Derniers sujets
» Tour du Propriétaire
par Narantuyaa Hier à 18:21

» Bric à Brac
par Chen Stormstout Hier à 16:06

» Cachons tout ça
par Death Hier à 15:37

» Pourtant, rien ne change
par Death Hier à 11:22

» Chasse aux corsaires
par Pamela Isley Hier à 11:14

» J'ai PAS mal à mon forum
par Fiathen Hier à 8:07

» Que la vengeance commence!
par Kestia Mer 13 Déc 2017 - 22:18

» Camanaich et Entraînement de combat et agilité
par Cissneï Mer 13 Déc 2017 - 19:09

» ...comme si c'était hier !
par Lenore Mer 13 Déc 2017 - 12:23

» Contrats - Demande de Mission
par Surkesh Mar 12 Déc 2017 - 23:02

» Le savoir c'est le pouvoir
par Narantuyaa Mar 12 Déc 2017 - 3:51

» Mille Épines
par Death Lun 11 Déc 2017 - 18:27

» Tombent les masques
par Maître Aqua Dim 10 Déc 2017 - 0:41

» Fiche Technique: Waltz
par Waltz Sam 9 Déc 2017 - 17:52

» Au coeur du Vide
par Rufus Shinra Sam 9 Déc 2017 - 17:29


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Maia l'abeille, l'araignée et le papillon.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Sorcière des Dimensions
Féminin
Nombre de messages : 40
Age : 29
Date d'inscription : 29/04/2011

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
268/400  (268/400)
Jeu 24 Oct 2013 - 14:05

    Il y a fort longtemps une légende raconte la naissance d’un dieu olympien très particulier. La légende rapportée beaucoup d’évènements sur ce bambin qui dès sa naissance vola son frère, et se défendit devant son père de ses méfaits. Mais plus aucune mention de sa génitrice et de son lieu de naissance était présent dans toute la Grèce.

    Pourtant Hermès faisait parti des dieux les plus connus du grand public, par son rôle de messager des dieux. Fort heureusement les ressources de Delphes étaient très bien documentées sur les dieux et la Grèce. Et il est mentionné qu’un sanctuaire du dieu Hermès est présent sur son lieu de naissance : le mont Cyllène, c’est ici que commence notre histoire.

    La pythie, femme d’Apollon au charriot de feu, s’était déplacé de sa propre personne et selon la volonté de la pomme d’or. Eris la chaotique avait mentionné l’existence de plusieurs sceaux qui, selon une vieille légende, retenaient un pouvoir plus grand que les Olympiens.

    Les Olympiens avaient emprisonné un pouvoir, ne pouvant le détruire eux-mêmes, et pour plus de sureté avaient divisé la clé entre les 13 dieux qui siègent au conseil de Zeus, le parricide. Chacune des clés étaient protégées par un des dieux dans son sanctuaire. Cyllène était le sanctuaire d’Hermès, un dieu dont Eris pouvait se charger si besoin…

    La pythie se trouvait devant son sanctuaire, en ayant modifié son apparence pour ressembler à une femme aux cheveux longs et aussi rouge que le sang, son visage était plus harmonieux et moins carrée pour modifier l’impression qu’on avait d’elle. Un simple détail pouvait tout changer aux yeux des autres.

    Techniquement la pythie était en charge du sanctuaire d’Apollon mais s’attaquer à la clé d’Apollon en premier aurai éveillé plus de soupçons que de profit pour elle. Un sceau devait tombé avant Delphes au moins…

    Yûuko pénétra dans le sanctuaire pourtant interdit d’accès en temps normal. Et fût assaillie par un bruit désagréable de bourdonnement incessant, en plus de voir un liquide gluant et jaunâtre partout sur le sol, dès qu’elle passa sa robe dessus elle se retrouva collée. Autant dire qu’il lui faudrait une nouvelle robe de remplacement…

    Après plusieurs pas la pythie se retrouva en centre de la pièce, face à une représentation géante d’un caducée. L’édifice était tout en or…. Ou pas…. Il était recouvert du même liquide gluant….

    -Tu peux y aller chérie c’est de la bonne !

    Yûuko se retourna vers la voix féminine pour tomber sur trois femmes qui étaient sur le côté de la salle, elles étaient énormes et avec une apparence peu humaine, des corps de femmes mais une paire d’ailes, d’antennes et des rayures jaunes et noires rappellant les abeilles… L’une dormait, l’autre buvait un pot de liquide jaune et la dernière était celle qui lui avait adressé la parole.

    -Pardon ?

    -C’est du bon miel ca ! Tu peux en prendre c’est génial !

    -Du miel ? Êtes-vous les gardiennes de ce temple ?

    -Nous sommes les Thries ! Nous voyons l’avenir en mangeant du miel, d’ailleurs je vois… je vois…. Que je dois remanger du miel avant qu’il soit périmé et durci !

    La femme se pencha sur le sol pour récupérer du miel trainant par terre et le porta à sa bouche.

    -Pourriez-vous m’apportez une réponse Ô divines Thries buveuse de miel ?

    -Ouais mais fait vite faut je finisse le miel avant que mes sœurs se réveillent.

    Effectivement la deuxième sœur n’était plus en train de boire dans le pot mais somnoler la tête à l’intérieur du pot, on pouvait entendre des ronflements proches du bourdonnement en échos….

    -Où se trouve le sceau d’Hermès ?

    -Ne lui répond pas !

    Une autre femme venait d’apparaître depuis une des entrées du temple, une femme plus mince, avec une paire d’ailes d’abeilles dans le dos, et une peau bleue. Elle me regardait étrangement et vola jusqu’à moi.

    -Qui es-tu pour poser une telle question ? Moi Maia, mère du divin Hermès t’ordonne de répondre.

    -Le feu de la revanche.

    -Quoi ?

    -Dîtes-moi où se trouve la clé d’Hermès.

    -Comment osez-vous mortelle ? Savez-vous que le caducée empêche des horreurs de se répandre dans ce monde ? Je vous arrête pour outrage envers le divin Zeus !

    -Ah non on peut arrêter y a encore du miel…

    -Du miel ? Où ca ?

    Sur cet échange la dénommée Maia s’élenca et d’une main m’envoya une onde de choc qui me propulsa contre un des murs du temple en me maintenant sur place pour que je ne puisse pas bouger.

    -Maintenant vous allez répondre à mes questions, mortelle, et me dire ce qui vous a envoyé. Votre coopération déterminera la partie des Enfers où vous vous retrouverez, pensez-y.

    Bloquée contre le mur je ne pouvais pas utiliser de contre attaque digne de ce nom. Avec ma main posée à plat contre le mur j’invoquais un sceau de pouvoir pour me transformer en plusieurs papillons pour m’échapper au plus vite de cette déesse. En tant que mortelle je n’avais aucune chance.

    Mais dès que les papillons s’envolèrent la déesse fit surgir des dards au dessus d’elle qui piquèrent plusieurs papillons et qui me forcèrent à me retrouver de nouveau contre le mur mais cette fois avec deux dards plantés dans mes mains, me transperçant.

    -Ne te crois pas plus maligne que les dieux, mortelle. Car tu n’es rien comparé au pouvoir….

    -….du miel !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    -Ouais du miel !!!!!!!!!!!!! Oh j’ai une vision !

    -Tu vois quoi ?

    -On ne mange plus de miel !

    -Kyaaaaaaaaaaaaaaaaa c’est terrible !!!!!!!!!!!!!!!!

    Pendant que les deux autres s’inquiétaient je lançais une onde de choc pour envoyer voler la déesse, Maia fit un vol rapide de l’autre côté de la pièce mais ne tomba pas et s’envola avec ses ailes.

    Pendant ce temps j’avais immédiatement lancé deux sorts d’implosions pour détruire les dards, dans un cri je reposais mes mains que je ne sentais plus sur le sol pour invoquer mon cercle de pouvoir. Puis j’invoquais une créature qui allait m’aider pendant que je soufflais à grande peine…. La reine des Araignées…

    Une belle femme brune avec des mains en piques et une robe en toile sombre, elle sourit à ma présence et commença à faire ce que je lui disais par la pensée, je n’avais plus la force de lui répondre à l’oral.

    Elle invoqua ses filles araignées qui sortirent de sa robe pour qu’elles se déplacent dans tout le temple, puis elle cracha des filaments d’araignées un peu partout et sur Maia et les Thries. Ces dernières furent rapidement maîtrisées par le fluide tandis que Maia évita et se rapprocha de plus en plus de moi pour finalement me donner un coup de poing en plein visage. Je volais encore une fois dans la pièce mais en s’arrêtant pour me frapper le fluide d’araignée lui avait piégé les ailes.

    J’ordonner à la reine des araignées d’employé encore plus de son fluide afin de la piéger d’avantage, tandis que le reste des petites araignées recouvraient déjà les Thries qui ne luttaient pas beaucoup contre les araignées comparé à leur volonté de manger du miel…

    -Tu vas le payer mortelle, nulle ne peut défier les dieux et s’en sortir sans dommages.

    -Tu as raison le problème est que je ne suis pas mortelle très chère.

    Je la laissais avec la reine araignée, j’avais suffisamment souffert comme cela. Je voulais me relever immédiatement mais je ne pouvais pas, mes mains ne répondaient plus à aucun ordres de mon cerveau, et j’avais mal depuis tout à l’heure à ce niveau là. Et bien sur aucun moyen de se soigner dans le coin, ni même de soutien à trouver par ici.

    Je me contentais de rester sur place et devant le manque de mouvement de mes mains je m’attaquais à tracer mon cercle de pouvoir avec le sang qui en coulait, l’invoquait par un mouvement était compliqué mais sans les mains cela me prenait encore plus de temps.

    Quand enfin j’eu réussi à tracer complétement le cercle et les symboles, les Thries étaient enveloppées entièrement dans un cocon et la reine des araignées se concentrait sur Maia qui lui donnait du fil à retordre, elle parvenait à détruire plusieurs fils, et au rythme où c’était parti elle en aura bientôt détruit plus que la reine pouvait en remplacer.

    La cercle prêt je me mettais à genou au centre en position de méditation, alors le cercle s’illumina d’une faible lumière. Je concentrais mon pouvoir dessus et du cercle sorti une forme distincte qui peu à peu grandit pour me permettre de me retrouver sur son dos… Ifrit le démon de feu venait à mon aide. Avec ceci je ne pouvais plus me permettre de maintenir la reine qui disparu progressivement, tandis que Maia détruisait les filaments de plus en plus rapidement, une de ses jambes était déjà libre, et avec un regard pareil je n’avais pas envie de rester avec elle.

    J’ordonnais à Ifrit de donner un coup de griffe enflammé sur le caducée géant au centre du temple, ce qu’il fit mais cela ne le détruisait pas, aussi je l’ordonnais de continuer encore et encore, il fallait le détruire rapidement. Maia avait libéré un de ses bras et se libérai encore plus vite.

    Au bout du quatrième coup de griffe, je sentis une faiblesse dans le caducée, alors j’ordonnais à Ifrit de charger dessus avec toutes ses flammes et sa force pour le détruire définitivement. La charge commença au même moment que Maia détruisait ses dernières prisons.

    Le caducée fut détruit dans une explosion de feu d’Ifrit, le temple aussi par la même occasion, je me retrouvais en train de voler au-delà du temple pour m’écraser dans les buissons un peu plus loin. Je rampais pour me cacher à l’intérieur avant de sombrer dans la somnolence.


    --------------------------------------------------------------------------


    Un jour plus tard je me trouvais de nouveau à Delphes au sein de mes appartements, il m’avait fallu beaucoup de temps de repos avant de pouvoir former un cercle de pouvoir digne de ce nom et me téléporter ici. Les prêtresses du temple m’avaient soigné avec leur moyen du bord, et j’avais maintenant des bandages qui me recouvraient une bonne partie du corps, les soins n’étaient pas aussi efficaces que ceux de la Lumière mais je ne pouvais pas me permettre d’y remettre les pieds dans cet état sans explication.

    Je n’avais pas revu les Thries et Maia après cela, mais d’après un rapport qui venait d’arriver au temple, tous les temples des olympiens étaient en état d’alerte depuis la destruction du premier sceau. La sécurité avait été renforcée partout afin de s’assurer que cela ne se reproduise pas encore douze fois. Je pensais encore à cela, allongé sur ma couchette, lorsque le miroir de ma pièce s’anima pour laisser entendre la voix d’une enfant.

    -Bravo pour ta réussite, maintenant ils savent que les sceaux sont en danger.

    -Vous ne m’aviez pas prévenu que cela serait si difficile et si bien protégé Eris.

    -Ne me parle pas sur ce ton sorcière ! Le chaos a déjà commencé avec les dieux, il va falloir redoubler de vigilance maintenant.

    -…. Il faudra attendre que je sois soigné et que les dieux s’apaisent un peu.

    -Oh pourquoi donc ? Ils sont bien trop naïfs et confiants en leurs protecteurs pour s’en inquiéter, et puis tu as à peine commencé le travail. Et j’ai la solution au problème des dieux, il est temps qu’ils se préoccupent d’avantage des affaires des mortels.

    -Quelle est la prochaine étape ?

    -Athènes…. Ah je suis toute excitée à l’idée de la prochaine réunion parent-dieux, j’espère qu’ils apprécieront.

    Et dans un fou rire le miroir ne fit plus que réfléchir tout comme moi.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La lance Tourbillonnante.
Masculin
Nombre de messages : 1675
Age : 24
Localisation : Tour de Yen Sid
Date d'inscription : 25/05/2007

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
272/500  (272/500)
Jeu 7 Nov 2013 - 8:23
Exploit accompli.

C'est pas mal du tout. L'idée des sceaux est plutôt originale... Et le rp en lui-même est très bien écrit. Le style est très bon, bien sûr.

C'est une bonne suite aux excellents rps que tu as commencés dans le colisée de l'olympe.

Alors le fait d'avoir lié Maïa (Avec un tréma, par contre... ne pas mettre de tréma ou mal prononcer les lettres avec un accent circonflexe, c'est bien un truc de Français...) à Maya l'abeille, oui c'est original, et c'est plutôt comique, ces dialogues où les autres abeilles sont strictement obsédées par le miel. Oui c'est bien !

Je n'ai vraiment qu'une déception... mais pas la moindre.

Chaque sceau est défendu... Et tu commences par le temple d'Hermès, ok.
Comment c'est possible de pas avoir bondi sur l'occasion de soumettre Yuko à des énigmes, à des tests... à ce genre de trucs, quoi.
Dans ton rp, Hermès est finalement tellement réduit à une sorte de messager alors qu'il est surtout le plus malin des dieux. Et l'épreuve n'a rien à voir avec ça, je trouve ça vraiment dommage.  Bon sinon je répète que c'est très bien.

Mission périlleuse :

36 xp, 310 munnies et 3 PS... en défense

_______________________________
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bagu Kirima, une araignée au plafond...
» repousser les araignées
» Araigné géante
» Attention, araignées qui tuent ..
» L'araignée