Derniers sujets
» Froide Noblesse
par Genesis Rhapsodos Hier à 23:30

» Chevaucher le Blizzard
par Chen Stormstout Hier à 22:49

» UUUUUUn joyeux bon anniversaire mon (ma) chér(e)
par Abigail Underwood Hier à 20:15

» J'ai PAS mal à mon forum
par Fiathen Hier à 20:13

» Par delà l'arc en ciel!
par Genesis Rhapsodos Hier à 14:59

» Infiltration animale
par Genesis Rhapsodos Hier à 14:40

» D'un prêtre à une soldate, et vice-versa
par Kestia Mer 17 Jan 2018 - 20:29

» Ho ho ho !
par Ioan Kappel Mer 17 Jan 2018 - 16:09

» Cartographie
par Chen Stormstout Mer 17 Jan 2018 - 0:29

» Affaitage
par Chen Stormstout Mar 16 Jan 2018 - 21:44

» My name is Lea, Got It Memorized ?
par General Primus Mar 16 Jan 2018 - 20:14

» Entre ciel, terre et campagne
par Matthew March Mar 16 Jan 2018 - 19:58

» La Caverne Hantée
par Chen Stormstout Mar 16 Jan 2018 - 19:40

» MAJ des Compétences
par General Primus Mar 16 Jan 2018 - 16:46

» La vengeance est un plat…
par Death Mar 16 Jan 2018 - 16:28


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Duplicata
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La Clé du Destin
Masculin
Nombre de messages : 1043
Age : 21
Localisation : Château Disney
Date d'inscription : 25/06/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
3689/3500  (3689/3500)
Dim 22 Sep 2013 - 20:09
    C'est le matin au château disney. Les lumières s'allument, les bruits commencent... Je me réveille d'une nuit longue et tranquille. Comme tout les matins, je me lave et je descends dans la salle d'audience où se trouve Cissneï et la plupart des membres de la lumière. Je me présente a notre chère Boss, et prends une mission.

    Ce qu'ils peuvent être chiants ces indiens... Enfin, aujourd'hui j'ai un autre truc a faire... Je ressors de la salle d'audience et me dirige dans ma chambre pour les préparatifs. Une fois dedans, je sonde les alentours, personne. Tant mieux. Je verrouille la porte.

    Je tends mon bras vers le coin de la pièce, et un portail noir apparaît. Je l'emprunte et me retrouve carrément a l'autre bout du château, au bureau de notre boss... A nouveau, j'utilise mon sort me permettant de detecter les présences, rien. Même pas un balai. Alors, sachant qu'il n'y a rien a craindre, je rentre et me dirige vers le bureau.

    Pour y être déjà venu, je sais où trouver ce que je cherche. Je me dirige vers un casier, et très vite, je prends les documents que je suis venu chercher. J'espère que ce sont les bons. Je resonde l'endroit pour être sûr, rien... Même pas Lisphe, la précieuse collaboratrice de Nikoleis. Il doit être occupé avec elle, c'est tant mieux.

    Je rouvre un couloir des ténèbres et retourne a ma chambre avec les dossiers. Maintenant il faut que je me rende à un endroit pour les dupliquer. La vieille photocopieuse du depot devrait faire l'affaire... Je rouvre un énième couloir et me retrouve dans le virage du couloir Est. La photocopieuse est derrière cette porte. Je m'avance et rentre dans la petite pièce. C'est bon, la machine est là. J'appuie sur quelques boutons, rien...

    Ça devait manquer de jus, alors j'ai jeté un sort de foudre dessus. Elle s'est allumée, et j'ai commencé a Photocopier les trucs. J'avais peur que quelqu'un rentre, et que les photocopies ne soient pas terminées, alors, j'ai lancé un sort de célérité sur la machine et j'ai scellé la porte avec ma keyblade. Très vite, les photocopies étaient là. Alors je les ai pris, et je me suis téléporté a nouveau devant le bureau de Cissneï.

    J'ai bien fait de commencer tôt ce matin, parce que là, les balais commençaient a nettoyer le sol, je les entendais. Je suis quand même rentré dans le bureau de Ciss, où personne ne se trouvait et j'ai remis les documents originaux a leur place.

    Des gouttes de sueur perlaient sur mon front j'avais vraiment eu peur ! Hors de danger, je me téléportais a ma chambre et pris une pause. Il fallait maintenant procéder a la livraison. Bah, de toute façon, les indiens peuvent attendre. A tout les coups, c'est parce que le vent ne souffle plus qu'ils ont besoin d'aide...


    * Bon, faut que j'aille au lieu de rendez-vous moi. Ce que c'est pratique les portails ! * pensais-je alors que ledit portail se refermait derrière moi.

_______________________________
Page 1 sur 1