Derniers sujets
» En ligne de mire
par Cypher Aujourd'hui à 0:41

» Contrats - Demande de Mission
par Surkesh Aujourd'hui à 0:10

» A l'abordage !
par Surkesh Aujourd'hui à 0:09

» Le savoir c'est le pouvoir
par Surkesh Hier à 22:07

» Tombent les masques
par Lenore Hier à 16:52

» Tour du Propriétaire
par Narantuyaa Jeu 14 Déc 2017 - 18:21

» Bric à Brac
par Chen Stormstout Jeu 14 Déc 2017 - 16:06

» Cachons tout ça
par Death Jeu 14 Déc 2017 - 15:37

» Pourtant, rien ne change
par Death Jeu 14 Déc 2017 - 11:22

» Chasse aux corsaires
par Pamela Isley Jeu 14 Déc 2017 - 11:14

» J'ai PAS mal à mon forum
par Fiathen Jeu 14 Déc 2017 - 8:07

» Que la vengeance commence!
par Kestia Mer 13 Déc 2017 - 22:18

» Camanaich et Entraînement de combat et agilité
par Cissneï Mer 13 Déc 2017 - 19:09

» ...comme si c'était hier !
par Lenore Mer 13 Déc 2017 - 12:23

» Mille Épines
par Death Lun 11 Déc 2017 - 18:27


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Riku (test rp fini)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Aquilon
Masculin
Nombre de messages : 331
Age : 25
Localisation : Entre la lumière et l'obscurité... dans les limbes du coeur
Date d'inscription : 14/05/2012

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
66/400  (66/400)
Mar 15 Mai 2012 - 19:39
Dans mon test se trouve un spoil provenant du jeu 3D, donc si vous ne voulez rien savoir, ne lisez pas la partie spoiler ;) (Ne faites pas la même erreur que moi T-T)
________________________





Prénom : Riku
Titre : Keybladeur suisse La lueur ténébreuse
Âge : 20
Camp : Lumière
Monde d'Origine : Iles du destin
Race : Humain
Grade désiré : Bleusaille Celui que je mérite

Un jeune homme se redressa et essaya la sueur qui coulait sur son front – collant par la même occasion ses courts cheveux argentés. Soufflant, il regarda les ouvriers qui l'entouraient, et les observa un moment tandis qu'ils travaillaient. Depuis combien de temps était-il ici ? Il ne saurait le dire lui même. Tout ce qu'il savait, c'était que sa place – à ce moment bien précis – se trouvait dans ce monde, auprès de ces personnes.

Secouant la tête, l'argenté reprit la poutre sur ses épaules robustes, et avança jusqu'à la plus proche maison en construction. Tellement de choses s'étaient passées depuis la défaite de l'organisation que sa mémoire était aussi brouillée qu'une omelette. Il préférait penser à ce qu'il faisait actuellement – aider un village à se reconstruire après le passage de mercenaires – ça lui évitait des maux de tête réguliers.

D'une manière étrange, le travail que le guerrier menait actuellement l'aidait davantage à trouver la paix, et la sérénité – et surtout l'équilibre entre lumière et ténèbres – que tous les combats qu'il avait mené jusqu'à présent. Depuis ce jour fatidique où il avait plongé tête la première dans la noirceur du cœur humain dans l'espoir de protéger ses amis. Au final, il avait lamentablement échoué. Mais le pire de tout, c'est qu'il avait recommencé cette erreur.

Serrant les poings, le manieur de la keyblade déposa la poutre et partit en pause déjeuner. Malgré les années, et la sérénité nouvelle qui l'habitait, il était toujours aussi dur envers lui-même et ses erreurs. Il avait toujours été le plus âgé et posé du trio, c'était un comportement normal. Après tout, Sora, Kairi et lui étaient plus que des amis. Ils formaient ensemble une famille, et il était leur grand frère. Pourtant, il ratait sans cesse dans ce rôle et c'est Sora qui devait rattraper le coup.


-Pathétique mon pauvre Riku, se murmura-t-il à lui-même.

Quelques heures plus tard, tandis que le soleil se couchait, Riku remit le t-shirt noir qu'il portait se jour là. Bien qu'endurant, et finement musclé, il demeurait aussi épuisé qu'un autre. Être ouvrier sur un chantier était peut-être même plus dur qu'affronter une armée de sans-coeur et similis ! Cependant, ce travail gratifiant lui plaisait. Il aidait directement les gens – qui le remerciaient au lieu de remercier un quelconque dieu – et voyait que ses petits gestes avaient une répercussion. Et ce, autant sur son caractère que pour la vie des autres.

Secouant la tête, tout en souriant face à cet attendrissement à la Sora, le voyageur interstellaire prit la direction de la bâtisse qu'il occupait. En réalité, c'était davantage une cabane où ne se trouvait qu'un unique lit, mais il possédait au moins son intimité. Ça avait toujours été le plus important pour lui, un jardin secret que personne n'avait le droit de connaître. Sur ce point-là, comme sur tant d'autres, il était différent de son rival et frère de cœur.

S'allongeant sur son lit, l'ancien disciple d'Ansem-le-faux ferma les yeux et fit son exercice habituel. Chaque soir, il visualisait ceux qui comptaient le plus pour lui : Mickey, Sora, Kairi, Naminé, Roxas... mais aussi un jeune homme dont il ne se souvenait que vaguement et une femme que lui et son brun d'ami avaient rencontré petit. Ayant fini son manège – et déploré le peu d'amis qu'il avait ; il était sympathique non de non ! - il se mit dans ses draps, et attendit que Morphée vienne à lui.

Malheureusement, ce ne fut pas le marchant de sable qui l'accueillit mais des cris. De nombreux cris de douleur, de terreur, provenant du village. Sans plus attendre, l'ami du roi se leva prestement de son lit, et courut vers la source de l'agitation. Lorsqu'il arriva sur place, il constata l'ampleur des dégâts : les mercenaires étaient revenu, et ils agressaient les villageois sans défense.

Spoiler:
 
Resserrant sa prise sur la clé, il héla les mercenaires. Il ne laisserait personne faire du à ces pauvres gens. Bien qu'il ne soit pas un chevalier servant, il n'était pas un couard non plus.

Se mettant en posture de combat, l'homme les attendit tranquillement. Il avait appris à se maîtriser, et surtout à maîtriser ses ténèbres. Après tout, elles étaient une partie de lui, et plus important, elles représentaient son pouvoir. L'équilibre instauré était fragile, sa raison pouvait partir en fumée s'il n'y prêtait pas attention. Mais il était enfin lui-même. Il était Riku, le seul et unique.


Soufflant, l'argenté regarda, ses yeux bleus brillaient de l'excitation d'un combat, le premier mercenaire s'approcher de lui. Conscient qu'il devait immédiatement faire une forte impression sur ces types, il esquiva aisément le coup, et fit apparaître une boule de ténèbres dans sa main. Suffisamment puissante pour envoyer son adversaire valdinguer, elle ne le tuerait pas. Il esquiva un second coup, et se jeta en avant, faisant entrer en contact le ventre de son ennemi, et la boule maléfique.

L'effet fut radical, le type voltigea dans les airs, et retomba sur un de ses compagnons, l’assommant au passage. Deux en moins, plus qu'une dizaine à vue d’œil. Souriant, le guerrier courut vers le mercenaire suivant et donna un coup horizontal avec sa keyblade. Malheureusement, ce dernier n'était pas aussi faible que son compagnon – ou pas aussi surpris, tout simplement. Plus musclé que lui, il para le coup, et l'envoya même roulé-boulé plus loin.


Grognant, le manieur de la keyblade se releva promptement. Grimaçant, il se fit la réflexion que ses talents d'escrimeur étaient un peu rouillés. Néanmoins, il n'avait pas d'autre choix que de gagner maintenant qu'ils étaient tous focalisés sur lui – et sur leur désir de mort probablement. Prenant une grande inspiration, il décida de tenter le tout pour le tout. Un pari quitte ou double. Si ça fonctionnait, il pourrait partir dormir – bien qu'extrêmement fatigué – mais si ça échouait, il était bon pour se faire massacrer.

Ne se laissant plus le temps de réfléchir – et donc de changer d'avis – Riku leva sa keyblade au dessus de la tête et convoqua les moindres parcelles de ténèbres en lui. Il sentit l'énergie noire remontée le long de son corps, le couvrant parfois de petites décharges d'un noir profond, puis passer à travers sa keyblade. Il resta ainsi pendant quelques secondes, voire minutes. Le spectacle était si fascinant et effrayant que les mercenaires n'osaient pas bouger.

Des gouttes de sueurs perlèrent de son front, mais le voyageur interstellaire persévéra. La fatigue le faisait même trembler, toutefois il savait qu'il n'avait plus longtemps à attendre. D'ici quelques instants, tout serait fini, d'une façon ou d'une autre. Puis ce fut le moment où il ouvrit les yeux. Rapidement, il ramena la keyblade vers le bas, rassembla ses forces, et sauta aussi haut et loin qu'il put en direction des hommes avides. Ensuite, il abattit de toutes ses forces son arme sur le sol.


Ce fut un enfer pour ses ennemis. A première vue, rien ne se passa. Ni éclair, ni tremblement, pas même un changement dans le vent. Puis tous se mirent à hurler, effrayé par les ténèbres qui les habitaient. Un à un, ils s'écroulèrent sur le sol, inconscient pour un bout de temps. Avec un sourire l'ancien disciple d'Ansem-le-sans-coeur se releva, chancelant sur ses jambes. Il fit disparaître Point-du-Jour et s'apprêta à retourner dans sa cabane.

Pourtant, l'ami du roi ne l'atteint jamais. Le robuste mercenaire qui l'avait envoyé sur les roses était debout et le frappa violemment à la tête, manquant de lui ouvrir le crâne. Vacillant, au bord de l'évanouissement, il eut le réflexe d'ouvrir un passage vers un autre monde, le château du rongeur royale. Mais tandis qu'il pénétrait à l'intérieur, un objet le frappa à l'arrière du crâne. Il s'effondra.

Personne ne fut plus chanceux que le frère de cœur du maître de la keyblade dans ce couloir. Aucun similis, aucun sans-coeur et surtout, aucun ennemi ne vint l'emprunter. Il put ainsi prendre son temps, et s'éveiller sans craindre pour sa vie. Il toucha du bout des doigts son crâne douloureux mais retira immédiatement ses doigts, devenus poisseux de sang, en retenant à grande peine son hurlement. Il devait d'urgence voir un guérisseur – compétent donc utilisateur de la magie, et de préférence assez vieux. Où ce type de personne pouvait se trouver dans un univers en guerre perpétuelle ?


Fatigué, l'homme ne désirait que se reposer, au moins quelques instants. La douleur s'en irait peut-être ? Néanmoins, une part de son esprit le lui interdit fortement, arguant que s'il se laissait aller, il ne se réveillerait plus jamais. Pestant contre le sort – et regrettant son île – il se leva, et fit apparaître une porte de sortie, vers un monde quelconque.

-Voyons si j'ai toujours de la chance.


Questions

1) Votre personnage est-il capable d’aimer, d’avoir une relation ?
Oui bien entendu. Étant jeune, il avait un faible pour Kairi, tout comme Sora. Mais ce faible s'est transformé en relation fraternelle.

2) Si l’esprit de votre personnage s’incarnait en un animal mythologique ou chimérique ou réel (nuances acceptées). Que serait-il ?
Un chien, tout simplement parce que Riku est fidèle à ses amis, et à lui-même depuis qu'il s'est trouvé.

3) Qu’en est-il de la fidélité et de l’esprit de camaraderie de votre personnage ?
Comme dit plus haut, Riku est fidèle. En revanche, il reste assez solitaire. Il a beaucoup de travail à faire pour changer ce point de caractère.

4) En vue de votre race, quand pouvez-vous dire que votre personnage a forgé une amitié. Citez quelques unes de vos relations amicales.
Dès son enfance avec Sora et Kairi. A son adolescence avec le roi, Naminé et dans une moindre mesure Roxas.

5) Quelle est la devise de votre personnage ? S'il y en a plusieurs, donnez les toutes.
Je trouverai la force de porter le monde si mes amis étaient en danger.
Le pouvoir corrompt, le pouvoir absolu corrompt absolument!

6) Vis à vis de votre façon d'écrire, quels sont vos points fort et points faibles?
Question difficile... Honnêtement, je pense que mon point fort (et en même temps faible) est que mon personnage n'est pas un dieu. Il perd, parfois régulièrement. Il peut faire des erreurs (même s'il ne les avoue pas forcément). Pour le reste je ne sais pas...
Quand à mon point faible, sans parler des descriptions, je pencherai pour le respect du caractère. J'ai tendance à devenir le personnage, mais en même temps, à lui donner ma personnalité. Oh! Et il y a aussi les fautes régulières que je peux faire malheureusement.

7) Pourquoi incarner ce personnage ?
Ce personnage torturé qui se cherche et se trouve, qui cherche sa place dans le monde et auprès de ses amis est très intéressant. Ca me change du personnage que j'ai déjà créé, et en même temps il est semblable. Et puis il a la classe, ce qui est un plus!


Dernière édition par Riku le Mer 16 Mai 2012 - 10:29, édité 3 fois
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Aquilon
Masculin
Nombre de messages : 331
Age : 25
Localisation : Entre la lumière et l'obscurité... dans les limbes du coeur
Date d'inscription : 14/05/2012

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
66/400  (66/400)
Mar 15 Mai 2012 - 22:21
Fiche terminée (et complète cette fois, je l'espère ^^')

Edit (10h29) : j'ai rajouté une petite mention pour le physique. J'avais totalement oublié de parler de ses yeux!
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La lance Tourbillonnante.
Masculin
Nombre de messages : 1675
Age : 24
Localisation : Tour de Yen Sid
Date d'inscription : 25/05/2007

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
272/500  (272/500)
Jeu 17 Mai 2012 - 20:24
    Salut et bienvenue ^^

    Désolé pour le retard.

    Alors alors... Je suis dans l'ensemble satisfait, content de ton test rp. Tu m'as l'air d'être un Riku motivé et confiant, je l'espère en tout cas ^^. Et crois-moi, c'est très dur de garder un Riku sur son forum !

    Deux choses sans importance m'ont fait tiquer. Premièrement, le fait qu'à un moment, allongé sur son lit je crois...

    "il visualisait ceux qui comptaient le plus pour lui : Mickey, Sora, Kairi, Naminé, Roxas... mais aussi un jeune homme dont il ne se souvenait que vaguement et une femme que lui et son brun d'ami avaient rencontré petit. "

    Mickey, Sora, Kairi, Naminé, Ouais... Roxas, ma foi, il doit se sentir proche de lui alors qu'ils ont pas eu la meilleur relation du monde. Mais alors "le jeune homme et la femme dont il ne se souvient que vaguement" j'ai trouvé ça mal joué.
    Sur l'instant, ça a peut-être troublé Riku, qu'un mec vienne lui causer et lui transmettre un pouvoir ou quoi... Mais c'est pas comme si depuis, Riku n'avait rien vécu... Ansem s'est immiscé en lui, il est entré dans le groupe de Maléfique, il est devenu Ansem, il a failli détruire les mondes... Il s'est retrouvé enfermé dans le monde des ténèbres, il a réussi à en sortir. Il est entré sous les services de DIZ, a battu Roxas et a du pour cela se transformer en Ansem... A aidé Sora maintes fois sans que Sora s'en rende compte... Et après tout l'épisode d'Illusiopolis et encore et encore...

    Selon moi, cet évènement-là, Terra qui vient lui parler, bah c'est quasi sans importance dans la tête de Riku. Il s'en souvient peut-être mais de là à chaque soir se rappeler "ah oui, y avait ce mec qu'est venu me parler... Il était cool lui", je trouve qu'on tombe dans le mal joué.

    Mal joué pourquoi ? Parce c'est vraiment le moment où tu veux rappeler, sans trop en dire, l'histoire de Riku, par un biais (n'importe lequel). En quelque sorte, rappeler Terra nous dit "Rappelez-vous, c'est Terra qui lui a donné des pouvoirs. C'est malin mais fallait le faire autrement.
    Tout ça pour dire... Quand tu fais intervenir des pensées, veille vraiment à ce qu'elles soient bien mises, qu'il soit logique que ton personnage pense ça à tel moment.

    Une deuxième chose avec beaucoup moins d'importance... Parfois, ta façon d'appeler Riku sont un peu douteuses (selon moi). Du genre "L'argenté, le voyageur interstellaire, le frère de coeur de Sora". D'un côté, tu arrives à bien diminuer le nombre de "Riku" dans ton texte, j'ai fait ctrl + f et n'en ai vu que 7 !

    Mais "l'argenté" ou "le voyageur interstellaire", ça n'a pas vraiment de logique dans le texte.

    Pour t'illustrer ça... Je vois souvent des filles en rp qui appellent leur personnage féminin dans une phrase : "La belle", "la sublime demoiselle"... dans un contexte qui n'a rien à voir avec la beauté. Par exemple : Et la sublime nymphe laça ses chaussures et acheta du pain.
    Il est vrai que ça ne donne pas mal... Mais quand tu y penses, ça manque complètement de logique et ça en devient un peu risible.

    Mais c'est vrai que je cherche un peu loin...

    Soit, parlons maintenant de vrais problèmes dans ta fiche... Il y en a deux !

    D'une, tu parles très peu du physique... Ouais, à part le fait qu'il a des cheveux argentés, tu dis pas grand chose. Tu vas me dire "on s'en fout", je vais te répondre "oui mais ce sont les consignes". Ici, je rappelle qu'on doit parler du physique, du caractère et de l'histoire.

    Ah oui, deuxièmement, tu parles aussi très peu de l'histoire... Je ne vais pas dire pas du tout, parce que tu fais ça assez intelligemment : Tu mentionnes, ou plutôt "tu nous fais penser à". Par exemple, quand tu parles de ses torts, on sait de quoi tu parles et ça c'est plutôt bien joué de ta part mais toutefois... je sais pas si je suis satisfait.

    Le caractère, par contre, est très bien abordé. J'aime assez les libertés que tu prends avec le personnage, on sent que maintenant, il a 20 ans, c'est plus un enfant.

    Et dans l'ensemble, à la fois l'atmosphère et le texte sont bien écrits.

    Je te donne le grade de Sergent.

    Fiche validée et toutes conneries de style ^^.

_______________________________
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Nouveau test de répartition
» Mélanie passe le test HIV (pv Guillaume et un autre médecin)
» [Validée]Technique de Riku
» Test : qui est ton idole...