Derniers sujets
AcceptationHier à 21:26FiathenL'étoile des vœuxLun 19 Aoû 2019 - 22:05KuroAprès GuerreLun 19 Aoû 2019 - 20:34Heinrich VentrecrocTout un programme !Lun 19 Aoû 2019 - 15:15Erik WoodsZombardiers et cervelles moisiesLun 19 Aoû 2019 - 14:34Ioan KappelLes roses sont bellesSam 17 Aoû 2019 - 23:05Irelia AlishinaBienvenue à la Ville d'HalloweenSam 17 Aoû 2019 - 19:12VentusDistille-moi une vodkaSam 17 Aoû 2019 - 17:24Ioan KappelIl y a toujours un cheminVen 16 Aoû 2019 - 11:31Chen StormstoutLe colloque des CaryatidesMer 14 Aoû 2019 - 20:37Irelia AlishinaVamos a la playaMer 14 Aoû 2019 - 12:57Huayan SongLà est le foyerMar 13 Aoû 2019 - 18:59SoraSombres horizonsJeu 8 Aoû 2019 - 14:24Chen StormstoutBirth by SleepMer 7 Aoû 2019 - 22:35Chen StormstoutEscaleMer 7 Aoû 2019 - 18:26Death
Membre

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
Ah, les joies des drops aléatoire ... Left_bar_bleue163/350Ah, les joies des drops aléatoire ... Empty_bar_bleue  (163/350)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 10 Sep 2013 - 18:19
"... Pff ..."

Tel est le soupir de dépit d'un magitechnicien dans une de ses activités les moins passionnante : rechercher L'Objet, celui qu'il lui faut pour ses bricolages. Et attention, pas n'importe quoi ! Si il patrouille cette forêt depuis des heures déjà à traquer des sans-coeurs, c'est bien parce qu'il n'y a que sur eux que ce qu'il cherche pourra être trouvé. Car oui, malgré sa nature purement ténébreuse, le sans-coeur moyen reste une créature magique avec une certaine forme de métabolisme et certaines de ces bestioles sont capable en leur sein de fabriquer de véritable trésor pour qui sait utiliser les ressources récoltable sur leur corps.

Bon, après, il faut encore que la sale bête ait généré un de ces condensats et ça, c'est moins évident, surtout que ce qui est cherché aujourd'hui, ce n'est pas un mais deux éléments, deux cristaux pour être exact : Un cristal noir, contenant toute la force des ténèbres du sans-coeur enfoui dans un coeur pur afin de limiter sa diffusion, et un cristal de vitalité, signe d'un désir de vivre et d'un rapprochement avec les humains, pas forcément pour leur bien certes, mais un désir de vivre cristalisé tout de même.

Or, par un hasard tout ce qu'il y a de plus chanceux, des relevés fait dans le temps semblaient montrer qu'une espèce particulière de sans coeur était capable de synthétiser les deux en même temps, simplifiant sur le papier la recherche de ces matériaux fort rare. Reste plus qu'à être chanceux et là ... disons que ce n'est pas le fort de Niko, loin s'en faut.

La première étape reste pourtant la plus simple, on pourrait se dire : localiser des sans coeur pirates aériens, ceux là même qui correspondent à ses besoins. Oh, evidemment, il y a la solution très simple de charger sur le navire du capitaine Crochet, il doit y en avoir des tonnes là bas, mais je ne pense pas avoir besoin de dire que c'est plus un défaut qu'un avantage, n'est ce pas ? Donc en lieu et place de l'évidente possibilité, il faut se rabattre sur un autre choix, en l'occurence chasser les sans-coeurs envoyés en éclaireur pour contrôler les mouvements en forêt, forcément moins nombreux et donc moins dangereux, mais définitivement plus discrets, rendant l'opération des plus difficile.


"Tu peux dire ennuyante, ca colle."

Eh, c'est ton idée, à la base. tu aurais pu aller à Port Royale je suis certain que on serait rentré depuis.

"Je vais essayer de pas trop marcher sur les plates bandes des mercenaires ... et puis tout sans-coeur en moins sur un monde sous notre contrôle est bon à prendre."

Hmm oui, c'est un point de vue ... mais dit moi, on est d'accord que depuis tout à l'heure, tu ne trouves pas âme ténébreuse qui vive ... c'est exact ?

"Et c'est gonflant, je confirme."

Bon ... dis moi, crois tu qu'il puisse y avoir une raison logique derrière cette absence relative ?

"Tu veux dire, autre qu'une tentative de se cacher ?"

Oh, je sais pas ... je crois qu'il y a quelque chose de caché, oui, mais pas ce que tu crois.

"Ah oui ? Et quooooOOOAAAHHHHH !!!!!"

... Des pièges d'indiens, peut être ?

"..."

Car oui, devinez qui, trop occupé à regarder en l'air à la recherche d'une paire d'ailes, n'a pas vu le collet à peine caché sous un peu de terre sur le sol ? Je vous donne un indice, il est suspendu par une jambe à quelques mêtres du sol, le poncho tombant sur son visage et les poches intérieures pleines de gadgets en tout genre et autres pièces détachées utiles qui se sont renversés dans le retournement, tout comme son bâton, lâché par réflèxe. Vous devinez qui c'est ?

Mais trêve de plaisanteries, le problème est bien réel : sans bâton ni la plupart des gadgets à portée de main, les possibilités pour notre chaseeur chassé sont mince. Oh, il y a bien la possibilité de virtualiser quelque chose, mais essayez donc de taper sur un clavier la tête en bas sans pouvoir rester stable, vous m'en direz des nouvelles. Et comme nous ne sommes pas en présence d'un athlète renommé, bien au contraire, essayer d'atteindre le noeud s'avère être modérément drôle pour un éventuel public, mais complétement inutile pour le principal concerné. Seule autre altérnative, patienter, du coup. En tout cas, au moins, on sait pourquoi les sans-coeurs ne sont pas nombreux, si des pièges de ce type sont cachés un peu partout ... je parie même qu'il y en a dans les arbres. Bon ca n'aide en rien la situation de Niko, bien sûr, qui n'a plus qu'à attendre comme un saucisson en cours d'affinage ... tiens, ça m'a donné faim, je reviens ...

[Deux petites heures plus tard ...]

... 76 ... 77 ... 78 epines sur la troisième branche ... on fait la quatrième ? ... Ou pas, tiens, il y a du mouvement en bas ... serait ce un retournement de situation ?


"... ..."

... Oui, ok, c'est pas forcément la meilleure expression que je puisse avoir ... mais jetons donc un coup d'oeil à cette source de mouvement, pour l'instant tapie dans l'ombre des grands arbres, allongées par la soirée en approche. Difficile en l'état de déterminer la nature de la créature, si ce n'est que celle ci sait profiter du moindre couvert et est aussi silencieuse que la brise environnante ... ce qui n'aide pas outre mesure. Mais là où les choses deviennent plus inquiétantes, c'est que d'autres mouvements laissent envisager qu'elles soient plusieurs, glissant de zone d'ombre à couvert en un temps très court, ne laissant jamais entrevoir d'autre chose que des silhouettes floues s'effacant avant même de se former. Le mystère sur leur identité grandit tout autant que la distance avec le pendu s'amenuise. Bientôt, il ne resterait plus rien entre eux et lui pour les séparer qu'un voile de mystère posé par un soleil couchant ... mais alors que enfin, les formes allaient se montrer, une lumière vint de la branche où s'arrimait la jambe prisonnière, changeantle point de vue de Nikoleis par réflexe, manquant de voir ce qui l'attendrait en bas, alors que ce qui ressemble à une lame sépara son point d'amarrage, offrant une prise à la gravité qui se fit une joie de faire son oeuvre tandis qu'un cri déchira la forêt.

Le hurlement s'arréta en même temps que le plongeon vers le sol, moins douloureux que prévu grâce a une intervention inopiné de trois paires de bras placés en réception. Il ne fallu pas longtemps pour se rendre compte que leurs propriétaires étaient les ombres aperçus tantôt, dont l'identité nous est enfin révélé : ce sont trois jeunes indiens, deux garçons et une fille, probablement là pour relever leurs pièges. Alors que notre bredouille chasseur redécouvre la joie de poser ses pieds sur le sol, un quatrième individu entamait la descente du grand arbre où celui çi avait été suspendu, un chasseur résolument mieux bâti et clairement équipé pour le combat, très probablement était il en train d'apprendre les ficelles du métier aux jeunes du camp. Tandis que Nikoleis se remettait de ses émotions, un signe de la main fut fait par l'adulte et immédiatement, les petites mains s'agitèrent pour attraper les nombreuses affaires disséminés au sol précédement, sans que l'avis du principal interessé ne soit demandé. Très vite, plus une seule traçe du tas de bricole perdu ne put être décelé sans un examen approfondi du sol, tandis que maintenant, le guerrien tribal faisait façe à notre magitechnicien. L'imposante figure en devenait effrayante alors que la lumière se faisait rare, accentuant ses traits déjà marqués par l'âge et l'exercice qui lui coférait toute son allure guerrière. En comparaison, la douceur relative des traits des jeunots, aucun ne semblant dépasser 16 ans, tranchait avec l'imposante stature et n'imposait pas le respect avec autant de force en un simple regard, regard qui suffisait pour tenir en respect à peu pret n'importe qui. Tout ce temps, Niko resta calme devant lui, pas le moindre mot, pas la moindre tentative se sortir de sa situation, alors même que celle-ci lui devint clair : pour le moment il était leur prisonnier et cela ne faisait aucun doute au vu du fait que ses affaires, au lieu de lui être restitués, étaient transportés en direction de leur camp vers lequel il ne tardait pas d'être conduit à son tour par un bras musclé. Evidemment, pas une parole ne fut échangé, chacun ne sachant que trop bien qu'ils n'utilisent pas le même langage que leur possible interlocuteur. C'est donc dans le silence que la petite bande se mit en route, quittant la forêt d'un pas rapide afin d'éviter de perdre la fin de l'aurore, dernier vestige de lumière alors que les ténèbres, propice aux sans-coeurs, s'étalent de toute sa noirceur sur l'île et ses alentours.

L'arrivée en vue des tentes et du feu, phare de civilisation, trônant entre elles fut perçu assez visiblement comme un soulagement par la bande, le guerrier excepté. Pas fâché de pouvoir rejoindre un havre de paix et de pouvoir tenter de s'expliquer tranquillement sur sa présence; il serait regréttable qu'il soit considéré comme un ennemi ou pire, un pirate, ce qui ne faciliterait pas les choses nous sommes d'accord. Mais cela ne devrait pas être un obstacle, vu que dès leur arrivée, la femme du chef a immédiatement reconnu le puits sans fond caché dans l'estomac du goinfre Lumineux, déjà venu par le passé lors d'une mission chez les fées. Il ne fallu pas longtemps pour que la tension retombe et que les rires prennent place autour des flammes alors que les petits se mettent à expliquer aux autre la cocasse situation dans lequel le visiteur du soir s'était fichu. Autant dire que nous pouvons lever tout inquiétude quand à la situation et qu'on va pouvoir profiter de la fête, avec chant, danse, musique ... tout le monde en sera ! *Meuuuh !* ... même les vaches ! Et jusque qu'à tôt le matin, tout ce beau monde va profiter de la venue de Niko, au grand dam de la faune environnante, s'amusant dans l'ocre de l'éclairage projetant des ombres décidément plus joyeuses que celles qui rôdent à l'extérieur, faisant oublier les dernières déconvenues de notre héros ! Bon, allez, on se retrouve demain pour le round 2, m'est avis que les pirates de l'air n'auront pas autant de chance d'en réchapper !

[Le lendemain]

... En à la surprise général, nous voici dans l'espace, à bord du vaisseau-labo. Me demandez pas pourquoi, j'en sais rien ! Pour moi, il était clair queles cristaux étaient important, mais allez savoir pourquoi il a fait une croix dessus ... d'ailleurs ...


Vas y, explique moi ce que tu comptes faire, maintenant, vu que t'as changé d'avis sur ta méthode.

"Effectivement, j'ai trouvé un autre moyen d'avoir ce que je cherche. Bien plus simple en définitive, d'ailleurs ..."

Hmm hmm ... et donc ?

"Je vais te poser une simple question, boss : combien à tu vu de vaches chez les indiens ?"

Euh, je sais pas ... au moins une, je l'ai distinctement entendue.

"Mais pas vu."

... Pourquoi je sens que c'est important ?

"Si, au lieu de tout raccourcir dès que tu crois que c'est pas important, tu racontais tout ce que je fais, comme t'es sensé le faire, peut être verrais tu que j'ai pu me procurer ceci."

... huh ? Un collier tressé ... avec tout les cristaux que tu cherchais ?

"Et plus encore, vu qu'ils n'ont pas de valeur pour les indiens ... alors quand on propose de l'échanger avec un gadget amusant, ils n'hésitent pas !"

Mais c'est quoi le lien avec la vache ?

"Le lien ? En voilà un !"

v c,kcyhyh,kc

"... Ca, ça sent le boss qui s'est frappé la tête contre le clavier ... ^_^"
messages
membres