Derniers sujets
» En ligne de mire
par Cypher Aujourd'hui à 0:41

» Contrats - Demande de Mission
par Surkesh Aujourd'hui à 0:10

» A l'abordage !
par Surkesh Aujourd'hui à 0:09

» Le savoir c'est le pouvoir
par Surkesh Hier à 22:07

» Tombent les masques
par Lenore Hier à 16:52

» Tour du Propriétaire
par Narantuyaa Jeu 14 Déc 2017 - 18:21

» Bric à Brac
par Chen Stormstout Jeu 14 Déc 2017 - 16:06

» Cachons tout ça
par Death Jeu 14 Déc 2017 - 15:37

» Pourtant, rien ne change
par Death Jeu 14 Déc 2017 - 11:22

» Chasse aux corsaires
par Pamela Isley Jeu 14 Déc 2017 - 11:14

» J'ai PAS mal à mon forum
par Fiathen Jeu 14 Déc 2017 - 8:07

» Que la vengeance commence!
par Kestia Mer 13 Déc 2017 - 22:18

» Camanaich et Entraînement de combat et agilité
par Cissneï Mer 13 Déc 2017 - 19:09

» ...comme si c'était hier !
par Lenore Mer 13 Déc 2017 - 12:23

» Mille Épines
par Death Lun 11 Déc 2017 - 18:27


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Le Supplice.
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 43
Age : 27
Date d'inscription : 22/10/2011

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade:
XP:
138/650  (138/650)
Sam 20 Oct 2012 - 14:36
    « Vous voulez que je soigne un monstre ? »

    « Ouais. »

    Personne ne voulait le soigner, parce que c'était un monstre. Max regardait avec sévérité la guérisseuse. Elle était magnifique et pure, l'errant pouvait sentir sa chasteté à des kilomètres. Sa peau douce et bronzée contrastait magnifiquement avec sa robe blanche. Elle regardait avec autant d'étonnement que de douceur l'homme aux cheveux rouges.
    A vrai dire la jeune femme était choquée... Et elle n'aurait sut dire si c'était en bien ou en mal. Des héros en vue elle en avait vu défilé des tas... Mais jamais aucun d'eux n'a demandé à ce qu'on soigne un monstre, surtout qu'en général... Soit le monstre meurt, soit le héros meurt, soit les deux. Elle détestait ce monde plus que tout ce monde barbare où quoiqu'il arrive, tout se finit dans le sang. Elle qui voue sa vie à sauver la vie des gens, qui est née avec ce pouvoir sacré ne peut supporter qu'on bafoue cette chose sacrée qu'est la vie et en cela elle se mit à éprouver de l'admiration envers cette personne qui pour une fois avait vu une autre issue que la mort.
    Si elle savait...

    La mage blanche fermât les yeux tristement, portant une main à son coeur... Elle détestait ce monde ! Et ne pouvait soigner le Chocorouge.

    « Je suis désolée... Je ne peux pas... J'aimerais le soigner mais Hélios en est témoin que je ne peux pas ! »

    « Hélios ? C'est qui cette tapette ? Ton homme ? »

    La jeune femme sourit d'indulgence face à son ignorance. On a jamais vu une guérisseuse refusé de guérir... Elle lui devait au moins de chasser un peu de son ignorance.

    « C'est le Dieu du soleil à qui rien n'échappe. C'est lui qui sur son char trace la route du soleil qui nous illumine. Il voit tout et sait tout. »

    « Putain t'as un sacré mari. Bref soignes-le ! »

    Elle ne dit rien, se contentant d'afficher un visage triste et empli de regrets.

    « Si je le soigne... Que va-t-il arriver ?! Il pourrait causer des ravages terribles ! »

    Max restât de marbre. Il faut dire que lui n'en avait pas grand-chose à foutre qu'il cause des ravages, au contraire ca le ferait bien marrer !
    L'oiseau rouge s'agitât soudainement, comme un sursaut de vie... Ou plutôt un sursaut d'agonie, la bête toussait à moitié-vivante, a mesure que son plumage perdait de son rouge éclatant, il en devenait plus froid... Un silence atroce envahit la petite maison, laissant place à l'horrible supplice de l'animal qui se mit à cracher du sang plus que de raison. Le guérisseuse observait ce terrible spectacle puis remarquât le visage sombre et stoïque du héros. A force de voir les gens souffrir on finit par ne plus se laisser leurrer par les sois-disant guerrier qui n'ont jamais mal. Un filet de sang parvenait finalement à couler le long de sa bouche.

    « Soignes-le ! Je ferais tous ce que tu veux en échange mais sauves-le putain ! »

    « C'est toi qui doit être sauvé, pas lui ! Je refuse de soigner une créature qui tue ! »

    [olor=darkred]« Soignes-le. Je te jure qu'il ne tuera plus personne, je le tuerais avant qu'il y arrive ! Mais... Merde je veux qu'il vive ! »[/color]

    La jeune femme fermât les yeux, comme si elle refusait de voir quelque chose. Ses yeux s'humidifiant petit à petit. Si Max pouvait voir quelqu'un avec les tripes à l'air et en rire, voir une femme pleurer ne restait que difficilement soutenable mais il ne cessât de la regarder, ne bifurquât pas du regard. Elle... C'était le jour pour laver son crime.

    « Je vais commencer par te soigner ! »

    « Non... »

    Max ne saurait accepter de se faire soigner. Car s'il pouvait empêcher le Chocorouge de tuer... Lui continuerait de tuer et n'accepterait pas d'infliger ça à cette femme. Max a toujours épargné les femmes. Jamais une femme n'aura à subir ses coups ou une atroce vérité. Un homme se doit de traiter les femmes... Avec la plus grande douceur.
    Mais aujourd'hui il n'a pas réussit et elle a parfaitement compris la raison de ce refus. A croire que tous ici doit finir dans la mort.

    « Ce monstre que j'ai soigné... C'est justement ce chocobo... C'est une créature mauvaise, elle est incapable de dominer ses instincts destructeurs ! »

    « Alors je le ferais pour elle ! »

    « Vu son état je suis la seule à pouvoir le soigner... Et je me refuse à le faire une deuxième fois. »

    Max serrait les dents à s'en déchirer la mâchoire, ses yeux rougit de sang. Tout son corps était tendu, comme sur le point d'exploser. Son sang chauffait et la pression semblait trop importante à tenir.

    « Je suis désolée... Toutes mes condo... »

    L'errant n'en avait rien à foutre, il avait sentit la créature mourir sur ses épaules... Putain il avait envie de chialer tellement ca lui faisait mal. Protéger c'est dur... Beaucoup trop dur, moins que détruire en tout cas. Son chocobo était mort, c'était fini... Comme toujours Max ne peut pas voyager accompagné. Même un monstre n'arrive pas à survivre avec lui. L'errant sortit et laissât le poulet tombé au sol. Il voulait la tuer... La détruire, la violer et l'abattre mais il n'allait pas s'abaisser à ça... Il sortit et vit le Grecque en sur-poids, ce connard l'avait suivit clairement intéressé par l'idée de récupérer son monstre.

    L'enfoiré n'était pas seul et il était armé d'un glaive. Il aurait sourit si le chocobo avait été là, ca aurait pu être fendard... Mais là il était juste énervé, dégouté et... en deuil.

    « Il est en vie ?! Ton prix sera le miens ! »

    Max avançât sans lui prêter attention, lentement il passât à côté de lui. Ce mec n'arrêtait pas de parler, cherchant à savoir le pourquoi du comment de quoi. L'errant en avait marre de l'entendre et attrapa son visage à l'aide de sa main droite, d'un geste aussi violent que vif.

    Ce monde n'est pas pour lui... Max n'est pas un héros... Héhé...

    Crack !

    « Allez, il est temps que je me fasse connaitre !!! »

    En cette triste journée Max était résigné.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La lance Tourbillonnante.
Masculin
Nombre de messages : 1675
Age : 24
Localisation : Tour de Yen Sid
Date d'inscription : 25/05/2007

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
272/500  (272/500)
Sam 20 Oct 2012 - 17:48
Exploit accompli.

Bon exploit. J'ai eu peur d'une mission banale, où tu réussirais à convaincre de ta volonté "qu'il faut guérir l'oiseau". Mais bon, le déroulement était plus original plus que ça.

La mission est vraiment bien, un peu touchante, et plus profonde que ce à quoi je m'attendais vraiment. C'est une très bonne suite à ton premier exploit.

Très facile.

6 xp, 60 munnies et 1 PS en dextérité.

_______________________________
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le supplice du repas. ARK. [Libre ; ]
» Haïti - Économie : Selon Daniel Supplice la diaspora est prête a investir mais..
» Message de Daniel Supplice et Ady Jean Gardy
» [event jour] Te revoir serait un doux supplice [JunHong Yoon/Bonnie Flinfletcher]
» Supplice de la Colombe