Derniers sujets
» De retour au bercail...
par Abigail Underwood Aujourd'hui à 19:16

» Monter la garde, une affaire simple ?
par Death Aujourd'hui à 18:56

» La nuit égale au jour ; la veille de l'automne
par Fabrizio Valeri Aujourd'hui à 3:20

» Le Train, les Rails et la Montagne
par Narantuyaa Aujourd'hui à 2:08

» L'enthousiasme éternel
par Death Hier à 23:42

» Reading Project
par Lotis Terrick Hier à 22:39

» Un soir, une fête, une femme, un homme
par Lotis Terrick Hier à 22:06

» La Mage Tricentenaire / Kestia
par Kestia Hier à 20:51

» Un mort pour pouvoir vivre libre
par Rufus Shinra Hier à 20:01

» Les Orphelins
par Roxas Hier à 18:10

» Beau gosse
par Arthur Rainbow Hier à 4:06

» Hybris
par Arthur Rainbow Hier à 0:24

» Rex tremendae
par Matthew March Mer 20 Sep 2017 - 21:55

» Pensées rationnelles
par Cissneï Mer 20 Sep 2017 - 19:29

» Entremetteuse
par Arthur Rainbow Mer 20 Sep 2017 - 19:24


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Le début d'un voyage sans fin.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Héros en devenir
Masculin
Nombre de messages : 62
Age : 26
Date d'inscription : 17/02/2013

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Caporal
XP:
86/100  (86/100)
Lun 29 Juil 2013 - 19:20

    Léo était dans un sale état... vous l'auriez vu... il boitait et chaque pas lui arrachait un grognement. Ne sachant où allez, il s’essaya sur un vieux tonneau sale et inconfortable. Notre-Dame chante et il est dix heures du matin. Les rues était calme, Paris se réveille lentement. Une grande rue, immense et vide... des maisons aux volets fermés. Aucune vie... en plus, c'était un quartier miséreux.
    Le jeune homme était seul... vêtu de bandages et d'un jean un peu large. Fatigué... il ne savait où dormir. Surement dans la rue avec les clochards.

    Léo fumait une cigarette... quand un énorme chat au pelage couleur sable apparut. Il marchait tranquillement en direction du jeune homme. Ce dernier le détailla et restait... perplexe. Le gros matou avait une musculature développée et des énormes crocs. C'était un lionceau... avec un bonnet sur la tête, un début de crinière rouge en dépassait. Un bonnet noir avec le motif d'une couronne orange.

    Le lionceau était assis devant Léo, avec l'air vide d'un animal... il a fait une sorte de sourire avec ce qui lui serre de gueule. C'était un peu bizarre mais Léo le sentais bien. Il... était pratiquement sûr qu'il était déjà à quelqu'un.

    Le plus étrange... c'est que Léo n'était pas choqué, à peine étonné... il trouvais ça ça juste cool.


    - Salut le chat. Ça va ?

    - ...

    - T'es classe !

    Léo attrapa l'animal par le ventre et le mit face à lui, fixant cette drôle de bête les yeux dans les yeux. Le lionceau, curieux observait les bandages du jeune errant. Ce dernier remarqua une légère cicatrice sur la patte droite de l'animal. Il le reposa doucement.

    - Moi j'y vais ! Tu peux me suivre si tu veux.

    - Mraouh ! Lâcha-t-il avant d’acquiescer.

    - T'es intelligent en plus ! Je vais t’appeler... Bob ! On va trouver à manger.

    Léo déambulait alors dans les rues, suivies de près par son petit compagnon à fourrure. On ne le décrirait pas enfant... plus adolescent, sa crinière a commencé à pousser. A qui pouvait-il bien appartenir ? Il ne ressemblait pas vraiment à la faune locale... selon qui veut le récupérer, cet animal va peut-être ramené son lot de problème. Peut-être à un cirque, un zoo... c'est pas impossible qu'il soit dans un spectacle. On est quand même aux Citées Dorées.

    Ça lui donnait une idée, ça... il retourna sur ses pas pour arriver jusqu'au tonneau où il était assis. Léo fit rouler le tonneau pour enfin le poser dans une rue passante. Assez simplement il frappait, suivant instinctivement un rythme primitif qui lui passait par la tête. Rapidement, tout le monde n'avait d'yeux que pour lui, ignorant les autres spectacles de rues... Léo est assez bon en percussion mais il n'y croyait pas lui-même.
    Puis en baissant les yeux, il vit le petit lion qui dansait sur la musique. Léo trouvait ça... tout simplement jouissif de faire danser l'animal. Léo décida alors d’excité un peu sa rythmique, le lion s'agitait encore, sans jamais une seule fois être en décalage avec le rythme.

    Léo... se jurait de ne jamais donner ou rendre ce lion.


    - Mraouh-ouh-ouh-ouh !

    Après quelques minutes, Bob s'écroula par terre, épuisé. Son bonnet est tombé à terre, dévoilant sa crinière juvénile. Quand tout le monde est partit, le bonnet avait une belle petite somme de munnie.Finalement Léo et le chat se mirent en recherche de nourriture.
    Léo, absolument perdu, vit un homme marcher calmement jusqu'à lui et s'arrêter. On voyait malgré ses mains jointes dans le dos qu'il tenait un grand sceptre. Un type bizarre très grands et longilignes, un visage blanc et un petit haut de forme. Vêtu entièrement de rouge. Souriant, l'air d'être quelqu'un de poli. Il était habillé en costume de cirque mais ce n'était pas un clown... il ressemblait plus à un Monsieur Loyal.


    - Je me présente : Monsieur Loyal.

    Le jeune lion grognait en sa direction. Il n'aurait su dire pourquoi... mais le jeune errant faisait confiance à ce jeune lionceau et à sa réaction. Léo ne le sentait pas non plus.

    - Léo Singa. Qu'est-ce que tu veux ?

    - Monsieur Singa... j'ai vu votre numéro. Je suis venu reprendre cet animal. Il s'est enfui de sa cage.

    - Il s'est enfui pour une raison, je le garde.

    - C'est... regrettable !

    Léo lève rapidement la main droite et attrape le grand sceptre en plein vol. Quand à Bobo, il mordit Monsieur Loyal au mollet avec une sauvagerie impressionnante. Il partit en courant... jurant que ça n'était pas terminé.

    Alors que lionceau ronronnant en câlinant la jambe de son nouveau maître, celui-ci regardait l'homme fuir. Même blessé il n'a eu aucun mal à s'en défaire, il a vu le coup venir. Vu comme il tenait son arme, ça prend du temps de frapper. L'inconnu avait l'air d'un lâche, instable et imprévisible. Léo était prêt à le revoir, il se demandait juste si la prochaine fois il serait accompagné. Mieux valait rester prudent et discret.

    Léo... décida de quitter ce monde. Il avait changer depuis la raclée monumentale qu'un de ses pairs errant lui avait infligé. L'important... restait de se rétablir complètement. Ensuite, il pourra penser à se battre. Cette rencontre avec Gaoh le monstre lui a servis de leçon.

    Loin d'être nerveux, Léo demanda à une passante où était la gare shinra et y alla. Il fallut quelques minutes pour qu'il y arrive. Il alla acheter son ticket pour la bagatelle de deux-cents-cinquante munie et choisis le Jardin Radieux comme destination. Le guichetier, grand prince, a bien voulu laissé monter Bob.

    Pourquoi le Jardin Radieux... et bien Bob avait poser sa patte dessus.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La lance Tourbillonnante.
Masculin
Nombre de messages : 1675
Age : 24
Localisation : Tour de Yen Sid
Date d'inscription : 25/05/2007

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
272/500  (272/500)
Mar 20 Aoû 2013 - 3:19
    Exploit accompli.

    C'est un rp très introductif, donc c'est un peu dur de le noter, puisque je ne peux pas critiquer ce qu'il s'y passe, que ce soit en bien ou en mal. Ici je peux juste parler de la qualité, et c'est pas mal. Déjà au niveau de l'orthographe, j'ai l'impression que tu fais des efforts, rien ne m'a choqué.

    Je dois t'avouer que j'ai du mal à visualiser le chat.

    Mais quelque chose a retenu mon attention.

    Donc... Léo est dans une grande ruelle de méga pauvres...

    Il fait des percussions sur un tonneau.

    Et en dix minutes, gagne 250 munnies ? Bah à priori t'expliques le voyage comme tu veux, mais ici je trouve que ça cloche. Il me semble impensable qu'un mendiant gagne beaucoup d'argent en demandant l'aumône dans des bas quartiers.

    Exploit très facile. 6 xp, 60 munnies et 1 PS en Dex.

_______________________________
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nuage de Perle ? Je suis partie, pour un long voyage, sans aucun baguage...? EC
» Voyage dans les arcanes - Par Laurelyn Silimaurë
» L'île de Gorée
» Un voyage sans fin [Privé Cirius // Sujet qui se déplacera]
» Les gens du voyage