Derniers sujets
Échos NocturnesHier à 18:24Huayan SongGarance prend son envolHier à 18:12FiathenLe bleu est une couleur chaudeHier à 15:09Maître AquaJour de fêteHier à 3:04Général PrimusL'Erreur est HumaineJeu 20 Sep 2018 - 23:34NarantuyaaLes JardinsJeu 20 Sep 2018 - 22:51NarantuyaaPour allumer le feuJeu 20 Sep 2018 - 15:03LenoreQuelques ossementsMer 19 Sep 2018 - 23:45DeathLa roue de l'infortuneMer 19 Sep 2018 - 19:47DeathConfidences d'un ApatrideMer 19 Sep 2018 - 19:26NarantuyaaFilatureMer 19 Sep 2018 - 18:34DeathJeu de rôleMer 19 Sep 2018 - 13:29LenoreNuit AnormaleMer 19 Sep 2018 - 10:42Chen StormstoutUne Dernière LettreMar 18 Sep 2018 - 21:40Huayan SongToujours gagnant, jamais perdant !Mar 18 Sep 2018 - 17:27Chen Stormstout
Membre

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
163/350  (163/350)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 24 Avr 2013 - 18:59
"... Ca fait bizarre d'être de ce côté des soins ..."

C'est vrai, d'habtude, notre abonné des hospitalisations en règle est plutôt une victime qu'un aide soignant, mais aujourd'hui, il fallait bien faire quelque chose ... en effet, revenant de mission, Roxas était accompagné par un petit groupe d'enfants dans un sale état qui auraient, si il avait bien compris, été en partie happés par une sorte de sans-coeur végétal. Le fait qu'il puisse dire qu'il n'y a pas de perte de leurs coeurs était une sorte de bonne nouvelle ... sur le papier, car sinon, du point de vue des rares symptomes observés, il n'y a pas grand chose à dire : coma, fièvre, de rare spasmes mais sinon, rien de bien utile pour l'instant, bien que les analyses plus poussés soient en cours par l'équipe médicale du château.

Normalement, Roxas devrait ne plus trop tarder de revenir de son rapport à Cissneï et il sera possible de l'interroger plus avant sur ce qu'il s'est passé, des indices pouvant se glisser dans les détails qu'il pourra fournir, vu qu'il s'agit d'une espèce de sans-coeur encore inconnu et sur lequel les données manquent pour l'instant ... quoique, il y a peut être des similitudes avec des essences d'arbres réel ? Pour cela, il est temps de mettre Lisphe à contribution et d'aller vérifier les bases de données à ce sujet. En effet, bien que n'arrivant pas à mettre le doigt sur le problème exactement, il lui semble que cette piste est à explorer et, vu le status médical des petits, il est hors de question de laisser passer une chance de les sauver.

Mais tandis que le réseau se mettait en branle et tentait de trouver une réponse, une visiteuse arriva, alarmée par cette information tragique : la petite Saria Kapplan, accompagné en quelque sorte par sa poupée Lyria, s'inquiètait en effet beaucoup pour ceux qui auraient pu être ses compagnons de jeux. Cela semblait profondément marquer la petite fille qui courrait entre les lits, espérant en voir au moins un des occupants bouger, montrer signe de vie ... mais cela n'était malheureusement pas le cas, ce qui commença à la faire paniquer. Il faut dire ... elle a bien failli se retrouver dans cette situation à l'époque ...

Alors que Niko, qui ne comptait pas laisser cette petite seule, alla la prendre dans ces bras, l'un des soldats de garde annonça l'arrivée de Roxas, enfin ! Peut être auront nous de nouvelles informations qui permettront d'établir un diagnostic ? Espérons le en tout cas ... il ne nous reste plus qu'à attendre une réponse au regard interrogateur du scientifique.
La Clé du Destin

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
3739/3500  (3739/3500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 24 Avr 2013 - 21:06
    Alors, Niko, les gamins ? dis-je, rentrant en trombe dans l’infirmerie. Je revenais de la salle d’audience où j’avais fait mon rapport a Cissneï. Ah… Si j’avais été là plus tôt, peut-être qu’ils ne seraient pas dans cet état…

    Je m’approchais des brancards où étaient allongés les gamins, qui étaient eux entourés de presque tout le personnel médical du château. Ils étaient inertes, inconscients… comme morts. Une petite fille les observait et semblait paniquée. Je m’approchais d’elle et passai ma main dans ses cheveux.

    Ne t’inquiète pas. Ils sont très fatigués, il faut les laisser se reposer. Hein Niko ?

    Si ces gosses étaient dans un sale état, il n’était pas nécessaire de terroriser cette jeune fille qui en avait déjà vu beaucoup pour son âge. Ah, c’était horrible. Ils étaient si jeunes, et déjà reliés a des machines… Et c’était de la faute d’Ariez ! Si jamais il m’était donné un jour de croiser sa route… je ferais en sorte qu’elle ne nuise plus a rien ni personne !

    Niko, faut faire quelque chose… Comment je peux t’aider ? La seule chose dont je suis sûr, c’est qu’ils possèdent encore leurs cœurs. Mais sinon… y’a pas des machines pour savoir ? … s’il te plait…

    Le bip régulier des battements de cœur des gosses me stressait davantage. J’allais devenir fou. J’allais me rendre au manoir, j’allais tout détruire, tous les tuer ! Ma respiration était forte, j’avais chaud… Non c’était insupportable. Je m’assieds sur un brancard vide et regardai l’équipe de scientifiques. Pourquoi ? Pourquoi fallait-il toujours que les choses soient compliquées ? Pourquoi ne pouvions nous pas être tranquilles ? Heureux ? Pourquoi fallait-il toujours que quelqu’un vienne bouleverser l’équilibre ? Pourquoi il y avait toujours une personne pour en vouloir davantage ? Regardez où nous en étions maintenant… Tout cela ne me faisait que repenser au contexte dans lequel nous nous trouvions…

    Un médecin arriva, un dossier a la main et le donna a Nikoleis. Il devait s’agir de résultats d’analyses… Enfin, je l’espérais.


    Alors ? Ca s’annonce comment ? Y’a un remède ?

_______________________________
Membre

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
163/350  (163/350)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 24 Avr 2013 - 23:22
"... La pistilose ..."

Le rapport médical entre ses mains ne faisait aucun doute : une plante semblait prendre forme à l'intérieur même du coprs de ces enfants ! Pire encore, non content de dévorer le corps des petites victimes à petit feu comme un cancer végétal, l'origine sans-coeur de la chose signifiait que les coeurs eux aussi allaient y passer ! Nous voiçi façe à un scénario d'horreur ... bientôt, la plante commencera à fleurir, se libérant de son carcan de chair et d'os, avant de devenir à son tour une créature de Ténèbres ! Mais heureusement, pourraiton dire, la proection de la Pierre Angulaire semble avoir un effet retardant sur le phénomène. Retardant, mais pas curatif.

"Lisphe ! Fait une recherche sur les arbres parasitaires !" La consigne donné à l'intelligence artificielle du réseau fut rapidement exécutée, ce qui tranféra au projecteur holographique de Nikoleis un groupe de trois images au milieu de lapièce, deux arbres et un lierre. Avec un peu de chance ...

"Roxas, reconnais-tu la plante qui t'as aggressé dans ces trois là ?"

Si seulement la réponse pouvait être positive ... cela permettrait d'avoir une vague idée de remède efficace ... pour peu qu'il y en ai un. La chirurgie, en tout cas, est déconseillé : la plante, pour ses besoins, s'accroche aux organes vitaux et les dévorent de l'intérieur. Retirer la plante de cette manière la tuerait, mais l'hôte serait tout autant concerné, le condamnant une fois pour toute.

Le regard désolé de l'ensemble du staff médical, aujourd'hui dans l'incapacité de pouvoir soulager ses patients, se répercutait aussi sur Niko et Saria, visiblement tout aussi consterné l'un que l'autre. Cette fois çi, le génie scientifique et la puissance magique combiné ne sauvera personne ... et pour aggraver le tout, des images de la maladie à son stade avancé ont été trouvés par Lisphe. Les voici ...

Spoiler:
La Clé du Destin

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
3739/3500  (3739/3500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 28 Avr 2013 - 19:16
    La pistiquoi ?

    Une maladie étrange avait pris possession de leurs corps et, selon les médecins présents ici, les guérir n’allait pas être une partie de plaisir. J’irais même jusqu’à penser que ce ne serait juste, pas possible…

    Je baissais la tête. Nikoleis lança une recherche mais… C’était peine perdue… Cette maladie était très dangereuse, et très rare. Devait même pas exister de remèdes pour ce truc…


    Roxas, reconnais-tu la plante qui t'as aggressé dans ces trois là ?

    Je regardais attentivement les images. La première ne ressemblait en rien à ce que j’avais combattu. De même pour la seconde, par contre… Oui ! La troisième ressemblait a ce que j’avais vu !

    Ouais ! La troisième ! Elle y ressemble ! Dis… on a de la chance hein ? On a de la chance que soit celle-ci, non ?

    Silence. Ça devait vouloir dire que non. Le truc de Nikoleis, Lisphe, s’approcha et nous montra des images d’un stade avancé de la pistilose. C’était horrible ! C’était un vrai désastre… Ils allaient devenir des monstres ! Des hybrides d’Hommes et de plantes. Je détournais le regard de la projection avant de le poser sur Nikoleis.

    N’importe quoi. Dis moi n’importe quoi qui pourrait les guérir. Je le ferais ! Il faut trouver un remède ou je ne sais pas…

    Je me tus quelques secondes avant d’avoir un sursaut.

    Mais… Ca s’est passé a la Cité du Crépuscule ! Et si d’autres personnes avaient été touchées ? Est-ce que c’est contagieux ? Niko !?

    Peut-être qu’il y avait d’autres cas là-bas. Peut-être que la ville entière courrait ce danger. Ils n’avaient vraiment pas de chance… Ariez et ça… Et si c’était lié ? Et si elle était a l’origine de ces mutations ? Les ténèbres de ce mondes… couplés a je-ne-sais-quelle manipulation aurait pu créer ce sans cœur, ces plantes ? C’était possible ça ? Je restais pensif… C’était de la faute de la Coalition, qu’ils l’aient voulu, ou pas.

_______________________________
Membre

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
163/350  (163/350)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 28 Avr 2013 - 20:55
Alors voyons ... donc Roxas reconnait l'arbre, ce qui est une bonne chose puisque du coup il est peut être possibre de retrouver l'original et, avec de la chance, retrouver un remède qui permettrait de faire son affaire à cette inféction. Mais à la lecture de la fiche, il y a malheureusement plus trop d'espoirs ...

"Le pistilosia verdae ... j'aurais effectivement dû me douter d'un truc pareil ... pour voler le coeur d'une plante, il faut s'attaquer, fort logiquement, à la forêt qui l'abrite, tu t'en doute Roxas ... eh bien là c'est ce qui est arrivé ..."

Là , il se tourna vers la sphère d'interface lumineuse, contemplant l'étendue de la mauvaise nouvelle qu'il fallait annoncer à tout le monde ici présent ...

"Cet arbre ... ne poussait que dans la Jungle profonde ..."

Plus connu maintenant pour son désert de cendre, ce monde n'est plus que l'ombre de lui même, la jungle ayant de facto disparue dans un immense feu de joie provoqué par un malade quelques temps plus tôt. Il aurait - peut être - été possible de trouver là bas un remède via les autres plantes et animaux habitués à contrer cet effet oh combien néfaste de sa colonisation de l'espace. Las, il semblerait que cette fois çi les choses ne soient guère joyeuse et qu'il faille se résoudre à abandonner les victimes. Seul un miracle, peut être ... mais au moins, peut-on dégager une 'bonne' nouvelle de tout cela.

"En ce qui concerne la contagion, rien à craindre ... tant que l'hôte n'est pas entièrement consommé et ne se transforme à nouveau en arbre. A partir de là, il suffit que celui ci se soit fertilisé lors de son incubation et il sera prêt à se reproduire quasi immédiatement. En tout cas c'est ce qui est écrit ici,mais l'espèce était assez peu étudié, alors on est pas à l'abri d'une surprise."

Vu l'état des patients, cette nouvelle ne les a même pas atteint. Le service médical, quand à lui, est formé pour faire façe à ce genre de cas désespéré, meme si cela reste un choc pour tout le monde. Nik o lui même n'ayant pas tout à fait la même conception de la vie arrive à se faire à l'idée qu'ils peuvent mourir, mais n'admettrait jamais ne rien tenter avant, bien qu'il lui manque un début de piste pour l'instant. La science n'ayant pas de remède sous la main, reste la magie ... sauf qu'au dernière nouvelle ...

"Nous n'avons pas de spécialiste des plantes au château, malheureusement, à moins d'en trouver un rapidement, tout est fini, j'en ai bien peur ... Roxas ..."

Et de se tourner vers la personne en qui, il faut le dire, tout repose :

"L'équipe médicale et moi même chercheront à diminuer leurs symptomes et ralentir la progression de la plante. Fait tout ce qui est en ton pouvoir pendant le peu de temps que nous pouvons te gagner ..."

Et comme pour appuyer cette demande d'aide dans cette situation on ne peut plus sombre, Saria regardait le Simili, essayant de ne pas pleurer devant cette mauvaise nouvelle.
messages
membres