Derniers sujets
» Mille Épines
par Death Hier à 18:27

» Cachons tout ça
par Milla Maxwell Hier à 11:08

» Tombent les masques
par Maître Aqua Dim 10 Déc 2017 - 0:41

» ...comme si c'était hier !
par Death Dim 10 Déc 2017 - 0:31

» Fiche Technique: Waltz
par Waltz Sam 9 Déc 2017 - 17:52

» Au coeur du Vide
par Rufus Shinra Sam 9 Déc 2017 - 17:29

» La vertu des brutes
par Rufus Shinra Sam 9 Déc 2017 - 16:56

» Camanaich et Entraînement de combat et agilité
par Kestia Sam 9 Déc 2017 - 9:47

» Bric à Brac
par Chen Stormstout Ven 8 Déc 2017 - 21:12

» Le savoir c'est le pouvoir
par Surkesh Ven 8 Déc 2017 - 19:46

» Attaque Nocturne
par Chen Stormstout Ven 8 Déc 2017 - 15:16

» Waltz, Le Valseur [terminée]
par Chen Stormstout Jeu 7 Déc 2017 - 17:09

» Nashira - Alya, les Sorcières aux Mille Savoirs et Anysa, la Lame de l'Avenir
par Nashira - Anysa - Alya Mer 6 Déc 2017 - 22:40

» Insomnie
par Chen Stormstout Mar 5 Déc 2017 - 19:10

» Trophées de Narantuyaa
par Narantuyaa Mar 5 Déc 2017 - 14:09


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Nuit mouvementée
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 328
Age : 35
Localisation : Clermont l'Hérault
Date d'inscription : 12/08/2012

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
163/350  (163/350)
Mar 8 Jan 2013 - 11:38
*Baîlle*

"Avis pleinement partagé, Boss, c'est vrai qu'il est tard."

Et comment qu'il est tard ! 23h, pour être clair, et voilà l'autre grand dadais à finir sa patrouille de la nuit. Heureusement qu'il s'est trouvé une bonne excuse d'ailleurs pour être là alors même que le couvre feu est de vigueur dans quelques minutes : Môssieu se prend l'âme d'un poête composant ses odes sous les feux discrets des lointaines étoiles. Mais bon, c'est pas complétement idiot non plus, puisque souvent, les ennuis profite de la discrétion de la nuit tombée pour apparaitre dans toute leur dissimulation.

Alors pendant que notre lettré se rends à son auberge, je vous fais un petit topo. Parce que ca fait trois jours maintenant que l'on est là et que, niveau infos, on trouve pas grand chose. Enfin ... il faut être juste, on voit l'évidence même : c'est une situation de pré-révolution qui marine à petit feu dans un bouillon de mécontentement attisé par les attaques entre pro et anti gouvernement et, osons le dire, la garde n'est pas là pour améliorer les choses, bien au contraire. Ajoutez les possibles attaques de sans coeurs ici et là-


"AAAAAAAAAAAAAHHHHHHHH"

-Genre comme ça, et vous avez une situation ... euh ... Niko ? T'es où ? ... Ah ben voilà, il est parti en direction des hurlements, cette question stupide. Rappelez moi de faire un couard la prochaine fois, ça m'aidera. Enfin ... Donc le cri de détresse en question est identifiable comme venant d'une fille, probablement du premier étage de cette bâtisse assez classique pour l'époque, posé dans la rue aussi indistinctement que les autres. La porte est cependant fermée, constate notre héros ... étrange, pourtant, mais rien qu'un bon coup d'épaule ne saurait résoudre *BAM* ... Ok, peut être deux ... *BLAM!* ... Oh, tu te prends pour Mila, ou quoi ? Bon, laissons tomber la discretion, tu veux bien ?

"Moi ça me va !"

... Un bélier d'assaut virtualisé plus tard et voilà qu'il est à l'intérieur, plus précisément dans ce qui tiendrait lieu de petit salon, avec un minimum de meubles ... ah tiens, et trois ombres, aussi. Eh bien cher lecteurs, je crois que nous allons avoir droit au tout premier VRAI combat avec-*SPUI SPUI SPUI !*- ... Oh, vous avez tous décidez de pourrir mes répliques ou quoi ? La prochaine fois laisse moi décrire la scène avant de tirer dans le tas au laser ! Je reprends, donc. La pièce, maintenant vidée de ses occupants, ne laisse guère apparaitre que son ameublement réduit et fortement endommagée, visiblement par une altercation. Probablement les occupants de la maison, qui se sont visiblement réfugiés à l'étage, comme soupçonée tout à l'heure, vu que l'on entend des mouvements au dessus de sa tête. Cependant, dans l'êtat actuel des choses, la lumière ambiante n'est pas formidable et si il filtre une fine lueur d'origine stellaire, ce n'est pas ça qui va aider à mieux s'y retrouver. Enfin, heureusement que notre as des gadgets inutiles est en train de fouiller dans ses archives magitech caché sous son poncho pour apporter un peu de luminosité et c'est une lampe torche qui sort ... je m'attendais à moins normal, pour le coup ...

Illuminant la pièce, c'est un spectacle de désolation bien plus avancée que ce que l'on pouvait imaginer. On aurait presque dit que le saccage était voulu par les créatures des ténèbres, à ce niveau ! Mais surtout, la nouvelle illumination aidant, c'est un escalier qui se présente maintenant ... et un tabouret qui le descend, lançé comme un projectile depuis au dessus ! Un nouveau hurlement, cette fois ci deux voix féminines. Il n'en fallait pas plus pour faire foncer Niko quatre à quatre pour aider les personnes se trouvant en haut et en arrivant, quel spectacle ! Quatre autres ombres sont en train de s'approcher dangereusement d'un groupe de personnes, visiblement une famille, mais pas le temps d'y préter attention pour l'instant ! Chargeant bâton en premier, la première créature goûte du swing assez brutal d'un magitechnicien lancé dans le feu de l'action, la lumière de la lampe suivant le même arc et éclairant pour une petite seconde la mezzanine dans son ensemble. Mais surtout, six autres petits éclats viennent de tourner avec les têtes qui les portent dans la direction de l'homme au poncho, qui vient de réaliser qu'il a "capté l'aggro"

Et donc il est temps pour les ans coeurs de montrer ce qu'ils savent faire aussi ! Leur instinct comprenant toute la dangerosité d'un humain en possession de lumière, deux d'entre elles se jettent sur Niko, tandis que la troisième se fond dans les ombres, glissant subreptissement vers une meilleur position. Quand au protagoniste de notre histoire, il se retrouve à réaliser que ses lasers risque de blesser les occupants du bâtiment, le forcant à rester au corps à corps à son grand regret. Enfin, je dis ça mais il n'est pas comme le commun des mages, il est connu pour sa capacité à se défendre même quand ses pouvoirs ne lui sont d'aucune aide. Et c'est ici qu'il le montre, bloquant l'attaque du premier sans-coeur avec aisance, le repoussant d'un coup de bâton tandis qu'en levant son bras droitdans le même mouvement, il parvient à encaisser l'assaut du second avec les plaques protectrices se trouvant sur celui ci. Puis d'un simple mouvement de cheville, Niko tourne sur lui même, la créature toujours sur son bras, allant s'écraser sur la rambarde donnant sur l'ouverture pour l'escalier emprunté tantôt, mettant la chose KO ... tout ça pour se rendre compte de l'arrivée en direction de son visage maintenant tourné vers ce qui était son dos sur la trajectoire de la griffe du dernier sans coeur *Scrch* ... oooouuuhhh, ça, ça doit piquer ...


"La vache, salopiauterie !"

Oui, ca pique. Mais tandis que monsieur tente de se remettre, la créature elle est déjà en position pour resauter sur lui et cette fois, ca risque de faire mal ... mais c'est sans compter sur l'intervention d'une poupée attérissant sur la tête de la chose, la distrayant au dernier moment. Se tournant pour voir ce qui a osé la dérangé, la forme d'ombre aurait senti la peur l'envahir si elle savait ce que cela signifiait en voyant le godillot rempli d'un pied se dirigeant vers elle, l'envoyant bouler au loin bruyamment. Et tandis qu'il retirait ses mains des méchantes éraflures sur son beau visage, notre sauveur amateur put voir les personnes qui viennent de lui revaloir ses efforts. Un homme pas bien costaud même si ce n'est pas un gringalet, une femme visiblement trop jeune pour tout ça et une fille, probablement leur enfant, 6 ans au bas mot. Au vue de leur tenues, ils devaient probablement dormir quand les ombres sont arrivés ou sur le point d'y aller. L'homme était blessé au bras gauche ... dans quel pétrin il s'est fichu, mais c'est pas vrai ...

"... Ca va ? Tout le monde va bien ?"

Il n'y eut guère qu'un hochement de tête avant que la petite ne voie de nouvelles créatures et pousse un petit cri en pointant les petits yeux jaunes se mouvant dans la pénombre. Non, les choses ne vont pas bien et rester ici n'améliorera pas la situation. Se dirigeant vers une fenêtre en vitesse, il ne put que constater l'évidence qui aurait dû lui sauter aux yeux depuis le début : deux gardes on prit position devant la maison pendant ce temps ... visiblement pour s'assurer que le "couvre feu" soit respecté ... ou, plutôt, laisser carte blanche aux sans coeurs de faire des victimes. Et bien sûr, pour eux, la porte défoncé, c'est signe qu'il y a du grabuge, donc bon, on est pas prêt de les voir bouger, en plus. Et hors de question de rester toute la nuit a tenter de repousser des sales bêtes qui ne sont pas du genre à abandonner, sans compter qu'il faut rester discret.

"... Préparez vous à sauter."

Alors qu'il prononça ces mots, il se contenta de virtualiser une sphère au bout de son bâton, avec une drôle d'apparence ... on dirait une sorte de trou noir, et pourtant, je suis sûr que ce n'est qu'une simple forme géométrique.

"... Qui êtes vous ?"

Le père de famille partageait avec sa femme un regard des plus étonné devant les étranges capacités de celui se trouvant devant eux, mais avec leur fille s'accrovant à leur vêtements dù à la peur, le temps des question n'était pas encore vraiment venu. Aussi la seule réponse que put donner Niko pour les rassurer vint d'elle même.

"Un héros."

Tirant une salve de laser sans rien viser en particulier, ceux ci ne partirent ... nulle part ? Ahh ... la fameuse astuce de la sphère sans tain ! Pour que vous compreniez bien, la boule en question est une sorte de piège à lumière, un miroir à une face completement fermé, piégeant les photons à l'intérieur ... et oh, le voilà qui la déloge et la fait tomber par la fenêtre ! J'en connais deux en bas qui vons pleurer leur rétines dans le flash qui va en résulter avec la libération de toute cette lumière d'un coup. *FLASH*

"Allez y !"

Ne se faisant pas prier devant la possibilité de sauver leurs vies, la mère sauta en premier, se laissant tomber assez lourdement, mais sans se faire mal. Le père et Niko se préparent à recevoir les ombres, qui ont fini de se regrouper. Près d'une dizaine ... ca fait beaucoup ... une petite rafale de laser aide à les disperser, mais ca n'est pas assez, pas assez du tout ! Pendant ce temps, la petite saute aussi, réceptionnée par sa mère en contrebas. Mais voilà que les griffes arrivent à portée de déchirure alors même que les deux hommes là haut tentent de ralentir la marée noire déferlant sur eux ... mais si le champion de la Lumière est prêt pour ce combat, ce n'est pas le cas de l'homme blessé à côté de lui et, après deux trois échange de coup, il était clair qu'il devait se replier lui aussi. Alors qu'il enjambait l'ouverture, le dernier rempart faisait tourner son arme du mieux qu'il pouvait. Heureusement pour lui, seul des sans-coeurs mineurs se présentait, probablement dû à leur discretion plus qu'autre chose, mais tout de même, cette chance ne serait pas éternelle et dès que la place serait libre, il se jettera probablement à son tour dehors ... et hop, tout le monde est parti. Mais ... il attends quoi, là ? Il crois qu'il peut pexxer sur eux où quoi ? Si ça continue ... Niko ! Ramène ta fraise fissa !

"Deux secondes !"

Mais tu vas te faire tuer si tu restes là ! Bouge ! ... Non, ... t'as fait ça pour ça ?

"OUI ! Maintenant, on y va !"

Fracassant le sol en explosant une ombre situé dessus avec un coup bien sentit, le voilà qui s'est ménagé un couloir de retraite, alors même que la protection assez limité de son poncho et la tenue de cuir dessous commençait à tomber en lambeau, traversant même en certains endroits jusqu'à la chair. Mais sautant en contrebas précipitamment, il s'extirpait de la zone dangereuse ... à sa surprise il découvrit que les parents venaient de mettre les gardes KO en attendant ! Comme quoi lorsque l'on est acculé pour sa survie, on se découvre des talents cachés. Une fois tout ce beau monde réunis, ils fuirent dans la direction indiqué par Nikoleis : le spacioport Shinra ... Nul doute que des témoins de premières mains seraient plus à même de faire un rapport détaillé sur ce qu'il se passe et hors de question pour eux de rester ici de toute manière ! Epuisés, blessés pour la plupart, les membres de cette petite famille venaient de tout perdre. Et la petite de pleurer ...

"... Ne t'inquiètes pas, j'ai pu te sauver ton amie aussi ..."

Et là, j'admet. La classe d'avoir pensé à récupérer la poupée de la fille pour la lui rendre. Elle s'y accrocha tout de suite, la serrant de toute ses forces ...

"Grande soeur !!! *Pleurs*"

... Grande quoi ? ... Non, ce ne serait pas juste de demander maintenant. Laissons les rentrer au château de la Lumière ... peut être auront nous le temps de faire plus ample connaissances avec eux plus tard ... mais je crois surtout que tout ce beau monde mérite un peu de repos ...
avatar
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
L'Ange de Réconfort
Féminin
Nombre de messages : 612
Age : 23
Date d'inscription : 22/08/2009

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
577/0  (577/0)
Mer 9 Jan 2013 - 22:13
"Genre comme ça, et vous avez une situation ... euh ... Niko ? T'es où ?"

Trois/Quatre rps que je lis de trois, et à chaque fois y'a ces petites répliques que j'aime. Ca fait un peu comme dans FMA, quand Ed' se retourne et que Al' a disparu "Hé, Al" == ....... Al' ? D8". Nan, sérieusement, le texte était relevé comme ça avec des phrases drôles, et comme ça c'était un peu comme si c'était une seule phrase, pleine d'accents et qu'on voguait au dessus.

Je viens de relire un paragraphe en vitesse "y'a-t-t-il des fautes ?". Bah y'en a peut-être... Mais j'en ai pas vues.

Je te la note en normale, les caporaux ont pas accès aux missions difficiles. 20 points d'expérience + 200 munnies + 3 PS en psychisme ! (+ un de bonus dans la même capacité !)

_______________________________
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Hôtel] Une nuit mouvementée.
» La nuit du renouveau.
» Dans la nuit noire (Pollo)
» Une nuit d'ivresse humaine
» [Bande] Gobelins de la nuit