Derniers sujets
» Contrats - Demande de Mission
par D.Va Aujourd'hui à 16:53

» UUUUUUn joyeux bon anniversaire mon (ma) chér(e)
par Maître Aqua Aujourd'hui à 15:24

» Vol pour l'hoverboard
par D.Va Aujourd'hui à 14:57

» Les règles du jeu
par Surkesh Aujourd'hui à 13:08

» Loué soit Son nom
par Kurt Brown Hier à 23:57

» Au fond du gouffre
par Fabrizio Valeri Hier à 22:12

» Nakada versus the Machine
par D.Va Hier à 20:27

» L'importance de faire ses preuves quand on est un fauve
par Bryke Ronso Hier à 1:26

» Mayhem
par Kurt Brown Hier à 0:10

» Bêtes de foire
par Kurt Brown Lun 19 Fév 2018 - 12:41

» [Piano] Compos, reprises, KH et autres...
par Huayan Song Dim 18 Fév 2018 - 13:16

» A l'assassin! Au meurtrier!!
par Lotis Terrick Dim 18 Fév 2018 - 12:05

» Et elle est où mon attraction ?...
par Ioan Kappel Dim 18 Fév 2018 - 3:00

» Un famtôme dans la boutique
par Famfrit Sam 17 Fév 2018 - 12:36

» As de Coeur
par Huayan Song Ven 16 Fév 2018 - 1:10


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 De l'agression a l'horreur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le maître des cauchemars
Masculin
Nombre de messages : 27
Age : 23
Localisation : partout et nul part à la fois
Date d'inscription : 04/03/2013

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Sergent
XP:
82/200  (82/200)
Mar 22 Oct 2013 - 23:34
On a tous des pulsions en nous mais généralement elles sous contrôlent et ne s’expriment pas, mais cela ne concerne que les personnes saines d’esprit et non ceux qui ont l’esprit dérangé.

Malvac ayant l’esprit fortement dérangé, il doit ainsi calmer ses pulsions en les exprimant et pour le faire : il faut qu’il tue quelqu’un pour le plaisir. Alors rien de telle qu’un meurtre dans Tortuga la nuit. Cela passera inaperçue dans endroit particulièrement malfamé. Cacher par un cape avec capuche, portant le talisman d’Alicia et se promenant les rues sombres et sales de la ville des pirates, juste éclairé par la lune, il réfléchit à sa prochaine victime en marmonnant sa pensé :

« Qui est-ce que je vais tuer, voyons, voyons, voyons….une prostituée….non pas amusant….un bourré…aucun intérêt… »

Plongé dans ses pensées meurtrières, il ne vit pas qu’il était suivi par un mystérieux homme. Cet homme était bien habillé comme la plupart des pirates de la ville, mais il porte également une sorte de pentagramme mélangé à une croix chrétienne comme collier et tous ses habits étaient sombres.  Les gens semblaient s’éloigne de lui par dégout ou par peur alors que cette personne n’a jamais les pieds dans ce paradis des pirates. Alors que le maitre des cauchemars s’enfonce profondément dans une ruelle étroite et sombre, toujours occupé à repérer une victime potentiels, l’homme le suivit, tendit le bras et tira un mystérieux rayon de lumière de couleur indéfinissable dans sa direction. A ce moment, Malvac comprit qu’il n’était pas seul mais il reçut le rayon au niveau du bras droit ce qui le coupe nette et cela déchira la cape qui tomba par terre. La douleur fut intenable ce qui le mit à genou et de son bras semblait s’échapper une fin fumé noire mais son souris ne disparus pas et son excitation fut au comble.

« Enfin, voilà ma futur victime, dit-il en riant et en se retournant difficilement vers l’homme, quelle est ton nom, futur mort ? »

Il eut pour seule réponse une décharge électrique reçue de plein fouet dans le ventre ce qui leprojetadans un mur puis le psychopathe atterri durement sur le sol boueux. Il resta un moment couché sur le ventre puis leva la tête, légèrement aveuglé par la boue mais toujours avec le sourire et riant malgré la douleur. L’homme s’était mis à faire de mystérieux geste en prononçant une incantation dans une langue incompréhensible. Malvac tendit son bras valide et lui lança un sort de peur assez faible. Le sort de peur surpris l’homme qui arrêta net son incantation en poussant un crie de peur puis reçue quelque seconde plus tard un autre sort de peur de même intensité puis un autre, et encore un autre. Le maitre des cauchemars en profita pour se lever péniblement continuant de lancer les sorts à intervalle régulier de 10 secondes. Au bout du dixième sort de peur consécutif, L’homme tomba à genou, l’esprit affaibli, respirant comme si il était essoufflé.

« Il est à point, il n’y plus qu’à en finir, pensa Malvac, épuisé par cette répétions du même sort, toujours avec un sourire démoniaque, l’effet devrait être suffisant. »

De quelle effet parle-t-il vous vous demandez ? En lançant des sorts de terreur faibles en rafales, il facture l’esprit de la cible la rendant plus fragile et plus simple à terrifier sans utilisation de magie pour pouvoir dégager sa peur véritable. Il faut savoir que les personnes victimes des sorts de terreur n’émettent pas de peur véritable mais seulement  une peur artificielle inutilisable pour Malvac d’où l’intérêt de le rendre plus sensible à un simple « Bouh » lancé assez fort dans le dos. Le psychopathe le fit, et aider de son apparence particulière, l’homme hurla de terreur et se mit sur ses fesses et se mit à dégager une bonne quantité d’énergie utilisable pour pourvoir régénéré son bras.

« A table !!! »

Malvac absorba l’énergie et put  régénérer son bras droit mais il était grandement affaibli. L’homme mystérieux, lui,mourut d’une crise cardiaque, un effet secondaire à une absorption des peurs. Le maitre des cauchemars reparti tout joyeux mais fatigué. C’était un meurtre qui avait apprécié même en ignorant le nom de cette victime et se faisant agresser en premier par celle-ci. Néanmoins, Il ne put s’empêcher de se demander qui était cet homme qui l’avoir agressé comme ça, puis il pensa que c’était quelqu’un de cinglé comme lui rien de plus puis s’en alla.

Des personnes alertées par des bruits assez violents (un violent bruit de foudre par une nuit claire suivit quelque minute plus tard d’un hurlement de terreur, c’est assez bizarre) se dirigeaient vers l’endroit du combat mais elles ne trouvent que le cadavre de l’inconnu puis elles entendirent :

« Mais dans quelle monde vivons-nous pour ce faire agresser dans des ruelles sordide » hurlé par Malvac, qui les avais entendu arriver, de manière ironique avant finir dans un gigantesque éclat de rire.

Les personnes ne purent retenir un frisson à l’écoute de ce rire et se demandaient quel fou suffisamment dément pouvait avoir un pareil rire.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 173
Age : 22
Date d'inscription : 06/10/2007

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Lieutenant
XP:
35/0  (35/0)
Mer 23 Oct 2013 - 0:45
Argh! Qu'estce? Une créature maléfique s'attaquant à des pirates?! Une époque environnant Halloween!

Bonsoir, je suis Gregus Mazi, maître de la nécromancie, de l'occulte etc, et j'ai un avis assez critique sur cet exploit.
Je commencerais fort, mais se relire n'est jamais une mauvaise idée en soit, par exemple :
"elles sous contrôlent et ne s’expriment pas"

Ou permettre de se poser des questions sur un peu de vocabulaire... Un passage qui m'a fait sourire parce qu'elle offre un parallèle amusant entre ce qui est écrit et ce qui se passe :

Citation :
« Il est à point, il n’y plus qu’à en finir, pensa Malvac, épuisé par cette répétions du même sort, toujours avec un sourire démoniaque, l’effet devrait être suffisant. »

De quelle effet parle-t-il vous vous demandez ? En lançant des sorts de terreur faibles en rafales, il facture l’esprit de la cible la rendant plus fragile et plus simple à terrifier sans utilisation de magie pour pouvoir dégager sa peur véritable. Il faut savoir que les personnes victimes des sorts de terreur n’émettent pas de peur véritable mais seulement  une peur artificielle inutilisable pour Malvac d’où l’intérêt de le rendre plus sensible à un simple « Bouh » lancé assez fort dans le dos. Le psychopathe le fit, et aider de son apparence particulière, l’homme hurla de terreur et se mit sur ses fesses et se mit à dégager une bonne quantité d’énergie utilisable pour pourvoir régénéré son bras.
Tu vois ce que je veux dire? Le champs lexical de l'horreur n'est pas aussi mince que ça : effroi, épouvanté, horrifié... N'ai pas honte d'aller ouvrir un livre qui pourrait t'aider (Aka Internet, ou les Chairs de Poules.... Brrr, je hais ces trucs ils sont tellement nuls)

Venons-en au jus de la noix de coco! Le texte en lui même. Bon tu dois encore acquérir de l'expérience au niveau de l'écriture, tout ça tout ça.

Tu sais, je suis un énorme fan de l'occulte et de ce qui peut toucher à la peur psychologique, l'idée de faire un personnage prédateur et non proie, je la trouves tout bonnement fascinante, tu vois? Mais mon problème Malvac, tu vois...

C'est que, premièrement. Ce combat? En toute sincérité, et ça me fait mal de dire ça parce que je n'aime pas l'avouer, mais il ne vaut pas un seul clou. En plusieurs points :
-L'ennemi semble être un homme qui a déjà eu de l'expérience face à de telles choses démoniaques, une croix "chrétienne", de quoi se débarrasser de ce genre de monstre? Je m'attendais à quelques choses de grands, qui pose des problèmes à Malvac... J'ai été déçu, vraiment.
-Le déroulement du combat est burlesque, il y a très peu de mot pour décrire mon haussement de sourcil, ça me fait penser un peu à cette scène, je ne sais pas si tu as joué à WoW, mais il y a une classe : le démoniste, qui peut enchainer les "Sort de peur", et certains joueurs n'hésitaient pas à "Spam Fear", le combat se limitait à "fear fear fear malédiction fear fear fear"...
-... Cette fin pourrait être drôle, tout en étant classe, mais très difficilement, je vois bien que le "Bouh" qui achève sa cible d'une crise cardiaque, cela ne pourrait pas plus être adapté au personnage... Mais le déroulement, la manière dont "l'épreuve" a été décrite, c'est juste... non, cela ne colle pas, et ça reste dans la continuité du burlesque. Tu comprends?
De plus, même s'il souffre en début, à la fin, il en sort fatigué mais en mode "Ouaip, j'me suis bien remplis la panse de son cauchemars, buhuhuhuhuhu."

On va s'atteler sur ce dernier point, mais creuser l'idée de "l'étendue de Malvac', tu vois. On comprends qu'il fonctionne sur "Je dévore les peurs" (ça me faisait penser à un dessin animé où un méchant avait un appareil qui lui donnait de l'énergie en fonction de l'anxiété des personnages principaux), l'art et la manière : Malvac endommage le psyché de la cible, lui fout les boules, et quand elle meurt de peur, lui il récupère sa "force vitale".

Comment Malvac créé la peur? C'est un point qui mériterait de l'attention, vis à vis de toi, si tu veux mon avis! Est-ce qu'il analyse la cible et lui balance, dans la tête, la vision d'une chose qui l'horripile? Une araignée pour les arachnophobes? Enfermés dans une boite pour les claustrophobes? Ou, est-ce qu'il créé, inconsciemment, un effroi dans l'esprit de son adversaire, et il n'en prends connaissance que quand il s'est nourri de ces anxiétés? Et qu'il se dit "Aaah oui, cet homme... Cet homme n'aurait jamais voulu qu'on touche à sa femme, qu'on découvre son secret". Cela rajouterait de la matière à travailler à ton RP, en plus de montrer un Maître des Cauchemars plus menaçant.

Pour la difficulté de l'exploit, je mettrais Facile parce que franchement, Malvac il n'en a pas chié, c'est mon impression.

MAIS

Je ne resterais pas sur une mauvaise note comme ça, ce que je peux te conseiller, c'est de t'intéresser un peu sur ce qui se fait en matière de "Monstre Horrifique", je ne peux, que te conseiller de regarder "Freddy Les Griffes de la Nuit", mais aussi d'analyser le personnages de "l'épouvantail" dans l'univers de Batman, oui Malvac me fait penser à un épouvantail en herbe.

http://www.mdcu-comics.fr/encyclo/personnage-4-epouvantail-l.html

Sur ce, que la nuit vous soit affreuse, et vos cauchemars violents... Hé hé hé hé hé!
avatar
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Le Drapeau Blanc
Masculin
Nombre de messages : 796
Age : 24
Date d'inscription : 23/12/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
225/550  (225/550)
Dim 12 Jan 2014 - 17:08
Exploit accompli.

J'avais certaines choses à dire. Mais pour être sincère, j'ai lu le commentaire d'Henri et je le trouve vraiment très bon et très juste.

Je ne serais pas aussi dur que lui, cet exploit n'est pas mauvais. Mais sur le reste, je ne sais rien ajouter à ce qu'il a dit. Donc considère que son avis est le mien.

Désolé pour ce commentaire qui est donc très court.

Mission facile : 10 xp, 100 munnies et 2 PS en défense (je sais que tu n'as pas eu besoin de défense, mais tu en as trop peu de base.)

_______________________________
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» FB : Le Bal de l'horreur [Pv. Bear D. Seiko]
» [Coupable]-agression et menace-Guana (09/10/1455)
» agression raciste?
» L'horreur de la guerre dans la perfidie d'une attaque surprise.
» Cibel - TOP - Agression physique et verbale (Verdict rendu)