Derniers sujets
AcceptationHier à 21:26FiathenL'étoile des vœuxLun 19 Aoû 2019 - 22:05KuroAprès GuerreLun 19 Aoû 2019 - 20:34Heinrich VentrecrocTout un programme !Lun 19 Aoû 2019 - 15:15Erik WoodsZombardiers et cervelles moisiesLun 19 Aoû 2019 - 14:34Ioan KappelLes roses sont bellesSam 17 Aoû 2019 - 23:05Irelia AlishinaBienvenue à la Ville d'HalloweenSam 17 Aoû 2019 - 19:12VentusDistille-moi une vodkaSam 17 Aoû 2019 - 17:24Ioan KappelIl y a toujours un cheminVen 16 Aoû 2019 - 11:31Chen StormstoutLe colloque des CaryatidesMer 14 Aoû 2019 - 20:37Irelia AlishinaVamos a la playaMer 14 Aoû 2019 - 12:57Huayan SongLà est le foyerMar 13 Aoû 2019 - 18:59SoraSombres horizonsJeu 8 Aoû 2019 - 14:24Chen StormstoutBirth by SleepMer 7 Aoû 2019 - 22:35Chen StormstoutEscaleMer 7 Aoû 2019 - 18:26Death
Femme fatale

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
À nous le trésor ! Left_bar_bleue359/400À nous le trésor ! Empty_bar_bleue  (359/400)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 21 Avr 2013 - 20:46
  • Pamela
  • Pensée
  • Jeune homme
  • Voleur


    Deuxième étoile à gauche, puis tout droit jusqu'au matin sur le coup, je n'ai pas comprit cette phrase, mais lorsque Pamela arriva enfin dans le Pays Imaginaire, elle ne comprit pas plus pour autant. Elle débarqua cependant dans une forêt luxuriante. La végétation était resplendissante, il y avait de ravissantes fleurs, c'était un petit paradis pour Pamela, elle qui aimait les fleurs, là elle était servie : Hibiscus, Lys, Roses, Tulipes... Elle aurait pu rester là des heures à regarder ces fleurs, sentir leur parfum, les toucher délicatement du bout des doigts. Mais elle n'était pas là pour ces précieuses petites plantes, elle devait voir un homme. Elle ne savait rien de lui, à part une légère description de son physique et qu'il était dans l'incapacité de se déplacer.

    Pamela se remit en route, les arbres cachaient le soleil qui était à son zénith, l'ombre que ces derniers procuraient apportait une touche de fraicheur à la jeune femme qui commençait à avoir chaud sur ce chemin pour atteindre l'homme qui devait être excédé de l'attendre.

    Mais il faut croire que la sorcière avait un ange gardien car elle finit par trouver cet individu qui était plutôt jeune, ses cheveux blonds parsemés de mèches plus claires voire blanches étaient coiffés avec beaucoup de négligence, cependant cela lui allait plutôt bien. Ses yeux bleus étaient ronds et petits, son nez était fin tout comme sa bouche, il était assis sur une souche de bois à l'ombre, à ses côtés se trouvait un autre homme qui l'accompagnait, sa carrure était assez imposante et il ne bougeait pas d'un cil, telle une statue il restait là à regarder son acolyte, ça ne peut être que lui, deux personnes comme ça, dont une étant la description parfaite qu'on lui avait fait et surtout dans cet endroit ça ne court pas les rues. La jeune femme s'approcha donc un peu plus de l'homme frêle et vint s'assoir devant lui sur le sol.
      - Vous êtes le mercenaire que l'on m’envoie ?
      - Oui. Mais j'aurai une question. Pourquoi ce n'est pas votre partenaire qui va chercher ce trésor ?
      - S'il part et que en son absence je me fait attaquer par un bandit. Étant dans l'impossibilité de me déplacer, comment je me défends ?
      - Ce n'est pas faux. Puis-je inspecter votre carte ?


    Le jeune homme tendit la carte à Pamela qui remarqua que la carte était tout de même assez ancienne, c'est pourquoi elle examina le papier avec beaucoup de délicatesse. Même si elle n'était jamais venu dans ce monde, elle reconnut sur le plan le chemin qu'elle avait emprunté jusqu'au binôme.
      - Vous pensez que cette carte est authentique ?
      - Oui. Du moins, d'après ce que j'ai vu.
      - Voulez-vous bien partir à la recherche de ce trésor, s'il existe réellement ?
      - Bien évidemment, c'est pour ça que je suis venue.


    Elle plia la carte avec le plus de douceur possible vu la fragilité du document, la rangea dans son corsage et suivit une première partie du chemin qu'elle avait eu le temps de mémoriser. Elle s'engagea plus profondément dans la forêt. Malgré la chaleur pesante, elle avançait assez rapidement, elle ne voyait pas le temps passer et arriva rapidement à un croisement, elle ressortit le papier pour prendre connaissance du bon chemin à suivre. Soudain une personne apparut et lui arracha des mains la carte, mais d'où il sort lui ? Et il me fait quoi ? Il veut se faire fracasser ? Cet individu qui débarqua de nulle part se retrouva face à Pamela. Elle entreprit de le frapper en levant sa jambe, mais son adversaire s'avéra être plus rapide qu'elle et lui colla une grosse baffe dans la figure. La violence de cette gifle fit tourner de 90° la tête de Pamela. Sous le choc, elle écarquilla ses yeux et passa sa main sur ses lèvres et essuya le sang qui en coulait.
      - Tu veux jouer ? On va jouer !


    Elle regarda autour d'elle et s'approcha d'un ds arbres imposants de la forêt, elle regarda fixement cet homme dans, les yeux, et posa sa main, sur le tronc près d'elle, elle se mit à parler à voix basse, tout en gardant son regard plongé dans les yeux de son adversaire. Ce dernier pensant qu'elle essayait de le déstabiliser, fit craquer les phalanges de ses doigts. Et sans comprendre ce qui se passait, des racines sorties du sol, s'enroulèrent autour de ses pieds, ses mollets, ses genoux et pour finir par ses cuisses. Il perdit l'équilibre et tomba au sol. Pamela se rapprocha de lui et le frappa à plusieurs reprises au visage, et au ventre.
      - Tu fais moins le malin maintenant ?


    Les coups continuaient de s'enchainer sur l'homme à terre d'accord, ce n'est pas loyal, mais ce n'est pas grave, il a abimé mon visage ! Elle se baissa vers son assaillant pour récupérer son plan, et reprit sa route en courant pour semer son rival qui était encore assommé, Pamela courut le plus vite possible. Elle regardait sa carte tout en parcourant le chemin qu'elle avait à faire, regardant de temps à autre derrière elle pour vérifier si son attaquant était toujours dans les vapes ou s'il avait rattrapé. La fatigue commençant à se faire sentir, elle prit appui contre un arbre pour reprendre son souffle et se reposer de cette course folle.

    Elle ferma les yeux durant cet instant où Pamela reprenait ses forces, mais c'était son compté sur le retour du saoulant des bois. Avant de recommencer à se battre, car oui c'est bel et bien que cet homme voulait, elle tendit sa main devant lui pour le stopper.
      - Attends ! Qu'est ce que tu veux ?
      - L'or. Tu crois que je suis venu faire quoi ici ? Cueillir des champignons ?!
      - Bon ok, il marque un point. Écoutes moi bien, je n'ai pas envie de jouer à ça toute la journée. Alors abandonnes, repars chez toi et laissez moi récupérer ce trésor.
      - Et pourquoi ce ne serait pas plutôt TOI qui partirais ? Hein ?
      - Honneur aux dames.


    Pendant cette brève petite conversation, Pamela avait eu le temps de se reprendre des forces, se contenta simplement de claquer des doigts pour faire apparaitre une petite boule de feu dans sa main, et la jeta au visage du voleur. À cause de cette petite offensive, l'homme baissa sa garde, Pamela en profita pour se ruer sur lui et ainsi lui donner quelques coups bien placés qui l'empêchèrent de riposter pendant un petit laps de temps. Le dernier coup de pied qu'elle voulait lui donner, l'homme l'arrêta, attrapant sa jambe, et la fit reculer en sautant à cloche-pied.
      - Hey, c'est de la triche ça ! Lâches moi !
      - Comme tu voudras...


    La jeune femme ne comprit pas pourquoi il avait dit autant de sérénité, dans la voix : Il poussa violemment Pamela, lâchant ainsi sa jambe. Elle fit un léger vol plané, se retrouvant l'instant d'après allongé, au sol. Ce n'était plus qu'une simple chasse au trésor qui se jouait entre eux, maintenant c'est à celui qui gagnerai ce combat que l'or reviendrait.

    La rouquine toujours au sol, le voleur plutôt agile, en profita pour la frapper violemment au niveau du dos, ses vertèbres craquèrent. Pamela se mit à hurler, tenta de se retourner et par le plus grands des hasards fit tomber son adversaire avec un croche-pied. Elle le rejoignit, et le frappa à plusieurs reprises au visage, ajoutant à chaque coup un peu plus de férocité sur cet imbécile qui s'était cru plus malin qu'elle.
      - Ça c'est pour m'avoir ouvert la lèvre ! cria-t-elle avant de lui donner un dernier coup avec énormément de violence
      - Arrêtes ! C'est bon, je me rends... implora l'homme dont la respiration était saccadée


    Elle était toujours à califourchon sur le voleur, mais arrêta cependant de le frapper comme il avait imploré. Elle finit par se relever et s'écarter du corps de son adversaire, s'adossa à un arbre le temps que l'homme se relève aussi à son tour.
      - Alors ? Je peux reprendre ma route ou tu va revenir à la charge ?
      - J'abandonne c'est bon.


    L'homme repartit vers l'entrée de la forêt, sa main posée sur le bas de son dos, comme pour atténuer la douleur qui le lançait à cet endroit. Pamela, elle se laissa tomber au sol. La rage avec laquelle elle avait frappé ce bandit, elle ne l'avait encore jamais vue. Elle se savait capable d'être cruelle, mais pas à ce point. Récupérant ses forces, elle haletait son souffle revenait petit à petit à la normale. Elle regarda une nouvelle fois le plan, se força à retenir le parcours, et repartit tout en claudiquant. Le craquement qui avait eu lieu un peu plus tôt n'était pas anodin, en vérité quelques unes des vertèbres dorsales et lombaires avaient été endommagé avec les coups donnés avec virulence.

    Elle continuait de marcher, sans en voir le bout, mais finit par le trouve ce fameux trésor, qui attendait sagement derrière un rocher, caché par de l'herbe et de la terre. Elle regarda autour d'elle et ne vit personne, elle se baissa près du coffre et aperçu dessus une petite serrure. Prit une pierre qui n'était pas loin et frappa avec énormément de violence le cadenas. Le verrou brisé, elle ouvrit le coffre, et son regard s'illumina devant tout cet or, puis plongea sa main au plus profond du coffre. Elle la ressortit avec une petite poignée.
      - Ma lèvre et mon dos ont bien mérité une petite récompense.


    Elle cacha ainsi quelques pièces dans ses vêtements et referma le coffre. Se releva et emporta avec elle la petite caisse. Elle fit donc le chemin inverse et repartit vers la clairière où se trouvaient le jeune homme handicapé et son comparse. Le chemin de retour prit plus de temps que celui de l'aller, entre les blessures de Pamela et le poids du coffre, elle retrouva les deux hommes assis au bout de plusieurs et longues heures.
      - Le voila ! dit-elle en posant le coffre au pied des deux hommes qui étaient maintenant l'un à côté de l'autre
      - Hooo merci, merci infiniment ! Mais attendez, il n'y avait pas de serrure ?
      - Oups... Non, je l'ai trouvé comme ça. J'ai été aussi surprise que vous.


    L'homme assez imposant, se baissa près du coffre, l'ouvrit prit quelques pièces et les tendit à la jeune femme.
      - Merci beaucoup !
      - Pour vous remercier de nous avoir ainsi accordé tout ce temps. Mais qu'est ce qui vous est arrivé ? demanda-t-il après avoir vu le visage meurtri de la jeune femme
      - Rien de bien grave, un petit chapardeur.


    Pamela resta assise sur le sol, reprenant ses forces avant de repartir pour la ville de Port Royal.
Peintre des Rêves

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
À nous le trésor ! Left_bar_bleue288/550À nous le trésor ! Empty_bar_bleue  (288/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Lun 22 Avr 2013 - 15:36
En lisant cet rp, j'ai eu l'impression que tu prenais de plus en plus confiance en toi. En effet, c'est plus long, un peu plus de dialogue, tu n'hésite plus à rajouter des événements. J'aime bien le fait qu'un voleur tente de te voler puisque toi tu veux voler ceux qui demandent le trésor !

J'ai lu le commentaire que t'avais fait Angelica et elle marque un point sur certaines phrases parfois trop longue. Ce ne gêne pas la compréhension, mais parfois, ça traîne ^^

Je trouve que le voleur arrête un peu trop facilement, après, ce n'est pas une mission difficile, donc ça se comprend, mais ça aurait pu être sympa qu'il reste plus longtemps.

Toujours quelques fautes, comme d'hab, je ne les trouve pas gênantes, c'est plutôt de l'inattention à mon avis. Des répétitions parfois dans la même phrase, ça, ça me fait tiquer un peu plus déjà.

"Le jeune homme tendit la carte à Pamela qui remarqua que la carte était tout de même assez ancienne, c'est pourquoi elle examina le papier avec beaucoup de délicatesse."

Le mot carte, ça fait pas très très beau deux fois comme ça ^^

Mission normale !

22 points d'expérience + 215 munnies + 1 PS en Force + 1 PS en Défense + 1 PS en Vitesse.
messages
membres