Derniers sujets
» L'enthousiasme éternel
par Agon Wiley Aujourd'hui à 4:31

» Beau gosse
par Arthur Rainbow Aujourd'hui à 4:06

» Hybris
par Arthur Rainbow Aujourd'hui à 0:24

» Rex tremendae
par Matthew March Hier à 21:55

» Reading Project
par Sauron Hier à 21:00

» Un soir, une fête, une femme, un homme
par Septimus Hier à 20:55

» Pensées rationnelles
par Cissneï Hier à 19:29

» Entremetteuse
par Arthur Rainbow Hier à 19:24

» Aux abonnés absents
par Rufus Shinra Hier à 12:02

» Les Orphelins
par Septimus Mar 19 Sep 2017 - 19:06

» Changer de tête
par Pamela Isley Mar 19 Sep 2017 - 18:15

» La nature a horreur du vide
par Lenore Mar 19 Sep 2017 - 12:00

» Les sans-coeurs aussi ont le droit de se marrer
par Lenore Mar 19 Sep 2017 - 9:37

» Le glorieux et puissant être mystérieux !
par Surkesh Lun 18 Sep 2017 - 23:31

» De retour au bercail...
par Surkesh Lun 18 Sep 2017 - 22:20


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Le fou noir
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La Danse Folle ♪
Masculin
Nombre de messages : 84
Age : 26
Date d'inscription : 01/07/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: General
XP:
370/0  (370/0)
Lun 8 Oct 2012 - 17:56


    Suite de : La tour blanche

    « Voici une AUTRE annonce public apportés par Kefka Palazzo ! »

    Le coq balayât du regard la place où il se trouvait. L'annonce qui devait être faite aujourd'hui était d'une importance capitale et le crieur public se devait d'attendre qu'une foule assez dense soit présente. Une fois qu'elle l'eut été, il voulut entamer de reprendre jusqu'à ce qu'émerge de la foule un bouffon. Celui-ci s'approchât à petit pas discret mais pressé du coq, tous les yeux braqués sur lui.
    Une fois au niveau du crieur, Kefka, parce que c'est bien de ce bouffon là qu'il s'agit et pas d'un autre tocard peinturluré, entamât de chuchoter quelques mots à l'oreille du coq, plaçant ses mains en étau comme pour emprisonner ses sombres murmures.

    « Kefka Palazzo n'en a rien à... Vous êtes sûre... ? » dit-il et en voyant que l'arlequin acquiesçait, il reprit. « Kefka Palazzo n'en a rien à FOUTRE de ce que vous pensez ! Et si vous n'aimez pas ça, vous n'avez qu'à embrasser ses babouches ! »

    Sans que l'on ne s'y attende, Kefka poussât le coq pour se révéler à la lumière du jour, un sourire radieux au visage et les bras écartés, à la manière d'un mauvais acteur. Le bouffon se raclât grossièrement la gorge, il ferait un bien meilleur crieur public !

    « Première annonce ! Toute personne s'opposant d'une quelconque façon, d'une façon quelconque ou étant soupçonné de s'opposer d'une manière quelconque ou quelconque manière au roi sera... éliminé ! Dans d'atroces souffrances si possible. »

    Personne ne s'en étonnât, cela faisait plusieurs jours déjà que le monde était en guerre, ce n'était qu'une officialisation. Ce qui inquiétait plus les gens en revanche... C'était le fait que cette annonce soit la première de ce que le monde pressentait comme une longue série d'annonce.

    « Deuxième annonce, pour soutenir l'effort de guerre la taxe dont vous devez vous acquitter a été doublé ! »

    Un homme s'élevât parmi la foule. Non il n'avait pas peur de prendre position... De s'opposer à ce clown. S'il ne se calmait il n'aurait d'autre choix et rejoindrait la révolution, rien ne lui importait plus que la justice et la liberté ! Cette homme était un monstre et il fallait l'arrêter ! Le Shériff était là et toute la foule autour pourrait le battre... La force du nombre et de la rage ! Il le faisait pour lui, sa famille et ses amis. A partir d'aujourd'hui il sort de son trou et fera front ! Il ne pliera pas l'échine !
    Il le faisait... Pour sa dignité d'homme ! Enfin pas vraiment, c'était un tigre mais on s'en fout.

    « C'est trop cher on ne peut pas payer ! Vous ne voulez que nous ruinez rien de plus ! Je refuse de payer la taxe et j'invite tout le monde à se battre ! »

    La garde du Shériff commençât à bouger quand ils remarquèrent que Kefka... L'ignorait. Le Shériff n'en avait strictement rien à faire de ce tigre, il continue juste son annonce, affichant un mépris total pour ce potentiel révolutionnaire. Et le tigre... N'était pas préparé pour ça. Peu lui importait de se battre, de débattre, d'être attaqué ou quoique ce soit mais non, il était ignorer car comme l'a dit précédemment le crieur public... Kefka n'en a rien à foutre de ce que pense la plèbe !

    « Troisième annonce, les gardes n'ont pas à payer des impôts et leur paye a été augmenté ! Une paye de garde permet largement de payer la taxe pour deux personnes ! Nous acceptons femmes et enfants dans la garde tout le monde est le bienvenue ! Nous acceptons femmes et enfants dans la garde tout le monde est le bienvenue ! Quatrième Annonce ! »

    Il ne s'arrêtera donc jamais ?! Et bien non !

    « Toute personne me remettant un membre de la révolution, ou une personne soutenant celle-ci... N'aura pas à payer la taxe du mois ! Et si vous portez une arme ou une armure alors que vous n'êtes pas de la garde... Vous serez exécuté parce que seul les gardes ont le droit à des armes et des armures ! »

    « Mais qu... »

    « Ta gueule moins que rien ! Kefka t'offense... ? Non ! Il t'insulte et si tu le fait chier tu vas lui donner envie de recommencer !!! Qu'est-ce que tu vas faire maintenant ?! »

    Kefka se précipitât d'un pas joyeux et élancé, plaçant son bras autour de son cou, comme s'il voulait se rapprocher de lui, enlever cette distance entre le Shériff et le peuple.

    « Je rigole, je blague ! Je pense que tu devrais vraiment te relaxer Tigrou. Tu sais un Shériff doit faire des choix difficiles... Surtout en temps de guerre ! Tu m'as l'air costaud en plus ! Rejoins la garde ! Nous devons être solidaire en temps de guerre tu sais... Parce qu'après ce que tu viens de me dire, si tu ne rejoins pas la garde... Tu deviendras des plus suspect ! »

    « Crève salopard ! »

    Le Tigre sortit une dague de sa veste et rugit en direction du bouffon, prêt à abattre sa lame dans sa carotide ! Il se précipita loin de lui, s'éloignant maladroitement grâce à son psychisme, et d’un claquement de doigt, foudroyât l'animal, de multiples éclairs bleutés noircissant ce qu'il restait de jaune su son pelage.
    Kefka dépoussiérât sa tenue et vit avec une joie non dissimulé que personne n'a réagit, malgré leur visage effrayé... Le Tigre se relevât, amoindris mais encore capable. Enfin, capable jusqu'à ce qu'un garde le poignarde avec son épée, dans le dos.

    « ÇA ! Ça c'est ce que j'appelle un réflexe qui déchire ! C'était MORTEL ! »

    Admiratif, le Shériff se mit à applaudir et la foule le suivit par peur de représailles. Un immense sourire se dessinât sur le visage du bouffon... Les gardes n'applaudirent pas et restèrent de marbre... Quoi de plus normal ? Applaudir était la dernière chose à faire... Applaudir ne faisait qu'aggraver les choses. Bande d'hybrides attardés...

    « Le premier qui s'arrête d'applaudir... EST MORT ! »

    Car tous autant qu'ils sont... Ont fait un choix, celui de se soumettre et d'accepter les horribles caprices du Shériff. Les applaudissements continuèrent, au départ c'était simple. Chacun guettait son voisin, non seulement pour voir si celui-ci montrait des signes de fatigues mais aussi pour y déceler un quelconque signe d'appartenance à la rébellion... Qu'est-ce qui peut arrêter Kefka maintenant ? Le Roi et les Nobles sont isolés et le Shériff est le seul lien avec la plèbe.

    « PLUS FORT ! QUE LE ROI VOUS ENTENDE OHOHOHOHOHOHO ! »

    La musique douce des applaudissement sonnait comme un concert aux oreilles du fou dansant, celui entamant un petit de danse, faut que ca swing ! Quinze minute que Kefka danse inlassablement sur cette musique... Un vieillard fatigue, ses mains usé par sa vie d'ouvrier et par le temps le font souffrir atrocement. Ses mains ont dis stop... Juste le temps de quelques secondes... Le temps suffisant pour que deux gardes emmène ce vieux piverts aux cachots.

    « J'ai mal aux pieds à force de danser... Oh oh ♪ »

    Kefka s'en allât donc, suivit par son impitoyable cortège de garde aussi disciplinés qu'impitoyable. Mais... Son annonce n'était pas finit. Il stoppât net pour s'approcher du coq en vitesse et lui chuchoter quelques mots.

    « Kefka vous souhaite une bonne journée... »
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Peintre des Rêves
Masculin
Nombre de messages : 416
Age : 25
Date d'inscription : 14/08/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
288/550  (288/550)
Sam 24 Nov 2012 - 16:55
Je vais commencer par un truc que j'aime sur le fait que tu incarnes Kefka. Premièrement, t'es allé plus loin que tous les autres et surtout, t'as des projets. Le mieux, c'est encore que tu prends le temps de bien faire, on voit toute l'évolution et comme j'ai déjà lu ce que tu as fait avant, c'est cool. Je trouve que c'est crédible et j'aime ton Kefka. Je dis ça parce qu'en réalité, je ne supporte pas ce personnage.

Tu fais pas mal de fautes de conjugaison, tu mets du subjonctif imparfait à la place du passé simple. C'est "Kefka se racla la gorge" et on "se raclât". Ça t'arrive plusieurs fois avec, aussi, quelques oublis d'accords. Sinon, un truc dommage, c'est que tu oublies des mots ou au contraire, tu écris deux fois la même phrases. Relis-toi ^^

Sinon, sur le rp en lui même, c'est bien de voir un contexte bien défini, avec les gardes, la plèbe, tout ça. J'ai bien aimé.

Facile : 11xp +105 munnies + 1 PS en psychisme et un en... T'as déjà 100 en magie, donc ça sera un autre en psychisme.
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Croisé Caniche noir à la SPA de Dunkerque
» griffon noir & feu 8 mois - adoraaable à Béthune ADOPTE
» Toupie petit caniche noir, 11 ans - ADOPTE par sa FA
» SHAPY Labrador noir cage 37 La Louvière Belgique - ADOPTE
» 74 - PELUCHE caniche moyen noir 9 ans