Le Voleur

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
Assassinats Left_bar_bleue90/400Assassinats Empty_bar_bleue  (90/400)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 1 Déc 2013 - 13:12
    Deux semaines. C'est le temps que j'ai passé dans ce monde. La mission qu'Ariez m'avait confiée demandait de la patience, de la concentration et de la préparation. C'est pour ça que je me suis donné une semaine pour repérer mes cibles.

    Depuis les toits, je regardais les habitudes de chacunes des femmes qui m'intéressaient. J'analysais leur comportement, leur rythme de vie... Toute trois, elle étaient connues et aimées en ville. La première, c'était une marchande de meubles. Elle était très jolie, un visage parfait, maquillé a la perfection... En plus de ça, c'était une personne très gentille, je la voyais souvent faire des réductions aux personnes désireuses de se meubler mais n'ayant pas beaucoup de moyens.

    Le matin, je m'en rappelle encore, elle se levait, se lavait, embrassait son fils avant de partir à son travail. Sur la route, nombre de personnes lui souhaitaient le bonjour, elle était très admirée.

    La seconde, était servante dans une grande maison. Elle habitait, vivait, travaillait et dormait toujours au même endroit. Dans son travail c'était quelqu'un d'apparement très bon. Elle aimait les enfants, mais n'en avait pas. C'était son rêve, mais il lui était inaccessible, alors elle prenait les enfants de la famille pour laquelle elle s'occupait pour les siens. Oui, elle était beaucoup plus juste que leurs vrais parents qui étaient de vrais misérables. La richesse avait du les corrompre, ils étaient mauvais, et négligents envers leurs enfants...

    La troisième et dernière personne était une femme très impliquée dans les anciennes révoltes du peuple. Elle voulait que la domination du Consulat cesse, elle voulait rendre le peuple plus libre. Ses actes étaient multiples, et certains d'entre eux étaient gênants pour le Consulat. Peut-être même jusqu'au point de vouloir l'éliminer...

    Pister ces trois femmes, c'est ce que je fis pendant la première semaine. Je devais trouver le moment idéal pour frapper. Un moment où elles seraient isolées, où personne ne pourrait me voir les assassiner. Ces occasions étaient rares, et le temps qui m'était accordé pour connaître mon méfait était assez court.

    La deuxième semaine, je passais a l'acte. Il fallait les tuer toutes les trois, en plein jour, et de façon a ce que l'on retrouve les corps. Ce n'était vraiment pas chose aisée, mais j'allais y arriver ! J'avais bien pris le temps de préparer mon coup.

    Posté sur les toits, je suivais l'itinéraire de la première femme, la marchande de meubles. Elle venait tout juste de quitter sa maison du quartier résidentiel et se dirigeait vers le quartier commerçant où se trouvait sa boutique. Évoluant sur les toits, je la suivais depuis les hauteurs de la ville. Lorsqu'elle rejoignit une ruelle je décidais de passer a l'action. Ici, il y avait trois personnes qui pourraient témoigner de sa mort. Je matérialisais une longue stalagtite de glace au dessus d'elle, et je la fit chuter a la verticale.

    Le pic de glace se planta tout droit dans le sol, embrochant au passage la jeune femme. Sa tête avait été transpercée et le pic ressortait a son bas ventre, continuant jusque dans le sol. Elle avait les yeux grands ouverts, elle avait du mourir juste après la douleur. Ceux qui étaient a ses côtés se mirent a hurler, et a fuir l'endroit. Je ne m'attardais pas sur les lieux, et partis me cacher, attendant le bon moment pour attaquer ma prochaine cible.

    Deux jours passèrent sans que je ne fasse rien. Le troisième, je décidais d'attaquer la servante. Elle ne sortait jamais du manoir, mais elle se retrouvait souvent seule a faire le ménage ou a préparer le repas pour ses .. maîtres ?

    Je décidais de frapper lorsqu'elle était dans la cuisine. Plus tôt dans la journée, les enfants étaient partis a l'école. Ils reviendraient ce soir, et verraient sûrement leur servante morte.

    La servante coupait donc des légumes et les mettait dans une marmite, probablement pour faire de la soupe. Elle chantonnait, mettant du cœur a l'ouvrage. Moi, je la regardais par la fenêtre. Si l'assassiner n'allait pas être trop compliqué, rentrer dans la bâtisse en revanche, serait une autre paire de manches...

    Je pris de l'altitude et sautais directement sur le rebord d'une fenêtre un étage au dessus de sa position. Je rentrais par la fenêtre, que je n'eus pas besoin de crocheter, et rentrais dans la chambre des maîtres de maison. La servante devait être un étage en dessous et, au vu du silence plat dans la maison, elle était seule. Tant mieux, je pourrais me déplacer librement.

    Vieux reflexes, je fouillais la table de nuit et y découvris une cinquantaines de munnies. Je les pris et les mit dans ma poche, ni vu ni connu. Il fallait maintenant que je descende tuer la servante. Je pris donc l'escalier en bois qui grinça sous mon poids.

    La servante déboula avec une poêle immédiatement, et je n'eus le temps que de sauter pour m'accrocher a la rembarde plus haut. Elle ne pouvait pas me voir de là où elle était, mais si elle montait, là, je serais grillé.

    Elle repartit dans la cuisine et je me laissais tomber sur l'autre rembarde plus bas. La chute et la reception tirèrent sur mon bras, mais je me retins de crier de douleur. Escalier de merde !

    Il ne me restait plus qu'à préparer un autre gros pic de glace, ce que je fis. Une fois celui-ci en main, je rentrais dans la cuisine et sans un mot, le planta dans un mur en face de la servante qui m'interrogeait quant a ma présence ici.

    Elle fit le tour du plan de travail et marcha jusqu'à moi. Je n'eus pas de mal a la projeter avec ma magie sur le pic de glace qui perfora son thorax. Empalée dessus, ses pieds ne touchaient pas le sol. Elle aussi était morte. Il fallait vite que je quitte la maison avant que quelqu'un ne rentre.

    Je laissais encore passer deux jours avant de m'attaquer a la « résistante ». Pour celle-ci, j'avais prévu beaucoup moins prise de tête. Là où c'était chiant, c'était qu'elle n'avait pas d'habitudes fixes. Tout les jours c'était différent avec elle. Je la pistais, donc, attendant qu'elle mette les pieds dans l'une des rues principales, mais celle-ci les évitait !

    Faut dire qu'en même temps quand on essaye de dresser un peuple contre un groupe, on essaye de faire profil bas. Heureusement pour moi, elle finit quand meme par se diriger vers l'un des axes principaux. Ici, pas besoin de discretion. Alors qu'elle marchait un sceau se forma sous elle. Elle l'aperçu et se mit a courir, mais le sceau la suivait ! Elle demanda même de l'aide a des passants et a des gardes, mais tout le monde fuyait en la voyant s'approcher, elle et le sceau.

    Lorsque ma magie fut prête, je créais une grande explosion de glace ce qui l'emprisonna dans un bloc de glace en pleine rue. Seule ma cible avait été touchée, heureusement. Les passants venaient alors voir ce qui lui était arrivé, mais elle, était inerte et probablement morte dans sa prison de glace.

    Les trois cibles étaient éliminées et les journaux parlaient d'un tueur en série qui sévissait dans les rues du Jardin Radieux. Pensant qu'Ariez serait satisfaite, je pris un journal pour m'en servir de preuve. Il était maintenant temps pour moi de quitter le Jardin Radieux et de retourner a la Cité du Crépuscule
Maître des Enfers

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
Assassinats Left_bar_bleue349/650Assassinats Empty_bar_bleue  (349/650)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 1 Déc 2013 - 13:33

    Alors, alors, alors !

    J'ai pris un... risque, en te donnant cette mission, puisqu'elle est délicate. Alors évidement... Genesis va avoir un droit de regard sur cette mission, pour juger la légitimité de ce qu'on fait chez lui.

    Pour ma part, j'ai vu dans cette mission... de l'implication et du soin. La patience de Raphaël... tout le côté surveillance...

    Mister Sorel m'a fait l'impression d'un traqueur dans cette mission et si j'ai parfois du mal à comprendre des passages pas clair dans tes missions, là je n'ai as eu ce problème.

    Alors le coup du sceau qui bouge et des citoyens choqués au point de ne pas regarder le ciel après la chute d'un stalactite ! Pour le premier c'est toi l'admin des comp et c'est à toi que je m'adresse pour un cas comme ça alors bon x)

    Pour le deuxième... ce n'est pas si grave, juste un détail bête. Ils auraient pu regarder en haut et ne voir personne !

    D'une manière générale, j'ai apprécié cette mission ! Je vais la noter Difficile... il n'y a pas vraiment de difficulté, ou plutôt, elle n'est pas vraiment ressenti. Je la noterais normale, mais on est au Consulat quand même...

    -Gains : 35 points d'expérience + 370 munnies (20 en bonus !) + 4 PS. (1 en magie, 3 en dextérité)
messages
membres