Sorcière des Miracles

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
216/550  (216/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 18 Juil 2012 - 3:17
    Roxas était dans sa chambre. Son pion était en place, il ne restait plus qu'à attendre qu'il se repose, qu'il récupère et après, elle pourrait le renvoyer à la Lumière. Et de là, ce simili pourrait lui apporter tellement de détails. Mais pour cela, il allait devoir gagner la confiance de la Boss et pour cela, la sorcière avait une idée bien précise en tête.

    Un acte héroïque ! Sauver la veuve et l'orphelin ! Une action, qui en semblerait complètement désintéressé, mais qui en vérité, lui permettrait de se faire accepter... Le Prince n'aurait pas confiance en lui, la garde n'aurait pas confiance en lui et la Lumière... La Lumière pouvait soit revoir sa confiance à la hausse, soit être prise d'une crise de paranoïa. Et dans tout ça, même si les habitants du château doutait de lui, ils ne l'attaqueraient, ne feraient que l'espionner discrètement, faisant attention à chacune de ses actions, mais ne l'attaquant pas...

    Avec ça, son pion pourrait aller et venir l'informer tranquillement, sans se soucier réellement des soldats. Quelques idiots seraient sans-doute contre lui et lui ferait savoir vivement, mais ça, une petite discussion avec Bernkastel et les soldats fileraient droit.

    Ainsi, en ce début d'après-midi, alors que tout le château recherchait activement un criminel qui se trouvait endormi dans sa chambre, la Déesse du Mensonge alla dans les cachots, pénétra lentement dans une cellule abandonnait, sombre et froide d'où une forte odeur de moisi emplissait l'air. Avec sa seule main libre, elle se boucha le nez tout en avançant.

    Les ténèbres étaient complet, aucune lumière ne filtrait, mais elle le sentait. Elle sentait sa magie qui l'appelait, sa marque qui était sur le soldat devant elle l'implorait de venir et d'en finir, de remplir les conditions et de faire un miracle. Elle prit une profonde respiration alors qu'elle retirait sa main et d'un mouvement agile du poignet, faisait apparaître une petite flamme noire qui ne faisait qu'éclairer doucement la pièce, faisant juste voir que le garde avait les yeux baissaient, alors que son corps avait perdu de la masse musculaire, alors que tout dans sa posture montrait qu'il avait abandonné le combat. Il ne bougea pas quand la lumière se fit. Ce n'est que la voix de la sorcière qui le sortit de son état...


    ''-Bonjour. Comment vas-tu depuis ces deux derniers mois ?''

    Le silence lui répondit. Elle imaginait parfaitement comment la gorge seche et douloureuse du jeune homme l'empêchait de prononcer le moindre mot et elle n'en attacha pas beaucoup d'importance. En ce moment, elle avait plongé son regard mauve dans celui brun de sa victime. Et petit à petit, une tâche plus sombre que d'habitude apparu dans le regard de la sorcière alors qu'elle se mettait doucement à sourire. Et doucement, les yeux de sa victime la regardèrent, vissant son attention sur le bandage qui avait été refait le matin même par Belphegor. Belphegor qui avait failli la gronder, mais qui s'était juste tue, refaisant doucement son bandage, alors que son épaule était toujours dans un état aussi... Pitoyable...

    ''-Ce n'est rien. Je ne suis pas venu pour ça de toutes manières...''

    Elle se pencha doucement et eut l'envie de rendre son petit-déjeuner alors que l'odeur du prisonnier lui attaquait les narines. Si forte... Si horrible... Lui brûlant la gorge bien plus agressivement que la vulgaire odeur de moisi du cachot.

    ''-A ce que je vois, tu as survécu... Brave petit chaton.''

    Il baissa la tête, alors que la sorcière se relevait et balayait la cellule du regard. Des cadavres de rats étaient empilé dans un coin. Il avait dû boire leurs sangs et manger leurs chaires... Et cela expliquait l'horrible odeur qui se dégageait de la cellule et de cet homme. Il avait vécu l'enfer, au lieu de simplement mourir, juste à cause de la douleur, de la brûlure qui lui rappelait l'horrible vérité, l'horrible mensonge qu'elle lui avait offert...

    ''-Ta femme et ton fils vont bien. Je m'en suis occupé. Tu n'as pas à t'en faire, je suis une femme de paroles. Mais, maintenant, tu vas devoir remplir ton marché. Il est temps que ta Trahison devienne vérité. Il est temps que tu mérites ce qu'il t'arrive...''

    Et le garde releva la tête, alors que la marque continuait à diffuser dans le corps de la sorcière de douces éffluves. Ses sentiments, elle pouvait les sentir, tellement ils étaient purs. Tellement ils étaient forts, comme une flamme, brûlant, dévorant tout... Il la détestait, il la voulait morte, mais il ne pouvait rien faire.

    ''-L'heure est venue que tu tues ton Prince.''

    La fin de sa phrase résonna dans la pièce alors que le regard du prisonnier se faisait plus humide. Même s'il avait été envoyé en prison, de sa faute, même si le prince ne l'avait pas cru, il ne lui en voulait pas. Il l'aimait toujours... Que c'était risible. De toutes manières, il avait déjà choisi, sa famille contre le prince. Et ces sentiments, ce sentiment de pitié qu'il allait avoir alors qu'il devrait le tuer... Non, il ne devait pas douter...

    ''-Mais, tu es si faible. Si faible... Je vais t'aider encore un peu en t'offrant de la force. Je vais t'offrir le pouvoir des ténèbres, ne me remercie pas.''

    Et envoya la flamme sur le tas de rats morts, alors que des ombres venaient à attraper les bras du prisonnier. Il ne bougerait plus...

    ''-Ça ne fera pas mal... Pas trop, huhuhu...''

    Et alors que son rire résonnait dans la cellule, que la bouche du soldat s'ouvrait, sa main s'enfonça dans la poitrine de l'homme, alors qu'une aura violette commençait à l'entourait. Et tout aussi doucement, la marque qui se trouvait sur son coeur, se mit à brûler, à briller de la même lueur que les yeux de la sorcière. Elle grandit, elle s'étendit sur tout le corps, le recouvrant totalement. Et finalement, elle ressortit sa main d'où elle se trouvait. Et dans celle-ci brillait un coeur rose.

    ''-Comment est-ce ? De perdre ce qui fait de nous un humain ? Horrible, n'est-ce pas... Ne t'en fais pas. La marque remplacera ton coeur, petit à petit, car vois-tu...''

    Elle attrapa l'organe dans sa main et commença à le serrer doucement, l'homme ne fit qu'un vulgaire son étouffait, alors que sa gorge refusait, sous la douleur, de faire autre chose.

    ''-J'ai oublié de te dire que ta mission était limitée dans le temps. Tu n'avais qu'un mois pour la faire, c'est pour ça que ta marque te brûlait... Elle te punissait. Je suis désolé d'avoir menti par omission, vraiment...''

    Et pourtant, son sourire redoubla alors qu'elle serait plus fortement le coeur, faisant apparaître plusieurs traits dessus, comme s'il était en verre, comme s'il allait se briser...

    ''-Et maintenant, tu vas te transformer en un sans-coeur. En un être beaucoup plus puissant que toi et tu n'auras plus qu'une idée en tête. Prendre le coeur du Prince... Puisque la marque aura encore quelques effets sur toi.''

    Elle appuya encore un peu, faisant geindre encore sa victime. Encore une fois et il se briserait. Encore une fois...

    ''-Oh, et même si tu ressens encore des choses, c'est juste parce que ton cœur là, n'est que la représentation magique de ton véritable cœur. Normalement la marque le détruit d'elle même, lentement, mais je voulais abréger tes souffrances. Alors, pendant que ça se termine, je vais te raconter une petite chose. Vois-tu, ta femme et ton fils. Vu que tu n'as pas rempli ta part du contrat, je n'ai pas eu à remplir ma part. Et de ce fait, quand j'en aurai fini avec toi ici, je les tuerai... Lentement... Doucement, presque amoureusement... Et je chuchoterai à ta femme et à ton fils, comment leur mari était dans la mort...''

    Et d'un coup, il tira de toutes ses forces sur ses chaînes, les yeux brillant de rage.

    ''-Inutile. Tu es trop faible physiquement. Tu ne feras que te blesser. Bon ! J'en ai fini, alors je te dis, à dans quelques heures, je reviendrais pour te voir dans tes toutes dernières minutes.''

    Alors que le feu noir continuait à brûler éclairant doucement la cellule, la sorcière fit tomber le cœur au sol, alors qu'il continuait à se briser, comme sous l'emprise d'une force invisible. Puis, elle parti. Maintenant, elle allait rejoindre Roxas et s'occuper de lui, comme elle le devait... Un jour, elle devrait aller remercie la Belle-mère de Blanche-Neige pour cette idée. Arracher le cœur du chasseur avait été drôlement amusant à voir, et comme elle se l'était imaginer, faire une chose qui y ressemblait était vraiment marrant !
Larmes Noires

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
182/666  (182/666)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Ven 10 Mai 2013 - 13:57
    Désolé pour le retard de notre ancien leader.
    C'est une mission très plaisante à lire dans la forme, une scène classique ponctuée par le ressenti du prisonnier dont le bourreau se délecte de sa victime. Et c'est aussi ce que je regrette un peu, même s'il y en a et que ça se sent, je n'ai pas été rassasié de la douleur déchirante, des émotions bouillonnantes, du choc.
    Quelques fautes assez présentes, surtout avec l'imparfait et le E accent aigu. Je suppose que depuis le temps tu as travaillé ce problème.
    Une belle mise en situation, les actes de la Sorcière des Miracles sous un angle qui lui convient très bien. Mission validée.
    Difficulté facile : 10 points d'expérience, tu obtiens 100 Munnies ainsi que 2 Points de Statistiques... Un point de Symbiose et un point de Psychisme.
messages
membres