Derniers sujets
La Passionnée

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Générale.
XP:
555/550  (555/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 16 Mar 2013 - 12:53
    Le printemps bourgeonne peu à peu dans les jardins du château, il y a dans le vent encore glacé comme une odeur légère qui annonce déjà les beaux jours et la neige encore fraîche s'efface pourtant déjà, laissant derrière elle des sillons humides qui ne gèleront plus. Le château est plongé dans le calme d'une nuit paisible, seuls les gardes effectuent mécaniquement leurs rondes le long des murailles et dans les couloirs tortueux. Rien n'est laissé au hasard, le bastion de la Lumière est comme un lieu saint pour ses partisans et sa sûreté est un impératif de survie pour la cause du bien.

    Même le ciel semble reposé, sans nuages, ses myriades d'étoiles luisant sur l'immense toile nocturne...

    Mais soudain, un éclair luminescent, un son si assourdissant qu'il rappelle la foudre, et le ciel se déchire dans un hurlement métallique pour laisser apparaître une forme enflammée qui vient s'écraser au cœur des jardins. Ce qui était un vaisseau de la Compagnie n'est plus qu'un amas de tôle fumante...

    Et à l'intérieur de celui-ci, il y a une femme.

    Elle a les cheveux sombres et le teint si pâle qu'il pourrait paraître laiteux. De ses lèvres rouges s'échappe un filet de sang qui entache la pureté de sa peau. Une ecchymose violacée colore sa tempe droite tandis qu'une plaie superficielle déchire sa joue gauche. Son bras gauche est tordu dans un angle inquiétant et le tableau de bord s'est effondré sur ses jambes, arrachant le tissu à plusieurs endroit de son jean noir. Sans la poche d'air qui s'est ouverte au moment de l'impact, sans doute auraient-elles été sectionnées. Sa poitrine, en partie découverte par sa chemise prune déchirée, se soulève faiblement, chaque inspiration semble lui arracher un léger râle de souffrance. Ses paupières fardées doivent lui paraître lourdes car elle n'ouvre pas les yeux. Elle essaie de bouger les épaules, le bassin, espérant vainement trouver un moyen de se dégager... Un haut-le-cœur la parcourt et elle ne s'empêcher de cracher du sang. Éreintée, en prise à une angoisse morbide, elle perd connaissance pendant quelques secondes.

    Lorsqu'elle revient à elle, une voix légère, masculine, proche et lointaine à la fois, se fait entendre. Elle rassemble ses forces pour soulever ses paupières si pesantes, dévoilant ses yeux couleur nuit au jeune homme qui se tenait penché au-dessus d'elle.

_______________________________
Héros en devenir

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Caporal
XP:
86/100  (86/100)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 16 Mar 2013 - 22:41
    « C'est quoi ça ?! »

    « Je n'en sais rien ! »

    « Je vais voir ce que c'est exactement ce truc ! »

    « Restes là ! C'est peut-être dangereux ! »

    Léo encore assourdie par le bruit assourdissant de l'impact, à quelques mètres seulement, pouvait percevoir un sifflement grave au plus profond de ses oreilles dont l'intensité ne cessait de varier chaque seconde. Ça ne faisait pas tant mal... mais ça lui traversait le crâne. Plus que le bruit, le tas de métal brûlant soudainement apparu avec une telle violence lui brouillait l'esprit. C'était impossible pour lui et tous les autres de penser à autre chose. Il devait y allez, quoique soit exactement ce truc ! Le garde qui avait cherché à l'en empêcher, dans un élan de prudence, n'avait pas réussi et déjà Léo était arrivé jusqu'au vaisseau.
    Il regardait ça, le regard nerveux, ne sachant que faire. Immobile, comme figée il regardait le vaisseau avant d'entrapercevoir quelqu'un. Dans ce genre de moment, il ne faut pas hésiter. C'est à peine s'il l'a vit, mais son instinct lui disait qu'il avait raison. Tout ce qu'il voyait c'était du métal... Pas de portes, pas de volant, de guidon, de hublot ou quoique ce soit... Il ne voyait que des plaques, des morceaux, des trucs, des choses et tout cela dans un horrible désordre...

    Précipitamment, il se fit des gants avec les manches de son blouson. Immédiatement après, il s'embrassa de dégager la place du conducteur. C'était dur, il manquait un peu de force et malgré ses manches... Ses mains le brûlaient ! Lentement, trop lentement, il enlevait des morceaux et pouvait voir une femme, blessé grièvement. Ça l'a motivé, la voir lui a redonner de la force, de l'ardeur. Il avait le feu sacré ! Léo entama d'enlever une énorme plaque, extrêmement lourde... Elle était lourde et brûlante. Il l'avait porté malgré tout, car il le pouvait. Et s'était brûlé grièvement les mains parce qu'il le devait ! Léo pouvait la sauver... alors il devait la sauver.

    Ca l'inquiétait... elle n'avait pas l'air en forme, s'étant même évanouie. Léo essaye de l'attraper mais il ne veut pas aggraver son cas... Alors il ralentit et cherches à l'attraper, le plus délicatement possible.

    Léo la pose délicatement au sol, délicat, de la délicatesse, il ne faut pas l'abimer plus qu'elle ne l'est déjà. Son corps est couvert de blessures... Ce n'était pas beau à voir, encore moins sachant qu'elle était belle à regarder. Enfin elle était allongé au sol... bien droite espérait-il. Concentré, il replaça sa tête droite pour éviter une dégradation de la nuque. Penché au-dessus d'elle... Il ne savait plus quoi faire, sans doute devrait-il appeler de l'aide...

    « Moi vivant tu vivras ! »

    Est-ce qu'ils arrivaient ?! Nerveusement il regardait tout autour de lui, tel un suricate il cherchait tout autour de lui. Et elle ?! Ca faisait quelques secondes et déjà, il s'attendit au pire. Elle était en vie, il l'a sentit... Mais ca ne tenait pas à grand-chose. Une... vie humaine est entre ses mains, c'est sans doute... le premier moment véritablement important de sa vie. Il ne pense à rien d'autre que de la sauver, tout ce qu'il imagine, pense et fait à soudain un rapport avec cette vie.

    Elle ouvre enfin les yeux... Léo se met à sourire, pour la rassurer... Il n'a aucune idée de son état, l'inquiéter serait la dernière chose à faire. Léo se sentait... incroyablement fier, plus qu'il ne l'a jamais été dans toute sa vie. Toutes ses fautes et ses erreurs lui semblaient dérisoires à cotés de ça. Il n'aurait cédé ce moment à personne et pour rien au monde. Il voulait que cet instant dure le restant de ses jours... Mais elle n'allait pas encore bien ! La réalité des choses le rattrapait mais...

    « Ça va allez ! Restes avec moi ! »

    Il ne s'en rendait compte que maintenant mais il avait oublié de lui prendre la mains. Ça lui a toujours semblé normal de tenir la mains à quelqu'un dans cet état... De lui donner une preuve de sa présence, un contact au-delà des mots et de la vue. Sans attendre il lui serrait la main avec force, espérant qu'ainsi elle ne s'en irait pas au ciel. Peut-être qu'il lui faisait mal... Mais tant qu'on a mal, on sait qu'on est encore en vie. Il ne la lâcherait pour rien au monde.

    « Comment tu te sens ? Parles-moi ! »
La Passionnée

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Générale.
XP:
555/550  (555/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 15 Aoû 2013 - 3:01

    Le vaisseau était secoué dans tous les sens, tournait sur lui-même sans arrêt... Mila s'empara des commandes et tenta d'amorcer une descente d'urgence vers le Château Disney, seul monde à portée de vol, avant de perdre totalement les commandes.

    À l'impact, dans un réflexe de survie, elle réussit à tenir à distance une partie des débris qui la menaçaient dangereusement sans pouvoir se préserver totalement. Une sensation d'étouffement l'envahit et la douleur la frappa de plein fouet alors que se déclenchait l'airbag et que sa tête cognait violemment contre le dossier, lui faisant perdre connaissance quelques instants...

    Lorsqu'elle ouvrit les yeux, un jeune homme était penché au-dessus d'elle, très inquiet. Sa voix lui paraissait tellement lointaine, mais sa chaleur la rassurait un peu. Il ne cessait de lui parler, et si elle ne comprenait rien, elle sentait sa présence et c'est ce qui lui permettait de rester consciente.

    Avec peine, elle réussit à articuler un "Aide-moi" à peine audible. Le jeune homme semblait complètement perdu, mais il finit par réussir à l'extirper du cadavre du vaisseau au prix de quelques ecchymoses et d'une déchirure tout le long de sa jambe. Mila ne se plaignit pas, trop étourdie et submergée par l'adrénaline pour ressentir quoi que ce soit.

    « ...Consulat. » murmura-t-elle avant de perdre totalement connaissance.

 


Dernière édition par Mila Alvera le Mar 4 Fév 2014 - 22:22, édité 2 fois

_______________________________
Héros en devenir

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Caporal
XP:
86/100  (86/100)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Lun 19 Aoû 2013 - 14:51
    Juste avant que la consule s'évanouisse... les yeux de Léo ont croisé ce regard qui sans crier garde l'a transpercer de part en part. Elle est tombée du ciel, comme un miracle ou un mauvais présage. Léo la sentait... puissante à sa façon. Lui se savait déjà incapable de lui faire le moindre mal ou de lui refuser un peu de bien. Il l'aimait mais ça sonnait faux, il ne la connaissait même pas. C'est ce genre de femme qui provoque l'amour en un regard et Léo, même lui le naïf savait très bien... qu'il n'était qu'un homme de plus sur son chemin. Sur sa saloperie de route, une distraction pris au piège au milieu de son putain de destin. Et qui en a quelque chose à foutre... pas elle et encore moins Léo.
    Lentement et soigneusement, la bleusaille posa une main sous ses hanches et l'autre un peu en-dessous du cou. Il se mit à la tenir fermement et à marcher en vitesse vers l'infirmerie.

    Rapidement, tout en maitrise et contrôle il l'a posa sur un lit, comme si elle était en verre. L'infirmière arriva rapidement et congédia Léo pendant qu'elle s'occupait de la consule.

    Léo, lui, restait en retrait sur une chaise, mains jointes devant son menton. Il se demandait... quel pouvait bien être son art, en attendant de pouvoir lui demander directement.
La Passionnée

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Générale.
XP:
555/550  (555/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 21 Sep 2013 - 19:02

    Milena s'éveilla en sursaut, poussant un hurlement de terreur alors qu'elle revivait le crash en quelques secondes. D'un geste impulsif, paniquée, elle arracha les perfusions qui couraient le long de ses bras frêles et tenta de se lever pour s'enfuir avant d'être stoppée dans son élan par la douleur qui irradiait son corps meurtri. Sous l'effet de la souffrance et de la fatigue, elle s'effondra.

    Quand elle reprit ses esprit quelques minutes plus tard, de petites menottes en mousse la retenait afin d'éviter une autre réaction violente. « C'est inutile. » dit-elle d'une voix douce mais ferme à l'homme qui se tenait à son chevet. Elle ne l'avait pas remarqué lors de son premier éveil, trop préoccupée par les flashs qui s'étaient imposés à son esprit. La jeune femme passa la main dans ses cheveux d'un air pensif avant de regarder le garçon.

    Son visage lui était étrangement familier, elle plissa les yeux comme si cela pouvait lui permettre de stimuler sa mémoire encore vacillante. « Tu étais là quand... » dit-elle d'un ton incrédule face à son apparence plutôt frêle. « Merci, enfin je crois... » Elle tendit les mains vers lui, lui demandant implicitement de la détacher, mal à l'aise face à ces entraves.

    « Je devais aller en mission dans le monde d'Atlantica mais j'ai été prise en chasse par une flotte de vaisseaux sans-cœurs. J'ai juste eu le temps de me diriger vers votre monde en catastrophe et... Voilà. » expliqua-t-elle comme pour le convaincre de la libérer.

_______________________________
Héros en devenir

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Caporal
XP:
86/100  (86/100)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 22 Sep 2013 - 16:27
    Léo écoutait attentivement ce qu'elle avait à dire en enlevant ces satanées menottes de mousses. Une idée de l'infirmière... c'est bête, mais la voir enchainé à ce lit, bien que ça lui déplaise, était une vision sympathique. Qu'elle ne puisse pas partir d'ici... c'était pas la pire idée du siècle. Puisque utiliser des menottes ne lui convient, il va bien falloir trouver un autre moyen. Tout ce temps passé à son chevet, l'admirer dormir en se posant milles et une questions sur elle. Léo avait besoin de réponse. Il serait dévasté de la laissez s'échapper comme ça... heureusement par souci médical elle doit se reposer. Son vaisseau est mort, Tic et Tac ont déjà du l'examiner. Donc elle ne part pas avant qu'un transport Shinrah passe...
    Léo était content, surtout que la mystérieuse Consule avait bien meilleure mine.


    « Je vois. Désolé d'avoir mis des menottes, l'infirmière a insisté. Tu t'es réveillé en sursaut et t'es casser la figure... on voulait à tout prix éviter ça. »

    Il lui afficha un sourire qui se voulait réconfortant et déposa une bise sur chacune de ses joues, sans vraiment lui laissez le choix. Il sortit une cigarette de son paquet et l'alluma... puis ses yeux ambres se posèrent sur les lèvres de la Consule.

    « Tu fumes ? » Elle hésita un peu... avant de finalement prendre la cigarette. « T'en faits pas, je m'entends bien avec la Boss... personne n'ira nous emmerder pour avoir fumer ici. Tu vois des malades en plus toi ? En ce moment c'est vide. T'as de la chance de pas être arrivé à l'heure de pointe ! »

    Léo afficha un sourire incertain, peu confiant sur l'effet de sa petite blague. Peu importe, même s'il est un peu gêné, il doit enchainer !

    « Sinon moi c'est Léo Singa ! Je t'ai sortit de la carcasse de ton vaisseau... » Lança-t-il, pas peu fier de lui. « ...il est mort, comme tu t'en doutes. Je peux savoir ton nom ? »
La Passionnée

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Générale.
XP:
555/550  (555/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 4 Fév 2014 - 22:38
    Mila se redressa avec difficulté, son corps meurtri la lançant atrocement. Elle jeta un regard autour d'elle, l'esprit encore embrumé. Elle hocha la tête lorsque le jeune homme lui proposa une cigarette, mais regretta bien vite ce choix. Dans un soubresaut, elle se tourna de l'autre côté du lit pour vomir dans une bassine. Barbouillée, étourdie, profondément embarrassée, elle regarda d'un air penaud son sauveur.

    « Merci encore. Je suis Camilla, héraut du Consulat. » Elle soupira. « Quant à mon vaisseau... J'imagine que c'est peu cher payé en comparaison de ma vie. N'est-ce pas ? » demanda-t-elle, tentant un sourire immédiatement suivi d'un rictus douloureux.

    Elle effleura du doigt l'estafilade qui courrait le long de sa joue. Il n'y aurait pas de cicatrice à son grand soulagement. Une infirmière pénétra dans la pièce et s'approcha de la consule.

    « Vous n'aviez de cesse de gigoter chaque fois que vous repreniez conscience, impossible de vous soigner correctement dans ces conditions. » dit-elle un peu sèchement. Sans ajouter quoi que ce soit, l'infirmière s'employa à mettre le bras gauche de la passionnée en écharpe, lui indiquant que celui-ci serait remis d'ici quelques semaines si elle faisait attention. « Quant à vos jambes... Disons que vous avez eu de la chance. » Mila acquiesça d'un air inquiet, écoutant avec attention les explications de la jeune femme. Dès que celle-ci eut quitté la pièce, elle s'adressa à Léo.

    « Je crois que je vais devoir faire avec le fauteuil roulant pendant un moment... » dit-elle d'un air sarcastique. La majorité de ses blessures avaient été soignés par les infirmiers et mages de la Lumière, mais on lui conseillait d'éviter de marcher pendant au moins un mois afin d'éviter de rouvrir les blessures. Repos ou fauteuil roulant, une prévision peu alléchante pour la consule. « Savez-vous quand passera la prochaine navette de la Shinra ? J'espère pouvoir rentrer dans mon monde rapidement... »

_______________________________
Héros en devenir

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Caporal
XP:
86/100  (86/100)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 9 Juil 2014 - 12:23
« Vers six heures... dans quelques heures, en fait. Tu ferais mieux de te reposer jusque là... promis, je te réveillerais. De toute façon, je n'ai rien de mieux à faire... »

Léo l'oublia quelques instants pour être honnête... c'était le genre de chose qu'il n'aimait pas du tout voir. Cette fille voulait à tout prix quitter le Château Disney... et à raison, elle n'a rien à gagner ici. Léo lui-même ne prétendrait pas le contraire... ici, il n'y a pas grand-chose à faire. Tout le monde a peur, tout le monde se replie et c'est... lassant. Enfin, c'est surtout de sa faute, il est bien trop faible pour qu'on daigne l'envoyer quelque part. Il le savait déjà... qu'au fond, il allait partir. Surement pas en même temps qu'elle, mais il s'en irait pour un monde, peu importe lequel. Il ne peut pas stagner ici et visiblement... elle non plus. L'infirmière n'a heureusement pas envie de s'encombrer d'une Consule qui ne souhaiterait pas stationner. Est-ce que tous les Consuls sont ainsi, à toujours penser à l'étape d'après ? Si c'était le cas, ce serait dans l'heure un groupe plus honorable que la Lumière retranchée sur elle-même.
Tout ça... c'est surement un signe ! Léo en voit partout mais cette sublime femme qui tombe du ciel... si c'était un signal de départ pour une autre vie ? Rien ne se passait comme prévu depuis son arrivée... et l'arrivée de cet évènement sexy, ça le galvanisait !


« Je vais te laissez quelques cigarettes avant que tu partes ! Par contre... fais gaffe avec ? T'es beaucoup moins sexy quand t'as l'estomac de travers ! »

Léo était fier... fier de l'avoir sauvée et n'avait besoin que de la regarder... qui sait combien d'heureux à fait ce soir le héros en devenir en sauvant cette beauté fracassante ? Les quelques brûlures sur ses mains faisaient bien pâle figure. Malgré tout, cette rencontre lui laissait un arrière-gout... amer. Elle était pressé de partir et... lui aussi, alors en fait, ce n'était pas tant une rencontre que deux personnes qui se croise simplement.
Il lui avait déjà dit son nom et bien que pas ingrate... elle avait tellement l'air de s'en foutre. Léo était insignifiant ! La prochaine fois qu'elle la croisera... s'il la croise... il s'arrangera pour que ça se passe mieux que ça. Il lui laissa quatre cigarette sur la petite table de chevet.


« J'imagine que tu voudrais un peu de tranquillité avant de partir... et promis, quand ça sera l'heure, je viendrais te chercher et tu partiras ! »
messages
membres