Maître des Enfers

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
349/650  (349/650)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 12 Sep 2012 - 20:08
    Ariez se ballade dans ce château vide... Bien trop vide, ce n'est pas normal... Les laquais sont censés courir dans tous les sens pour travailler ! Mais qu'est-ce qu'ils font ? Ce calme... Pour une raison ou une autre il mettait la Princesse mal à l'aise. Le mobilier n'a quand même pas pu s'échapper... Et qu'est-ce qui a bien pu les attirer au point d'en oublier la terrible Boss de la Coalition ? Quelque chose ne tourne pas rond, quelque chose de désagréable entoure les lieu... Quelque chose l'a mettait en danger mais quoi ? Elle n'en savait rien... Peur, inquiétude, ignorance à propos de l'avenir... C'est comme si... La jeune femme dans sa propre demeure se sentait comme indésirable, quelque chose de mauvais, de très mauvais rôdait autour... Quelque chose d'aussi dangereux que diabolique, le mal à l'état pur était ici. Ariez sentait quelque chose d'intense et de brulant l'entourer, mais il n'y avait rien sinon une sensation trouble... Elle avait la chair de poule, avait peur, se sentait aussi fragile que vulnérable... C'était comme marcher sur une fine corde au-dessus du vide, le moindre faux mouvement on tombe, elle hésitait à ne serait-ce seulement bouger... Pas à pas, de plus en plus hésitante alors qu'une mystérieuse voix silencieuse la guidait jusque dans son jardin, elle arrivât finalement à celui-ci. Les servants étaient tous là... Ils regardaient tous le ciel, dans un silence qu'on aurait cru religieux.
    Mais Ariez ne regardait pas vers le haut, elle observait une plume blanche confortablement installé sur l'herbe... C'était cette simple et seul plume qui réussit à la mettre dans cet état de panique. Cette simple plume blanche et pure l'a tétanisait. Puis elle levât les yeux au ciel et vit tellement de plumes qu'elle en tombât à genoux. Son cœur battait à ce poins fort qu'on aurait cru qu'il voulait s'échapper du corps d'Ariez. Elle brûlait de l'intérieur... Tout ça... pour rien ? Le meurtre du Modéré Noir ? Les missions ? L'influence grandissante de son groupe... Les complots, les conspirations, la traitrise et l'obstination pour enfin s'ériger un royaume digne de la lignée des Ibel...

    Tout ça était réduit à néant. Car toutes ses plumes gorgées de lumière balayait son vaste territoire... Il lui aurait suffit de battre des ailes pour faire disparaitre la Coalition. Peu importe combien l'ombre s'étend... La plus petite des bougies pourrait balayer le sombre manteau du vide intersidéral... Pourquoi tu n'es plus là... Kuzfo... Ariez est face à un monstre de pureté et de lumière, qui sans bouger, sans rien faire, par sa simple présence tétanise la princesse... Qu'aurait-elle donner pour être protéger par son loup ? Tout... Mais que dirait-il s'il voyait ceci... ? Il s'inquièterait... Ce même Kuzfo à qui le paradis refusé, qui s'est fait dévorer par les ténèbres... Les anges étaient-ils là pour lui ?! Cette ange dégage de la lumière à l'état brut et c'est cette même lumière qui jadis envoyât le mercenaire responsable de sa mort... Ils sont tous coupables ! Et vous savez quoi... ? Les yeux de la princesse se remplissait de haine et de colère, d'inquiétude... La sensation de marcher sur la corde raide devenait agréable. L'ange n'avait plus rien d'effrayant... C'est plutot l'inverse en fait, il n'eut jamais été aussi douloureux et agréable que de se tenir en face de lui. Ariez ne s'était jamais sentit aussi mal de toute sa vie, prise de remords, de tristesse et de colère... Mais ce tourment d'émotion... C'était ca vivre, sentir le danger qui rode, qui vous écrase...

    Elle se relevât, les yeux jaunes emplis de détermination alors qu'autour d'elle l'ombre se dessinait, prenait la forme incertaine d'un loup... Dieu et sa cohorte doivent savoir qu'ils ont toutes les raisons de craindre une fragile princesse hanté par le souvenir d'un loup-garou... L'ange jeune et dénué de tout signe du temps ou du combat posât ses yeux bleus cristallins sur Ariez... Cette dernière s'est mise à sourire, son corps tout entier s'était crispé sous le poids de ce regard. C'était ça l'issue de secours, ce qui l'a sauverait... Se donner toute entière aux ténèbres... La princesse avait bien triste allure auréolé d'ombre, les yeux coulants d'un étrange liquide et malgré tout, un sourire aux lèvres. Là est le pouvoir des ténèbres... Balayer le superficiel et s'affranchir des remords, de la moral... Pourquoi cet ange était là ? Un miracle... Un miracle censé sauvé ce monde... Un miracle ne s'explique pas et le plaisir d'Ariez à être proche de l'anéantissement à ce point non plus.

    La Lumière et les Ténèbres sans cesse s'affronteront... Et le pire c'est que ni l'un, ni l'autre n'a besoin d'une raison... Un combat sans fin, sans but et sans objet... Mais les ténèbres ont un avantage... Celui d'apprécier ce combat vide de sens.


    « Un miracle ne suffira pas à m'arrêter... »

    « Et ainsi pour avoir causé souffrances et morts, tu disparaitras. »

    Vous n'avez jamais eu cette envie d'oublier tout ce qui fait de vous un humain pour devenir une bête sauvage ? Impossible à arrêter, incontrôlable... ? Juste de se laisser allez à toutes ses envies, tous ses besoins sans se poser aucune question ? Kuzfo était trop bon pour le faire mais une différence change tout... Contrairement à Kuzfo, Ariez est bel et bien un monstre et n'a pas envie de dire non à la sauvagerie... On entendit un orgue résonner à travers le monde... Qui sait d'où cela peut venir ? Qui s'en soucie ? La fin de ce combat décidera... si la nuit prendra fin. Ariez suit son maitre... Elle est le maitre... L'ange au visage pur et innocent trahissait une profonde empathie, une profonde tristesse qui se ressentait jusque dans les vagues de lumières qui se dégageait de lui... Cela ne faisait que rappeler à La Princesse pourquoi elle déteste... L'ombre noir du loup s'est mise en mouvement, se décomposant grossièrement en miasme étrange, celle-ci dansant de manière étrange autour du corps frêle et fragile de la princesse...

    Cette dernière n'aurait pu juste marcher, juste rester sur place... Elle devait bouger... Il le fallait... Cette créature ailé abjecte et hideuse était bien trop puissante... Soit elle ne fait rien... Soit elle fait plus que de raison ! C'est pour cela qu'elle s'est élancé en courant vers l'ange, se rapprochant de lui en lévitant... maladroitement, elle ne put que s'aider du psychisme pour s'élancer... L'ange était bien trop dangereux pour qu'elle puisse se concentrer sur autre chose que lui... Dans son saut elle tendit la main vers lui et frôlât le bout de son habit blanc. Lui n'eut qu'à battre des ailes pour s'échapper mais... Les Ténèbres sont comme le sable, ils s'infiltrent partout... Par les pores de sa peau, entre ses magnifiques ailes blanches, dans les plis de sa toge... Le noir l'envahissait. La nuit tous les anges sont gris...

    Le saut avait mal fini et Ariez était au sol, c'était une chute de deux mètres... Ça faisait mal mais la douleur, elle oubliait... Le miracle des ténèbres... Elle se relevât et se mit à agiter ses mains... En rythme avec les cris de l'ange. Le mobilier assistait à la scène pétrifié et ébahit. L'ange hurlait à la mort, dévorer de l'intérieur par quelque chose de sombre... Sa luminescence ne rend ça que plus douloureux ! Elle ne le regardait même pas... Elle ne regardait même pas la céleste entité se faire déchirer de l'intérieur... Ses yeux et sa bouche ouverte crachant de puissants jets de lumière... De plus en plus puissant... Puis ce ne fut plus de la lumière qui en sortit, mais le miasme noir...

    La princesse se retournât immédiatement, voyant son arme s'échapper ! Que sonne le glas de l'ange... Que le miasme se rassemble en un point, se réunisse jusqu'à son cœur pour former une petite boule compact... Que chaque parcelle de ténèbres aille dans son cœur, ravageant tout sur son passage ! Ça lui a fait mal mais il n'en restait quasiment plus...

    Ariez ne le sentait plus... Kuzfo, ou plutôt son emprunte avait disparu... Les yeux d'Ariez redevinrent rouges et de ses larmes noirs ne restait plus que deux traces. Enfin elle avait compris... L'ange tendit son bras vers Ariez. Compris où était son salut, sa délivrance... L'ange ouvrit sa paume pointé sur elle. Dans les ténèbres... Il n'y pas de souffrance dans les ténèbres, pas de remords, de moral où ce genre de chose... Vive les ténèbres !

    Une explosion de lumière déversât sa lumière éblouissante à travers le monde, chaque coin et recoin devint soudain éblouissant, jusque dans les habitations... C'est ridicule... Que ce soit la lumière ou les ténèbres, peu importe, on y voit jamais rien.

    En symbiose il faut donner de sa personne... Plus on donne, plus on reçoit... Alors imaginez, imaginez ce qu'elle obtint alors en offrant son cœur aux ténèbres, que dis-je, son être tout entier aux ténèbres !!!


    « Zodiarche... »

    En cet instant de pure lumière, Zodiarche l'ultime chimère des ténèbres avait protégé Ariez, la prenant et la cachant dans le noir le plus total... L'orgue n'a jamais joué aussi fort... Ce n'était pas la fin... Mais la fin est proche. Le serpentaire regardât l'ange droit dans les yeux... Pendant que l'invocatrice piétinait la plume de l'ange, disparaissant sous son pied méprisant. L'ange rayonnait de plus belle en présence de la créature, devenant un soleil éblouissant. L'invocation n'en devint que plus puissante... C'est sans fin, ni la lumière, ni les ténèbres gagnent, un éternel match nul !

    Mais elle s'est mise à danser, sans que nul ne puisse comprendre pourquoi... Le choc de la lumière et de ténèbres dévastait tout autour des deux entités opposés, sans jamais atteindre celle-ci. Puis l'ange s'est mis à brûler dans un feu infernal, ses ailes rappelant dès lors Icare... La Lumière et les Ténèbres ne l'emporteront jamais l'un sur l'autre... Mais Ariez l'emportera car elle triche ! Ifrit s'en est allez, puis ce fut au tour de Zodriarche après avoir achever l'ange... Le silence, le calme et l'obscurité sont enfin revenus au Château de la Bête.


    « Je vais dormir... Quelques heures... Ou quelques jours... »

    Légère comme une plume elle s'écroulât au sol et s'endormit, au milieu de son Jardin. Ses servants pensèrent un instant à l'achever pendant ce moment de vulnérabilité... Mais se ravisèrent vite. Un ange les observait depuis le point culminant du château. Et ils savaient que le premier qui toucherait la princesse recevrait la visite de L'Ange Sinistre...
La lance Tourbillonnante.

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
272/500  (272/500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Lun 1 Oct 2012 - 0:17
    Exploit accompli.

    Je commençais à me demander si ce n'est pas à cause de ma mauvaise humeur que je suis déçu des rps que je note aujourd'hui.

    Mais visiblement, ce n'est pas ça ^^.

    J'ai vraiment trouvé ton rp très bon.
    L'affrontement lumière et ténèbres est très bien mis en scène... La façon dont tu parles de l'arrivée de l'ange est juste géniale. C'est vraiment un beau rp. Du combat très abstrait à l'opposition des couleurs des paroles, c'est impeccable.

    Je n'ai rien à diminuer, je n'ai trouvé absolument aucun point faible à ton rp.

    Et la transformation de l'ange en sans-coeur, bien que discrète, est vraiment très classe.

    Bon j'ai fait ce commentaire en vitesse, désolé.

    Périlleux. 40 xp, 360 munnies, 2 ps en psychisme et 1 ps en défense.

_______________________________
messages
membres