Derniers sujets
» Froide Noblesse
par Huayan Song Hier à 19:52

» Tombent les masques
par Abigail Underwood Hier à 19:25

» Chasse aux corsaires
par Pamela Isley Hier à 11:13

» Absences de Pamela
par Milla Maxwell Jeu 16 Nov 2017 - 16:46

» Promenons-nous dans les bois -
par Agon Wiley Jeu 16 Nov 2017 - 5:58

» Il était une fois ... Toxine (En cours )
par General Primus Jeu 16 Nov 2017 - 2:06

» Au fond du donjon, troisième grille à droite
par Shadow Mer 15 Nov 2017 - 16:46

» Sauver Tania [Exploit]
par Chen Stormstout Mer 15 Nov 2017 - 10:56

» Déménagement
par Chen Stormstout Mer 15 Nov 2017 - 10:34

» Contrats - Demande de Mission
par Merrion Dexelo Mar 14 Nov 2017 - 23:00

» Fiche d'Identité de Narantuyaa
par Narantuyaa Mar 14 Nov 2017 - 9:17

» Attaque Nocturne
par Narantuyaa Mar 14 Nov 2017 - 2:54

» Avant de poster dans Histoires de Grimm...
par General Primus Mar 14 Nov 2017 - 0:15

» L'âme d'un chercheur
par Huayan Song Lun 13 Nov 2017 - 15:45

» La fiche d'identité de D.Va
par D.Va Lun 13 Nov 2017 - 15:03


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Marche Forcée.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Héros en devenir
Masculin
Nombre de messages : 62
Age : 27
Date d'inscription : 17/02/2013

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Caporal
XP:
86/100  (86/100)
Sam 25 Mai 2013 - 2:14
    Léo accompagnait Fiona pendant son tour de garde. Le terrible commandant Primus était en guerre dans un monde lointain. C'était plus ou moins Fiona qui s'occupait de la garde en l'absence du terrible commandant réputé... effrayant. Contrairement à lui, Fiona était douce et chaleureuse. Très agréable à entendre, à voir et à sentir.
    Léo l'a vu faire son tour de garde seul, d'ordinaire on voit les gardes pas pack de deux. Du coup, charmé et attendri, le bel éphèbe s'est proposé. Elle... "en était très heureuse" ! Ils ont parlé de tout et de rien, du beau temps, de la pluie et de la classe naturelle des chocobos. Léo... parlerait même avec joie de la Coalition si c'était le seul sujet de discussion possible avec elle.


    « Fiona... c'est quoi ça là-bas ? »

    Alors qu'ils étaient sur les hauts remparts du château, Léo a vu trois... personnes ou créatures enfermés dans une sorte de combinaison en latex, gris clair et violet. Pas de bouche mais un bonnet sur la tête, on pouvait y voir une marque rappelant un cache-œil. C'était... pas effrayant à proprement parler. C'était... dérangeant. Il s'est d'abords demander ce que c'était... puis s'ils pouvaient voir.

    « Des similis... je n'en ai jamais vu de tel avant. »

    Léo posa les yeux sur les armes tenus par leurs mains gantés... Il y avait sur leurs gants une marque étrange qui rappelle légèrement celle des sans-cœurs. La prochaine fois il saura ce que veut dire ce symbole.
    Mais surtout... les trois similis avaient des arbalètes et s'apprêtaient à tirer. "A couvert !", cria Fiona. Le duo courut alors jusqu'à la tour la plus proche et se mit à couvert, chacun d'un côté de la porte. La sublime garde jeta un coup d’œil rapide, laissant sa tête seule à découvert. Celle-ci resta à peine une seconde dehors avant de se replacer à couvert.

    Un bruit caractéristique de laser... puis une salve vint s'abattre à l'intérieur même de la tour, le projectile le plus proche ayant atterrit à moins d'un mètre de Léo.



    « Ils peuvent nous toucher, on doit trouv... »

    « S'ils pouvaient nous toucher ça serait déjà fait... le problème c'est qu'ils risquent de venir nous débusquer. Puis... on ne peut pas sortir sans se prendre une salve. »

    « Il te reste combien de carreau ? »

    Sans même regarder.

    « Assez. »

    Une deuxième salve arrive, après deux ou trois secondes... ils ont surement des munitions illimités mais ça ne les prive pas de devoir recharger, heureusement. C'est la faille des combattants à distance, tant qu'ils ne sont pas mage.
    Léo jeta un coup d’œil rapide au carquois de Fiona... deux carreaux plus celui déjà prêt à tirer. Elle n'avait pas le droit de manquer une fois sa cible... quoiqu'elle avait aussi deux épées et une dague. Encore faut-il les atteindre... Léo jeta un coup d’œil rapide au trio de similis, profitant du petit temps entre les salves. Ce qu'il vit l'étonna... les lasers étaient déjà là, en suspension dans les airs devant la porte, encerclant complètement celle-ci.

    Derrière, les snipers en plein rechargement... les pieds dans le vide, se moquant de la gravité. Léo se remit à couvert précipitamment lorsque la salve réamorça son mouvement.


    « A la prochaine salve, je les charge pour attirer les tirs sur moi et te créer une ouverture. »

    « C'est trop risqué ! »

    « C'était pas une proposition, hein... à moins que tu es un meilleur plan ? »

    « Ok... prends au moins ça. »

    Fiona attrapa une de ses épées et la jeta à Léo, malgré qu'elle n’apprécia pas du tout cette façon de faire si... typique des héros de la lumière qu'elle jalouse et admire à la fois. On apprend à un garde à évaluer le danger et agir en conséquence. Les Héros de la lumière se fichent des risques et alors qu'un jour ils sont censés en payés le prix... ils s'en sortent toujours.

    « Je ne sais pas manier l'épée... »

    « Tu vas apprendre, le métal peut refléter les lasers. Mon temps de rechargement est de une seconde et demi. Eux mettent un peu moins de deux secondes. »

    Léo posa l'épée devant ses yeux, remarquant son poids plus élevé qu'il ne s'y attendait. Effectivement, la lame brillait et reflétait la lumière. Fiona... savait polir et lustrer les épées apparemment. Elle affichait d'ailleurs un sourire fier à Léo ! Léo lui... préférait arrêter de penser à Fiona qui lustre quelque chose, ça le déconcentrait plus que permis dans un combat.
    Une autre salve... comme un signal de départ, Léo partit en sprintant !

    C'était... une sensation grisante, rien ne le protégeait des tirs. Le rempart était un véritable no man's land. Il n'avait d'autre choix que d'assurer pour ne pas se faire brûler la cervelle par un laser. La trace noir qu'ils laissaient au sol... ça ne lui disait vraiment rien de s'en prendre un.
    Les trois snipers ont tirer de suite et Léo... ouvrit grand les yeux devant cette forêt de projectiles. Sa vie défilait devant ses yeux et ça le dégoutait de n'y voir rien d'important ou d’exceptionnel. Mourir...

    Tout ce qu'implique cette idée n'eut pas le temps de l'atteindre car les lasers se sont arrêtés à mi-chemin ! Il n'avait plus qu'à continuer droit devant, sans s'arrêter. Léo agita maladroitement son arme pour déblayer les lasers devant lui, Fiona avait eu raison, il dévia les lasers loin de son chemin !

    Pam ! Une flèche déchire l'air comme un sifflement pour atteindre le simili le plus à gauche en pleine tête. Pile dans la marque du cache-œil... sciemment ou non, elle montrait à Léo qu'elle assurait parfaitement son rôle. Quand au deux autres snipers, ils se sont immédiatement décaler d'une glissade aérienne vers l'arrière.
    Léo était quasiment assez prêt pour les toucher... et voilà qu'ils reculent presque instantanément, c'est rageant !

    Ils rechargent et Léo... n'est pas assez rapide. La pression monte, Fiona a intérêt à recharger et tirer vite ! Ils mettent déjà la bleusaille en joug et si ses trucs sont des similis... ils ne vont pas attendre pour tirer.

    Un carreau s'abat dans le crâne d'un deux similis restant... mais l'autre a eu le temps de tirer trois lasers qui restèrent suspendu dans les airs. Pire que tout... il s'était téléporté jusqu'à la tour situé à l'opposée. Déjà prêt à tirer... ce qu'il fit immédiatement, sept lasers menaçants déjà suspendus dans les airs, encerclant la bleusaille... et il se savait incapable de les esquiver !

    Puis, surgit de nulle part, Fiona poussa Léo dans le dos, avec son propre dos. Elle l'avait chargé avec assez de force pour écarter son collègue et elle-même de la trajectoire des lasers. Une autre salve était déjà suspendu dans les airs, pointant vers Fiona. Léo avait entendu le bruit typique des lasers, un bruit trop cool pour être décrit avec juste des mots, mais ne les voyant pas, il les devina dans son dos.

    Merde... Fiona !

    Léo lutta lors de son premier pas pour ne pas chuter... usa du deuxième pour retrouver son équilibre. Le troisième pas était fait avec son pied d'appel, d'une impulsion de celui-ci il fit volte-face, attrapa Fiona et la ramena brusquement dans la direction du dernier simili.
    Avec plus de dextérité, il aurait dès le premier pas pu effectuer sa manœuvre.

    Léo quand à lui faisait face à sept lasers déjà en mouvement avec comme seule arme son corp et une épée qu'il ne sait pas manier. Cependant... Léo réussirait ce qu'il voulait car c'était simple : Fiona ne devait se prendre aucun laser, elle risquerait de rater son tir... et sa peau de soie est ce qu'il y a de plus précieux en ce château ! L'arbalétrière ne regardait même pas Léo... comme lui ne la regardait pas quand elle tirait. Tous deux se faisaient confiance.

    En agitant son sabre, la bleusaille repoussa quatre lasers mais en sentit trois lui brûler la peau au biceps gauche, à l'épaule droit et aux abdominaux. C'était douloureux, ça le brulait et lui tirait la peau... Il se retourna vivement vers elle et l'a vit... immobile, en train de regarder dans tous les sens. La sublime garde alla ensuite sur le rebord côté cour et alpagua un garde.

    Plus important, elle n'avait rien !


    « Officier Kahei ! Présence de simili ennemi au Château ! »

    « Je sais ! J'ai entendu et vu votre combat lieutenant, j'ai déjà prévenu le reste de la garde. Chaque garde est à la recherche d'autres similis. Nous avons la situation sous notre contrôle, pour l'instant, aucune présence ennemi n'a été détecté par nos mages. On maintint le code orange.,,, on fouille le château de fond en combles. S'il en reste, nous les abattrons sur-le-champ. »

    Vert... tout vas bien. Rouge... tout va mal. Orange... on n'en sait rien.

    Fiona se mit à observer Léo, l'air ont ne peur plus sérieuse. Ce regard sévère et impitoyables qu'on les gardes. Léo se débrouillait bien, il a pris des risques inconsidéré et a servit de bouclier à son acolyte. La coopération s'était passé pour le mieux. Fiona défiait Léo du regard... et il relèvera le défi.


    « Dis-moi... tu n'avais jamais affronté de Simili... j'ai bien vu ton regard, ça ne te laissait pas indifférent. Tu te sent prêt à affronter un sans-coeur ? »

    « Je viens de a Cité du Crépuscule. »

    Ça a jeté un froid, le silence était glacial. Fiona remarqua, inquiète, le regard de Léo qui sembla lentement mais surement prendre... une teinte jaune presque imperceptible. Léo n'était ni noble, ni altruiste... il était tout simplement assoiffé de vengeance et de temps à autre, il se sentait comme un étranger ici. Elle le regardait, un peu inquiète. Fiona ne... savait pas ce que Léo représentait pour elle et l'inverse est tout aussi vrai. Mais une chose est sûre.

    « Tu peux compter sur moi. »« Tu peux compter sur moi. »

    Un jour... je serais assez fort pour soutenir non pas une seule personne, mais nous deux, mais tout le monde. La vie est cruelle et injuste... mais un jour je changerais ça. Tout ça... rien que pour toi, Fiona.

    Le château... redevint agréable pour Léo.

    « Au fait, tant que j'y suis... Cissneï tient à savoir ce que la garde, et tout le château, pensent de la situation actuelle de la lumière. Je demanderais bien à Primus mais vu qu'il est en guerre, quelque part. C'est toi qui gère la garde en ce moment donc...»

    Elle le coupa, brusquement.

    « Je pense que nous sommes trop peu vigilent et ce n'est plus qu'une question de temps avant que la Coalition ou n'importe quel autre ennemi trouve un moyen de nous atteindre. Je ne peux pas vraiment te répondre, en fait... nous ne suivons pas la lumière. Nous suivons le commandant Primus. On sait qu'elle veut une lumière plus active... mais c'est à elle qu'il faut demander ça. Quoiqu'elle dise, que cela nous plaise ou pas, ses mots sont les nôtres. N'essayes pas de la rejoindre à Sheerwood, c'est extrêmement dangereux. Promet-moi que tu n'iras pas le voir. »

    Le commandant Primus est en guerre... s'il y a une seule personne capable de vraiment savoir ce dont la Lumière à besoin... c'est lui. Léo devait et irait la voir. Il avait l'envie de le rencontrer, ce respect et cette terreur qu'il intimait... Léo n'avait de cesse de l'imaginer, grand, musclé, armé jusqu'aux dents et bardés de cicatrices.

    « Je tiens toujours mes promesse et donc... je ne te promet rien. »

    Fiona restait à observer la cour, c'est logique que les similis puissent se balader tranquillement ici. Ils ne sont pas lumineux... et encore moins ténébreux, la pierre angulaire ne peut les repousser. Elle observa Léo et si la forme diffère... le fond était le même : eux n'ont pas peur de prendre des risques pour faire ce qui est juste. En discutant avec lui... elle se rendait compte que leurs comportements différaient tout autant que leurs buts étaient les même.

    Pour Fiona... Léo était aux héros de la lumière ce que Primus était à la garde et pour ça elle les enviait et les respectait. Fiona... avait foi en Léo et le savait capable d'accomplir moult exploits. Il était en quelques sorte le reflet du commandant... Ce n'est pas dit, par contre, qu'ils puissent véritablement s'entendre. Fiona ne pouvait cependant pas s'enlever cette image... son regard jaunis de haine qu'il eut l'espace de quelque instants.
    Ce qu'il deviendrait à l'avenir... la rassurait tout autant que ça lui faisait peur.


    « Dis-moi... tu voudrais bien continuer de faire des rondes avec moi ? »

    « J'adore faire des rondes... mais seulement avec toi. »

    Elle lui souriait... à la fois heureuse et terriblement gêné. Exactement comme Léo mais au moins, ils continuerait et un jour peut-être... il n'y aura plus ni pression, ni gêne.

    Ce n'est qu'une anecdote... mais pendant ce combat, Fiona est passé de une seconde et demi pour recharger à une seconde. Quelque part... elle comprenait maintenant pourquoi les héros de la lumière s'en sortent toujours. Un garde part du principe que ça doit le faire. Les Héros, eux, partent du principe que ça va le faire.

    Fiona espérait secrètement que la douleur des lasers ferait prendre conscience à Léo du danger de son style de combat téméraire... mais elle n'avait aucun espoir à ce sujet. Puis s'il n'était pas inconscient et méprisant du danger... ça ne saurait tout simplement pas le Léo avec qui elle veut faire des rondes.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ange de Réconfort
Féminin
Nombre de messages : 611
Age : 23
Date d'inscription : 22/08/2009

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
577/0  (577/0)
Mer 5 Juin 2013 - 17:53
J'aime bien Fiona ! Et dans l'ensemble j'ai bien aimé cette mission, même si à la base j'ai juste demandé un petit compte rendu de rien du tout, dans le genre d'une mission très facile, sans ennemis, etc.

Parce que c'est là le gros problème ; des similis au Château, rah c'est bien possible, au début j'ai tiqué mais ensuite je me suis sincèrement dit que j'devais refaire les jeux. Vu qu'au château je suis bien morte trente fois devant des sans-coeurs.

"Une deuxième salve arrive, après deux ou trois secondes... ils ont surement des munitions illimités mais ça ne les prive pas de devoir recharger, heureusement." La phrase la m'a fait tilt aussi, les tirs sont nourris, mais ils doivent recharger, pourtant ça arrive qu'après "deux ou trois secondes" ? C'est vachement rapide -mais après comptage dans ma tête, bein je me trompe peut-être, c'est long quand même ces secondes xD

"En agitant son sabre, la bleusaille repoussa quatre lasers mais en sentit trois lui brûler la peau au biceps gauche, à l'épaule droit et aux abdominaux. C'était douloureux, ça le brulait et lui tirait la peau... "

Du coup je passe aussi sur cette phrase là, qui m'a interpellée, Léo est bleusaille, et ne sait pas se battre à part les bases, il a déjà fait quelques missions, a quelques points en force je présum, et repousse quatre lasers ? Dur quand même ; le texte le dis après qu'il s'en prend plein la tronche, mais quand même, c'est beaucoup, pour une bleusaille !

Pas mal de passages me surprennent, ils sont hyper bien écrits, on se situe bien, c'est orchestré de manière cool mais dans certains on voit que Léo et Fiona sont extrèmement confiants des capacités de l'un-l'autre, ils ne se regardent pas et se battent ainsi. Cela dit ça me surprend énormément, des tirs de partout, un risque de mort quand même ! C'est le château, QG de la Lumière, mais je pense que même après six ans passés, ces mêmes sans coeurs m'ayant laminés en mode facile ont pas du mollir, quand même. Ça m'a paru trop facile.

Je te note en très facile, du coup ^^ 5 points d'expérience + 50 munnies + 1 PS en force

_______________________________
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Drapeau Blanc
Masculin
Nombre de messages : 778
Age : 24
Date d'inscription : 23/12/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
225/550  (225/550)
Mer 5 Juin 2013 - 21:37
    Donc voilà, comme je l’ai annoncé, j’aimerais faire un commentaire… pas un commentaire global mais sur un point.

    Avant toute chose, mon appréciation : C’est bien, c’est un bon rp même si en effet je rejoins Ciss… En principe t’as le niveau pour du très facile ou facile, et là, vu les dégâts subis, on est déjà au-delà.

    J’ai bien aimé le fait que Léo pense que Primus est un homme. J’ai bien aimé Fiona, évidemment, mais bon, quelque chose m’a vraiment dérangé dans ton rp, c’est la raison pour laquelle je commente.

    Au commentaire de deux de tes rps avec Max, je t’ai fait la réflexion suivante, qui va t’être familière : Je n’étais pas spécialement fan de ces changements de point de vue que tu faisais. C’est-à-dire qu’un coup, tu parles en étant dans la peau de Max, un coup dans la peau de son adversaire, un coup dans la peau de son ami.
    T’avais fait ça lors de sa fiche, j’avais beaucoup aimé, je trouvais ça original. Et j’avais cru que ce style de changement de caméra était propre à Max, donc j’étais pas contre.

    Sauf que non…

    Ce qui était à mes yeux une caractéristique originale devient un problème récurrent chez toi. Il n’y a pas un rp que je lis de toi sans que je sois énervé par ce changement de point de vue. Tu le fais désormais avec tous tes personnages… Et ici je le retrouve avec Fiona.

    Bon écoute, c’est pas un jugement de goût. Ce que je souligne, c’est un vrai défaut dans ton style que tu dois corriger.

    Quel est le problème avec ça ?

    Comme je l’ai déjà dit, c’est trop facile.
    (Je souligne que ce commentaire est un commentaire général, pas vraiment un commentaire sur cet rp)

    Par exemple, Kefka doit être effrayant, doit être malsain ?

    Pas de problèmes, tu dis qu’Alpha, que des nobles, que n’importe qui le trouve malsain, dégoûtant, souligne à quel point il est détestable.

    Je vois aucun effort pour essayer de traduire une émotion, pour donner un ton à ton texte.

    Pareil pour Fiona. Ici, t’as voulu dire que Fiona était admirative, qu’elle ressentait même un petit truc, genre un petit béguin pour Léo. Bah au lieu de décrire ces choses aux yeux de Max, ce qui aurait été trente fois plus sensible, touchant… bah tu dis ce que pense Fiona.

    Toute la fin, c’est ça, c’est du « Fiona pensait que Max était… »

    Non pour moi la fin a été insupportable. Tu sais à quel point j’aime le personnage Fiona, c’est logique. Je vais pas dire que mon commentaire est étranger au fait que Fiona est un perso que j’ai créé…

    Mais que tu l’utilises, je dis oui, j’en suis content, mais que tu commences à penser pour elle, là ça m’a déplu, et ça me déplait à chaque fois que tu fais ça.

_______________________________
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 03.06/03.E. Avec les "renforts", à marche forcée
» Marche forcée [Pv. Mika-chan]
» Questions sur l'integration d'Haiti au marche de la CARICOM
» Haiti en marche - Haitiens, partout fuir la misere!
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan