Derniers sujets
» Essai en laboratoire
par Cypher Hier à 16:24

» Au fond du donjon, troisième grille à droite
par Kestia Hier à 14:32

» Jet The Hawk! Storm The Albatross! Wave The Swallow! We're the Babylon Rogues!
par The Babylon Rogues Hier à 13:59

» La Shin-Ra del Sol
par Rufus Shinra Hier à 10:30

» Froide Noblesse
par Huayan Song Ven 17 Nov 2017 - 19:52

» Tombent les masques
par Abigail Underwood Ven 17 Nov 2017 - 19:25

» Chasse aux corsaires
par Pamela Isley Ven 17 Nov 2017 - 11:13

» Absences de Pamela
par Milla Maxwell Jeu 16 Nov 2017 - 16:46

» Promenons-nous dans les bois -
par Agon Wiley Jeu 16 Nov 2017 - 5:58

» Il était une fois ... Toxine (En cours )
par General Primus Jeu 16 Nov 2017 - 2:06

» Sauver Tania [Exploit]
par Chen Stormstout Mer 15 Nov 2017 - 10:56

» Déménagement
par Chen Stormstout Mer 15 Nov 2017 - 10:34

» Contrats - Demande de Mission
par Merrion Dexelo Mar 14 Nov 2017 - 23:00

» Fiche d'Identité de Narantuyaa
par Narantuyaa Mar 14 Nov 2017 - 9:17

» Attaque Nocturne
par Narantuyaa Mar 14 Nov 2017 - 2:54


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Folâtre danseuse[Périlleux]
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Dévoué
Masculin
Nombre de messages : 287
Age : 22
Localisation : Tortuga
Date d'inscription : 17/08/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Lieutenant
XP:
187/270  (187/270)
Ven 4 Mai 2012 - 7:39
Les portes s'ouvrirent, c'est l'arme à la main que je tranchais les chocobos sur le pont, leur tête volaient, je n'en avait cure, devant moi se tenait deux cadavres ouvert, comme de simples porcs, ce sont des gémissements plaintifs et apeurés qui m'avertirent.

Par les Éternels...

Une petite fille était là, cachée derrière des caisses contenant des vivres, je m'avançais en la regardant sereinement, mais mon âme était tout autre, une âme marquée par une atrocité... Je fis sortir la Jeune Fille en la confiant aux gardes. Ils virent un sourire veilleur... Un sourire de père. Le dos tourné, je mis ma main devant la bouche pour me retenir de vomir. Je pris une bouffée d'air... Mon épée, et je courrais, je me dirigeais vers l'odieux démon qui venait de faire ça. Il allait souffrir!

Je courrais, mon souffle ne faiblissait pas, déterminé, je courrais, je m'enfonçais dans la forêt, il faisait jour mais la vie était absente, les oiseaux ne chantaient pas, aucun animal, je n'apercevais rien, je continuais, guidé par des traces de pas, des sandales, sans doute, il ne fallait pas que je m'arrête, il faut continuer, il faut punir ce démon, quel qu'il soit! Je m'arrêtais dans une clairière...

J'entendis un rire léger, comme une jeune fille qui se moque, j'entendais des applaudissement, cette femme, portait un masque, un peu comme celui du fantôme de l'opéra... Elle dansait, elle riait, et elle jonglait avec des cailloux, elle vint les jeter à mes pieds, et, s'inclinant avec de grand geste, dégaina ce que je pensais être une arme... Était une flûte traversière... En pin, je reconnais ce bois là... Un recul de terreur... Elle ria de nouveau et commença à jouer, je regardais autour de moi, des loups enragés, montrant les crocs, je pris mon arme et fit quelque moulinets, combien étaient-ils?! Je ne le savais pas, je donnais des coups dans tout les sens à chaque assaut, ne pouvant me focaliser sur la danseuse, l'épreuve m'extirpait que de la sueur, les loups n'étant pas si fort... Je continuais à donner des coups, un nouveau rire...

<< Arrête, arrête dis! On dirait que tu essayes de repousser des mouches! >>

Elle était sur une branche, la flûte accrochée à sa ceinture, elle continuait de danser, elle écrivait sur un carnet.

<< Hmmm... Aube du désespoir ou Crépuscule de l'espérance? Oh! Je ne sais point, je ne sais plus. >>

Elle regarda les feuilles de l'arbre, se paralysant un instant, elle pointa un doigt vers le ciel et nota sur son carnet.

<< Ah! Je sais! Aube de l'espérance jusqu'au cap du Crépuscule du désespoir! Oui! C'est ça! >>

Elle se tourna vers moi, se penchant en avant et posant son poing sur sa hanche, elle se mit à sourire, avant de prendre une nouvelle fois sa flûte, je restais silencieux, j'ai l'impression que si je parles elle pourrait me rendre fou... Elle sauta de la branche, je me passais la main sur la figure après avoir remarqué qu'elle n'avait rien pour se soutenir... Elle vit cela, et elle ria de nouveau... Elle fouilla dans sa sacoche à la recherche de quelque chose et sortit un crâne, qu'elle regarda longuement.

<< Ô! Qu'elle est triste, il lui faudrait quelqu'un pour l'accompagner... >>

Sur ces mots elle tourna la tête vers moi, en me pointant du doigt, elle porta sa flûte sur ses lèvres, un son distordu et horrible, déchirant pour les oreilles se fit entendre, le sol trembla, je plaçais mon avant bras en avant, j'attendais ce qui allait être mon adversaire... Une masse de chair difforme se forma en dessous des pieds de la jeune femme, si je peux associer ce... Monstre à un être concret, j'aurais dit un crabe, la jeune fille ria de nouveau et se mit à danser sur le crabe en disant de choses dont je ne pouvais accorder de sens... Je fis des moulinets avec mon arme et cette chose avança vers moi en poussant un bruit que je traduisais comme un cri, je levais mon épée et chargeait vers le montre, lui donnait un coup sur ce que j'aurais dit "le crâne", mais quelque chose arrêta mon arme, je levais la tête et je vis la jeune fille sourire, je constatais lui avoir tranché la robe... Quoi?! Ce n'est pas le moment! Elle me donna un coup de pied dans le visage et me renvoya, elle fit des moulinets avec mon épée...

<< Fer... Acier, hmm, la paume est en bois de pin, tu aimes ce bois là n'est ce pas? Bien sûr que tu l'aimes. Voyons ce que tu peux faire maintenant... >>

Elle prit la flûte de nouveau et joua une note, j'entendis un hurlement furieux... Pas de doute, mon prochain adversaire est un ours. La bête chargea en ma direction, je levais les poing en direction d'un des animaux peut être les plus féroces de cette forêt... Tuer un ours à main nue.

En voila, une bonne. Je regardais l'ours droit dans les yeux, celui ci s'arrêta, ce qui me laissa le temps de lui abattre un coup de poing bien placé sur le museau! Avec une force telle qu'il en fut allongé sur le sol! Je me plaçais au dessus de lui et mit les mains dans sa bouche, et je tirais! Je tirais de toute mes forces! La bête aucunement amusée par ma tentative, planta ses griffes dans mes hanches! La douleur... Résister! Je dois...

C'est dans un hurlement de fureur et de rage que je lui arrachais la mâchoire! Me relevant et ne tenant plus trop en place, je regardais la jeune fille, le "crabe de chair" restait stoïque, elle descendit d'un pas gracieux, s'approcha de moi et posa sa main sur mon visage...


Je me réveillais en sursautant! J'étais dans mon lit!


Un cauchemar... Ce n'était rien qu'un cauchemar! Je regardais autour de moi, rien n'avait changé, tout était en place! Je m'étalais dans mon lit...

<< Henri? Henriiiii?

Je me tournais vers cette voix si douce, si jolie, sa robe était détachée, encore... Elle tenait deux tasses dans la main.

-J'ai fait le café moi même, ce matin, Henri! Comme hier tu avais si bien travaillé... >>

Elle ria en s'approchant de moi, elle posa les tasses sur la table de chevet, je me relevais et allait embrasser son front, "Je t'aime mon cœur", lui murmurais-je, elle rougissait. J'empoignais la tasse de café et la vidait d'un grand trait, je m'essuyais d'un revers de la main et elle, après avoir grimacé, elle tirait la langue "Trop chaud, je le boirais plus tard!", je lui fis un sourire et me dirigea vers l'armoire, cherchant un vêtement de toile propre.

<< Henri? Henrii?
-Hmm?
-Tu ne voudrais pas rester à la maison? Aujourd'hui?

Je me retournais un instant, perplexe, et puis hochait la tête.

-Je vais juste faire un petit tour dehors, alors.
- Elle fit la moue, oui mais, revient vite! Je m'ennuie toute seule >>

Je sortais en enfilant une légère chemise de toile, je me dirigeais vers la forteresse, marchand pendant quelques minutes, je grimpais une petite motte de terre et regardait l'imposante construction. Je le voyais lui, ce garde à la lance et à la queue de cheval, je pense qu'il m'a vu, oui, il m'a vu, je lui fit un signe de respect, je sais pas si il me l'a renvoyé, à vrai dire, il est pas mal stoïque, ce gars là. Je pourrais vanter ses exploits mais ce serait rajouter de la confiture sur le beurre, ça finirait par déborder.

Je fis volte face et retournait à la maison, un léger air de flûte, j'ouvrais la porte et je vis ma dulcinée avec une flûte sur les lèvres, elle la retira en souriant.

<< Je me suis dit que jouer de la musique ne serait pas mal, en plus de la danse... Tu en penses quoi, Henri?
-T'entrainer un peu plus, continue! Je t'écoute >>

Je lui fis un sourire et je me baladais dans la maison... Pour une débutante elle joue très bien, j'ouvrais un gros coffre et je fouillais... Il manque quelque chose... Je sais pas quoi, bah! Pas grave, j'irais bosser demain. Je revenais dans la chambre et regardait ma belle continuer à jouer, cela dura des minutes et des minutes... Elle finit par s'arrêter en se rendant compte qu'il faisait nuit. J'allumais une bougie et entendait un bruit de tissu...

<< Henrii? Et si on se couchait tard, ce soir? >>

...

Ce matin là, je me levais... Non, ce n'était pas le matin, je me tournais pour voir ma femme, elle dormait paisiblement, je me dirigeais à l’extérieur et passait devant un miroir, j'y plongeais mon regard et je vis un visage spectral... Se superposer au mien... Qui-est ce?... C'est moi?... On dirait... Avec plusieurs rides et années de plus... Qu'est ce qu'il essaie de me dire... Je vis un autre reflet sur le miroir, ma dulcinée, posant sa tête contre mon épaule.

<< Henrii? Il fait froid quand tu n'es pas dans le lit... Revient avec moi te coucher... >>

Elle m'entraina dans le lit en tirant mon bras, je lui faisais un sourire, mais au fond...

C'était quoi, dans ce miroir?


Je me réveillais de nouveau, sans pouvoir trop bouger... Effectivement! La belle me dormait dessus! Je regardais à gauche à droite, bon, coincé... Il n'y a qu'une chose à faire... Je la pris tendrement dans mes bras, embrassait sa chevelure en fermant les yeux... La vie est belle... Ma femme leva sa tête vers moi, et me fit un sourire...

<< Je veux rester avec toi pour l'éternité...
- Moi aussi mon coeur... >>

Les jours passèrent, nous menions notre vie tranquille, les sans-cœurs n'ont pas attaqués depuis des lustres, ma femme est enceinte, la vie est belle, et elle est un long fleuve tranquille. C'est le paradis, je me dis...

Mais un soir... Alors que ma femme était entrain de dormir, je repassais devant le miroir... J'y plongeais de nouveau mon regard, ce même visage spectral, je passais plusieurs minutes à l'examiner, à ce qu'il voulait me dire... Je vis un poing... Un poing montrant un objet... Qu'est ce que c'est... Un bout de boit? En pin? Une flûte?... Qu'est ce que cela veut dire?... J'entendis une voix dans ma tête... Une voix forte et imposante, mais tordue de douleur et de souffrance... "Le lien..." me susurrait-elle... "Brise ce lien, met fin à cet illusion!", je fronçais les sourcils en tentant de comprendre...

<< Vient te coucher Henrii... Il est tard... >>

Je fis volte face en réfléchissant et en me dirigeant vers ma dulcinée... Un lien, de quoi parlait ce visage?... Qui-est ce?... Je menais jusqu'ici une existence paisible... Et ce visage... Pour me tourmenter...

Le lendemain ma femme sauta dans mes bras en pleurant de joie, "Un enfant!" me dit-elle, "Nous allons avoir un enfant!". Je ne pouvais décrire à quel point la joie m'avait submergé en ce moment, père... J'allais être père! J'étais un homme... Heureux! Ma femme prit sa flûte pour jouer, nous dansâmes toute la journée, j'aurais voulu annoncer la nouvelle à se garde mais nous nous connaissons tellement peu, outre de regards et de bras de fer. Le soir venu, elle était si fatiguée, elle s'est écroulée sur le lit, je lui caressais les cheveux... Mais un bruit strident me fit sursauter, ma dulcinée releva la tête doucement...

<< Le miroir... Il s'est fissuré!
- elle baillât, mais non c'est rien Henrii... C'est juste un cauchemar... >>

Je regardais le miroir... Une grande terreur m'envahissait alors, tel la lame d'une épée pénétrant la chair! Le miroir... Il se brisa! Ma femme sursauta elle aussi et s'abrita derrière moi! je voyais sortir un guerrier... Un guerrier barbu avec une épée que je reconnaissais... La mienne! Il s'avança vers moi en brandissant l'épée "Ne bouge pas, gamin!", il traversa la pièce, mon amour tremblait, "J'ai peur, Henri..." dit-elle d'une voix faible, le grand inconnu attrapa la flûte, ma femme eut une réaction, elle tendit soudainement le bras par dessus mon épaule et elle hurla "NON! NE FAIT PAS CA!"

Un fracas... Le décor tomba, ma femme fut repoussée comme par une force magique, l'inconnu tenait un morceau de la flûte, le corps de ma belle... Inconsciente, mais une espèce de chose se forma au dessus d'elle, comme un tissu fantomatique, une vieille femme, les cheveux en pétard, se mit à regarder le guerrier d'un air mauvais avant de disparaître...

Je me retournais vers le guerrier, qui regardait ma femme, des larmes perlaient sur ses joues, et se tourna vers moi...

<< Ce n'est pas finit... Deux esprits pour un seul corps
- Je... ! >>

Mes esprits me revinrent...

Je me regardais, je me jaugeais du regard... J'étais vieux, et j'étais jeune, j'étais expérimenté, et j'étais nouveau, deux esprits pour un seul corps... Le vainqueur aura gagné le droit de vivre...

Je courrais en ma direction, je parais mon attaque, je visais mon genou, celui ci craqua sous la paume de mon arme, je grimaçais de douleur, j'envoyais un uppercut dans ma mâchoire, je crachais un peu de sang en reculant, ma jeunesse, me donnait ma force, ma vieillesse me donnait mon expérience, je plantais mon épée à terre et me provoquait, je courrais en ma direction, je visais mon torse, je poussais le bras à droite et donna un coup de genou envers mon estomac, le souffle coupé, je tombais à genou, je levais haut mon coude et donna un coup sur mon crâne! Je crachais du sang par terre, je levais la tête et je me vis...

C'était moi... Des années et des années plus tard...

C'était moi... Des années et des années avant...

Je reculais et regardait ma vision du passé... Je souriais face à ma jeunesse...

<< Tu as perdu, jeunesse... Tu n'es pas encore assez fort, mais ne t'inquiète pas...
- Ha! Je ne m'inquiète pas... Je m'en retourne prêt de ma femme... de Notre. >>

Il s'étala par terre et disparu dans les ténèbres...

J'ouvris les yeux, j'étais par terre, dans la forêt, j’aperçus un "vieil" ami...

<< Alors... Guerrier... Comment va... La sieste... ?
- Je le dévisageais un peu, et lui fit un sourire, et toi, tes plaies?
- Beaucoup... De temps... Trois jours... J'ai fait... Ce que j'ai pu... Mais des... Animaux... Partis... Vert ton... Chez toi... Mais... Il y a... Quelqu'un qui... Te parler... >>

Je me tournais et vit...
La jeune femme dont le masque est tombé, et la flûte brisée... Des larmes coulaient sur ses joues... Elle se tenait debout sur une motte de terre fleurie... Je comprenais que c'était l’abat de chair d'avant... Je me relevais, mes hanches me faisaient mal... Ah oui, l'Ours... Je m'avançais un peu en titubant vers elle...

<< ... Henri?
- C'est moi...
- Où étais-tu... Tout est devenu si noir... Après l'attaque... La maison... Elle... ?

Je m'approchais en la serrant dans mes bras, elle m'entoura lentement des siens...

- Shhh... Tout va bien... Je suis là...
- Henri... Je crois que je suis morte... J'ai encore du temps devant moi avant de retourner dans l'oubli... Tu sais... Quand tout est partit... Je n'y ai plus cru, tu sais? Quand j'ai dis que je voulais vivre mes cinq minutes auprès de toi... Tu as vieillis, Henri... Suis-je aussi vieille?
- Je riais un instant, tu es restée dans la fleur de l'âge!
- Elle aussi, ria un instant, c'est mieux comme ça... Je préfère que tu conserve cette vision positive de moi... Henri... J'ai deux choses à te dire... La première... C'est ça.

Sur ce mots, elle sortit une paire de ciseau de sa poche et coupa sa plus belle mèche de cheveux, elle l'attacha avec un bout de ficelle et me la posa dans la paume de la main.

- Premièrement je te donne ça... Pour que, dans ta vie plus tard, tu ai un souvenir de moi... Elle sourit, Deuxièmement... Notre fille est encore en vie... Elle est quelque part... Elle doit vivre sa vie...

Cette seconde nouvelle me mit dans un état... Je ne sais pas si c'était de l'hébètement ou de la joie...

- Henri?... Henri... Je me sens partir... Je vois la lumière... Pas comme la première fois! >>

Elle avança son visage du mien et m'offrit un baiser...

Un baiser fougueux et passionné... Un baiser emplit d'amour...
Le dernier baiser... Je posais ma main contre son visage... Je la sentais devenir froide... J'entendis un bruit léger comme une harpe... Sa robe se cristallisait et elle aussi... Elle me fit un sourire...
Un sourire chaleureux... De ses lèvres s’échappèrent un "Merci"...

Je la regardais... Elle était devenue la même chose que Noël est devenue... Une statue de cristal.

Je m'écroulais par terre, mes yeux s'emplirent de larmes... De larmes qui coulèrent de mes joues... Mon père me l'avait dit, que ce serait dur quand elle partira pour le long voyage... Je pleurais aux pieds de la statue... Je crois que c'est mieux comme ça... Qu'elle n'ai pas à vivre dans ce monde horrible... Mais elle va se sentir seule... Sans son mari...

Et son enfant...

Mon ami le loup me donna un coup de museau sur l'épaule "Mes... Condoléances", me dit-il... Je me passais un coup de manche sous le nez... "Mais... Le... Sanctum... Doit... Te... Chercher..."

Je me relevais en ramassant mon épée qui était au pied de la statue, comme moi... Je regardais le cristal et l'effleurait de la main... Je regardais autour de moi... La clairière était devenu un sanctuaire... Un havre de paix... Je trouvais un cailloux par terre, avec mon épée, je gravis des mots...

"Dans la joie et couverte d'amour, elle a quitté les siens"

Je me retournais vers la grande bête, sage et imposante, il eu une contraction de sourcil et les arcs électriques s'arrêtèrent... "Monte... Mon ami...", je grimpais sur son dos en regardant une dernière fois la statue...

Le prochain qui troublera ce sanctuaire aura affaire à ma fureur...


Sur le pont du Sanctum, des cadavres de bêtes qui ont été enragées... Et des hommes blessés, se pansant les blessures, ils me regardèrent, j'étais seul avec le loup, ils levèrent tous leur poing en lançant des acclamations! Des cris de joies! Ce soir dans la taverne ce sera encore une grande fête! Un cours instant je me dis "Si seulement ils savaient quel pèlerinage j'ai accomplis...", et ensuite je repensa à la joie de ma dulcinée... Je me souvins pourquoi maintenant je me battais, au nom du Bonheur! Mais pas me battre simplement pour le bonheur, aussi pour autre chose... Déterminé je jetais un regard vers le ciel, oui, ma fille est quelque part, en ces mondes, la revoir me rendrait homme comblé!

<< Quel... Était... Son... Nom... ?
- Azur, ma femme s’appelait Azur...
- Alors... Je... Veillerais... Sur... Le... Sanctuaire d'Azur... Mon ami... >>

Je lui dis "Merci", en lui adressant un hochement de tête respectueux, et me dirigeait vers mes camarades en aidant les blessés à se relever.

Ce jour est un autre jour!

Un autre jour pour vivre sa vie!
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ainé des Surhommes
Masculin
Nombre de messages : 271
Age : 27
Date d'inscription : 04/09/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
239/350  (239/350)
Dim 13 Mai 2012 - 0:39
Alors, alors. C'est peut-être à cause de la musique de MGS mais j'ai sentit une ambiance pendant le rp. De mystère et d'inconnu même si dès fois ca reste un peu mal joué parce que y a pleins de truc c'est juste vu et revu quoi...

Mais t'as géré pour l'illusion et moi j'étais vraiment perdu mais c'était cool.

Après tu vas trop vite, tu détails pas assez. T'es trop pressé et ca fait légèrement bâclé, pas assez travailler.

Périlleux : 35 points d’expérience + 300 munnies + 3 PS (1 en défense et 2 en psy)

_______________________________

Fiche de compétence
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation de Myrä la danseuse [Validée]
» Daphnée Astrann [Danseuse]
» Sherynna Limiesh [Garde du corps & danseuse]]
» Ailen [Danseuse & Assassine ]
» Kara[Danseuse, acrobate & magicienne]