Derniers sujets
» De retour au bercail...
par Abigail Underwood Aujourd'hui à 19:16

» Monter la garde, une affaire simple ?
par Death Aujourd'hui à 18:56

» La nuit égale au jour ; la veille de l'automne
par Fabrizio Valeri Aujourd'hui à 3:20

» Le Train, les Rails et la Montagne
par Narantuyaa Aujourd'hui à 2:08

» L'enthousiasme éternel
par Death Hier à 23:42

» Reading Project
par Lotis Terrick Hier à 22:39

» Un soir, une fête, une femme, un homme
par Lotis Terrick Hier à 22:06

» La Mage Tricentenaire / Kestia
par Kestia Hier à 20:51

» Un mort pour pouvoir vivre libre
par Rufus Shinra Hier à 20:01

» Les Orphelins
par Roxas Hier à 18:10

» Beau gosse
par Arthur Rainbow Hier à 4:06

» Hybris
par Arthur Rainbow Hier à 0:24

» Rex tremendae
par Matthew March Mer 20 Sep 2017 - 21:55

» Pensées rationnelles
par Cissneï Mer 20 Sep 2017 - 19:29

» Entremetteuse
par Arthur Rainbow Mer 20 Sep 2017 - 19:24


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Avancé tactique.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Reine de l'Envie
Féminin
Nombre de messages : 349
Age : 21
Localisation : Au Château de la bête, affalée sur son canapé, le monde à ses pieds.
Date d'inscription : 05/07/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
349/650  (349/650)
Ven 12 Avr 2013 - 15:42
    Ariez est sans aucun doute possible... la meilleure invocatrice qui soit. Elle commande aux chimères comme s'il s'agissait d'animaux de compagnie. La Princesse les a dresser. Bélias et Ifrit sont sauvages et violent... Leurs cœurs sont pleins de rages et tout ce qu'il demande c'est de pouvoir se déchaîner. Comme deux chiens enragé, il faut juste avoir assez de force pour tenir la laisse. Léviathan et Bahamut... sont différentes, chacun est l'égal d'un dieux. Léviathan règne sans partage sur les mers, même Poséidon le craint... C'est le roi des océans et il faut le traiter comme tel. Bahamut est quand à lui le monarque de tout les dragons, l'impitoyable maître des cieux. Mais lui est un cas à part... Il y a entre eux un lien unique... Bahamut est son fidèle protecteur, loyal et dévoué. Il est sa carte maîtresse, son allié le plus puissant. Mais le roi des dragons... sert Ariez à cause de son rang et il attend d'elle une conduite digne de celui-ci. Si elle doute, si elle n'a plus confiance.... Bahamut ne viens pas. Quand aux restes, il suffit d'avoir de l'autorité. Les créatures des ténèbres... il n'y a pas de petits secrets, de techniques... Ça se fait à l'instinct, avec le cœur. C'est... naturel, on ne l'apprend pas.... On le sait.

    Des ombres rodent aux alentours... Leurs yeux jaunes et vides percent à travers le voile de ténèbres. La Princesse pouvait même entendre certains faire ce bruit si particulier. On aurait dit des mort-vivant, des résidus sans âme qui surgissent du néant pour y aspirer toutes les personnes qui s'y aventurent de trop près. Ils marchaient comme si c'était douloureux... plutôt vivement mais coup-à-coup. Comme s'il n'y avait plus personne pour coordonner les gestes. Les ombres sont des sans-cœur pitoyables dont il ne reste plus rien. Aucune trace d'une ancienne vie, aucun souvenir, aucune âme, un cœur qui n'en est plus un... Juste la souffrance et le désespoir, qu'ils ne sentent même plus. Jamais Ariez ne les avait autant regarder... Elle se rendait compte à quel point c'est un destin horrible... Ça la soulageait quelque part. C'est la première fois qu'elle se disait... Qu'elle n'a pas tuer Kuzfo, elle a abréger ses souffrances...

    Elle soupira... et jeta un regard mauvais au creux dans la pénombre.


    « Je dois arrêter d'y penser. »

    Pour en revenir au départ... Ariez est l'une des meilleurs invocatrices de l'univers. Alors... Pourquoi diable était-elle incapable de commander à ces ombres ? Ils sont nombreux... mais pas assez pour qu'elle ne puisse prendre leur contrôle. Ça veut tout simplement dire... que quelqu'un ou quelque chose a plus d'influence sur eux qu'elle... Ça ne peut pas juste pas être supérieur à elle, ça peut juste être au même niveau qu'elle.

    Mais elle se demandait si... Les sans-cœur ont toujours été et seront toujours des créatures instinctives. Même Ansem, le plus puissant et négligemment de tout les sans-cœurs, malgré la complexité de ses plans n'a jamais agit que pour répandre les ténèbres. Répandre les ténèbres, c'est ce qui inconsciemment fait bouger chacune de ces créatures. Même lui n'agissait que par pur instinct primaire. Et sachant qu'aucune personne censé ne va dans ce monde... Ce qui les fait résister à la puissante symbiose d'Ariez pourrait se résumer à la faim... La faim dévorante des affamé.

    Mais pour l'instant, peu importe car c'est une horde d'ombres qui s'approchent maintenant d'Ariez... et pas si lentement que ça. Ça pourrait être une faim qui balaye jusqu'à l'autorité de la Princesse... mais sincèrement, elle préférerait que quelqu'un soit derrière tout ça. Les choses prendraient tout de suite une tournure plus... intéressante.
    Elle n'est qu'au seuil du vide... et déjà, elle est submergée par une légion de sans-cœurs, qui avancent en meute pour la dévorer. Combien étaient-ils au juste ? Proche de cent.... Invoquer une centaine d'ombres pour la Princesse, c'est faisable. Mais si elle était déjà rendu à ça au seuil du vide... autant rentrer chez elle.


    « C'est une véritable horde...! »

    Si j'ai pu décrire Ariez comme la meilleure invocatrice... ce n'est pas tout à fait vrai. Bell, est le meilleur invocateur. Sur la symbiose pure, il ne dépasse pas Ariez et contrairement à lui, elle peut utiliser les ténèbres... c'est sur la stratégie, qu'il est meilleur. Bell en combat économise son énergie et utilise de faibles invocations comme personne... Le premier réflexe d'Ariez était de jouer le nombre contre le nombre. Il ne fallait plus penser comme ça... La Princesse se devait d'enfin réussir à penser comme ce satané chacal.

    La Horde.... car c'était bien de ça qu'il s'agissait n'était plus qu'à quelques mètres d'elle. Elle devait avant tout penser à se mettre hors de danger !

    La princesse leva le bras en l'air... et l'abaissa avec la violence d'une guillotine. Six énormes rondouillards apparurent juste devant elle pour former un énorme mur. Ariez concentrait sa symbiose... elle pouvait invoquer autre chose, mais elle préférait attendre de voir comment sa ligne de défense encaisserait le choc d'une nuée de ses horribles créatures... Pas très fortes, pas très rapides, pas très adroites, idiotes au possibles... Mais sans peur, sans arrières-pensés, sans plan ou stratégie. Dix ombres dix fois plus dangereuses qu'une seule ? Non... C'est une marée de ténèbres, comme une vague. Ariez n'a pas choisis les rondouillards pour leur force bien qu'indispensable... Ils sont gros, énormes. Ariez ne voyait même plus la horde et sans aucun doute... La horde ne la voyait plus.

    Sauf que ce n'est pas si simple. Ariez n'intéresse pas tellement les sans-cœurs, ailleurs... La lumière en elle a presque disparue, il reste à peine une lueur de clarté dans son cœur. Une luciole fragile... qui brillaient comme une étoile dans cet océan de noirceur. Et la horde fonçait sur elle, sans se soucier un seul instant des Rondouillards.

    Elle les entendait se ruer vers elle... Une véritable vague qu'elle attendait, tremblante. Un bruit sourd parvint alors à Ariez. La masse de sans-cœurs qui est venu s'écraser sur les rondouillards ne faisait pas le poids... Mais ils étaient nombreux.
    Il fallait les voir se bousculer, se cogner entre eux, se marcher les uns sur les autres... Ils n'avaient tous qu'une idée en tête, dévorer la Princesse ! Cette perspective bien qu’effroyable, personne ne veut se faire dévorer vivant, lui était étrangement appréciable. Elle était le centre de leur attention et surement cela pouvait lui servir.

    Mais elle ne voyait pas en quoi... Foutaises. En quelques secondes sa main cibla deux endroits... et sur son ordre? deux défenseurs apparurent sur les flancs pour soutenir les rondouillards. Les défenseurs sont malgré leurs noms... très agressifs. Rien ne passait. Au centre un mur impossible à enfoncer et sur les cotés un chemin qui mène droit dans la gueule du loup. Rien ne passait et petit à petit, la horde diminuait en nombre. Une victoire facile, simple. Un plan qui fonctionne, comme un train de campagne sur les rails... Mais qu'est-ce que c'était long.

    Ça n'était pas dérangeant... Ariez avait le temps et contrôler ces quelques sans-coeurs n'avait rien de bien compliqué. Puis, elle avait le temps.... Mieux valait s'économiser, les ténèbres sont obscures et ce voyage loin d'être terminée.

    Il fallut deux minutes environs, pour en venir à bout. Une fois tout le monde renvoyé à la maison Ariez pu continuer à s'enfoncer plus loin encore dans les ténèbres. Et elle ne pouvait juste pas... ne pas être sur les nerfs et sur ses gardes. Pas bien loin, voilà que déjà une horde d'ombres lui tombent dessus. Qu'est-ce que ça va être, ensuite ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Peintre des Rêves
Masculin
Nombre de messages : 416
Age : 25
Date d'inscription : 14/08/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
288/550  (288/550)
Sam 20 Avr 2013 - 15:50
Je vais dire les choses comme je les ai ressenties au moment de lire. Déjà, la première chose frappante, c'est que tu accordes presque toujours mal. Tu oublies des s, tu en mets quand il faut pas, les e c'ets pareil. En plus de ça, tu confonds souvent le participe passé et l'infinitif des verbes en -ER. Après, je me suis demandé pourquoi tu n'as pas fait un gros rp (le précédent que tu m'as fait noter) et celui-ci plutôt que les scinder en deux ? Y a pas de réelle raison quant au fait qu'ils soient séparés.

Puis un truc m'a fait rire : « C'est une véritable horde...! »
Déjà, Ariez qui réagit comme ça, je sais pas, je trouve ça marrant parce que, c'est pas tellement dans le genre du perso. Puis, c'est pas méga naturel je trouve et... Et ! Quand tu vois Sora qui en dézingue plein dans KH II, t'as du mal à comprendre comment Ariez peut être impressionnée. Même si on est à la fin des mondes, t'as juste une capacité de destruction assez grandiose avec tes chimères.

Puis finalement, on en vient à ce que je disais, tu affrontes ça comme si c'était rien à tel point que tout le prologue sur le nombre et leur force en devient presque ridicule. Je suis désolé, mais c'est comme ça que je le sens.

A la fin, du coup bah, on se rend compte que t'as pas fait grand-chose à part tuer des sans-coeur, tu nous dit que d'autres arrivent, mais ça s'arrête là. En gros, au lieu de faire un bon gros rp qui serait un vrai périple, un truc ou on sent bien la galère que c'est, bah tu nous coupes dans notre élan. C'est juste trop dommage.

Autant je râle depuis le début du rp, mais en soit, j'ai bien aimé le côté remise en question, j'aurais juste aimé voir tout d'un coup, l'évolution, voir comment elle change petit à petit dans un rp et pourquoi elle fait ça. Parce que oui, on sait toujours pas pourquoi Ariez ramène ses miches à la fin des mondes. Donc ouais, je reste assez perplexe et au final, t'as pas galéré non plus niveau difficulté donc pour moi, ça sera une mission normale, pas plus.

20 points d'expérience + 200 munnies + 3 PS Je sais pas en quoi pour les PS... Tu souffres pas, tu fais des invocs, mais t'as déjà 100. Je vais dire Défense.

Tu penseras à mettre le lien vers ta fiche de compétences dans le nouvel emplacement prévu à cet effet.
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tactique gobelins contre nains
» Aide Tactique Rohan
» conseil tactique pour table de jeu .
» tactique contre demon du chaos
» Ma tactique avec la compagnie grise.