Derniers sujets
» Froide Noblesse
par Arthur Rainbow Hier à 21:57

» Visite au cimetière
par Narantuyaa Hier à 16:54

» D'un prêtre à une soldate, et vice-versa
par Kestia Hier à 15:43

» Récréation
par Hoper Mar 21 Nov 2017 - 17:58

» Basique!
par Fiathen Dim 19 Nov 2017 - 22:17

» Absences Aqua
par Maître Aqua Dim 19 Nov 2017 - 21:21

» Conseillère en Urbanisme
par Huayan Song Dim 19 Nov 2017 - 15:13

» Essai en laboratoire
par Cypher Sam 18 Nov 2017 - 16:24

» Au fond du donjon, troisième grille à droite
par Kestia Sam 18 Nov 2017 - 14:32

» Jet The Hawk! Storm The Albatross! Wave The Swallow! We're the Babylon Rogues!
par The Babylon Rogues Sam 18 Nov 2017 - 13:59

» La Shin-Ra del Sol
par Rufus Shinra Sam 18 Nov 2017 - 10:30

» Tombent les masques
par Abigail Underwood Ven 17 Nov 2017 - 19:25

» Chasse aux corsaires
par Pamela Isley Ven 17 Nov 2017 - 11:13

» Absences de Pamela
par Milla Maxwell Jeu 16 Nov 2017 - 16:46

» Promenons-nous dans les bois -
par Agon Wiley Jeu 16 Nov 2017 - 5:58


Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Entretien a durée indeterminée
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Playboy Milliardaire
Masculin
Nombre de messages : 417
Age : 21
Localisation : Vaisseau-Mère
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
286/650  (286/650)
Mer 5 Sep 2012 - 20:20
    Encore une de ces journées a passer derrière mon bureau. Encore une de ces journées où je me verrais a répéter les mêmes gestes quotidiens, répéter les mêmes choses... Je m'installais tranquillement à ma place, et accédais au terminal de données qui se trouvait en face de moi. Je jetais un rapide coup d'oeil aux affaires du jour... Une demande d'augmentation, un rapport de recherche, deux lettres d'employés désireux de m'avoir dans la poche, un rapport de mission de Flaky, et un autre de Minaï... Je me décidais à lire ce dernier.

    Celui-ci racontait ce qu'elle avait fait récemment a Port Royal. Je dois avouer que même si elle n'avait pas a accomplir de lourdes tâches, elle s'en sortait extrêmement bien. Elle était un des meilleurs éléments sur qui la Shinra pouvait compter. Hors justement, le problème venait de là. Pouvais-je compter sur elle ? Qu'est ce qui me disait qu'elle resterait ici après avoir obtenu ce qu'elle désirait ? J'appuyais sur le bouton de mon interphone pour joindre Scarlet, et lui demandais de m'amener Minaï dans la salle de réunion.


    Je veux aussi les classiques fouilles a l'extérieur de la salle, et des vigiles à l'intérieur. Oh non, ramenez moi plutôt le SOLDAT. Autant qu'ils servent de temps en temps. Rajoutez aussi un café serré. Et je veux qu'elle vienne seule, la salle de réunion n'est pas une ménagerie.

    La petite voix au bout du fil, si l'on peut dire, acquiesça. Je me levais, appelais Nation Noire et pris l'ascenseur jusqu'à l'étage de la salle de réunion. Là-bas m'attendait déjà ma tasse de café noir posée sur une coupelle, elle même posée sur la table de verre. Je m'assieds dans le fauteuil de cuir blanc, et réfléchis à comment je pouvais amener cela... L'heure tournait, et bien que la tasse fut livrée rapidement, l'invitée, elle, tardait à se montrer...

_______________________________
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Vagabonde du ciel
Féminin
Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 06/02/2012

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
93/550  (93/550)
Ven 7 Sep 2012 - 16:25
    « De la ficelle... Un nœud papillon... Une carte de Port Royal... Les tickets restaurants qui avaient disparus la semaine dernière... »

    « C'est la première fois de ma vie que je les vois ! »

    Les mains sur la tête, Minaï subissait la fouille imposée à l'entrée de la salle de réunion. Cela faisait bien dix minutes qu'elle était arrivée devant la porte derrière laquelle l'attendait Rufus Shinra, mais les gardes faisaient quelques excès de zèle et avaient décidé d'étudier minutieusement tous les recoins de sa tenue d'aventurière... En étaient sortis divers objets improbables dont elle avait oublié l'existence de plus de la moitié.

    « Deux montres... Une bague... Un... Un... »

    « Stéthoscope. »

    « … Un stéthoscope... Et... Aïe !»

    Le garde retira brusquement sa main de sa poche, les doigts coincés dans une tapette à souris qui venait de se refermer sur lui. Il fusilla du regard la Miqo'te qui se contenta de hausser les épaules, un air innocent sur le visage. Après tout, elle avait vidé suffisamment de poches pour prendre des précautions quant aux siennes ! Quelle idée de la fouiller aussi, on venait tout juste de l'informer que le président voulait la voir, ça n'était pas comme si elle avait eu le temps d'aller chercher une bombe entre-temps ! Et puis aux dernières nouvelles, elle travaillait ici, ce qui limitait les risques d'assassinat... Même quand elle était prisonnière de ce vaisseau, la sécurité n'était pas à ce point exagérée, cela ne pouvait dire qu'une chose...

    Ils avaient enfin compris qu'elle était la pirate la plus redoutable et la plus redoutée de tout l'univers !

    Ou alors, cet entretien était juste de la plus haute importance... Non, elle préférait la première version. Finalement las de sa tâche, le garde l'autorisa à rentrer, ça n'était pas trop tôt ! D'un pas décidé, elle franchit la porte pour se retrouver dans la salle de réunion aux murs d'un blanc immaculé. En face d'elle, Rufus Shinra était assis dans un fauteuil en cuir de la même couleur que la salle et qui lui apportait une certaine élégance. Minaï le dévisagea. Dommage, il aurait pu être joli garçon s'il n'arborait pas constamment cet air nias sur le visage ! A ses côtés, il y avait un chien. Son regard s'attarda un instant dessus... Elle détestait les chiens, et elle était certaine qu'il en avait volontairement amené un pour la perturber. Cette convocation empestait le traquenard ! D'autant plus que de chaque côté de la pièce, des hommes surveillaient sérieusement ses moindres faits et geste... Et dire qu'on lui avait bien précisé de venir seule ! Elle avait la désagréable impression qu'on lui avait tendu un piège... Minaï leur aurait bien intimé de déguerpir, mais assez étrangement les ordres d'une Générale ne devaient pas peser très lourd face aux ordres d'un Président.

    Alors, elle se contenta d'avancer et vint s'affaler sur le fauteuil placé en face de celui de Rufus. Sa queue remuait légèrement sans qu'elle ne puisse rien y faire, trahissant sa nervosité. Elle se demandait pourquoi il voulait la voir... Est-ce que son travail n'était pas satisfaisant ? Il avait intérêt à ne rien exiger de plus d'elle ! Se livrer à cette mascarade lui déplaisait déjà suffisamment en plus de lui voler une partie de sa liberté sans qu'il n'en rajoute. Elle espérait en tout cas qu'il n'avait pas dans l'intention de la remettre dans sa cellule, quoi que de cette manière elle pourrait s'évader... A moins qu'il ne veuille lui parler de son cher vaisseau ! Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas eu de ses nouvelles et la pirate du ciel se languissait de le revoir. Finalement, comme rien ne venait, Minaï se décida à prendre la parole la première.

    « Et moi qui espérais une entrevue en tête à tête ! On ne peut pas dire qu'on soit vraiment intimes m'sieur Shinra ! » déclara-t-elle.

    La Miqo'te gigota légèrement sur son siège avant de se pencher vers la table basse en verre pour voir ce que contenait la tasse. Du café... Yerk. La boisson des fourbes et des traîtres, très peu pour elle ! En revanche, elle ne se gêna pas pour prendre un sucre dans la coupelle placée à côté avant de le mettre dans sa bouche pour le faire fondre sous sa langue. Puis, avec un sourire, elle conclut...

    « Alors big boss, qu'est-ce que je peux faire pour vous ? »
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Playboy Milliardaire
Masculin
Nombre de messages : 417
Age : 21
Localisation : Vaisseau-Mère
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
286/650  (286/650)
Ven 7 Sep 2012 - 19:30
    Et moi qui espérais une entrevue en tête à tête ! On ne peut pas dire qu'on soit vraiment intimes m'sieur Shinra ! 

    M'sieur Shinra.... M'sieur Shinra allait être très gentil avec toi, oui... Il allait te faire une offre des plus intéressantes, alors, peut-être aurais-tu pu lui accorder un peu plus qu'un m'sieur Shinra... Enfin...

    La Miqo'te se pencha sur la table et pris un sucre dans ma coupelle. Elle le porta a sa bouche, qu'elle ouvrit avant d'y déposer le morceau de sucre. Je l'observais, alors qu'elle savourait cette chose pourtant insignifiante.


    Alors big boss, qu'est-ce que je peux faire pour vous ?

    Ce que tu pouvais pour moi ? Comment allais-je amener la chose ? C'était compliqué... Je ne pouvais pas prédire ses réactions. Je m'accordais une pause dans ma réflexion, le temps de prendre ma tasse de café et de la porter a mes lèvres pour en boire un peu de son contenu. Je reposais la porcelaine avant de me redresser face a Minaï.

    J'ai lu tes rapports de mission. Il faut dire que tu te débrouilles plutôt bien. A vrai dire, tu es même un de nos meilleurs éléments. Tu possèdes des qualités que d'autres n'ont pas, aussi j'aurais éventuellement une offre a te faire.

    Je regardais Minaï dans son unique oeil visible, n'arrivant pas a déterminer si je captais son attention ou non. Il semblait que oui, alors, après une pause de plusieurs dizaines de secondes où je prenais un peu de café, je repris.

    Par ailleurs, ton vaisseau, lui, est fini de réparer, je suppose que cela t'intéresse...

    Voilà. Comme ceci, j'étais sûr que tu serais intéressée...

    ...seulement... cela m'ennuierait réellement que tu quittes la Shinra. Comme dit précédemment, tu excelles dans ce que tu fais. Alors, je voulais simplement te demander si un contrat officiel, qui te définirais enfin comme une vraie employée, t'intéresserait. Tu aurais un salaire, tes appartements, tout ce dont tu aurais besoin en échange de petits travaux comme tu le fais actuellement.

    Je me penchais pour prendre les contrats dans un sac, par terre. Je les posais sur la table et les approchais de ma locutrice. Elle n'avait qu'à les lire si elle le souhaitait, et les signer. Il fallait espérer que cela se passe comme ceci. Je pris mon café, et en avalais les dernières gouttes.

    Apportez-moi un autre café maintenant.

    Oui monsieur le président.

    Un vieil homme, habillé comme un Steward, sortit de la pièce pour aller me le chercher. Les SOLDATS eux, ne bougeaient pas depuis tout à l'heure. Ils étaient comme figés, bien droits, armes en main, prêts a agir lorsque la situation ou moi-même l’exigerait. Tout était parfait, du moins pour le moment...

_______________________________
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Vagabonde du ciel
Féminin
Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 06/02/2012

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
93/550  (93/550)
Jeu 13 Sep 2012 - 0:03
    « Par ailleurs, ton vaisseau, lui, est fini de réparer, je suppose que cela t'intéresse... »

    A ces mots, elle manqua d'avaler son sucre de travers avant de se figer complètement. Son vaisseau ?! Où ça son vaisseau ?! Pendant un bref instant, la seule idée qui envahit son esprit fut de bondir de son siège et de remuer ciel et terre dans la salle de réunion, de vérifier sous tous les coussins, pour retrouver son cher vaisseau, car, elle en était certaine, il n'était pas loin ! Et en état de marche ! Cependant, l'expression glaciale de Rufus Shinra la ramena à la réalité... Il ne plaisantait pas, et encore une fois Minaï eut l'impression d'être prise au piège. Il avait commencé par évoquer une offre avant de lui tendre un appât... Maintenant elle en était persuadée : cette convocation était un guet-apens !

    « Alors, je voulais simplement te demander si un contrat officiel, qui te définirais enfin comme une vraie employée, t'intéresserait. Tu aurais un salaire, tes appartements, tout ce dont tu aurais besoin en échange de petits travaux comme tu le fais actuellement. »

    La pirate du ciel n'écoutait qu'à moitié, trop préoccupée, mais cela lui déplaisait grandement. Il n'y avait que le salaire qui pourrait éventuellement l'intéresser, quant au reste... Contrat, appartements, employée... Ces mots la faisaient frissonner ! C'était bien trop terre à terre, bien trop sérieux pour lui convenir ! Rufus lui promettait tout ce dont elle avait besoin, mais elle n'avait besoin que d'une chose : sa liberté. Peu importait le reste et tout ce que la Shin-Ra pourrait lui accorder, elle ne voulait que retrouver son véritable foyer, l'espace, et y être aussi indépendante que les étoiles. Mais pour cela, il lui fallait récupérer son vaisseau, et il était fort probable que cela passerait par l'accord que lui proposait le président. Son seul sourcil visible se fronça lorsqu'il posa sur la petite table en verre des dossiers... Alors c'était ça son plan ? Il voulait la forcer à lui obéir ? Minaï eut une grimace. Comme c'était gentil de sa part ! Il lui laissait le choix entre une cellule et une prison dorée ! Foi de Miqo'te, elle n'accepterait pas ! Elle avait déjà dû troquer son indépendance contre sa liberté, elle ne vendrait pas son âme pour la garder ! Quoi que... Peut-être qu'il était sincère... Peut-être qu'il n'essayait pas de la manipuler pour la garder dans la compagnie... Peut-être qu'il avait compris qu'il valait mieux être du côté de la plus grande pirate que l'espace ait jamais connu... Peut-être qu'en fait, c'était elle qui menait le jeu ! Oui, c'était probablement ça ! L'équilibre tout entier de la Shin-Ra reposait sur elle et ce nigaud de Rufus n'était pas assez malin pour essayer de la duper ! Alors elle pouvait accepter sans risques et sans regrets ! Mais alors qu'elle se complaisait dans ses illusions, un détail vint lui mettre la puce à l'oreille...

    « Apportez-moi un autre café maintenant. »

    Le café... Un homme qui buvait autant de café était capable de tout et cachait forcément quelque chose ! Pour la première fois depuis longtemps, Minaï ne savait pas comment réagir, alors, pour se donner une contenance, elle se saisit des contrats posés sur la table et commença à les feuilleter. Son œil bleu parcourait les lignes. « Mialoominaï Rymmyrgan Eludrillamériana-Tchaï De I'llofiia atteste par le présent document, bla bla bla, versement mensuel auquel s'ajoutent diverses primes en cas de réussite. », la prose était intéressante ! « ne jamais intenter quoi que ce soit contre la compagnie, bla bla, ne pas désobéir volontairement », voilà qui allait être compliqué, « se soumettre aux règles de la compagnie », en lisant ces mots elle laissa retomber les contrats sur ses genoux. « Se soumettre ». N'importe quoi ! Elle était l'éternelle vagabonde ! L'as de l'espace ! Minaï la magnifique !! On ne demandait pas à Minaï de se soumettre ! Jamais !

    Et pourtant, c'était ce que Rufus Shinra faisait. Pire encore, il la contraignait à signer ces documents... Si elle ne le faisait pas, qu'adviendrait-il d'elle, de son vaisseau, de son équipage ? Comment pourrait-elle être une pirate sans navire ? Son regard se fit plus noir... Il lui forçait la main et elle avait horreur de cela. Il voulait la priver petit à petit de ce qu'elle était pour en faire sa marionnette... La Miqo'te sentit une bouffée de mauvaise humeur l'envahir. Malgré qu'elle soit consciente du jeu dans lequel le président tentait de l'entraîner, elle allait se jeter dans la gueule du loup... Aussi déplaisante que soit cette issue, perdre son vaisseau n'avait jamais été une option. A moins bien sûr qu'il ne soit pas aussi calculateur qu'elle se l'imaginait, mais elle en doutait.

    « Et si je refuse ? » demanda-t-elle sèchement en s’enfonçant un peu plus dans le fauteuil.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Playboy Milliardaire
Masculin
Nombre de messages : 417
Age : 21
Localisation : Vaisseau-Mère
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
286/650  (286/650)
Sam 22 Sep 2012 - 17:46
    Ce serait vraiment bête de refuser une telle offre... Si tu acceptais tout ça, tu récupérerais ton vaisseau, tu serais libre de voyager avec, en clair... Tu récupérerais ta vie d'avant... La seule chose qui changerait serait que, si un jour nous sommes amenés a avoir besoin de toi, il faudra que tu rappliques dans les plus brefs délais.

    La miqo'te semblait méfiante. Elle avait raison quelque part... Si j'étais moi même convié face a la personne la plus influente, je serais méfiant... Cependant, il n'y avait aucun piège, les termes du contrat étaient clairs, écrits... Aucune entourloupe possible.

    Mais par contre... Si jamais tu acceptais ce contrat, et que tu manquais a l'appel... Il faut aussi que tu saches que nous avons pris soin d'installer quelques... gadgets sur ledit vaisseau, et que te retrouver nous prendrait... disons une poignée de secondes. Il s'agit d'une assurance si tu veux...

    Me réinstallant dans le fond de mon siège, je croisais les bras, en indiquant du regard les contrats placés devant la miqo'te. Quel allait être la suite des événements ? Allait-elle se mettre en colère ? Tout dévaster ? Ou allait-elle rester calme, et accepter ce marché sans broncher ? Elle était imprévisible, et cela ne m facilitait pas la tâche... La situation n'avançait pas, peut-être que les événements la dépassait ? Il me fallait l'aider, du moins être plus explicite...

    Imaginons un instant que tu refuses... Alors ton vaisseau resterait sous son dôme d'énergie et ta condition ne s'améliorerait pas... Tu vois, tu as absolument tout a y gagner !

    L'heure tournait. Elle ne signait pas. C'était du temps perdu. Pourquoi lui fallait-il autant de temps pour faire un malheureux gribouillage ?

_______________________________
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Vagabonde du ciel
Féminin
Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 06/02/2012

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
93/550  (93/550)
Lun 1 Oct 2012 - 15:57
    Minaï ne se fit pas prier pour réagir au quart de tour ! Elle bondit de son fauteuil, parcourut en deux pas rapides la distance qui la séparait du président et lui décolla une claque magistrale ! Enfin ! Depuis le temps qu'elle en rêvait, il venait de lui donner la parfaite raison pour passer à l'acte! Imaginer un seul instant que son vaisseau « resterait sous son dôme d'énergie », c'était intolérable ! Quel saligaud ! Quel fils de Bantha desséché ! Elle en tremblait de rage et leva le poing une nouvelle fois pour lui décocher un coup qui serait nettement moins doux que le précédent... mais s'immobilisa quand elle vit du coin de l’œil les gardes réagir, prêts à l'immobiliser au moindre geste. Définitivement prise au piège. Elle resta quelques instants le poing en l'air, jetant un regard noir à Rufus Shinra... Il était temps de réfléchir sérieusement. Ce qui était certain, c'était qu'il la tenait ce sournois maître-chanteur. Il l'avait doublée et elle n'avait d'autre choix que d'accepter... Mais elle se vengerait ! On ne s'attaque pas à la plus grande pirate du ciel sans en subir les conséquences un jour ou l'autre ! Pour l'instant, tout ce qu'elle pouvait faire, c'était signer ce fichu contrat, récupérer son vaisseau et jouer le jeu en attendant sa revanche... Quoi que, elle pouvait peut-être faire autre chose, profiter de cette situation pour améliorer sa condition...

    La tension était palpable dans la salle de réunion. Les gardes étaient en alerte et le président Shinra la dévisageait... Alors, elle baissa lentement son poing, prit une grande inspiration et, contre toute attente, arbora un sourire insolent avant de venir s'asseoir sur les jambes de Rufus et de poser ses mains sur ses épaules. Plus personne ne semblait comprendre son attitude ! Si Rufus restait imperméable, les soldats paraissaient gênés par cette scène... Tant mieux ! Ils hésiteraient à agir ! Sans aucun mouvement brusque, Minaï croisa ses bras autour du cou de Rufus et lui adressa un nouveau sourire. Arcane secrète de séduction Miqo'te, volume 415 ! En l’occurrence, c'était assez répugnant, mais à la guerre comme à la guerre ! Elle ne faisait ça que pour son vaisseau ! Et puis il marcherait, même s'il n'en affichait rien... Aucun homme n'était insensible à ses charmes ! Alors, quand il aurait cédé à ses instincts primaires de mâle alpha, elle pourrait lui extorquer tout ce qu'elle voudrait !

    « D'accord big boss... Admettons que je signe votre papier. » Elle fit glisser ses mains de son cou jusqu'à son torse sans détacher son œil des siens. « Est-ce que je pourrais espérer un... traitement de faveur ? » Ses doigts s'attardèrent sur la parmenture de sa veste qu'elle pinça tout en la caressant. « Un meilleur salaire par exemple. Ça ne devrait pas vous gêner, hein ? Et vous avez l'air de vouloir me garder près de vous... »

    D'un mouvement sec, elle saisit sa veste entre ses mains et le tira vers elle. Les gardes se crispèrent avant de se détendre, voyant qu'elle ne comptait rien faire de plus... Et elle resta ainsi, tenant le président près d'elle. Intérieurement, Minaï se délectait. S'il n'avait pas encore réagi, cette proximité lui ferait forcément quelque chose ! Leurs visages n'étaient éloignés que de quelques centimètres... Et elle s'approcha encore un peu plus avant de murmurer.

    « Alors m'sieur le président ? Qu'est-ce que vous en dites ? »
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Playboy Milliardaire
Masculin
Nombre de messages : 417
Age : 21
Localisation : Vaisseau-Mère
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
286/650  (286/650)
Lun 29 Oct 2012 - 16:07
    Bien essayé dis-je esquissant un sourire. Je la repoussais et commençais à me lever, me libérant de l'emprise de la miqo'te.

    Je me levai de mon siège, et me dirigea vers la sortie, ramassant au passage mes dossiers qui trainaient sur la table de verre. Passant la porte, je donnais les ordres au SOLDAT :

    Elle peut partir d'ici si elle le souhaite, même si elle n'a pas signé. Elle connaît les conditions de contrat. Si elle signe, faites moi parvenir le contrat. Si elle tente quoi que ce soit, …

    Je quittais la pièce, la laissant derrière moi avec les papiers. Il fallait espérer qu'elle prenne la bonne décision. Celle qui l'arrangerait tout autant que moi. J'avais besoin d'elle, je ne pouvais pas me permettre de la laisser filer comme cela. Un maximum de sécurité s'imposait.

    J'étais sorti de la salle, je regardais ma montre. Elle affichait dix heures vingt. Je décidais de retourner dans mon bureau, attendant la réunion de ce midi.

_______________________________
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Signal FM le 7 février 2011 Entretien de Jean-Claude Duvalier
» De l'entretien des armes et pièces et d'armures
» FER: Travaux d'entretien sur la route de l'Amitie
» Entretien nocturne [Ashenie de Sephren]
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet