Keyblades et de Rixak qui se manifestait à travers de l’Aube au Crépuscule. C’était seulement lors de rares moments de répits que Lili pouvait jeter un coup d’œil sur son compagnon Neko. Il semblait se donner à fond dans ce combat, elle ne l’avait jamais vu maintenir autant d’invocations tout en combattant avec sa Keyblade. Il est vrai que la demoiselle ne l’avait vu que lors de combats d’entraînements ou de jeux, mais jamais pour défendre quelque chose qui lui tenait à cœur. C’est surement naïf, mais pour la demoiselle quand on se bat pour les choses qu’on aime, on est plus fort. Voyant que le dragon rouge s’occupait du passage vers le manoir, Lili en profita pour s’approcher de Raido en se positionnant entre le dragon et son maître. Elle ne pouvait s’avancer plus pour le moment ; les sans-cœurs étaient indénombrables ! Les mouvements de la demoiselle étaient fluides et s’enchaînaient, tous ses coups faisaient mouche et d’un côté c’était facile : avec autant de sans-cœurs si vous loupez votre cible, vous touchiez quand même un autre ennemi ! Or même si elle tuait les ombres, il en apparaissait tout autant et même plus.

Ce fut une horde de rondouillards qui foncèrent sur la jeune brune qui écarquilla les yeux, en se disant que s’ils ne s’arrêtaient pas elle allait se faire littéralement piétiner ! Lili lança de l’Aube au Crépuscule en diskobolos, une attaque qu’elle répétait beaucoup pour ce combat, normal vu qu’elle n’était pas encore ambidextre. La demoiselle entendit soudainement la pression diminuer derrière elle… Le dragon ! Sans hésiter elle se jeta au sol à plat ventre et l’invocation de Raido balaya d’un coup de queue toute la rangée de rondouillards. Lili en devait encore une à son maître, elle va finir par devenir endetter si ça continuait comme ça. Il en restait quand même quelques-uns debout, le plus près de Lili frappa aussi fort qu’il le sol avec son poing. La demoiselle qui était en train de se relever se retrouva de nouveau le ventre à terre. Elle leva un regard de tueuse vers ce sans-cœur, ce fut à ce moment qu’elle vit que celui d’à côté glisser sur le ventre dans sa direction, tête la première. Lili fit alors des rouler-bouler sur le côté et ce juste à temps. L’errante se redressa sur ses jambes aussi vite qu’elle le put et rattrapa la Keyblade de Rixak qui revenait. Le rondouillard qui s’éclatait à faire du ventre-qui-glisse se dirigea de nouveau sur la demoiselle qui fit un bond en l’air et se retrouva au-dessus de son dos, lui planta Espérance Infinie tel Excalibur dans son rocher. Le corps du sans-cœur disparut, libérant de suite son arme. Lili courut ensuite sur une courte distance face à un autre ennemi au gros bidon, et au même moment où il tendit le bras pour lui donner un coup, la demoiselle l’esquiva et le frappa sur ce membre. Une fois sa Keyblade bien plantée dans la « chair » de son ennemi, Lili ne la retira pas mais y pris appuis pour se propulser en l’air. Au-dessus du rondouillards elle fit une pirouette pour atterrir face au dos de l’ombre et lui donner un coup vertical et l’abattre.

La sueur commençait déjà à perler sur son visage et couler dans son cou. Sa respiration était de plus en plus difficile. Mais pour Lili ceci était secondaire : ce qui la préoccupait était la santé de son ancien maître. La demoiselle sera toujours inquiète en premier pour les autres que pour elle-même, quelque soit la circonstance. Et il semblait que les sans-cœurs étaient moins présents autour de Lili qui se dit que Raido devait les bloquer près de la flaque. Elle jeta donc un coup d’œil et au lieu de voir un neko se battant entouré de ses invocations, l’errante vit une énorme rose. La panique la gagna un instant, mais elle fut grandement soulagée que ce n’était pas un coup ennemi, mais un nouveau dragon de Raido : il avait vraiment plus d’un tour dans son sac se petit matou. Des ronces poussèrent dans tous les sens sans toucher Lili ni les invocations. Pfff… Son maître était vraiment un pro de l’invocation et ses dragons imposaient le respect et la terreur, Lili n’était vraiment pas de taille face à lui. Dire qu’elle l’avait battu lors du tournoi de Leto : c’était un pur coup de chance et aussi en grande partie grâce à Tifa.

Mais ce n’était pas la fin, Lili eut un haut-le-cœur : la lumière de son cœur avait senti la noirceur empoissonnée de la créature qui apparut quelques secondes après qu’elle ait posé sa main sur sa poitrine gauche. Un énorme serpent face à eux, toujours aussi noir que les sans-cœurs et les deux yeux jaunes. Mais celui-ci provoqua des frissons incontrôlables à Lili. Elle du serrer très fort dans ses deux mains, les deux Keyblades pour ne pas flancher. La demoiselle écouta le discours de Raido et sourit en même temps que lui, même si elle n’avait pas tout compris. Elle se dit donc, d’après tout ce que lui avait pu dire son maître avant, que la créature qu’il devait ressusciter, était un énorme serpent dénommé Yamata dont il était lié et qui ne le voulait plus. C’était un bon choix, mais rien que se trouver devant une vipère faisait flipper la demoiselle, alors imaginez devant un serpent de cette taille ! Elle faillit tourner de l’œil… Rahhh ! Un serpent c’est vicieux, moche, malin, rapide etc. Heureusement que Raido avait ses invocations, sinon à deux ils n’auraient rien pu faire. En plus il devait avoir des écailles aussi solides que les dragons du neko.


« Tu n’aurais pas pu choisir un ennemi en forme de papillon… »


Lili s’était approchée de Raido, mais ne quitta pas des yeux le serpent sans-cœur. Le seul endroit où il pourrait sentir grandement la douleur c’était ses yeux jaunes luisants, sauf que s’ils lui perçaient, le reptile rentrerait surement dans une rage folle et deviendrait incontrôlable. Mais… Mais non !!! Elle l’avait lu, dans son bouquin sur les animaux de la forêt, quand elle était petite : les serpents ont une mauvaise vue, c’est leurs langues fourchues qui leur servent pour se déplacer et chasser. Ils hument les odeurs afin de capter les signatures chimiques laissées par les proies. Leurs langues bifides permettent de détecter sans voir, plus efficace qu’un radar. Lili chuchota à Raido, sachant pertinemment que les chats ont une ouïe beaucoup plus fine que les serpents :

« Faut lui couper la langue… »


Tout ce qu’espérait Lili : c’était que ce serpent sans-cœur ait les mêmes caractéristiques qu’un vrai serpent. Pour vérifier si c’était vrai, Lili ne tarda pas; elle ne voulait pas que le serpent attaque le premier. Alors elle s’écarte rapidement de Raido en effectuant des glissades sur le côté. Le serpent rentra et sortit sa langue dans un enchaînement rapide. La demoiselle lança Espérance Infinie en diskobolos avec une idée derrière la tête. Sa keyblade effectua une trajectoire droit sur la tête du serpent, celui-ci esquiva le coup sans soucis. Mais l’arme revenu en boomerang dans l’angle mort du regard de la créature. Si c’était sa vue qui lui permettait de « voir » alors il n’éviterait pas le coup, si c'était sa langue qui sentait les perturbations de l’air et l’odeur, alors l’ombre éviterait encore une fois sans soucis… Le regard noisette de la demoiselle ne quitta pas celui jaune de son adversaire qui évita le coup une nouvelle fois, elle récupéra ensuite sa Keyblade dans sa main droite.

La demoiselle était peut-être assez rapide pour pouvoir lui porter un coup sur sa langue pile au moment où elle serait sortie, mais Lili était trop base. Quant à Raido lui il avait des chances, sur le dos de son invocation, il pouvait voler. L’errante décida de jouer la souris face à un éléphant, petite et rapide, elle courut enchaînant les sprintes pour se trouver près de la queue du serpent, elle lui donna quelques coups avec ses deux Keyblades tout en évitant de se faire assommée par un coup, mais le serpent devait ressentir ses coups comme une petite brindille d’herbe qui chatouille. Qu’allait faire Raido ? Ses dragons allaient-ils feindre sur le serpent sans cœur et le mordre de partout jusqu’au sang? Machina allait-elle couper en deux se monstre comme quand on coupe un morceau de beurre ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 284
Age : 23
Date d'inscription : 24/05/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
544/550  (544/550)
Mar 3 Juin 2014 - 6:00
J'avais avec moi tout les atouts pour mettre fin à cet épisode de ma vie que j'aurais du mal à oublier... Cette fichu créature avait bien failli emporté avec elle ce qui restait de mon être, peut être que je n'aurais jamais su refaire surface si je n'avais pas trouver Lili sur ma route... C'était fort probable. Elle ne semblait pas ravi que le nombre d'ennemis ait clairement baissé, mais après tout elle était peut être impressionner par la taille de ce nouveau sans-cœur, ça serait une réaction normale de sa part, ce n'était pas à elle de faire la majeure partie du travail, en quelque sorte, c'était mon combat ici. J'allais avoir cruellement besoin de chacune de mes invocations présentes sur le champ de bataille, Machina, Scar-Red Nova, Black Rose Dragon, eux étaient de taille pour un combat au corps à corps avec cette créature, moi même j'aurais du mal à encaisser ses coups alors je ne comptais pas laisser Lili prendre trop de risques! Mes créatures quant à elles m'empêcheraient pendant un moment d'avoir à encaisser quoique ce soit puisque avec leurs carrures imposantes, ce seront probablement elles qui auront l'attention du serpent sans-coeur... Scar-Red, apercevant le nouvel ennemi de là où il se trouvait, ne tardait pas à s'envoler afin de prendre un peu d'altitude, je n'allais franchement pas faire dans la finesse, contre une chose de cette taille, je n'avais qu'une seule envie, c'était de rentrer dedans!

Finalement, je ne fus pas le premier à lancer l'offensive, en effet, Lili se jeta la première face à cette créature dont elle ne semblait pas avoir peur malgré ces dires, en tout cas la façon dont elle l'attaquait ne montrait aucun signe de crainte! De part le fait qu'elle ne possède pas une grande force physique, elle tentait de ruser mais le serpent avait senti sa tentative venir ce qui ne donna rien, il voulu sanctionner ce coup en allant l'écraser avec sa queue mais il fut stopper brutalement par une multitude de ronces, Black Rose Dragon avait été rapide pour réagir et aider la demoiselle, ce qui me laissait le champ libre pendant quelques instant. On ne voyait déjà plus Scar-Red dans les parages, je lui avais bien demander de prendre de l'altitude après tout, il m'écoutait simplement à la lettre, ça risquait d'être intéressant... Je me lançais dans une course effrénée pour passer sur le côté du serpent en traçant une ligne dans les airs avec une de mes mains, de cette même ligne une salve de lasers de moyenne puissance fut envoyé contre notre ennemi, ils allèrent s'écraser contre les écailles noirs et épaisses de la créature, je ne comptais pas lui faire beaucoup de dégât avec ça mais j'attirais son attention, désormais c'est de moi qu'il allait se pré-occuper! Les ronces de mon dragon cédaient sous la force du serpent qui se dégageait et tentait de venir tout bonnement m'avaler tout cru! Il ouvrit sa gueule férocement en se jetant sur moi mais Machina se dressa devant moi, alors que je l'attrapais par le manche! Les crocs du serpent furent arrêter dans un bruit fracassant par la lame de mon invocation, je reculais de plusieurs mètres sous la force de l'ennemi mais je finissais par stopper ce même recul en y mettant toutes mes forces, je parvenais à rivaliser dans ce bras de fer avec le sans-cœur! Une goutte de sueur perlait sur mon front, il me fixait avec ses grands yeux jaunes et ce n'était pas une mince affaire de lui résister! Soudain, un rugissement extrêmement bruyant retentit à travers la Contrée, c'était le signal!

Une nouvelle ronce de Black Rose s'élança en direction du serpent mais celle-ci dévia de sa trajectoire au dernier moment pour m'attraper moi par la taille! Je profitais de l'ouverture de la gueule du serpent qui était mince, Machina l'empêchant de refermer totalement sa prise, pour envoyer une vague de flamme noir directement à l'intérieur en lâchant l'arme, la créature eut une réaction assez violente et sa tête prit un peu de hauteur, il semblait souffrir, au moins je pouvais me dégager maintenant! Maintenant que j'étais libérer de cet affrontement, mon dragon rose se servait de toute la force qu'il pouvait mettre dans sa ronce pour m’éjecter le plus haut possible dans le ciel! Au même instant, mon corps tout entier se mettait à étinceler, comme une véritable étoile, je levais mes mains sur le ciel en m'élevant à toute vitesse en direction de Scar-Red Nova qui était littéralement passer au dessus des nuages! Un cercle d'invocation se dessinait à grande vitesse juste en dessous de lui et son passage avait fait s'écarter totalement les nuages présent dans le ciel.

Durant ce court laps de temps, le Dragon Rose Noir s'empressait de prendre Lili sur son dos, sans lui demander son avis, avant de s'envoler rapidement vers les montagnes non loin de l'air d'entraînement, il me fallait la mettre en sûreté. Le serpent voulu l'en empêcher mais Machina vint embrocher son crane en le transperçant de part en part, le clouant totalement au sol par la même occasion! De mon côté, je passais au travers du cercle d'invocation et arrivait au même niveau que mon dragon, ma course aurait du s'arrêter à son contact mais ce ne fut pas vraiment le cas, je me fondais complètement en lui et fusionnait tout bonnement avec ma créature, je ne possédais pas la puissance de feu nécessaire pour arrêter ce genre d'adversaire mais je comptais bien m'assurer que le travail soit bien fait!

Je n'avais fait cela qu'une seule fois dans ma vie, fusionner avec une invocation, c'était il y a longtemps maintenant, mais je me souvenais encore de cette sensation si intense... Le pouvoir coulait à flot dans mes veines, mes dragons disposaient vraiment d'une puissance que je n'égalerais probablement jamais totalement sous ma forme d'origine, c'était impressionnant... Une aura s'était formé autours de moi alors que je battais de mes puissantes ailes en visualisant parfaitement ma cible, je rugissais à nouveau de toute mes forces en ouvrant ma gueule de dragon, rassemblant dans mon prochain souffle toute la puissance dont je disposais! D'un battement d'aile, j'ajoutais à ce souffle mon plus puissant sort de flammes noirs, cette créature allait non seulement recevoir un impact d'énergie pur d'une puissance colossal, mais il serait aussi accompagner d'une vague de flamme décuplé par le pouvoir dont je disposais avec cette fusion... Mon ennemi étant encore immobilisé, je savais que je ne le raterais pas, même à cette distance, cette attaque allait surement faire de gros dégâts mais c'était nécessaire, de plus cela ne toucherait pas le manoir, rien de ce qui serait détruit ne pourrait être reconstruit, j'étais plus que déterminer à rompre les derniers filins qui me rattachaient à Yamata.

C'est donc avec toute l'assurance possible que je relâchais toute ma puissance dans ce souffle, Scar-Red Nova était l'incarnation de la colère et de la puissance à l'état brut, la vague d'énergie produite par son souffle alla s'écraser à une vitesse folle sur la zone de combat ce qui provoqua une explosion plus noire que les ténèbres elles même, cela étant probablement du au sort de flammes noirs que j'y avais ajouter. Comme je l'avais prévu, j'avais bien fait d'écarter Lili car elle n'aurait probablement pas pu survivre à une telle explosion, quelqu'un le pouvait-il seulement? Petit à petit, je perdais de l'altitude volontairement, c'était usant de voler surtout que je n'avais pas l'habitude, mais j'avais pu accomplir ce que j'avais en tête. Une fois à distance raisonnable du sol, alors que la poussière de l'explosion brouillait encore totalement la zone de l'impact, je me laissais tomber à travers celle-ci pour m'écraser sur terre, pattes et bras les premiers. Le Dragon Rose Noir s'approchait lentement de l'endroit, quittant les montagnes dans lesquels il s'était réfugié avec Lili, Machina avait disparu suite à l'explosion et je doutais que le serpent n'ait pas fait de même.

Malgré tout, lorsque Lili eut à nouveau la vision sur ce qui n'était maintenant plus qu'un champ de bataille, elle eut la mauvaise surprise de me trouver moi, sous ma forme de dragon, avec accroché à mon épaule les crocs du serpent qui venait de me mordre par surprise, j'avais un bras qui l'avait saisi pour tenter de m'en débarrasser mais il avait fermement refermer sa prise sur moi, je ne pouvais même pas annuler ma fusion dans une telle posture, je n'arrivais pas à croire qu'il ait survécu à mon attaque, j'y avais mis tout ce dont j'étais capable! Je battais faiblement des ailes pour essayer de me dégager mais c'était presque impossible pour l'instant, c'était vraiment douloureux mais même si il était probablement très affaibli après avoir encaisser mon souffle, je l'étais aussi pour avoir déployer autant d'énergie... Néanmoins son corps était beaucoup plus blessé et paraissait plus fragile qu'auparavant, j'espérais que Lili saurait en tiré profit, j'allais avoir besoin d'elle pour me tirer de ce mauvais pas...


Dernière édition par Maître Raido le Sam 19 Juil 2014 - 19:20, édité 1 fois
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Coeur intrépide
Féminin
Nombre de messages : 276
Age : 26
Date d'inscription : 30/04/2011

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
197/650  (197/650)
Mer 25 Juin 2014 - 19:45
Tout c’était passé si vite… Normalement la vitesse est le point fort de la demoiselle, mais là elle avait assisté à des évènements s’enchaînant si rapidement qu’elle fut incapable d’intervenir. Et cela lui donna une boule au ventre, ainsi que l’amertume d’être à nouveau impuissante.

Tout commença avec le serpent qui allait d’un coup de queue éjecter Lili, mais ce fut des ronces qui bloquèrent le coup. La demoiselle lança un regard vers le dragon aux pétales rouges qui venait de la sauver. Elle n’eut même pas le temps de se remettre de ses émotions que Raido et l’énorme serpent noir s’éprirent dans un bras de fer ; crocs contre lame. La brune fit apparaître ses deux keyblades voulant frapper aussi fort qu’elle le pouvait le serpent, histoire de le déconcentrer. Mais son maître avait plus d’un tour dans son sac et repris l’avantage grâce à Machina et son dragon rose. Lili avait maintenant le regard en direction du ciel, où Raido volait telle une fusée… Un cercle d’invocation, de la lumière, le dragon rouge qui fendit sur son maître, et ce fut tout ce qu’elle vit. Le dragon rose choppa Lili, qui avant de pouvoir dire quoi de ce soit, s’était retrouvée sur le dos de l’invocation qui filait se mettre au sommet des montagnes qui surplombait le lieu du combat.

Quand Lili et le dragon furent arrivés au sommet, la demoiselle descendit de son dos, pesta contre le dragon mais surtout contre Raido, qui l’avait éloignée du combat. Elle fit les cents pas pour se calmer un peu et s’attacha les cheveux qui volent dans tous les sens lui brouillant la vue l’énervant un peu plus. Être inutile l’irritait au plus haut point. Elle lâcha les poings serrés :


«Tu parles qu’il a besoin de moi ; même pas trois secondes que le combat commence et il m’éloigne du champ de bataille… »


Elle allait s’approcher de la falaise pour voir comment se déroulait le combat et chercher par tous les moyens de les rejoindre. Avançant d’un pas bien décidé, la patte du dragon rose lui barra la route, stoppant net la demoiselle. Lili leva la tête, ses yeux noisette fixèrent ceux du dragon, le fusillant du regard. Elle était tellement inquiète pour Raido, qu’elle ne se rendit pas réellement compte qu’elle avait affaire à une créature mystique des plus puissantes. Non elle ne voulait pas arriver de nouveau après le combat et perdre des êtres chers, mais l’invocation ne cilla pas.

« Je ne fais pas sauter de ce perchoir et m’écraser comme une crêpe au sol !!! Je veux juste voir si ton maître va bien. »


Le dragon la fixa sans rien dire. Mais soudain le bruit d’une forte explosion retentit d’en bas, suivit d’une vague de chaleur étouffante et sombre. L’onde de choc fit trébucher Lili en arrière. La terre trembla comme si une montagne complète s’effondrait. Puis le silence se fut… Un silence qui ne présageait rien de bon, un silence qui fait monter l’angoisse au maximum. Lili se releva avec difficulté remettant ses esprits en place. Elle allait courir vers la falaise pour voir ce qui s’était passé, son cœur battait à cent à l’heure et la peur lui prenait l’estomac tout en l’empêchant de penser.

Le dragon rose mis de nouveau sa patte en travers du chemin de Lili. Mais cette fois-ci il lui fit signe de la tête de monter sur son dos. La demoiselle escalada la patte et s’installa devant les ailes de l’invocation qui décolla de la montagne pour rejoindre le lieu du combat. Celui-ci était couvert d’un énorme nuage de poussière, empêchant de voir plus loin que son bout du nez. Heureusement ce nuage se dissipa peu à peu. L’invocation de Raido survola l’endroit où se trouvait son maître… Lili vit avec horreur la mâchoire et les crocs du serpent plantés fermement dans l’épaule de l’autre dragon. Mais elle n’aperçut pas le neko, où était-il ? Lili se passa dans sa tête à toute vitesse les derniers instants où elle avait vu Raido : lui fonçant sur son dragon telle une flèche… La demoiselle posa son regard sur le dragon, elle croisa son regard qui montrait sa souffrance. Mais elle reconnut surtout les mêmes yeux que son maître ; ce regard qui l’avait mise directement en confiance, ce regard ne sachant quelle route prendre, ce regard protecteur. Serait-il possible que Raido est fusionné avec son invocation ? Lili n’en savait rien, mais une chose était sur : Raido était toujours en vie, sinon ses invocations auraient disparu.

Le dragon rose poussa une sorte de cris et se lança sur le serpent, avec toujours Lili sur son dos qui lui souffla, sachant qu’il ne l’écoutait pas :


« Fais ce que tu as à faire… »


Ses quatre pattes se posèrent sur le corps du serpent, le plaquant au sol. Ses griffes sortirent et s’enfoncèrent dans la terre rocailleuse, bloquant la créature de la queue à la tête. Cette attaque avait mis aussi à terre l’autre dragon qui émit un petit gémissement de douleur, le serpent s’obstinait à ne pas lâcher l’épaule quoiqu’il arrive. Le dragon rose referma sa gueule juste en dessous de la tête du sans-cœur, serrant de toutes ses forces. Il était tenace ce serpent ténébreux ! Il bougeait toujours, tel un ver de terre pris entre les griffes d’un oiseau. Lili, elle, avait mal géré l’atterrissage et elle était tombée par terre, mais fit une roulade afin de se relever l’air de rien… L’élue de la keyblade grimpa sur le serpent, elle était plus près de la queue que de la tête. Espérance infinie dans la main droite, de l’Aube au Crépuscule dans celle de gauche. La demoiselle vit rapidement que cet énorme monstre était à deux doigts de mourir, il manquait plus qu’à lui donner le coup fatal. Lili préféra quand même frapper le sans-cœur sur ses égratignures, écorchements et crevasses dû au combat, histoire de l’affaiblir encore un peu. Avançant, la jeune femme arriva devant la mâchoire du dragon rose, elle effectua un salto avant pour enjamber son museau.

Lors de son saut, quand elle fut au point le plus haut, Lili lança ses deux keyblades sur les yeux perfides du sans-cœur : une arme plantée sur chaque œil. Sous l’effet de la douleur aiguë, le serpent lâcha prise en ouvrant grand la gueule. Remuant la tête dans tous les sens, Lili, qui venait de poser pieds sur les écailles noires, fut éjectée dans les airs… Volant en direction du ciel, Lili rappela ses armes qui apparurent dans un halo de lumière. Une fois atteint une certaine hauteur, elle chuta comme un caillou qui retombe au sol, sa vitesse s’accroissant de mètres en mètres. Ses deux armes pointées droit sur la gueule du serpent ; il eut le bec cloué au sol. Lili, elle avait ressenti l’onde de choc dans ses bras qui s’étaient fracturés, puis dans tout son squelette. Elle s’écroula juste à côté du serpent, tel une marionnette.

Ce ne fut pas ce coup qui acheva le sans-cœur, mais le dragon rose qui serrant de plus en plus fort son emprise et broya la « chair » de son ennemi, séparant ainsi la tête au reste du corps. Le serpent sans-cœur se décomposa en particules noires qui volèrent vers le ciel et disparu petit à petit. Pendant ce temps, Lili s’était approchée -en rampant presque- du dragon qui avait l’épaule trouée à deux endroits. Les crocs du serpent avaient fait de sacrés dégâts. La demoiselle souffla légèrement ; elle avait peu utilisé de magie lors de ce combat ; elle pourra surement soigner ses fractures aux bras et voir ce qu’elle pouvait faire pour l’épaule transpercée du dragon. Lili se soigna donc d’abord avec un Soin++, car le moindre mouvement de bras la faisait souffrir. Une fois fait, elle regarda et tâta doucement les deux blessures du dragon qui était peut-être Raido, ça elle ne le savait toujours pas. Les deux trous étaient trop profonds pour qu’un sort Soin++ puisse guérir entièrement l’épaule de la créature.


« Je ne vais que pouvoir fermer la blessure, empêchant de saigner encore plus … »


Elle joignit l’action à ses paroles ; utilisant de nouveau son sort de soin, les plaies se refermèrent mais à l’intérieur même les cellules ne s’étaient pas régénérées totalement. Une fois fait, l’élue de la keyblade chercha du regard son maître, s’inquiétant. Ce n’était pas normal qu’il ne soit pas là alors que ses invocations étaient toutes autour de Lili. Elle fixa alors de nouveau le dragon blessé, pas de doute il avait exactement le même regard que le neko…

« Raido ?... »

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 284
Age : 23
Date d'inscription : 24/05/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
544/550  (544/550)
Dim 20 Juil 2014 - 4:02
C'était probablement terminé maintenant, je me tenais un genou à terre sur le terrain qui s'était transformé en champ de bataille pour l'occasion, Lili m'avait été d'une aide très précieuse pour vaincre cette créature car je ne m'attendais pas à ce qu'elle se manifeste de la sorte. J'avais tout donner pour éradiquer cette vague de ténèbres et donc je n'avais pas laisser Lili se lancer plus corps et âme dans ce combat mais ce n'était pas plus mal, notre adversaire aura été assez dangereux et cela aurait surement été dramatique si elle avait été la cible de ses crocs tout à l'heure, déjà que moi j'étais dans un sale état... Malgré tout, je ne sentais pas que cette confrontation avait été vaine, lorsque le serpent disparaissait lentement dans le ciel, j'avais l'impression de sentir son emprise sur mon cœur s'évaporer au même rythme, peut être en étais-je finalement débarrasser désormais... Je doutais pouvoir en être certains un jour, à moins que je ne survive au déchaînement de tout son pouvoir, mais ça c'était une autre histoire! Cette créature restait une divinité, le simple fait que je puisse m'opposer à sa volonté était déjà un miracle en soi... Pour le moment, la Contrée du Départ en avait terminé avec cette bataille, plus jamais je ne voudrais confronter les ténèbres dans un tel endroit, pas ceux-là en tout cas.

La douleur était peut être la seule chose qui m'empêchait de tourner de l’œil alors que Lili se remettait aussi de ce qui venait de se passer, je n'avais pas encore repris ma forme d'origine mais elle devait bien se douter que c'était moi, elle était loin d'être idiote après tout. Elle tenta même de soigner cette blessure que j'avais à l'épaule, mais c'était trop en demander pour ses capacités de guérisseuse, il en était de même pour moi, j'allais devoir faire avec... C'était encore difficile de faire la part des choses, j'avais l'impression de m'être réveiller après plusieurs semaines de sommeil, c'était la première fois depuis le tournoi de léto que je voyais les choses au clair, j'avais l'occasion de voir à nouveau chaque monde comme je le voyais auparavant, il ne me restait plus qu'à me remettre en question désormais... Mon regard croisa celui de mon ancienne élève, comme je le pensais elle avait compris que c'était moi qui se cachait sous les écailles épaisses de mon dragon rouge, mais je n'avais plus aucune raison de maintenir cette forme maintenant. Une lumière intense rayonna et m'entoura tandis que mon corps quittait celui de mon invocation, rompant ainsi la fusion que j'avais opérer. Je me retrouvais ainsi avec mon propre corps, dans un état tout aussi peu enviable que celui de mon dragon, mon épaule gauche était touché mais le sort de soin de Lili avait tout de même eut son petit effet, je n'avais pas à me plaindre.

Je me trouvais à genoux, sur le sol, à la fois soulagé et contrarié, si Yamata avait réussi à manipuler ma mémoire et qu'il l'avait totalement détruite, Lili serait morte sans aucun doute par ma main, c'était ma faiblesse qui avait failli la conduire à sa perte... Je n'avais été fier qu'un temps du titre que je portais depuis ma dernière rencontre avec le Maître Yen Sid, encore une fois le destin me démontrait que j'avais de moins en moins de raisons de l'être, c'était frustrant d'avoir à encaisser cette triste vérité, malheureusement je n'y pouvais rien.


"Lili... Je suis désolé... Si c'était toi qui avait subit la fureur de cette chose, je ne me le serais jamais pardonné... Je devais m'assurer d'avoir sa totale attention avant de te laisser intervenir..."

Désormais, dès lors que je serais repartie de ce monde, j'aurais vite fait de changer ma ligne de conduite. J'avais passé un accord avec la Princesse et il me faudrait à la fois le rectifier et l'honorer, cela ne serait pas évident mais avais-je seulement le choix? Mes invocations étaient encore présentes à nos côtés malgré le fait qu'il n'y ait plus de danger, leurs présences avaient le don de m'apaiser en général, quelque soit celle que je choisisse d'appeler, ces créatures représentaient toutes une manifestation de mon pouvoir grandissant, de ce dont j'étais capable, je me sentais en sécurité quand elles rejoignaient notre monde et si il y avait bien un jour où j'avais besoin de cette sensation, c'était aujourd'hui.

"Nous avons gagné cette bataille, la Contrée ne craint plus rien... Il est difficile de dire si ce qui est arriver aujourd'hui est une bonne ou une mauvaise chose, j'avoue être assez perplexe désormais..."

Mon épaule ne saignait plus grâce à la magie de Lili mais nous étions quand même tout les deux assez mal en point, je parvenais tout de même à me relever et tendait la main à la jeune femme pour qu'elle en fasse de même, l'aidant ainsi à se remettre debout tandis que mes deux invocations encore à nos côtés commencèrent à s'évaporer, ce n'était plus la peine de me fatiguer d'avantage.

"Je vais être franc avec toi, je ne peux même pas t'assurer être libérer totalement de la volonté de ce serpent... Il est plutôt coriace et cette chose qu'on a affronter ne doit même pas représenter un tier de son vrai pouvoir... La seule chose dont je suis sur, c'est que ma mémoire revient, je me souviens de beaucoup plus de choses maintenant... Notamment le tournoi. C'est quand je me suis réveiller que ça a commencer, même si en fait ça remonte à plus loin que ça quand j'y réfléchis bien..."

Je m'avançais vers le sentier qui menait au manoir, je n'avais pas vraiment le temps d'y retourner même si ça m'aurait bien plu, on m'attendait à la cité après tout, j'allais avoir beaucoup de choses à faire bientôt... Tandis que je marchais, je fouillais une de mes poches d'un air un peu agacé, c'était sur que je n'en avais pas fini avec ce fichu serpent, après tout il me restait toujours sa pierre... Je doutais encore qu'il lui reste un quelconque pouvoir car cela faisait déjà longtemps que je ne la conservais qu'en tant que lien qui me reliait à la Congrégation, mais cela restait sa marque en quelque sorte, je ne pourrais en être débarasser sans l'abandonner.

"J'aurais beaucoup de choses à te raconter tu sais... Moi qui voulait voir les ténèbres, j'ai bien l'impression de ne déjà plus voir autre chose autours de moi... Je ne sais même pas si cela va durer. Lili, la Keyblade que je t'ai offerte prendra un tout autre sens si tu viens à croiser des membres de la Coalition, Ariez, la princesse que je sers actuellement, c'est elle qui m'a envoyé ici et elle est très friande du pouvoir des élus... A terme, je suis persuadé qu'elle veut me convaincre de faire d'elle une porteuse, ce qui est assez ridicule quand on y pense... Mais je dois te mettre en garde."

Je me tournais à nouveau vers elle, les remords que j'éprouvais face à mon comportement, ma faiblesse, je ne pouvais pas vraiment les cacher et cela pouvait se lire sur mon visage.

""De l'Aube jusqu'au Crépuscule" est unique et je suis sur que cela finira par attirer l'attention d'Ariez d'une manière ou d'une autre, tu devras considérer chaque membre de la Coalition comme un ennemi potentiellement mortel. J'en fais partie moi aussi... Si j'étais tomber sur un autre élu aujourd'hui, son cadavre serait étendu sur le sol de la Contrée, elle veut que je rassemble des clés... Bien sur, la dernière fois que je l'ai rencontré, j'étais déjà amputé d'une bonne partie de mes souvenirs, tu n'auras donc rien à craindre de moi à l'avenir. En ce qui concerne le serpent, il me reste une pierre lui appartenant, mais je ne peux pas la détruire aujourd'hui. Je n'ai aucune idée de ce qui arrivera quand je le ferais, elle m'a changé depuis la première fois que je l'ai saisi, il faudra que je sois d'autant plus remonté avant de m'occuper de ça..."

Une nouvelle fois, mon regard changea de direction pour se lever vers le ciel, mon vaisseau n'était pas à côté alors il me fallait un moyen de transport, chose que j'avais quelque peu oublié en renvoyant mes créatures tout à l'heure... Heureusement j'étais un réservoir de symbiose à moi tout seul, ce n'était pas ça qui me manquait malgré mon état...

"J'espère vraiment qu'un jour, je serais capable de réparer mes erreurs... Cette contrée... Ce monde si beau... Je m'occuperais de lui un jour, je lui donnerais une nouvelle raison d'exister..."

Je posais soudainement mes fesses contre une roche, épuisé il fallait bien le reconnaître, mais malgré tout ces sentiments négatifs que je ressentais suite à ce que je considérais comme un échec de ma part, lorsque je pensais à ce monde radieux, je me demandais si c'était une coïncidence, après tout c'était ici que j'avais entraîné Lili, était-ce le destin qui nous avait conduit à cette rencontre mouvementé? Elle m'était tomber dessus au moment où j'avais le plus besoin d'elle finalement, c'était assez réconfortant en un sens. Entre elle, Sarah et tout les gens que j'avais connu, il était fort probable que quelque soit les ennuis dans lesquelles je m'enfonçais, il y aurait toujours quelqu'un pour me faire entendre raison dans un moment clé... Cette perspective me rendait heureux, c'était un vrai sourire apaisé qui se dessinait lentement sur mes lèvres, chose qui n'arrivait pas vraiment souvent ces derniers temps!
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Coeur intrépide
Féminin
Nombre de messages : 276
Age : 26
Date d'inscription : 30/04/2011

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
197/650  (197/650)
Mer 30 Juil 2014 - 20:14
Raido reprit sa forme en arrêtant sa fusion avec le dragon aux écailles rouges, l’élue de la Keyblade en était soulagée. Et rien que le faite d’entendre un son sortant de sa bouche rassura Lili : pour parler il faut un minimum de force et toute sa tête. Le combat avait été rude, très rude, mais pour revoir  Raido être lui-même -le neko qui fut un temps son enseignant ici dans ce monde où l’équilibre est roi- ça valait le coup. La demoiselle répondit aux excuses de Raido par un grand sourire, les yeux mi-clos ; bien sûre qu’elle le pardonnait, même si l’avoir mise de côté l’avait quelque peu énervée sur le moment. D’un côté c’était plus de l’inquiétude envers lui que de la colère qui l’avait parcouru.

Oui, ce monde ne craignait rien pour le moment, mais pour encore combien de temps ? La demoiselle leva le regard, admirant le manoir de la Contrée du Départ, ses murs blancs, ses jardins verts, son air reposant… C’était le monde que Lili préférait, elle s’y sentait comme chez elle, pouvait s’y reposer… Enfin sauf aujourd’hui ! Elle prit la main du neko et se redressa sur ses jambes à son tour, dépoussiérant ensuite ses vêtements avec ses mains et grimaçant en voyant ses égratignures et le tissu déchiré à certains endroits. Une bonne douche, des vêtements de rechange et un pansage des blessures, et hop elle sera comme neuve ! Les invocations en forme de dragons disparurent et la demoiselle écouta de nouveau Raido avec intentions…

Alors que tout deux prenaient doucement le sentier descendant vers le manoir, Raido lui avoua qu’il n’était pas totalement libre de ce serpent mais que sa mémoire était revenue. La demoiselle lui tapota l’épaule (pas la blessée, elle n’est pas si stupide !) et d’un air déterminé, elle lui répondu :


« Tu sais… Ce serpent, on lui ferra la peau, je ne sais pas comment ni quand, mais je te le promets. Et je tiens toujours mes promesses ! Et tu sais, comme je te l’ai sûrement déjà dit, l’une de mes raisons de vivre c’est d’être là pour mes amis, de les soutenir et les aider quoiqu’il en coûte ! »


Raido enchaîna malheureusement avec des informations pas très plaisantes pour la demoiselle. Les noms Coalition et Ariez n’étaient pas inconnus aux oreilles de la brune, mais elle savait juste que la coalition était un groupe qui propageait le mal où il passait et que leur chef était une femme avide de pouvoirs dénommée Ariez. Donc cette « princesse » voudrait devenir une porteuse d’une clé, et elle passerait par n’importe quel chemin pour parvenir à son désir. Lili pensa qu’elle devait avoir un sacré caractère cette Boss. Le regard noisette de Lili croisa les yeux dorés de son maître, il avait l’air tellement désolé, qu’elle l’aurait pris dans ses bras comme un petit chaton pour le rassurer. Or elle se retenu et la suite du discours de Raido ne lui plut pas du tout ! Il était un membre de ce groupe, avait déjà assassiné des élus de la Keyblade… Lui ? Lui qui avait fait une belle leçon à Lili sur l’équilibre… La demoiselle ne cacha pas le faite qu’elle soit déçue. Le regard en bas, se mordant la lèvre inférieure, elle se tût et laissa terminer le neko. Qui au final s’assit sur un rocher car il avait puisé trop dans ses réserves d’énergies. Lili ne le força pas à continuer. Elle se mit face à lui en tailleur, le fixant avec son regard sincère. Il s’inquiétait pour l’avenir de Lili, comme elle s’inquiétait pour lui, c’était une forte amitié qui c’était créée entre les deux élus.

« Je ne te craindrais jamais, même quand tu n’étais pas toi-même… Je sais qu’au fond de toi, il y a le Raido que j’apprécie, et il sera toujours là. »


Un petit sourire sincère mais accompagné d’un regard exprimant une pointe de tristesse. Si tout aurait été pu être plus simple : Raido serait son maître lui apprenant tous les secrets de la Keyblade, et ensuite elle aurait rendu les cœurs à sa famille et être heureuse simplement… Mais la vie n’était pas un rêve. Elle reprit la parole, toujours avec le même timbre de voix:

« La coalition j’y ferrais attention. Comme ceux qui convoite le pouvoir de la Keyblade, tu as ma parole Raido. Pour la divinité qu’est le serpent et sa pierre mystérieuse, on va chercher un moyen de t’en défaire sans que cela soit mortel pour toi. A plusieurs, on aura plus de chance de trouver. »

Lili lui fit un petit clin d’œil. La demoiselle se rappela de toutes ses aventures depuis l’acquisition de sa Keyblade, ça faisait un paquet de rencontres et de promesses tout ça ! Et la voilà maintenant porteuse de deux clés alors qu’elle n’était pas à la hauteur. Avoir une Keyblade ce n’était pas que le pouvoir et la classe, mais aussi savoir protéger cette arme et la comprendre…

« Auras-tu le temps de m’apprendre à utilise « de l’Aube au Crépuscule » ? Je ne connais ni l’arme ni son ancien propriétaire Rixak… Mais avant ça, repose toi, je fais veiller sur ton sommeil Raido. Tu as besoin de repos ; perdre son identité, la redécouvrir et se battre comme tu l’as fait ça en aurait tué plus d’un ! Tu peux être tranquille et te détendre un peu. »


Lili savait que depuis son réveil au Colisée, sa vie n’avait pas dû connaitre le repos et la tranquillité… Il était vrai qu’elle aussi c’était battue, mais la brune n’avait pas autant donné que son maître. La voix vers la maîtrise était encore longue pour Lili... Une chose est sûre : sa rencontre avec Septimus et Henry ainsi que ses retrouvailles avec Raido, l’ont fait réfléchir et surtout choisir. Elle décida de protéger les princesses de cœurs, et d’apprendre avec elles tout en gardant son but de départ : revoir les siens. Elle prit le « tour de garde » comme le dise certain, afin que Raido se repose sur ses deux oreilles.

Une fois que les deux amis se furent assez reposer, ils allèrent rejoindre le vaisseau gummi de Raido. Lili n’aimait déjà pas les adieux, en plus la dernière fois qu’elle avait quitté son maître, elle l’avait retrouvé complètement amnésique et voulant la tuer. Alors comment sera-t-il la prochaine fois ? Dans quel pétrin il allait se mettre de nouveau ? La demoiselle était inquiète et c’était bien normal ! Mais le neko devait poursuivre sa quête sans elle et Lili le comprenait bien. Son maître monta à bord et la demoiselle lui fit des grands signes de mains le regardant quitter la Contrée du Départ, avec un pincement au cœur qui l’avait empêché de prononcer un mot. Lili le savait, ou du moins l’espérait très fort ; quand ils se reverront Raido sera libre de ce gros serpent pas beau.
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» COnversion ork gros truk rouge qui va vite!
» Le temps est passé tellement vite, il fait déjà nuit ! [PV : Akihiko]
» Si c'est peint en rouge ça va plus vite !
» Se faire vite des amis... [PV]