Derniers sujets
» Annonciation
par Matthew March Hier à 17:14

» Une main tendue
par Matthew March Hier à 16:28

» L'empereur du micro
par Lotis Terrick Hier à 10:57

» Breaking News : Annonce du Porte-parole !
par Roxanne Ritchi Hier à 0:03

» Ecrire pour les nuls
par Lotis Terrick Sam 19 Aoû 2017 - 16:36

» Field of Heroes
par Invité Sam 19 Aoû 2017 - 16:07

» Réglementations et demande de Partenariat
par Invité Sam 19 Aoû 2017 - 16:02

» Mais pourquoi peindre un cygne?!
par Genesis Rhapsodos Sam 19 Aoû 2017 - 4:46

» Can't stay away
par Death Ven 18 Aoû 2017 - 13:06

» Breaking News : Attaque sur le Domaine Enchanté
par Roxanne Ritchi Ven 18 Aoû 2017 - 11:11

» Explicatif sur l'Académie
par Genesis Rhapsodos Ven 18 Aoû 2017 - 4:59

» Mon deuil
par Genesis Rhapsodos Jeu 17 Aoû 2017 - 5:27

» Game Over RPG
par Invité Mer 16 Aoû 2017 - 20:30

» Bouc émissaire
par Général Primus Mer 16 Aoû 2017 - 19:27

» L'enthousiasme éternel
par Agon Wiley Mer 16 Aoû 2017 - 15:04


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Minaï & Cie
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Vagabonde du ciel
Féminin
Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 06/02/2012

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
93/550  (93/550)
Ven 27 Juil 2012 - 2:05
Présentation de Minaï

.

    Identité

      P r é n o m & N o m : Mialoominaï Rymmyrgan Eludrillamériana-Tchaï De I'llofiia... aka Minaï
      S u r n o m : Vagabonde du Ciel
      Â g e : 17 ans.
      C a m p : La Compagnie Shin-Ra
      M o n d e d' O r i g i n e : La Terre des Dragons
      R a c e : Miqo'te


    Descriptions
    P h y s i q u e & C a r a c t è r e :

      Minaï flânait dans les rues de Notthingham, déambulant au hasard, tournant sans cesse la tête afin que son œil bleu puisse déceler le moindre détail de cette ville. Un nouvel horizon ! Voilà précisément ce qu'il lui fallait ! Jamais encore elle n'avait visité ce monde, et bien que la raison de sa venue soit... professionnelle, elle se faisait une joie de le découvrir ! Quelque chose lui plaisait d'ailleurs particulièrement : les habitants de la ville. Oh, ils avaient l'air bien pauvres et bien tristes, ce qui n'aurait jamais porté préjudice à sa bonne humeur, mais il y avait quelque chose de formidable chez eux... leur apparence. Elle se serait presque sentie chez elle, entourée de tout ces animaux humanoïdes ! Et le meilleur dans tout cela, c'est qu'elle pouvait y évoluer à sa guise sans qu'elle ne sente les regards se retourner vers elle, ce qui arrivait dans presque tout les mondes... A cause de son charme fracassant, probablement !... Il fallait bien avouer qu'elle était jolie, c'est ce qu'on lui avait dit, même si son visage, fin et marqué seulement de quelques barres après chacun de ses joues, ne semblait pas encore sorti de l'enfance, ses attitudes naturellement enjouées ne le faisait paraître que plus rayonnant. Voilà ce qui devait attirer l'attention !... A moins que ça ne soit son apparence mi-humaine, mi-féline. Oui, ce devait être ça plutôt. Ici, personne ne prêtait attention à sa queue, à ses oreilles de chat qui surplombaient son carré de cheveux gris, et elle trouvait cela plutôt reposant. Il n'y avait guère plus que son cache-œil qui lui donnait une certaine originalité, et encore ! Enfin, pour ce que cela changeait... Minaï aurait tout aussi bien pu être invisible sans que cela ne l'empêche de se faire remarquer à chaque coin de rue. Si seulement elle pouvait s'arrêter de parler, de s'extasier devant la moindre nouvelle chose ! D'ailleurs, à ses premiers pas en ville, elle avait effrayé un coq ménestrel en lui bondissant dessus à vue pour le harceler de questions. Est-ce que ça faisait longtemps qu'il était un coq ? Est-ce qu'il voudrait lui faire visiter la ville ? Est-ce qu'il voulait bien être son premier ami dans ce monde ?! Et il s'était enfui. Quel... Quel manque de savoir-vivre ! Enfin, gambadant avec insouciance dans les rues, elle l'avait bien vite oublié... Et de toute façons, elle n'avait pas besoin d'un interlocuteur pour discuter ! Minaï, bavarde incorrigible, savait très bien monologuer des heures durant, et c'est ce qu'elle faisait, commentant absolument tout ce qu'elle voyait. C'est d'ailleurs alors qu'elle s’évertuait à louer la beauté d'une fontaine sur la grande place qu'elle constata qu'elle était seule. Vraiment seule, pas un badaud, pas un passant, rien. Ah non ! Qu'il n'y ait personne pour l'écouter passe encore, mais qu'il n'y ait personne pour l'entendre, c'était intolérable !

      « Revenez ici ! » hurla-t-elle dans le vide.

      Mais personne ne vint...

      … Bon. Il était peut-être temps de faire ce pourquoi elle était venue alors ! Il y avait quelque part, on ne sait pas où, des gens, on ne sait pas qui, qui s'intéressaient à quelque chose, on ne sait pas quoi, dans ce monde et qui souhaitaient le posséder. Ces mystérieuses personnes étaient peu regardantes quant aux méthodes employées pour s'en emparer, et offriraient une bonne récompense à celle, nous savons tous que c'est Minaï, qui la leur ramènerait. D'aucuns diraient qu'il s'agissait de vol ou de contrebande. Personnellement, la jeune Miqo'te préférait l’appellation de pirate ! Et pas n'importe lequel ! Un pirate du ciel voyageant à travers l'espace pour commettre ses méfaits ! Bref, autant en finir rapidement. Elle n'eut aucun mal à trouver le château du Prince Jean, car il dominait la ville... Y entrer serait une autre paire de manches, mais rien d'impossible ! Heureusement, il n'y avait que deux gardes placés sur le pont-levis, juste avant la herse... Deux petits vautours tenant des arbalètes. L’œil droit de Minaï se remplit d'étoiles pendant un bref instant ! C'était la première fois qu'elle voyait des gardes vautours tenant des arbalètes ! Elle secoua la tête pour se ressaisir. Ça n'était pas le moment de s'émerveiller. La jeune pirate s'avança donc vers eux d'un pas décidé et lança un vaillant...


      « Hola que diable ! Je suis venue rendre visite au Prince Jean ! »

      « Déclinez votre identité ! » répondirent-ils de concert en pointant leurs armes vers elle.

      « Mialoominaï Rymmyrgan Eludrillamériana-Tchaï De I'llofiia ! » dit-elle rapidement.

      Elle eut un sourire mutin en voyant leur air hagard. Décidément, son nom avait toujours le même effet ! Tandis qu'ils restaient là, le regard dans le vide, essayant de répéter après elle... Minaï passa entre les deux, leur tapotant l'épaule, ajoutant un « Ne vous en faites pas, j'ai pris rendez-vous. » et l'affaire était dans le sac ! Château hein, on y entrait comme dans un moulin ! Maintenant, il n'y avait plus qu'à procéder au forfait, et c'est en se frottant les mains qu'elle pénétra dans la cour pleine d'autres gardes.

      Et dix minutes plus tard...

      Dix minutes plus tard, elle courait comme une dératée dans la forêt de Sherwood, poursuivie par pas moins de la moitié de la garde du château. Non mais ! Tout ça pour une simple couronne ! Le Prince Jean n'était même pas roi, il n'en avait donc pas besoin et l'en délester n'aurait pas été un crime ! Malheureusement pour la Miqo'te, elle semblait bien être la seule à l'entendre de cette oreille, et malgré la furtivité hors norme dont elle avait fait preuve en se déplaçant à la vue de tous... Et bien, le résultat était là. Minaï n'était pas particulièrement encline à fuir habituellement, si quelqu'un cherchait la bagarre, elle n'hésitait pas une seconde ! Après tout, elle n'était pas une amatrice, et armée de sa lance elle pouvait défaire n'importe quel ennemi à l'aide des techniques des draconicus, c'est du moins ce qu'elle se plaisait à croire. Mais aujourd'hui... elle n'était tout simplement pas échauffée. Voilà. En réalité, ils étaient bien trop nombreux pour elle... Ses talents de lancière lui permettaient d'affronter sans difficulté un seul adversaire, mais à cause de son manque de force et de la difficulté à manier son arme d'hast, elle se retrouvait rapidement débordée face à plusieurs combattants. Accompagnée d'un autre guerrier, elle serait venue à bout de la garde en un clin d’œil, mais puisque ça n'était pas le cas... les femmes-chat et les enfants d'abord !

      Plusieurs flèches vinrent se planter dans un arbre à côté d'elle, ce qui eut pour effet de la faire redoubler de vitesse. C'est qu'ils tenaient vraiment à la capturer ces gens là ! Mais personne le l'attraperait jamais, elle tenait trop à sa liberté ! En continuant sa course, elle se retourna brièvement et agita le poing vers ses poursuivants, leur lançant un « Même avec un œil je viserais mieux que vous ! ». Elle dut d'ailleurs se baisser juste ensuite pour éviter une nouvelle salve de flèches. Bon, finalement ils savaient viser ! Heureusement, Minaï parvenait à les garder à bonne distance. Sa petite taille lui conférait une agilité certaine, et contrairement aux gardes qui revêtaient des armures, sa tenue d'aventurière l'avantageait pour se déplacer en forêt ! Il s'agissait d'un haut noir à manches longues tout ce qu'il y avait de plus banal, mais elle portait cependant par dessus un gilet doublet en coton de couleur claire. Son pantalon, noir lui aussi, était à peine visible étant donné qu'une haute paire de bottes lui arrivait jusqu'aux genoux. Elle portait en outre des gants aux mains ainsi que trois ceintures, une en bandoulière et les deux autres à la taille. Le tout était très léger et très pratique... et très classe à son sens ! Et ces vêtements lui permettaient, presque, de les semer. De toute façons, elle n'avait plus beaucoup de chemin à faire !

      Minaï sortit finalement de la forêt pour arriver dans une clairière. Au loin, il y avait son vaisseau. Plus que quelques mètres et elle était tirée d'affaire ! Elle prit une seconde pour savourer sa réussite d'un air victorieux... Une seconde de trop ! Car déjà des flèches sifflaient à ses oreilles, la manquant de peu. La jeune pirate du ciel reprit sa course, bondissant pour éviter les projectiles qui atterrissaient systématiquement près de ses jambes. Encore dix mètres ! « Zag ! Mets en marche ! Mets en marche ! » hurla-t-elle. Sa phrase était à peine finie que déjà les moteurs du vaisseau Gummi se faisaient entendre et la rampe d'accès se déployait. Parfait... Elle allait pouvoir... « Non !! Pas tout de suite espèce de crétin !! ». Le vaisseau commençait à s'élever dans les airs. Sans elle ! C'était sa dernière chance. Elle accéléra encore, ignorant son point de côté, et, une fois arrivé au niveau de son vaisseau, sauta dans les airs... Oui ! Elle était parvenue à s'accrocher à la rampe. Sauvée ! Dans un dernier effort, elle se hissa dessus et avant de pénétrer à l'intérieur, elle jeta un dernier regard vers le sol où ses poursuivants tentaient vainement de l'atteindre. Minaï eut un grand sourire moqueur en les toisant, et elle ne put résister à l'envie de leur lancer une dernière provocation.

      « Que ce jour reste dans vos mémoires comme celui où vous avez failli... ! »

      Une secousse agita le vaisseau ! Rien de bien méchant, mais elle suffit à la faire basculer dans le vide ! Sa main droite agrippa in extremis la rampe d'accès et le choc manqua de lui déboiter l'épaule, mais pire encore... Dans son mouvement de chute, elle avait tourné la tête vers le bas, et en constatant l'altitude, son œil s'écarquilla et elle poussa un cri strident. Trop haut ! Trop haut ! Elle allait tomber ! Son gant glissait, elle commençait déjà à perdre prise. Comme une enfant capricieuse, elle tapa du pied dans le vide et s'égosilla...

      « Namingway ! Viens ici tout de suite ! »

      Une petite tête apparut alors au dessus d'elle, une petite tête poilue ornée d'oreilles de lapins et d'un pompon. Namingway le mog venait de ramper jusqu'à elle et ouvrit de grands yeux ronds en la voyant suspendue au dessus du vide alors que le vaisseau continuait de survoler la forêt.

      « Kupo ! On a des ennuis chef ?! »

      Minaï aurait volontiers lancé quelque chose à la figure de son mécanicien, mais elle préféra continuer de s'agiter en criant.

      « Fais-moi remonter ! Fais-moi remonter maintenant ! » elle prononça le dernier mot d'une voix encore plus aigu que les autres. « Et volez plus bas bon sang !! »

      « 5 sur 5 chef ! Accroche-toi à tes bretelles ! »

      Et il disparut. Une seconde plus tard, le vaisseau plongeait vers le sol, manquant de lui faire lâcher prise. Ce mog avait intérêt à revenir rapidement, d'autant plus que... La pirate du ciel resta bouche bée. Redescendre n'était peut-être pas une si bonne idée finalement... Ils s'approchaient beaucoup trop d'une chapelle, et même si le vaisseau ne risquerait rien... Elle était en plein sur la trajectoire du clocher ! Dix mètres, neuf, huit, qu'il vire dans une autre direction enfin !, sept, six, cinq... Une corde vint alors percuter son visage ! Elle ne comprit qu'en entendant Naminwgay lui dire :

      « Grimpe chef ! Grimpe ! »

      Quatre mètres. Minaï ne se fit pas prier ! Elle attrapa la corde, trois mètres, et commença à monter, deux mètres... Plus qu'un... Et au dernier moment, elle parvint à remonter sur la rampe d'accès au vaisseau ! Il était moins une ! Hors de danger, elle se rua à l'intérieur avec son compagnon, ferma la porte prestement et se laissa tomber au sol, poussant un long soupir de soulagement. Le vaisseau prenait de nouveau de l'altitude, certainement pour se diriger vers l'espace, et elle était saine et sauve. A cette pensée, la Miqo'te se redressa d'un bond, bomba le torse et posa ses mains sur sa taille avant d'éclater d'un rire qui sonnait faux.

      « Mwahahahaha ! Encore une victoire de Minaï ! »

      Et, reprenant brusquement son sérieux, laissant Namingway se remettre de ses émotions, elle se dirigea vers le cockpit où elle s'assit aux côtés de Zag'Gazarbaath, alias Zag, son copilote, un Vangaa à la peau orangée. Enfin, il ne serait peut-être plus son copilote longtemps s'il continuait de la mettre en danger comme il l'avait fait !

      « Rh jg rg srrhdghrhd lrgv ? » demanda-t-il.

      … Il parlait toujours dans cette langue incompréhensible que seuls Minaï et Namingway parvenait à décrypter.

      « J'en sais rien, on a encore le temps d'y réfléchir. » répondit-elle naturellement.

      Il venait de lui demander vers quel monde ils allaient se diriger à présent. La pirate du ciel s'installa confortablement dans son fauteuil, étendant ses jambes sur le tableau de bord, et songea. Cela ferait un monde de plus dans lequel ils seraient recherchés... Sans compter que leurs employeurs demanderaient des comptes, ils avaient versé une avance et elle n'était pas en mesure de leur fournir la couronne. Tant pis pour eux, ça leur apprendrait à se fier à n'importe qui ! En passant ses mains derrière sa tête, Minaï regarda l'espace Gummi. Finalement, c'était ici qu'elle se sentait véritablement chez soi.

      Elle avait toujours eu un rêve qu'elle avait accompli : voler, c'était pour elle le symbole de la liberté... Et depuis, elle avait eu le temps d'en avoir un second. Son œil s'attarda sur chacune des étoiles qu'elle pouvait voir, et un petit sourire s'afficha sur ses lèvres. On lui avait dit que chacune de ces étoiles était un monde différent, et un jour... Un jour elle les exploreraient tous.

      Mais pour l'instant, il était temps de prendre la poudre d'escampette !


    G r a d e . v i s é :
      J'en laisse la Babouche seul juge.

    H i s t o i r e :


      « Non mais vous plaisantez ?! Vous n'avez jamais entendu parler de moi ?! Intrépide ! Increvable ! Insubmersible ! Imprévisible ! Irrésistible ! Minaï la vadrouille, pour vous servir ! Je suis la meilleure pilote de l'univers alors plutôt que de rester là à discuter vous feriez mieux de m'engager tout de suite ! »

      Elle avait pris différentes poses victorieuses à chacun des mots qu'elle énumérait, et à présent la jeune Miqo'te était presque montée sur le bureau de son interlocuteur pour le dévisager... ce qui le laissait de marbre. Il s'agissait d'un homme visiblement âgé, étriqué dans un costume cintré, sournoisement dissimulé derrière une petite paire de lunettes rondes. Minaï le regardait les yeux dans les yeux, autant que son cache-œil le lui permettait, guettant la moindre réaction... Et lorsqu'elle arriva, son assurance en prit un coup. Un sourire carnassier se dessina sur les lèvres de l'homme avant qu'il n'appuie sur un bouton placé sur l'accoudoir de son fauteuil, et aussitôt plusieurs gardes firent irruption dans la pièce ! Sans aucune pitié, ils se saisirent de la pirate par les bras et la trainèrent de force jusqu'à la sortie tandis qu'elle s'agitait en hurlant « Vous allez le regretter ! ».

      Moins de trois minutes plus tard, elle était de nouveau jetée dans sa cellule. Avant même qu'elle n'ait pu se relever pour passer un savon à ses tortionnaires au sujet de leur manque de galanterie, ils avaient activé la barrière d'énergie qui la retenait prisonnière. En les voyant partir, Minaï fulmina intérieurement. C'était injuste ! Déloyal ! Personne n'avait le droit de l'enfermer de la sorte ! Personne ! Avec mauvaise humeur, elle se laissa tomber sur le lit, la seule chose présente dans cette cage, et rumina. Quelle idée de s'en prendre à la Shin-Ra aussi... Elle savait bien qu'ils n'étaient pas des tendres ! Cela dit, avec leur réputation, c'était une proie alléchante pour tout bon pirate qui se respecte... Et quand on lui avait assuré que le travail serait facile, qu'il fallait simplement dérober quelques caisses dont personne ne réaliserait la disparition, elle n'avait pas hésité à accepter l'offre. Grossière erreur ! A peine après avoir rejoint les routes stellaires, son vaisseau avait été pris en chasse par...quoi au juste ? Un croiseur ? Elle avait beau être l'as de l'espace, c'était la lutte du pot de terre contre le pot de fer, et le résultat était là, dans ce quartier de haute sécurité. Minaï poussa un long soupir plaintif. Dire qu'elle en était à essayer de vendre ses talents pour retrouver sa liberté ! Elle commençait déjà à se sentir mal, il lui fallait quitter cet endroit, mais c'était impossible. Alors, elle se releva et commença à faire les cent pas nerveusement. Son vaisseau ! Qu'allaient-ils faire de son vaisseau ?! Elle était persuadée que ces gens n'hésiteraient pas à le démonter pièce par pièce pour retrouver leurs marchandises... Son pauvre vaisseau... Cela la rendait malade. Prête à défaillir, Minaï alla s'accouder près du hublot. Elle pouvait voir l'espace qui défilait lentement depuis l'intérieur du croiseur. La Miqo'te posa sa main contre la vitre. Jamais l'espace ne lui avait paru si loin...

      « Pas assez concentrée ! »

      Elle sentit le manche de la lance se poser sur son dos, et une seconde plus tard elle fut propulsée plusieurs mètres en avant, atterrissant la figure dans la neige. Minaï releva la tête et la secoua afin de faire tomber les morceaux de poudreuse de ses cheveux, puis elle se redressa et darda ses yeux vairons emplis de colère vers l'homme en armure à l'air sévère. Encore une fois il l'avait battue ! Et toujours à cause de ces feintes qu'elle ne parvenait pas à esquiver ! D'un air boudeur, elle ramassa sa propre lance en s’époussetant.

      « C'est pas vrai, j'ai glissé... » ronchonna-t-elle « On a pas idée de s'entrainer à 2000 mètres d'altitude aussi ! »

      Ses protestations ne tenaient pas la route. Elle vivait dans cette chaîne de montagnes depuis... bien trop longtemps pour qu'elle se rappelle avec précision de son arrivée. Aussi loin que remontaient ses souvenirs, elle y avait toujours vécu, et n'avait rien connu d'autre. Son maître lui défendait de s'aventurer dans les villages plus bas de toute façons, sous prétexte que son apparence inquiéterait les villageois. Elle avait bien eu plusieurs fois l'idée de lui désobéir et de s'y rendre déguisée pour connaître le monde dans lequel elle vivait, mais Minaï redoutait bien trop sa colère... Alors, depuis quatorze ans, elle avait passé sa vie dans la montagne. Les conditions climatiques avaient au moins eu le mérite de forger son corps, elle était jeune mais savait se débrouiller ! On ne pouvait pas en dire autant de la lance... Son maître avait décidé de commencer sa formation quelques semaines plus tôt, et elle n'y arrivait tout simplement pas, commettant à chaque fois les mêmes erreurs. Heureusement, ça n'était pas son genre d'abandonner ! La Miqo'te s'était déjà relevée et brandissait son arme, parée à reprendre l'entrainement.

      « Prête ! Cette fois je gagne ! »

      « Non. »

      Elle en resta bouche bée, les yeux exagérément écarquillés en entamant un geste de recul. Il avait une bien curieuse manière de l'encourager ! S'il ne la croyait pas capable de pouvoir y arriver, autant ne pas se donner la peine de l'entraîner ! Mais alors qu'elle allait lui faire mille et un reproches, il lui intima le silence d'un geste avant de fouiller dans une ses poches... Rapidement, il en tira quelque chose qu'il lui lança avec un « Mets ça. » . Minaï l'attrapa au vol. On aurait dit un petit chiffon roulé en boule. Curieuse, elle le déplia pour réaliser qu'il s'agissait d'un... cache-œil ? Elle eut une moue en regardant son maître, peu convaincu, et il hocha la tête pour l'encourager. Avec précaution, elle passa le bandeau dans ses cheveux et le positionna de façon à ce que son œil gauche, le vert, soit masqué...

      « ...Mais c'est nul ! » s'écria-t-elle.

      Et à raison ! Elle avait déjà du mal à anticiper les attaques de son maître en temps normal, maintenant c'était tout bonnement impossible avec un champ de vision réduit de moitié ! Autant essayer avec un bras en moins et à cloche-pied dans ces conditions ! Et pourquoi pas avec la lance entre les dents ! Énervée, elle était sur le point de se débarrasser de ce cache-œil ridicule quand il l'interrompit.

      « Puisque tu ne parviens pas à être attentive, peut-être qu'un handicap t'aidera à l'être. Reprenons. »

      Et sans même lui laisser le temps de répondre, il bondit dans sa direction, l'arme en avant. Suivant son instinct, elle fit de même, et alors...

      Et alors il y eut un grand fracas, lorsqu'elle tomba de son lit. Minaï resta quelques instants allongée par terre à regarder le plafond. Qu'est-ce que... ? Ah, oui ! La Shin-Ra. Finalement, elle aurait préféré être de retour dans son monde d'origine. Enfin d'origine, maintenant qu'elle avait vu tant d'endroits différents, elle se doutait bien qu'elle n'y était pas née... Peut-être qu'un jour, le destin la mènerait vers un monde rempli de femmes-chat, et elle saurait qu'elle avait retrouvé sa terre natale... ! Comme si cela lui importait. Elle se moquait bien de l'endroit d'où elle venait, l'important c'était de savoir où elle allait ! La pirate du ciel se releva et chassa la poussière de ses vêtements... Ils pourraient au moins faire l'effort de nettoyer leurs cellules, surtout quand elle daignait les honorer de sa présence ! N'ayant toujours rien d'autre à faire, Minaï se remit à tourner en rond d'un air soucieux. Elle savait où elle allait, presque, mais jamais elle ne se serait doutée qu'elle finirait ici. Et dire que la vie qui était prévue pour elle à l'origine était à cent lieues de celle qu'elle avait à présent !

      « Sais-tu pourquoi cette contrée est surnommé la Terre des Dragons ? »

      Mais le destin en avait voulu autrement, il l'avait menée vers quelque chose de bien plus grand, de bien plus simple, de bien plus libre.

      « On raconte qu'autrefois, les dragons étaient l'incarnation terrestre de nos divinités... Ils étaient craints pour leur cruauté. Pour libérer l'Homme de leur joug, notre ordre a été créé... Nous avons appris à nous battre comme eux, à les affronter, à les défaire... Et dès lors, nous avons veillé à les éradiquer pour empêcher le retour des dieux. »

      Et après tout, elle n'avait fait qu'éviter de trop lourdes responsabilités.

      « Mialoominaï... Tu es la dernière héritière des Chevaliers Dragons. »

      Elle avait 15 ans lorsque son maître lui avait révélé le but véritable de sa formation. Son entraînement à la lance avait porté ses fruits, et il la jugeait apte à passer au niveau supérieur. Pour une raison particulière, ce jour resterait à tout jamais dans sa mémoire. Pas parce qu'elle était devenue plus forte, pas parce que son mentor lui faisait confiance, mais parce qu'une rencontre avait changé le cours de sa vie. De bon matin, il l'avait emmenée au sommet de la montagne. L'ascension avait été rude, d'autant plus que Minaï, grincheuse et ignorante de leur destination, faisait mine de rebrousser chemin toutes les dix minutes... Mais enfin parvenus au bout de leur périple, une caverne dissimulée dans les sommets, quelle ne fut pas sa surprise d'y découvrir un véritable dragon ! Il était jeune toutefois, sa taille ne dépassait pas de beaucoup celle d'un humain, et elle supposait qu'il n'y avait aucun danger puisque son maître l'avait guidée jusqu'ici. « Il sera ton compagnon durant ton apprentissage. Tu vivras comme lui. Tu te battras comme lui. Et quand vos esprits ne feront plus qu'un, tu pourras passer l'ultime épreuve. » lui avait-il dit... Mais à cet instant, la jeune Miqo'te n'écoutait pas. Elle ne pouvait détourner son œil qui avait accroché le regard du dragon, et tout au fond d'elle-même elle sentait quelque chose de particulier, une connexion étroite, l'impression qu'ils avaient quelque chose en commun...

      La pirate du ciel eut un sourire nostalgique en se remémorant ce souvenir. De tout les moments qu'elle avait vécu dans les montagnes, il n'y en avait que très peu qui lui ressemblaient, et celui-là en faisait parti ! De nouveau, elle s'allongea sur le lit et fixa le couloir en essayant d'imaginer comment elle pourrait quitter sa cellule... Mais bien vite, son regard se perdit dans le vague, et elle replongea dans le passé.

      A cette époque, elle passait la majeure partie de son temps avec le dragon à s'entraîner, à l'observer se mouvoir ou, plus souvent, à lui faire la conversation et lui demander son avis sur tout et sur rien... Et le plus intrigant restait qu'il semblait accepter sa présence un peu plus chaque jour, qu'il paraissait même la comprendre. C'était étrange, mais naturel, si bien qu'elle en vint à le considérer d'abord comme un animal de compagnie, puis comme un ami... Son premier ami. Il y avait un jour en particulier dont elle se souvenait avec précision. Alors qu'elle bavassait, une phrase sincère sortit de sa bouche « Tu as de la chance d'avoir des ailes, tu es libre d'aller où tu veux ! J'aimerais bien en avoir moi aussi ! ». Souvent, quand elle en avait le temps, Minaï s'asseyait et regardait l'horizon, songeant à ce qu'il pouvait y avoir au-delà. Quand elle voyait la montagne, la forêt, tout ce qui faisait le paysage, elle se sentait prisonnière, incapable de les franchir... Mais quand c'était sur le ciel que son regard se portait, elle se sentait apaisée. Il y avait bel et bien un endroit où aucune barrière ne l'empêcherait d'avancer, et un jour elle trouverait le moyen d'emprunter cette voie et de savoir ce qu'il y avait après l'horizon !

      Alors qu'elle restait rêveuse suite à ses paroles, le dragon se laissa tomber au sol en se penchant légèrement vers elle. Elle en poussa un cri de surprise ! Est-ce qu'il s'agissait d'une invitation ? Elle bafouilla quelque chose à propos de « ne pas voler avec un dragon dès le premier rendez-vous » mais un grognement de sa part la pressa et elle monta sur son dos. Le décollage fut brutal... Mais ce ne fut rien comparé à ce qu'elle ressentit après ! La caresse du vent sur son visage, dans ses cheveux, les nuages qu'elle pouvait presque toucher du doigt, le monde si petit tout en bas, et devant elle, plus aucune limite, rien pour la freiner, pour l'enfermer ! Galvanisée, Minaï leva les bras au ciel et poussa un cri de joie tandis que ses lèvres affichaient un sourie radieux ! Elle volait ! Et enfin, elle comprit le sentiment qu'elle avait éprouvé en voyant son ami pour la première fois. Isolé dans un endroit qui ne lui convenait pas, il n'aspirait qu'à parcourir les cieux, tout comme elle. Ils survolèrent la Terre des Dragons toute la journée, et enfin elle put voir tout ce qu'elle n'avait fait qu'imaginer pendant des années... Elle comprit à cet instant que son entraînement n'avait aucun sens. Comment pourrait-elle passer sa vie dans les montagnes à veiller pour des idéaux qui n'étaient pas les siens quand le monde n'attendait qu'elle pour être découvert ?

      Le soir, quand ils revinrent à la caverne, elle avait pris une décision... Son maître lui avait parlé d'une ultime épreuve, et elle ne craignait que trop de comprendre de quoi il s'agissait. Il lui avait fourni un dragon, ceux-là même qu'elle est destinée à chasser, et un beau jour, lorsqu'il serait trop dangereux, elle devrait le traquer. Minaï refusait de le tuer, lui ainsi que les autres de son espèce. Son maître disait « cruauté », elle répondait « liberté », et c'était de cette manière seulement qu'elle s'identifierait à un dragon ! Alors, elle rendit sa liberté à son ami, lui recommandant la plus grande prudence, et elle se prépara à affronter la réaction de son mentor lorsqu'elle lui apprendrait la nouvelle... Avec un peu de chance, il se montrerait indulgent. « Je te chasse et te banni à jamais de ces montagnes. ». Ou pas.

      Fin de l'histoire... Quoi que...

      Les semaines suivantes, elle vécut dans la forêt de bambous, craignant trop d'être rejetée de la civilisation. Chaque jour, elle pensait à la manière dont elle pourrait reprendre sa vie en main et réaliser ses rêves. Cela lui sembla longtemps sans espoir, mais la chance lui sourit et la solution se présenta d'elle-même. C'était à la lisière de la forêt, dans une partie reculée de la région où personne ne pourrait la trouver. Comme à son habitude, elle restait assise en haut d'un arbre à contempler le ciel... Et soudain, une forme impressionnante, beaucoup plus que le dragon qu'elle avait connu, déchira les nuages avant de fondre sur le sol ! Dans un cri d'effroi, elle alla se cacher dans un buisson... Avant d'en sortir la tête quelques instants plus tard, trop curieuse pour rester dissimulée, et elle vit quelque chose qui la fascina. Aux abords de la forêt, il y avait un monstre de métal... Il ouvrit sa gueule et deux hommes en sortirent. Ils n'avaient pas l'air plus inquiets que ça, peut-être s'était-elle trompée ? Tout en discutant, ils s'éloignèrent. De nouveau seule, Minaï s'approcha prudemment de cette nouvelle découverte, et quand elle fut aux abords, la gueule s'ouvrit de nouveau. Pendant une brève seconde, la jeune Miqo'te pensa qu'il serait plus sage de rebrousser chemin... Mais la tentation était trop forte ! Alors, elle pénétra à l'intérieur, et il ne lui fallut que quelques minutes, le temps de faire le tour du propriétaire, pour comprendre. Ça n'avait rien d'un monstre ! C'était une machine ! Une machine faite pour voyager dans le ciel ! Minaï s'installa dans le cockpit, près du tableau de bord, et commença à appuyer sur tout les boutons. Si elle parvenait à décoller, elle pourrait partir à l'aventure ! Bien sûr, c'était du vol mais... la providence ne l'avait pas menée ici pour rien ! Elle avait son rêve et le moyen de le réaliser, alors pourquoi s’embarrasser d'autre chose ?

      Et c'est ainsi qu'elle avait commis son premier larcin, mais enfin l'univers s'offrait à elle...

      Il y eut alors du bruit dans le couloir, et Minaï bondit de son lit pour se rendre près de la barrière d'énergie. Des gardes venaient de pénétrer dans le quartier de haute sécurité, raccompagnant ses compagnons dans leurs cellules. Ils avaient été emmenés en même temps qu'elle pour subir un interrogatoire, et si elle était pressée de savoir ce qui leur était arrivée, elle ne prononça pas un mot tant que les gardes étaient encore là... Mais dès l'instant où ils passèrent l'unique porte de sortie, elle lança...

      « Alors ?! »

      Elle avait dit ce mot suffisamment fort pour qu'ils puissent l'entendre. Ses amis étaient dans des cellules jouxtant la sienne, ce qui l'empêchait de les voir, et, ses oreilles de chat penchées en avant, elle guettait leur réponse.

      « Zr mgrn rg drrd tgd. »

      Minaï éclata de rire ! La phrase de Zag signifiait mot pour mot « Je leur ai tout dit. », et elle l'imaginait bien déblatérer pendant des heures tandis que leurs tortionnaires se contentaient de le regarder avec des yeux ronds, ne comprenant absolument pas ce qu'il disait.

      « Et toi Namingway ? » continua-t-elle.

      « C'était insoutenable ! J'ai eu poku de mal à ne pas m'évanouir ! Mais j'ai profité d'un instant d'inattention pour voler une télécommande, je vais voir si je peux la trafiquer pour pirater les dispositifs qui nous retiennent prisonniers. Je te tiens au courant chef ! »

      Bon, tout allait pour le mieux alors. Enfin presque. Mais si Naminwgay se mettait sérieusement à la tâche, ils seraient libres sous peu ! En croisant les bras, Minaï se félicita intérieurement d'avoir un aussi bon équipage ! Elle n'aurait jamais pu trouver mieux, même en cherchant ! Car en vérité, elle n'avait recruté aucun d'entre eux, elle les avait ramassés sur son chemin...

      Cela faisait un peu moins d'un an qu'elle avait quitté la Terre des Dragons à bord du vaisseau dérobé, qui entre temps était devenu officiellement le sien, et elle avait découvert avec joie l'existence des autres mondes. S'adaptant rapidement à cette vie d'aventurière bohème, elle avait déjà visité nombre d'endroits différents, mais à chaque fois un problème se posait : survivre. Hors de question de trouver un travail ! Il n'y aurait rien eu de pire pour l'enfermer dans une nouvelle cage. Alors, elle s'était mise à voler. Uniquement pour se nourrir au début, puis des objets de plus en plus importants qu'elle pouvait revendre ailleurs... Bien sûr, cela la poussait à changer constamment d'endroits car sa tête se retrouvait systématiquement mise à prix, où qu'elle passe ! Elle commençait d'ailleurs à avoir une certaine renommée, on lui avait même attribué un surnom : la « Chat-pardeuse ». Quelque part, cette vie lui plaisait... C'était un jeu sans cesse renouvelé, et la jeune Miqo'te était suffisamment débrouillarde pour se tirer des situations épineuses dans lesquelles il lui arrivait de se fourrer ! Et c'était lors de ses voyages qu'elle avait rencontré ceux qui allaient devenir ses compagnons.

      Tout d'abord, sa route avait croisé celle de Zag... Leur relation avait débutée à merveille puisque Minaï avait commencé par lui sauver la vie ! C'était lors d'un détour par la Cité des Rêves. Le vangaa, accusé d'être un démon, allait être pendu... Elle contemplait cet affreux spectacle, et au moment où le bourreau allait faire son œuvre, la Miqo'te avait décidé que cette mort était trop injuste pour arriver ! Elle était donc intervenue, se mettant au passage à dos la garde de la ville, et avait pris la fuite, leur échappant de justesse. Reconnaissant, Zag lui avait juré de l'accompagner où qu'elle aille... Il ne connaissait pas grand chose aux vaisseaux, mais il apprendrait sur le tas, tout comme elle ! C'est ainsi qu'il devint son copilote. Le cas de Namingway était encore différent. Minaï s'était décidée à participer à une course de vaisseaux très dangereuse se déroulant dans un champ d'astéroïdes... Évidemment, le jeu en valait la chandelle et elle faisait suffisamment confiance à ses compétences pour briguer la première place. Malheureusement, cela ne s'était pas très bien passé... Alors qu'elle était au coude à coude avec le favori de la course, dans la dernière ligne droite, il avait triché en utilisant l'artillerie de son vaisseau ! De justesse, elle avait sauvé le sien, mais elle ne pouvait pas continuer, ce qui impliquait une disqualification. Une fois de retour sur la terre ferme, après avoir assisté à la remise des prix, elle comptait bien avoir une petite discussion avec celui qui lui avait volé sa victoire... Mais alors qu'elle arrivait au hangar du vainqueur, elle surprit une conversation agitée et se cacha pour mieux l'écouter. Son adversaire s'en prenait à un mog, l'accusant de ne pas avoir assez pris soin des canons de son vaisseau, ajoutant qu'il aurait pu perdre la course à cause de son incompétence ! La petite silhouette se répandait en excuses, mais rien n'y changeait, et enfin il y eut les quatre mots fatidiques : « Namingway, tu es viré. ». Il en resta sous le choc tandis que son ancien employeur s'éloignait, c'était comme si le monde autour de lui s'écroulait... Il ne tenait qu'à elle de le reconstruire ! Y voyant une opportunité, elle s'approcha de lui, lui tapota l'épaule, le consola... et l'embarqua sans lui demander son avis ! Il tenta à plusieurs reprises de discuter, mais Minaï savait se montrer persuasive... Ses arguments eurent raison de ses doutes, et il la suivit finalement de bon cœur. Elle avait peut-être perdu la course, mais elle y avait gagné le meilleur mécanicien qu'elle ait jamais rencontré. Sans lui, son vaisseau aurait été définitivement détruit plus de dix fois !

      Désormais, elle n'était plus seule... Elle devenait bien plus qu'une simple voleuse... Elle serait une pirate du ciel sillonnant l'espace en quête de fortune et de gloire ! Tout le monde entendrait parler de la Bande à Minaï !

      Le bruit singulier de la porte se fit de nouveau entendre, puis ce fut le silence... Même Zag qui chantonnait s'était tu. La Miqo'te s'approcha de nouveau de la barrière d'énergie et pencha sa tête au maximum pour voir qui venait leur rendre visite... Toutes ces allées et venues risquaient de retarder leur évasion ! Enfin, il apparut... L'homme à qui elle avait eu affaire un peu plus tôt. Il était toujours aussi sinistre ! Alors qu'ils se dévisageaient mutuellement, il vint vers sa cellule et s'arrêta devant. Que pouvait-il bien lui vouloir encore ? La pirate du ciel garda le silence, attendant qu'il prenne la parole et priant pour qu'il ne leur rende pas les choses plus compliquées. Il se racla la gorge et eut un sourire goguenard, conscient de la tension qu'il faisait régner. Et enfin, il se décida à révéler ses intentions.

      « Après mûre réflexion, nous acceptons votre offre. Vous commencez demain. »

      Minaï cligna de l’œil plusieurs fois, s'attendant à tout sauf à ça. Non seulement elle était libre, mais ils allaient la payer pour voyager et poursuivre son rêve... ? Elle fit volte-face, faisant mine de réfléchir, et lança un grand sourire à l'espace derrière le hublot.

      … Encore une victoire de Minaï !


    Les Questions
    Q u e s t i o n s :

      1) Votre personnage est-il capable d’aimer, d’avoir une relation ?

      Et plutôt deux fois qu'une ! Mais elle tient trop à sa liberté pour songer à la notion d'engagement alors elle ne se lancera jamais dans une histoire sérieuse. Elle a une légère préférence pour les hommes, mais ces relations ressemblent à un chat jouant avec une pelote de laine, elle s'amusera un temps puis se lassera avant de partir. Elle a tendance à être plus sincère envers les femmes. Dans les deux cas, Minaï tâchera de ne pas avoir de sentiments pour préserver son indépendance.

      2) Si l’esprit de votre personnage s’incarnait en un animal mythologique ou chimérique ou réel (nuances acceptées). Que serait-il ?

      Au hasard un... chat ?

      3) Qu’en est-il de la fidélité et de l’esprit de camaraderie de votre personnage ?

      Assez élevés, mais elle est imprévisible et peut tout aussi bien disparaître quand ça lui chante sans se soucier des autres.

      4) En vue de votre race, quand pouvez-vous dire que votre personnage a forgé une amitié. Citez quelques unes de vos relations amicales.

      Elle est du genre à se faire des amis partout...

      5) Quelle est la devise de votre personnage ? S'il y en a plusieurs, donnez les toutes.

      « Vers l'infini et au-delà ! »

      6) Vis à vis de votre façon d'écrire, quels sont vos points fort et points faibles?

      Allez. Cette fois je réponds sérieusement...

      ... Je suis le meilleur. C'est tout.

      7) Pourquoi incarner ce personnage ?

      Parce qu'une Miqo'te donne immédiatement +15 points en charisme. Sérieusement, il y a plusieurs raisons... Déjà, je voulais faire un autre personnage, soit plus léger que les autres, soit beaucoup plus sérieux, donc j'ai commencé à chercher qui ça pourrait être. J'ai eu... Allez, six ou sept idées, mais absolument aucun projet concret qui ne me motive ou me donne des idées. Et, ce matin, j'en ai eu une nouvelle. La différence qu'elle avait avec les autres... c'est qu'il y a tout de suite eu un lot d'idées fournies avec, dont certains thèmes que j'avais envie d'aborder depuis un moment. Une sorte de déclic qui m'a convaincu de faire ce personnage. Bon, alors forcément, y'a pas photo... C'est un personnage plus léger, gravement stéréotypé, mais absolument pas prise de tête. Sans compter que c'est le premier personnage original que je fais (oui, Lucille ne compte pas, je n'avais pas inventé la base). Donc... Ouais, ça sera probablement un tas de clichés ambulant, mais un tas de clichés que j'aime bien.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Vagabonde du ciel
Féminin
Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 06/02/2012

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
93/550  (93/550)
Mar 14 Aoû 2012 - 3:47
Fini.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La lance Tourbillonnante.
Masculin
Nombre de messages : 1675
Age : 24
Localisation : Tour de Yen Sid
Date d'inscription : 25/05/2007

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
272/500  (272/500)
Jeu 16 Aoû 2012 - 2:58
    Que n'ai-je pas aimé...

    Je n'ai pas aimé cette histoire de cache-oeil. Enfin disons que je l'ai vu venir dès que t'en as parlé, parce que c'est un truc typiquement japonais et qu'une fois sur deux, les borgnes ne sont pas borgnes. Et bon, je te demande pas de mutiler ton personnage, d'autant plus que ton explication n'est pas dégueulasse, mais voila, c'est un peu moyen.

    Je n'ai pas aimé : « Rh jg rg srrhdghrhd lrgv ? »

    Ah ? Tu ne parles pas le vaangien ? Ca veut dire "J'ai utilisé trois touches pour faire une phrase avec que des consonnes et faire croire que c'est la langue des vaangas !"
    A moins que ce soit réellement comme ça dans le jeu, tu aurais pu créer un semblant de dialecte, mettre des voyelles, faire en sorte que ce soit prononçable !

    Je n'ai pas aimé le moment où tu parles du cache-oeil, aussi... C'est pas original.

    Et puis je veux pas dire mais les Vaangas, on avait pas forcément envie de voir leur gueule sur le forum... Ça je n'ai vraiment pas aimé.

    Le problème avec cette histoire de borgne-pas-borgne, c'est qu'on en a vite fait le tour... C'est la même idée que Goku qui porte une carapace de tortue super lourde pour être beaucoup plus rapide une fois qu'il l'enlève;

    Voila, ça fait quand même beaucoup de défauts dans ta fiche... Et je n'ai pas encore parlé de la discrimination dont tu fais preuve vis-à-vis des mogs, ainsi que des dangers encourus quand on porte constamment un cache-oeil.

    Bon à part ça...

    A part ces défauts là, je n'ai vraiment rien à critiquer ^^. Ta fiche est excellente.
    Je peux presque dire qu'à part cette histoire de cache-oeil (que j'aie sincèrement trouvée bof), il n'y a pas de défauts dans ta fiche. Bon, ça n'en fait pas une fiche parfaite (ne t'emballe pas !) puisqu'il faudrait alors qu'elle soit d'une qualité exceptionnelle.

    Et c'est ce qu'il manque dans ta fiche... De l'exceptionnel.

    Au niveau du style, attends, t'es probablement le meilleur du forum. Pour moi, en tant que rpiste, t'es vraiment l'une des sommités du forum et j'avoue que quand je lis une fiche comme ça, j'ai pas l'impression d'atteindre ton niveau. T'es méga original, super drôle, t'as des idées de dingue, un style de folie, et ta fiche a tout ça.
    Mais elle n'est pas exceptionnelle, elle est juste pour moi l'apothéose de ce style de personnage. Clairement, c'est un personnage très ressemblant à Natalia... J'ai pas envie de comparer, vous êtes tous les deux de très bons rpistes mais l'un à côté de l'autre, vous êtes trop semblables ici.

    Tu donnes tout ce qui est génial chez Natalia... Dieu sait que j'adore ce style, mais tu donnes pas du rêve, là. C'est pour ça que je te donnerai pas Maréchal. Ta fiche n'est pas moins bonne que celles des Maréchaux mais elle n'est pas exceptionnelle.

    Mais il est certain que je vais te donner Général, même pas besoin de faire de moyenne, quand j'ai eu fini la première partie, j'ai de suite compris que ça se jouerait sur une simple question "est-ce que ça mérite le meilleur grade ?"

    Ce que j'ai adoré dans ta fiche, chose que je trouve rarement aussi bien fait, c'est ta présentation dans le rp... Bon on est des tas à avoir fait ça, on peut même dire que tout ceux ayant eu beaucoup de personnage ont essayé et ont, en général, bien réussi...
    Ici, tu l'as encore mieux fait... Pas parce que c'est meilleur mais parce qu'on lit vraiment un rp... Et méga-subtilement, tu craches ce que tu dois dire. Les informations arrivent vraiment doucement, le genre de truc qui passerait dans un rp normal, c'est très agréable. Je vais pas épiloguer mais c'est ce que j'ai préféré.

    Alors oui, agréable. Je l'ai déjà comparée avec Natalia, je peux pas te cacher que je les ai trouvées vraiment semblables mais j'ai adoré toute la fluidité, la légèreté de ta présentation. Et c'est drôle, ouais.

    Un autre truc... Bon, c'est pas vraiment la première à se battre comme ça : Il y a Xaldin ! Mais j'ai bien aimé comme le maître annonce "tu es un chevalier dragon", c'est classe, c'est beau... J'ai adoré la façon dont tu lances cette classe dans le forum.

    Je pense avoir dit tout ce que je voulais dire.

    Donc, Général.

    Fiche validée et toutes conneries du style.

_______________________________
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Leeloo Minai Lekatariba-Laminai-Tchaii Ekbat De Sebat