Derniers sujets
» La Menace Chocolatée
par Huayan Song Aujourd'hui à 14:24

» Il faut du soin
par Pamela Isley Aujourd'hui à 12:18

» Thé glacé sous les palmiers
par Kurt Brown Hier à 16:25

» Aux abonnés absents
par Kurt Brown Hier à 15:06

» Après une pause
par Abigail Underwood Hier à 13:24

» Libre, l'univers pour t'accueillir
par Abigail Underwood Hier à 13:11

» Est-ce qu'il y a un médecin dans l'assemblée ?!
par Chen Stormstout Hier à 12:04

» Entre ciel, terre et campagne
par Agon Wiley Hier à 9:49

» Des morceaux de Fred dans les cheveux
par Jecht Hier à 1:43

» Les Orphelins
par Natsu Dragneel Mer 19 Juil 2017 - 21:43

» Réglementations et demande de Partenariat
par Le Cygne Mer 19 Juil 2017 - 16:45

» Trois petits oiseaux
par Le Cygne Mer 19 Juil 2017 - 7:18

» Chasse aux trésors et/ou aux monstres
par Lili Mar 18 Juil 2017 - 10:47

» La Chute de Nottingham
par Freyja Crescent Lun 17 Juil 2017 - 23:23

» Une main tendue
par Cissneï Lun 17 Juil 2017 - 21:27


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Une nouvelle cloche...
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 266
Age : 24
Localisation : Citée du Crépuscule, dans un café
Date d'inscription : 28/08/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
148/500  (148/500)
Mar 23 Oct 2012 - 19:36
    Le jour de la réunion, un vaisseau se posa à l’abri des regards dans un hangar de la Shin-Ra et son pilote se déplaça comme le plus banal des riches avec un vaisseau en dehors du bâtiment. Encore cette ville, ce monde qui lui a apporté bien des malheurs mais aussi de biens beaux souvenirs qu’il se refusait de voir. Difficile de se souvenir si ça dernière visite était pour aider Relm, son élève et petite-fille d’un vieil ami, ou pour livrer des armes à un groupe anti-consulat à la place du fournisseur d’origine et voler le paiement de ce dernier. Mais penser à eux, ces jeunes qui souhaitaient changer les choses par la force lui l’aida à affirmer sa volonté et profiter de la fameuse réunion des chefs pour agir.

    Il ne faisait pas nuit mais encore bien jour, il ne pleuvait pas mais le ciel portait une robe de nuages claire. Les jardins étaient tous en beautés et des rires d’enfants, des cris de marchands ainsi que du monde qui parle, la ville typique. Bell se mit à sourire doucement, des souvenirs propres ainsi que des plus anciens lui montait à la tête. Et au milieu des maisons et des commerces, le même château s’élevait et ses tours avaient des noms uniques. Dans l’une de ces tours se trouve un homme à abattre mais plus près de lui, dans la même rue, Bell reconnu un des jeunes qu’il avait rencontré pour sa mission de vente d’armes. C’était un soulagement de le voir en vie, et l’espoir de lui priver de l’occasion de lever une rébellion contre le Consulat devenait primordial.

    Son pas se pressa en direction du QG du Consulat en prenant des rues discrètes qu’il avait en mémoire sans quitter son objectif de vue et trouver le bon moyen d’agir rapidement sans attirer la colère des membres qui devaient être sur le qui-vive. Sur l’allée principale, l’ex-mercenaire resta dans l’ombre et enfin voir que des gardes veillaient à l’entrée. Bell prit une grande inspiration, incanter une nouvelle apparence physique avant de se présenter au grand jour pour marcher d’un pas décidé vers les gardes. Les mains écartées, impossible de voir son visage sous le capuchon de sa combinaison noir. Tout ce que voyaient les soldats était un homme de taille moyenne et mince mais dons la tenue a souvent été connue pour être celle d’un groupe nommé l'organisation XIII. L’inconnu se mit à courir dans leur direction et à frapper des mains, sa voix imperceptible alors que les gardes le sommaient de s’arrêter. Durant le court d’un instant, l’homme en combinaison noir disparu dans un nuage de fumée, un nuage dont l’ombre d’un primate était visible avant de disparaître.

    Alors que l’intention était portée à l’entrée du sommets des arts, Bell ricana à les voir s’agiter alors qu’il était déjà à l’intérieur grâce à son gorille blanc. Ce n’était qu’un balcon mais ce n’était pas possible d’invoquer sa chimère plus loin sans être sûr qu’on ne l’y voit. L’ex-mercenaire alla se cacher dans l’ombre après avoir vérifié que c’était sûr. Les mains jointes, une invocation était murmurée pour faire appel aux âmes des défunts qui devaient hanter les lieux…


    Ceux qui ont succombés d’une lame, d’une flèche, d’un poing ou d’une balle, venez aussi silencieusement qu’un soupire. Soyez mes guides sur votre dernier domaine et montrez-moi

    Trois silhouettes se levèrent face à lui, le dos légèrement courbés alors que leurs traits manquait, ils ressemblaient à ces ombres allongées qu’on découvre derrière soit en marchant en direction du soleil. Malgré leur yeux auraient pu faire penser à des sans-cœur mais l’invocateur était rassuré de voir un coup de main pareil. C’était bien des guides, ils connaissaient les lieux mais surtout le lieu où repose celui qui leur causa une mort si pénible. Les ordres étaient simples : Trouver et s’arrêter devant la chambre de Frollo si personne d’autre que ce dernier s’y trouve et qu’il n’y ait pas trop de témoins.

    Il était plein d’assurance mais il ne faisait que se voiler la face. L’homme aux cheveux bleus savait très bien qu’avec le boss ailleurs, les membres du Consulats étaient prêt à faire face à une attaque aussi petite soit-elle. Il fallait faire vite, l’alerte donnée à l’entrée n’allait peut-être pas attirer les gros bras mais son objectif n’était pas une simple goutte dans l’océan.

    Les dernières invocations étaient assez vite en place, à croire que ces âmes n’attendaient que ça. Bell se concentra un instant pour déterminer l’endroit où ils se trouvaient pour joindre à nouveau ses mains après s’être levé et commença une incantation. Sur place, devant les deux soldats qui gardaient la chambre, un gorille blanc apparu en un instant pour les attraper au niveau du col pour en jeter un contre une armure qui servait de décoration et le suivant bien plus loin pour le faire fuir et appeler à l’aide. Les âmes renvoyées, Bell attendu que le gorille se débarrasse de la porte d’entrée dans un fracas tel que lui-même pouvait l’entendre avant de prendre la place de l’animal. Devant le pauvre homme malade, l’homme en tenue noir réajusta ses gants tout en s’approchant du lit, piétina les morceaux de la porte qui jonchaient sur le sol avant d’attraper sa cible par le col, approcha sa bouche de son oreille en faisant bien attention de dissimuler son visage…

    Regarde-toi dans ta tour d’ivoire…À manquer de souffle alors que ton groupe ruine le magnifique visage de ce monde… Une armure sans tête se leva sur le lit de Frollo, la lame glacée de son épée se réchauffant dans le sang du pauvre homme qui en eu le souffle coupé, qui agrippait le manteau noir de son meurtrier tâché de sang. Fit exprès de croiser son regard, chuchotant encore. Je porte le nom d’un homme qui rêvait de changer les choses…Un homme mort bien avant que tu n’apportes tes idées ici… Mais c’est à mon nom que je t’envois en enfer !

    Alors que les gardes accourraient, alors que celui qui était assommé contre un mur ramassa sa lance et, qui sait, voir un membre important du Consulat faire au plus vite, Bell força l’au-delà à envoyer le vieil homme en enfer pour être certain que le paradis ne lui ait pas offert. Il commença à se fatiguer, ça faisait bien 6 minutes qu’il avait prit une autre apparence et qu’il enchaîne la même invocation. L’ex-mercenaire s’approcha de la fenêtre, l’ouvrit alors que les pointes des hallebardes pointaient son dos avec des sommations de se rendre. Il entendait parfaitement les mains tremblées sous le spectacle de leur chef mort les yeux grands ouverts. Il avait prit soin d’ajouter une sorte de voile sombre sur son visage grâce à la métamorphose et se retourna pour leur faire face, les bras le long du corps et les poings serré. L’inconnu en costume noir se laissa tomber en arrière, la tête la première alors que bien plus loin, le gorille blanc commença à courir de toit en toit pour s’éloigner du QG du Consulat.

    Le sol se faisait de plus en plus proche, l’invocateur échangea pour la dernière fois sa place avec le gorille blanc qui disparu seul en se fracassant le crâne. Bell, de son côté, était heureux de voir que sa chimère l’avait apporté non loin de la station Shin-Ra et annula enfin la métamorphose pour retirer son costume ainsi que le sang qui était dessus. L’ex-mercenaire perdit un peu l’équilibre et se rattrapa contre un mur, sa présence en ce monde était bien courte mais le rythme de ses invocations était encore bien trop rapide pour ne pas en ressentir les effets.

    C’était étonnant de ne pas avoir eu tellement de difficultés, à croire qu’il avait mal jugé ce groupe… Mais après ça, il était certain qu’il sera impossible de refaire un coup pareil. Il marcha paisiblement vers la station pour retourner à son vaisseau, même si la nouvelle de la mort de Frollo ne devait pas se répandre de suite, l’ex-mercenaire se devait de quitter ce monde avant qu’on ne bloque les appareils au sol. Essoufflé, affalé sur son siège de pilote, Bell ouvrit un soda de sa réserve personnelle alors que Le Jardin Radieux se faisait de plus en plus petit derrière lui…

    Cet homme en bleu ricana doucement, porta même un toast avant de vider sa cannette de quelques gorgées…


    Ainsi retentie une nouvelle cloche…
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La lance Tourbillonnante.
Masculin
Nombre de messages : 1675
Age : 23
Localisation : Tour de Yen Sid
Date d'inscription : 25/05/2007

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
272/500  (272/500)
Lun 29 Oct 2012 - 16:13
    Exploit accompli.

    Très bon exploit, très bien mis en scène ^^. J'aime beaucoup la classe de ton personnage, ici... Clairement, tu en imposes ^^.

    Le combat est comme à ton habitude : malin et compréhensible.

    Le seul défaut qui reste et que je ne souligne pas souvent avec toi, c'est l'orthographe.
    On peut dire que ton orthographe, ta conjugaison et tout ça, sont corrects. Néanmoins tu fais souvent de petites fautes qui sont dommages quand même.

    "soupire" s'écrit "soupir".

    "je t'envois" s'écrit "je t'envoie"

    "Ainsi retentie une nouvelle cloche" devient "Ainsi retentit une nouvelle cloche". C'est un passé simple à la 3psg donc il n'y a aucune raison que ce soit "ie". C'est comme "il vit", "il comprit"

    C'est dans ce genre de belles phrases que faire une faute de conjugaison, c'est pas génial.

    Si je dis ça, ce n'est pas pour trouver quelque chose à critiquer... Simplement, je vois ton rp et je me dis "très bien mais..." et ici, le défaut c'est l'orthographe ^^.

    Et ainsi disparut le fils de Calliope !

    Mission avancée.
    34xp, 340 munnies et 3 PS, 2 en dex et 1 en vitesse.

    Bonus : Tu as pris le bouquin de magie que lisait justement Frollo... Ce livre t'apprend le sort :

    Dopage : Actif.L'utilisateur utilise un sort pour augmenter temporairement ses facultés, le contrecoup est cependant dur. Mag : 17 For : 5

    Sort que je t'ajoute de ce pas !

_______________________________
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite nouvelle du Renard
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» NOUVELLE INTERVENTION MEURTRIERE DE LA MINUSTAH/FLASH
» Comment créer sa nouvelle équipe ?
» Bienvenue à notre nouvelle modératrice