Derniers sujets
» Pensées rationnelles
par Cissneï Aujourd'hui à 1:03

» Un soir, une fête, une femme, un homme
par Arthur Rainbow Hier à 22:11

» Aux abonnés absents
par Kurt Brown Hier à 20:01

» Les Orphelins
par Septimus Hier à 19:06

» Changer de tête
par Pamela Isley Hier à 18:15

» La nature a horreur du vide
par Lenore Hier à 12:00

» Les sans-coeurs aussi ont le droit de se marrer
par Lenore Hier à 9:37

» Le glorieux et puissant être mystérieux !
par Surkesh Lun 18 Sep 2017 - 23:31

» De retour au bercail...
par Surkesh Lun 18 Sep 2017 - 22:20

» Lessive à Port Royal
par Surkesh Lun 18 Sep 2017 - 17:55

» Tatanes et coups de lattes!
par Surkesh Lun 18 Sep 2017 - 16:53

» Bric à Brac
par Chen Stormstout Lun 18 Sep 2017 - 16:06

» Envie de me connaitre ? Il y a un peu de lecture - Fiche d'identité A. Underwood
par Abigail Underwood Lun 18 Sep 2017 - 14:31

» Achetez mon vaisseau, il est beau mon vaisseau !
par Chen Stormstout Lun 18 Sep 2017 - 14:25

» L'enthousiasme éternel
par Death Lun 18 Sep 2017 - 12:26


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Les Risques de la Diplomatie.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
LA Comédienne
Féminin
Nombre de messages : 92
Age : 21
Date d'inscription : 25/06/2011

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: General
XP:
391/650  (391/650)
Mar 24 Déc 2013 - 13:26
Un corps sensuel et charnu, une poitrine imposante... une taille fine et des hanches bien marquées se prolongeant en une élégante queue de sirène aux écailles rouges. La peau sombre couleur crème, de longs cheveux eux aussi rouges... puis, alors que toute cette fluide mécanique féminine bouge et se déhanche, chaque membre indépendamment de l'autre sans jamais faire un faux mouvement peu synchronisé... il y a ses deux émeraudes étincelantes qui malgré tout les sublimes mouvements ne cessent de fixer la jeune Consule. On aurait dit qu'elle dansait une danse charnelle avec la mer elle-même... La belle Eva semble soudain ailleurs quand ses yeux se ferment et qu'un sourire aux joies secrètes se dessinent sur son visage si parfait.
Natalia admirait sa peau couleur chocolat clair et crémeux... ses yeux émeraudes... mais c'est surtout le rouge de ses écailles et de ses cheveux qui la transporta. La Comédienne n'aurait jamais pu fermer les yeux devant un tel spectacle... mais elle aussi se fit rêveuse alors que cette sirène aux mouvements sublimes arborait naturellement la couleur du Consulat : Rouge passion.

N'était-ce pas là un signe du destin, des muses ou simplement un hasard charitable ? Natalia n'en savait rien à vrai dire... mais elle savait que la belle Eva ne resterait en Atlantica. Sa place n'est nul part ailleurs que sous l'œil bienveillant des muses et d'Aphrodite.

Natalia restait planté là, obsédé par une paire d'yeux si doux, laissant sa queue de sirène orangés et ses longs cheveux blonds bouger sous l'impulsion de faible courant, tandis que son singe-pieuvre faisait de même. Puis, la voix douce et mélodieuse de cette belle sirène la sortit de sa torpeur...


« Alors... ? » Lançait-elle, à la fois confiante et amusée de l'effet fait à la Consule qui restait muette, incapable malgré elle de sortir le moindre son.

« Eva sera la superstar du Consulat ! »

« Tu es si gentil ! » S'écriait-elle, attrapant le singe-pieuvre et le serrant fort contre elle, de la même manière qu'on maltraite avec amour une peluche. Natalia se surprise à froncer les sourcils en voyant cela... et recouvrit immédiatement la parole, regardant sérieusement Eva. « C'est absolument su... » Elle marqua une pause malgré elle dès l'instant où Eva se mit à la regarder un doux sourire au visage. Tâchant de se concentrer, la Comédienne y parvint et repris enjouée. « ...blime. Vous êtes une œuvre d'art vivante ! Le Consulat vous propose de le rejoindre... et ne vous avisez pas de dire non ! Dites-nous juste vos envies, conditions et caprices ! Un mot de vous et nous nous plierons en quatre ! »

Alors qu'Eva était sur le point de parler, un Triton à l'appendice de requin et au corps puissant débarqua. Natalia jeta un coup d'œil rapide, c'était forcément un guerrier de Triton ! Son casque à l'apparence de coquillage conformait cette thèse... ce devait être un guerrier de renom, sa lance à deux pics étaient entièrement faites d'ors.

« Le Roi des Mers souhaite s'entretenir avec vous, Dame Consule. En privée. »

Natalia en était honorée... sa voix solennelle et puissante lui souleva le cœur. Le Maître Incontesté des Océans souhaite s'entretenir avec elle... c'est le genre de chose qui vous fait sentir tout petit et permet d'apprécier la grandeur de certains choses, ou dans ce cas-ci, de certains êtres.

« Je m'en voudrais de le faire attendre... mon singe-pieuvre peut venir ? »

Le guerrier regarda froidement Bobo qui lui rendit un regard vide et absent.

« Est-il Consul ? »

« Bien sûr qu... »

« Non ! Bobo pas être Consul ! »

Natalia l'observa, plein d'incompréhension devant cette franchise sans intérêt... quand soudain, elle vit le petit singe-pieuvre nager maladroitement et à vive allure en direction d'Eva qui lui ouvrait grand les bras. La Comédienne ne supportait tout simplement pas qu'il fasse ça... une peur tordit son estomac, son compagnon pourrait tout mettre en l'air ! Qui sait ce qu'il serait capable de faire à cette pauvre, Eva... il serait à même de la choquer ou de la vexer ! Mais Natalia... ne pouvait pas révéler ses craintes au sujet de son compagnon. De la même manière que Natalia renvoie l'image de son groupe, son compagnon renvoie l'image de la Consule ! Faire attendre le Roi des océans... elle ne pouvait pas non plus. La jeune sirène aux écailles orangées et à la longue chevelure blonde suivit le soldat de Neptune, lançant d'une voix inquiète à son singe...

« Pas de bêtise surtout !!! »

Le soldat de Neptune conduit Natalia jusqu'à la grande pièce où se trouvait... l'immense Triton, les cheveux et la barbe fournies mais teintés de blancs, témoignant de sa sagesse. Il dégageait... une telle puissance et une telle richesse, se contentant pourtant d'une couronne dorée. Un attribut somme toute modeste quand on voit la finesse de l'architecture sous-marine. Le soldat se racla la gorge bruyamment, réveillant dans un sursaut le roi... un sursaut suffisant à créer une sorte de vague brusquant l'artiste et secouant le guerrier. Triton était imposant et dans des proportions surhumaines, renforçant l'impression de petitesse chez la Comédienne. D'abords énervé, le visage du roi se teinta de joie en apercevant la jeune blonde. Natalia se mit à sourire... le roi Triton est un homme fier, un véritable guerrier ! Tout le monde ici craint sa colère ! Et plus que tout c'était un père, capable d'être dure sans cesser d'être tendre.

« Oh, Natalia ! C'est un plaisir de te revoir ! »

« Le plaisir est partagée, Sir Neptune ! »

« Ahem... C'est Roi Triton... »

« Arista et Aquata ont elles fini par s'entendre ? » Dit-elle, détournant de suite le sujet pour faire oublier sa maladresse. Le monde peut s'écrouler, l'océan peut être envahit par les flammes... des requins géants grands comme des îles pourraient même venir frapper à sa porte que ca serait toujours quelque chose de secondaire en comparaison de ses filles.

« Malheureusement non... elles sont toujours comme poisson-chat et loup de mer. Je désespère de voir mes si belles filles s'entredéchirer ! »

« Oh... c'est l'âge et le sang qui fait ça ! Laissez le temps faire, un jour elles se rendront compte à quel point elles tiennent l'une à l'autre. »

« Je l'espère !!! Je l'exige !!! Bien... je souhaitais m'entretenir avec toi concernant Eva. J'ai une question à te poser avant que tu ne l'emmènes et j'exige une réponse franche ! » Dit-il avec une autorité sans fin, continuant avec une voix toujours aussi dur, le regard sévère et impitoyable. « Êtes vous seulement capable de me garantir son bien-être et sa sécurité ? »

« Le Consulat est un des groupes les plus riches qui soit. Nous avons largement de quoi créer un immense espace de vie qui répondra à ses besoins de sirènes ! » Natalia évita de prononcer le mot "Aquarium", de peur de froisser le Roi des mers. « Quand à sa sécurité... » Elle pensa rapidement à Frollo dont elle ne connaissait que la légende... n'ayant jamais voulu le connaitre, se rangeant plus du côté des Bohémiens qui le haïssait. Elle avait pourtant cette tristesse que rien n'expliquait. Frollo est mort alors même qu'il était la personnalité la mieux protégée du Consulat... alors non, le Consulat ne pouvait pas garantir la sécurité d'une sirène incapable de fuir hors de son futur "espace de vie". « ... elle sera sans faille. »

« Un autre problème me pèse. Que représente cette sirène pour le Consulat ? Ne deviendra-t-elle pas l'un des trésors de votre groupe, garder prisonnière dans son Aquarium ? »

Malgré qu'il puisse paraitre simple, le roi Triton reste un monarque puissant que l'océan entier a peur de défier. Seul Ursula osa un jour l'affronter, usant de ruse et l'attaquant directement par son seul point faible : l'une de ses filles. Ainsi il n'a eu aucun mal à comprendre qu'aussi grand et agréable soit son espace de vie... elle n'aurait jamais plus qu'une immense aquarium. S'il est assez intelligent pour comprendre que tous les hommes ne sont pas mauvais... il l'est aussi pour comprendre que certains le sont.

« Eva sera adulée autant pour sa beauté que pour ses danses ô combien captivantes ! Son Aquarium ne sera pas une cage, mais une scène où elle pourra montrer à tous son talent. Les humains voudront lui parler... et je suis persuadée qu'elle saura ouvrir les cœurs au respect des environnements sous-marin. Plus qu'une simple artiste, qu'une simple sirène... elle sera une ambassadrice d'Atlantica et de sa splendeur. »

« Hum... » Dit-il, caressant sa magnifique barbe couleur neige. « Ne tentes-tu pas de m'attendrir en flattant mon royaume et ses trésors ?! »

« Si je voulais vous attendrir, j'aurais insister sur votre belle barbe ! D'ailleurs... comment faites-vous pour la rendre si virile ?! »

Le Roi Triton ouvrit grand les yeux !

« Mon secret c'est le sel de mer et l'amour de mes filles ! » Dit-il dans un élan d'orgueil, se reprenant rapidement. « Malgré tout... j'hésite encore. Je te sais honnête Natalia... » Mon dieu, qu'elle se sentait mal à cet instant... « ... et l'idée que la beautés des Sirènes soient révélés à Aphrodite me ravie. Seulement... j'espérais que votre Porte-Parole vienne en personne pour me convaincre et m'assurer que tout ira bien. »

« Il en est sincèrement désolé...  » Que Genesis reste dans son Q.G le temps de découvrir l'identité de l'assassin de l'ancien Porte-Parole... non, ce n'est pas là une sécurité sans faille. « ... mais vous êtes bien placé pour savoir qu'être responsable d'un royaume oblige à restreindre ses mouvements. Il m'a dit venir en votre monde à la première occasion. »

Le Roi Triton y réfléchissait... et peu importe ce qu'en pense Eva, sans l'accord de Triton elle ne bougera pas ! Ca serait dommage... alors Natalia décida de prendre les devant, nageant jusqu'à se mettre au niveau du visage du roi. Elle le regarda les yeux dans les yeux, pleine de volonté.

« Vous défendez toutes les sirènes de se montrer aux humains... alors qu'elles n'ont pas plus grand admirateurs que les hommes ! Avez-vous honte de vos sirènes pour les cacher ainsi ?!

Le Roi Triton fronça les sourcils et tout sembla s'obscurcir... l'eau en devenait pesante tant elle semblait prête à se déchainer. Le soldat rappelait la Comédienne à l'ordre, ne lui permettant pas de parler ainsi au roi des mers, mais elle l'ignora purement et simplement. Qu'elle s'excuse risquait de faire voler en éclat ce simulacre de détermination ; qu'elle ne le fasse pas pourrait le vexer à tout jamais. Il ferma les yeux, ne semblant pas moins en colère pourtant... et Natalia s'étonnait de la puissance que dégageait son trident. Un pouvoir quasiment palpable... ca n'était peut-être pas le moment de faire la caractérielle finalement. Un grognement s'échappa de sa barbe... avant de soudain s'attendrir, comme un père sévère pour la forme, comme un roi à qui on ne parle pas comme on veut.

« Bien... le Primarque m'a assuré que je pouvais vous faire confiance et j'ai foi en sa capacité de jugement, c'est un homme bon. La volonté du Consulat à faire connaitre au monde la beauté des sirènes m'apparait maintenant sincère. Et tu ne manques de caractère, je respecte cela. Soit, Eva pourra te suivre si elle le veut... mais je veux rencontrer Genesis Rhapsodos en personne dès qu'il le pourra. Mon accord est à cette condition. »

Certes, Genesis ne dirait pas non... surement en serait-il honorer et ce serait pour lui l'occasion de tout connaitre de ce monde. Mais n'aura-t-il à ce moment là aucun devoir plus pressant ? Pourra-t-il se libérer un jour, alors même que nous sommes en temps de guerre ?
Natalia n'en savait rien... et préférait être honnête sur ce point là... sans trop l'être.


« Il viendra dès qu'il le pourra, je vous le promet. »

« Mon musicologue Sébastien viendra lui-même vérifier comment est traité la sirène. »

« C'est tout à fait compréhensible. »

Triton paraissait toujours inquiet mais malgré tout il accepta, congédiant alors poliment Natalia. Cette dernière retourna aussi vite qu'elle le pu vers Eva, espérant que son singe-pieuvre n'est fait aucun mal ! Aucun qui ne puisse être réparé en tout cas. Mais c'était vide... il n'y avait qu'un petite singe-pieuvre qui sortit de sa cachette sous un rocher. La Comédienne comprit à son visage désolé et à l'absence d'Eva que les choses se corsaient soudain. Son compagnon s'approcha timidement, la voix pleine de panique et de tristesse.

Lors d'une précédente mission à Atlantica, alors que Natalia était prisonnière avec les deux princesses Arista et Aquata, Bobo s'était échappé pour trouver de l'aide. Letsakern, sorcière des vœux se proposa... une femme serpent bannie il y a un moment du royaume d'Atlantica... Des histoires des conspirations, vols, meurtres, et allez savoir encore ! Elle espérait pouvoir mettre fin à son exil en sauvant les deux filles du Roi... ca aurait sans doute marcher si la Comédienne ne s'en était pas attribuée toute la gloire. Bobo lui raconta qu'elle était venu et avait discuter avec Eva avant de l'emmener avec elle... alors que lui était resté cacher. Natalia était mortifiée.


« Non... non, non, non... non... non, non...»

« Ah ! Natalia n'avait pas à s'attribuer sa gloire, maintenant elle veut se venger ! »

Natalia se tourna lentement vers le singe... pivotant facilement dans l'eau, n'ayant qu'à peine à bouger. Son visage mortifiée reprit petit à petit vie et ses yeux brillaient d'un éclat sombre... une colère noire visible jusque dans ses pupilles. Elle... en avait marre de ce singe.

« Tu es qui pour me juger ?! Je joue le rôle d'ambassadrice pour le Consulat... je suis l'émissaire d'une muse, je négocie actuellement pour qu'une sirène au talent infini danse pour le Consulat... tu tiens à rester avec elle, tu ne la protèges même pas et tu me faits un sermon ?! »

« Faut prévenir Triton ! »

« Tu vas la fermer à la fin ?! Je viens de lui dire qu'on pouvait garantir une sécurité sans faille à sa sirène... qu'est-ce qu'il va en penser s'il apprend qu'Eva se fait kidnapper cinq minutes après son accord ? On se passera de son aide ! »

« Natalia a surtout peur que Triton apprenne la vérité sur le sauvetage... »

« Évidement imbécile ! Le Consulat perdra tout son crédit s'il apprend ça ! Cette sirène... tu l'as vu comme moi, ca dépasse la morale, les principes et toutes ses bêtises que tu veux m'apprendre. C'est une œuvre d'art vivante et je la ramènerais à mon groupe ! »

« Natalia est dans cette situation parce qu'elle n'a fait que mentir à ce royaume... et elle espère résoudre ça en mentant plus encore ?! Seules les fous font toujours la même chose en espérant un résultat différent ! »

« Alors je suis folle... »

Sans même le regarder la Comédienne nagea vers le fond, suivit par son compagnon et ses... sermons, aussi injuste que cruel qu'elle ne supportait plus. Le problème c'est que malgré sa petitesse, il parle fort et reste capable de hurler la vérité ou de dénoncer Natalia pour une simple raison de principe. Ainsi, la blonde arracha des algues et se jeta sur le singe... l'attachant et le ballonnant. Elle n'avait pas le choix... elle devait se couvrir, l'empêcher de parler.
Bobo et Natalia peuvent se séparer, indéfiniment... mais ils ne peuvent être dans deux mondes différents à la fois, ce n'est juste jamais arriver. Quand la Consule aura quitter Atlantica elle n'aura plus rien à craindre de lui...

En attendant c'est un ennemi ! C'est le seul a connaitre la vérité et à vouloir la révéler. Plus que l'ennemi de Natalia, il en devient l'ennemi du Consulat... s'il venait à ouvrir sa sale petite bouche... Eva resterait ici, Triton n'accorderait plus aucun crédit au Consulat... et la jeune adolescente devrait vivre avec le fait d'avoir interdit Atlantica au Consulat. Ce singe ne s'en rend pas compte, pour lui le monde est noir et blanc, vérité et mensonge. Si l'aile noire protègera la Comédienne, malgré toute la rancœur qu'il ne pourra jamais avoir contre elle... Bobo à ses yeux n'est rien, rien sinon une nuisance. La blonde devait le faire taire... pour son bien à elle, à lui et au Consulat.

La blonde leva les yeux en direction de la surface... son singe se débattait toujours mais il le faisait en silence. Natalia était dépassé par ses propres mensonges, ceux qui ont fait d'elle l'enfant de Thalie... et cherchant le réconfort, l'aide de sa muse, la jeune et frêle adolescente n'eut que le silence des fonds marins. La blonde en avait marre et pensait à... tout abandonner. Elle se démènera pour le Consulat, son art et sa muse. Cet art qui comme un serpent à deux têtes revient lui injecter son venin... le Consulat qui ne saura jamais rien des détails de cette mission et cette muse qui la laisse se débrouiller... peut-être était-ce le stress et la peur qui la lui faisait entendre cela... mais Natalia avait l'impression d'entendre Thalie, tout là-haut, s'amusant des ses ennuis. Un poids énorme qui lui brise les épaules... une broutille de simple mortelle pour une muse. Même son singe pourtant si fidèle refusait de comprendre la nécessité et ne faisait que l'accabler.

La migraine s'emparait d'elle, embourbant encore plus son esprit... et dépassée, il lui fallait de l'aide. Ses yeux désespérée tentèrent de trouver le ciel.


« Le Dieu, la créature ou l'entité qui me vient en aide aura... tout ce que j'ai à lui offrir ! N'importe qui ! Boudha, Dieu, Allah, les Eternels, le diable, Ansem, quelqu'un ! Pitié... »

« Letsakern, sorcière des vœux... pour vous servir... ne serait-ce pas le singe-pieuvre ? Alors cette appétissante blondinette doit être... la fameuse Comédienne ! »

Natalia l'observa... ne sachant si c'était là un miracle ou un malheur plus grand encore. La Consule n'avait plus la force de mentir, de jouer, d'embobiner... elle observa la sorcière. Une femme serpent au charme venu d'ailleurs... les serpents ont ces deux pouvoirs. Celui de fasciner, de donner l'impression grâce à leurs regards pénétrants de ne pas tout à fait appartenir à ce monde. Cette immobilisme... menaçant de bondir pour mordre à chaque instant.

« Tu as fait quoi à Eva ? »

« Elle voulait mieux connaitre les humains... mais savait éperdument que les étrangères se montrent toujours sous le meilleur jour. Temporairement je lui ai offert des jambes et... je n'ose imaginer ce qu'elle doit penser... c'est jour de marcher sur le port, avec tous ses beaux poissons éviscérées... »

Sifflante et jubilante... elle faisait penser à Medusa. Ca fait évidement partit de son plan... et ca risque d'être une réussite. Natalia n'avait plus qu'une carte en main... et cette carte, c'était cet exil qui pour une raison inconnue pesait à cette vipère.

« Laisses-moi voir Eva... et je dirais tout à Triton. »

Elle afficha un sourire et fit sortir sa langue menaçante, un liquide vert sombre sortant de sa bouche comme de la fumée. Puis elle conduit Natalia jusqu'à la plage où elle laissa Eva, attendant que celle-ci revienne. Ca s'annonçait mal... puisque Natalia ne dirait de toute façon rien à Triton, mais Eva pourrait craindre et haïr les hommes. La sorcière des vœux avait confiance en elle et en ses plans. Medusa... une médecin capable de soigner ou de tuer, plus que du mal ou du bien, il y avait du génie. User des failles de chacun, créer une situation sur le point d'exploser et être le seul obstacle à l'explosion, se mettre dans une position de force.

Natalia vit Eva revenir, marchant sur la plage avec une visage triste et sombre. Celle-ci s'avança avec l'allure d'une reine dans la mer et plongea, ses jambes disparaissant instantanément. La belle sirène jeta un regard en direction de la Comédienne... de la colère, de l'incompréhension mais pire que tout, de la peur ! Sa voix, pourtant si agréable fit l'effet d'une craie qui grince sur le tableau aux oreilles de la blonde...


« Je... ne suis plus sûre d'avoir envie de quitter Atlantica. Je sais pourtant l'effet que nous sirènes avons sur vos hommes... aussi mal que ce soit j'aime qu'on me regarde danser, qu'on me trouve belle. Sauf que... je n'ai pas confiance, désolée de vous avoir déranger... je n'aurais jamais dû. »

Natalia a tout simplement craqué à cet instant. Elle raconta tout à Eva, absolument tout. Elle avoua tout les mensonges, manigances et ruses depuis sa première venue ici... en détail et se retenant de pleure, la jeune enfant confessa tout ses mensonges à la sirène qui en restait... sans voix. Evidement, ses yeux émeraudes foudroyèrent Natalia de leurs colères ! Puis... il y eu ce sursaut d'âme en elle qui adoucit son visage, ce côté noir et égoïste qu'il y a en chacun de nous.

« Tout ça juste... pour moi ? »

« Oui... je... j'irais voir Triton, j'avouerais tout ! Je suis dé... »

« Non ne dis rien ! Si le Roi apprend ça alors il ne me laissera jamais partir ! »

"Quoi ?!", Natalia et la sorcière ont lâché ce mot en même temps. Bobo l'aurait surement fait s'il avait pu parler. Letsarken se fit soudain plus menaçante... et sans le montrer, la Consule était heureuse... personne ne croirait cette sorcière condamné à l'exil ! Ne dirait-elle pas n'importe quoi pour obtenir ce qu'elle veut ?! Haha ! Qui est la jubilante et sifflante maintenant ?! Par contre... elle semblait en colère.

« Sssss... j'ai perdu aujourd'hui... mais tu peux être sûre, petite Comédienne... le Consulat s'est fait une ennemie mortelle... »

Elle disparu dans un dernier sifflement... Eva semblait heureuse de tous les moyens mis en œuvre pour elle, prenant cela comme une preuve de sa valeur aux yeux du Consulat. Deux détails clochaient cependant...

Eva se méfiait comme la peste de la Comédienne, n'ayant cesser les remarques sur l'absence totale d'honnêteté de la jeune artiste... et cela importait à Natalia... plus que d'habitude.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Drapeau Blanc
Masculin
Nombre de messages : 762
Age : 24
Date d'inscription : 23/12/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
225/550  (225/550)
Mar 24 Déc 2013 - 16:02
Mission accomplie.

C'est une bonne mission, vraiment.

Le début, c'est du caviar... cette description de la sirène est vraiment très belle, tu utilises les mots justes, c'est réussi;

J'ai en général beaucoup aimé le personnage d'Eva même si en effet, j'aurais peut-être préféré davantage de discussion avec elle... mais ça c'est mon goût des longs dialogues. J'estime qu'une discussion n'est jamais trop longue, même dans un rp.

Parlons de ce dialogue vraiment... intéressant avec Triton. Tu as très bien dosé ça, il n'accepte pas facilement, il pose les bonnes questions qu'Eva, trop insouciante, n'a pas posées.

Ce que j'apprécie, ici dans tes dialogues, c'est que tu profites de la moindre occasion pour décrire les gestes ou l'attitude des deux protagonistes. (Personnellement, c'est ce que je fais le moins)

Bon... un très bon point aussi, sans doute la plus grande qualité de cette mission, c'est tout simplement la trame. Déjà elle est en continuité avec ton autre mission effectuée ici... mais ça finalement, je l'ai tellement vu venir, j'étais certain de revoir cette sorcière.

C'est pas ça qui m'a plu... Ce que j'ai adoré, c'est que les mensonges de la précédente mission s'ajoutent aux mensonges de cette mission-ci... ou plutôt aux risques de la diplomatie ^^. Tu veux tellement plaire, et pour les bonnes raisons, parce que c'est en partie grâce à Natalia que le Consulat est apprécié de Triton. Mais finalement, tout le monde voit très bien que si Natalia est dans une merde incroyable, au milieu de la mission... bah c'est justement à cause de ses mensonges. Je trouve ça particulièrement bien ficelé.

Et alors, toute la tension, toute cette haine qu'elle a pour Bobo un moment... woah c'était palpable, c'était incroyable. J'ai vraiment cru qu'elle allait abandonner Bobo à jamais.

Comme je suis un sentimental, j'espère quand même qu'ils vont se réconcilier.

Enfin bon, j'avoue avoir été sur le point de hurler quand Eva a dit "je suis plus sûre de vouloir venir..."
Et je reconnais avoir réfléchi tout en lisant ta mission, à comment on allait pouvoir régler l'affaire.
Mais finalement ça se finit bien !

Par contre, un petit défaut... Cette sorcière des voeux. Bah finalement, j'ai pas trop aimé le fait qu'elle veuille montrer toute l'atrocité de la proposition du consulat, de la façon standard "Je te donne des jambes, va voir la terre ferme"... C'est trop inspiré de la petite sirène et davantage, je trouve que ça aurait eu davantage de sens si la situation avait été... plus choc.

Genre à la place de la sorcière, j'aurais attaché Eva à un rocher pas loin des rivages, de façon à ce qu'elle et sa queue de sirène soient bien visibles. Ainsi Eva aurait été vue par des pêcheurs, par des gardes, n'importe... Et à défaut d'être admirée, elle aurait (peut-être) été capturée comme un simple trophée, une prise, ou encore pire comme un monstre.

Enfin voilà ce que j'en pense. Mais malgré ça j'ai vraiment aimé la mission.

mission avancée, 34 xp, 340 munnies et 3 PS en symbiose. (diplomatie)

_______________________________
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bush, Lula et Haiti: La diplomatie de l'éthanol (H en M)
» Changements tant attendus dans la Diplomatie Haitienne.
» (Haïti-Diplomatie) Le Palais veut des diplomates vendeurs
» Haiti : Repenser la diplomatie [Alterpress]
» Les déboires de la diplomatie haïtienne