Derniers sujets
» De retour au bercail...
par Abigail Underwood Aujourd'hui à 19:16

» Monter la garde, une affaire simple ?
par Death Aujourd'hui à 18:56

» La nuit égale au jour ; la veille de l'automne
par Fabrizio Valeri Aujourd'hui à 3:20

» Le Train, les Rails et la Montagne
par Narantuyaa Aujourd'hui à 2:08

» L'enthousiasme éternel
par Death Hier à 23:42

» Reading Project
par Lotis Terrick Hier à 22:39

» Un soir, une fête, une femme, un homme
par Lotis Terrick Hier à 22:06

» La Mage Tricentenaire / Kestia
par Kestia Hier à 20:51

» Un mort pour pouvoir vivre libre
par Rufus Shinra Hier à 20:01

» Les Orphelins
par Roxas Hier à 18:10

» Beau gosse
par Arthur Rainbow Hier à 4:06

» Hybris
par Arthur Rainbow Hier à 0:24

» Rex tremendae
par Matthew March Mer 20 Sep 2017 - 21:55

» Pensées rationnelles
par Cissneï Mer 20 Sep 2017 - 19:29

» Entremetteuse
par Arthur Rainbow Mer 20 Sep 2017 - 19:24


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Renart ? Non, César !
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Propriétaire
Masculin
Nombre de messages : 34
Age : 22
Localisation : Là où il y a un peu d'or !
Date d'inscription : 10/01/2013

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
153/0  (153/0)
Lun 18 Fév 2013 - 22:02
« Renart ? Non, César ! »

« Bien le bonsoir, très aimables collègues ! Si je vous ai réunis ici, en cette soirée pour la moins étoilée, ce n’est point pour rien. Comme le vénérable Rufus vous en a probablement parlé, la compagnie est actuellement en processus d’accaparation du land du Palais des rêves. Je pourrais bien évidemment faire l’éloge de ce monde durant des heures et des siècles, mais je comprends que tout cela ne vous importe que très peu. Vous êtes des hommes de main, pas des hommes de tête – à en voir vos démarches et votre façon de vous tenir en public, on le voit très bien. Sans offense, évidemment ! Quoi qu’il en soit, passons immédiatement au point principal ! »

Ils sont une vingtaine à écouter Renart parler. Et quand je dis « écouter », c’est à prendre au sens large. La plupart d’entre eux espèrent déjà la fin de ce briefing, pour ne pas dire tous. En fait, pour vous mettre un peu en contexte, tous ces mâles en chaleur sont des miliciens de la Shinra qui agissent comme les hommes de main dans la compagnie. Ne leur demandez pas de construire un meuble ou de dessiner un poney (!!), ils ne sauront vous aider. Ils n’ont aucun talent manuel et ils ne connaissent probablement pas la définition du mot art ! Cependant, si vous leur demandez de taper aléatoirement sur des gardes aléatoires au Palais des rêves, voilà que leur visage impassible se nuance de joie et d’exaltation.

Ah ! ces mâles testostéroneux à souhait… Qu’ils sont idiots, mais comme ils sont utiles ! Même que Renart serait prêt à avouer qu’ils sont essentiels au bon fonctionnement de cette mission. Sans eux, il devient beaucoup plus difficile de détourner l’attention de la légion princière.

Ainsi, ils regardent tous Renart qui, debout sur un bureau, fait dansotter sa canne dans sa main. Remarquez d’ailleurs que lorsqu’il parle, il essaie toujours de grimper sur un objet, un meuble ou un animal. En effet, de cette façon, les gens qui l’écoutent le contemplent en contre-plongée, ce qui lui octroie une puissance immédiate ! En s’élevant ainsi, il passe de simple quidam au pelage roux à grand renard impérial à la fourrure soyeuse et magnifique. Même que ça engendre le respect chez les auditeurs. C’est une technique toute simple héritée de son père qui, heurté par un complexe d’infériorité – le pauvre mesurait à peine un mètre quarante ! –, devait toujours trouver un piédestal pour discourir adéquatement.

Bref, nous errons ! Concentrons-nous plutôt sur la bande de barbus qui font mine d’écouter Renart.


« Le groupe sera scindé en quatre groupuscules. Pour les plus imbéciles d’entre vous, notez que vous formerez donc quatre équipes de cinq individus ! Je crois que Rufus s’est déjà chargé de déterminer les généraux de chacune de ces armées, n’est-ce pas ? »

Quatre hommes lèvent automatiquement la main, comme prêts à s’élancer sur le champ de bataille. Le premier est un homme plus large que grand. Il doit peser au moins une tonne (ou plus). « Vous serez Robustesse Légendaire ! » que Renart s’exclame en le pointant. Le deuxième, quant à lui, est un hybride entre un homme et une blessure. En effet, son visage est recouvert de cicatrices, de balafres et de plaies de toutes sortes. « Vous serez Roc Inusable ! » Le troisième est vêtu comme un pirate, à un tel point que c’en est presque ridicule. Renart s’esclaffe même en constatant qu’il ne possède non pas, pas deux, mais trois perroquets. « Vous serez… Tourment Céleste ! Ne cherchez pas le lien, car il n’y en a pas ! » Le dernier et non le moindre est un homme à la peau obscure, au regard méchant et aux crocs affutés. Il est tellement viril qu’il ne respire pas; il grogne ! « Et vous, et vous… Vous serez Virilité Ténébreuse ! » Sur ces beaux mots, Renart lève le menton bien haut; il est satisfait, très satisfait.

Alors, il s’accroupit un instant pour contempler une carte posée sur le bureau. Après plusieurs pénibles secondes de réflexion, il se relève et, triomphant, déclare :


« Robustesse Légendaire, vous établirez votre camp à l’orée de la forêt. Vos hommes seront responsables de la sécurité de tous les résistants ! Si un garde s’approche trop près d’un protestataire, faites en sorte qu’il s’éloigne assez promptement. Votre travail est indispensable, puisqu’il permettra aux résistants de hurler comme bon leur semble !

Roc Inusable, vous vous installerez à l’arrière du château. Vous assurerez la défense de chacun des campements. En fait, vos hommes seront dispersés un peu partout sur le territoire du Palais des rêves pour garantir la protection des installations miliciennes. Si une simple tente est assaillie par un garde, je n’hésiterai pas à vous châtier de plusieurs coups de gourdins à la tête ! Ne prenez pas votre travail à la légère !

Tourment Céleste, quant à vous, votre drôle d’accoutrement attirera certainement les regards des gardes. Pour éviter qu’on vous aperçoive, vous établirez votre campement à quelques pas du hangar de la compagnie. Surveillez chacune des entrées et n’hésitez pas à interroger les individus louches qui daignent fouler notre land. D’ailleurs, je suppose que vous étiez un pirate dans une autre vie ? Eh bien, relâchez le côté flibustier qui sommeille en vous pour repousser chacun des corsaires qui osent pénétrer le duché.

Virilité Ténébreuse, vous vous rendrez en plein cœur des bois pour faire vos installations. Votre labeur peut sembler un peu ridicule, mais il est essentiel, significatif et même crucial au bon fonctionnement de l’assaut ! En fait, vous vous occuperez de la chasse et de ravitailler les autres campements, en plus d’annihiler toutes les forces ténébreuses qui daignent s’avancer dans la forêt. Soyez fort, soyez grand ! Vous effaroucherez même les loups les plus bestiaux avec vos crocs !

Allez, au galop ! Faites-moi honneur.
»

Les hommes s’exécutent. En les voyant partir au trot, il se dit qu’il fait un sacré général d’armée. Bon, en même temps, cela ne le surprend pas vraiment : il est si polyvalent et infaillible, ce cher Renart ! Pourquoi être modeste quand on a tous les talents ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Playboy Milliardaire
Masculin
Nombre de messages : 345
Age : 21
Localisation : Dans mon bureau
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
221/650  (221/650)
Mer 13 Mar 2013 - 15:42
Comme a ton habitude. C'est très bien écrit , et surtout sympa a lire. J'aime beaucoup tes RPs, mais plus encore avec ce perso ! Smile

Que dire de plus ?

Mission facile : 10 xp, 110 munnies, 1 PS en... Defense.

_______________________________
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Renard qui danse [Wakanda]