Derniers sujets
AcceptationHier à 21:26FiathenL'étoile des vœuxLun 19 Aoû 2019 - 22:05KuroAprès GuerreLun 19 Aoû 2019 - 20:34Heinrich VentrecrocTout un programme !Lun 19 Aoû 2019 - 15:15Erik WoodsZombardiers et cervelles moisiesLun 19 Aoû 2019 - 14:34Ioan KappelLes roses sont bellesSam 17 Aoû 2019 - 23:05Irelia AlishinaBienvenue à la Ville d'HalloweenSam 17 Aoû 2019 - 19:12VentusDistille-moi une vodkaSam 17 Aoû 2019 - 17:24Ioan KappelIl y a toujours un cheminVen 16 Aoû 2019 - 11:31Chen StormstoutLe colloque des CaryatidesMer 14 Aoû 2019 - 20:37Irelia AlishinaVamos a la playaMer 14 Aoû 2019 - 12:57Huayan SongLà est le foyerMar 13 Aoû 2019 - 18:59SoraSombres horizonsJeu 8 Aoû 2019 - 14:24Chen StormstoutBirth by SleepMer 7 Aoû 2019 - 22:35Chen StormstoutEscaleMer 7 Aoû 2019 - 18:26Death
Membre

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
"Je vis des hauts et des bas" Left_bar_bleue163/350"Je vis des hauts et des bas" Empty_bar_bleue  (163/350)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 18 Oct 2012 - 20:37
"... et c'est là que je l'ai vu. Un monstre térrifiant, d'au moins quatre mètres de haut ! Des poils hirsutes probablement gluant tant la saleté semblait en faire partie inhérente, couvrant toute la surface de ce quadrupède infernal, suffisament court sur patte pour que son ventre laisse un sillon sur le sol tandis qu'il hésitait entre courrir et ramper, mais tout de même vif et rapide ! Seul trois orifices visibles dans cette masse nauséabonde et toxique permettait de dessiner un semblant de face pour ne pas dire de visage, deux servant à la vision par de petits yeux malsain et fuyant, dont le rouge faisait contraste avec le beige sale dégoulinant vers le sol. Mais surtout, un peu en contrebas, hérissé d'un lot de crocs tous aussi gros et tranchant que votre couteau à viande sanguinolant après avoir préparé un steak tartare, une gueule menant vers un véritable enfer de digéstion à la fois malodorant et corrosif. Le tout n'aurait sa place qu'à deux endroit : dans un musée des horreurs et face à moi, car tel était en ce jour ma destinée, éliminer une fois pour toute ce fléau venu tout droit de l'outre-enfer pour hanter l'existence des simples mortels dont il se délectait littéralement corps et âmes."

"Et ainsi donc, c'est dans ces cavernes sombres et humides où elle s'était terrée pour éviter les battus que, après des heures d'explorations solitaires dans les ténèbres éclairé par une lanterne dispersant à peine le rideau de mort m'entourant que enfin mes recherches se terminèrent ... les roches taillés par les mineurs et chercheurs d'or allaient bientôt être témoin d'un affrontement sans précédent, où le sang coulerait plus à flot que le mercure de ces premiers exploitants aurifères ne l'a jamais fait. Une lutte titanèsque entre la Lumière de la surface et les ténèbres des plus grandes profondeurs, un combat qui entrera dans les annales, si toutefois quelqu'un pouvait en fait le récit une fois terminé. Toute la tension qui s'était accumulé durant cette interminable traque allait pouvoir se libérer des deux côtés du champ de bataille, restreinte par la montagne de roche et de terre qui allait à la place résonner du fracas des armes et des griffes. Il ne suffisait que d'un mouvement, de moi ou d'elle, pour que les hostilités soient définitivement engagé, ne laissant probablement qu'une seule personne debout lors de son dénouement. Une seule petite vibration et l'enfer alait s'abbatre."

"... Et, a ce moment, le bois d'une des poutres craqua. Ce fut le signal. La créature fut la plus rapide, bondissant en avant de toute sa masse, ne laissant que peu d'espace pour manoeuvrer dans l'étroit boyau. C'était un train de haine et de mort qui se jettai sauvagement sur moi alors même que je n'avais pas encore pu prendre ma décision sur comment approcher ce combat. Ce n'est donc que par réflèxe que je tentais la défensive, attedant l'assaut et le contact imminent pour tenter une contre attaque. La roche pliait presque lors de l'assaut tandis que la machine vivante chargeait avec une hargne et férocité de prédateur alpha. Ne pouvant que me contenter d'attendre mon moment, j'espérais trouver très vite une ouverture, pouvoir frapper moi même ..."

"... Cela n'arriva pas. Je fut promptement et rapidement écrasé par l'indicible ... chose, qui ne se rendit probablement pas compte qu'elle m'avait aplati comme une crêpe."


Et c'est là que tu t'es rendu compte que tu n'as pas sauvegardé, hein ?

"Exactement"
messages
membres