Coeur intrépide

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
Errant dans les rues [PV Léo] Left_bar_bleue197/650Errant dans les rues [PV Léo] Empty_bar_bleue  (197/650)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 4 Aoû 2013 - 16:04
Le Jardin Radieux est le monde qui a vu grandir la jeune femme aux cheveux châtains. Au début de son aventure en tant qu’élue de la Keyblade et errante, Lili ne voulait pas revenir dans ce monde. La peur du passé, des gens qu’elle pourrait rencontrer et qui auraient pu la reconnaitre, les souvenirs trop douloureux pour son cœur… Non elle ne voulait pas vivre cela. Elle s’en voulait toujours de la disparition de chaque membre de sa famille : elle était la seule qui n’ai pas subit cette attaque. La culpabilité la rongeait. C’est pourquoi la jeune errante ne voulait pas qu’on la reconnaisse.

Mais depuis son départ, bien des choses lui sont arrivées, des rencontres aussi. Tout ceci a changé la demoiselle si fragile. Sa détermination l’avait poussé bien loin. Elle avait fait de belles rencontres : les enfants perdus du monde Imaginaire, Shanks, Ganondorf et Natalia, ainsi qu’Arthas, Serah et son Mog. D’autres personnes l’avaenit vraiment aidée (même si certains n’étaient pas toujours devenus des amis) ; Raido, Auron et Ariel par exemple. Bref, Lili n’était plus la même, et elle le devait à toutes ses personnes. Pourtant son but de retrouver sa famille était encore loin… Lili le savait bien, et cela la rendait malheureuse. Elle avait l’impression d’avancer sur le mauvais chemin, de mettre de côté la chose qui la tenait le plus à cœur. Pour Lili c’était impardonnable d’abandonner son seul et véritable but qui l’avait fait tenir debout. Elle ne devait pas lâcher.

Lili était donc retournée au Jardin Radieux, sachant qu’elle n’irait pas dans les quartiers qu’elle connaissait pour éviter toutes rencontres de son enfance. Elle était allé à la bibliothèque où elle avait croisée Serah et Mog. Les quittant précipitamment, l’élue de la Keyblade s’était promis de les revoir dès qu’elle en aurait l’occasion. Les promesses, la demoiselle les tenaient tout le temps, d’ailleurs celle faite au shaman d’Arthas, faite à soi-même n’étaient pas encore réalisées. Mais chaque chose en son temps. Enfin bref, Lili était retournée à la grande bibliothèque de ce monde pour s’instruire sur les princesses de cœurs, le royaume des cœurs et tout ce qui tournaient autour de la Keyblade. Sauf que ses informations étaient précieuses, donc le bâtiment n’avait pas tout à son grand regret.

L’après-midi touchait à sa fin, et Lili avait les yeux qui lui piquaient tellement elle avait lu des lignes serrées et des mots formés avec des lettres trop petites à son goût. De plus la lecture ce n’était pas son truc. S’étirant les bras le plus haut possible, elle bailla aussi bruyamment qu’une baleine. Lili rangea ensuite les livres qu’elle avait pris à leur place d’origine, puis sortie de la bibliothèque. Il devait être dix-huit heure à peine, le soleil encore bien présent. Lili ne savait pas quoi faire ; rester ici pour revenir le lendemain replonger dans les bouquins ? Ou partir dans un nouveau monde ? Car étant errante, ce n’était pas du tout bon de rester au même endroit trop longtemps. Cette restriction était à la fois énervante mais palpitante ; car cela forcer Lili à découvrir d’autres mondes et ça la passionnait.

Hésitant toujours, elle décida de ne pas rester platée comme un piquet devant le palier de l’immense construction. La jeune demoiselle avança donc sur un chemin à l’opposé de son quartier, là où elle avait mis rarement, voir jamais, les pieds. Un petit vent frais se leva, fessant danser les cheveux longs de la demoiselle. Une petite odeur agréable lui monta au nez, réveillant son ventre qui gargouilla soudainement. Cette bonne odeur de nourriture chaude lui avait mis l’eau à la bouche en réveillant son appétit. La demoiselle n’attendit pas plus longtemps et se laissa guidée par cette odeur.

Elle arriva à peine une minute plus tard à l’endroit d’où provenait cette fumée : une petite chariote vendait de la nourriture type snack et fast food. La demoiselle arriva devant, les yeux pleins d’étoiles. Ce qu’elle avait envie là tout de suite : un hamburger. Bon, il est vrai que ce n’était pas très sain pour la santé, mais bon elle avait terriblement faim. De plus, un de temps en temps ça n’a jamais tué quelqu’un ! Regardant les prix, elle sera un peu la mâchoire : ce n’était pas donné quand même. Le vendeur l’accueillit avait un grand « Bonjour, que désirez-vous ? ». Lili aurait voulu répondre : 3 hamburgers gratuits s’il vous plaît. Mais elle ne dit rien, réfléchissant si c’était une bonne idée ou pas de dépenser ses munnies. Sachant qu’elle pouvait facilement braquer cette chariote… Non, c’était certes une errante mais pas une voleuse. Lili céda donc à sa bonne conscience et à son ventre : elle prit un hamburger, paya et parti reprendre son chemin.

Lili ne regardait plus vraiment où elle marchait, allant dans une ruelle inconnue, elle déballa son repas et croqua en pleins dans le sandwich. Mâchant, Lili releva ses yeux noisettes avec un soupire d’extase. Certes ce n’était que de la nourriture, mais elle n’avait pas mangé un truc aussi bon depuis longtemps. Ce fut à cet instant qu’elle vit l’ombre d’une silhouette petite et longue passé avec rapidité devant elle. Lili pensa que c’était un petit chat. Alors elle avala sa bouchée et s’arrêta. L’animal semblait se cachait derrière un tas de poubelles. Lili se mis accroupi sans que les genoux touchent le sol. Avec sa main, elle arracha un petit bout de steak de son hamburger, et le tenu entre le pouce et l’index en tendant au maximum son bras vers le chat. Elle laissa un petit sifflement glisser sur ses lèvres. Lili attendit quelques secondes avant de recommencer, bougeant légèrement le bout de viande :



« Viens petit… Ce n’est qu’un bout de viande, il ne te fera pas de mal, bien au contraire. »



Sentant l’animal bouger dans sa cachette, Lili jeta le bout de viande plus près du félin, mais elle n'avança pas. Après quelques instants, une patte sortir de la cachette. Lili ouvrit grand la bouche, pétrifiée. Non… Un chat avec une aussi grosse patte ce n’était pas possible. Une seconde plus tard à peine l’animal sortir son museau, sa langue lécha ses grosses lèvres touchant ses moustaches, et montrant des crocs impressionnants. Lili, elle n’osa même plus respirer, car devant elle ce n’était pas un chat qui mangea le petit bout de viande, mais un lion. Bon un bébé lion, mais un félin énorme quand même. Celui-ci avala en un rien de temps le morceau de viande. Puis il fixa Lili avec ses yeux dorés… Tellement magnifiques et effrayants à la fois. Lili était stupéfaite du spectacle. Au début ce fut la peur qui l’avait gagné, puis l’émerveillement. Enfin elle sortit de sa torpeur, ce rendant compte que la miette de steak ne suffirait pas à ce lionceau :


« Tu as l’air affamé mon grand… Attend… Tiens! »



Lili venait d’enlever le steak complet de son hamburger et l’avait posé devant elle. Puis la demoiselle recula de quelques pas, toujours accroupie. L’animal hésita encore, et Lili pour lui montrer que tout allait bien, mangea un autre bout de son repas. Avec les animaux, elle savait s’y faire : toujours le mettre en confiance et ne jamais montrer sa peur; c’était primordial. Le lionceau regarda Lili en penchant un peu sa tête de bébé, puis il avança et s’attaqua au steak. Lili eu un grand sourire, contente de voir que ça fessait plaisir à l’animal.

L’élue de la Keyblade pris son hamburger dans sa main gauche et avança d’un petit pas vers l’animal, tout en lui parlant, elle tendit le bras à moitié et continua à avancer doucement vers lui :



« Alors petit lion… Que fais-tu tout seul ici ?... D’où viens-tu ? D’un cirque ? Tu n’as pas un maître ? … »



Lili s’interrogeait sur le lionceau. Il était magnifique ; des yeux dorées comme le sable sous un soleil brûlant, un poil qui paraissait aussi doux que de la laine, des oreilles toutes rondes, un museau rose… Avec tout ça, ses dents de prédateur n’effrayant plus l’élue. Elle posa enfin sa main sur le front de l’animal qui sursauta au début, levant ses yeux perçant sur la demoiselle, mais il retourna à son occupation de manger, et laissa au grand plaisir Lili lui caresser la tête. D’ailleurs au-dessus, entre les deux oreilles du lionceau ce trouvait un bonnet noir, une couronne brodée dessus. Lili examina cet objet sans le toucher, car s’il appartenait au maître de ce lion, jamais il laisserait Lili le prendre.


« Tu n’es donc pas un lionceau errant. Tu as perdu ton maître ? Ou tu t’es enfui ? »



Lili caressait toujours le bas du front de l’animal, fessant attention de pas toucher le bonnet noir. Bon, maintenant qu’un lionceau était devant elle, qu’allait-elle faire ? Elle ne pouvait pas l’abandonner, et ni le prendre avec elle. Lili décida d’attendre, voir ce qui allait se passer et réfléchit tout en admirant le lion.
Héros en devenir

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Caporal
XP:
Errant dans les rues [PV Léo] Left_bar_bleue86/100Errant dans les rues [PV Léo] Empty_bar_bleue  (86/100)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Lun 5 Aoû 2013 - 17:05
    Léo arpentait précipitamment les rues. Le regard nerveux et inquiet, il regardait partout. Une douleur atroce au ventre le lançait, il était épuisé et ne se sentait pas bien. En plus de manquer de sommeil, il mourrait de faim... et sa blessure n'arrangeait rien. Le jeune homme frottait ses yeux déjà à moitié fermé. Cela aurait été plus sage de faire une pause mais ça lui était tout simplement impossible.
    Puisque malgré son état de santé plutôt moyen, c'est avant tout son esprit qui le plus souffrait.

    Le jeune errant a toujours penser qu'il serait un jour un héros... parce que c'est son destin. Cette idée lui a donner la détermination, la foi nécessaire pour se lancer dans cette histoire. Ce lionceau était... un signe tellement évident. Une preuve que tout ça est vrai. Sa disparition... remet en cause tout ce que Léo croyait vrai. Ses illusions se sont toutes envolés et son égo... en a pris un coup. Les yeux aux bords des larmes... il faisait le bilan de sa vie. Léo est orphelin, il a abandonné son père adoptif aux griffes de la Coalition... a été séparé de son amie d'enfance, a abandonné la lumière avant de perdre ce lion.

    Léo n'est pas triste parce qu'il est seul... mais parce qu'enfin, il se rend compte qu'il a toujours été. Tout ce qu'il lui restait... et bien c'est la Coalition Noir. Mais au fond, à quoi bon ? Alors comme un errant il errait dans les rues, vide et dégouté.

    Puis... il a vu son lion en compagnie d'une jeune femme. Léo s'approchait lentement du lion, sans même accorder un regard à la jeune femme... Bob a regarder l'errant, l'air joyeux et sautillant sur place. Le jeune errant réflechissait... ça lui semblait absurde de croire au destin, mais ce Lionceau lui... donnait la foi. Et au-delà de ça, faisait sentir le déserteur moins seul.

    Léo se tourna vers la jeune femme... une jeune brune mignonne, l'air légèrement innocente. L'errant lui offrit un sourire un peu troublé...


    « C'est mon lion, je... tu vas me prendre pour un fou mais... tu crois au destin... ? »
Coeur intrépide

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
Errant dans les rues [PV Léo] Left_bar_bleue197/650Errant dans les rues [PV Léo] Empty_bar_bleue  (197/650)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 7 Aoû 2013 - 21:42
Lili fixait toujours l’animal qui venait de finir de manger son steak. Il avait un grand appétit celui-là… Normal pensa la jeune femme, car c’était quand même un lion et qui plus est, en plein croissance ! Le museau du lionceau renifla un peu autour de Lili, cherchant encore de quoi manger. Lili laissa échapper un petit rire, qui effraya le félin : il fit un léger bon en arrière et adopta un regard de prédateur. La porteuse de Keyblade posa sa main sur sa bouche, regrettant son rire. Mais l’animal se remit directement en confiance quand il remarqua qu’il n’y avait aucun danger. Le bonnet sur sa tête et le fait qu’il ait laissé l’élue de la Keyblade le caresser, voulait dire qu’il avait bel et bien un maître. Mais que c’était-il passé pour qu’il soit seul maintenant ?

La demoiselle allait se remettre debout, quand soudain un homme arriva près d’eux. Lili le regarda avec un air interrogateur ; un sourcil levé vers le haut, elle détailla du regard ce jeune homme. Il devait être un peu plus jeune qu’elle. Habillé d’un costard classe, il avait pourtant une mine bien fatiguée et des cheveux roux un peu en bataille. Lili avait l’impression de faire face à un homme qui a autant de vécu qu’un adulte, mais jeune à la fois. La demoiselle se releva donc doucement, et avec ses yeux noisette regarda le lionceau content de retrouver son maître. C’était touchant pour la demoiselle de voir des gens qui s’étaient perdus, réunis à nouveau. La détermination de l’élue remonta en elle. Oui un jour elle aussi retrouvera sa famille. Même si cela doit prendre beaucoup de temps.

Passant ses mains sur ses habilles pour les défroisser un peu ainsi qu’enlever quelques poils du lionceau, Lili décida de partir… Mais où ? Ça elle ne le savait pas encore. Or l’homme s’adressa à elle, la demoiselle tourna son fin visage de nouveau sur lui. L’élue remarqua que ses yeux étaient dorés, c’était rare de voir un regard comme celui-ci, il avait la même couleur que ceux d’un animal. Elle lui rendit son sourire, heureuse pour eux deux qu’ils se soient retrouvés. Mais ses traits de visage changèrent en étonnement. C’était une question assez directe quand on ne connait pas la personne… Le destin ? La demoiselle regarda en l’air adoptant une mine de réflexion. Ça c’était une question que portaient des débats philosophiques depuis des années. Les gens pouvaient parler dessus pendant des heures et des heures. Mais elle ? Ce qu’elle en pensait réellement ? Soupira légèrement, elle s’approcha du jeune homme, qui était plus grand qu’elle en taille, le lionceau à côté rassasié… Tiens, son maître avait peut-être aussi faim ? Lili avait encore les trois quart de son hamburger. Elle coupa, ou plutôt déchira, avec sa main la moitié de ce qu’elle avait et le tendit au rouquin :


« Tu as faim ? Tiens prend un bout si tu veux… Ne t’inquiète pas je ne suis pas malade. Ton lionceau a déjà mangé la viande et il s’est régalé, je crois. »

Un petit sourire accompagna son geste et ses paroles. Puis elle s’adossa le dos contre un mur tout près, face au lionceau et son maître. Lili n’était pas du genre pipelette, mais là le jeune roux lui avait posé une question qui amenait forcément à exprimer ce que l’on pensait… Sauf si on répond que par oui ou non, mais à quoi bon ? La demoiselle n’était pas du genre à trop réfléchir à ce qu’elle allait dire, donc elle se lança, comme quand on décide de se jeter dans un bain d’eau froide :

« On est tous un peu fou, et c’est mieux comme ça. Je... A vrai dire, je ne me suis jamais réellement penchée sur cette question. Pour moi le mot destin est un bien grand mot qui sert entre autre à expliquer ce qu’il nous arrive, nos actes… Bref certaines personnes disent que c’est le destin qui les a amenés à faire ceci ou cela afin d’avoir la conscience tranquille. Mais d’autres y croient vraiment. »

Lili avait l’impression de parler, mais de ne pas arriver à se faire comprendre, cette sensation que l’autre ne saisit pas le sens de ce que l’on ressent poussait la brune à être au plus explicite. Mais parfois cela embrouille encore plus la personne d’en face :

« Enfin… Comment dire ça ; pour moi se laisser guider par le destin ou de ne pas y croire, fait que l’on prend un chemin différent. Ce chemin qu’est notre vie est certes tracé, mais celui peut-être modifié. Je dirais même qu’il est prend une autre direction à chaque choix, actions que l’on fait, à chaque rencontres aussi insignifiantes soient-elles. »

Pour Lili c’était clair ce qu’elle disait, mais ce jeune homme allait-il comprendre ? Ce sentant un peu gênée, la demoiselle eut ses joues qui devinrent un peu plus rosées. Ce grattant l’arrière de la tête, l’élue se rendit compte qu’elle était entrain de discuter avec un parfait inconnu alors qu’elle était de nature méfiante. Peut-être que maintenant, aillant un peu plus confiance en elle, Lili arrivait à canaliser sa peur et sa méfiance ? De toute façon, s’il tentait de faire du mal à la jeune femme, elle pouvait sortir sa Keyblade d’un clin d’œil et se défendre. C’était quand même très pratique une arme qui apparait que quand on a besoin d’elle, cela permet de ne pas se balader avec une arme en main tout le temps. Bref ! Lili posa son regard sur le lionceau, puis son maître :

« Et toi, tu y crois au destin ? Tu crois que cette rencontre était prédite par le destin ? »

Lili comme à son habitude avait pleins de question à poser à ce jeune homme sur lui et son lionceau. Or pour le moment la conversation ne prêtait pas à ce sujet, et puis ce n’était que des questions sans grande et réelle importance.
Héros en devenir

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Caporal
XP:
Errant dans les rues [PV Léo] Left_bar_bleue86/100Errant dans les rues [PV Léo] Empty_bar_bleue  (86/100)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 8 Aoû 2013 - 15:12

    « On dit que certaines personnes refusent leur destin. On dit aussi que chaque personne forge son destin. On en dit tellement qu'on n'en sait rien... »

    Léo observait le lionceau assis à leurs pieds, il avait l'air heureux de rester à les regarder avec son air désespérément vide. Est-ce qu'il s'est vraiment perdu... ou bien conduisait-il le jeune errant jusqu'à cette jeune fille ? Non... Bob conduisait surement le jeune errant à de la nourriture. Encore faudrait-il... que le lion ait cherché à conduire Léo où que ce soit. Le jeune homme observa la jeune fille avec un léger sourire, elle a été très gentille d'avoir donner de la nourriture au duo d'affamé. Puis parler du destin avec le premier inconnu... c'était une sage ! Ça faisait du bien à Léo de parler avec elle, il trompait un peu sa solitude.

    « J'y croyais... t'as pas l'air plus avancer que moi dans le fond, mais je comprends ce que tu veux dire. Par contre... je pense que ce Lion a des réponses. »

    Léo ria pour lui-même de lui-même, il s'accrochait désespérément et sans raison... il voulait savoir. Par chance, il connaissait un moyen de communiquer avec ce lionceau et par la même occasion... de le ramener chez lui. Ça n'avait rien de tellement extraordinaire à faire, à la portée du premier venu. Léo devait aller... à la terre des lions. L'errant en avait entendu parler au Château Disney... quiconque va là-bas se transforme en animal de la jungle ou de la savane. C'est de là que viennent ces mêmes animaux. Léo soupira longuement de soulagement... enfin il savait où allé, enfin il n'était plus bloqué.
    Puis... Léo souhaitait ardemment ramener le petit lionceau à sa famille.


    « Il existe un monde... la terre des lions. Quiconque y va se transforme en un animal. Quand j'ai trouvé ce lionceau... il était maltraité dans un cirque. Je l'ai plus ou moins volé. J'aimerais bien le garder mais bon... il a surement une famille là-bas. Je vais le ramener chez lui. »

    Léo se rendait compte, surtout grâce à Lili, qu'il voulait juste donner un sens à tout ce qui lui est arrivé jusqu'ici. Une explication à ses joies et ses malheurs. C'est absurde de se battre pour un monde qui s'acharne à s'entredéchirer, de vivre pour mourir et voir mourir. Et pourtant. Léo se remit à observer Lili... elle était très jolie, un peu sur la réserve mais vu comment Léo est venu l'interpeller c'est assez étonnant. C'était une belle rencontre.

    « Avec tout ça je ne me suis même pas présenté ! » Il s'approcha de Lili et déposa une bise sur chacune de ses joues. « Je m'appelle Léo Singa, je suis errant. Merci de m'avoir nourri, moi et mon lion. Comment est-ce qu'on peut te le rendre ? Je tiens à te remercier et pas seulement avec des mots. »

    Le jeune homme regarda le ciel orange à l'approche du crépuscule... il ferait nuit d'une seconde à l'autre. Léo devait encore trouver un endroit où dormir cette nuit. L'errant reporta toute son attention sur Lili, au pire il dormira dehors...

    « Je... t'ai surement un peu saoulé, désolé ! Et si tu me parlais un peu de toi ? »
Coeur intrépide

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
Errant dans les rues [PV Léo] Left_bar_bleue197/650Errant dans les rues [PV Léo] Empty_bar_bleue  (197/650)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 10 Aoû 2013 - 10:19
Lili regarda le jeune homme avec un air interrogateur… Qu’est-ce qui lui était arrivé pour qu’il ne croie plus au destin ? Ce jeune roux l’intriguait de plus en plus. Déjà que de se promener avec un lionceau comme animal de compagnie ce n’était pas banal du tout. Mais il faut avouer, que depuis un certain temps, les choses impensables, extraordinaires ne l’étonnait plus. Le regard noisette se posa sur le lionceau qui était là allongé, sachant ou pas que l’on parlait de lui. Ce lion aurait donc des réponses ? Lili y cru pendant deux secondes, car elle était du genre à croire tout ce qu’on lui disait, mais elle ria aussi après.

Bref, écoutant le jeune garçon au costard parler de sa rencontre avec le lionceau et son but de le ramener chez lui, l’élue de la Keyblade sourit : il était rempli de bonne volonté et ce, sans arrières pensées. Il pensait même au bonheur du lion avant le sien. Mais allait-il réussir à se détacher du lion pour le ramener à la terre des lions ? Cette étape ne sera surement pas évidente. C’est toujours dur, aux yeux de la brune, de dire au revoir à une personne qui nous tient à cœur.

Lili se mit soudainement à réfléchir : et s’il était en fait qu’un beau parleur, et que c’était une technique de drague ? Le jeune garçon accompagné d’un lionceau qui veut l’aider à retrouver les siens, c’est presque trop beau. Non… il faudrait être plus que farfelu pour utiliser un lionceau comme plan de premier abord. Et physiquement, même avec son air fatigué, il pouvait faire craquer des filles sans problème. D’ailleurs les joues de Lili se teintèrent de rouge quand il lui fit la bise pour se présenter. Elle ne s’attendait vraiment pas à cela ! Même si elle avait moins de mal à parler à des gens qu’elle ne connaissait pas, sa timidité était toujours présente. Baissant la tête légèrement pour cacher ses joues avec ses longs cheveux châtains, elle attendit quelques secondes pour répondre :


« Enchantée Léo… Moi c’est Lili, errante également. Comme quoi le monde… Heu non l’univers, est petit. »


Elle eut un petit sourire amusé. C’était étrange quand même que dès les premières paroles échangées entre Léo et Lili, la limite posée par le « je ne connais pas, donc je ne vais pas confiance et/ou j’ai peur » n’existait pas. Devait-elle changer et se méfier ? Non son instinct lui disait de rester naturelle et elle-même. Et de toute façon c’était une femme qui écouter son cœur et très peu sa raison. Lili secoua ses deux mains près de sa figure et s’adressa à Léo :

« Oh non c’était trois fois rien ! Tu ne me dois rien du tout… »


Parler d’elle ? Haha, cela se voyait qu’il ne la connaissait pas encore. Lili était une femme qui aimait écouter les autres, et qui n’aimait pas parler de sa vie, encore moins son passé. Penchant la tête sur le côté, elle plissa ses yeux en même temps que de sourire :

« Si tu m’aurais saoulé, j’aurais poussé un gros soupire pour te montrer que ça ne m’intéressait pas… Et puis, j’aime bien écouter les autres parler de leurs vies, de leurs pensées. C’est très instructif, de plus avoir d’autres points de vue est souvent très utile. »


Lili voulait au départ ne rien dire d’autre. Laisser en suspens sa vie, son but qui la maintient debout. Mais arrivant à bien parler avec ce jeune rouquin et son lionceau, la demoiselle allait surement en dire plus … Elle se décolla du mur et s’approcha du lionceau, puis elle plia ses genoux pour être à la hauteur de celui-ci :

« Alors toi… Tu aurais des réponses ? Mais à quelles questions ? »


Lili lui gratta la tête et le cou, sachant que chez la plupart des animaux c’étaient leurs points faibles des chatouilles. Et il semblait que le jeune lion apprécia. Puis la brune se releva et fixa le rouquin tout en réfléchissant. Qu’est-ce qu’elle pourrait lui révéler sans en dire trop ? Lili aimait passer inaperçue, sauf que depuis le tournoi de Léto au Colisée de l’Olympe, elle s’est fait connaître, et marquée par la même occasion. D’ailleurs sa blessure était toujours présente, mais la démangeait moins que les premiers jours. Elle s’avança de quelques pas, dépassant Léo et son lionceau. Elle avait donc le dos tourné vers eux. Levant le visage légèrement vers le ciel, la brune pris la parole :

« Je… Je suis une élue de la Keyblade, cette épée en forme de clé renfermant un pouvoir immense. Malheureusement, je ne connais pas grands choses sur elle. En ce moment je suis à la recherche de réponses, un peu comme toi Léo. Je cherche à élucider les secrets de cette arme,  par exemple… Et j’ai un but que personne ne pourrait m’empêcher de réaliser ! »


Elle avait fait exprès de tournée le dos, pour que l’expression de son visage ne se voie pas. Elle se concentra sur l’instant présent pour ne pas plonger dans les souvenirs de sa famille. C’est à ce moment-là qu’elle vit la nuit s’approcher à grand pas. La demoiselle décida de rester ici, passer du temps avec ce jeune rouquin, sentant que cette rencontre allait être riche pour elle :

« Mhh… Tout compte fait pour me remercier, je voudrais que tu fasses deux choses pour moi. Premièrement,  j’aimerais savoir si tu connais un endroit pour dormir ici, je n’ai pas trop envie de dormir dans la rue. »


Non pas que Lili était une petite princesse qui a besoin d’un lit, mais les rues la nuit sont encore moins sûres qu’une forêt. Se retournant vers Léo avec son sourire habituel et naturel, la demoiselle reprit :

« Et deuxièmement je voudrais que tu me fasse une promesse… Celle de ne jamais abandonner ton rêve le plus cher, quoiqu’il arrive, qu’importent les personnes qui essayent de t’en empêcher. D’accord ? »


Lili tendit son petit doigt de la main droite vers Léo, attendant la suite. Elle avait déjà fait une promesse du même style avec Shanks. Mais pourquoi cette promesse ? Lili n’en savait pas plus ; c’était sorti comme ça. Surement parce que pour elle c’était important de tenir. Car elle c’était faite cette promesse à elle-même et qu’elle voulait la partager avec quelqu’un d’autre ?
Héros en devenir

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Caporal
XP:
Errant dans les rues [PV Léo] Left_bar_bleue86/100Errant dans les rues [PV Léo] Empty_bar_bleue  (86/100)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 10 Aoû 2013 - 12:34
Léo regardait Lili... alors c'était elle aussi une errante et avec une keyblade. Le jeune homme restait... surpris. Deux ou trois jours d'errance ont suffit à brisé l'ex membre de la lumière et lui prendre sa foi indéfectible en la destinée. Elle était plus... forte, mentalement en tout cas. Si gentille, douce et attentionnée. C'est pour ce genre de personne qu'on veut sauver l'univers. Elle n'a pas dit depuis combien de temps elle est errante... Léo n'en a pas dit plus, cela dit. A croire qu'être errant, c'est plus une façon d'être et de penser qu'une situation. Le jeune homme est partit errer seul comme un grand pour accomplir ce qu'il pensait être son destin et qui n'est plus qu'un doux rêve. Elle aussi avait un but à accomplir... mais elle ne ressemblait pas du tout à une errante.

Trois errants depuis son départ ont croisés sa route... d'abords Léo, devenu un peu plus cynique et moins enclin à la discussion. Gaoh, une brute sanguinaire. Puis... Lili la douce qui rougit aux bises, qui répond gentillement au premier type qui lui demande si le destin existe. Qu'elle soit errante... Léo imaginait le pire ce qui a pu la conduire à ça.

Léo... regardait le petit doigt et... détourna son triste regard sur les yeux noisettes de cette jeune femme. Oui, il avait un but dans la vie. Un but aussi noir que blanc, aussi bon que mauvais. Léo voulait plus que tout au monde... détruire la Coalition, sauver le monde des tyrans et des oppresseurs. C'était de la pure... et dure... vengeance. Que Léo perde son âme ou doive creuser sa propre tombe qu'importe. Ce qu'il craignait surtout... c'est jusqu'où il serait prêt à aller pour ce but ? Cette question le hantait. Léo a failli mourir parce qu'un homme jugeait plus importer de traquer un criminel que de soigner le jeune errant.

Lili avait tout d'un ange tombé du ciel, perdu après avoir trébuché sur un nuage... Léo se mit à sourire, les yeux perdus dans le ciel crépusculaire. Son doigt serrant celui de sa jeune collègue errante. C'était grâce à elle... que Léo avait compris la véritable teneur de son rêve.


« Je suis né à la Cité Crépuscule... avant que la Coalition n'arrive et n'impose la nuit éternelle, mon monde était baigné dans un magnifique ciel crépusculaire. Le plus beau de tous ! Plus beau que celui-ci en tout cas ! »

Léo se retenait de pleurer tout en pointant le ciel du doigt, mais tenant bon, il se refusait à pleurer devant quelqu'un... et à plus forte raison devant une femme.

« Je ramènerais le jour à la Cité du Crépuscule. Et ce jour-là... je serais assez fort pour sauver l'univers ! »

Sa voix se nouait de tristesse profonde et d'un sentiment étrange... la mélancolie. Le secret de la détermination se trouve quelque part entre la fureur et le calme total. Léo y était et loin de se raccrocher à l'idée de destin... le jeune errant lâchait prise à ce moment. Plus libre et heureux qu'il ne le fut jamais. Après tout... n'est-il pas avec une charmante brune ?! Elle ne semblait pas s'en rendre compte d'ailleurs... on aurait dit qu'elle voulait être quelqu'un d'autre alors que c'est un trésor !

« Pour ta Keyblade... hum... j'étais à la lumière avant de partir errer de monde en monde. Je compte retourner à la lumière quand je serais plus fort ! Mais ils sont assez calées en Keyblade là-bas, ils t'aideront surement. Cherches Roxas, c'est le plus fort de tout les maîtres de la... c'est juste le plus puissant de la lumière ! Un vrai costaud, il a sauver le monde deux ou trois fois déjà. Et il m'a appris les bases du combat ! Évites de lui dire que tu viens de ma part, je suis plus ou moins un déserteur... enfin, en attendant que je reviennes comme un héros avec une arme qui en jette ! »

Léo... regardait dans ses grands yeux marrons, ne pouvant s'empêcher de se dire que... elle ressemblait à un mignon petit écureuil. Il avait envie de la câliner !

« Bon, on est dans une citée dorée ou pas ?! J'ai un peu de sous, on devrait pouvoir trouver une taverne ! Ou un hôtel... ça doit être l'une des villes les plus touristiques qui soit, si on ne trouve même pas un endroit où dormir... Allez suivez-moi ! »

Léo marchait et sans un doute, se savait suivi par le lion et la fille.

« Dis-moi... Lili, je suis errant depuis... deux ou trois jours. T'as des tuyaux à me filer ? »
Coeur intrépide

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
Errant dans les rues [PV Léo] Left_bar_bleue197/650Errant dans les rues [PV Léo] Empty_bar_bleue  (197/650)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 11 Aoû 2013 - 23:25
Lili fut au départ quelque peu troublée par le regard du jeune errant ; une expression triste. Avait-elle dit quelque chose qu’il ne fallait pas ? La brune venait de comprendre… Elle avait touché un point sensible. Voir une personne afficher une triste mine, mettait souvent mal à l’aise Lili surtout quand c’était elle qui la rendait comme ça. Elle aurait voulu s’excuser et se faire toute petite, mais c’était trop tard. Or à son soulagement, Léo se remit à sourire et serra le petit doigt de la demoiselle. Celle-ci écouta l’errant, sans rien dire.

L’élue de la Keyblade sentait bien que le rouquin était réellement triste et à deux doigts de craquer. Lili n’aimait pas voir un homme pleurer, car cela l’attristait encore plus. Tellement qu’elle voulait le réconforter avec des mots ou des gestes. Il était vrai que le but de Léo n’était pas tout rose ; il voulait détruire pour ramener la beauté et la paix de son monde. Lili l’admirait d’un côté ; vouloir le bien de tout un peuple, réinstauré la lumière du jour à la Cité du Crépuscule ! C’était les pensées d’un vrai futur héro. Léo lâcha son doigt, nouant ainsi la promesse. La demoiselle sourit légèrement, et laissa parler son cœur :


« C’est un beau rêve Léo… J’espère que tu seras cet homme qui ramènera la beauté d’autant à la Cité du Crépuscule. »


Lili était sincère, elle l’était toujours. Même si elle n’était pas pour la destruction, elle savait que parfois pour le bien d’une chose, il faut en détruire une autre ; c’est l’équilibre. Et l’élue était pour le maintien d’un équilibre entre toute chose, comme entre la lumière et les ténèbres. Bref, Lili écouta attentivement Léo ; il était membre de la lumière avant ? Wahou, c’était rare de voir une personne déserter un groupe pour devenir errant, c’était principalement l’inverse : un errant trouvait finalement un groupe, une famille. Mais oui ! Pourquoi n’avait-elle pas pensée avant ? La lumière pouvait l’éclairer sur la Keyblade (même pas fait exprès le jeu de mot). Roxas ?!… Ce nom lui rappeler un truc. Une chevelure blonde en pic, avec des yeux bleus… Bien sûre ! Elle avait combattu contre lui lors du tournoi de Léto.

Lili ria légèrement. Le rouquin lui fessait pensée à un jeune rempli d’ambitions. Une arme qui en jette ? Les armes ne sont pas toujours matérielles, du moins s’était ce qu’avait appris Lili. Une arme peut être un trait de caractère par exemple, une sagesse qui t’amène à gagner sans la force, des liens forts entre personnes d’un groupe, tellement forts qu’ils en deviennent incassables. L’élue de la Keyblade acquiesça de la tête quand Léo lui dit qu’il allait trouver un endroit où dormir dans cette ville si touristique. Léo pris la tête du groupe, la brune et le lionceau lui emboîtèrent le pas. Des conseils en tant qu’errant ? Oulà, Lili se gratta l’arrière de la tête, sachant qu’elle n’avait jamais eu trop de soucis en tant qu’errante. Ses plus gros problèmes venaient du faite qu’elle avait une arme qui attire les ombres. Réfléchissant un instant, elle lui énuméra quelques conseils qu’on lui avait dit :


« Tout d’abord, il faut éviter de dire que tu es errant et ne pas se faire trop remarquer : on ne sait jamais sur qui on peut tomber. Ensuite toujours avoir un peu de munnies sur toi. Et le mieux c’est d’avoir son propre vaisseau gummi, car la Shinra n’aime pas beaucoup les errants. Moi j’ai de la chance d’en avoir un ! Avant de partir de mon monde j’ai tout fait pour amasser un maximum d’argent afin d’en acheter un. »


Elle sourit, c’était sa première étape d’errante qu’elle avait fait. Juste après la disparition de sa famille, elle avait décidé de partir de monde en monde trouver la solution à ce trou géant dans son cœur. Lili et Léo avait plusieurs points communs, comme par exemple être redevable d’un service. La demoiselle repris la parole, les mains jointes derrières le dos, regardant devant elle le rouquin avancer dans les rues :

« En fait… Merci beaucoup pour le conseil d’aller voir ce dénommé Roxas. Je l’ai croisé une fois lors d’un tournoi. Il est vrai que c’est un sacré combattant. Mais je ne sais pas si je serais réellement prête à aller au château du roi Mickey… Je ne suis pas sûr d’être bien accueillit, je suis errante après tout, et depuis plusieurs mois je dirais. Et puis je serais mal vue là-bas ; une élue de la Keyblade qui ne pense qu’à réaliser son but égoïstement. »


Lili souffla sur sa frange qui la dérangea un petit peu. Son but de ramener sa famille, alors qu’avec son arme elle pourrait sauver beaucoup de personnes, était égoïste. A côté de Léo qui voulait sauver un monde. Certes la demoiselle voulait aussi établir l’équilibre entre les mondes, mais c’était secondaire. Elle suivait le rouquin, ne savant pas s’il savait où il allait. Soudain, la demoiselle se rendit compte qu’il s’approchait de la maison de sa famille. Celle-ci était-elle détruite ? Habitée ? La demoiselle n’en savait rien et voulait garder dans sa tête l’image de sa maison comme elle était dans son enfance. Prise un peu de panique, elle accéléra le pas pour être à quelques centimètres du dos du rouquin. A ce moment-là elle posa ses deux mains sur les épaules de Léo. Il ne devait pas tourner à droite, sinon après quelques mètres dans cette direction elle verra son ancien chez soi. Elle tourna donc avec ses mains le haut du corps de l’errant vers la gauche et pointa ensuite la rue de gauche :

« Attend, il me semble que par là il y a une auberge. Je suis arrivée au début de la journée, j’ai eu le temps de me promener un peu dans les rues avant. »


Un sourire un peu faussé et gêné de mentir, mais d’un côté elle ne mentait pas tant que ça, car elle était arrivée ce matin, sur ce monde où elle a grandi. Lili ne savait pas vraiment gâcher le sentiment de gêne. Mais elle fit du mieux qu’elle put. Ensuite elle poussa légèrement l’errant et repris la parole, changeant de sujet :

« Si tu veux, je pourrais t’amener à la terre des Lions avec mon vaisseau ? En plus je n’ai jamais mis les pieds là-bas. Ça pourrait être une belle expérience de se transformer en animal. »


Elle avait déjà appris à voler dans le ciel tel un oiseau dans le monde Imaginaire, et c’était transformée en sirène, mais devenir un animal, ça l’attira soudainement. Elle qui avait toujours eut une attache importante envers les animaux. De loin Lili vit l’insigne d’une auberge, enfin semblait-il, elle n’était pas sûre. Est-ce que Léo ou son lionceau, c’était aperçue que la demoiselle avait fait exprès de changer de trajectoire et leur cachait quelque chose ? Lili espéra grandement que non.
Héros en devenir

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Caporal
XP:
Errant dans les rues [PV Léo] Left_bar_bleue86/100Errant dans les rues [PV Léo] Empty_bar_bleue  (86/100)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Ven 16 Aoû 2013 - 13:20
    Léo s’arrêta net pour observa les étoiles, rêveur et souriant. L'errant se tourna ensuite vers Lili, la trouvant plus belle encore qu'il y a quelques instants. C'est une errante... et comme Léo elle a une âme d'aventurière.
    Ces deux jeunes personnes avaient en commun de courir après quelque chose. Comme dit l'adage, le voyage prime sur la destination. C'est en voyageant qu'on apprend, qu'on évolue et qu'on s'améliore. Il faut voir pour savoir et écouter pour comprendre.
    La destination n'est que la récompense de ce long voyage qu'on choisit les errants.

    La terre des lions... qui n'a jamais rêver de devenir un animal ? D'entrer dans un autre monde, de vivre avec d'autres règles. Léo avait la conviction qu'il deviendrait un lion une fois... là-bas. Il pourra voir et sentir le monde avec des sens infiniment plus puissant. Puis tout ça... avec Lili ! Elle était déjà très généreuse pour proposer de faire le taxi... mais Léo ne voulait pas y allez, il voulait y allez maintenant.


    « Allons-y maintenant ! Qui veut dormir dans un hôtel miteux ? Dormons dans la savane à la belle étoile ! Tu n'es pas égoïste et j'irais moi-même botter à celui qui osera mal t’accueillir ! »

    Léo imagea ses propos en faisant craquer ses phalanges, un sourire arrogant au visage. Remonté à bloc, l'errant observait cette jeune fille. Lili... c'était assez jolie comme prénom. Il se demandait toujours pourquoi ce changement de direction... mais c'est déjà du passé. Tout le monde sait que les femmes n'ont aucun sens de l'orientation.

    « Alors, t'en dis quoi ? »
Coeur intrépide

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
Errant dans les rues [PV Léo] Left_bar_bleue197/650Errant dans les rues [PV Léo] Empty_bar_bleue  (197/650)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Lun 19 Aoû 2013 - 14:46
QUOI ? Lili eut un instant où elle resta figée, un peu perplexe ; partir maintenant à la Terre des Lions ? Mais pourquoi ? Elle se calma tout de suite quand Léo lui expliqua. Lili leva aussi la tête vers le ciel devenu sombre. Les étoiles… Elle avait toujours aimé regarder les étoiles dans un ciel bleu profond. C’était pendant ces instants qu’elle se sentait le mieux : calme, serein, elle laissait son esprit vagabonder dans ses pensées. Le regard noisette de la demoiselle se posa sur le jeune errant quand il fit craquer ses doigts. Lili pouffa de rire mais ses joues redevinrent rosées... Normal : quelle femme ne serait pas touchée par un homme qui veut la protéger !? Dans son regard on pouvait voir un peu de gêne mais surtout une petite étincelle. Oui cela la rendait heureuse que quelqu’un veuille prendre soin d’elle. Mais ses yeux à cet instant étaient remplis d’étoiles comme le ciel de ce soir :


« Je ne vais pas dormir de la nuit si on dort à la belle étoile… Non pas que j’ai peur de passer la nuit dehors ; au contraire j’aime tellement regarder les étoiles que je pourrais les observer toute une nuit sans m’endormir ! »




Lili était en face de Léo, et elle avait qu’une envie : le prendre dans ses bras pour exprimer sa joie et le remercier. Avec ce rouquin, elle avait envie d’être elle-même, de laisser son cœur la guider et de partir à l’aventure, appréciant chaque petit pas fait sur le chemin de sa vie. Or l’élue de la Keyblade  était plutôt timide, alors elle prit les deux mains du rouquin. Elles étaient douces et chaudes comme une flamme d’une bougie. Elle serra celle-ci dans les siennes, et avec un grand sourire qui illumina tout son visage elle ajouta :

« Allez, c’est parti : en route pour la Terre des Lions ! On va retrouver les tiens petit. »



Lili avait tourné la tête vers le lionceau quand elle avait prononcé la dernière phrase. Elle garda une main sur celles de Léo et sa main droite caressa doucement le dos du jeune lion qui semblait être content. Est-ce qui la comprenait ? Lili n’en savait rien, mais là où ils allaient partir, le lion pourra discuter avec eux. Lili était pressée maintenant, de partir à l’aventure. Avec sa main gauche elle tira le bras de Léo et l’emmena à son vaisseau le lionceau suivait leurs pas. Heureusement que la demoiselle avait un bon sens de l’orientation et donc savait quel chemin prendre. Sur la route, ils ne croisèrent personnes, et Lili parla au nouveau errant :


« Tu sais… c’est gentil ce que tu as dit tout à l’heure. Mais je sais bien me défendre toute seule… Enfin je crois ! Depuis que je suis errante, je pars à l’aventure seule, et donc j’ai dû apprendre à me défendre ; ce qui m’a rendu plus forte qu’au départ. Regard je ne mens pas : »



Tout en continuant à marcher Lili leva sa main droite horizontalement et plia le coude : elle essaya de contracter son biceps, mais il n’y eu qu’une légère bosse qui se forma sur son bras. Elle adopta un air déçu avant de rire d’elle-même. Les voilà justement arrivé devant la cachette où l’engin de Lili était caché. Elle déclara un « tadaaaaam », puis elle enleva les branches et feuilles –car c’était dans un coin de nature où elle s’était posé, loin des regards curieux-. Son vaisseau gummi était bel et bien là. Elle ouvrit la porte et vit signe à Léo et son Lion de rentrer en leur souhaitant, à la façon d’une hôtesse de l’air, la bienvenue à bord.

(Suite ICI)
Le Drapeau Blanc

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
Errant dans les rues [PV Léo] Left_bar_bleue225/550Errant dans les rues [PV Léo] Empty_bar_bleue  (225/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 9 Jan 2014 - 14:57
Exploit accompli.

Je préfère faire deux commentaires plutôt qu'un... Ou en tout cas déjà commenté tout ça avant de passer à la suite.

Tout d'abord, une petite chose à votre attention... et à celle de ceux qui liraient ce commentaire :

Arrêtez définitivement de mettre des balises à vos titres de sujet. A part pour dire des infos importantes comme une balise prévenant que le rp est trash, hot, ou autre chose.

Dire PV Léo, c'est inutile, car je rappelle que le "PV" n'a aucun pouvoir sur ce forum, pas le moindre.

Bref, un titre et c'est tout.

Passons au commentaire ^^.

Je n'aime pas dire ça. Je m'en veux de devoir faire la remarque et je vais m'attirer la haine du forum tout entier mais... autant Léo ça va très bien, autant Lili... bof

Tout le monde adore Lili, suffit de voir que tu as fait beaucoup de rps avec beaucoup de personnes différentes. Je ne pourrais jamais dire que ce que tu fais est nul. Tu as un certain style et ton personnage, ainsi que toi-même, vous êtes hyper attachantes. Donc quand on lit, on oublie les défauts et on ne voit que la Lili mignonne.

Mais je lis cet rp en repensant au rp que tu as fait avec Serah... au rp que tu as fait avec Jecht... et finalement celui avec Arthas et...

Y a des défauts qui restent, que tu n'arrives pas à corriger et qui... je l'avoue... me tapent un peu sur les nerfs ^^.

Si je compare un rp de Lili et de Léo... Le niveau n'est pas meilleur chez l'un que chez l'autre, vos personnages sont tous les deux cools mais...

Chez Léo, c'est rapide et c'est facile à lire.

Chez toi, Lili... C'est long et c'est lent. Oh que ce soit long, c'est très bien... mais c'est tellement... tellement lent.

Je te le dis à chaque fois, tu expliques trop les choses, tu rappelles trop ce qui a été dit avant, tu arrives à faire deux paragraphes qui racontent sensiblement la même chose, l'un à la suite de l'autre.

"Lili fut au départ quelque peu troublée par le regard du jeune errant ; une expression triste. Avait-elle dit quelque chose qu’il ne fallait pas ? La brune venait de comprendre… Elle avait touché un point sensible. Voir une personne afficher une triste mine, mettait souvent mal à l’aise Lili surtout quand c’était elle qui la rendait comme ça. Elle aurait voulu s’excuser et se faire toute petite, mais c’était trop tard. Or à son soulagement, Léo se remit à sourire et serra le petit doigt de la demoiselle. Celle-ci écouta l’errant, sans rien dire.

L’élue de la Keyblade sentait bien que le rouquin était réellement triste et à deux doigts de craquer. Lili n’aimait pas voir un homme pleurer, car cela l’attristait encore plus. Tellement qu’elle voulait le réconforter avec des mots ou des gestes. Il était vrai que le but de Léo n’était pas tout rose ; il voulait détruire pour ramener la beauté et la paix de son monde. Lili l’admirait d’un côté ; vouloir le bien de tout un peuple, réinstauré la lumière du jour à la Cité du Crépuscule ! C’était les pensées d’un vrai futur héro. Léo lâcha son doigt, nouant ainsi la promesse. La demoiselle sourit légèrement, et laissa parler son cœur :"

Bon tu vas me dire que tu dis pas exactement la même chose dans le deuxième que dans le premier, mais moi c'est tout ce que je ressens.

Pourquoi, de temps en temps, ne commences-tu pas ton rp là où celui de ton partenaire finit ? Toi tu reprends toujours le rp à partir de la fin de ton dernier rp, mais ça donne un truc hyper trop long.

Alors rappeler tout ce qui a été fait depuis ton dernier rp, tu peux le faire... mais faut le faire quand c'est utile. Et je ne pense pas exagérer en disant que tu rappelles systématiquement tout, à chacun de tes rps.

Tu vois, tu fais un rp et... il est super long. Mais pour deux fois la longueur d'un rp de Léo, on n'a quasiment pas avancé.

Enfin voilà, je te le dis avec toute ma bonne foi. Tes rps sont biens mais... trop lents.


A part ça ? Et bien pour être sincère, j'ai tout dit. Tes rps sont très biens, Léo, faciles à lire.

Je dois vous reconnaître l'originalité de vouloir partir tous les deux en pays inconnu, la terre des lions qui plus est.

Exploit très facile pour vous deux :

5 xp, 50 munnies et 1 PS en vitesse à vous deux.

_______________________________
Errant dans les rues [PV Léo] Signatureprimus
messages
membres