Derniers sujets
Un rêve devenu réalitéAujourd'hui à 20:03KuroL'étoile des vœuxAujourd'hui à 19:49KuroLe 3h10 pour le Château DisneyAujourd'hui à 14:15Général PrimusChangement du PlanAujourd'hui à 10:08DeathLa suite du PlanAujourd'hui à 9:43DeathLe PlanAujourd'hui à 9:26DeathHo ho ho !Hier à 22:04FiathenLe faux printemps Hier à 21:52FiathenSix pieds sous terreVen 14 Juin 2019 - 17:34D.VaLa révolte des joujouxVen 14 Juin 2019 - 14:19AsuryaaLes fleurs parlentMer 12 Juin 2019 - 23:09RikuCoupe Noire - Kurt Brown VS L'Invité MystèreMer 12 Juin 2019 - 22:32Kurt BrownPièce montéeMer 12 Juin 2019 - 21:49Chen StormstoutLe colloque des CaryatidesMer 12 Juin 2019 - 15:23Irelia AlishinaUne arrivée inaperçueMer 12 Juin 2019 - 14:42Firion Loxxer
Le Marteau noir

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Lieutenant
XP:
L'enfer, Le plastique. Left_bar_bleue133/270L'enfer, Le plastique. Empty_bar_bleue  (133/270)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Lun 18 Nov 2013 - 22:54
Aller, et encore une mission d' recherche de danseuses. J'sais pas s'que Rhapsodos a en tête mais ça doit être important. Il envoi tout l'consulat à la chasse aux danseuses. Enfin bon... au moins il m’envoie pas en mer.
Ça c'est c'que j'pensais avant d'arriver dans cet enfer de plastoc et d'coton. Moi qui pensais que l'eau était la pire chose qui soit. En fait la pire des choses qui peut nous arriver c'est d'perdre ce qu'on a toujours eu et qu'on prend pour acquis.

Contrairement aux autres mondes que j'avais visité, ici l'arrivée était différente et j'aurais du sentir l'embrouille venir. D'jà qu'y avait presque personne dans l'vaisseau avec lequel j'suis venu. Ensuite, quand on a aperçu l'monde en question l'pilote a lancé une annonce par l'micro du cockpit.

« Nous somme presque arrivé à destination... apprêtez-vous à la téléportation... »

Là j'me suis demandé pourquoi on atterrissait pas simplement mais l'message n'était pas co terminé.

« ...Pour des raisons de cohérence et d'équilibre inter-monde, vous serez soumis lors de la téléportation, à une modification de votre structure corporelle...nous vous remercions d'avoir fait appel à notre compagnie pour ce voyage et vous souhaitons un agréable séjour sur le monde du jouet au nom de tout l'équipage... clic »

Je rêve du jour où j'aurais plus à supporter les annonces mielleuse de la Shin-ra et... attendez, il avait dit quoi sur ma structure !? À peine je m'étais pausé la question qu' d'étranges loupiotes étaient apparues devant mes yeux. J'ai été aveuglé pendant un moment par la lumière, puis j'me suis retrouvé dans l'noir le plus total, pire que l'intérieur de la cheminée d'ma forge. J’entendais les autres passagers murmurer entre eux avant de voire une immense porte s'ouvrir devant nous.

« Ah, voilà le nouvel arrivage. Bienvenu parmi nous. Prenez le temps de vous habituer à votre nouvelle forme. »

« ''Nouvelle forme'', mais qu-est ce qu'il nous ont fait bordel ? » que j'me suis co demandé.

Les silhouettes des autres devant moi s'était misent à avancer. Plus on avançait et plus les silhouettes me paraissait bizarre. Soit elles brillaient trop à la lumière, soit elles paraissaient poilues. J'crois qu'le premier choc avait été de remarquer que ce qu' j'avais pris pour une immense porte n'était en fait que l'ouverture d'une boite en carton et que l'gars de l’accueil était un canard en plastique.
Ensuite, à la lumière des néons, j'ai vécu mon ''temps d'adaptation''. Voyant que tout les passagers du vaisseau avait été transformé en jouets, bin j'me suis regardé moi-même en commençant par regarder mon marteau. Il était tout en plastique flexible et multicolore. Instinctivement j'ai donné un p'tit coup au sol. « skwiky ». j'ai eu un léger blackout sur le moment mais on m'a résumé la situation :
Alors, il semblerait que j'ai commencé à m’exciter graduellement en frappant « skwiky » frénétiquement le sol « skwiky-skwiky-skwiky-... », et en commençant à hurler des obscénités au sujet du plastique, de la Shin-ra, et de... jouets pour chiens. Au finale j'aurais frappé la boite en carton du poing avant de remarquer que celui-ci était doux, moelleux et recouvert de fourrure. Après quoi j'serais reparti dans un délire encore plus grave à lancer des insultes incompréhensibles à destination de tout les fabricants de jouets et en particulier à l'inventeur de l'ours en peluche. Le tout en écumant du coton aux lèvres.

Quand j'suis revenu à moi, j'étais maintenu en respect par un bébé en plastique qui faisait ma taille. J'ai dû me faire à l'idée que dans ce monde, je suis un ours en peluche d'une vingtaine de centimètres, armé d'un marteau en plastoc qui fait ''skwic''. Ma force était annulée par le coton qui remplissait mon corps et ma taille hors de ce monde n'était nullement mise à l'échelle. Il ne m'restait qu'mon agilité pour faciliter mes déplacements.

M'étant calmé un peu, j'ai demandé au canard d’accueil de m'indiquer où j'pouvais trouver des jolies danseuses. J'avais envie d'en finir le plus rapidement possible. Cet endroit avait quelqu'chose de malsain. Par l’entrebâillement du placard où était pausé la boite, il m'a indiqué une énorme pancarte rose à l'entrée d'un rayon rose lui aussi.

« Si vous cherchez des jolies filles motivées pour danser, c'est plus simple d'aller là. Après, faut aimer. »

J'avais pas bien compris ce qu'y voulait dire avec cette dernière remarque mais j'étais trop pressé de foutre le camp d'ici. Par-contre, même si j'avais perdu ma force, j'avais pas perdu ma logique. J'ai grandi dans un monde peuplé de démons et d'autres saloperies mais là j'ai pour la première fois ressenti la vrai peur. Pas celle des enfants ou des gens facilement impressionnables, non, là c'était du sérieux. J'ai donc profité de ce coin en sûreté pour me préparer avant l'exploration.
En faisant l'tour du placard, je m'suis dégoté un rouleau d'papier collant qui m'servirait d'corde, et un cuter qui devait servir à déballer les jouets mais qui pourrait remplacer mon arme ici. J'ai collé mon marteau inutilisable avec le scotche dans mon dos pour ne  pas l'perdre. Après avoir mis le rouleau à mon bras, j'ai ramassé mon arme de fortune et j'ai passé la porte.

On se serait cru en plain New York, ou presque. Des jouets s'baladaient dans des allées large comme des boulevards, entre des rayon haut comme des buildings. En fait seul certains avaient cette liberté vu que beaucoup d'autres étaient coincé dans leurs boites. Et quand j'suis arrivé au rayon indiqué par le canard, on se serait cru dans un quartier chaud avec toutes ces poupées dans leurs boites roses comme des prostituées derrière leurs vitrines. Ça, c'était avant que j'leur parle.

Comme elles correspondaient parfaitement au canon d'beauté humain, j'm'étais dis que ce serait vite torché, j'en aurais embarqué tout un groupe et j'étais reparti. Quand j'ai fait la proposition, elle a été accueil par un flot ininterrompu d'gloussement et d'caquetage aigu. J'devenais cinglé en tirant la première boite de sa rangée. J'ai pas eu la force mentale d'en prendre une deuxième. J'commençais à m'tapper le tête contre la boite c'qui n'a fait qu'augmenter le volume des gloussements. J'ai fini par prendre la fuite avec la seule boite que j'avais pu récupérer que j'ai déballé une fois sorti du rayon.

«- Salut, moi c'est Barbie, pourquoi t'es parti si vite, les autres voulaient aussi venir pour danser, il faudrait pas qu'on y retourne ? Dis c'est quoi ça, pourquoi tu as du papier collant avec toi, c'est pour coller quelque chose ? Eh mhff... ! 
J'lui ai scotché la gueule presque instinctivement.
-Ouai bon,...heu... t'as été sélectionné parce que...heu... t'étais la plus douée. Par-contre il reste une épreuve avant de pouvoir devenir une star. Tu vas devoir fermer ta...heu...ne plus parler jusqu'au Jardin radieux. Heu... c'est parce qu'une vraie danseuse ne parle pas. Ok ?
-Mhfké»

Enfin mes oreilles avaient arrêté d'bourdonner et j'pouvais de nouveau demander mon chemin. Finalement un petit homme vert m'a parlé du rayon ''Seconde main''. Selon lui on y trouvait de tout et donc forcément ce qu'on cherche.
Une fois l'rayon trouvé, j'me suis avancé avec la blondasse bâillonnée trottant dans mes pas. Après un moment d'recherche, une voie m'appela depuis une étagère basse du rayon.

« -Hey t'es nouveau dans l'coin mon ourson ?
C'était une poupée de chiffon en robe orange et avec des cheveux violet.
-Ourson ?! J't'en foutrais moi des oursons. J'suis Ulthane, le Marteau Noir du consulat !
-Ohlà. Grognon le nounours. Faut pas s'énerver comme ça, j'te taquine. Moi c'est Dolly. J'ai entendu dire que tu fais le tour du rayon pour trouver une danseuse, eh bien ne cherche plus, tu l'as trouvée.
-Quoi, t'en connais une ? Parce que là j'vois pas.
-Bah !...mais !...mouai... j'vais t'emmener la voir...Suit moi, elle est en haut. »

Maudite poupée, si elle ne s'proposait pas de m'aider je l'aurais bien fracassée avec mon mar... ah ouai, j'oubliais qu'il était inutile ici. Enfin bref, elle m'aide donc c'est bon. J'ai attaché la barbie dans mon dos et j'ai commencé la montée en sautant et en m’accrochant aux étagères.
En montant j'ai compris pourquoi c'était le rayon ''seconde main''. Plus on montait et plus les jouets étaient vieux. En suivant la poupée j'me demandais jusqu'où elle nous emmenait et surtout, à quoi ressemblerait cette fameuse danseuse. J'avais pas envi de m'ramener avec une vieille centenaire devant Rhapsodos.
Finalement on est arrivé tout au sommet du rayon, et y m'semblait qu'en plus il était plus haut qu'les autres. Au dessus de nous y avais que l’immensité éblouissante d'une voûte de néons grésillants. D'là on pouvait voir les quatre murs du magasin pourtant si grand.

Alors que j'restais ébahi devant la vue, Dolly m'tapota le bras en m'indiquant une petite boite en bois entre quelques cubes multicolores à l'écart des autres boites.
J'avais une sensation bizarre en passant entres les cubes, on aurait dit qu'ils avaient été placé comme un muret autour d'la boite. Arrivé à l'objet, j'ai remarqué qu'il était fermée et qu'y avait pas d'loquet pour l'ouvrir. La poupée d'chiffon m'expliqua qu'il fallait que j'tourne la clé sur l'côté. Une fois l'mécanisme enclenché, une petite musique sortit des entrailles d'la boite. Celle-ci s'ouvrit et une petite ballerine se montra, mais elle ne dansait pas. Tremblotante, elle m'regardait.

« -Qui êtes vous ? Encore un de ses larbins qu'il a envoyé pour me narguer ?
-Ohlà ma p'tite dame, j'sais pas d'quoi vous m'parlez. C'est la poupée en orange qui m'a emmené ici. J'viens recruter des danseuses pour l'consulat.
-Vous mentez ! Il n'y a personne avec vous !
-Quoi ? »

Effectivement, Dolly s'était fait la malle.
Ça sentait l'roussis, j'avais compris qu'on m'avait roulé. J'ai dégainé mon cuter en attendant une attaque imminente plus que probable.
Soudain, un cube vola juste au dessus d'ma tête suivit de près d'un autre qui m'frappa à la jambe et m'fit perdre l'équilibre. Tac, tac, tac. J'ai a peine eu l'temps d'me relever qu'la salve suivante arriva. D'où ça pouvait bien venir ? Tac, tac, tac. Encore deux autres cubes pour ma gueule et j'arrivais toujours pas à voir d'où on m'attaquait.
La danseuse semblait avoir compris qu'j'étais pas un ennemi parce que soudainement elle s'est mise à hurler :

« Derrière vous ! Dans la boite ! »

En m'retournant j'plantais mon arme dans le sol, m'offrant une position assez stable pour bloquer le choque d'un autre bloc. Regardant dans la direction indiquée j'ai cru voir le couvercle d'une des boites se refermer. J'me suis relevé sans la quitter des yeux quand soudain, tac, tac, tac. La boite se mit à sautiller avant de s’arrêter plus sur ma droite. Quand elle se r'ouvrit un bouffon sur ressort en sortit un cube dans chaque main. On s'est regardé dans l'blanc des yeux pendent un moment puis il m'a lancé les projectiles avant de se replier dans sa planque. D'une roulade j'évitais les blocs lancé plus maladroitement.
Là j'ai sprinté vers la caisse avant de commencer à la rouer de coups. Ça n'avait pas l'aire d'aider beaucoup avec ma force actuelle. Le bouffon ressortit brusquement d'sa boite en sautant et en essayant de m'écraser. J'me suis replié aussi vite que j'ai pu mais quand il a vu que je m'éloignais de nouveau, il ramassa le cube le plus proche pour me le lancer. J'y ai vu une ouverture et j'ai balancé mon arme de fortune qui vint lui trancher le bras. Profitant de l'effet de surprise je me suis rué vers lui en déroulant du papier collant. J'lui ai sauté au visage, j'lui ai attaché le papier collant autour du cou et j'ai fixé solidement l'autre extrémité du rouleau presque vide à la structure métallique de l'étagère.
Voyant qu'il essayait de se détacher de sa main valide, j'ai poussé la caisse, de tout ce qui restait d'mon poids, dans le vide.
C'est dans un hurlement qu'il tomba avant de s'arrêter net à mi-chemin du sol. Le poids de la boite fit s'arracher le ressort. On ne l'entendait plus.

Pendent que j'reprenais mon souffle, la danseuse m'expliqua qu' ce gars martyrisait l'rayon seconde main depuis longtemps et qu'elle avait été sa prisonnière depuis qu'elle avait refusé ses avances. Maintenant que c'était fini, elle pourrait d'nouveau être libre. Je lui est proposé ce pourquoi j'étais venu et elle accepta avec joie. Avec l'aide de quelques jouets reconnaissants je l'ai faite descendre et faite transporter jusqu'au placard avec un camion en plastoc. Sa boite à musique était trop lourde pour ma force d'ours en peluche. Un petit pantin me fit remarquer que j'avais complètement oublié la barbie dans mon dos. Mais après l'avoir détachée et même débâillonnée, elle était particulièrement silencieuse. C'en était presque inquiétant.
Montant sur l'camion, j'ai aperçu dolly assise dans un coin à l'écart. Quand on est passé devant j'ai demandé au camion de s'arrêter.

« -Quoi ? T'es venu te vengé parce que je t'ai entraîné dans un piège ? Vas-y t'en as le droit.
-Ouai, j'pourrais faire ça. C'est vrai, tu m'a trahi et laissé dans la merde alors que j'ai perdu la plus grande partie de ma force.
Elle baissa tristement les yeux.
-OU, je pourrais t'engager comme danseuse. Il m'en manque une après tout.
-Hin ? Mais... pourquoi tu ferais ça ?
-Quand tu me disais que j'avais trouvé ce que je cherchais, tu parlais de toi pas vrai ? Les autres jouets m'ont dit que t'étais une danseuse, juste manipulé par l'autre connard comme beaucoup d'autres ici ? Alors monte. »

Le temps qu'elle comprenne c'qu'y lui arrivait, elle me sauta au cou et se joignit au voyage.
D'ici quelques heurs je serais parti, j'retrouverais ma force et j'reviendrais pas d'si tôt dans ce monde de merde. J'préfaire encore retourner en mer.


Pour conclure mon rapport, j'résumerais juste les trois filles.

La ballerine de la boite à musique s'appelle Mina. C'est une jeune fille brune plutôt jolie. Elle était maintenu en captivité pendant plusieurs années. Son seul réconfort elle le trouvait dans la danse qui lui permet de s'évader mentalement. Malgré son isolement, elle est très sympathique et sociable.

Après son départ du monde des jouets, Dolly est devenu une vrai femme même si elle a gardé ses cheveux naturellement mauve. Elle a longtemps vécu sous l'oppression et pour cela il lui faut du temps pour s'habituer à sa nouvelle liberté. Elle n'est pas une pro mais elle a toujours aimé danser.

Quand je l'ai rencontré, Barbie était une sorte de blondasse sans cervelle qui rêvait de célébrité. Je ne sais même pas si elle sait vraiment danser. Bonne chance pour tirer quelque chose d'elle maintenant. Depuis mon combat qui s'est fini par la pendaison de mon adversaire, elle reste silencieuse et le regard fixe. Je pense qu'il va falloir l'emmener voir un psy avant de la faire danser.
Le Tragédien

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
L'enfer, Le plastique. Left_bar_bleue1129/500L'enfer, Le plastique. Empty_bar_bleue  (1129/500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 26 Nov 2013 - 3:33
Mission accomplie.

Au début j'étais sceptique. C'était bien mais je trouvais qu'à un certain moment, c'est allé trop vite. L'arrivé dans le monde est vraiment bien décrite et la réaction d'Ulthane face à sa transformation est très plausible ^^.

Mais je n'ai pas spécialement aimé le passage avec le rayon des barbies. Alors à sa façon, il est drôle, oui. Mais c'est allé trop vite. Je voulais pas que tu écrives un sketch, mais que tu restes plus longtemps et que tu décrives plus ce rayon-là.

Mais Ulthane prend une barbie et se barre direct...

Ce que moi je ne capte pas, c'est la raison pour laquelle il n'en a pas pris cinq autres.

Tu y réponds à moitié, tu dis qu'il veut pas rester une minute de plus dans cet endroit mais... j'ai envie de dire, de toutes façons, ça l'emmerdait. Avec une ou six barbies, il déteste le monde des jouets et veut se barrer, alors la solution me semble toute trouvée (pour ton personnage qui est quand même assez pragmatique)... Suffit tellement qu'il libère d'autres barbies et hop, mission accomplie.

Je ne dis pas que c'est ce que tu aurais du faire, attention. Je dis juste que je ne comprends pas pourquoi un mec aussi pragmatique qu'Ulthane, n'a pas fait ça, puisque de toutes manières l'endroit l'insupporte.

Enfin bon, mon grand regret, c'est que le moment avec les barbies, tu le résumes en un paragraphe, sans dialogue.

Donc précisément à ce moment-là, j'étais sceptique.

Puis Dolly arrive et mène Ulthane à une danseuse.

A ce moment-là, alors que tu n'avais pas encore dit quel genre de jouet pouvait être cette danseuse, j'avoue avoir retrouvé foi en ton texte. Et quand apparaît la ballerine, là j'étais vraiment agréablement surpris.

J'ai pensé de suite à une mission de Mila pour le Consulat dans le monde des jouets, où l'aventure est décrite par une ballerine enfermée dans une cloche de verre. Un très bon rp mais une mauvaise mission, selon moi... Néanmoins elle a été la première à introduire cette "boite à musique", idée que je trouve géniale, et je te félicite d'y avoir pensé pour une danseuse. Vraiment j'en suis très content.

Si tu veux le lire ^^: http://www.kingdom-hearts-rpg.com/t4120-rien-qu-une-fissure-dans-ma-prison-de-verre

Alors le combat avec le diable en ressort, j'ai adoré... J'aime cette reprise du conte du Soldat de plomb, ça m'a plu.
J'aurais... peut-être aimé que la ballerine raconte comment elle a vécu les choses, plutôt que ce que tu fais, une description en fin de mission. La description ne me dérange pas, mais j'adore ton idée de la ballerine et j'aurais aimé que tu y ailles à fond ^^.

Alors la fin avec Dolly, je n'arrive pas à savoir si j'ai aimé... pour une raison : Je ne sais pas à quoi ressemblait Dolly. Tu parles d'une poupée de chiffon aux cheveux mauves. Si tu pouvais m'envoyer genre une image, style comment tu l'imaginais quand elle était un jouet...

Parce que pour moi, une poupée de chiffon, ça représente un bébé ou genre une gamine... et elle deviendrait une belle adulte ? Enfin mets-moi au courant ^^.

C'est vraiment une bonne mission, que je n'imaginais vraiment pas comme ça, mais que tu as bien réussi ^^, même si pour une fois je n'adore pas absolument tout.

Mission périlleuse : 36 xp, 310 munnies et 3 PS... en dextérité !

messages
membres