Derniers sujets
» Pensées rationnelles
par Rufus Shinra Aujourd'hui à 13:19

» Aux abonnés absents
par Rufus Shinra Aujourd'hui à 12:02

» Un soir, une fête, une femme, un homme
par Arthur Rainbow Hier à 22:11

» Les Orphelins
par Septimus Hier à 19:06

» Changer de tête
par Pamela Isley Hier à 18:15

» La nature a horreur du vide
par Lenore Hier à 12:00

» Les sans-coeurs aussi ont le droit de se marrer
par Lenore Hier à 9:37

» Le glorieux et puissant être mystérieux !
par Surkesh Lun 18 Sep 2017 - 23:31

» De retour au bercail...
par Surkesh Lun 18 Sep 2017 - 22:20

» Lessive à Port Royal
par Surkesh Lun 18 Sep 2017 - 17:55

» Tatanes et coups de lattes!
par Surkesh Lun 18 Sep 2017 - 16:53

» Bric à Brac
par Chen Stormstout Lun 18 Sep 2017 - 16:06

» Envie de me connaitre ? Il y a un peu de lecture - Fiche d'identité A. Underwood
par Abigail Underwood Lun 18 Sep 2017 - 14:31

» Achetez mon vaisseau, il est beau mon vaisseau !
par Chen Stormstout Lun 18 Sep 2017 - 14:25

» L'enthousiasme éternel
par Death Lun 18 Sep 2017 - 12:26


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Un Maître et un magitechnicien entrent dans un bar ...
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 328
Age : 35
Localisation : Clermont l'Hérault
Date d'inscription : 12/08/2012

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
163/350  (163/350)
Jeu 14 Fév 2013 - 9:17
... Enfin, dans notre cas, Niko est arrivé avec un peu d'avance, par sécurité.C'est qu'il ne voudrait pas rater son rendez vous qui, potentiellement, pourrait l'aider dans un projet qui commence visiblement à prendre forme, bien qu'il soit encore loin d'être réalisable ... mais d'abord, justement, il y a des besoins théoriques à remplir et des interrogations à transformer en affirmation.

Les premières réponses données par Roxas étaient déjà un pas en avant, mais la route était encore longue et au vu des nouvelles idées qui fleurissait, hors de question de demander au château ... car il est bien possible que cette fois ci, la question soit un tout petit peu ... comment dire ... sujette à doute et à caution.

Mais ne brûlons pas les étapes, c'est à Maître Septimus que reviens la primeur de cette demande, aussi en attendant, il ne restait guère qu'à regarder de gauche et de droite, observer les alentours. Car c'est bien la première fois que Niko mets les pieds au Centurio, quartier général des mercenaire. Avec un peu de chance, il y reverrai Natsu, qu'il a déjà croisé de part le passé (ah, le Santa Colosse ...) et déjà, il présenta ses condoléances et hommages à leur défunte chef en prenant sa commande au bar, par respect. Un jus de fruit, ca lui aurait fait plaisir, mais sorti de l'alcool le choix est pas poussé ici et ce ne fut qu'un verre d'eau (Pas d'alcool pour un perso venant d'un jeu qui n'a pas un PEGI 18+ !).

Il n'y avait donc lplus qu'à attendre et profiter de l'ambiance pour le moment.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Aquilon
Masculin
Nombre de messages : 324
Age : 24
Localisation : Entre la lumière et l'obscurité... dans les limbes du coeur
Date d'inscription : 14/05/2012

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
362/350  (362/350)
Jeu 14 Fév 2013 - 22:02
-Septi, laisse moi y aller ! Dit Henry.

-Non, ce n'est pas pour toi !

-Mais on fait toujours tout ensemble ! Est-ce que je dois te rappeler qu'il y a trois ans...

-Ferme-la ! L'interrompit-il en catastrophe. Toi et ta grande bouche... J'ai pas le choix, viens. Maugréa le blondinet.

Les deux hommes sortirent de leur chambre et descendirent pour accomplir une mission... Singulière. Le matin même, un des serveurs était venu le voir pour lui donner une feuille avec un message griffonner à la va-vite. Un client bizarroïde avait un travail que lui seul pouvait accomplir, et la paye serait bonne. En haussant les épaules, le keybladeur avait accepté. Et depuis, il tentait d'écarter Henry qui n'avait rien à voir avec la revendication de son client. S'il perdait sa paye, le colosse le sentirait passer.

Septimus chercha du regard ce client excentrique. Vu ce qu'on lui en avait dit, il s'attendait à voir un vieux fou en tutu, un boa entourant son cou, les yeux lui sortant de la tête. C'est pourtant un homme tout à faire normal – du moins au premier abord – et qui devait être seulement un peu plus vieux que lui. Il attendait au bar, un verre contenant un liquide transparent dans les mains. Buvait-il de l'alcool ? Ou était-ce de l'eau ? Il n'aurait su le dire. En tout cas, il priait pour que ce soit la deuxième solution. D'après les autres mercenaires, les ivrognes donnaient toujours des tâches absurdes à accomplir. Soupirant, il se dirigea vers lui.


-Bonjour. Monsieur Nikoles je présume ? Dit-il, tout en souriant et en tendant sa main. Voici Henry, un très bon ami. Et je m'appelle Septimus Newman, mais je suppose que vous le savez déjà.

Le maître de la keyblade commanda de l'eau au barman, puis, lorsque son verre lui eut été donné, il invita ses deux compagnons à s’asseoir. Le client s'installa en face des deux compères, proche l'un de l'autre pour être en face de l'autre blondinet. Il but une gorge avant de reprendre la parole.

-Alors, que voulez-vous que je fasse pour vous ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 328
Age : 35
Localisation : Clermont l'Hérault
Date d'inscription : 12/08/2012

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
163/350  (163/350)
Ven 15 Fév 2013 - 9:40
... Tiens, il sont deux ? Enfin ... Ca n'a pas trop l'air de choquer Niko, donc ca va ... après tout vu l'endroit il vaux mieux venir accompagné, on ne sait pas trop comment cela pourrait finir. Ce n'est qu'un bar rempli de pirates en armes avec de l'alcool à volonté et toutes ces sortes de chose. Quoi qu'il en soit un simple hochement de tête débuta la réponse de bienvenue formulé au petit groupe, confirmant son identité au passage.

"Maître ... et monsieur, c'est un honneur de vous rencontrer. Sachez déjà que j'espère ne pas être une source de problème pour vous et que je ne vous ferait pas perdre votre temps."

Oh, bien, la flatterie et les excuses par avance. Au moins ca règle d'office une bonne part du protocole d'usage de suite.

"Et pour m'assurer de ce dernier point, permettez moi d'être direct. Ce que je recherche n'est pas tant un talent que des connaissances, connaissances qui en toute logique sont plus à même de votre portée que de la mienne, Maître."

Ah ... lui et son besoin stupide de savoir ... rien que d'y penser, ca le rend déjà content et le sourire qu'il affiche a cette propriété de paraître à la fois parfaitement idiot et en même temps émerveillé, un truc parfaitement impossible à feindre tellement ça a l'air bête, mais cela en dit long sur sa motivation, car il est hors de question que ses recherches puissent mener sur un cul de sac. Et donc en toute logique ...


"Le sujet qui m'importe actuellement est lié aux coeurs, une spécialité des porteurs de la Keyblade, comme vous, qui savent en analyser la nature, la comprendre, la modifier ... et peut être, et c'est là que ma question arrive, leur création."

... Et voilà, tout est dit. En espérant que la discussion se passe bien, même si cela ne fait pas l'ombre d'un doute pour mon représentant ... J'vais quand même repérer les sorties de secours, on sait jamais ...
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Aquilon
Masculin
Nombre de messages : 324
Age : 24
Localisation : Entre la lumière et l'obscurité... dans les limbes du coeur
Date d'inscription : 14/05/2012

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
362/350  (362/350)
Ven 15 Fév 2013 - 18:51
Henry donna un coup de coude discret à Septimus, ce dernier hochant doucement la tête. Ils étaient tout deux du même avis, ce type ne leur plaisait pas. Aussi loin que remontaient leurs souvenirs, ils n'avaient jamais aimé les flatteurs – bien que le chasseur adorait être flatté. Ce trait de caractère signifiait souvent énorme problème. Cependant, il était mercenaire maintenant, il devait au moins écouter ce que lui voulait cet homme avant d'accepter, ou de refuser – la dernière solution était néanmoins peu probable vu qu'ils avaient besoin de ce travail.

La suite de son discours le surprit, le blondinet devait l'avouer. Embaucher un mercenaire pour ses connaissances ? Prévoyait-il de tuer quelqu'un, ou encore de cambrioler un lieu sécurisé ? Si tel était le cas, non seulement il se trompait de méthode – autant laisser le mercenaire faire le sale boulot et prendre les risques – mais également de personne – il débutait juste, il n'avait jusqu'à présent pas fait grand chose d'en sa vie, mis à part se battre et travailler pour vivre.

Soudain, son client fit une tête bizarre. Le maître de la keyblade hésita entre une face d'enfant émerveillé, ou une tête de crétin du village. Avait-il finalement anéanti ses derniers neurones dans leur conversation ? Il eut la réponse très vite car son vis-à-vis reprit la parole. Et le sujet qu'il aborda ne lui plut pas du tout. Il se renfrogna, et son regard se fit plus sombre, plus méfiant aussi.


-Pourrai-je savoir pourquoi vous désirez en savoir autant sur les cœurs ? Lança-t-il d'une voix grave.

-Vous êtes un scientifique n'est-ce pas ? Vous devriez savoir que même les keybladeurs – maître ou non – ne saisissent pas plus ce sujet que vous, ajouta le colosse.

Le jeune homme hocha la tête face aux paroles de son ami, bien qu'il ne fut pas tout à fait d'accord. Certes, lui ne connaissait pas grand chose sur le sujet – mais il en reconnaissait l'importance, et la dangerosité – mais d'autres maîtres avaient passé leur vie sur la question. Sans en avoir épuisée la matière, ils avaient trouvé des réponses... intéressantes. Et pour être franc, lui même était intrigué. Sûrement parce que Dee - justement un des grands chercheurs - lui avait interdit de poursuivre la même voie. Maintenant qu'il était libre, il voulait faire ce qui lui plaisait, et également comprendre son passé, ainsi que son parrain.


-Pour tout vous dire... Je ne suis pas sûr d'avoir les réponses que vous cherchez, monsieur Nikoles, commença-t-il. Avant de poursuivre, j'aimerai cependant clarifié une chose. Savez-vous que la question que vous creusez est, fabuleuse j'en conviens, mais également incroyablement dangereuse pour les mondes ? Mon maître m'a raconté que des hommes ont déchiré l'univers pour, et à cause, des cœurs et du mystère qui les entoure, dit-il avant de faire une pause.

Pouvait-il se fier à cet homme ? Le keybladeur pouvait-il travailler avec lui ? Lui faire suffisamment confiance pour lui révéler ce qu'il savait, pour creuser le sujet, pour protéger et ne jamais divulguer ce qu'ils pourraient trouver ? Non, il ne le pouvait pas. C'était tout simplement impossible.


-Alors, que voulez-vous savoir ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 328
Age : 35
Localisation : Clermont l'Hérault
Date d'inscription : 12/08/2012

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
163/350  (163/350)
Ven 15 Fév 2013 - 20:28
Si la question est dangeureuse ? Ah ben non, la guerre des keyblades fut un evenement joyeux ! Niko sais malheureusement déjà tout ça ... et il sait aussi ce qu'ont vécu les similis, les travaux d'Ansem le sage, les recherches d'Ansem des ténèbres ... tout ça est consigné dans suffisament de rapports recueilli par Jiminy Criquet , Mickey ou encore Sora avec le temps ... ce qui, au contraire, ajoute encore un intéret à ses recherches. Et ça, c'est assez difficile à faire oublier pour lui.

"... Hmm, je peux comprendre votre réticence à évoquer le sujet ... après tout, je ne suis pas moi même porteur de la keyblade ... du reste, on peut encore douter de la présence d'un coeur en ce qui me concerne."

Oui, il fallait mettre le point sur le i de Simili potentiellement refoulé dans son cas. Enfin, pas tout à fait simili ... créationhumaine, plutôt, une interface qui m'est propre peut on dire par rapport à la réalité de ce monde. Mais ce n'est pas le sujet.

"Mais justement, une question connexe à mon problème me turlupine et pourrait, peut être, m'aider. Je connais la gravité de la situation, les ennuis causés par Xemnas dans le temps sont, peut on dire, devenus un folklore local. Mais soyons clair. Je ne souhaite pas créer Kingdom Heart, si c'est ce qui peut te déranger."

Sans compter qu'il n'en aurait probablement pas les outils, mais ce n'est pas ca qui l'arréterai. Non, tout le sérieux du porteur de poncho était détourné vers un seul but :

"... Je veux juste savoir si on peut créer un coeur. Rien de plus."

Voilà. C'est dit. Reste à voir la réaction du duo en façe de lui ... et soyons franc, on ne s'attend pas à ce qu'elle soit bonne, mais celui qui ne sait rien ne peux rien comprendre et Nikoleis aime comprendre.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Aquilon
Masculin
Nombre de messages : 324
Age : 24
Localisation : Entre la lumière et l'obscurité... dans les limbes du coeur
Date d'inscription : 14/05/2012

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
362/350  (362/350)
Ven 15 Fév 2013 - 22:06
Mais qu'est-ce que ce type racontait au juste ? Il n'avait pas de cœur ? Était-ce pour cela qu'il voulait tant savoir les mystères qui entourait cet organe tout particulier ? C'est ce que pensait Septimus, mais sans certitude absolue. Comment savoir s'il disait la vérité ? Et puis nom d'un sans-coeur, qu'était-ce donc que cette obsession pour les porteurs de la keyblade ? D'accord ils possédaient un grand pouvoir – surtout pour ceux entraînés – mais ils n'étaient pas différents des autres hommes – Dee se serait très certainement plût à faire comme s'il était une divinité.

-Vous voulez dire que... Vous êtes mort ? Demanda, perplexe, Henry.

Le jeune homme leva les yeux au ciel puis reporta son attention sur son client. A quoi bon répondre à cette question ? Et puis peut-être Nikoles aurait-il assez de gentillesse pour donner une réponse à une interrogation idiote. La suite du discours, cette fois, le laissa aussi perplexe que le colosse. Xemnas ? Qui était-ce ? Et pourquoi donc parlait-il de créer Kingdom Hearts ? Il existait déjà, son parrain le lui avait suffisamment répété. Jetant un bref regard à son ami – qui jetait lui des regards en coin au prétendu « mort » - il se fit la réflexion qu'ils avaient manqué beaucoup de choses ces dernières années.


-Me déranger est peut-être un mot un peu fort. Disons que ça me soulage, soupira-t-il, espérant ne pas avoir fait de bourde – et que son visage exprimait un véritable soulagement face à une grande menace évitée.

Le discours du client se termina bien vite – pour le moment. Il voulait créer un cœur. Pour qui ? Pour quoi ? Et qu'est-ce que ça impliquerait ? Tant bien que mal, le maître de la keyblade cacha sa curiosité. Au final, cette « mission » se révélait des plus intéressantes. Il garda le silence quelques instants rassemblant ses pensées, son savoir, et tout ce qui pouvait être d'une quelconque utilité – autant pour répondre à sa demande que pour cerner véritablement le chercheur.


-Avez-vous déjà parlé à un maître, ou à un porteur de la keyblade avant moi ? L'interrogea-t-il. Que lui avez vous déjà demandé ? Jusqu'où êtes vous prêt à aller pour répondre à vos questions ?

-J'vais me chercher un verre, grogna le chasseur.

-Savez-vous ce qu'est un cœur, monsieur Nikoles ? Probablement, vu que c'est le sujet de vos recherches. Je ne pense pas que vous n'en ayez pas. Comme l'a fait si maladroitement remarqué mon ami, vous seriez mort sans lui. Du moins, vous seriez un être de pur ténèbres. Vous ne pourriez nouer de relation. Vous ne seriez même pas en train de rechercher tranquillement des réponses, vous expérimenteriez potentiellement vos théories sur des êtres vivants. Il fit une pause. Vous n'êtes pas différent de moi, keyblade ou non, finit-il sur un sourire. J'ai peut-être tord, mais je pense que tous ceux qui éprouvent quelque chose, autre que seulement la haine ou des sentiments négatifs, ont un cœur.

-J'ai manqué quelque chose ?


Dernière édition par Maître Septimus le Sam 16 Fév 2013 - 16:05, édité 1 fois
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 328
Age : 35
Localisation : Clermont l'Hérault
Date d'inscription : 12/08/2012

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
163/350  (163/350)
Sam 16 Fév 2013 - 11:44
Ce Henry n'a probablement pas idée à quel point il peut avoir raison d'avoir tort. "Vivant", quel question d'apparence stupide ... et pourtant si ingéniuse ! Car c'est un peu un corrolaire de la question de notre cher magitechnicien (que, des fois, je ne comprends pas).

"Vivant ... je n'en suis pas à 100% sûr, déjà, pour tout te dire, et cela viens justement d'une discussion avec un autre porteur. Ce n'était pas un maître, d'ailleurs, d'où l'hypothèse que ton savoir pourrait surpasser le sien."

Hypothèse louable, mais de là à dire que ce savoir est accessible, c'est une autre histoire, nous sommes d'accord. Car il semblerait que notre interlocuteur ai des réticences compréhensibles ... même si c'est surtout une de ses questions qui semble déranger monsieur ... le "Jusqu'où êtes vous prêt pour répondre à vos questions ?" en particulier.

"En tout cas, je ne ferai rien qui pourrait présenter un risque, même mineur, pour la stabilité universel et je voudrai éviter que mon existence soit mise en péril tout autant que celle de n'importe quel individu."

Et la suite ... eh bien nous revoiçi parti dans l'explication donnée à Roxas, je suppose. Car il est vrai que Maître Septimus ne connait pas le dilemme posé à notre cher petit programme.

"Dire que j'éprouve quelque chose ... c'est m'avancer un peu sur mon état d'interface, vois tu ? Car non, je suis avant tout du code. Avec une apparence, certes, mais je ne suis pas 'né', le terme 'crée' est bien plus adéquate dans ma situation. Donc oui, permet moi de douter légitimement"


... Et c'est reparti. Pas comme si il allait avoir une meilleur réponse ... Rha, il tourne en rond cet idiot de toute manière. Parce que même si il parvient à créer quelque chose paraissant "vivant", il se posera quand même la question, alors qu'est ce que cela va apporter ? Je vous le demande ! Mais bon, au moins pendant ce temps il casse rien ...

"Enfin ... peut être que je ne pose pas la bonne question ... ou avec la bonne personne ... après tout, peut être que je m'imaginais quelque chose d'autre en entendant parler de maître ..."

... Ca c'est nouveau ... pourquoi je sens que cette remarque est à double sens ? Parce que Niko, je le sens, il me prépare un coup fumant ...
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Aquilon
Masculin
Nombre de messages : 324
Age : 24
Localisation : Entre la lumière et l'obscurité... dans les limbes du coeur
Date d'inscription : 14/05/2012

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
362/350  (362/350)
Sam 16 Fév 2013 - 16:30
Décidément, ce type ne lui disait rien de bon. Flatteur et poli au début, direct – un peu trop d'ailleurs, pourquoi le tutoyait-il ? - et impertinent maintenant. Les autres mercenaires avaient raison, les excentriques – possiblement schizophrène – étaient les pires. Serrant les poings – sous la table, il ne devait pas donner mauvaise impression – il écouta poliment la suite de son charabia, pensant qu'il avait besoin de cette mission.

Septimus se dit qu'il n'avait jamais été question de convaincre son client qu'il avait un cœur, aussi décida-t-il de passer à autre chose. Plus vite il en finissait ici, plus vite il pourrait trouver quelqu'un de compétent – si possible un autre maître – pour le renseigner sur les événements majeurs qui avaient secoués l'histoire des mondes.


-Tu... es un programme ? Excuse moi de te le demander mais, comment as-tu atterri dans le monde « réel » ?

Intérieurement, le jeune homme souri. Henry détestait les gens un peu pompeux, ou qui se pensait supérieur. L'abandon du vouvoiement en était la preuve parfaite – pourquoi s'embêterait-il après tout ? Cependant, sa question était pertinente. Si, grâce à la Shin-Ra, voyager entre les mondes étaient devenu à la porter du premier venu, il n'avait pas entendu que la compagnie travaillait sur une connexion entre le – ou les – cybermonde et le monde des « utilisateurs » comme ils étaient appelés.

-Je pense effectivement que vous vous attendiez à quelque chose de différent, monsieur Nikoles, sourit-il. Vous deviez vous attendre à trouver un scientifique qui aurait passer sa vie à étudier les cœurs. Ce n'est pas mon cas, malheureusement. Pour ça, il aurait fallut vous adresser à mon maître.

-Un casse-pied de première, l'aurait pas aider... souffla le colosse dans son verre.

-Toutefois, bien que je n'ai pas encore moi-même commencé à creuser le sujet en profondeur, je peux d’ors et déjà vous assurez d'une chose : les cœurs peuvent être créés. Vous en êtes une preuve – peu importe ce que vous en pensez. Ils peuvent aussi probablement être manipulés, voire modifiés. C'est ainsi qu'agissent les chercheurs ténébreux, déplora le blond.

-Et toi, tu appartiens à quel camp au juste ?

-Pouvez-vous répondre à ma question, à votre tour. Connaissez-vous des maîtres de la keyblade ? Mon entraînement m'a un peu isolé, et je n'ai, à ma grande honte, aucune connaissance de mes semblables, ajouta-t-il en même temps que le chasseur.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 328
Age : 35
Localisation : Clermont l'Hérault
Date d'inscription : 12/08/2012

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
163/350  (163/350)
Lun 18 Fév 2013 - 9:16
Schizophréne ? Ca c'est nouveau ... quoique pas bien loin de la réalité dans un sens mais nous sommes d'accord, ce n'est pas le sujet du jour. Et y'a rien à faire, l'intéret porté par Niko aux questions d'Henry est pour le moins interessant.

"Ah oui, comment j'ai attéri ici ... une question dont la réponse n'est pas encore écrite car elle appartient à mon futur passé, ce qui ve vous l'accorde tout deux n'a pas de sens pris tel quel mais un jour ... enfin disons que plus prosaïquement, je me suis incrusté dans le monde réel en transféran mes données depuis la Grille via un rétro engineering de l'interfaçe homme-machine ... et je suis certain de vous avoir perdu."

On peut traduire par : "Mon monde n'est pas présent mais il existe au moins un futur où il est ouvert et via quelques magouilles temporelles, nous sommes là" puis "J'ai fais un couper coller", ce qui je l'accorde n'est pas plus explicatif à défaut d'être compréhensible.

"Quand au choix de mon camp, il est orienté vers la lumière, à ce niveau pas de risque de voir ça changer. Sauver le monde est au coeur de mon existence, même si pour l'instant, je grinde pour faire du level-up, comme on dit chez moi. Mais le jour où une menace pointera je serais là et ce jour là il sera temps pour moi d'être sérieux. En attendant ..."

Vivement que ce jour arrive ... mais en tout cas, voilà qui répond aux questions d'Henry, il est temps de passer à celles du maître, que je considèrent moi même comme toutes aussi importantes, voire plus.

"Je vous avoue que la définition de ce qu'est un maître de la Keyblade ne semble pas forcément correspondre à l'idée que j'en avait. Je pensais que le titre allait avec une grande sagesse et une capacité d'introspéction digne du moine Shaolin mais ce n'est visiblement pas ça ... et je peux en témoigner, ce n'est pas la puissance non plus, quand je compare Roxas à Maître Aqua ... Que je vous ferais bien rencontrer, si un certain collegue à vous n'aiait pas laissé un souvenir imperissable de son passage."

Ahhh, Natsu ... comment l'oublier ? Difficilement, faut l'admettre.

"Mais dites, tant qu'à discuter ..." Et voilà qu'il se retourne "Mettez trois plats du jour !"

Quatre posts avant de demander la bouffe ? Il fait des progrès, dites moi.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Aquilon
Masculin
Nombre de messages : 324
Age : 24
Localisation : Entre la lumière et l'obscurité... dans les limbes du coeur
Date d'inscription : 14/05/2012

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
362/350  (362/350)
Lun 18 Fév 2013 - 20:14
Mais qu'est-ce que c'était que ce charabia ! Bon dieu, qu'il se mette un peu à leur place, ils n'étaient pas programmeur ! Si les deux comparses savaient encore ce qu'était un programme et un code – merci la Shin-Ra – ils n'en connaissaient pas vraiment plus en informatique. Vivre dans une forêt était peut être cool, mais ça n'aidait pas à évoluer dans les mondes technologiques. Que devaient-ils répondre ? Que pouvaient-ils répondre ?

Et puis qu'est-ce que c'était que ces histoires ? Avait-il remonté le temps ? Comment était-ce possible ? Un jour, Dee avait vaguement expliqué à Septimus comment faire, et de ce qu'il avait retenu, c'était compliqué, inutile, et particulièrement désagréable. Il ne s'imaginait absolument pas faire ça, peu importait la raison – d'autant plus que c'était futile, encore une fois, d'après ce qu'il avait compris.

Soupirant, le blond se dit qu'il avait vraiment affaire à un hurluberlu. Ce type, pour s'amuser, cherchait à décortiquer les mystères du cœur, mettant l'univers en péril s'il n'était pas capable de protéger ses recherches. Sans être un spécialiste de l'amusement – détruire des créatures ténébreuses ne comptaient pas – il imaginait toutefois plusieurs activités bien plus passionnante, bien plus de-stressante. Même la chasse l'était !


-Et bah... T'es bizarre mon pote ! Dit le chasseur en vidant son verre, en commandant un autre dans la foulée.

-Si vous le pouviez monsieur Nikoles, j'aimerai beaucoup que vous développiez – en des termes plus simpliste si possible, je suis néophyte dans l'informatique – votre façon de voyager dans le temps. Et surtout, les conséquences qu'impliquent un tel voyage.

Il lui restait tant de chose à apprendre. Tant de mystère qu'il désirait découvrir. En aurait-il seulement le temps ? Le maître de la keyblade avait choisi de devenir mercenaire car cette position lui permettait de vivre, tout en choisissant sa voie. Voulait-il détruire les mondes ? Les accaparer pour les protéger ? Ou défendre la liberté de chacun à n'importe quel prix ? Les mercenaires étaient un bon choix. Il était dans un camp neutre. Mais sa position le lui permettait-il ? Pour le moment, il était tenté de répondre oui.

-Toi, j't'aime bien Nik ! Tu permets que je t'appelle Nik – vu que je ne connais pas ton prénom ? S'esclaffa le colosse, le plus petit hochant la tête, un sourire aux lèvres.

-Un collègue à moi dites-vous ? Qu'a-t-il donc bien pu faire qui m'empêcherait de rencontrer cette Aqua ? Demanda-t-il, se fichant du type dénommé Roxas. Et bien certains maîtres correspondent à cette description. Mon maître par exemple. Il était très dur envers ses – son en réalité – élèves, mais son savoir, sa sagesse, sa perspicacité et sa puissance étaient... incommensurable. C'est une perte immense pour les mondes, et c'est de mon devoir de combler un peu de ce manque, expliqua-t-il. Pouvez-vous me parler un peu plus de cette maîtresse de la keyblade ? Je serai curieux de connaître nos points communs, et nos différences.

-Ferme-la ! La vraie question est : est-ce que c'est un canon ? Questionna Henry, un immense sourire collé au visage - fier de lui en somme. Et quel âge a-t-elle ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 328
Age : 35
Localisation : Clermont l'Hérault
Date d'inscription : 12/08/2012

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
163/350  (163/350)
Dim 24 Fév 2013 - 19:56
... Je plains mon moi future qui aura à fournir cet explication en présence de mon moi passé ... en attendant, laisson le responsable de cette erreur s'expliquer voulez vous ? Il va beaucoup me faire rire, je le sens ...

"Rien a voir avec l'informatique, c'est .. plus compliqué ... disons qu'à Game central, tu as accès à pleins de mondes, chacun régis par ses lois propres, genre en général tu peux mourir tant que tu es chez toi tu reviens presto illico, ou certains mondes permettent des sauts de folies, d'autres sont des circuits de course géants, d'autres en guerre perpétuelles ... mais l'un d'eux à comme base dans son existence le voyage temporel ... ok, pas qu'un mais bon, celui qui nous interesse. Le truc, c'est que les portails temporels là bas sont 'plus ou moins stable', dans la mesure où sans un appareillage dédié, hors de question d'ouvrir le portail en quastion. Mais j'ai pu m'embarquer avec un petit groupe de voyageurs temporels et ils m'ont gentiment déposé à l'arrêt le plus proche (moyennant un synthétiseur vocal pour leur chef muet ...)"

Ou pour faire simple, il ne peut pas voyager à travers le temps de lui même, ce qui est en soit beaucoup plus simple.


"Mais attention, rien ne dit que suivant ce que je fais, mon moi passé (qui est actuellement dans le futur, si tu as suivi) va voyager pour devenir moi, car ce monde a aussi des réalités parallèles ! Pas de paradoxes, donc, mais des trucs qui peuvent décontenancer ceux qui connaissent pas le truc en se trompe de réalité."

... Si on pouvait y revenir, à la dite réalité, d'ailleurs ... Parce que on dirait pas, mais la commande est arrivé entretemps, ce qui fait une belle assiette de ragout au poisson odorant pour ces trois messieux servis par un personnel que je remercie d'exister pour me rappeler que le monde est, encore pour l'instant, tout ce qu'il y a de plus euclidien.

"Quand à vous parler de Maître Aqua ... disons que je n'ai pas eu à traiter avec elle directement encore, même si c'est dans mes projets que de lui poser des questions aussi ... mais je voudrais éviter de l'embéter et j'aime bien avoir plusieurs sources d'inspirations pour mes prochaines idées ... si possible venant de personnes moins axés sur la destruction pyrotechnique en masse comme certains ... Mais pour en revenir au sujet, je ne saurais donc vous renseigner plus avant sur elle, si ce n'est qu'elle n'est pas connu comme quelqu'un de mauvais dans son domaine. C'est un Maître, après tout, et travaillant à la lumière ... ca donne une idée du personnage, déjà, je pense. Par contre Henry, je suis pas certain que tu sois son type, sans te vexer ... trop direct, si tu veux mon avis"

Au moins un semblant d'honneteté intellectuel et d'intégrité rédactionnel de ma part : Niko pense ce qu'il dit, il est trop intelligent pour essayer de mentir à quelqu'un qui aurait le pouvoir de lire dans son coeur, même si c'est simplement en surface. ... ou trop bête pour essayer de se couvrir, les deux sont valides dans notre cas, il voue bien trop de respect à l'ordre pour leur vouloir le moindre mal de toute manière, aussi leur fait il confiance. Et puis son attention est capté par la bouffe de tout manière maintenant, alors on va être tranquille !

"Au fait, on devient Maître comment, du coup ? Il a bien fallu que le premier le devienne d'une manière ou d'une autre, donc je me doute que cela n'est pas transmis seulement, qu'il doit y avoir un moyen de le devenir seul ... Je me trompe ?"

Question interessante qui enchaîne bien avec la conversation que ... Que ... ? Non. Non non. Non non non non non ! Il va pas faire CA ? Il va pas essayer de ... ! Mais c'est qu'il en est capable le bougre ! Non, Niko, Maître Roxas est une MAUVAISE idée ! Non !
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Aquilon
Masculin
Nombre de messages : 324
Age : 24
Localisation : Entre la lumière et l'obscurité... dans les limbes du coeur
Date d'inscription : 14/05/2012

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
362/350  (362/350)
Dim 24 Fév 2013 - 21:05
Septimus sentit poindre une migraine – une grosse. Pourquoi avait-il voulu creuser la question des voyages dans le temps déjà ? Parce que c'était intéressant, évidemment, mais il aurait dut y réfléchir à deux fois. Il ne connaissait même pas le monde de son client, alors comprendre comment cela marchait exactement le dépassait – d'autant plus que s'il avait tout suivit, son vis-à-vis était revenu dans le passé... et dans le monde réel.

-Ouais... J'ai tout compris, déclara le colosse. Tu m'expliqueras, chuchota-t-il en aparté à son attention.

Le jeune homme acquiesça, bien qu'il n'était pas sûr d'en être capable. Au moins pourrait-il essayer, ça ne lui coûtait rien après tout – et avec un peu de chance, Henry aurait oublié. Il voulut creuser la question du monde de ce type – plusieurs mondes imbriquées en un ? une sorte de monde originel, c'est ce qu'il pensait – mais se ravisa bien vite, écoutant la suite de ses explications. Qui furent fascinantes, et très instructives. Mais également très perturbantes. N'importe qui pourrait propager le chaos, sans effort.


-Je ne suis pas sûr d'avoir tout suivit. En tout cas, ce fut instructif monsieur Nikoles. Et à l'avenir, si vous le voulez également, j'aimerai beaucoup travailler avec vous, autant sur les mystères du cœur que sur vos voyages temporels – et d'autres si nous les découvrons, commença-t-il. Comme je vous l'ai déjà dit, j'aspire à devenir, comme certains de mes prédécesseurs, un chercheur. Et je vois déjà quelques sujets de recherches se dessinés. Ma connaissance des voyages dans le temps, par exemple, est très différente de la votre. Elle ne s'arrête pas au fonctionnement d'un monde – ou dans votre cas un microcosme.

Le mercenaire sourit face à la réponse que donna son client au sujet de cette maîtresse de la keyblade – qu'il devrait rencontrer au plus vite ! Henry fut faussement dépité – sa seule amante était la chasse – et lui se concentra sur son repas. Enfin si on pouvait appeler cette horreur qu'on leur servait presque tous les jours un repas. Grimaçant, il repoussa son assiette. Peut-être se laisserait-il tenter plus tard ? Il n'était pas convaincu.

-Vous êtes dans un sujet épineux, monsieur Nikoles, fit-il en riant. Pour être franc, il y a plusieurs... histoires concernant les premiers maîtres. Celle qui m'a été transmise raconte que seuls ceux qui ont cherché à protéger Kingdom Hearts durant la guerre des keyblades sont devenus maîtres. Quelques uns ont survécus – très peu évidemment – et ont recruté des élèves, des personnes digne de protéger ceux pour quoi ils s'étaient battus. C'est ainsi que l'ordre que nous... connaissons actuellement a été fondé. Il continua. Pour ces premiers maîtres, ils furent institués par Kingdom Hearts lui-même à ce rang. Donc si vous envisagiez d'acquérir la keyblade, et de devenir maître tout seul, je crains de ne vous décevoir. Avec la disparition de Kingdom Hearts, il n'y a plus qu'un moyen de le devenir.

-C'est dommage, hein ! Mais crois-moi, pour avoir suivit de près sa formation, tu n'aurais pas envier d'y passer, grogna le chasseur.

-C'est vrai que l'épreuve que les porteurs doivent passer n'est pas de tout repos. Envisagez-vous de devenir vous-même keybladeur monsieur Nikoles ? L'interrogea le blond.

Le maître de la keyblade n'imaginait pas une seule seconde l'initier. De même que leur possible collaboration n'aurait comme objectif que la surveillance de cet individu. Les sujets qu'il abordait, les connaissances qu'il possédait, et posséderait. Tout cela ne devait pas tomber entre de mauvaises mains. Les siennes comme celles d'autres individus. Il n'avait pas confiance en cet homme, et pour l'instant, ce n'était pas près de changer.


-Quoi ?!? Tu lui proposes à lui, mais pas à moi ! Rugit le brun, repartit dans une bouderie – un vrai gamin.

-Avez-vous d'autres questions, monsieur Nikoles ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 328
Age : 35
Localisation : Clermont l'Hérault
Date d'inscription : 12/08/2012

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
163/350  (163/350)
Lun 25 Fév 2013 - 13:14
"Hahaha ! Henry, t'inquiètes pas, il demande ca pour me tester ! Genre c'est pas le genre de truc qu'on propose un premier jour ! ... ou alors, il est au maître des Keyblades ce que tu es aux femmes !"

Ajoutons que une proposition GRATUITE de la part d'un mercenaire, tu finis toujours par le payer quand même, aussi de toute manière cette proposition, si sérieuse, n'avait guere d'autres ambitions que de s'attacher les services de mon idiot de héros (qui serait prêt à accepter, le connaissant)


"... Mais non, je ne posais pas la question pour moi, rassure toi. Non, c'est plus une sorte de curiosité administrative de bon aloi."

A cela se greffa une moue dégouté après qu'une bouchée du repas ... Houlà ... faites que ce soit la surprise et pas simplement dégueux ...


"... Quand j'ai dit plat du jour, je ne sous entendais pas celui de l'arrivée des premiers immigrants ! C'est la pire horreur que je mange de ma vie et je peux vous assurer que je mange n'importe quoi !"

... Et dire que la conversation devenait presque interessante ...

"Quand ca commande un plat du jour, ca bouffe et ca ferme sa gueule, y'a des gens qui prennent le temps de choisir !"

... Nooooon ... Le cuistot qui lui répond ... on est fichu ...

"Ah, excusez moi, mais entre daube marinière aux deux légumes, soupe fraîcheur des mers et salade piscicole, où est la différence ?"

*Sbaf*

...

... Ok, ceci est le bruit de la collision d'un poisson devenu volant avec un visage pas tout à fait imberbe mais néanmoins pas franchement en train de se poiler, cela devant l'ensemble des clients, du personnel et nous, chers lecteurs. Il va sans dire que tout le monde a les yeux rivés sur la scène ... d'un coup, les murs de l'établissements ne me semble pas si solide et l'ambiance ce n'est plus ce que c'était ...
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Aquilon
Masculin
Nombre de messages : 324
Age : 24
Localisation : Entre la lumière et l'obscurité... dans les limbes du coeur
Date d'inscription : 14/05/2012

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
362/350  (362/350)
Lun 25 Fév 2013 - 19:05
Septimus se raidit sur sa chaise. Il n'appréciait pas beaucoup qu'on se moque de lui, encore moins alors que sa question était sérieuse. Serrant les dents, il fit un sourire crispé devant les faces hilares des deux autres hommes. Il devait garder son calme, ne surtout pas les frapper. Malgré son envie.

-Est-ce que votre question concerne le keybladeur que vous avez déjà interrogé ? S'il désire devenir maître, dites-lui de venir me voir – ou de voir maître Aqua, dans le pire des cas.

L'épisode qui suivit fut sa vengeance. Grâce à la cuisine immonde que servaient le Centurio aux clients indésirables. Et l'intervention du chef fut la cerise sur le gâteau ! Que pouvait demander le jeune homme de plus ? Rien. Pour l'instant du moins. Henry lui était reparti se chercher un verre, pressentant le repas-discussion long, très long.

-J'aurai peut-être dut vous prévenir monsieur Nikoles. Veuillez m'excuser. Les gens ici sont un tantinet susceptibles, et très désagréables avec certains clients. Il faut croire que vous correspondez à ce type précis de personne, sans offense surtout !

Le blond sourit, attendant patiemment la suite des événements. Qu'allait faire son hurluberlu de client ? Probablement critiquer le cuisinier un peu plus. Ou, s'il en avait terminé avec ses excentricités, revenir à leur conversation. Après tout, c'était lui qui avait demandé à le voir !
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 328
Age : 35
Localisation : Clermont l'Hérault
Date d'inscription : 12/08/2012

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
163/350  (163/350)
Mar 26 Fév 2013 - 12:10
"Bien trouvé pour Roxas ... et vu que tu m'a l'air intelligent, suis moi. Oh et toi aussi Henry ..."

Et là, le voilà qui se lève, tenant le poisson offert en pâture par la queue et le montrant à ces messieux, avant de partir en direction des cuisines d'un pas suffisament decidé pour ne pas laisser de doute ...

"... Parce que on va Cuisiner ... Héhéhé ..."

Et là, vous allez me dire, mais en quoi les deux comparses sont concernés ? Eh bien il va vous l'expliquer, tandis que une esquive rapide permet à l'homme au poncho d'entrer dans ladite cuisine au dépend de celui qui en est généralement l'utilisateur. Et en ajoutant :

"Je vous paie tout les ingrédients et vous loue la cuisine pour 1h45. C'est de bonne guerre chez vous, il me semble ?"

Au moins, il reste dans le thème ... mais le voici déjà en train de s'emparer d'un couteau pour ouvrir le poisson en deux sur un établi

"Trouvez moi des carottes et des navets, ainsi que des poireaux et surtout, des pommes de terre pas trop molles. Vous me mettez le tout dans de l'eau chaude !"

Il se fiche pas mal de si le cuistot, un commis ou même le duo de mercenaires optenpèrent. Au pire, il le fait lui même si personne ne le suis, mais toujours en ayant en tête ce poisson à découper en filet, puis le passer la moitié à l'eau toujours chaude dans un torchon, afin d'en retirer une partie de l'odeur.

"Vous avez du persil ? Il m'en faudrait un tout petit peu, emincé, si possible."

Il va sans dire que ca va continuer comme ça un moment ... le fait de faire tremper les pommes de terre dans l'eau chaude à le bon côté de retirer leur peau assez facilement en les mettant rapidement dans du froid juste derrière, tandis que la moitié de poisson non dégorgé est mise à grillé, avec une plaque bricolé avec les moyens du bord pour faire perler le jus qui s'en lière dans l'eau de cuisson des légumes. L'autre demi poisson est haché menu puis une sorte de pâte à tarte est préparé, bien que une part de l'eau utilisé vienne de la cuisson des légumes de tout à l'heure. Et ca continue comme ça pour un bout de temps ...

"Ironie du sort, cette recette n'a pas encore été inventée, car elle a été conçu par deux personnes qui voulaient se communiquer quelque chose qu'ils avaient sur le coeur mais ne pouvaient se dire. Mais l'idée de se partager le poisson et les légumes que chacun avait pour les marier chacun avec son style, profitant des qualités et défauts de l'autre pour supporter mutuellement leurs besoins et envies."

Et là on en arrive au point qui interessera probablement le Maître

"Parce que faire est une chose, faire pour et avec les autres en est une autre ! Car pour un Coeur comme pour tout le reste, l'important n'est pas l'objet, mais ca place avec ce qu'il l'entoure, et c'est la chose que je veux étudier. Je ne veux pas simplement en créer un, mais observer son evolutions de la même manière que le cuisinier observe les réactions de chaque ingrédients alors que les relations entre eux évoluent et finissent par former un tout homogène."

Ahhh, tout de suite, dès que ca parle bouffe, difficile de le retenir, c'est l'un des piliers de sa vie et un des traits principaux de sa programmation, car oui, la nourriture a plus d'effet sur lui que les autres, ca a une origine tout ce qu'il y a de plus technique. Et c'est intérieurement ce qui le dérange, c'est que ce n'est pas un choix mais une chose intrinsèque à lui, ce qui est la principal cause de doute sur son état.

"Mais moi, je n'ai pas connu cette mise en forme, je suis arrivé précuit dans la vie, pourrait on dire, un peut comme si il poussait des pizzas sur les arbres ... sont elles la même chose que celles d'un pizzaïolo qui a mis toute son âme dans sa création ? Moi j'ai mes doutes."
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Aquilon
Masculin
Nombre de messages : 324
Age : 24
Localisation : Entre la lumière et l'obscurité... dans les limbes du coeur
Date d'inscription : 14/05/2012

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
362/350  (362/350)
Mar 26 Fév 2013 - 16:08
Ce type était cinglé. Vraiment cinglé ! Il voulait aller dans les cuisines du Centurio ! Personne, vraiment personne, n'y allait, c'était contre le règlement ! Règlement implicite certes, mais tout de même. Que devait-il faire ? D'un côté, Septimus voulait voir ce qui allait se passer, d'un autre côté, il préférait éviter de se mettre à dos toute l'équipe de restauration – lui vivait ici tous les jours ! Henry prit la décision pour eux deux. Il ne voulait pas bouger. Mais il n'était pas mercenaire.

-Il ne verra aucune différence, relaxe Septi !

-Ouais... Parle pour toi ! Tu fais partie des meubles.

Soupirant, le plus petit partit sans voir l'air d'indignation du colosse. Il avait d'autres chats à fouetter, et d'autres poissons à surveiller. Pour son plus grand malheur. Lorsqu'il entra dans les cuisines, il capta la fin d'une des phrases du barjot. Qu'est-ce qu'il avait bien pu dire ? En tout cas, son ami avait raison, il n'avait pas remarqué que ses deux compagnons n'étaient pas présents. Son attention n'était pas très bonne pour un scientifique.

Et bien évidemment, son sens moral frisait le zéro absolu ! Se rendait-il compte qu'il parlait d'être vivant, comme lui-même ? Le cœur, à partir du moment où il était créé, méritait qu'on cesse de le maltraiter comme une vulgaire souris de laboratoire. Cette fois, ce fut le maître de la keyblade qui fut indigné. La lumière acceptait de tels individus ? Elle n'était donc pas aussi vertueuse qu'elle voulait bien le déclarer !


-Monsieur Nikoles, vous rendez-vous compte parfois de ce que vous dites ? J'ai des doutes, dit-il rudement. Vous parlez d'un être vivant, qui a autant le droit d'exister librement que vous et moi. Qu'est-ce qui vous permettrait de le garder enfermé pour l'étudier à loisir ? Rien, affirma-t-il durement. Pas plus que je n'aurais le droit de vous séquestrer pour vous étudier. Je ne pense pas que vous apprécieriez, n'est-ce pas ? Demanda-t-il.

Le mercenaire ne devait pas oublier sa condition toutefois, ni le besoin qu'il avait de cet homme. Ou son désir de le garder sous surveillance. Plus leur conversation avançait, et moins il avait confiance en cet hurluberlu. Mais quel autre choix avait-il que collaborer ? Aucun. En revanche, il pourrait peut-être demander une entrevue à cette Aqua. Une pair d'yeux en plus ne serait pas de refus.


-Si vous me cherchez, je vous attendrai à notre table. Cuisinez bien, monsieur Nikoles.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 328
Age : 35
Localisation : Clermont l'Hérault
Date d'inscription : 12/08/2012

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
163/350  (163/350)
Mar 26 Fév 2013 - 18:28
La cuisson de la tourte au poisson se lançait, tandis que Niko essayait visiblement de comprendre un truc qui n'a pas tilté. Et en fait, il est bien possible qu'il vienne de se rendre compte de là où il était, et par là on ne sous entend pas "la cuisine", mais bien, "Les mercenaires". Car le commentaire du Maître étant des plus parlant sur son ambition personnel, il devient clair que cette discussion, non content d'être terminé, n'avait de plus jamais eu lieu ... comment un type, porteur de la Keyblade, puisse envisager que Niko veuille enfermer un Coeur ! Ce n'est pas, mais alors pas du tout le genre de réaction auquel lui et moi nous attendions.

Faisant signe au cuistot, lui complétement furax et ca se comprend, qu'il s'excuse, il sort le prix convenu en munnies pour le repas et la location - certaines personnes sont honnête à un point qu'il ne peuvent littéralement pas aller à l'encontre de ce désir de bien faire - et donne les instructions pour finir la cuisson, qui était la seule chose restante pour la tourte au poisson et sa pâte aromatisé aux saveurs potagere, tandis que le demi arc en ciel (car il manque les fruits pour finir la vrai recette)


"Je vois ce que c'est les mercenaires ..."

Et ensuite, le voilà tendant un drole de bijou, pas bien gros.

"Donnez leur ça avec le repas, c'est ce que je leur devais ... en ce qui me concerne, je perd mon temps avec ce charlatan."

... Zut, il m'avait dit d'où ca venait, mais j'ai zappé ... mais alors que cela fut fait, c'est vers la porte de derrière que se dirigeait, marmonnant dans sa barbiche.

"... Celui qui ne sait rien, ne peux rien comprendre ... c'est définitivement vrai."

... Un peu abrupte, comme départ, mais c'est probablement pour le mieux, vu l'endroit. Enfin ... je suppose qu'il n'y a plus qu'à retourner au château ...


"Non, j'ai autre chose à faire à Port Royale."

... Ah oui ! L'enquète ! Et donc c'est en quittant le Centurio pour une chambre d'auberge que nous quittons momentanément Niko ... Quand aux lecteurs, vous allez devoir vous passer des explications sur la signification de cette recette, qui aurait pu aider à mieux comprendre son désir si seulement le cas du Maître ne lui semblait pas si désespéré. C'est bête, Henry semblait honnête, lui ...
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA
» haiti dans les annees 50
» Les changements climatiques menacent le tourisme dans les Caraibes
» Le poids de la Digicel dans la fiscalite haitienne