Derniers sujets
» Mille Épines
par Death Aujourd'hui à 18:27

» Cachons tout ça
par Milla Maxwell Aujourd'hui à 11:08

» Tombent les masques
par Maître Aqua Hier à 0:41

» ...comme si c'était hier !
par Death Hier à 0:31

» Fiche Technique: Waltz
par Waltz Sam 9 Déc 2017 - 17:52

» Au coeur du Vide
par Rufus Shinra Sam 9 Déc 2017 - 17:29

» La vertu des brutes
par Rufus Shinra Sam 9 Déc 2017 - 16:56

» Camanaich et Entraînement de combat et agilité
par Kestia Sam 9 Déc 2017 - 9:47

» Bric à Brac
par Chen Stormstout Ven 8 Déc 2017 - 21:12

» Le savoir c'est le pouvoir
par Surkesh Ven 8 Déc 2017 - 19:46

» Attaque Nocturne
par Chen Stormstout Ven 8 Déc 2017 - 15:16

» Waltz, Le Valseur [terminée]
par Chen Stormstout Jeu 7 Déc 2017 - 17:09

» Nashira - Alya, les Sorcières aux Mille Savoirs et Anysa, la Lame de l'Avenir
par Nashira - Anysa - Alya Mer 6 Déc 2017 - 22:40

» Insomnie
par Chen Stormstout Mar 5 Déc 2017 - 19:10

» Trophées de Narantuyaa
par Narantuyaa Mar 5 Déc 2017 - 14:09


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Voleur, où est tu ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Femme fatale
Féminin
Nombre de messages : 295
Age : 30
Localisation : Shangri-La
Date d'inscription : 09/04/2013

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
276/400  (276/400)
Dim 21 Avr 2013 - 10:20
    Codes couleurs :
  • Pamela
  • Pensée
  • Premier passant
  • Second passant


    Pamela se réveilla doucement grâce aux premeirs rayons du soleil qui se levait, elle tapota l'autre côté du lit et se rendit compte qu'elle était seule, se leva, s'habilla et descendit dans le hall où elle aperçut Xander qui sortait dans la coure. La rouquine courut pour le rattrape et arrivée à sa auteur, elle l'interpella.
      - Hey ! Où tu va ? Tu aurais pu m'attendre.
      - Ha Pamela, ma chère et douce Pamela. Il faut que je t'avoue une chose. Tout ça, tout ce que l'on a vécu jusqu'à maintenant. Ce n'était rien fait.


    Le visage de la jeune femme se décomposait petit à petit ne comprenant pas ce qui lui arrivait. Alors que l'homme face à elle continuait de débiter tout un discours sur cette soudaine rupture, le ciel commençait à s'assombrir et quelques gouttes en tombaient, Pamela sentait son cœur se resserrer dans sa poitrine, puis lentement son rythme cardiaque diminuait, d'un instant à l'autre il allait s'arrêter et c'est ce qui arriva. Il pleuvait maintenant des cordes, c'était un vrai déluge. La jeune femme tomba au sol, un genou à terre, elle tenait son cœur d'une main. Pendant ce temps Xander n'en avait que faire de ce qui était en train d'arriver à sa maitresse et partit.

    Pamela, elle toujours au sol comprit à cet instant précis qu'elle allait rejoindre un autre monde, se laissant tomber au sol, sa vision devenait trouble et finit par ne plus rien voir, le noir complet. Mais cet espoir ne fût que de courte durée en ouvrant d'un coup d'un seul ses yeux, quelqu'un avait réussit à la ranimer. Elle tenta de se lever, chercha du regard Xander, malheureusement il était trop tard, il était déjà très loin. Pamela commença à s’époumoner, la personne qui venait de l'aider comprit qu'elle devenait hystérique, appela pour qu'on lui vienne en aide pour tenter de calmer la rouquine. Mais impossible de la raisonner, ils l'emmenèrent à l'intérieur de l'école de magie, dans une cellule au sous-sol où elle cria tant qu'elle pouvait...
      - HAAAAAAAAA ! hurla-t-elle sur son lit, se réveillant en sursaut


    Pamela venait de refaire une nouvelle fois ce cauchemar, plus exactement, elle se remémorait ce douloureux souvenir, elle se leva de son lit, dans une chambre qu'elle occupait depuis un petit moment maintenant qu'elle était chez les mercenaires, partit dans une petite pièce à côté et passa de l'eau sur son visage. En ressortant elle aperçut un papier glissé sous la porte de sa chambre quelqu'un avait surement frappé mais n’entendant aucune réponse de la part de la jeune femme décida de lui donner sa nouvelle mission de cette manière.

    Récupérant le mot et le lisant, elle quitta le Centurio et partit dans les rues de Port Royal, elle devait retrouver un homme qui trainait dans les bas-fonds de cette ville. N'ayant jamais été dans cette partie de Port Royal, elle demanda son chemin à quelques passants ce qui les fit sourire, une femme avec l'allure de la rouquine qui cherchait un des quartiers les plus malfamés de la ville était assez amusant, mais pas pour elle.

    Après avoir marché, tourné pendant plusieurs heures, elle arriva enfin à destination. Il y avait quelques maisons, ressemblant plus à des bidonvilles, des rues pavées mais en piteux état comparée aux autres districts de la ville. Elle s'approcha d'un homme affalé sur le sol, espérant qu'il pourrait la renseigner sur un petit malfrat de ce lieu.
      - Excusez-moi, je cherche...
      - Viens par-là ma jolie ! grogna-t-il en tentant d'attraper la jambe de Pamela


    N'étant pas du genre à se laisser faire, elle se débattit et donna un coup de pied dans la mâchoire du pauvre homme qui tomba un peu plus au sol. La jeune femme se baissa pour se mettre face à lui et retenta de lui parler pour une nouvelle fois et ainsi obtenir les informations qu'elle désirait.
      - Où en étais-je ? Ha oui ! Est ce que vous savez s'il y a dans ce quartier un homme de taille moyenne, avec une voix aigüe et qui a des tendances de kleptomane ?


    Il ne répondit pas mais se contenta de montrer une direction avec sa main droite, tandis qu'avec la gauche, il tenait toujours sa mâchoire.
      - Merci mon brave.


    Elle se releva et partit vers le chemin que lui avait indiqué l'alcoolique toujours au sol. Elle arpenta la rue dans laquelle se trouvait beaucoup de personnes dans la même situation que celle de l'homme que Pamela venait de voir. Elle commença à chercher du regard un homme qui pouvait correspondre au signalement qu'on lui avait fait, mais rien. Alors qu'elle allait continuer son chemin, la porte d'un tripot s'ouvrit avec fracas, un homme titubant et imbibé par le rhum en sortit. Il tentait de tenir debout malgré la quantité d'alcool qui coulait dans ses veines il aperçut Pamela qui le regardait fixement et s'approcha un peu plus d'elle, tout en se tenant au mur du bouge duquel il venait de sortir pour éviter de tomber.
      - Hey, mais c'est mon jour de chance ! dit-il d'une voix stridente
      - Hum... C'est lui ! Le miens aussi, on dirait...


    Sans même lui laisser la possibilité d'en placer une autre, elle l'attrapa à la gorge et le plaqua sur le mur contre lequel il prenait appui quelques secondes plus tôt. Alors qu'elle allait lui parler, il éructa et eut pour effet de voir le visage de Pamela reculer de quelques centimètres.
      - Déjà que tu as une haleine de poney au naturel, pourrais-tu éviter d'en rajouter une couche ?
      - Hum, je vois que tu es une petite coquine toi !
      - Tu n'étais pas dans le quartier mercenaires il y a peu de temps ?
      - Si ! Et j'ai même réussis à faire les poches de quelques personnes si tu veux tout savoir !
      - Et tu as volé quoi exactement ? Essaie de te souvenir c'est important.
      - Pfffff... souffla-t-il Des breloques, quelques bijoux, une sacoche, de la nourriture et du rhum !
      - Pour le rhum, ça pas de doute ! La sacoche à qui était-elle ?
      - À un mec un peu niais, un mercenaire je crois. Il n'avait même pas remarqué que je lui avais pris.


    Après avoir soufflé une nouvelle fois, une fois de trop dans la figure de la rouquine, le voleur finit à terre après avoir reçu un coup de genou dans les côtes de la part de la jeune femme. Elle leva légèrement la jambe et le le frappa à plusieurs reprises dans le ventre. Alors qu'il allait pousser un cri étouffé de douleur, elle lui assena un nouveau coup de pied mais cette fois-ci dans le visage, l'attrapa par le col de sa chemise déchirée et le releva.
      - Tu ne remets plus jamais les pieds dans ce quartier, c'est bien comprit ? Car si je te revois là-bas, tu vas le regretter.
      - C'est quoi ça ? Une menace ? dit-il en pinçant son nez pour l'empêcher de saigner, ce qui lui donnait une voix encore plus horripilante
      - Non, une promesse.


    Elle le lâcha, se recula et partit lorsqu'il l’interpella d'une manière peu orthodoxe et peu courtoise.
      - T'es qu'une espèce de grande malade ! Je vais te faire la peau !
      - T'en veux encore ?
      - Non, non, c'est bon. répondit-il moins sûr de lui


    C'est avec un sourire de satisfaction qui se dessinait sur ses lèvres qu'elle quitta cet endroit peu fréquentable et qu'elle retourna dans le quartier des mercenaires.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Insaisissable
Nombre de messages : 160
Localisation : Port Royal, le Centurio.
Date d'inscription : 26/04/2011

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
138/400  (138/400)
Dim 21 Avr 2013 - 11:06
Salut salut.

Citation :
Pamela se réveilla doucement grâce aux premirs rayons du soleil qui se levait, elle tapota l'autre côté du lit et se rendit compte qu'elle était seule, se leva, s'habilla et descendit dans le hall où elle aperçut Xander qui sortait dans la coure. La rouquine courut pour le rattrape et arrivée à sa auteur, elle l'interpella.

Tu as un net problème de ponctuation. Fais des phrases plus courtes ou utilise des virgules et point-virgules car tes phrases manquent de clarté. Exemple concret ci-dessous. En gras, les mots entourant la ponctuation rajoutée. En souligné, les fautes d'orthographe corrigées.

Citation :
Pamela se réveilla doucement grâce aux premiers rayons du soleil qui se levait. Elle tapota l'autre côté du lit et se rendit compte qu'elle était seule... Elle se leva, s'habilla et descendit dans le hall où elle aperçut Xander qui sortait dans la cour. La rouquine courut pour le rattraper et, arrivée à sa hauteur, elle l'interpella.

Citation :
Ha Pamela, ma chère et douce Pamela. Il faut que je t'avoue une chose. Tout ça, tout ce que l'on a vécu jusqu'à maintenant. Ce n'était rien fait.

Entre maintenant et ce n'était rien [en] fait tu aurais pu mettre deux points, des points de suspension, et une virgule après rien. La ponctuation se pose au rythme de la voix. Quand tu dis "J'aime les laveries automatiques et les brochettes yakitori" tu n'as pas besoin de ponctuation, parce que la conjonction de coordination et suffit à faire la liaison et que la phrase est trop courte pour nécessiter une pause orale avec la virgule.

Mais je ne suis pas très douée pour expliquer ce genre de trucs donc je te redirige vers ce site : www.la-ponctuation.com

Le deuxième paragraphe est bien meilleur au niveau de la ponctuation. Je sais que tu es une rôliste débutante et je ne cherche pas du tout à te décourager. Tu commences simplement à avoir un paquet de missions sur le forum — ce dont je te félicite encore une fois — et je suis toujours assez directe dans mes commentaires, pas de favoritisme.

Le troisième paragraphe manque de clarté et tombe un peu trop dans le dramatique à mon goût — et un peu improbable : on enferme pas quelqu'un dans une cellule parce qu'il est sous le choc d'une rupture — mais bon, cela fait partie du bagage émotionnel de ton personnage donc, admettons.

Concernant tes codes couleurs, tu indiques les pensées. Très bien, ça ajoute de la clarté... Alors pourquoi te contentes-tu de colorer du texte de narration ? Si tu veux donner des pensées directes à ton personnage, formule les comme s'il parlait. Exposer brièvement les pensées de ton personnage à travers la narration (plus exactement, elle se remémorait ce douloureux souvenir) est une manière plus légère de faire l'introspection de ton personnage, il n'est vraiment pas nécessaire de coloriser le texte... Parce qu'il ne s'agit pas de pensée, mais bien de narration.

Exemple concret de narration dans ton texte.
Citation :
En ressortant elle aperçut un papier glissé sous la porte de sa chambre quelqu'un avait surement frappé mais n’entendant aucune réponse de la part de la jeune femme décida de lui donner sa nouvelle mission de cette manière.

Exemple concret de passage au... "mode pensée" à partir de cet extrait.
Citation :
En ressortant elle aperçut un papier glissé sous la porte de sa chambre. Je n'ai pas du entendre frapper à la porte... songeait-elle en examinant la lettre qui contenait une mission.

Et j'en profite pour râler là-dessus. Le texte de mission n'avait rien, mais alors rien d'épistolaire... C'était vraiment typiquement le mec lourd qui vient te saouler alors que tu prends tranquillement un verre bien mérité au Centurio. Je ne comprends pas du tout pourquoi tu as décidé d'en faire une missive.

J'espère sincèrement que tu pourras régler ton souci de ponctuation car il s'agit de ton plus grand handicap. Ton style est léger, doux, un peu sucré mais il se laisse lire sans problèmes et pour une rôliste débutante c'est assez impressionnant et je ne doute pas un seul instant qu'avec un peu de temps (et des commentaires qui t'aiguilleront sur des pistes à suivre), tu pallieras à tous les manques de ton style.

Je ne vais pas râler sur ta description de Port Royal, mais j'avoue qu'elle m'a surprise. Enfin, j'imagine qu'on a tous notre propre vision des choses donc pas de soucis, je voulais seulement le mentionner parce que j'adore me plaindre de tout.

Bon, même si je n'ai jamais donné de telles indications (petite effrontée !), la mini-enquête est pas mal et plus claire que les paragraphes 4-5-6.

Citation :
Hum... C'est lui ! Le miens aussi, on dirait...
Voilà, ça c'est un bon usage du mode pensée.

Bon, ok, tu vois un nouveau mec bourré... Mais comment tu sais que c'est lui ? Sérieusement, t'as juste aucun moyen de le savoir, je trouve vraiment que tu as fait un raccourci facile.

Concernant le tabassage en bonne et due forme... Bon, je suis pas opposée à la violence, les mercenaires sont des gens un peu particuliers, faut l'avouer... Mais après les coups que tu lui as mis, le mec il peut juste pas te parler, et encore moins faire le fier.

Bon bon bon. Dans l'ensemble, la mission est plutôt correcte avec un déroulement logique, pas mal de rebondissements, c'est pas mal. Je vais d'ailleurs la noter en mission normale, sans bonus du coup.

Mission normale, 20 points d'expérience + 200 munnies + 3 PS en... Erf erf. Force.
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Stats pour un voleur level 10
» Jud [ Voleur ]
» [Scénario] Au Voleur !
» Voleur lvl 10
» Poursuite d'un voleur