Derniers sujets
» En ligne de mire
par Cypher Aujourd'hui à 0:41

» Contrats - Demande de Mission
par Surkesh Aujourd'hui à 0:10

» A l'abordage !
par Surkesh Aujourd'hui à 0:09

» Le savoir c'est le pouvoir
par Surkesh Hier à 22:07

» Tombent les masques
par Lenore Hier à 16:52

» Tour du Propriétaire
par Narantuyaa Jeu 14 Déc 2017 - 18:21

» Bric à Brac
par Chen Stormstout Jeu 14 Déc 2017 - 16:06

» Cachons tout ça
par Death Jeu 14 Déc 2017 - 15:37

» Pourtant, rien ne change
par Death Jeu 14 Déc 2017 - 11:22

» Chasse aux corsaires
par Pamela Isley Jeu 14 Déc 2017 - 11:14

» J'ai PAS mal à mon forum
par Fiathen Jeu 14 Déc 2017 - 8:07

» Que la vengeance commence!
par Kestia Mer 13 Déc 2017 - 22:18

» Camanaich et Entraînement de combat et agilité
par Cissneï Mer 13 Déc 2017 - 19:09

» ...comme si c'était hier !
par Lenore Mer 13 Déc 2017 - 12:23

» Mille Épines
par Death Lun 11 Déc 2017 - 18:27


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 De fil en aiguille
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Maître brasseur
Masculin
Nombre de messages : 452
Age : 27
Date d'inscription : 21/05/2013

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
100/400  (100/400)
Jeu 9 Jan 2014 - 12:03
Me voilà dans le village d’Aubépine, juste à coté du Palais des Rêves. Un bien charmant endroit si vous voulez mon avis,quoiqu'assez banal. Je ne suis pas un architecte, mais il pourrait quand même faire un effort de village en village. Toujours la même construction, une grande place où l’on est sur de trouver la mairie, ainsi qu’une fontaine, un grand classique ! Des rues aussi étroites que mal organisées, je me perds tout le temps ici, et les maisons, de belles chaumières, mais tout le monde à la même, pas d’originalité. Mais fait unique ici, la population approche les 400 habitants, mais ils sont tous soudés ! Un problème dans le village, et tout le monde se réunit sur la grande place pour en discuter et le résoudre. Comment je sais ça ? Je suis caché sur le toit de la maire en train de les écouter !


«  
- Il faut retrouver cette bête ! Ce monstre ignoble qui a osé enlever ma petite Mindy de notre doux foyer…
»

Je ne l’ai pas enlevé ! Cette pauvre petite fille ma bien gentiment suivie quand je suis venue la chercher la nuit dernière !


«
- Quand il est arrivé hier, nous ne nous attendions pas du tout à cela !
- NON ! PAS DU TOUT !
- En effet ! J’avais d’ailleurs même partagé mon humble demeure à cet animal !
»

Partager ton humble demeure . Tu possèdes la plus grande maison du village et tu ma laisser dormir avec tes chevaux ! J’ai bien envie de t’apprendre la politesse à coup de bâton…


«
- Il a aussi enlevé Eudora et sa petite fille, Tiana !
- Vous voyez tous ! Il veut nous avoir les unes après les autre ! Il veut tous nous tuer ! Qui sera la prochaine victime ?
»

Mais… Qu’est-ce qu'il raconte ?


«
- Peut-on compter sur le prince pour nous aider ?
- NON ! JAMAIS !
- Alors nous allons régler ça nous même ! Que tous les hommes se regroupent, nous allons organiser une battue pour retrouver cette bête !
- OUAIIIIS ! ALLONS-Y
»

Il ne me reste plus beaucoup de temps, je dois rejoindre les filles ! J’ai demandé à la couturière de m’attendre à la lisière de la forêt dans la diligence, j’espère qu’elle ne m'a pas fait faux bond… Mais, comment ai-je fait pour en arriver là ? Réfléchi Chen, réfléchi…


Je me souviens, je me souviens…
Enfin arrivé au Palais des Rêves ! Je ne vous raconte pas le voyage, entre les intempéries et le mauvais film diffusé durant le trajet, j’ai dû me farcir des dizaines d'avertissements donnés par les hôtesses comme quoi une révolte couve ou bien que le prince Charmant se ferait mener à la baguette par un inconnu. Le consulat est-il concerné par cela ? Je ne crois pas, donc moi non plus ! Par contre, ce qui m’amène ici est tout autre, je dois trouver deux personnes, une fille de noble et une couturière. Que prépare donc le consulat pour une telle vague de recrutement ? Enfin bon, exécutons les ordres !


Une fois sorti du terminal, j’ai pu remarquer la… simplicité des lieux .Malgré mes nombreux voyages, c’est la première fois que je vois un relais pour diligence juste à la sortie du vaisseau. Mais le monde est magnifique, devant moi s’étend une large forêt et je peux apercevoir au loin magnifique château blanc au toit bleu, en contrebas, je distingue des toits de chaumières, probablement le village dont Genesis m’a parlé. Mais avant tout, comment y aller ? Avec une diligence ?


En allant aux guichets du relais, je n’ai trouvé qu’une vieille femme très occupé à compléter ses mots flécher, tellement occupé que j’ai dû attendre 10 minutes avant qu’elle ne réagisse.


«
- Oh pardon monsieur, je ne vous avais pas entendu.
- Pas de problème madame, pourrais-je savoir quand la prochaine diligence part ?
- Oh mais plus aucune ne parte, il faut les louer de nos jours… MONSTRE !
- PARDON !
- Individu ou créature dont l’apparence, voir le comportement, surprend par son écart avec les normes d’une société, en 6 lettres.
- Ah ok, donc combien coute la diligence ?
- Ça fera 10 munnies, mais vous devez la ramener demain avant le dernier vol !
- Et voilà madame… CARNE !
- Que dite vous ?
- Animal vieux, au mauvais rendement, en 5 lettres
- Oh merci
»

Après une heure de trajet à travers la forêt dans un des transports les moins confortables, je suis enfin arrivé au village d’Aubépine. Le cocher ma expliquer que le village a été bâti après la défaite de Maléfique, le maire avait trouvé drôle de nommer le village d’une plante dérivé des ronces entourant le château. Il m'a aussi indiqué qu’il n’y avait qu’une seule couturière dans le village, mais qu’une famille noble du village faisait pression pour que personne n’aille chez elle. Elle n’aurait pas satisfait la petite fille, une histoire bien compliquée. Un homme bien sympathique, il a même proposé de me déposer juste devant chez elle.


Même si tout se ressemble dans ce village, la chaumière de notre couturière était en piteux état, les murs sont en état de décomposition et le foin du toit avait noirci. Mais il en dégage une atmosphère de joie, et les décorations, quoique banale, casse avec la mode des chaumières voisine. Il ne semblait pas y avoir de Parti réservé au commerce, une seule porte avant la mention calligraphié« une robe à confectionner . Donné vous la peine d’entrer. » Laissons nous tenter !


Une fois la porte franchie, je suis rentré dans une atmosphère chaleureuse, la joie habitait dans cette maison. La première chose que j’ai vue est une petite fille noire de peau, elle m'a regardé entrer dans la maison avec un large sourire en restant sagement assise sur son tabouret.


«
- Oh un panda géant ! Vous voulez une robe ? Vous êtes une fille ?
- Ohoho non petite fille, je suis juste venu voir ta maman, elle est la ?
- Non maman est parti faire des courses
- Sa te dérange si je l’attend avec toi ?
- Vous aller jouer avec moi alors ?
- Tout ce que tu veux sauf la marelle
- Vous n’êtes pas drôle ! Alors raconter moi une histoire !
- Tu veux connaître la légende du dragon noir ?
- C’est une histoire qui fait peur ?
- Pas du tout,  une histoire de panda ne fait pas peur
»

J’ai passé l’après-midi à jouer avec la petite Tiana, une gentille fille mais seul, plus personne ne joue avec elle depuis que le maire à embêter sa maman. Elle m'a expliqué que sa maman faisait toutes les robes de la famille du maire, mais qu’un jour, l’ainée a déchiré une de ces robes et a accusé Eudora d’avoir mal fait sont travaillé, alors qu’au fait elle avait juste de grosse fesse, d’après Tiana ! J’ai enfin vu notre couturière la nuit tombante.


«
- Tiana ! Que fait tu avec monsieur, je suis désoler, elle ne vous a pas embêter ?
- Non madame, nous nous sommes bien amusé, n’est ce pas Tiana ?
- Ouiii ! Il ma raconter de jolie histoire avec des dragons et des statues de jade !
- Merci de vous en être occupé, mais qui êtes vous ? Je ne vous ai jamais vu ici.
- Je me présente, Chen Stormstout, je suis membre du consulat et je suis venu pour vous.
- Pour… moi ?
- Vous et Tiana bien sur !
- Comment ça ? Vous voulez des vêtements ?
- Moi, non, mais je connais quelques femmes qui attendrons vos créations avec impatience.
- Je ne comprends pas…
- J’ai été envoyé par mon boss pour vous recruter, il paraît que vous êtes le maître dans votre domaine
- Je suis doué mais ces tout
- Venez avec nous au Jardin Radieux, vous serez accueilli comme vous le méritez, comme une artiste parmi tout les consuls.
- Mais, je ne peut pas tout quitté comme ça.
- Aller madame, j’ai pariez un tonneaux avec un autres consul que vous viendrez avec nous !
- Mais, je… je…
- Madame, je sais ce qu’il se passe ici, je veut juste vous aidée, vous, et Tiana. Cet fille est charmante, elle mérite d’avoir des amis, des vrai.
- Ce n’est pas de la poudre aux yeux ?
- Non, c’est une invitation pour les Jardin Radieux.
»

Et une bonne chose de faite, mais je n’ai toujours pas fini ma mission, je dois encore aller chercher une danseuse moi. Et je sais où elle se trouve. Genesis ma juste parlée d’une jeune fille de noble promis au couvent, et Eudora m'a affirmé que les seules personnes nobles du village étaient la famille du maire.
J’ai demandé à Eudora et Tiana de préparer leurs affaires et de les monter dans la diligence pendant que j’allais mener mon enquête. Il faut que je trouve cette fille.
Eudora m’avait indiqué la route pour la maison du maire, mais une fois la nuit tombée, le village était méconnaissable. J’ai passé plus de temps à tourner en rond et à aller boire à la fontaine que de chercher une vraie solution à mon problème. Alors, à la mairie, prendre la rue de la forge, pas difficile, j’entends encore des martèlements sur l’enclume. Ensuite continuer tout droit jusqu’au petit pont et enfin, c’est la plus grande chaumière, et dont le jardin est envahi par les nains en porcelaine… En effet, il y en a beaucoup, et comment vais-je faire pour rentrer chez lui ? On verra bien !

«
- Hého ! Je voudrais parler au maire de se village ! J’ai un message de la plus haute importance ! Ouvrer moi !
»

Un message important, qu’est-ce que j’invente donc… j’espère au moins avoir attiré l'attention. En tout cas, la mienne fut attirée quand on vint m’ouvrir la porte ! Il s’agissait d’une jolie jeune fille, assez grande pour sa race, elle ne faisait que deux têtes en moins que moi. Elle me regardait avec de grands yeux bleus de haut en bas avant de commencer à me parler.


«
- Qui êtes vous ?
- Bonsoir ! Je suis un envoyé du Prince, je suis venu délivré un message à votre père
- Donner le moi, je le transmettrai.
- Il s’agit d’un message vocal, et je dois lui transmettre moi même
- C’est un message du couvent ? C’est ça ? Vue votre accoutrement vous êtes un des moines venu me chercher ?
- Non ce n’est pas ça du tout, juste un message
- Je vous préviens ! Vous ne m’aurez …
- Mindy ! Calme toi, que veut se… monsieur ?
- Je viens vous délivrer un message du Prince.
- Oh ! Et bien rentrer.
»

Pas si difficile que sa de rentrer, en attendant, j’ai trouvé la fille que je cherchais, et je ne suis pas déçu. Elle marchait devant moi et je dois dire… Que le spectacle était assez intéressant, elle avait une manière de bouger son postérieur, semblable à une marche d’ours. Pour faire simple, tout bouge, mais dans une harmonie mécanique, ma foi, fort attirante. Mais ce spectacle fut de courte durée, j’entrai directement dans ce qui semblait être le bureau du maire. Il ne me fit même pas asseoir.


«
- Et bien, que me veut se cher prince ?
- Et bien…
- Allez y parler ! Vous n’êtes pas venu me déranger si tard pour des sottises ?
- Non du tout, il tenais à vous faire remarqué que la tension montais dans les contrés voisines…
- Et il croit que je ne suis pas au courant ? Je fait tout pour lui ici, je m’arrange pour éviter la rébellion
- Il le sait et il en est fort heureux, et il tiens a vous remercier de tout ce que vous faites.
- Juste ça ?
- Oui, il vous promet des richesses en récompense.
- Et bien merci, vous pouvez partir maintenant.
- Vous n’allez pas me laisser partir à une heure si tardive ?
- Mmmmh, ma fille va vous accompagner
»

Parfait, j’ai maintenant un moyen de m’entretenir seul à seul avec notre futur consul. Enfin, si les murs sont assez épais pour parler sereinement. Et je n’ai rien à craindre de se coter le… le maire m’adonné le meilleur chambré, à côté de la maison, dans l’écurie. Mais bon, Mindy m'a accompagné jusque-là, et j’ai pu d’ailleurs observer une fois de plus son déhanchement. Elle profita de son passage à l’écurie pour caresser les chevaux en attendant que je m’installe.


«
- Mindy ?
»

Elle ne s’attendait pas à ce que je commence une discussion, elle sait retourner doucement vers moi, elle m'a lancé un regard interrogateur


«
- Que me voulez vous ?
- Pas besoin d’être hautaine avec moi, je suis la pour vous aider
- M’aider ?
- Je suis un envoyer du consulat, nous sommes au courant que votre père veut vous à promis au couvent.
- Comment…
- Nous savons aussi que vous êtes danseuse, et vue la façon dont vous vous déplacer, vous devez être doué.
- Et alors ? Qu’est ce que ça peut vous faire ?
- Mon supérieur, Genesis m’envoie recruter des danseuses, je viens vous remettre cet invitation. Vous Pourrez partir dés se soir pour embrasser votre nouvelle carrière.
- Ce… ce n’est pas possible
- Et si jeune fille, votre avenir vous tend les bras
»

Elle n’y croyait toujours pas, elle n’a pas arrêté de me remercier encore et ma demander comment allons-nous partir sans attirer l’attention de son père. Je lui ai dit que nous partirons bientôt, mais qu’avant elle devait rentrer chez elle préparer ses affaires pour partir et que je viendrai la chercher par la fenêtre. Et dire que je n’ai pas pu profiter de me chambrer à côté des chevaux.


Je suis resté une heure à côté des chevaux, le temps nécessaire à une jeune femme pour se préparer. J’ai donc contourné silencieusement la maison, approcher de la seule fenêtre éclairer et toqué discrètement, et à ma grande surprise....


«
- QUI EST LA ! QUE VENEZ VOUS FAIRE!
»

J’ai réveillé le maire, tout se passait tellement bien qu’il ait fallu que je fasse une erreur au beau milieu de ma mission ! J’ai eu juste le temps de me retourner pour voir Mindy deux fenêtres plus loin, attendant que je l’aide à descendre. Juste le temps de la faire descendre que je vois le maire en pyjama prêt à en découdre avec moi.


«
- Ma petite fille ! J’aurais du m’en douter que le prince n’avais rien faire de nous !
- Monsieur calmer vous...
- ME CALMER ! VOUS KIDNAPPER MA FILLE ET VOUS VOULEZ QUE JE SOIS CALME ! EN GARDE !
»

En pyjama, mais il avait pensé à emporter une arme, chose, que je ne possède pas. Pour recruter, mon bâton pouvait bien rester à la brasserie. Mais je reste un pandaren, je peux me défendre, j’ai juste à me concentrer.


Sous l’effet de la colère, mon assaillant me chargea directement, l’épée prête à me transpercer. Il ne me suffit que d’une simple roulade pour esquiver le coup. Le maire continua sa course et manqua de trébucher, mais se rattrapa à temps. Il essaya encore la même tactique, et j'eut tout aussi facile d’esquiver son attaqué.
Je n’allais pas rester toute la nuit à regarder mon agresseur dans le blanc des yeux, mais je ne voulais pas non plus l’attaquer au risque de le blesser, surtout pas devant sa fille ! Il me vint alors une idée.

Après une nouvelle attaque évité, mais de justesse cette fois-ci. Je me suis dirigé vers sa fille et l’ai empoigné avec force pour la maintenant en respect. Ce qui bloqua instantanément les élans du maire.


«  
- Non ! Ne faite rien à ma petite fille !
- C’est ce que tu crois…
»

Profitant de l’instant, je fis demi-tour et couru en direction de la place, avec notre future danseuse sous le bras, bien entendu. Durant la poursuite, Mindy me frappait dans les côtes pour que je la dépose car, je cite, « Je sais bien courir toute seule ! ».

Il semble que le maire ait eut le temps de prévenir ses amis, car des cris commençaient ta résonner derrière moi, et des lumières s’approchais de la place.


«
- Ecoutez moi, allé chez Eudora, la couturière, elle m’attend avec une diligence, allé y et dit lui de démarrer dés maintenant ! Je vais faire diversion pour que vous puissiez quitter le village. Attendez moi demain matin à l’orée des bois, à coté de la piste pour rejoindre le terminal. VITE !
»

Elle devait être abasourdie par mes méthodes, j’imagine quand on annonce qu’on est un consul et qu’on vient vous chercher, on vient avec un plan, pas une improvisation. Mais bon, j’ai une foule en colère qui m’attend.
À peine Mindy était entrée sorti de la place que les voix de mes assaillants se faisaient plus claires, et je put nettement distinguer le maire en tête de file, toujours en pyjamas, mais suit du forgeron, je le reconnus grâce à son tablier et l’énorme marteau qu’il tenait, un peu le même air belliqueux qu’Ulthane. Il y avait aussi le boulanger,armé de sa pelle à pain, et bien entendu des fermiers armés de fourches, faucilles et autres instruments agricoles. Je ne devais pas encore quitter les lieux, je devais attirer toute la bande à l’opposé de la diligence.

Les quelques minutes d’attente me parurent une éternité, mais je les mis à mon profit afin de réfléchir à un véritable plan. Pas la peine de combattre, il suffit de courir devant eux, ils n’ont probablement pas de fusil ou d’arc, cela va me faciliter les choses. Et je vais pouvoir utiliser mon seul sort.


«
- LE VOILA MES AMIS ! ATTRAPER LE !
- ESSAYER DE M’AVOIR !
»

À ce moment-là, je réussis à matérialiser une image de moi juste devant la foule. Première fois que je lance un sort, je ne me suis pas trop mal sorti ! J’ai même réussi à forcer l’image à les charger, ça n’a duré que quelques secondes, mais juste assez pour effrayer la foule et me permettre de sauter sur les toits voisins. Une fois sur mon perchoir, je me suis retourné vers le maire, dont ces yeux me lançais des éclairs de haine.


«
- Attraper moi si vous le pouvez !
- JE TE RETROUVERAIS SALES ANIMAL ! TU NE POURRAS TE CACHER DERRIERE LE PRINCE ETERNELLEMENT !
»

Il croit toujours à mon histoire d’envoyer du roi . Fort bien ! Il ne viendra donc pas me chercher au terminal. Mais bon, cachons-nous jusqu’au matin, je rejoindrais les filles plus tard.



Et bien quelle nuit passée… je comprends mieux l’état de la situation. Au moins grâce à ce discours, je sais que les filles sont bien partis, je n’ai plus qu’à les rejoindre. Plus que ses champs de tournesol à traverser et j’arrive au point de rendez-vous, enfin, si on s'est bien compris. Plus qu’un champ de tournesol à traverser et je serais fixé

«
- Chen ! Ici !
»

Les voilà, parfait, nous avons directement pris la diligence, le cocher ne posa aucune question par rapport à nos agissements, il devait être habitué à voir de drôle de personne dans sa cabine. Mais il a quand même accéléré la cadence pour attraper le premier vol de la journée. Et plus aucun souci de la journée, nous avons embarqué directement après des adieux avec ce monde, je pense ne pas revenir ici à avant quelque temps, j’ai causé une jolie pagaille quand même.


J’ai passé la plus grande partie du voyage à parler aux filles, elles voulaient tout savoir sur les Jardins Radieux, et moi qui espérais dormir un peu !

_______________________________
 
 
 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Tragédien
Masculin
Nombre de messages : 768
Age : 24
Date d'inscription : 23/08/2009

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
1094/500  (1094/500)
Jeu 9 Jan 2014 - 20:01
Mission accomplie.

C'est vraiment une bonne mission. Mais elle a un défaut qui me dérange...

Enfin pour dire vrai, elle n'a pas qu'un seul défaut. On peut parler de l'orthographe, car c'est quand même moins soigné cette fois-ci... Ensuite, je citerai le fait que tu aies réussi à confondre le Palais des rêves et le domaine enchanté alors que je m'entends te dire de ne pas les confondre...

Mais finalement, le vrai défaut qui me dérange, ce sont les dialogues. Autant dans la mission à Sugar Rush, tes dialogues étaient forts bons... Autant... ici, je suis moins convaincu.

Ils ne sont pas mauvais, j'ai adoré beaucoup de choses... La vieille qui fait ses mots croisés, le "message" vocal du Prince complètement nul... et le dialogue avec Tiana est juste bon. Le coup du "Les histoires de Panda ne font jamais peur", c'est fort ^^.

Mais ce qui me dérange, donc, dans les dialogues... C'est que j'ai trouvé, à l'instar de la mission de Pamela, que tu recrutes Mindy et Truc trop facilement. Attention, tout ce qu'il y avait autour était très bien... mais tu aurais pu faire des dialogues plus longs et convaincants que ça, je trouve.

Alors... la narration en "flashback", c'est très bien mais j'ai particulièrement adoré cette chasse à la bête que les villageois vont faire ^^.

Enfin t'as vraiment bien construit ta mission.

Mission avancée : 33 xp, 330 munnies et 3 PS... en force !
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recontre ... [Reflet]
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» Goraz Brorotras (le nain contrebandier)
» Le massif des Aravis
» Haiti en Marche: Et si quelqu'un voulait faire avorter les elections