Derniers sujets
» Aux abonnés absents
par Kurt Brown Aujourd'hui à 14:09

» Breaking News : Course poursuite à Costa Del Sol !
par Roxanne Ritchi Hier à 18:50

» La Menace Chocolatée
par Rufus Shinra Hier à 17:56

» Trois petits oiseaux
par Rufus Shinra Hier à 17:37

» De l'ennui naît l'horreur
par Maître Aqua Hier à 16:50

» Promenons-nous dans les bois -
par Agon Wiley Hier à 10:38

» Il faut du soin
par Pamela Isley Ven 21 Juil 2017 - 12:18

» Thé glacé sous les palmiers
par Kurt Brown Jeu 20 Juil 2017 - 16:25

» Après une pause
par Abigail Underwood Jeu 20 Juil 2017 - 13:24

» Libre, l'univers pour t'accueillir
par Abigail Underwood Jeu 20 Juil 2017 - 13:11

» Est-ce qu'il y a un médecin dans l'assemblée ?!
par Chen Stormstout Jeu 20 Juil 2017 - 12:04

» Entre ciel, terre et campagne
par Agon Wiley Jeu 20 Juil 2017 - 9:49

» Des morceaux de Fred dans les cheveux
par Jecht Jeu 20 Juil 2017 - 1:43

» Les Orphelins
par Natsu Dragneel Mer 19 Juil 2017 - 21:43

» Réglementations et demande de Partenariat
par Le Cygne Mer 19 Juil 2017 - 16:45


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Promenade de nuit
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Voleur
Masculin
Nombre de messages : 19
Age : 21
Localisation : Manoir de la Cité du Crépuscule
Date d'inscription : 06/05/2013

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
90/400  (90/400)
Mer 2 Oct 2013 - 16:38
    Histoire de m'occuper a la Coalition, j'avais décidé d'aller faire un tour dans la cité du crépuscule. J'avais pris ma rapière que j'avais attaché a ma ceinture, et j'avais pris mon chapeau aussi.

    J'étais donc là, dans les rues de la cité du crépuscule, a regarder si il n'y avait rien a faire. Arrivé au circuit du tram, je marchais vers le nord quand une petite fille courra dans ma direction en appelant a l'aide. Elle s'arrêta devant moi et me dit qu'il fallait l'aider : son oncle et son père se faisaient attaquer par « des bêtes noires trop méchantes ». Je m'abaissais au niveau de la petite, lui ébouriffa les cheveux et lui dit que tout allait s'arranger.

    Elle m'emmena donc au lieu de la bataille, et effectivement deux hommes se battaient difficilement contre une troupe de sans cœurs divers. Je m'approchais, prêt a les aider, la petite cachée plus loin.


    Oh non ! La Coalition ! Je savais que ces maudits sans cœurs étaient avec eux ! Cours !

    Mais, et Serena ?

    Tant pis ! Il va nous tuer ! Viiite !

    Mais c'est ta fille !

    Une ombre se jeta sur le fuyard et lui vole son cœur. Une gemme rose s'envola haut dans le ciel, jusqu'à disparaître, laissant l'autre homme seul. La petite fille fonça vers celui qui devait être son oncle, et celui-là laissa tomber ses armes.

    Je n'avais pas non plus de lien avec les sans cœurs, aussi, ils se mirent a m'attaquer. Une ombre me sauta dessus, mais d'un coup rapide, je dégainais ma rapière et le tranchait en deux d'un coup net. Sans temps mort, je lançais un sort de glace sur une autre ombre et, lorsqu'elle fut emprisonnée dans la glace, je la brisais d'un coup de poing. Une dernière ombre, celle qui avait volé le cœur de l'homme s’aplatit contre le sol, avant de disparaître.

    Je m'approchais de l'oncle et de la jeune fille et le questionna sur le fait que son frère voulait fuir lorsqu'il me vit. Il ne voulut pas répondre, aussi, les ordres d'Ariez étaient d'éliminer toute menace. Mais... cette jeune fille, je ne pouvais pas... Je ne pouvais pas la priver de sa famille...

    Je demandais a l'homme s'il avait une femme. Il me répondit que oui, et que son frère aussi et qu'ils vivaient sous le même toit. Je lui demandais de m'emmener chez lui, l'air grave, ce qui le laissait comprendre la suite des événements. Nous entreprîmes donc une marche nocturne vers sa maison, et nous arrêtâmes devant la porte.


    Allez-y. Rentrez. Expliquez ce qui est arrivé a votre frère, et dîtes leur au revoir.

    Il hocha la tête et rentra. Sans écouter a la porte, j'entendis quelques secondes plus tard des pleurs et des cris. Un homme avait perdu son cœur, et était maintenant l'une de ces ombres noires, attirées par les cœurs. Je restais adossé au mur, mon chapeau dissimulant mon visage.

    Les cris et les pleurs éclatèrent de plus belle, j'en déduit qu'il leur avait annoncé qu'il devait partir. Quelque part, j'avais de la peine pour cette jeune fille, mais c'était mon travail de faire cela. C'était eux, ou moi. Alors, quand l'homme d'un âge moyen ressorti, je lui demandais de prendre la route avec moi.

    Curieusement, il n'offrait pas de résistance, il avait accepté sa situation. Nous marchâmes donc sous le soleil noir jusqu'à la place de la gare. Je demandais a l'homme de monter sur la marche surplombant la ville, il me tournait le dos.


    Ça va aller, vous ne souffrirez pas.

    Puis, après avoir terminé ma phrase, je lui lançais un sort de glace pour l'emprisonner dedans. L'homme était prisonnier d'un épais bloc de glace, en équilibre sur la marche surplombant l'entièreté de la ville.

    Je m'approchais a pas lent de lui, posais ma main sur le bloc de glace et pris une grande respiration. Mon cœur battait vite, je tremblais, et d'un mouvement sec, je poussais le bloc de glace qui chuta d'une cinquantaine de mètres avant d'exploser en mille morceaux contre le sol. Comme s'il avait été incinéré, comme s'il s'agissait de cendres, le corps de l'homme avait été dispersé en divers endroits. Il n'avait pas souffert et c'est ce qui comptait le plus pour moi.

    Sur le chemin du retour, je ne pouvais m'empêcher de penser a la petite Serena. Son père qui voulait l'abandonner... avait été puni par le vol de son cœur, mais son oncle, celui qui voulait la sauver ne méritait pas un tel sort, et pourtant si je n'avais rien fait, peut-être que ça aurait été moi qui aurait du sauter.

    J'étais dans une situation difficile. Je n'avais qu'une parole, et même si c'était contre mon gré, j'avais juré fidélité a la coalition noire. Il me fallait maintenant rentrer et faire un habituel rapport a Ariez. Mais ce visage, celui de la petite fille ne pleurs, continuait de me hanter.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Reine de l'Envie
Féminin
Nombre de messages : 349
Age : 21
Localisation : Au Château de la bête, affalée sur son canapé, le monde à ses pieds.
Date d'inscription : 05/07/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
349/650  (349/650)
Mer 2 Oct 2013 - 19:40
Je vais la noter facile puisque tu n'as éprouver quasiment aucune difficulté à aucun moment.

Alors... l'initiative est louable, partir faire sa loi à la Citée du Crépuscule c'est toujours sympa.

Quand à ce qu'il s'y passe... je t'avoue avoir parfois eu du mal à comprendre, ce n'était pas toujours très clair. Ça ne m'a pas empêcher d'apprécier mais... ça reste confus par moment, un peu plus de détails pourrait éclaircir le tout ^^

Par contre, j'ai bien aimer ce côté chez Raphaël que je ne soupçonnais pas... Raphaël n'a pas tout à fait le profil d'un membre de la Coalition Noir ! Il est un peu plus hésitant... un peu moins impitoyable qu'il ne devrait l'être. Contrairement à beaucoup d'autre, il n'est pas complètement détaché de ses émotions.

Concrètement... tu ne fais pas bouger les choses ! Ton exploit n'a pas vraiment d'influence mais ça n'a rien d'un défaut. J'en ai appris plus sur Raphaël, j'apprends à le connaitre et c'est sympa ^^

10 points d'expérience + 100 munnies + 2 PS. ( 2 ps en magie)
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» promenade de nuit dans une salle d'entrainement . (libre)
» La nuit, même si on est nyctalope, peut être dangereuse... [PV Gïlh'Or]
» Promenade joyeuse ... Dans un cimetière (PV truc, j'ai oublié son nom)
» La nuit du renouveau.
» [Rang C] Une promenade qui tourne mal...