Derniers sujets
Membre

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
163/350  (163/350)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 8 Nov 2012 - 18:42
Il y a des gens qui critiquent Napoléon, d'autres qui l'adorent ... pour ma part tout le monde connait la réponse, mais si vous voulez l'avis de Niko ...

"CE TYPE SERA UN GENIE !"

Bon, je vous explique ... ca fait deux heures que la charette qu'il a loué pour transporter les affaires dont il aura besoin est bloqué dans les ruelles sales et étroites de l'époque, le Baron Osman n'ayant pas encore revu les plans de la ville. Bon, tout le monde sait que la solution sera temporaire, mais ... enfin ca change pas grand chose à la situation actuelle, ca jure comme des charretiers vu que l'un de ces charmants conducteurs a cassé sa roue juste à un croisement ! Y'a des jours comme ça ... et évidemment, sa destination, c'est pas bien loin après mais hors de question de transporter une armure à la main pièce par pièce ... en plus fait chaud et ca pue, bon sang ... rien à faire, cette charmante petite bourgade à eu raison de construire le métro aussi, tiens ... Il va sans dire que l'ambiance crée par un attroupement de mécontents, des cargaisons qui ne supprtent olfactivement, à défaut de visiblement, pas la chaleur, sans compter les eaux usées, les déchets ...

"... Et les toilettes publique que je vais rejoindre, j'en peux plus boss ..."

Et les toile- ... mais il n'y a pas de ... attends, tu vas faire comment ?

"Pose pas de question dont tu ne veux pas devoir décrire la réponse et surveille le chariot, je reviens."

Que quoi ? Hein ? Mais ...

... Bon, v'la autre chose, me voiçi temporairement un narrateur sans héros avec l'autre cloche en vadrouille dans la cité du même nom ... bon, je suppose que je vais en profiter pour passer un peu de temps à vous faire partager le paysage, ca changera ...

La cité à beau ne pas profiter de tout le charme du modernisme, on ne peux nier un certain attrait (somme tout subjectif, hein), à ces murs érigés à l'ancienne, tenant sur une charpente de poutres en bois suffisament robuste pour résister aux effets du temps. De façon assez contre intuitive pour nous, celles ci ont les étages en partie avancés par rapport au rez de chaussée, tout ca pour faciliter l'évacuation des ordures par les fenêtres. Des services communaux sont censé faire le néttoyage, mais aujourd'hui je les soupçonnent d'être bloqués un peu plus loin ... aissi retrouve-t-on de tout sur les pavés usés : restes de légumes pour la plupart, quelques vaisselles endommagés, un balaî cassé en deux ... servez vous, il y a le choix, en tout cas les rats s'en donnent à coeur-joie, profitant du festin qui leur est continuellement fourni tout en courrant sous couvert des déchêts nageant dans les caniveaux rudimentaires. Courrir, c'est aussi ce que font des gamins, naviguant entre les chevaux et les cariolles pour l'instant immobilisés, jouant naïvement tant que leur jeunesse le leur permet au milieu de ce qui pourrait passer pour un monde bien terne ... un monde où les adultes, non content de vaquer à leurs occupations, râlent dès que les choses ne vont pas comme ils le veulent. Pour preuve, remontons un peu l'allée, histoire de voir notre incident de plus près.

Effectivement, les dégâts sont là, un essieu brisé et un chargement de patates qui sont en train d'être ramassés pour permettre la circulation ... ainsi qu'une foule où ca râle sec ! Dans le brouhara ambiant il est possible de quelque peu distinguer un parisien beugler à propos de son chargement ruiné tandis qu'il prend à parti un de ses collègue, visiblement transporteur lui aussi, qui serait tenu pour responsable d'une collision ayant entraîner le dit accident. Tout autour, témoins et passants n'aident en rien à calmer le jeu, bien au contraire, ca s'invectime de manière assez sportive des deux côtés, probablement à cause du temps perdu pour certain, pour passer le temps pour d'autre, je soupconne même le voisinnage de s'être joint à cette discussion histoire d'y demander le calme ... et ne pas y être parvenu. Mais c'est amusant, je n'aurais pas imaginer une tel pièce de bois se briser comme ca même si deux charettes se croisaient à pleine vitesse ...


"Je suis parfaitement d'accord !"

Ah tiens, tu es de ret - la vache ! Mais ... pourquoi t'es trempé comme ca ?

"Glissé dans une rigole, histoire d'éviter de me faire arracher le visage par rien de moins qu'une Ombre."

Une quoi ? Attends, là, va me falloir une explication.

"Ouais ben le lecteur, il fera comme elle probablement maintenant, il se démer- enfin, il se débrouille, quoi."

... On va dire ça comme ça. En attendant, on fait quoi ?

"On va chercher cette armure ... et demander une explication, le temps que la route se libère."

Nous voilà donc partis ... il est vrai que ce n'était plus très loin, comme je l'avais signalé précédement. Parcourant les rues encombrés beaucoup plus facilement une fois à pied, arriver à la demeure ne fut qu'une formalité ... et je vous laisse imaginer la tête de celui qui a répondu à sa demande d'entrevue quand un individu dégoulinant et mal rhabillé s'est présenté. Il faut dire tout de même une chose, c'est que le quartier n'est peut être pas princier, mais il a le mérite d'être bien situé pour les affaires et en tant que tel, est un peu mieux entretenu que les voisins. Après tout, c'est assez logique que le logis de la famille Loxaerion se trouve ici, vu qu'il s'agissait d'une famille assez riche. Le bâtiment, d'un entretien inpeccable, montrait un côté bourgeois sans être non plus ostensiblement recherché, les trois étages surplombant une petite cours qui tiens lieu de jardin. Une fois traversé, c'est l'envers des murs qui fut révélé derrière la solide porte, montrant un décor sobre mais bien entretenu, le robuste mobilier donnant une impression tant de rigueur que de majesté sobre ... y'a pas à dire, le père du Capitaine avait du goût.

Le domestique en charge de diriger notre héros l'enjoingna d'entrer dans ce qui serait une sorte de bureau, avec tout ce qu'il faut de bibliothèque, de carte de la ville et un comptoir imposant. Derrière, sur une chaise, un individu semblait plongé dans une masse de papiers divers et variés, probablement le notaire à en juger par sa robe, ici pour régler les questions d'héritages sans aucun doute. Une fois notre ami magitechnicien en place dans la pièce et le domestique parti, ce dernier remarqua les yeux du fonctionnaire se porter vers une large caisse situé contre le mur derrière l'homme au poncho.


"Je suppose que vous êtes ici pour les armes du défunt ... dépechez vous, j'ai du travail."

Diantre que le ton employé est acide ... le notaire ne le paraissait pas de prime abord, mais il semble qu'in soit fâché avec les classes populaires ... bon, ok, Niko est tout sauf présentable, mais quand même ... Bon, cela n'empêche pas que de toute manière, il n'a rien à dire ... donc, jugeant le poids de la chose et constatant la gentillesse de ses hotes ayant prévu un tissu pour permettre de faire glisser le tout sans rien abîmer. Bon, allez, ca doit peser quoi ... 10 PS3 au mieux ? ... Euh, je veux dire une quarantaine de kilos ? Ca se fait glisser sans problème sur un parquet comme celui là. Mais tiens, Niko tourna la tête vers la carte accroché au mur ...

"Oh, excusez moi ... je crois qu'un de vos résultat est faux ..." lança-t-il au représentant administratif, qui immédiatement se plongea dans ses calculs écrits à la plume pour tout revérifier ... pendant ce temps cadrant de ses deux mains la carte situé au mur, c'est une image de celle ci qu'il sauvegarde, par sécurité tandis que personne ne regarde ... et tiens, je n'avais pas remarqué les petites croix indiqués en divers endroits, bien vu ! Et juste derrière, les râles concernant "un coup de chance de la part de quelqu'un qui doit pas savoir lire" ont commencé. Pendant ce temps là, une caisse se dirigeait lentement mais sûrement en direction de la porte ...

Quelques vingts minutes plus tard, le temps qu'il aille chercher sa cariole maintenant débloqué, et il embarquait le colis dessus, avec l'aide du servant de tout à l'heure. Plus grand chose à faire, donc, mais cela n'empéchait pas de causer deux minutes, ce que Niko fit sans hésiter.


"Dites ... c'est pas une situation un peu délicate de travailler pour une famille qui se sépare de tout ses biens ?" La question était sommes toute légitime, mais connaissant l'auteur et vu les derniers dévellopements, j'aurais tendance a dire que la question reste orienté ...

"Bah, c'est mieux comme cela. Notre maître n'avait plus toute sa tête récemment. Il passait son temps à prier ou à patrouiller en dehors de ses heures ... honnetement, ca fait quelques temps que une partie du personnel l'avait quitté sans qu'il ne se soucie de la chose outre mesure."

... Ce qui semble une fois de plus confirmer les soupçons de quelqu'un. Il semblerait que les circonstances de la disparition du seigneur Loxaerion méritent un tant soit peu plus d'attention ... c'est en prenant la route de la cathédrale pour y récupérer Max, par plus de sécurité, qu'il s'en retourna au vaisseau Gummi. Mais une chose est sûr, tout ça, c'est à rapporter au Capitaine au plus vite, une infestation de sans-coeurs, c'est quelque chose qui mérite toute l'attention des supérieurs.
Le Drapeau Blanc

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
225/550  (225/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Lun 26 Nov 2012 - 19:43
    Mission accomplie.

    Je ne vais pas faire très long. Ton rp est tout à fait satisfaisant... Il est bien écrit, très original comme à ton habitude... J'ai trouvé drôle de déplorer l'absence des métros ou du Baron je ne sais quoi pour organiser les rues de Paris.
    C'était franchement original, je me suis cru dans un Astérix et Obelix ^^. Je sais plus dans lequel, ils vont à Lutèce (Paris) et la circulation est affreuse, tout le monde s'engueule, y a un chariot qui a perdu une roue ^^.

    Là c'était vraiment cette même sensation, t'arrives à rendre ça oppressant.

    Mais clairement, y a un défaut dans ton rp : J'ai du le lire deux fois parce qu'il n'est pas très compréhensible...

    Ou plutôt, la fin est bizarre. Il m'a fallu du temps pour comprendre cette histoire d'erreur de calcul et de carte photographiée ^^... Et pire que ça... J'ai pas compris la conclusion, en fait. Tu sous-entends que le Seigneur Loxaerion a commencé à divaguer, genre parce qu'il commençait à devenir un sans-coeur ? Bon c'est sûr, j'ai pas cité la cause de sa mort donc j'accepte totalement l'idée mais faut que je sache si c'est ça ^^.

    Enfin voila, je suis globalement... content de ton rp.

    Mission facile, 11 xp, 110 munnies et 2 PS en force.

_______________________________
messages
membres