Derniers sujets
Échos NocturnesHier à 18:24Huayan SongGarance prend son envolHier à 18:12FiathenLe bleu est une couleur chaudeHier à 15:09Maître AquaJour de fêteHier à 3:04Général PrimusL'Erreur est HumaineJeu 20 Sep 2018 - 23:34NarantuyaaLes JardinsJeu 20 Sep 2018 - 22:51NarantuyaaPour allumer le feuJeu 20 Sep 2018 - 15:03LenoreQuelques ossementsMer 19 Sep 2018 - 23:45DeathLa roue de l'infortuneMer 19 Sep 2018 - 19:47DeathConfidences d'un ApatrideMer 19 Sep 2018 - 19:26NarantuyaaFilatureMer 19 Sep 2018 - 18:34DeathJeu de rôleMer 19 Sep 2018 - 13:29LenoreNuit AnormaleMer 19 Sep 2018 - 10:42Chen StormstoutUne Dernière LettreMar 18 Sep 2018 - 21:40Huayan SongToujours gagnant, jamais perdant !Mar 18 Sep 2018 - 17:27Chen Stormstout
Maître des Enfers

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
349/650  (349/650)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 10 Aoû 2013 - 15:04
Ariez observait avec les yeux simples et pures d'une enfant le grand arbre de la fourmilière. Lentement, elle ferma les yeux et prit une bouffée d'air des plus agréables. Le vent soufflait avec force, sans pour autant être violent. Ce qui devait être une brise pour un humain devenait vent pour l'hybride de fourmi qu'était devenu la princesse. Sans savoir pourquoi, elle se remémorait un air de piano que jouait son père. Et si elle haïssait plus ou moins son géniteur, ce morceau de musique grandiose et conquérant l'avait marqué à jamais.
La Princesse ouvrit les yeux, comme différente, sortie de sa rêverie et son visage était on ne peut plus sérieux. Arachné est morte et avec elle... Soul Black. La Coalition Noir a détruit la pierre angulaire au prix, malheureusement, d'une arme unique et du meilleure système d'espionnage que n'est jamais connu le groupuscule des ténèbres.

Un peu comme au dame, on se laisse manger deux pions noirs... pour dévorer d'autant plus de pion blanc. Malheureusement, la Coalition Noir n'a jamais été aussi fragile et instable. La Princesse Ariez... va envoyer un message d'intimidation, user de la peur pour avoir le temps de reprendre les choses en main. C'est un pari... la destruction d'un monde sur un coup de tête suffira-t-elle à calmer tout le monde ? C'est surtout du bluff, l'invocatrice n'est pas nihiliste, elle ne veut pas détruire mais posséder. Mais qu'importe un monde qui ose transformer la plus belle créature des ténèbres en vulgaire... fourmis. La Fourmilière outrepasse ses droits !

La Fourmilière... est un bastion comme on en voit peu de nos jours. Chaque fourmi est prêt à mourir mille mort pour sauver les siens. C'est beau ! C'est assez courant mais... le problème tient à la hiérarchie et l'organisation des fourmis. Une organisation militaire, même en temps de paix. Il n'y a nulle part ailleurs société mieux organisé et aussi discipliné.

L'ombre de la Princesse s'étend soudainement en une énorme ombre difforme et mouvante... de cette ombre géante sortent des ombres. Des créatures ténébreuses dont la seule lumière encore en vie réside dans leurs yeux jaunes affamés... qui courent comme des pantins, monstrueux et désarticulé. Et chacun d'entre eux n'a qu'un seul ordre... ne pas s'attaquer à Ariez.

Une horde de sans-coeur... qui ont faim et qui se dirigent tous vers la fourmilière. La Princesse esquisse un sourire... sur la centaine qu'elle vient d'invoquer, il suffit qu'une de ses ombres dévorent une fourmi... pour donner naissance à un sans-coeur. Avec l'effet de surprise... bientôt il y aura plus qu'une centaine de sans-coeur ! C'est ça la véritable force des ténèbres... corrompre ! Souillé ! Possédé ! Ariez ne se jamais de cette ivresse... puisque chaque tué par une ombre devient son soldat, son armée ne cessera jamais de grandir.

La princesse se disait... que personne ne devrait avoir autant de pouvoir. Ce n'est pas pour autant une raison pour le gâcher, cet immense pouvoir. Natsu a pratiquement détruit la Fourmilière dans sa lutte contre les sauterelles. Sans le savoir, il a préparé le terrain pour la Princesse. Elle n'oubliera pas de le remercier...

Ariez ne bougeait et restait là, à regarder le sommet de l'arbre. Calme et concentrée, elle attendait la venue d'un oiseau. On entendait déjà des bruits de combat, venant de la direction de la fourmilière. Deux fourmis en armure... faites de noix... et armées de lances couraient en direction de la fourmilière. Ils posèrent le regard sur l'invocatrice. Cette dernière les voyait plus qu'elle les regardait. Son plan d'attirer l'attention sur la fourmilière pour la détourner du grand arbre semblait fonctionner... jusqu'à ceci.


« Ma reine ?! Que faites-vous là ? »

« Elle lui ressemble... mais ce n'est pas elle, la reine est plus mature. »


Comment voulez-vous différencier deux fourmis ? Ariez arqua un sourcil, pris d'un étrange sentiment. Elle était devenue une fourmi... mais si elle était plus que ça. Si elle était... une fourmi reine, prédisposée à régner. A Halloween, c'était devenu une vampire... un des monstres les plus connus et utilisés dans les comtes horrifiques. C'était quelque chose de très... troublant d'entendre dire qu'elle n'était pas aussi mature. De toute sa vie, Ariez s'est toujours sentit princesse et jamais reine. Bon sang, que lui manquait-elle pour devenir reine ?!

« Plus mature... comment ça ? J’exige des explications. »

« Nous en exigeons, qui êtes-vous et que faites-vous ici ? »

« Vous n’exigez... rien du tout. »

Ariez jeta un regard noir aux deux fourmis et réfléchissait... d'un côté, on invoque pas cent sans-cœurs comme ça. De l'autre... elle ne leur donne aucun ordre et les laisse allez à leurs instincts. Deux fourmis... on ne convie tout de même pas une chimère pour deux fourmis. Ces deux-là ne savaient pas quoi faire... des fourmis qui ne savent pas quoi faire. La Pincesse se demandait si sa nature un peu spécial de reine des fourmis... n'avait pas eu l'effet d'un coup de pied dans la fourmilière, perturbant l'ordre établie.
Elle croisa les bras et soudain, toisa avec un profond mépris les deux fourmis.


« Vous n'avez rien de mieux à faire ? »

« Je la sens pas, elle a l'air... mauvaise. »

« J'ai aussi une mauvaise impression. »


« Vous m'ennuyez, profondément. »

Un cri aigu et strident à résonner dans tout le monde... les deux fourmis partirent en courant, pris d'une terreur qui se lisait sur leurs visages. Ariez quand à elle avait enfin ce qu'elle était venu chercher... un oiseau. Les œufs... l'intendant à de bonne idée et a du faire avec les compétences limités de quelques membres. Cet oiseau qui domine le ciel sans partage et ravage la terre quand l'envie lui en prend... l'oiseau est le dragon de ce monde.
Ça fera de l'entrainement... avant les vrais dragons.

La Princesse ferma les yeux et écarta les bras. Il semblait... que tout devenait plus sombre autour d'elle, que la lumière se faisait moins présente. Ariez eut l'impression, durant l'espace d'un instant... de voir une vision de future. La princesse voyait devant elle son œuvre accompli, son règne imposé et toute résistance écrasé. Oui... elle voyait devant elle Zodiarche l'ultime chimère des ténèbres. La Princesse regardait cette magnifique et sainte créature. Cette dernière poussa elle aussi un cri... un cri faible, mais dérangeant. Invoquez Zodiarche... c'est comme invité les ténèbres. Le cri d'un loup raisonnait dans la tête de la Princesse, alors qu'une étrange aura noir rappelant vaguement Kuzfo l'entourait.

Un monde et toute la vie qui s'y trouve... pourquoi ? Parce qu'Ariez... le voulait. L'oiseau tenta d'abattre la chimère... mais celle-ci ne lâchait pas prise et envoyait des rayons de ténèbres pures sur la créature. Elle changeait, devenait plus puissante et agressive, plus violente ! Ce pauvre oiseau... n'arrivait juste pas à s'approcher du monstre ténébreux. Jusqu'à ce que finalement... l'oiseau vienne se prosterner devant Ariez... et s'envola vers la fourmilière.

La Princesse était... on ne peut plus heureuse. Elle n'avait plus rien à faire sur ce monde qui soit disparaitrait... soit sera à ce point souillé par les ténèbres que jamais personne ne le sauvera.
La lance Tourbillonnante.

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
272/500  (272/500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Lun 19 Aoû 2013 - 22:20
Exploit accompli.

Bon... C'était une mission que j'avais donnée à Raphael, et sauf si tu m'as demandé si tu pouvais et que j'ai oublié, je ne savais pas que tu le ferais.

Là où je suis déçu, c'est que j'espérais que quelqu'un de moyennement puissant s'occupe de transformer un oiseau et son nid en sans-coeur. Parce qu'ici, le problème, c'est que tu t'es pas contenté de ça. Le truc bien avec juste transformer un nid en sans-coeur, c'est que ça fait bien avancer les choses mais c'est rattrapable, c'est pas trop grave.

Alors certes j'aimerais que ce monde soit détruit, mais là je trouve que c'est quand même un peu exagéré pour un seul rp.

Ici, tu largues 100 ombres sur la fourmilière, en plus de transformer un oiseau en sans-coeur, le monde est donc, d'un instant à l'autre, plus ou moins foutu.

Bon... Ce que j'ai bien aimé, c'est tout simplement le fait que tu le fasses, que tu te rendes compte que cette mission est importante, et donc que tu te lances, malgré qu'elle se passe à la fourmilière. Tu fais bouger les choses, c'est bien.

Le rp en lui-même est bien, bien qu'un peu répétitif.

"C'est surtout du bluff, l'invocatrice n'est pas nihiliste, elle ne veut pas détruire mais posséder. Mais qu'importe un monde qui ose transformer la plus belle créature des ténèbres en vulgaire... fourmis. La Fourmilière outrepasse ses droits !"

C'est bien une phrase d'Ariez, ça. C'est choc mais un peu facile, on y est trop habitués, ça n'est plus surprenant pour un sou.

Répétitif, donc, par rapport à tes autres rps.

Bon, honnêtement par contre, difficulté zéro. Me semble que t'aurais carrément pu faire plus difficile, même si t'as pas baclé.

Mission périlleuse. 36 xp, 310 munnies et 3 PS en vitesse.

_______________________________
messages
membres