Membre

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
Derrière le masque. Left_bar_bleue455/650Derrière le masque. Empty_bar_bleue  (455/650)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 26 Déc 2012 - 15:48
    La dernière fois ce n'était que le Palais des Rêves, la dernière fois ce n'était pas le quartier général du Consulat. Il n'y avait rien à se reprocher, la compagnie exerçait son droit de proposer un autre habitat, mais nul ne savait comme allaient réagir les fils de l'art, Sullivan encore moins.

    06h00

    Il fait encore nuit, la pluie ruisselle sur les carreaux embués de la cuisine. L'odeur amer du café s'étend à mesure que les gouttes tombent dans le récipient. Plic, plic, plic et plus rien, l'arabica est fin prêt. Versé dans la tasse transparente, il fût rejoint pas un morceau de sucre. La cuillère tournait et tranchait la vapeur à chacun de ses passages dans un bruit régulier, apaisant. La même mélodie du réveil, chaque matin. Le rituel du café tout en lisant le journal. Les pages se tournent et crissent à chaque fois. Les rubriques intéressantes, celles des affaires criminelles étaient cible de la lectrice, particulièrement lorsqu'elles font les gros-titres.

    ױ UNE JEUNE FILLE DE NEUF ANS ÉGORGÉE ױ

    Le journal se mit à trembler, la lectrice laissa échappé un nom d'oiseau. Elle but une gorgée et se mit à fixer la poubelle ouverte. Au fond, un paquet de cigarette à moitié vide. Personne ne savait que Rose fumait. Commencer, arrêter, reprendre et ainsi de suite. Toujours entre deux phases, elle stoppait jusqu'à la prochaine. Un soupir puis un bruissement de papier. La gazette froissée et roulée en boule, la femme la jeta contre le couvercle de la poubelle. Le document tombe à l'intérieur du conteneur qui se referma à l'impact. Aucun suspect et un appel au témoin, Rose ne pouvait encore rien faire, hélas.

    06h30

    L'eau ruisselait lentement sur cette peau douce, passant sur les quelques cicatrices ici et là. Son métier était souvent difficile, mais souvent, Rose parvenait à s'en sortir en un seul morceau. Passant le gel sur son coeur, elle se remémora ces instants douloureux. Derrière l'épaule gauche, une balle perdue qui n'avait pas traversée. Douloureux, si elle n'avait pas eu son gilet ce jour-ci, peut-être que cela aurait été moins douloureux. Même après l'intervention des médecins, quelques fragments sont restés logés, elle les sent encore aujourd'hui. Il y en a une dizaine d'autres, mais la plus douloureuse reste celle sur sa cuisse. Rosa posa une main contre le mur, comme pour supporter le point de la culpabilité qui écrase ses épaules. L'eau chaude coulait toujours, immobile, de fines larmes coulèrent de ses yeux, des larmes invisibles. C'était un couteau qui lui avait causé cette blessure et c'est à cause de cela qu'elle n'a pu sauver la vie d'un enfant... Elle était là, mais impuissante. La dure loi de la vengeance avait frappé, mais cela n'a pas rendu la vie de ce jeune garçon... Elle se laissa tomber sur le carrelage inondé, se recroquevillant. Elle resta prostrée ainsi jusqu'à ce que l'eau devienne glacée.

    08h00

    Le téléphone sonne, une amie au bout du fil. Elle n'était qu'un prétexte pour une vie normale, il n'y avait aucun sentiment d'amitié pour elle. Rendez-vous au Jardin Radieux pour boire un café avant de commencer la journée. Pourquoi pas, sortir sans aucune affaire à régler était bienvenu. Très bien, Rose était déjà prête, justement. N'oubliant pas son sac à main, dans lequel était rangé son Colt, elle sortit en direction de son véhicule.

    09h00

    Le lieu est plus calme que ce que disent les rumeurs. Du moins, c'était le cas dans ce quartier, très proche du dôme dans lequel vivent les consuls. Rose retrouva son aie sur la terrasse d'un café. Elles discutèrent pendant un temps, se rendant les politesses, se racontant leur vie. Rien d'autre qu'une mascarade, tout ce que pouvait lui dire Rose n'était qu'un tissu de mensonge bien répété à l'avance. Il n'y avait aucune place à l'erreur, tout était fait de façon à ce que l'illusion soit la plus parfaite. Peut-être devrait-elle trouver un conjoint pour rendre cela plus réaliste encore, mais cette idée lui était peu supportable. Elle préférerait encore vivre avec une femme, elles sont curieuses, mais savent s'arrêter lorsqu'on leur demande. Si elle est aussi secrète que cela, c'est bien sûr pour se protéger lorsqu'elle opère pour son compte, mais aussi pour que la Shin-Ra soit tenue à l'écart. Elle le sait, en tant que Sullivan, c'est un très bon employé, mais que feraient-ils si elle se faisait enlever pour que la compagnie verse une rançon ? Rufus a déjà utilisé de grands moyens pour que tout rentre dans l'ordre, mais lorsque la personne concernée connaît des informations sensibles, la tuer est encore le plus simple.

    Tout cela serait risqué, car si Rose attire l'attention sur elle, la compagnie aura vite fait de remarquer qu'elle mène une vie bidon. Il ne vaut mieux pas qu'ils sachent qu'elle ne tue pas que pour eux, surtout quand ses victimes sont parfois ses propres collègues... Elle resta perdue dans ses pensées quand son amie étalait ses problèmes, mais elle s'en fichait. C'était d'un ennui monstrueux, mais très vite le téléphone sonna. Rose leva l'index pour dire à la personne en face de se taire le temps de l'appel. Deux minutes après, elle raccrocha et expliqua à la femme qu'elle devait s'en aller. Elle paya sa part et partit sur-le-champ.

    09h30

    Dans la station Shin-Ra du Jardin Radieux, elle se précipita dans son véhicule. Elle ouvrit un compartiment secret qu'on ne peut trouver que si on sait qu'il est là et comment l'ouvrir. Simplement fouiller ne suffirait pas. Elle enfila à l'abri des regards sa combinaison, mais laissa toutes ses armes sur place hormis le pistolet qui était dans son sac à main. Ici, il ne fallait pas se montrer trop agressif et tout se passerait pour le mieux.

    Sullivan décida d'opérer comme pour la dernière fois, c'est-à-dire plusieurs files et des tests avant d'être envoyés à Illusiopolis. Soulagement, tout était en ordre, aucune frasque rien, tous purent entrer dans les vaisseaux. Le Consulat n'est pas intervenu, les habitants sont restés calmes, mais Sullivan ne se sentait toujours pas bien, il devait trouver qui avait égorgé cette fille. Il n'était certainement pas ici, de toute façon. Alors, ils partirent dans le monde aux nombreux immeubles aussi calmement qu'il est arrivé.
Playboy Milliardaire

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
Derrière le masque. Left_bar_bleue286/650Derrière le masque. Empty_bar_bleue  (286/650)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 26 Déc 2012 - 16:31
Bon ben c'était court, mais pas inintéressant. Certes, t'as pas parlé de la mission en elle même mais bon, t'en avais deja faite une similaire, donc ...

DU coup c'est pas mal, on en apprend sensiblement plus sur ton perso ^^

Mission normale : 30 xp; 300 munnies, 3 PS. 1 en vitesse, en dex et en force.

_______________________________
Derrière le masque. Signature
messages
membres