Derniers sujets
Ce qu'on fait par AmourAujourd'hui à 13:11Huayan SongIl y a toujours un cheminAujourd'hui à 0:26Fabrizio ValeriGène-VHier à 1:21InvitéLa guerrière satyre Ambrosia [En cours !!!]Ven 22 Juin 2018 - 23:08AmbrosiaRecensement des Avatars (obligatoire)Ven 22 Juin 2018 - 20:25Vesper EarlKairi, la Clef MusicienneVen 22 Juin 2018 - 17:49Maître AquaAu fond du gouffreVen 22 Juin 2018 - 1:15Fabrizio ValeriBrunch en bonne sociétéJeu 21 Juin 2018 - 1:04Chen StormstoutCe qu’on ne fait pas, le temps le faitLun 18 Juin 2018 - 16:59DeathNever Never LandDim 17 Juin 2018 - 18:35InvitéTsuki Tricky's ArtDim 17 Juin 2018 - 14:38Pamela IsleyDemande graphique?Dim 17 Juin 2018 - 0:14Daenerys TargaryenLes vertues des cercles vicieux Sam 16 Juin 2018 - 15:57SurkeshContrats - Demande de MissionSam 16 Juin 2018 - 15:45SurkeshFace contre TerreVen 15 Juin 2018 - 15:37Lenore
La Marionnette sans nom

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 22 Déc 2012 - 17:14


. : Chii : .





Nom : Inconnu.
Prénom : Chii.
Titre : La Marionnette sans nom.
Âge : Inconnu.
Camp : Errant.
Monde d'Origine : Inconnu.
Race : Humaine, en apparence tout du moins.
Grade désiré : Celui que vous estimerez me convenir.

. : Physique : .


Il n’y a pas grande chose à dire sur moi, enfin, si, mais cela doit rester un secret.

Moi-même je ne connais pas l’exactitude de ce que je suis. Humaine ? Monstre ? Machine ? C’est difficile à dire. Je vais cependant essayer de combler votre besoin de connaissance autant que possible.

D’apparence, je semble avoir une vingtaine d'années, mais pour ne rien vous cachez je n’ai aucune idée de mon âge, peut-être suis-je plus âgée, peut-être suis plus jeune. Petite et menue, mon corps se trouve être proportionné à ma taille, je ne suis ni grosse, ni maigre, plutôt élancée. En somme, je suis dans les normes, non ? Enfin, cela reste mon point de vu. Certains considèrent cela comme un handicap, moi non. Je ne m’attarde pas spécialement sur ce genre de détails, bien que je fasse un minimum attention à mon apparence que j’essaye de ne pas négliger. Quoi de plus ironique que de vouloir garder sa condition secrète lorsque votre apparence fait tout pour au contraire, le dévoiler au grand jour. Je vais vous expliquer pourquoi.

Commençons par le plus simple, mes cheveux. Ils sont longs, très longs, m’arrivant aux pieds, ils sont d’un blond que l’on pourrait presque qualifier d’une couleur rappelant la cendre. Mauvais présage ? Faites vous votre propre idée sur la question. Ensuite, une frange vient dissimuler mon front, ainsi que mes sourcils, ils sont fins, d’une couleur un petit peu plus foncée que celle de mes cheveux. Deux mèches attachées d’une façon assez particulière viennent encadrées mon visage. En effet, ces mèches donnant l’impression de les avoir noués sous le coup de la précipitation, sont retenues par deux sortes de morceaux de métal assez épais de forme cylindrique, alliant le blanc à chaque extrémité et le rose au centre. Je ne me souviens pas vraiment comment ces petites choses se sont retrouvées entre mes mains, mais je n’ai pas le cœur à m’en séparer, j’y suis attachée sans vraiment savoir pourquoi. La bizarrerie ne s’arrête pas là, vous avez sans doute remarqué ces « choses » roses et blanches en forme d’oreilles de chat de chaque côté de ma tête, si vous vous demandez ce que c’est, je vous répondrai le jour ou moi-même je le saurai. Tout ce que je peux vous dire, c’est ce que c’est solidement fixé, qu’il est impossible de les enlever, et que c’est complètement inutile.

Venons-en à la suite. Mon visage est à l’image de mon corps, il est assez fin, mes traits sont lisses et sans aucune imperfection. Chose que je n’ai jamais comprise d’ailleurs. Un petit nez ainsi qu’une petite bouche aux lèvres rosées, toujours souriante viennent le compléter. Mes yeux sont … Comment dire … Étranges ? Je ne sais pas comment les qualifier, ils sont grands, marrons, une sorte de dégrader partant d’un marron foncé en haut, vers une sorte de doré en bas, chose peu banale, d’autant plus que je ne semble pas avoir de pupilles, ça non plus je ne me l’explique pas. Si mes cils n’étaient pas également marrons je les oublierais presque tant ils sont fins. Oh, ne chercher pas de maquillage, je n’en porte pas. Oh, j’y pense, mon visage s’amuse à me trahir, en effet, il ne se prive jamais de montrer ce que je peux ressentir, bien que j’affiche la plupart du tout une tête souriante, amicale et chaleureuse aux gens croisant ma route.

Dernier élément faisant que l’attention se tourne souvent vers moi, mes vêtements. Je ne porte que des choses souvent tape à l’œil, des robes principalement. Ces robes sont parfois imposantes, parfois longues, parfois courtes. Elles me donnent toutes l’impression d’être une sorte de princesse, le château et la couronne en moins. Ces tenues comportent toutes beaucoup de dentelles, de voiles transparents, on retrouve également beaucoup de nœuds et de rubans. Cela tergiverse souvent entre le rose, le blanc, le jaune etc etc, que des couleurs clairs en somme, le plus souvent dans les tons pastel. Sans doute en raison de ma véritable nature. Je ne porte jamais de couleurs sombres. Il en va de même pour les chaussures dont les talons ne sont jamais bien haut, je ne cherche pas vraiment à me grandir.

Que dire de plus ? Très bonne question.

Oh, peut-être est-il temps d'aborder et de découvrir une facette pour le moins inattendue de qui je suis. Ma façon de combattre. Bien que vive et rapide, mes tenues m’opposent souvent résistance et me gênent. Malgré cela, vitesse, précision et agilité sont trois notions qui caractérisent le mieux ma façon de combattre et de me protéger. Heureusement, je n’ai que rarement l’occasion d’en venir aux mains, bien qu’armée d’une sorte de très longue clé appelée Keyblade, je privilégie beaucoup les sorts, surtout ceux concernant la magie noire. Pourquoi ne pas utiliser mon arme ? Simplement car je ne possède pas une grande force physique, j’avoue ne pas vraiment chercher à la développer non plus, chaque chose en son temps. Je ne cherche jamais l'affrontement directe, inutile de risquer l'impossible et de me voir oublier la victoire. Pour cela je privilégie toujours la réflexion avant l'action.

Je possède également une faculté assez spéciale, mon corps devient celui d'un sans cœur, ma peau et mes vêtements deviennent noirs tandis que mes yeux deviennent complétement dorés.


. : Caractère : .


Vous êtes toujours là ? Je ne comprends vraiment pas votre acharnement à mon sujet, je n’ai rien de spécial. Je ... Très bien, je n’aime pas vraiment parler de moi, je n'en ai pas l'habitude, mais s’il n’y a que ça pour vous contentez et me laisser en paix, continuons.

S’il fallait choisir quelques mots pour décrire, je pense que ceux la seraient les plus appropriés pour me caractériser.

- Naïve.
- Sensible.
- Distante.
- Fidèle.

Je ne me connais pas vraiment moi même, ces mots que j'estime me qualifier ne sont ici qu'en raison du fait que j'ai appris à les connaitre, à les ressentir au cours de ces quelques dernières années. Petit à petit certaines choses en ont engendré d'autres, me poussant à développer une personnalité qui n'est peut-être ici qu'en guise de protection. Je n'en sais rien.

La distance en est le principal fruit.

La naïveté est souvent une porte menant à l'inconscience, à l'insouciance, elle m'a déjà conduite une fois au porte de la mort, je ne souhaite pas renouveler l’expérience, pas avant d'avoir retrouvé ce que je cherche depuis tant d'années. Il n'est pas toujours bon de faire confiance aux gens, et pourtant, c'est ce que je fais, ironique quand on dit ne pas vouloir renouveler ses erreurs. Je ne peux lutter contre ce qui semble être ma nature, peut-être qu'avec le temps les choses changeront, qui sait. Il est parfois plus saint d'esprit de voir la bonté dans le cœur des gens plutôt que de voir le mal partout. La folie ne vous apporte jamais rien de bon lorsqu'elle croise votre route, elle ne fait que vous poussez un peu plus vite dans les bras des ténèbres et de la mort. Certes, la solitude n'est pas forcement une meilleure solution, cependant, croyez moi, elle vous fera vivre beaucoup plus longtemps que la folie.

La distance est une sorte de mécanisme de défense, on ne peut craindre ce qui reste loin de soit.

Elle me protège également d'une chose que je considère comme un handicap, une malédiction, ma trop grande sensibilité. Ainsi, moins je m'attache, moins je l'éprouve. C'est aussi simple que ça. La moindre allusion au fait de perdre quelqu'un ou quelque chose de précieux à mes yeux provoque fait naître en moi un immense sentiment de chagrin que je suis tout bonnement incapable de réprimer, pouvant me pousser à pleurer pendant des heures et heures. L'hypersensibilité est un fléau, rien d'autre, et je ne pense pas changer d'avis de sitôt. Si cela marche pour la tristesse, la douleur, il en va de même pour la joie ou tout autre sentiment bénéfique. Trouvez les bons mots et vous serez capable de me faire passer des larmes au rire en un rien de temps, c'est étrange, oui, mais je fonctionne de cette façon. Dans tous les cas, je préfère rester dans l'ombre, rester à l’abri d'un univers que je ne suis pas encore en mesure d'accepter, pas tout de suite, pas avant d'avoir réussi.

Étrangement, je n'ai jamais été poussée à la méfiance. Oh, cela est sans doute en raison du fait que je ne souhaite pas voir le mal partout. J'en ai même développé un très grand sens de la fidélité, pourquoi ? Je ne sais pas vraiment, c'est comme ça, c'est tout. Ma confiance n'est pas pour autant facilement acquise, elle se gagne, elle se mérite. Malgré ce besoin de créer une sorte d'espace entre moi et le reste du monde, je ressens tout de même parfois l'irrépressible envie de m'aventurer vers eux, de connaitre la vraie signification du mot amitié, du mot famille. Je me surprends même à parfois souhaiter nouer des liens avec le monde, aussi petits et insignifiants soient-ils. C'est peut-être pour ça que je ne peux pas m’empêcher de sourire la plupart du temps, enfin, tant que je ne suis pas poussée à pleurer pour une quelconque raison.

Que vous dire de plus ? Mes réponses peuvent être aussi précises qu'évasives.

Tout au fond de mon cœur je connais le vraies raisons qui me poussent à être ainsi, à être seule et fuir le contact des autres. Je cache en moi un très lourd secret qu'il m'est impossible de révéler aux gens dont la lumière est le principal élément, il en va de votre sécurité comme de la mienne. En fait, je ne suis qu'un petit ensemble d'amas de contrastes, aussi complexes que compréhensibles. Tantôt je désire quelque chose, tantôt j'en ai peur et le déteste. Finalement je suis peut-être un peu lunatique sur les bords, je ne sais pas. Surement un des effets secondaire de mon amnésie. Je ne crois peut-être pas en grand chose, mais j'estime que croire en moi c'est déjà beaucoup, et pour cela, je ne baisse jamais les bras, quoi qu'il en coûte, ce n'est pas en renonçant que l'on avance et qu'on progresse. Je ne serai mon propre frein. Rien n'y personne ne m’arrêtera, ma détermination est sans faille. Ma curiosité ne s'applique qu'à moi même, je cherche sans cesse des réponses aux questions me concernant, si cela concerne quelqu'un d'autre, je ne me montre pas clairement désintéressée mais ce n'est pas en m'occupant des autres que je résoudrai mes propres problèmes. Chaque chose en son temps.


. : Histoire : .




. : Il était une fois la Marionnette sans nom : .

« Ténèbres … »

« Ténèbres … »

« Ténèbres … »

Ces paroles, je les entendais sans cesse, elles résonnaient en moi comme un écho incontrôlable que je ne pouvais repousser, trop impuissante pour cela. Etais-je condamnée à tout jamais à errer en ces lieux sans jamais pouvoir en sortir ? Peut-être avais-je commis un horrible crime et qu’il s’agissait là de ma punition, un purgatoire cherchant à m’enchainer et m’étouffer. Le temps n’avait plus aucune signification en ces lieux, je pouvais être ici depuis seulement quelques jours comme je pouvais l’être depuis plusieurs années. Alors j’attendais, encore et encore, assise, recroquevillée telle une enfant cherchant à se protéger d’un monstre tout droit sortit de son monde imaginaire. Peu à peu, je ne prêtais plus attention à l’environnement qui m’entourait, l’habitude ? L’envie d’oublier ? Peu importe, il ne m’obsédait plus.

« Ténèbres … »

« Ténèbres … »

« Ténèbres … »

Un jour, sans trop vraiment savoir comment, pourquoi, le cauchemar s’était arrêté, j’étais libre. Assise contre la roche, je reprenais conscience, j’avais l’impression de m’être simplement assoupis quelques instants, comme si tout cela n’avait été qu’un mauvais rêve. Le soleil brillait haut et fort dans le ciel, j’avais le sentiment de ne plus l’avoir regardé depuis des d’années, quelques nuages de poussières ici et là se faisaient emportés et balayés par le vent. Il n’y avait pas âme qui vive, humains, animaux, végétaux, seulement de la roche et de la poussière à perte de vue. Une chose pourtant réussi à attirer mon attention, comment étais-je arrivée ici ? D’ailleurs, qui pouvais-je bien être ? Plus rien ne subsistait dans ma mémoire, tout s’était envolé. Amnésie ? Souvenirs effacés ? Oublie volontaire ? Je n’avais aucun semblant de réponses, j’étais seule et désemparée. Au final, je ne sais pas si la réalité valait mieux que le cauchemar, l’un comme l’autre semblaient enclin à ne vouloir que mon malheur.

Mon regard s'attardait alors vers le ciel, il n'était pas bleu, il était orangé, comme lorsque le soleil se couche à l'horizon. Pourtant, bien que menaçant, il n'était pas vraiment sombre. Ce crépuscule, je l'ai regardé, admiré, puis crains un certain temps.

Soudain, une voix résonna fortement dans ma tête, j’entendais clairement une voix rauque semblant appartenir à celle d’un vieil homme m’ordonnant d’appeler les ténèbres, de les laisser grandir et m’envahir. Un souvenir ? Il m’avait coupé le souffle, j’arrivais à peine à respirer, l’idée d’être une créature des ténèbres me glaçait le sang. Pourtant, il fallait avancer, je chassais tant bien que mal cette pensée de ma tête. Je réalisais alors quelque chose d’important, ce souvenir m’avait fais prendre conscience de quelque chose, je m’appelais Chii ! Ou alors peut-être que n’était que le fruit de mon imagination, dans tous les cas, je m’en suis contentée et me fit ainsi baptisée, Chii. Ce n’était pas grand-chose, mais tellement réconfortant. Je me sentais un peu plus forte, mais ce sentiment eu tôt fait de disparaitre, une vive douleur s’empara de moi, comme si quelque chose cherchait à me briser de l’intérieur, j’avais mal, très mal. Les ténèbres cherchaient à me contrôler, peu à peu ma corps tout entier fut couvert de cette étrange matière me faisant presque suffoquer, un tel sentiment de rage déferlait en moi, j’étais alors prête à attaquer, détruire tout ce qui pouvait se trouver à ma porter. Une fois de plus, sans que je puisse comprendre quoi que ce soit, une clé de taille conséquente apparue dans mes mains, elle était très longue, aussi grande que moi, noire. Les ténèbres quittèrent peu à peu mon corps pour aller se réfugier dans la clé.

La beauté de cette objet était à la fois captivante et effrayante, une très grande puissance se faisait ressentir à son contacte, un lien venait de se créer. Cette arme n’était pas à la portée de tous, je ne sais pas pourquoi mais je pouvais le sentir, rien qu’en la touchant j’avais l’impression de pouvoir lire et connaitre son histoire, son but, son nom, la keyblade.


« Mécanique des Ténèbres »

Quelque part, je l'enviais ce petit bout de métal, elle connaissait son histoire, ses créateurs, son passé, son rôle, son but. Tous ces souvenirs étaient intactes bien à l’abri de regards indiscrets, alors que moi ... Je n'étais rien de plus qu'une coquille vide à la recherche de quelque chose dont j'ignorais totalement tout, la vie. Posséder une telle arme, en avais-je vraiment le droit ? Pourquoi moi et pas une autre personne ? Seul le temps m'apporterait la réponse.

Le doute n’était à présent plus permis, j’étais bel et bien une créature des ténèbres. Une fois encore quelques questions s’imposaient, l’étais-je de naissance ? Ou le suis-je devenue ? Les réponses me manquaient cruellement. Perdue, je cherchais alors une solution à mon problème, je ne savais pas vraiment si je pouvais considérer cette arme comme un don ou bien comme une malédiction. Cette force obscure, il fallait que j’apprenne malgré tout à la maitriser et la contrôler, il était hors de question que je devienne à nouveau une marionnette sans volonté.

Réagissant à mon souhait de quitter ce maudit endroit au plus vite, ma keyblade se mit à briller avant de se transformer en se qui semblait être une sorte de … Moyen de transport ? Tout était vraiment sans dessus dessous, toute logique semblait s’être dissipée dans les airs. Ainsi commençait mon périple, ma nouvelle vie.

Les années sont passées à une telle vitesse, je n’ai vraiment pas vu le temps s’écouler. Étrangement, je n’ai pas vraiment vieillis, je n’ai aucune explication à cela, peut-être un effet secondaire lié à mon élément. Mieux valait ne pas y prêter trop d’attention. Tout avait incroyable changé au cours des deux ou trois dernières années, la guerre avait déchiré les mondes, la lumière et les ténèbres s’étaient affrontés sans merci, nombreux étaient ceux à être tombés durant ce combat, beaucoup trop. La douleur, la souffrance morale comme physique et les pleurs s’étaient rependus comme une trainée de poudre emportée par le vent. Je n’ai pas eu le courage de me battre, la seule chose que je fis, fut de prendre la défense d’innocents dont je croisais la route, rien de plus. Je n’ai jamais cherché à me lier à quelqu’un, bien que la solitude me pèse, je ne pouvais me permettre de me lier à quelqu’un qui pouvait tout aussi bien vouloir me tuer en apprenant qui je suis, ou bien m’utiliser à des fins personnelles. Ainsi je me suis contentée jusqu’à présent de voyager de monde en monde en compagnie de ma fidèle keyblade, effectuant ici et là quelques petits travaux me permettant de pouvoir vivre un minimum lorsque quelques besoins vitaux commencent à se faire sentir, ce qui est rare.

Pendant des années j'ai cherché à percer certains secrets, malheureusement, les quelques rares personnes étant en mesure de pouvoir m'apporter des réponses sont aujourd'hui mortes, à quelques exceptions prêt. Seul un vieil homme répondant au nom Maitre Yen Sid, un très grands sage aux pouvoirs incommensurables, pourrait m'aider. Pourtant, je n'ai jamais osé m'aventurer jusqu'aux portes de sa demeures, un être servant les forces ténébreuses ne pourrait l'atteindre sans peine, quand bien même je réussirai un tel exploit, me croirait-il ? J'ai de sérieux doutes. Ainsi je me suis donc simplement contentée de l'observer de loin, comme je l'ai toujours fais avec le reste du monde, pendant un temps, jusqu'à me sentir las et fatiguée de ce petit jeu. Un jour peut-être trouverai-je le courage et le force de faire face à ce vieux magicien. Je poursuis malgré tout mon seul et unique but, retrouver mon passé, mes souvenirs. Quoi qu’il m’en coûte je n’abandonnerai pas, même si pour cela je devais finir le cœur et l'âme dévorer par les ténèbres, enfin, si cœur et âme je possède. Je n'ai jamais vraiment réussi à définir ma véritable nature constituant également un tortueux secret donc j'essaye désespérément de percer le mystère. En effet, lorsque je lève un voile, un autre vient s'abaissant, laissant ainsi le doute aussi présent que jamais, heureusement, ma patience n'est jamais à bout. Je ne suis rien de plus qu'une errante en quête de savoir, le monde n'est pas encore prêt à m'accepter, tout comme je ne le suis pas non plus. Ainsi donc je continue ma route à travers l'espace et les étoiles, allant d'univers en univers.


. : Questions : .

1) Votre personnage est-il capable d’aimer, d’avoir une relation ?
Difficile à dire mais je suppose que oui. Rien n'est impossible après tout ! Il suffit juste d'un peu de bonne volonté, de s'en donner les moyens et de trouver les bons mots. Ainsi, le tour est joué.

2) Si l’esprit de votre personnage s’incarnait en un animal mythologique ou chimérique ou réel (nuances acceptées). Que serait-il ?
Un phœnix, cet oiseau de feu légendaire connu pour son incroyable capacité de renaitre de ses cendres encore et encore. Ici, la renaissance serait symbolisée par le retour des souvenirs de la demoiselle. Son passé ne serait plus un mystère, laissant place à une toute nouvelle Chii.

3) Qu’en est-il de la fidélité et de l’esprit de camaraderie de votre personnage ?
Fidèle, elle l'est, poignarder dans le dos, trahir et tout ce qui peut aller avec, ce n'est pas son genre. Quand à son esprit de camaraderie ... Surprise !

4) En vue de votre race, quand pouvez-vous dire que votre personnage a forgé une amitié. Citez quelques unes de vos relations amicales.
Chii n'a pas vraiment d'amis pour le moment.

5) Quelle est la devise de votre personnage ? S'il y en a plusieurs, donnez les toutes.
A cœur vaillant, rien d'impossible, c'est sur cela que Chii se base pour avancer. Elle ne croit peut-être pas en grand chose, mais croire en soit, c'est déjà beaucoup.

6) Vis à vis de votre façon d'écrire, quels sont vos points forts et points faibles?
Mes plus gros points faibles sont sans aucun doute les petites fautes bêtes en raison d'un gros oublie de relecture ainsi que la répétition.

7) Pourquoi incarner ce personnage ?
Je n'ai pas pour habitude de créer mon propre personnage, mais il faut une première fois à tout ! Plus j'écrivais sur Chii, plus j'avais envie de la jouer, de lui donner vie, je me suis beaucoup attachée au personnage en fait. Je ferai de mon mieux pour la faire grandir et évoluer à travers votre histoire !


Dernière édition par Chii le Lun 31 Déc 2012 - 20:54, édité 1 fois
Le Dévoué

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Lieutenant
XP:
208/270  (208/270)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Lun 31 Déc 2012 - 20:09
Est-ce que l'homme aurait-il le droit de créer une vie artificielle, fruit d'un sentiment autre que l'amour? C'est une grande question.

Et comme d'habitude, j'écris au fur et à mesure que je lis, !

Alors pour ce que j'en lis, c'est une description physique assez complète, on dirait même que ton personnage se décrit non pas face à un miroir, mais face à un aveugle. C'est cool malgré deux trois petites fautes ici et là. Mais rien de bien agressif.

Le caractère. J'aime bien aussi, c'est toujours aussi complet, enfin euh... Mais c'est nul! J'ai rien à dire ici, et c'est bon signe.


l'histoire.
Alors je sais pas si c'est du à ma fatigue... Mais je trouve ça un peu confus... Ou alors c'est moi qui le suit, je sais plus trop, j'ai pas très bien compris mais j'ai trouvé ça bien écrit. Je m'en brosse les sourcils, le principe de l'amnésique qui cours après son passé est vu et revu, mais c'est une formule gagnante. Le personnage se rend peut être trop vite compte de son état. Je sais pas trop. Mais en tout cas j'ai un œil qui m'est sortit de la tête.

Enfinbref! C'est une bonne fiche dans l'ensemble, moi je dis Sergent ou Lieutenant... à voir!
La Marionnette sans nom

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Lun 31 Déc 2012 - 20:38
Merci beaucoup de m'avoir donné ton avis Henri.

Concernant le physique et le caractère, fiou, épreuve réussi ! D'ordinaire c'est ce qui me pénalise le plus.

Concernant l'histoire, j'avoue moi même que c'est un peu confus par endroit, c'est peu-être en raison du fait qu'il s'agit de la première fois que j'invente un personnage, d'ordinaire je n'aime pas ça et n'en fais donc jamais. J'ai une réponse concernant son amnésie, sachant qui a donné à la demoiselle, je ne savais pas si pouvais me le permettre ou non, alors j'ai préféré la rendre amnésique et mettre un voile sur cette parie de l'histoire.

Encore merci !
Éclat de l'Océan

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
488/500  (488/500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Lun 31 Déc 2012 - 22:42
Salut Freeze, je suis Batman !

Bref. Je fais ma contribution annuelle au forum (un peu au dernier moment, je le reconnais) en commentant ta fiche !

Je n'ai lu que le physique et le caractère pour l'instant, mais comme ils sont traités de la même manière je pense que je peux donner mon avis dessus maintenant. En fait...

En fait tu as raison quand tu parles de "petites fautes bêtes en raison d'un gros oublie de relecture", parce que dès la quatrième ligne on a "pour ne rien vous cachez". Ça revient assez fréquemment... Je dirais même que ce sont plus de grosses fautes qui surgissent au moment où on s'y attend le moins, sinon c'est plutôt bien écrit. Ceci dit, ça n'a rien à voir ni avec le physique, ni avec le caractère...

Donc ! Honnêtement, je me fous un peu de savoir que ton perso aime les robes en coton parce que la laine ça lui irrite la peau et... Tu saisis ? J'ai déjà oublié tout le contenu (je l'ai lu il y a cinq minutes...), par contre j'ai bien aimé la forme. La description à la première personne, c'est casse-gueule. Comme l'a dit Xaldin une fois (oui, toi, admin de mon cœur !), on tombe facilement dans du "Quoi ?! Vous voulez savoir la marque de mon slip ?! Bah généralement, il est noir, etc..." et on a juste envie de dire "Ah non, je voulais pas spécialement le savoir mais vas-y, slame."

Ce qui m'inquiétait un peu au début de ton texte parce qu'on commence dans ce genre de questions/réponses. Mais là, il y a un truc qui m'a vraiment plu... C'est qu'on a l'impression que Chii est limite gênée de devoir se décrire, qu'elle ne sait pas quoi dire et qu'elle improvise pour qu'on lui foute la paix. J'ai bien aimé cette manière de tourner un truc dont on se fout un peu. Ce qui est dommage, c'est que tu n'assumes pas totalement ce moyen de raconter. Des fois c'est extrêmement présent (genre la première phrase du caractère), mais à certains moments tu retombes dans du banal (genre "Que dire de plus ? Très bonne question. "... Je te jure, en lisant ça j'ai juste envie de répondre "Une question tellement bonne qu'il serait temps d'y répondre").

Cela dit, c'est beaucoup plus présent dans le physique que le caractère. Je trouve le caractère meilleur. Sauf... Sauf quand dans le dernier paragraphe tu sors "Surement un des effets secondaire de mon amnésie."... Ouais, en effet, c'est peut-être quelque chose qui joue sur le caractère de manière globale... ^^ Tu aurais peut-être pu t'y attarder un peu plus.

Bon... Je vais lire l'histoire...

...

Bon... J'ai lu l'histoire...

Autant pour le physique et le caractère, à moins de quelque chose d'énorme je me fous du contenu... Autant pour l'histoire ça joue autant que la forme. Et là, j'ai... rien compris. Enfin les grandes lignes... Elle est des ténèbres, elle est amnésique et a une Keyblade, toussa... Mais à part ça, rien. Je pense qu'en fait, le problème c'est qu'on a absolument aucun repère, j'ai vraiment eu une impression de flou en lisant. On ne sait pas où on est, on a vite fait une ou deux indications chronologiques, et à part ça rien de bien marquant. Comme pour le caractère, je pense que ça aurait été intéressant que tu creuses l'amnésie...

Je vais donc approuver Heinrich le postiche et dire Sergent. En tout cas, il y a de bonnes idées, donc je jetterais un œil à tes Rps.
La lance Tourbillonnante.

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
272/500  (272/500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 2 Jan 2013 - 10:39
    Et donc bienvenue !

    Moi c'est plutôt le contraire... j'ai préféré l'histoire au physique et au caractère.

    Bon déjà, comme l'a dit Aqua qui m'a cité... bah le coup de la question/réponse, c'est très moyen. Ouais clairement, le "Vous voulez savoir à quoi je ressemble ?" faut vraiment éviter, ça donne une allure pas très naturelle à ta description...

    Néanmoins, c'est vraiment très bien décrit. Tu es à la fois claire et complète... et je me suis pas ennuyé en lisant ton physique.

    Y a un petit moment où j'étais un peu perdu, dans le début. Tu dis que ton personnage est dans les normes, physiquement. Peu après, tu dis bien "Pas tant dans les normes que ça, tout le monde me remarque" Alors bon...
    Même si on ne regarde que le physique, qu'on oublie les oreilles de chat et les robes Sakura chasseuse de cartes... bah ton perso n'est pas dans les normes, il me semble ^^.

    Comme tu l'as très bien dit, son visage est à l'image de son corps (...) sans imperfections.

    (Ca m'a d'ailleurs fait assez rire puisque Chii est typiquement le genre de personnage manga pour lequel on ne peut pas dire "visage à l'image de son corps" ^^. C'est à dire : Corps d'adulte, visage d'enfant.)

    Mais dans les deux cas, ce qui en ressort, c'est la perfection de ton personnage. Elle a la fois la naïveté dans les traits de son visage, pas encore ravagé par l'adolescence... et un corps canon (dans le sens "parfait modèle").

    C'est pour moi l'originalité physique de ton personnage... elle est incapable de rester inaperçu (ce que tu as sous-entendu), parce que tout chez elle rappelle une certaine perfection.

    Le caractère est aussi bien que le physique...

    Oui parce que j'ai bien aimé le physique, joli, plaisant et facile à lire.

    Le caractère est intéressant.

    Je n'ai rien à dire de plus sur le caractère, qui ne soit pas déjà dans ce que j'ai déjà dit sur le physique.

    Alors pour le Physique, je dirais...

    ... Difficile à dire !

    Je vais donner une note générale, plutôt.

    J'ai bien aimé l'histoire.

    Floue, oui mais... c'est logique qu'elle soit floue ^^. Ton personnage se réveille avec aucune idée de ce qu'il se passe autour d'elle, elle ne sait pas où elle est, ne comprend pas... découvre certaines choses. Il est normal qu'on n'en sache pas plus, qu'on soit dans le même vague.

    Le gros problème de ton histoire, c'est que tout va trop vite.

    Elle se réveille, a l'air de voir le jour pour la première fois, découvre les ténèbres, sa keyblade, sa non-forme, son planeur keyblade... tout ça en deux minutes.
    (D'ailleurs... qui dit planeur keyblade, dit armure pour voyager dans l'Espace machin, comme le font les héros de BBS.)

    Le reste est bon mais apparaît un peu comme étant anecdotique.

    Sinon cela...

    Ah oui. L'Histoire c'est un peu le moment où tu dois prouver ce que tu dis dans le caractère. Et si certains traits sont prouvés efficacement, j'aurais voulu que tu montres un peu un exemple de naïveté, comme quoi elle fait confiance à n'importe qui.

    Enfin voila. Pour le grade, je te donne... Lieutenant. C'est une jolie fiche.

    Fiche validée et toutes conneries du style.

_______________________________
messages
membres