Derniers sujets
» Froide Noblesse
par Arthur Rainbow Aujourd'hui à 17:02

» Attaque Nocturne
par Lenore Aujourd'hui à 14:25

» Recensement des Avatars (obligatoire)
par The Babylon Rogues Hier à 22:57

» Fiche des Babylon Rogues
par The Babylon Rogues Hier à 20:39

» Tombent les masques
par Roxas Hier à 17:12

» Il était une fois ... Toxine (Finis )
par General Primus Hier à 16:22

» Jet The Hawk! Storm The Albatross! Wave The Swallow! We're the Babylon Rogues!
par General Primus Hier à 15:38

» Visite au cimetière
par Narantuyaa Mer 22 Nov 2017 - 16:54

» D'un prêtre à une soldate, et vice-versa
par Kestia Mer 22 Nov 2017 - 15:43

» Récréation
par Hoper Mar 21 Nov 2017 - 17:58

» Basique!
par Fiathen Dim 19 Nov 2017 - 22:17

» Absences Aqua
par Maître Aqua Dim 19 Nov 2017 - 21:21

» Conseillère en Urbanisme
par Huayan Song Dim 19 Nov 2017 - 15:13

» Essai en laboratoire
par Cypher Sam 18 Nov 2017 - 16:24

» Au fond du donjon, troisième grille à droite
par Kestia Sam 18 Nov 2017 - 14:32


Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 C'est tout comme un Train
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Masculin
Nombre de messages : 7
Age : 24
Localisation : Locomotive principale
Date d'inscription : 30/04/2012

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
25/650  (25/650)
Sam 26 Mai 2012 - 22:41
  • Chapitre 1 – C'est tout comme un train

    Cela faisait maintenant quelques jours. Peut-être une semaine, il n'avait pas compté. Sauvés in extremis par un homme, ce même monsieur les avait emmené avec lui. Léoh et son frère avaient atterrit tous deux dans un grand vaisseau, un comme ils n'avaient jamais vu. A partir de cet instant, tout a très vite déboulé... Léoh passa des tests. Ces tests, physiques et mentales, furent destinés à analyser ses capacités de pilotage. On le plaça dans un petit vaisseau, et de toute manière, c'est tout comme un train.

    L'ordre de mission était posé sur le tableau de bord du vaisseau. Il était transcrit à travers une tablette informatique tactile, une technologie avancée. Léoh avait tout juste appris à s'en servir. Il se sentait tout à fait à son aise dans ce vaisseau. Chaque commande, chaque bouton ne lui paraissaient pas étranger alors que c'était la première fois qu'il en conduisait un. Afin qu'il puisse se familiariser avec le pilotage spatial, certaines parties du vaisseau avaient été remplacés par d'autre, ressemblantes à celle des Locomotives qu'il conduisait. La coque du vaisseau était plutôt métallique, en acier à première vue. Il avait été peint aux couleur de son pilote, donc, dans des teintes sombres et discrètes. On n'avait pas demandé au jeune homme de revêtir un nouvel uniforme, il en avait été étonné car c'était ce qu'il se faisait dans toutes les compagnies qu'il avait fréquenté. Il avait garder ses vieux habits, ceux-ci recousu et lavé par la Shin-Ra. C'est comme ça que la société qui les avait sauvé se nommait. Jusque'ici, Léoh n'en connaissait rien, il n'avait pas osé poser une seule question. C'était comme un rêve, il se laissait porter par les événements, passif, pour l'instant, tout allait bien. Le vaisseau était petit, et l'intérieur en assumait les conséquences. C'était assez étriqué mais confortable. Chaque chose était à sa place, on avait même une petite couchette pour les longs voyages. Il ne pouvait, par contre, contenir qu'une seule personne. A l'intérieur, il n'y avait pas de décoration, c'était sobre. Des lumière bleutés, issu du tableau de bord, éclairaient l'ensemble de l'engin. Pleins de petits boutons clignotaient de multiples couleurs, c'était comme une constellation mécanique. Le seul siège du vaisseau semblait être lui fait de cuir, il ne payait pas de mine et le dossier commençait à se tordre un peu. Il est clair que ce vaisseau n'était pas tout neuf, il avait du être retapé pour le jeune conducteur.

    Lorsqu'il du d'entrer par la toute petite porte coulissante de l'engin, par mégarde, il se cogna la tête au rebord du vaisseau. Oui, c'était moins pratique qu'une locomotive. Il était à présent assis, face à la vitre qui lui procurait une vue sur l'espace infini. Il posa délicatement sa main sur la tablette, un léger choc électrique parcourra son corps, la vitre s'illumina et on pu apercevoir l'ordre de mission qui défilait dans l'air. Chaque lettre se forma devant lui, comme par magie, holographique-ment. Il cru d'abord à de la poussière de fée, celle qui est mentionnée dans les contes d'enfant. Il essaya de toucher ces lettres mais il n'y avait aucune consistance. Léoh lu attentivement l'ordre de mission avant de retirer sa main de la tablette. La toute première mission, le tout premier vol. Ses doigts glissèrent instinctivement vers le levier d'activation des réacteurs de l'engin. Il le tira vers l'avant, progressivement la pression interne du vaisseau augmenta. La chaleur provoquée par les réacteurs se faisait clairement sentir. Le jeune homme ne pouvait plus attendre, il fallait qu'il démarre. Son regard se posa sur le volant, deux gâchettes l'ornait. Une pour avancer, une autre pour ralentir. Il avait une chance sur deux d'utiliser la bonne. La gâchette de gauche lui semblait celle qu'il fallait presser, il s’exécuta. Deux ailerons s'élevèrent. Comme un oisillon qui prend son envol, le petit vaisseau décolla du sol en vacillant. Des petite vibrations parcourait chaque visse, chaque plaque de l'engin. C'était comme si lui aussi il s'envolait pour la première fois. Quelques secondes, planant dans l'air, il s'en alla.

    L'espace semblait sans fin. Léoh était entouré d'étoiles qui brillaient, peut-être qu'elles étaient là pour éclairer son chemin ? Il ne savait pas très bien dans quelle direction il devait aller. Sa destination était la Terre des lions. Il devait récupérer un paquet, dont il ignorait la nature, dans un laboratoire en orbite autour de ce monde. Son GPS affichait seulement la distance qu'il lui restait à parcourir, ce n'était pas très loin. Durant la traversée, Léoh riait seul dans son petit vaisseau, il s'amusait à faire différentes figures, des loopings, des torpilles, il se sentait libre. C'est cette liberté qui l'obligeait à rester passif depuis qu'il avait rejoint la Shin-Ra, il ne souhaitait pour rien au monde la perdre. Parfois, il pensait à l'accident. Son monde lui manquait, ses parents aussi. Chaque seconde passé à les imaginer lui déchirait le cœur. Il avait été aussi séparé de son frère qui avait rejoint une autre faction de l'entreprise. Mais il savait que, ses parents, et son frère, étaient en sécurité là ou ils étaient, rien ne pouvait leur arriver. La nébuleuse de la Terre des Lions était en vu, le laboratoire satellitaire qui l'accompagnait aussi. Tranquillement, Léoh s'en approcha.

    Soudainement, son vaisseau fut percuté par quelque chose que Léoh n'eu pas le temps d'identifier. Il fit faire un demi tour très rapide a son oiseau mécanique. Il s’aperçut qu'il était entouré de plusieurs autres oiseaux mécaniques. C'était des vautours, de grands prédateurs, et lui il était leur proie.


    « Bon sang, il faut que je me sorte de là... »

    Sans attendre, Léoh enclencha le pilotage automatique vers le laboratoire. Il activa la capsule d'oxygène qui était accrochée a son dos et sortit pour se retrouver sur le dos de son engin. Un des aigles de chasse s'approcha de lui, le jeune homme se baissa et déchira une de ses ailes avec sa lame. Le choc électrique lui fit faire un bond en arrière. Tout allait presque bien, il était encore vivant mais sa jambe droite avait rappé sur la coque en acier. Il tenta de se hisser jusqu'à l'avant pour pouvoir retourner à l'intérieur. Mais des tires ennemis harcelaient maintenant son petit bébé oisillon. Celui-ci ne cessait de subir divers secousse qui promenaient le corps de Léoh. Bientôt le vaisseau arriva près du paquet métallique qui se situait sur la piste du laboratoire. Le jeune homme se balança, avec mal, pour atterrir sur ses deux jambes, sur le petit ponton qui faisait office piste d'atterrissage. Il saisi le paquet a deux mains, et courra vers son vaisseau. Pour la deuxième, il se cogna la tête entrant, et pour la deuxième fois il maudit la compagnie Shin-Ra pour cette porte coulissante. Mais, sans cette porte, c'est tout comme un train.

    « Allez Vif-Ombre, on rentre. »

    Vif-Ombre, c'est un joli nom pour un petit vaisseau.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Playboy Milliardaire
Masculin
Nombre de messages : 417
Age : 21
Localisation : Vaisseau-Mère
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
286/650  (286/650)
Dim 27 Mai 2012 - 7:36
Bonne mission aussi.
Par contre, je ne trouve pas que c'est Avancé, peut-être plus normal...

J'ai lu ton RP très vite, un bon point. Tu décris bien le peu de choses que tu décris.
Et j'ai rien a dire sur ton Orthographe...

Normal-Avancé :

25 xp, 250 munnies, 3PS, eux aussi, tous en dextérité. (le vaisseau n'est pas a toi, enfin tu l'as pas acheté, donc pas de bonus de vaisseau par contre ^^)

Y'avait un livre de sort dans la caisse (!)
Petit Poney : Actif. L’utilisateur peut invoquer des petits poneys non-violents, mignon, beau et magnifique de toutes les couleurs les plus chatoyantes qui peuvent exister. Ils peuvent voler sur des arc-en-ciel et leur haleine sent le bonbon. Leur viande a le gout de bonheur. Ils fuient dès qu'ils voient une personne avec des cheveux blonds coiffés en pics. Sym : 4.

Mets ta fiche de personnage dans ta sign' s'il te plait.

_______________________________
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» " Une fleur, c'est comme l'amour, ça grandit, ça s'épanouit et puis ça fane."
» similitudes entre Gollum et les Nazguls
» La nuit est reposante, tout comme tes yeux sont réconfortant [Chase]
» Jamais mon coeur ne cessera de t'aimer... PV Petite Patte
» [RP] A la recherche de Gerfaut

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet