Derniers sujets
» Annonciation
par Matthew March Hier à 17:14

» Une main tendue
par Matthew March Hier à 16:28

» L'empereur du micro
par Lotis Terrick Hier à 10:57

» Breaking News : Annonce du Porte-parole !
par Roxanne Ritchi Hier à 0:03

» Ecrire pour les nuls
par Lotis Terrick Sam 19 Aoû 2017 - 16:36

» Field of Heroes
par Invité Sam 19 Aoû 2017 - 16:07

» Réglementations et demande de Partenariat
par Invité Sam 19 Aoû 2017 - 16:02

» Mais pourquoi peindre un cygne?!
par Genesis Rhapsodos Sam 19 Aoû 2017 - 4:46

» Can't stay away
par Death Ven 18 Aoû 2017 - 13:06

» Breaking News : Attaque sur le Domaine Enchanté
par Roxanne Ritchi Ven 18 Aoû 2017 - 11:11

» Explicatif sur l'Académie
par Genesis Rhapsodos Ven 18 Aoû 2017 - 4:59

» Mon deuil
par Genesis Rhapsodos Jeu 17 Aoû 2017 - 5:27

» Game Over RPG
par Invité Mer 16 Aoû 2017 - 20:30

» Bouc émissaire
par Général Primus Mer 16 Aoû 2017 - 19:27

» L'enthousiasme éternel
par Agon Wiley Mer 16 Aoû 2017 - 15:04


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Ramirez Artell, la Feignasse. [Terminé]
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La Feignasse Incarnée
Masculin
Nombre de messages : 82
Age : 25
Date d'inscription : 21/03/2009

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: 7
XP:
500/500  (500/500)
Ven 27 Avr 2012 - 17:32


Ramirez





Nom: Artell
Prénom: Ramirez... Je l'ai hérité d'un mec dont on n'entend plus parler d'façon.
Titre: La Feignasse Incarnée. Ouais, ça m'va bien comme surnom.
Âge: J'ai reçu une connerie de pendentif pour mon 24ème anniversaire cette année.
Camp: Le Consultat... Ah nan, le Consulat pardon, ouais, j'ai toujours du mal.
Monde d'Origine: Le Jardin Radieux... Il s'appelle encore ainsi d'ailleurs?
Race : Humain, y a que les humains pour être aussi paresseux, à part peut-être l'animal du même nom?
Grade désiré: J'ai trop la flemme de viser plus haut que bleusaille. Et trop feignant pour assumer un grade qui lui est supérieur.

Une (bien trop) légère intro

Vous savez, on m'a souvent reproché d'être paresseux. Non pas simplement "paresseux", non, mais Paresseux. À tel point que je n'ai déjà pas envie de vous expliquer la nuance entre ces deux termes. Je suis doté de la plus grande fainéantise que vous ne pourrez jamais accumuler au fil d'une vie entière multipliée par celle de votre entourage. Peut-être parce que j'aime les Mathématiques? Mais si vous savez bien, quand on dit souvent que les savants cherchent toujours des méthodes pour résoudre de la façon la plus paresseuse possible un problème. Et ben c'est un genre à moi ça. Si vous cherchez encore des preuves de ce que j'avance, vous comprendrez vite ce que j'entendais par là quand je vous annoncerai... maintenant en fait que je ne compte pas en dire plus sur moi et que j'ai déjà engagé quelqu'un pour le faire à ma place. Bah oui, imaginez le temps que ça mettrait si je devais faire ça pour vous?

C'est sur ces quelques paroles que je vais vous abandonner. Mais ne vous inquiétez pas, je reviendrai par moment pour commenter ce que l'autre débile va raconter, on ne sait jamais. De plus, étant donné que je serais le personnage principal de ce conte, je suppose que je vais devoir "prendre la parole" pour que ça paraisse un peu plus réaliste. Au final, j'aurai quand même du boulot et ça me gave déjà...


Apparence de Ramirez:
 

La Paresse à son paroxysme


Forteresse Oubliée - un café près de la place - dans l'après-midi.

Au cas où on vous l'auriez pas encore signalé, notre cher ami, avant d'être activement - enfin, dur de dire activement avec un phénomène pareil - membre du Consulat, n'était jamais qu'un simple serveur de café. Bah oui, il fallait bien gagner sa vie et c'était pas évident en ne foutant strictement rien. Heureusement, le vieil homme qui tenait l'établissement était prêt à prendre n'importe qui, et j'appuie bien sur cette expression, pour l'aider dans son travail. Je ne compte pas appuyer sur le fait que ce n'est pas un mauvais travailleur, ça ruinerait sa réputation, mais je peux quand même affirmer qu'il préfère encore servir des tasses aux tables que de se la ramener à l'extérieur pour chasser des sans-cœur comme le font la plupart des guerriers qui veulent se faire un peu d'argent de poche. Même si par moment il démontrera une part de courage, ce n'est au final que pour paresser davantage par après. De plus, alors qu'il travaille, il profite bien de ses pauses pour glander royalement.

Si vous avez vous-même le courage et la curiosité d'en savoir plus sur lui, mes félicitations! En même temps, un pitre pareil, on aimerait comprendre pourquoi il est comme ça. Et ben, quitte à vous décevoir, il n'y a rien de super tragique à raconter sur son passé. Et c'est sans doute cette raison qui l'incite à favoriser une simple histoire d'une journée plutôt que de commencer à raconter tout ce qu'il sait de lui-même. Il n'est pas amnésique, loin de là, mais comme tout le monde, il ne se souvient pas forcément de tout ce qu'il a vécu... Encore heureux, ça serait trop fatiguant de se rappeler d'autant de passages. Après, libre à vous de suivre de près ses aventures, où vous en apprendrez petit à petit sur ce drôle d'énergumène.

C'était donc une journée comme tant d'autre aujourd'hui. Le Consulat avait récemment pris possession du Jardin Radieux, ce qui n'avait aucune incidence sur le comportement de notre ami, qui conservait son état de vie tout à fait inintéressant au sein de ce café et de sa baraque qui comme vous vous en doutez, ne se trouvait pas loin elle non plus.

-"Un déca pour la jeune dame et le capu' pour m'sieur! Préparez dans les 450 munnies s'il vous plait, l'addition arrive de ce pas."

Oui, ce jeune homme est un passionné des chiffres. Posez lui une colle qui en comporte, il résoudra le problème dans les minutes qui suivent. C'est l'une des raisons qui lui permet de garder sa place au sein de cette enseigne, sa capacité de calcul incroyable, qui fait gagner pas mal de temps au passage à la caisse et au service de table. Enfin, lors de son ouverture même, c'est pas encore le plus utile, mais une fois clos, la comptabilité est laissée aux soins du garçon qui vous bouclera ça sans souci.

-"Artell, quinze minutes de pause! Pas une de plus!"

Ce qui lui donnait donc au total quinze minutes et cinquante-neuf secondes. Oui, il adorait jouer sur les mots et n'hésitait pas à le faire savoir à son patron qui s'en souciait pas tellement, si ce n'est quelques engueulades par moment pour le remettre à sa place quand il se la joue trop familièrement avec la clientèle. Au final il n'avait rien de mauvais ce bougre, si on arrivait à le maîtriser. Une bête pareille, faut la prendre par les cornes direct et ce vieil homme l'avait bien compris. D'un sourire naturel aux lèvres, notre châtinet s'en retourne pour s'installer à son aise dans la pièce de repos, où juste une table et quelques chaises étaient disposées. S'affalant sur l'une d'entre-elles, il ne perdit pas un instant pour coucher sa tête dans ses bras, ceci pendant cinq minutes. Après quoi, son petit rituel veut qu'il s'empare d'un magazine où il s'amuse à remplir des cases de chiffres, dans divers jeux que j'ai nommé sudoku et sumito. C'était à des conneries du style qu'il passait son temps libre quand il en avait, s'il n'était pas en train de se faire des math dans son coin. Mais bon, quand on s'amuse, le temps passe vite et bien entendu...

-"Pfff... Déjà l'heure... Bon, j'vais m'y remettre avant de devoir perdre du temps à écouter ses sermons à l'autre."

Si vous cherchez ce qui le rend aussi courageux, je vous répondrai que c'est peut-être l'odeur du café. Oui, à force de travailler dans un milieu pareil, il s'est mis à apprécier ce breuvage noir, qu'il prend sans lait, parfois avec du sucre. Peut-être le remède du millénaire contre sa feignardise? Non, il ne faut pas rêver non plus... Mais c'est effectivement un moyen efficace de l'exciter pour un rien, ce qui par conséquence l'oblige à bouger pour évacuer son énergie. De nature très libre, il n'est pas difficile en matière de goût, bien qu'il n'hésite pas à faire du favoritisme pour ce qu'il préfère, pouvant de temps à autres être aussi capricieux qu'une princesse. Heureusement pour le Boss, son rôle ici était terminé, la petite aiguille venait de taper sur le chiffre huit. Généralement, après son taff, le protagoniste de cette aventure se dirige souvent dans des coins paumés de ce Monde, là où personne ne le fera chier. Bien sur, c'est la théorie et, malgré le fait qu'il en soit parfaitement conscient, viendront tôt ou tard des emmerdes qui se propageront à l'improviste.

-"Déjà qu'on leur paye des taxes... Bon, y en a peut-être moins qu'avant, c'est sur, mais pourquoi faut-il toujours qu'ils se ramènent là où j'vais?"

Vous l'aurez deviné, des invités peu communs et qui pourtant ne nous gardent plus aucun secrets, des sans-cœurs...


Un style à n'envier personne


Forteresse Oubliée - Précipice des ténèbres - dans la soirée.

Oui, vu que l'on change de lieu, de temps et de contexte, je préfère vous emmener avec moi dans ce nouveau chapitre qui se concentrera davantage sur le style de combat et les airs de notre ami. Vous comprendrez rapidement qu'il n'a pas peur de montrer son agacement face à la situation, malgré le fait qu'il soit entouré d'ennemis. Ce n'est pas comme si de simples ombres allaient le mettre ko non plus, merci au Consulat d'avoir réduit la présence des plus puissants. Faisant apparaître son fidèle arc, armé d'un carquois disposant de bien assez de flèches pour cette petite bataille, Ramirez tendait déjà la corde de son outil, prêt à en découdre avec cette racaille.

-"On va pas trainer, okay les mioches? Bougez pas trop que j'y perde pas trop d'temps!"

À la fin de cette phrase, une première flèche venait de partir. Oui, il était rapide. Son manque d'entrainement rendait les attaques de notre compatriote plutôt faible, mais contre ces bestioles, ça suffisait largement. N'hésitant pas une seconde de plus, les petits sans-cœurs se jetèrent les unes après les autres contre le serveur, certaines se mouvant dans le sol se rendant insensibles à toutes attaques. Des projectiles furent tirés de manière discrète mais juste, visant la plupart du temps entre les yeux de leur cible. Alors qu'il se retrouvait assez souvent encerclé par ses ennemis, l'Archer n'avait qu'à employer un petit sort Rafale, envoyant valser les poids-plume un peu plus loin, lui permettant de se bouger le cul à toute jambes, reprenant de la distance. Oui, il maîtrise l'air dans les bases de la magie, ce qui est un élément très important pour un manieur d'arc.

-"Ça en devient ennuyant... S'savez pas vous mettre en file indienne que je vous embroche tous d'un tir?"

Marre de perdre son temps, le garçon sortit plusieurs flèches de son carquois et les jeta dans les airs. De la même main, il orchestra harmonieusement les courants d'airs en une grosse rafale concentrée, l'agitant légèrement dans d'élégantes courbes imaginée de son esprit avant de finalement fermer le poing, tremblant légèrement sous la puissance qu'il essayait d'accumuler, relâchant soudainement la puissance du sort au moment où sa main libère son emprise, bougeant ces doigts dans tous les sens comme s'il s'était brûlé, tirant à vive allure dans toutes les directions les munitions précédemment "jetées". Malheureusement, n'étant pas un as de la magie, en plus du chichi à devoir faire pour lancer un simple sort pareil, il ne maîtrisait pas vraiment leurs directions et dut esquiver comme il pouvant ses propres tirs. L'une d'elle eut la chance - ou l'honneur - de l'atteindre au bras gauche, l'obligeant à lâcher son arme. Bon, rien de grave rassurez vous! Il doit pas encore se taper la table d'opération pour se recoudre les ligaments et se replacer l'os. Bien que ça serait amusant en fait...

Non, disons juste que s'il devait tenter de décocher une flèche dans son état là, ça tirerait partout sauf sur ce qu'il visait et ça serait pas beau à voir si quelqu'un passait par là. Oui car forcément, y a toujours une chance infime qu'un abruti encore plus teubé que Ramirez se ballade tranquillement dans le coin alors qu'un combat a lieu dans ce coin paumé. Du coup, comment qu'il va faire? Il va lancer des sorts d'airs? Je vous rappelle qu'il n'a pas encore assez de puissance pour véritablement lancer des sorts offensifs. Alors, bon, il a perdu l'utilité d'un bras, il lui en reste un autre? Dommage, il est pas vraiment du genre à cogner des points, sauf quand le cappuccino qu'il essaye de boire lui brûle la langue. Bon ben, il lui restait plus que sa paire de jambe qui elle, par chance, s'avère être des plus efficace. Il danse avec dans les airs pour des combo aérien enchaîné sans grande difficulté, malmenant les dernières petites ombres jusqu'à ce la dernière ne soit plus réduite qu'en poussière.

-"Et voila l'travail! ... Merde... j'étais venu faire quoi ici moi du coup?"

De ses bleus, il se mit à scruter du regard les alentours, avant de se gratter sa tignasse courte, se rendant compte qu'il avait complètement zappé le pourquoi de sa promenade du soir. Peu importe, sa veste en avait pris un sacré coup, tâchée maintenant d'un peu de sang, qui n'allait pas forcément avec le terne de l'habit... De plus, à avoir usé de ses membres inférieur, son magnifique pantalon n'était pas super à voir non plus... Il n'avait plus qu'à rentrer chez lui maintenant, alors qu'il remit quelques mèches de cheveux en place, dégageant sa cape de ses épaules pour la remettre bien en place dans son dos, s'agitant de son bordeaux face à ce coucher de soleil.


Pour le meilleur


Comme pour le pire. Vous vous demandez surement ce que je suis devenu depuis cette époque? Bon, c'est pas comme si c'était vraiment lointain... Oui, oui, vous rêvez pas, j'ai décidé de virer l'autre mec. En calculant mes revenus, je me suis rendu compte que ça serait encore plus fatiguant de récupérer l'argent que j'lui refile pour me présenter que de me présenter moi-même. Moi? Taré? Mais non, juste réaliste. Cependant, je voulais donc expliquer brièvement qui je suis aujourd'hui. Comme vous le savez, la Forteresse Oubliée fait partie de ces mondes qui ont le plus changé de dirigeants. Entre Ansem le Sage, Maléfique, Le Comité de Restauration, puis ici le Consulat... Dur de s'en sortir. Au départ, j'étais pas super intéressé par tout ça. J'veux dire, qu'en faire? Le vieux était peut-être génial mais avec l'autre folle, on s'ennuyait pas! Quand Squall & co. avait repris les rennes, c'était plus du ménage de Printemps qu'autre chose. On voyait des travaux partout, certains ne sont toujours pas finis d'ailleurs, voire abandonnés. Ici avec ce Consulat, ça devient vraiment quelque chose de nouveau. Quand je les avais vu débarqués, avec leurs grands airs à propos des arts, érigeant ensuite leur nouveau quartier général, qu'on aperçoit sans mal depuis quasi tous les quartiers de ce monde, j'étais du genre:

-"Euh, ouais, génial! On prépare Carnaval à l'avance ou j'rêve?!?""

Je déconne pas, si à côté de moi une fille était en train d'hésiter entre une sucette à la fraise ou à la framboise, j'aurais été bien plus intéressé par ce dilemme que de ce changement de pouvoir. Ce n'est que part après que j'ai eu des petits... picotements. Ils n'étaient pas foncièrement mauvais en fait. Peut-être sévères, avec leurs taxes, mais depuis leur arrivée, c'était déjà plus sur. Bien sur, ça ne plaisait pas à tous et certains voulaient même les renverser, ce qui n'était pas dans mes esprits. Autant les laisser tranquille, ça nous attirerait moins d'emmerdes. En fait, tellement que je m'étais éloigné de toutes activités fatigantes, je m'suis vachement ramolli... Je fais pas beau à voir, mon viel arc poussiéreux que j'ai du nettoyer comme un malade pour le rendre flambant neuf! Avant de me taper une forge mog pour le réparer tellement j'ai été furax lors de mon récurage...

Pour dire vrai, j'avais quitté mon travail. Comprenez que servir du café et des p'tits plats tous les jours du matin au soir, on finit par s'en lasser. Je l'étais depuis longtemps en fait, mais une certaine organisation m'avait un peu influencé dernièrement. Oui, j'parle de ces annonceurs d'art là, ces grands types dans leurs hautes tours. Je devais avouer que petit à petit, j'appréciais leur présence, leurs conneries. Enfin, ils avaient tout pour me plaire en fait, des arts, c'est pas génial? On s'ennuie jamais avec eux.

-"Vous croyez que si je tag dans les rues ils vont me remarquer?""

Oui bon là j'rigole hein, j'allais quand même pas faire mon gamin juste pour avoir une chance de rentrer chez eux. Pourquoi pas essayer par la porte d'entrée en fait? J'avais la flemme de concocter des plans stupides pour m'infiltrer en douce en sachant très bien qu'au final, j'avais aucune chance d'y arriver indemne. Au début, j'avais du mal pour qu'ils m'acceptent... je veux dire, j'avais pas réellement de compétence dans un art définis. Ils m'intéressaient un peu de tous. Je dessine un peu, je compose parfois des chansons, je chantonne et danse sous la douche, je joue la comédie comme un Dieu - surtout quand on me demande de travailler et que j'ai pas envie -, que demander de plus? Ils avaient parlé de la possibilité d'avoir un mentor parmi les arts. Pourquoi pas? Ça pouvait être cool d'être un disciple!

-"NAN!!!""

Oué bon, mon égo a eu le dernier mot. C'est quand je leurs ai parlé de ma passion pour les mathématiques qu'ils semblent avoir eu un intérêt pour moi. Ils avaient déjà quelqu'un qui s'occupait des Sciences, pouvoir la combler avec de l'algèbre en tout genre, ça pourrait aider. Enfin, j'ai envie de dire, sans math, on n'arrive à rien dans ce monde. Regardez ma personne! Si j'étais pas mordu d'équations, je serais jamais devenu détendant du titre de la grosse feignasse du siècle!

... Bon j'exagère, mais voila. Si mes aptitudes de combat s'étaient un peu rouillées avec le temps, il n'en était rien pour mon esprit assidu qui ne demandait que d'être mis à l'épreuve.

Bien entendu, je vous réserve d'autres surprises, ou pas... mais vous inquiétez pas, je saurai être à la hauteur!


Questions

1) Votre personnage est-il capable d’aimer, d’avoir une relation ?
-> Oui, après tout, c'est un type sympa et je ne vois pas de raison pour laquelle il saurait pas s'engager.
2) Si l’esprit de votre personnage s’incarnait en un animal mythologique ou chimérique ou réel (nuances acceptées). Que serait-il ?
-> Dur... Je saurai pas dire. Un aigle? Ou un chat, qui paresse neuf heures sur dix.
3) Qu’en est-il de la fidélité et de l’esprit de camaraderie de votre personnage ?
-> Dire qu'il est fidèle à cent pour cent serait mentir, car justement, il lui arrivera de mentir et de tromper, même ses amis. Parfois par besoin, ou simplement pour ses propres bénéfices. Autrement, c'est quelqu'un qu'on peut qualifier digne de confiance.
4) En vue de votre race, quand pouvez-vous dire que votre personnage a forgé une amitié. Citez quelques unes de vos relations amicales.
-> Il se lie d'amitié avec à peu près tout le monde, tant que vous n'avez pas vous-même l'envie d'en faire votre ennemi. Si vous prenez par exemple son ancien patron de café, c'était un mec dur mais qui avait réussis à gagner sa confiance et avec qui il avait forgé un lien solide.
5) Quelle est la devise de votre personnage ? S'il y en a plusieurs, donnez les toutes.
-> "L'avantage de l'être humain est qu'il n'est pas parfait. S'il ne peut atteindre la perfection, c'est qu'il pourra toujours s'améliorer davantage. C'est pourquoi un jour ou l'autre, je te surpasserai aussi." & "Plus un truc est chiant à faire, plus y d'intérêt à trouver un moyen de le faire rapidement!"
6) Vis à vis de votre façon d'écrire, quels sont vos points fort et points faibles?
-> + : écriture fluide et immersion facile avec le personnage. - : diversité de vocabulaire.
7) Pourquoi incarner ce personnage ?
-> J'ai toujours eu envie de créer un personnage de type Archer et je n'en avais trouvé un qui me plaisait. Ici, j'ai finis par en inventer un bon qui m'inspire assez bien. Je profite de cette question pour préciser à propos de mon choix de grade: je désire bleusaille pour m'encourage davantage à le jouer et à le faire progresser. De plus, si je me fixe trop haut dès le départ, je risque fort de perdre de vue mon plaisir à rp.


Dernière édition par Ramirez le Dim 29 Avr 2012 - 19:47, édité 2 fois
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La Feignasse Incarnée
Masculin
Nombre de messages : 82
Age : 25
Date d'inscription : 21/03/2009

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: 7
XP:
500/500  (500/500)
Dim 29 Avr 2012 - 16:04
Up pour signaler que ma fiche est complète, merci.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La lance Tourbillonnante.
Masculin
Nombre de messages : 1675
Age : 24
Localisation : Tour de Yen Sid
Date d'inscription : 25/05/2007

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
272/500  (272/500)
Dim 29 Avr 2012 - 22:08
    Salut salut et je te resouhaite la rebienvenue sur le forum, Ramirez, prince des... Euh...

    Voila.

    Axio m'a donné son avis sur ta fiche et comme son avis est toujours bon à prendre et qu'il sait interpréter ce que moi-même, je ne vois pas... Et bien je vais m'aider de ce qu'il m'a dit.

    Oui bon, pas besoin de me dire que t'as pas besoin de commentaires parce que tu vises Bleusaille...

    Idiot !

    Je suis vraiment rassuré de ne pas devoir donner un grade à ta fiche parce que... C'est assez difficile de dire ce que j'en pense.

    Sincèrement, ton perso se laisse approcher et se laisse aimer. Au début, c'est agréable, léger... Et on te reconnait tout de suite une certaine originalité, déja dans le choix du physique... Mais surtout pour son amour pour les mathématiques, ce qui est quelque chose de très plaisant.

    Parce que je crois que les moments que j'ai préférés, c'est quand tu parlais et expliquais son amour pour les maths, les calculs rapides. (Euh... 450 munnies pour un déca ?). C'était... Tranquille.

    Mais Axio a dit, et je suis d'accord : "C'est une longue boucle paresseuse qui veut nous faire paresseusement comprendre que Ramirez est un gros lent "(pour le dire platement)

    Le problème, c'est qu'en effet... Toute ta fiche, c'est ça... nous dire "Il est paresseux et il a pas envie de réfléchir".
    Bon personnellement, même si ta fiche reste tout à fait honorable, je trouve que c'est un peu déja vu... Noctea, Sears... C'est toujours la même paresse. Mais j'aimerais une paresse plus réfléchie (et franchement... Lis L'étranger de Camus, pour vraiment assimiler ça). Là c'est brouillon, t'incarnes un mec blasé plus que la paresse personnifiée.

    Et un autre problème, c'est que les maths sont pas assez présentes dans ta fiche alors qu'en parlant de ça, t'arrives à réellement me plaire en écrivant;

    Axio dit "Qui veut nous faire paresseusement comprendre que..." et... Il a raison. Ta fiche fait très brouillon et pourtant on sent le potentiel. Je pense à ton style de combat que personnellement... J'ai trouvé très sommaire, théorique.

    "Oui à ce moment là... J'avais un bras inutilisable... J'ai fait un tourbillon avec mes jambes, je me suis élevé dans les airs et ai balayé les ennemis, tu vois"

    Pour moi c'est ça. On peut avoir un aperçu de ce que tu veux dire... Mais t'enlèves la beauté de la chose.

    Pitié, ne sois pas démotivé par ce commentaire. Parce que je crois que tu peux être très bon mais que là, tu t'y es mal pris.
    Pourtant, quoi qu'on en dise... C'est très fluide, c'est bien écrit. Ca se lit super super facilement.

    Je pense que si j'avais du te donner un grade, ça aurait été Lieutenant...

    Enfin voila. Bleusaille !

    Fiche validée et toutes conneries du style ^^

_______________________________
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )